22 July, 2015

Liste de lecture pour l’été: géopolitique

Points de frictions géopolitiques:  l’occident décline et n’arrive pas à comprendre le retour du religieux

Antigermanisme : il fait de nouveau entendre sa petite musique. La crise grecque serait la conséquence des exigences de rigueur budgétaire imposées par la Chancelière Angela Merkel. Jean Louis Thiériot, avocat, dans son livre « France-Allemagne . L’heure de vérité » retrace les plans d’aide de l’Europe accordés à Athènes depuis 2010. La « ménagère souabe » comme la surnomme les allemands ne supporte pas que d’autres s’exonèrent des sacrifices qu’elle a consenti pour son pays….

Europe : elle est devenue une utopie de substitution pour Jean-Pierre Le Goff, sociologue. Dans son dernier ouvrage « La fin du village. Une histoire française » il explique la « marché forcée » imposée par le politique, après le rejet français du Traité constitutionnel de 2005 signé par Nicolas Sarkozy deux ans plus tard à Lisbonne. Pour lui, une grande partie des élites s’est lancée dans une fuite en avant en faisant de l’Europe une sorte d’utopie de substitution au nationalisme et au socialisme anciens…

Asie : Le déclin européen face au boom asiatique est bien expliqué par David Baverez entrepreneur qui vit à Hong Kong et finance des start up. Dans son livre « Génération tonique. L’Occident est complètement à l’ouest » il montre que   la Chine a accepté de remettre en cause son mode de développement, alors que l’Europe reste prisonnière de son modèle plus que cinquantenaire. Pour lui Hong Kong sera la New York du XXIème siècle…

Chine : Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie est de son avis. Le siècle que nous vivons sera chinois, cela ne fait aucun doute pour l’auteur notamment de « Un autre monde contre le fanatisme du marché » dans lequel l’économiste de gauche, prend systématiquement le contrepied de Milton Friedman…

Inde : attention, la tortue indienne pourrait rattraper le lièvre chinois. En 2015, la croissance indienne sera de + 7% et donc être supérieure à celle de la Chine. Jean-Joseph Boillot chercheur associé au CEPII montre dans son livre « L’Inde pour les nuls », que tout oppose les deux pays. L’Inde est un pays démocratique pratiquant un capitalisme dynamique à forte composante familiale dans un environnement où la religion est omniprésente. La Chine a un régime autoritaire a mis en place un capitalisme d’Etat qui a une forte volonté de puissance sans que la religion joue aucun rôle. On est vraiment en présence de deux systèmes radicalement différents qui sont en forte compétition…

Guerres : La gauche n’arrive pas à comprendre le retour du religieux. Telle est l’opinion de Michael Walzer professeur à Princeton, auteur de « De la guerre et du terrorisme ». Pour lui les valeurs que les fanatiques dénoncent comme étant occidentales : la liberté individuelle, la démocratie, l’égalité des sexes, le pluralisme religieux doivent être au cœur du débat. La gauche doit oser critiquer l’islam pour défendre ses valeurs…

Guerres entre sunnites et chiites : Les attentats en occident sont un dommage collatéral des affrontements au Moyen Orient. Dans son livre « Terreur. La nouvelle ère », Mathieu Guidière, islamologue spécialiste du terrorisme pense que nous vivons une ère du terrorisme qui n’est pas près de s’achever, car l’absence de projet politique crédible pour les pays arabo-musulmans a rendu les interventions militaires occidentales inefficaces.

Islam : Emmanuel Todd, universitaire, anthropologue, historien est clair : “Nous devons accorder à l’islam ce qui a été accordé au catholicisme”. Dans son livre « Qui est Charlie ? » Il ne fait que reprendre les chimères qui vont de l’extrême gauche devenue islamo gauchiste à l’extrême droite. Seul le nom de l’ennemi diffère. Pour Besancenot ce sont les sionistes, pour Mélenchon c’est l’allemand, pour Soral c’est le juif et pour Todd c’est Charlie…

Islam radical : Pascal Bruckner auteur de « Le fanatisme de l’apocalypse » n’est pas du tout d’accord avec les idées d’Emmanuel Todd. L’islam radical a déclaré la guerre à l’Europe et il faut le reconnaître et cesser de nous mettre sans arrêt en garde contre les amalgames. Nous sommes selon lui en présence d’un « islamo fascisme ». la priorité c’est d’arrêter les tueurs pas de lutter contre les amalgames…

Israël : l’acharnement de l’ONU contre l’Etat juif mérite d’être rappelé. Depuis la création en 2006 du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Israël a fait l’objet de plus de condamnations (61) qu’aucun autre état au monde. L’ensemble de toutes les nations réunies ont été condamnées 116 fois. William Goldnadel, avocat, auteur du livre « Le Nouveau Bréviaire de la haine » fait le décompte avec la Syrie d’Assad qui a été condamnée 15 fois ; la Corée du Nord qui affame son peuple à 8 reprises ; l’Erythrée que tous ses habitants ont envie de fuir 3 fois ; le Soudan génocidaire 2 fois et la Turquie qui détient le record d’emprisonnement de journalistes jamais !

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

8 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • David D.

    1 August 2015

    Donc Charles Gave doit être Mélenchoniste vu son intervention à l’école normale Sup et sa position sur l’Allemagne

    Répondre
    • idlibertes

      1 August 2015

      Waourf, waourf

      Syllogisme interessant: mélechon est contre l’euro donc si charles Gave est contre l’euro il est pro mélenchon ?? (fonctionne aussi avec le FN)

      Même idée.

      Ce qui est rare est cher.
      Une épouse/poux fidèle est rare.
      Donc, une épouse/poux fidèle est chère?

      Oh but wait.

      Mélenchon était encore en classe affaire que Charles gave avait déjà écrit “des lions menés par des ânes” (en 2001).

  • Olivier

    28 July 2015

    Question subsidiaire en geopolitique : pourquoi la turquie va t elle bientot intervenir au sol en Syrie et en Irak et y rester…

    Répondre
  • Robert Marchenoir

    23 July 2015

    “Nous devons accorder à l’islam ce qui a été accordé au catholicisme.”

    Sans même rentrer dans le fond du débat, on notera l’arrogance de la proposition. Il y aurait donc un “on” omnipotent, qui “accorderait” des trucs à l’islam ou au catholicisme, ou alors non, selon son bon plaisir.

    Bien entendu, je suppose qu’Emmanuel Todd s’inclut dans ce “on” royal : il est du côté du manche, il a les doigts sur les boutons qui permettent, à volonté, d’accorder ou de refuser des trucs à tels ou tels manants qui présenteraient des suppliques au Prince.

    J’aimerais bien savoir, au passage, quels trucs “on” a accordé aux catholiques, dans un pays qui a confisqué les biens de l’Eglise avant de massacrer ses prêtres, et qui aujourd’hui encore est dirigé par des gens comme l’ex-ministre de l’Education Vincent Peillon, qui ne cachent pas leur haine militante contre la religion catholique. Le droit d’avoir la vie sauve, peut-être ?

    Répondre
  • Tk

    22 July 2015

    Concernant les points :
    – Israel
    – Islam Radicale
    – Guerres entre sunnites et chiites

    Les livres du geopolitologue Guy Millière sont très très bon aussi.

    Répondre
    • idlibertes

      23 July 2015

      Oui, nous aimons beaucoup Guy Millière. Merci

  • BA

    22 July 2015

    Dans l’Union Européenne, il n’y a pas que la Grèce.

    Neuf pays de l’Union Européenne sont en faillite.

    La Grèce, l’Italie, le Portugal, la Belgique, l’Irlande, Chypre, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni sont en faillite.

    Chiffres Eurostat publiés le mercredi 22 juillet 2015 :

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 301,527 milliards d’euros, soit 168,8 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2184,492 milliards d’euros, soit 135,1 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 225,924 milliards d’euros, soit 129,6 % du PIB.

    4- Belgique : dette publique de 447,843 milliards d’euros, soit 111 % du PIB.

    5- Irlande : dette publique de 203,624 milliards d’euros, soit 109,7 % du PIB.

    6- Chypre : dette publique de 18,700 milliards d’euros, soit 106,8 % du PIB.

    7- Espagne : dette publique de 1046,192 milliards d’euros, soit 98 % du PIB.

    8- France : dette publique de 2089,361 milliards d’euros, soit 97,5 % du PIB.

    9- Royaume-Uni : dette publique de 1600,020 milliards de livres sterling, soit 88,5 % du PIB.

    http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6923267/2-22072015-AP-FR.pdf/864a048a-c5dd-4eed-a381-c79c8b24ef0b

    Répondre
  • nolife

    22 July 2015

    “l’acharnement de l’ONU contre l’Etat juif mérite d’être rappelé. ”

    Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu …

    Combien de casques bleus ont été envoyés là-bas ?

    Cela dit c’est vrai que les palestiniens ont monté un petit lobby de la pleurniche et des “procès internationaux” et que Bachar al Assad a finalement tué plus d’arabes que Israël depuis sa création …

    Mais le bon vieux mythe du méchant sioniste génocidaire a encore de beaux jours devant lui dans le monde arabe …

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!