https://institutdeslibertes.org/les-chiens-de-guerre/
Charles Gave

Quand le monde musulmans du IX siècle réapparaît

ou les chiens de guerre

 

J’espère me tromper, mais je pense que le Proche et le Moyen Orient sont sans doute en train de rentrer dans une crise d’une gravité extrême, qui bien sur trouve son origine dans l’incompétence inimaginable du Président Obama et de son secrétaire d’Etat John Kerry. Quand  la Crise Russo / Ukrainienne a commencé, j’ai immédiatement indiqué que le but premier était de couper la Russie de la Crimée, pour empêcher la Russie d’intervenir au Moyen Orient, la Russie ayant des comptes à régler avec les sunnites qui avaient soutenu les révoltes Tchétchènes. Le but pour les Russes était d’aider les chiites contre les sunnites de façon à apprendre à  ces derniers qu’il ne fallait pas chatouiller l’Ours Russe.  .

Comme intervenir au Moyen Orient a toujours été l’un des sports préférés des Russes, Poutine n’eut aucun mal à déjouer la manœuvre et la reprise de la Crimée par les Russes était donc inévitable et eut lieu comme prévue, ce qui permet aux Russes  de soutenir les Chiites comme ils le souhaitent.

A partir du moment où les Russes  contrôlent la Crimée et Tartous sur la cote Nord de la Syrie, ils contrôlent toute velléité d’intervention des Turcs au Moyen orient, les Turcs représentant la principale armée Sunnite, et de loin. En réalité, les Turcs ont la première armée d’Europe.

Pour freiner les Russes dans leur désir de vengeance, l’Arabie Saoudite, probablement à la demande des Etats-Unis et de la Turquie, a accepté de faire effondrer le prix du pétrole, ce qui après tout était de bonne guerre. Parallèlement et pour empêcher qu’un arc «Chiite» ne se déploie de la Méditerranée à Aden, nos  monarchies pétrolières arabes ont fait émerger en quelques semaines un mouvement sunnite d’une brutalité inouïe en regroupant  en Irak et en Syrie du Nord toute une série de combattants qu’ils avaient envoyés en Syrie pour  essayer de faire sauter le régime des Alaouites (une branche du Chiisme).

Et tous ces combattants sont bien sur payés par les Qataris, avec la bénédiction des Saoudiens et peut être des Français.

Du coté chiite, le « blocage » des Turcs par les Russes permet aux alliés des Russes, les Iraniens de commencer à s’occuper sérieusement des monarchies pétrolières, toutes sunnites.

On l’a vu récemment au Yémen, ou des tribus chiites, les Houthis ont en quelques semaines fait sauter le pouvoir Sunnite.

Il me parait tout à fait évident que ces tribus Chiites, des qu’elles auront consolidé leur pouvoir vont essayer d’aider leurs coreligionnaires qui sont après tout la majorité sur la cote orientale de l’Arabie, là ou curieusement se trouvent la plupart des gisements de pétrole Saoudiens.Faire tomber Bahreïn, à majorité chiite, qui contrôle le golf Persique et où la flotte Américaine est ancrée, créerait une situation d’échec et mat pour les forces américaines au Moyen Orient.

Pourquoi ne pas essayer ?

Bref, jusqu’il y a peu de temps, tout se passait plus ou moins comme prévu, tous ces braves gens se faisant croche-pieds sur croche-pieds comme toujours au Moyen Orient, mais dans l’ensemble, rien de bien alarmant ni de bien nouveau.

Abominable certes.

Nouveau non,

La sanglante routine habituelle, en quelque sorte.

Mais depuis trois mois environ, tout a changé.

Le Président Obama a décidé de changer la donne et de prendre des ‘initiatives».Et ces initiatives sont en train de créer les conditions d’un bouleversement extraordinairement dangereux au Moyen Orient et  ce bouleversement a sans doute déjà commencé

C’est ce qu’il me faut décrire maintenant…

Le Président Obama a d’abord décidé qu’il fallait à tout prix signer un accord sur le nucléaire avec l’Iran.

Pourquoi tant de hâte, alors que la situation traine depuis des lustres, nul n’en sait rien.Mais l’affaire parait extrêmement mal engagée, au point que la Diplomatie Française s’est vue obligée de refuser le projet d’accord. Et du coup, les pressions sur la France, de la part du Département d’Etat se font intenses.Dans la foulée,  le même Président Obama a essayé de faire battre aux élections législatives Israéliennes le Premier Ministre sortant, Benjamin Netanyahu, pour lequel il a une solide détestation.

Peine perdue.

Et du coup, le Président US qui n’a même pas félicité le vainqueur comme les usages diplomatiques l’auraient voulu a fait savoir que les USA n’allaient plus s’opposer à  la reconnaissance d’un Etat Palestinien par les Nations Unies.

Mettez vous dans la peau des grandes nations Arabes, toutes sunnites.

  • Vous voyez l’aviation Américaine prendre ses ordres chez le général Iranien Soleimani qui commande les opérations en Irak du Nord contre les forces d’ISIS.
  • Vous voyez les USA s’apprêter à supporter le Hamas, lui-même totalement soutenu par les chiites Libanais. Certes, les sunnites n’ont pas une passion pour les Israéliens, mais ils ont beaucoup plus peur des chiites que de Netanyahu, avec lequel ils sont en contact permanent  pour discuter des développements actuels. Faire monter le pouvoir des Palestiniens, c’est détruire la légitimité des monarchies.
  • Vous voyez quatre grandes capitales arabes, sunnites,  déjà sous le contrôle des chiites, Damas, Beyrouth, Baghdad et  bientôt Aden qui elle, contrôle l’entrée et la sortie de la mer rouge, ce qui est vital tant pour l’Egypte que pour l’Arabie Saoudite.

Ces grandes nations ne peuvent pas ne pas penser que les USA sont en train de les trahir et de les abandonner, ce qui serait bien dans la nature des choses.Et donc une coalition Sunnite comprenant l’Egypte, le Maroc, les Emirats, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, bientôt le Pakistan a été mise en place très rapidement, et cette coalition a décidé d’attaquer le Yemen pour y faire régner l’ordre sunnite à nouveau.

Revoilà le monde Musulman du IX siècle qui réapparait, armes en main.

Les USA qui ont fait condamner la Russie  en raison de leur intervention en Crimée vont avoir du mal à approuver. A noter que les USA n’ont été prévenus de l’opération contre le Yémen qu’après son déclenchement.  La confiance règne entre les USA et le monde sunnite.Ces armées sunnites vont-elles envahir le Yemen. ? Et si oui, pourquoi pas la Syrie ? Ou la Libye ? Ou l’Irak ?Si l’accord avec l’Iran est aussi mauvais qu’on nous le dit, il est tout à fait évident que la Turquie va devoir développer aussi une arme nucléaire, tandis que l’Arabie Saoudite ira chercher les siennes au Pakistan, ou elles existent déjà.La course aux armements nucléaires est lancée, dans la zone du monde la plus dangereuse.

Pour résumer, nous étions dans une situation abominable mais stable.

Nous sommes en train de passer un monde nouveau, tout aussi abominable, mais instable.

A mon avis, il ne s’agit pas d’un progrès.