1 July, 2013

Le secret de l’instruction sous la présidence de Nabilla

Le secret de  l’instruction “Non, mais Allo quoi”? C’est tellement 20 eme siécle, n’est-ce pas France 2?

Comme le secret de l’instruction a volé en éclat, que la présomption d’innocence s’est évaporée, il est logique que les droits de la défense se concrétisent au journal de 20 heures.Il ne faut pas s’en étonner. Les garanties fondamentales se rattrapent aux branches comme elles peuvent.Bien sûr, les puristes, par exemple les spécialistes de la procédure, aimeraient qu’une partie à un procès ne vienne pas plaider sa cause à la télévision. Mais ils voudraient aussi que la personne mise en examen soit considérée comme innocente jusqu’à ce qu’un jugement au fond la déclare coupable. Ils aimeraient que l’instruction demeure secrète.

Ne serait- ce que dans cette idée, ô combien républicaine, d’une justice égale pour tous.

Mais revenons sur les meilleurs moments de cette instruction télevisuelle que même la Justice Américaine  et O.J Simpson nous envie: Bernard Tapie, fraichement libéré de quatre jours et quatre nuits de garde à vue et mis en examen s’exprime en direct sur le plateau de France 2. Très remonté, Tapie nie en bloc, et crie au « complot ».

David Pujadas : « Pourquoi est-ce que vous avez le sentiment comme ça d’être persécuté ? »

Bernard Tapie : « Vous vous foutez de ma gueule ? ! »

Sur sa garde à vue :

« C’était difficile à vivre mais moins que les cinq semaines que les médias m’ont fait vivre auparavant. Je n’avais jamais vu un tel acharnement ! » (question que Monsieur Tapie , qui a la mémoire courte, pourrait peut être poser à Pierre Botton? au hasard?)

Sur l’un des trois arbitres, Pierre Estoup, mis en examen :

«  Il y a 15 ans, je ne savais pas qui était Pierre Estoup.  » (En quoi cela est-il une réponse sauf à admettre la raisonnement ” 5 minutes avant sa mort il était encore en vie, comme une thése digne de suivi)

Sur sa réussite financière :

«  Ça vous emmerde que j’ai réussi, et ça me fait un plaisir incroyable !   »

Sur Nicolas Sarkozy dont il reconnait qu’il a dû donner son feu vert à l’arbitrage dans son affaire, mais affirme qu’il n’en a pas parlé avec lui :

« On a essayé de l’accrocher. C’est lui qu’on visait dans les faits ».

Sur un éventuel remboursement de la somme de l’arbitrage :

« Ca vous plairait ça ? Vous jubilez »…

Bernard Tapie joue la carte de la « France d’en bas » à laquelle il appartiendrait malgré sa fortune, et la « France d’en haut » à laquelle appartiendraient Pujadas, les médias qui s’« acharnent » sur lui, et le « système ». Dans une période de défiance comme celle que nous vivons, ça peut marcher auprès de l’opinion, moins auprès des juges…

Et personne, pour parler de Droit? De l’honnête ou du malhonnête?La fin est-elle donc le seul moyen ?

Mario Vargas LLosa dans “La fête au bouc” a tellement bien décrit l’attitude du dictateur face à la maladie qui le rattrape que c’est avec certitude que j’affirme ceci aujourd’hui: Quand la mort arrivera pour  sonner à la porte de Bernard Tapie, il trouvera moyen de lui demander si  “vous vous foutez pas de ma geule”.

Non mais Oh!

 

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

12 Commentaires

Leave a Reply to david

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • konebien

    6 July 2013

    vous donnez à vendre votre maison pour un prix conseillé par votre banquier conseil qui à l’époque est l’Etat/.Peu de temps après votre banquier vous dit j’ai un acheteur au prix conseillé/ vous vendez à une société que vous ne connaissez ni ‘Eve ni d’Adam .jusque là rien à dire
    seulement voila votre banquier ,en fait, c’est lui, l’acheteur par le truchement d’une société offshore (bonjour l’Etat) ?Déjà mandataire de vente et acheteur en même temps ça craint mais ce n’est qu’un montage de plus car il y a un véritable acheteur qui lui a mandaté votre banque pour acheter aussi votre maison au double du prix,résultat la moitié du prix de vente revient à l’Etat via la société offshore …pourquoi faire??
    que l’on me dise et me poursuive que je suis un bandit ça dépasse l’entendement..et si on essayait de comprendre ou est passé la différence?Peut être que l’Etat finalement a voulu arrêter la machine infernale ,lui seul connaissant la fin de l’histoire.

    Répondre
  • ClauZ

    3 July 2013

    Tapie a gagné devant le tribunal administratif, la cour d’appel et la cour de cassation. Tout les hommes politique , de Bayrou à Ayrault en passant par Courson ont été déboutés de leurs actions!
    Voir sur le site http://www.affairetapie.info les rendus de justices.

    Quand on entend les journalistes baser leurs analyses sur les fuites de l’instruction, on se rend compte du peu de sérieux des médias.
    Soit vous avez les documents, tout les documents , soit vous n’avez rien.

    Répondre
  • jcgruffat

    2 July 2013

    La vraie question , l’arbitrage a -t-il ete neutre ou plus favorable aux interets du contribuable, reste posee sans reponse a ce stade.
    La Cour de Discipline Budgetaire devrait etre en mesure de statuer..
    Sur un plan plus general, si le pouvoir en place a favorise les interets de Bernard Tapie en retenant l’arbitrage au lieu de laisser la procedure judiciaire suivre son cours, qu’esperait -il en retour d’un ‘has been” mal poli et aux abois?

    Répondre
    • adolf

      5 July 2013

      M. GRUFFAT, on n’est “has been” que quand on est mort.
      Laissez Mr TAPIE se servir de ses millions pendant les 20 ans à venir et si vous êtes toujours vivant, vous comparerez alors ce qu’a fait un “has been” avec ce que font les “autres”.
      Pouvez-vous concevoir la possibilité qu’un escroc patenté et un mauvais manager reconnu comme TAPIE puisse, de fait et malgré tout, avoir été escroqué par des banksters sans vergogne et des Enarques Managers exécrables comme ceux du Crédit Lyonnais de cette époque? Est-ce possible ?
      Enfin pensez-vous que l’Etat se démènerait avec autant de diligence, convoquant absolument tous ses services sur le pont, si toutes choses et protagonistes restant égaux par ailleurs, la décision rendue par le fameux arbitrage avait été défavorable à TAPIE, et qu’il faille recevoir et accepter la contestation de TAPIE contre la décision rendue par cet arbitrage?
      La vérité toute simple est que la machine totalitaire française est un monument de partialité lamentable sous couvert ultra-fallacieux d’intérêt général. Le fisc français, est une gigantesque arnaque où officient (surtout en haut-lieu) des hordes de faux-culs, dirigés par d’authentiques déchets humains, sans éthique ni fierté. Mme LAGARDE faisait tache dans cet ensemble de ratés grisâtres et miteux, surpayés (pour ce qu’ils font) et incapables de survivre sans rançonner les entrepreneurs et ruiner les générations non encore nées. Pourquoi s’est-elle abaissée à venir essayer de diriger une telle organisation mafieuse? Elle est punie pour n’avoir pas voulu servir « mafieusement » les combines-maison.
      La justice française ne vaut pas mieux, avec beaucoup trop de vermine en hermine. M. ESTOUP devait faire tache dans cet ensemble. Il a été puni pour avoir osé être honnête dans l’affaire TAPIE et donner son avis réel comme il était supposé le faire.
      L’Etat, via ses représentants légaux et indiscutablement nommés, a accepté le principe d’un arbitrage, et après enquête et analyse, a dûment accepté les juges-arbitres tels qu’ils étaient. Même si l’arbitrage était la mauvaise solution, même si les 3 arbitres étaient tous des copains d’enfance ou des parents proches de TAPIE et qu’ils se sont finalement partagés à quatre, en rigolant, le produit de l’arbitrage, cela n’a aucune incidence sur l’OBLIGATION de l’Etat de NE PAS SE RIDICILISER en voulant REVENIR, comme un gamin capricieux perdant quelques billes en cour de récréation, sur les règles du jeu fixées par lui-même. Il fallait réfléchir AVANT.
      J’ai honte d’avoir la nationalité conférée par un Etat aux mains de guignols.
      Pierre LAGIER

  • Gerald Muller

    2 July 2013

    @Phildefer. “contre l’avis de tous”. De quels tous s’agit-il? La réalité semble plutôt que cet arbitrage a été réalisé avec l’accord de tous. C’est un tout petit peu différent, non?
    La réplique qui m’a le plus convaincu est qu’il devait y avoir au moins une quarantaine de personnes au courant. Cela fait une sacré bande dont on ne voit vraiment pas quel intérêt ils auraient eu à comploter “en bande organisée”.
    Souvenez-vous de l’ancien maire de Toulouse, Dominique Baudis qui, pour tous les médias, était un salaud de première grandeur. Tout était faux. Souvenez-vous de l’affaire d’Outreau: tous pédophiles et trainés dans la boue pendant des mois. Là aussi, c’était faux.
    Ces anciennes affaires doivent amener à la plus grande prudence.
    Mon sentiment est que cette “affaire Tapie” se terminera en eau de boudin.

    Répondre
  • PhildeFer

    2 July 2013

    On ne me fera jamais croire que l’on puisse donner contre l’avis de tous 400 millions d’euros à un type sans qu’il soit prévu un gros retour d’ascenseur… Chez les “bisounours” peut être… Mais je ne classe pas Lagarde, Sarko et Tapie dans la catégorie “bisounours”…

    Répondre
    • Nicolas

      2 July 2013

      “L’avis de tous” ?, Qui cela ?

      Et que viennent faire L & S la dedans ? Ce ne sont pas eux les juges.

      Enfin il ne s’agit pas de “donner”, mais de rembourser -avec discount, d’indemniser la victime d’un vol.

      Les socialos-communistes s’imaginant qu’il n’y a pas de morale des affaires ont fait n’importe quoi, et ce sont les français qui le payent..

    • P.M

      2 July 2013

      Tapie victime d un vol?

    • idlibertes

      2 July 2013

      Cher Nicolas,

      Exactly my point.
      Cela parle “complot” ou ‘il y en a d’autres qui savaient “mais il existe un principe ancestral “NUL NE PEUT INVOQUER SA PROPRE TURPITUDE”

      Quant à le faire en place publique, sur des chaines payées par les redevances du contribuables.. mais DE QUOI PARLE T-ON???

  • jepirad

    2 July 2013

    Sans juger sur le fond, la forme de l’entretien m’a plus.
    Bernard Tapie toujours autant de hargne pour se poser en victime.
    Pujadas bon pour garder de fil de l’entretien (et avec Nanar c’est pas facile).
    Un moment rare dans un JT.
    ça change des JT de Jean-Pierre P. qui se déploie dans la France profonde (mais qui est aimé…semble-t-il…des retraités qui le regardent…un peu comme le Tour de France).
    Sur le fond, je pense comme Pierre ci-dessus

    Répondre
  • david

    2 July 2013

    Tapie a bien fait de revenir sur l’affaire initiale, c’est à dire celle de la revente de Adidas.
    C’est quand même de la que tout est parti, le reste n’est qu’un cumul de conséquences plus ou moins acrobatiques.

    Répondre
  • Pierre

    2 July 2013

    Quels que soient le mensonge ou la vérité, Tapie est déjà virtuellement condamné:

    par le clergé politico-médiatique, parfaitement nihiliste et indifférent à toute notion de droit,

    par une opinion publique qui est l’expression de l’homme du ressentiment.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!