21 May, 2014

Le véritable patriotisme Economique

Un décret d’Arnaud Montebourg vient d’élargir le droit de veto du gouvernement français sur les investissements étrangers. Les français soutiennent majoritairement son discours sur ce qui est présenté comme du « patriotisme économique ». Faire du populisme économique en période électorale cela peut être payant. Néanmoins, cette mesure prise pour empêcher General Electric de prendre le contrôle d’Alstom pose plusieurs problèmes.

 

1/ Si la France veut se protéger ce n’est pas à son niveau qu’il faut agir, mais à celui de l’Europe. General Electric veut faire une acquisition en France parce qu’elle détient en ce moment 110 Md$ de liquidités à l’étranger. Si elle les rapatrie aux Etats Unis, elle sera taxée à 35%. C’est pourquoi elle préfère racheter des sociétés comme Alstom, quitte à les payer beaucoup plus cher que le prix du marché. Ces liquidités proviennent de l’utilisation de la technique fiscale baptisée par les fiscalistes « double Irish » mise en œuvre par une « no substance company » établie en Irlande…. En clair, cela permet aux grandes sociétés américaines de ne payer aucun impôt sur leurs activités en Europe et de racheter toutes les sociétés européennes qu’elles souhaitent dans de très bonnes conditions. Au niveau de Bruxelles, aucune mesure sérieuse n’a été prise pour traiter ce sujet. Ce serait pourtant la mesure la plus efficace pour protéger les sociétés européennes !

 

2/ Il ne peut y avoir d’industrie sans investisseurs. Comme l’Etat français n’a plus d’argent, il ne peut plus nationaliser, comme les socialistes l’ont fait en 1981. Les investisseurs particuliers dont on taxe le capital qui a déjà payé l’impôt, comme le travail de manière confiscatoire, n’ont plus envie d’investir dans des sociétés françaises…Les Caisses de Retraite et les Fonds de Pension français devraient être les actionnaires de référence de tous les grands champions français. Malheureusement, quand on regarde qui détient aujourd’hui le capital des entreprises du CAC 40, on constate que pas moins de 18 d’entre elles ont un actionnariat très dispersé notamment : Air Liquide, Société Générale, Cap Gemini, Vivendi….. Elles sont donc très vulnérables. Ce n’est pas avec des décrets que l’on résoudra le problème, c’est avec de l’épargne longue fournie par les Compagnies d’Assurance, l’épargne salariale et les Fonds de Pension qui n’existent toujours pas en France sauf pour les fonctionnaires. Tous ces acteurs ont été écartés et démotivés par toutes les mesures prises pour la plupart depuis deux ans. ..

 

3/ On ne peut pas mettre en place un tapis rouge pour accueillir les investisseurs étrangers à l’Elysées et laisser Bercy mettre en permanence des nids de poule sous le tapis. Il faut choisir clairement.

 

Manuel Valls et Arnaud Montebourg se préparent pour les prochaines présidentielles

 

Manuel Valls a donné un coup de barre à gauche en faisant sortir de l’impôt sur le revenu 1,8M de ménages. Pour les ménages les plus modestes, il aurait pu rappeler que c’était la conséquence des décisions prises par le précédent gouvernement qui a notamment refiscalisé les heures supplémentaires à partir d’aout 2012…

Pour « les riches qui ne paient pas assez d’impôts », il aurait pu les remercier. Le Conseil des Prélèvements Obligatoires , montre très bien que les 30 % des foyers déclarant les plus hauts revenus règlent 87 % de l’impôt sur le revenu avant application des crédits et réductions diverses et 95 % de l’impôt net. Les 10 % « les plus riches » paient environ 70 % du total de l’impôt sur le revenu. De même, le 1 % des foyers présentant les revenus bruts les plus élevés acquittent 28 % de l’impôt avant réductions et crédits d’impôt et 33 % de l’impôt net. Si « les riches » ne payaient pas assez d’impôts comme l’affirment très souvent les socialistes, pourquoi s’exileraient-ils en si grand nombre ?

 

Pour tous ceux qui ont été séduit par le dernier livre de Thomas Piketty , je leur recommande la lecture d’un ouvrage collectif auquel il a participé il y a un peu plus d’un an. Rédigé par Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez : « Pour une révolution fiscale. Un impôt sur le revenu pour le XXIème siècle ». L’ouvrage proposait notamment d’imposer les propriétaires d’un logement au prétexte que ne payant pas de loyer, ils touchent l’équivalent d’un revenu, lequel doit être soumis à l’impôt. Cette proposition témoignait d’un stupéfiant mépris de la propriété privée….

 

Les déclarations tonitruantes d’Arnaud Montebourg depuis deux ans sont jugées sévèrement par 65% des français. « La fermeture de l’usine Peugeot Citroën d’Aulnay est inacceptable » déclarait il, en paradant avec le leader syndical qui faisait obstruction à tout…France Telecom s’est vu ensuite imposer l’interdiction de vendre Daily Motion à Yahoo…En deux ans il n’a rien redressé, rien produit et effrayé tous ceux qui étaient prêts à créer de la richesse et des emplois en France. Il avait donc besoin de s’emparer d’un sujet comme le protectionnisme qui fait toujours recette auprès d’une opinion publique mal informée.

 

Les deux futurs candidats à l’élection présidentielle sont donc clairement en train de gérer leur image face à un Président de la République très affaibli, pendant que la France perd du terrain.

 

Les marchés de l’Europe du Sud baissent

 

En Europe, les bulles financières et la stagnation économique peuvent coexister. Avec des économies qui vont moins mal les marchés ont flambé. Cela s’explique en grande partie par la politique d’argent quasiment gratuit dispensé par les banques centrales.

 

En Italie une baisse de 6,2%% du marché action a été enregistrée pendant la semaine.

Les valeurs qui avaient le plus profité du retour en grâce du marché italien ont beaucoup souffert notamment :Intesa San Paolo, Tod’s, Mediaset, Snam, Unione Di Banche, Prysmian. L’économie s’est contractée pour la première fois depuis trois mois. L’Obligation d’état émise par le gouvernement italien a remonté de 16 bp à 3%. Cela montre que aucun des problèmes de fonds n’est réglé.

 

Les valeurs allemandes sont devenues chères, le rendement du Bund est au plus bas à 1,30%. Cependant pour Andrew Garthwaite de Crédit Suisse, l’immobilier allemand reste encore attractif notamment : Deutsche Wohnen, Deutsche Annington ,), LEG Immobilien, Deutsche Euroshop, Sedimayr Grund , Grand City Properties, Tag Immobilien, Alstria Office REIT

 

La Grande Bretagne est « l’homme en bonne santé de l’Europe ». Il y a toutefois une incertitude sur le vote de L’Ecosse qui interviendra le ……. Les valeurs les plus vulnérables seraient : John Wood Group, Amec, Petrofac, Diageo, Pernod Ricard, Royal Bank of Scotland.

 

Les banques françaises sont attractives

 

Les banques françaises sont attractives si l’on prend en compte leur niveau de valorisation et leurs perspectives bénéficiaires. Tout le secteur souffre du contentieux de la BNP avec les autorités américaines et de l’exposition de la Société Générale en Russie. Natixis est épargné par ces dossiers.

 

Thomas Piketty stimule les gérants de fonds. Les opérations financières se multiplient

 

Le thème des riches de plus en plus riches en face de pauvres de plus en plus pauvres a été beaucoup alimenté par le dernier livre de Thomas Piketty « Le capital au XXIème siècle ». L’économiste qui séduit la gauche française et américaine dénonce les rendements des fortunes élevées, tout en condamnant la retraite par capitalisation. Il semble oublier qu’entre 1990 et 2010, environ 700M de personnes ont quitté la grande pauvreté grâce à l’économie de marché !

 

C’est pour tenir compte de cette situation que des investisseurs allouent des montants pratiquement équivalents aux deux extrêmes. Parmi les sociétés exposées « aux riches » et aux sociétés exposées « aux pauvres »ils détiennent :LVMH, Hermès, Kerring (ex PPR), Prada (côté à Milan et Hong Kong), Tod’s, Salvatore Ferragamo, Brunello Cucinelli, Luxoticca, Yoox, Monclerc et Etro (côté à Hong Kong Hong)

 

Parmi les sociétés présentes dans le segment « low cost » dans les services, les télécoms, les transports figurent Jeronimo Martins (Portugal), Eurocash (Pologne). Les compagnies aériennes low cost sont également nombreuses : Easyjet, Ryanair, Vueling (controlé par IAG = British Airways/Iberia), German Wings (100% Lufthansa) , Transavia ( détenu par Air France à 60% et Transavia NV à 40%)

 

Les entreprises qui rachètent leurs propres actions est un phénomène qui se développe en Europe. Là encore il est une des conséquences de la politique d’argent à taux proche de zéro pratiqué par les banques centrales. La dernière liste publiée par Andrew Garthwaite du Crédit Suisse comprend les valeurs suivantes : ABB, Alfa Laval, Richemont, Compass, Daily Mail, Paddy Power, Publicis, Reckitt Benckiser, Roche Holding, SAP, Sonova, The Swatch Group, WPP, GKN, Siemens, Betfair Group, Daimler

 

Les OPA se multiplient ce qui est la conséquence du double phénomène selon lequel les sociétés américaines doivent absolument faire des acquisitions pour utiliser leur trésorerie en dehors des Etats Unis ; l’argent est bon marché pour toutes les entreprises qui peuvent lever de l’argent sur les marchés obligataires. Tous les brokers ont leur liste de futurs candidats à une opération financière. Parmi les noms que l’on retrouve le plus souvent figurent : ABB, Alfa Laval, Richemont, Compass, Daily Mail, Paddy Power, Publicis, Reckitt Benckiser, Roche Holding, SAP, Sonova, The Swatch Group, WPP, GKN, Siemens, Betfair Group, Daimler

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

16 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • RogerDuberger

    25 May 2014

    Merci pour l’article, accompagné d’une très belle illustration.
    C’est vrai que Mr Montebourg fait de l’interventionnisme à tout va et toujours de dernière minute….Ce n’est pas bon ! Et l’actionnaire, lui, n’a rien à dire !
    Cordialement

    Répondre
  • BA

    22 May 2014

    Jeudi 22 mai 2014 :

    Coup de tonnerre dans le secteur automobile : la Citroën C3 ne sera plus fabriquée en France, à Poissy. La Citroën C3 sera fabriquée à Trvarna, en Slovaquie.

    Pourquoi cette délocalisation ?

    Parce qu’en France, le coût horaire du travail est de 35 euros, tandis qu’en Slovaquie le coût horaire du travail n’est que de 8,80 euros.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui sont en compétition les unes contre les autres.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui sont condamnées à baisser toujours plus les salaires de leurs ouvriers pour attirer les entreprises sur leur territoire.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui font une course sans fin vers les salaires bas, vers les salaires les plus bas, vers les salaires toujours plus bas.

    L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

    Dimanche, votons pour que la France sorte de l’Union Européenne :

    http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2014/05/Profession-de-foi-UPR-EP2014-France-metro.pdf

    Répondre
  • Robert Marchenoir

    22 May 2014

    Je ne comprends pas. Quand on est un homme politique, la moindre des choses est de tenir compte de la psychologie de l’adversaire. Comment veulent-ils attirer les entreprises et les capitaux en annonçant sans cesse ce genre de mesures ?

    Même un autocrate paranoïaque et impérialiste comme Poutine est capable de prendre l’opinion occidentale dans le sens du poil de temps à autre.

    Répondre
    • Josick Croyal

      23 May 2014

      Les socialistes ne peuvent qu’être imperméable à l’économie véritable.
      L’économie c’est faire plus avec moins.
      La non économie ou économie keynésiennne (détournement du sens du mot économie propre à tout ceux qui haïssent la rectitude), c’est faire moins avec plus.

  • emmanuel

    21 May 2014

    Juste pour info…
    Vous n’avez pas idée a quel point les Anglais cultivent le patriotisme économique.
    Même leurs étiquettes sur la viande ont un drapeau anglais.
    Je laisse chacun d’entre vous apprécier si c’est ridicule ou non…
    Du reste dans les supermarchés les mêmes paquets de viandes ont des étiquettes antivol.
    Et oui c’est dur même la ou prétendument on a une croissance de 3%…
    Coissance tres discrete du reste. Du sujet de la Reprise Anglaise, ceux sont les Anglais qui en parlent le mieux.

    Répondre
    • ListFriedrich

      21 May 2014

      Il y a un contre-modèle qui fonctionne : La Suisse ou le RU. Mais la grenouille veut continuer à enfler jusqu’à éclater.

    • Amellal Ibrahim

      21 May 2014

      En France aussi il y a des antivols sur la viande, au moins pour les jambons e autres cochonneries, certains suspects habituels sont écartés …

    • bruce

      22 May 2014

      Je ne sais pas depuis combient de temps vous etes aux uk , mais il y’a toujours eu des union jacks et les armes du royaume un peu partout dans la grande distribution . Ca vous depasse peux etre en tant que francais , mais ici , la fiertee nationale n’a rien a voir avec avocat parisien qui brasse du vent pour te vendre une citroen et et mariniere…

      Et ca a toujours ete comme ca , avant la crise , pendant la crise , et encore maintenant.

      La croissance est probablement discrete aux uk , mais elle est inexistante en franchouillie. Si ca vous ne satisfais pas , libre a vous de quitter le pays , et revenir dans le paradis socialiste montebourgois , ou l’here est surement plus verte , mais surtout inexistante.

    • emmanuel

      27 May 2014

      Loin de moi le souhait de critiquer Mr Bruce.
      C’est un constat que je souhaitais soumettre a tous ceux qui pensent que le patriotisme economique est ridicul.
      Quant a retourner en France ou aller travailler partout ailleurs cela ne me derange pas.
      Mais je souhaite rester en Albion encore quelques annees.

      Je n’ai pas besoin des politiques pour avancer contrairement de toute evidence a vous mr Bruce.
      Si les Francais faisaient un peu moins de politique, en commencant par les chefs d’entreprises, peut etre la france aurait elle un peu de la croissance absolue de l’ancien monde qu’il reste.
      Qu’ont fait l’ump et le ps si ce n’est conduire la France au desastre…
      Et vous attachez encore la moindre credibilite a CA???

      Les Anglais retraites apprecient la france. Et se moquent totalement et autant de la politique en france qu’en angleterre.

      Les anglais actifs avancent en baissant la tete.
      Et ils n’ont pas les moyens de faire de la politique.
      Couverts de dettes ils avancent.
      Et ils n’ont pas le choix.
      Ici si tu arretes d’avancer c’est la mort sociale.
      Et je trouve cela plutot naturel.

      Et le politique anglais n’est pas plus brillant que le francais et que tous les autres dans cette crise
      Entretenir la rente et sauver des banques c’est guere tout ce que fait Cameron.

      Mais cela ne m’empeche ni d’avancer ni de penser.

      J’aime ce pays autant que la france avec ou sans croissance absolue dont a priori il va falloir apprendre a se passer ici comme ailleurs.

      Vous semblez etre inquiet de l’absence de croissance en France et vous attendez beaucoup de l’umps sans doute pour relancer la machine.
      Tout comme la finance casino en Europe espere que la bce va relancer cettte meme machine avec un Qe qui ne fonctionne pas en Angleterre, qui n’a pas fonctionne aux Etats Unis et au Japon.
      En quelque sorte vous esperez un miracle mr Bruce…

      L’umps ne va pas avoir d’eclair de geni, et la bce est desarme et poin de miracle a ll’horizon.

      Alors prenez vous en main sans rien attendre de cette “chienli”.
      Et vous verrez que beaucoup de chose reste a faire dans ce monde dans lequel la croissance va etre durablement relative.

  • FriedrichList

    21 May 2014

    Oui bien sûr au niveau européen sauf que ça ne marchera jamais !

    Le marché européen est une construction de Jean Monnet qui est rappelons le :
    – 1 un bankster (oui j’adore le vocable populiste) c’est vérifiable
    – 2 un caniche de Washington (oui j’adore le vocable américanophobe primaire) un des 7 conseillers de Roosevelt pendant la guerre habilité à lire les documents classés “Cosmic”
    – 3 un laquais de la perfide albion : Baronness – mais là j’exagère Vive les anglais grande Peuple courageux !

    Bon après l’Etat est ruiné. Certes ! Mais les français sont riches. L’appel au bas de laine n’est pas prévu. On préfère qu’ils achètent des oblig d’Etat de m.rde !

    NON NON et NON il faut arrêter de se vendre au Qatar etc.

    Vive la République et Vive la France (qui entre parenthèse va faire le meilleur choix le 25 mai en virant les UMPS qui nous sucent le sang depuis trop longtemps)

    Répondre
    • FriedrichList

      21 May 2014

      Les valeurs charters : very good choice avec FN-VlamsBelang et Consors aux manettes le 26 mai …

    • FriedrichList

      28 May 2014

      Emprunt d’Etat défiscalisé pour que les français deviennent actionnaires du nouvel Alstom.

      Non eurocompatible ?

      25 % ce n’est pas encore assez ?

  • Josick Croyal

    21 May 2014

    Patriotisme économique ? N’est-ce pas là un pléonasme ? La patrie, le patrimoine, gérer en bon père de famille (expression d’ailleurs désormais condamnée, du moins écartée)…

    Répondre
  • Nicolas

    21 May 2014

    Montebourg est certes un esprit médiocre, comme sa carriére d’aparatchique le prouve, mais le fait qu’il échoue est positif pour la gauche qui peut ainsi confirmer sa croyance dans la necessité d’un “autre systéme”..

    Bref, tout va bien.

    Répondre
  • Jimmie19

    21 May 2014

    Bonjour,

    Votre phrase “Tous ces acteurs ont été écartés et démotivés par toutes les mesures prises pour la plupart depuis deux ans” ne me paraît pas juste.

    En effet c’est bien Nicolas Sarkozy a supprimé le seuil de cession
    déclenchant la taxation des plus values, et qui plus est avec effet rétroactif!! Avec pour conséquence une telle complexification de la gestion des tout petits portefeuilles que la plupart des petits épargnants ont jeté l’éponge.

    C’est lui aussi qui a déclaré en juin 2010 que les revenus du capital devaient être taxés comme ceux du travail, avec création de taxes (CSG…) à l’appui.

    Les socialistes de gauche n’ont fait qu’exagérer ce que les socialistes de droite avaient commencé.

    Bien cordialement

    Répondre
    • idlibertes

      21 May 2014

      BOnsoir,

      Il est certain que Sarko a fait des erreurs incroyables, personne ne le nie. Mais cela n’enléve rien au fait que là, c’est VRAIMENT stupide. Et incroyablement démago.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!