FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

 

Le nombre de Chrétiens persécutés dans le monde oscille entre 100 et 150 millions d’âmes. Ce chiffre, en hausse constante, fait du christianisme la religion la plus persécutée. Selon Portes ouvertes, “un chrétien meurt toutes les 5 minutes”.

Et comme l’explique Marc Fromager, directeur de l’Aide à l’Eglise en détresse (AED), “sur 131 pays de culture chrétienne, il n’y en a pas un seul où la législation sur la liberté religieuse laisse à désirer. Sur 49 pays de culture musulmane, 17 ne tolèrent aucune autre religion et contrôlent étroitement les croyants non musulmans, 19 reconnaissent théoriquement la liberté religieuse mais ne l’appliquent pas en pratique. Les chrétiens restent le groupe religieux le plus discriminé dans le monde: 75 % des cas d’atteintes à la liberté religieuse les concernent”.

Et le pire dans cette christianophobie mondiale est l’indifférence qui l’entoure. Certes, les attentats contre des Chrétiens en Irak ou en Egypte en 2010-2011 revendiqués par Al-Qaïda furent fort médiatisés. Mais les nombreux cas de “christianophobie ordinaire”, commis au nom des législations en vigueur ou avec la complicité des autorités, sont ignorés. Ceci s’explique par le fait que les mythes fondateurs du politiquement correct et la “politique d’apaisement” empêchent de désigner les bourreaux.

En vertu du premier mythe, celui qui fait du communisme l’idéologie égalitaire des “opprimés”, il est impossible de dire que les régimes marxistes d’hier (ex-URSS) et d’aujourd’hui (Chine, Corée du Nord, etc) sont les plus terribles persécuteurs de chrétiens, lesquels sont pour eux des “agents de l’Occident capitaliste”. Rappelons à ceux qui pensent que le communisme est “mort” avec la chute de l’ex-URSS que la Chine et la Corée du Nord communistes sont les plus grands tueurs de chrétiens. En Corée du Nord, ces derniers peuvent être tués juste à cause de leur foi. En Chine, l’évangélisation est punie par des peines de prison et les chrétiens, suspects d’être “révolutionnaires”, ne peuvent adhérer qu’aux pseudos églises contrôlées par le parti communiste. Fait parmi tant d’autres, le 25 décembre dernier, lorsque les membres de l’église protestante Shouwang ont voulu célébrer leur messe, 50 d’entre eux ont été arrêtés. Et depuis avril 2011, date à laquelle l’église a été obligée de célébrer son culte en plein air, faute de local, 1000 fidèles ont été incarcérés. Chaque année, le nombre de chrétiens incarcérés à vie ou morts en prison –dont des évêques et nombre de prêtres- s’élève à des milliers.

En vertu du deuxième mythe, celui des religions asiatiques – boudhisme et hindouïsme – “foncièrement pacifiques et tolérantes”, les crimes anti-chrétiens commis en terre bouddhiste (Laos, Cambodge, Vietnam, etc) ou hindouïste (Etats de l’Union indienne dirigés par le parti nationaliste BJP) sont ignorés par nos bonnes consciences “bobo” qui pensent que le christianisme est la pire des religions. Or en Inde, les chrétiens, réprimés par les lois “anti-prosélytisme”, sont perçus comme des “traîtres” à la nation indienne hindouiste. Souvent issus de la sous-caste des Dalits (Intouchables), ils subissent des raids d’extrémistes hindous et des partis nationalistes religieux au pouvoir dans certains Etats. Ainsi, dans l’Etat de l’Orissa, mille chrétiens ont été tués depuis 2007 ; 50 000 Dalits ont fui leur maison pillée par les hindouïstes, mais la plupart des criminels anti-chrétiens ont échappé à la justice.

Le troisième mythe, celui de “l’islam religion de paix et de tolérance”, empêche de dire que les chrétiens (assimilés aux “Croisés occidentaux”) ont toujours été traités en citoyens de seconde zone ou en bouc-émissaires, parfois cibles de génocides (Turquie, Soudan, etc). Au Nigeria, plus grand Etat musulman d’Afrique noire, qui compte 50% de musulmans et autant de chrétiens, 11 Etats fédéraux du nord (à majorité musulmane) ont imposé la charia aux chrétiens. Comme chaque année, les chrétiens redoutent des attaques islamistes lors de la messe de minuit, comme celles qui ont tué 50 fidèles durant la Noël 2011. Dans le Nord du pays, qui a sombré dans la guerre civile depuis que les partis islamiques ont refusé la victoire électorale du président nigérien chrétien Jonhattant Gooluck, le mouvement islamiste terroriste Boko Haram (qui signifie “interdire l’Occident”), a tué plus de 3000 chrétiens depuis 2009. En 2012, 450 chrétiens ont été tués, dont 185 dans la ville de Kano. Au Pakistan, les Chrétiens, qui forment 1,5% de la population, sont de véritables sous-citoyens. Le cas d’Asia Bibi, cette mère de famille chrétienne condamnée à mort pour “blasphème”, après avoir bu dans un puits “réservé aux musulmans”, n’est qu’un cas (médiatisé) parmi tant d’autres (non médiatisés). En Arabie Saoudite, grand allié des Etats-Unis, le christianisme est interdit. Une fatwa du chef suprême du wahhabisme stipule que les églises doivent être détruites dans la péninsule arabique. Récemment, 30 chrétiens ont été incarcérés à la prison de Briman (Djeddah) pour avoir célébré un office en privé. Depuis leurs geôles, ils implorent en vain l’aide des Nations unies et des organisations de défenses de droits de l’Homme. En Syrie, les chrétiens sont agressés par les Salafistes et l’Armée Syrienne Libre (ASL), soutenue par la Turquie. Ceux qui vivent dans la zone de Lattaquié, Tartus, Tal Khalakh ou dans la “vallée des chrétiens”, jadis havre de paix, sont expulsés de leur village par des jihadistes. En Egypte, où les Frères musulmans ont fait approuver une constitution fondée sur la Charià, les chrétiens sont désignés comme les responsables des manifestations laïques hostiles au président Morsi et à la Charià. En décembre 2012, un tribunal du Caire a condamné à mort sept chrétiens coptes pour leur implication dans le film islamophobe qui enflamma le monde. Mais le journaliste qui diffusa en premier le film sur une télévision égyptienne n’a, quant à lui, jamais été inquiété… Fait divers parmi tant d’autres, sous prétexte que la chemise d’un musulman aurait été brûlée par un chrétien, le quartier chrétien de Dahshura a été entièrement brûlé par les islamistes… En Irak, la situation est encore plus tragique : depuis le retour des islamistes en 2003, après la chute du régime laïc de Saddam Hussein, il ne reste plus que 300 000 chrétiens (contre 1,2 million en 1980). Et en Palestine, dans la ville du Christ, à Bethlehem, les chrétiens rasent les murs.

La conclusion s’impose d’elle-même : en restant silencieux, les dirigeants occidentaux, qui pourraient exiger de leurs “alliés” musulmans le même traitement pour les chrétiens que celui qu’ils exigent pour les musulmans en Occident, sont de facto complices des gouvernements qui persécutent ou tuent des chrétiens.

 

 

*Alexandre del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue renommé. Ancien éditorialiste à France Soir, il enseigne les relations internationales à l’Université de Metz et est chercheur associé à l’Institut Choiseul. Il a publié plusieurs livres sur la faiblesse des démocraties, les Balkans, la Turquie et le terrorisme islamique.

 

Auteur de “La nouvelle christianophobie, pourquoi on tue les chrétiens dans le monde aujourd’hui” (Maxima, 2011)

 

Sources:

http://www.atlantico.fr/decryptage/chretiens-persecutes-dans-monde-entre-indifference-et-complicite-alexandre-del-valle-587015.html?page=0,1

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

Partager sur

19 Commentaires

  1. L’Observatoire de la Christianophobie lance une pétition contre l’action militaire car il sait que cela va revenir comme un boomerang contre les Chrétiens: déjà 5000 signatures. Signable sur le site et sur facebook.

    Répondre
  2. Ils vivaient aussi en paix au Liban avant que les Syriens n’y soient majoritaires.

    Répondre
  3. Etonament en Israel les chrétiens vivent relativement en paix…Meme si tout n’est pas parfait!

    Répondre
  4. Profitons en pour FELICITER le Président Obama pour sa gestion du dossier Politique étrangére, qui a “confié” la gestion du dossier Syrien à Erdogan, le premier ministre Turque, faciste Islamiste qui a fait monter en puissance les fréres musulmans en Syrie, aux depens des Chrétiens, des Kurdes, des Druzes et des Israëliens qui etaient ses alliés naturels.
    Du coup maintenant, il a le choix entre faire monter Al quaeda ou faire triompher les Iraniens et le Hezbollah.
    ll est dans la situation de Staline qui s’etait allié à Hitler.

    Pile je perds, face tu gagnes.

    OBAMA est un désastre.

    Répondre
  5. Cher fucius,

    Superbe commentaire, merci. Oui, l’homme est au centre de la religion chrétienne et il est jugé par Dieu, sur ses actions en fin de course.En cela, chacun est face à soi même. Ortopraxie induite par le Judaïsme (Suivre les 10 commandements en raccourci) est censé vous acheter une place au royaume de cieux là ou, chez les chrétiens, rien n’est jamais certain. Si vous voulez savoir si votre place est acquise, “alors viens et suis moi”….

    Dés lors, chez les chrétiens , même si la société vous juge, elle n’est pas forcement le reflet de l’Eternel.

    Nous avons vu l’hiver dernier combien les socialistes ont fait d’effort pour tenter de nous expliquer les racines de leur morale collective, de la haine du “grand capital” et de leur bonté inhérente, puisque leurs coeurs sont purs….

    Répondre
  6. Les mythes évoqués relèvent tous de l’obscurantisme relativiste.

    Il s’y ajoute une autre explication à la haine du christianisme, surtout ici, c’est qu’il est incompatible avec le totalitarisme.

    En effet, il enseigne que la morale revient à Dieu et non à César, puisque Jésus en parlait avec autorité. Or le socialisme prétend au contraire exercer le pouvoir au nom de sa supériorité morale, donc bel et bien fusionner morale et pouvoir.

    Séparer morale et pouvoir, c’est la vraie laïcité, celle du christianisme.
    Quand l’Église parle de laïcité, c’est pour se limiter elle-même.
    Que le socialisme parle de laïcité, c’est pour évincer l’Église; certainement pas pour se limiter lui-même, bien au contraire.
    La laïcité socialiste est donc le contraire de la vraie laïcité – la dialectique socialiste consiste souvent à détourner les termes.

    Et le contraire de la vraie laïcité, c’est le totalitarisme.
    En effet, quand le pouvoir et le magistère moral relèvent de deux autorités distinctes, chacune est limitée. Il existe 3 sphères: Religieuse, régalienne, et civile.
    Quand il n’existe qu’une seule autorité, elle n’a pas de limite. Il n’y a plus de domaines religieux, régalien et civil.

    Conclusion:
    C’est parce que le socialisme est fondamentalement totalitaire qu’il ne peut pas coexister avec le christianisme et qu’il le hait.

    Répondre
    • Excellent M erci.

  7. Bonjour,
    Mon Modeste témoignage :

    Quand j’étais exploitant agricole, mon ouvrier, que j’ai eu beaucoup de mal à trouver par ailleurs et qui avait 30 ans de plus que moi car je ne trouvais aucun jeune compétant, motivé et disponible, gagnait plus que moi (à l’heure travaillée). Pour dégager un revenu (un peu plus que le SMIC) qui me permettait de vivre je dégageait un CA 2 à 3 fois plus important (années 90) .
    Une à deux semaines de vacances par an en mettant à contribution mes Parents retraités (600 euros de retraite mensuelle pour 2 après 45 ans de travail pénible et de RISQUE)….plus tous les tracas administratifs Français et Européens etc…résultat :J’ai récupéré ce que je pouvais, j’ai tout arêtté et je suis devenu….fonctionnaire (Armée)
    Quelle belle vie :
    35 heures , 9 semaines de VACANCES, des Vraies, quelques responsabilités mais pas trop, un salaire à chaque fin de mois sans avoir peur de savoir comment je vais faire pour rembourser mes emprunts. des congés maladies payés! et au bout de 15 ans , une petite pension de 600 euros à vie !!
    contrepartie :
    1) ne pas être trop performant
    2) être généreux avec les inaptes au travail et ne pas récompenser les bons fonctionnaires fidèles à la France. Votre patriotisme ne doit pas être trop visible.
    3) respecter les confessions religieuses minoritaire et leur permettre de pratiquer en tout moment même si vous faites le travail à leur place.
    4) si sur 4 fonctionnaires, 3 sont des femmes qui sont en congé maladie ou maternité à tour de rôle et que vous êtes le seul homme, c’est à vous de ne pas être absent et de faire le travail à leur place.
    6) si vous avez comme collègue une personne de Nationnalité Française originaire d’un autre pays (si si c’est possible après six mois de présence en France) ATTENTION terrain glissant ! Vous DEVEZ la respecter alors que l’inverse n’est pas obligatoire vu que cette personne représente l’avenir de la France. Après tout je ne suis issue que d’une famile dont les Parents, grands parents et arrière grands parents ont fait toutes les guerres pour conserver notre liberté que j’ai l’impression de perdre petit à petit.

    Pour finir :

    Nous avons tué l’entreprise qui est une façon aussi d’être LIBRE dans son travail. Aujourd’hui, c’est une vache à lait qu’on mêne à la baguette.

    Nous avons détruit l’enseignement publique qui n’est qu’un outil pour reprogrammer nos enfants et les empêcher de penser par eux même.Donc d’être libres nootement de penser.

    Nous avons détruit notre religion Chrétienne en la ridiculisant et en lui ottant tout charisme (l’Eglise a aussi sa part de responsabilité dans ce domaine).

    Nous avons détruit notre armée par des coupes budgétaires successives au point de ne plus pouvoir entretenir son matériel ni de payer ses militaires (j’en étais !) et par un recrutement VOLONTAIREMENT médiocre à tout les grades !!

    Vous parliez de libéralisme, de socialisme et de théocratie.
    Le libéralisme n’est plus, le socialisme va mourrir et la théocratie vient ceuillir le fruit car maintenant il est bien mûr .

    Aujourd’hui, ma petite famille et moi avons immigré. Je regrette beaucoup mon Pays mais la ou je suis, je travaille et vit dignement sans être montré du doigt.

    Merci de m’avoir lu.

    Répondre
    • Merci à vous pour votre témoignage.

  8. félicitations pour cet article, qui rappelle aux auditeurs, téléspectateurs français que la vérité n’est pas celle dont les médias nous abreuvent à dose régulière.
    Faut il que les Français soient tombés bien bas!!!

    Répondre
  9. Trois idées missionaires (Toynbee) depuis le XVIII eme
    Une issue de la religion Chretienne: le Libéralisme
    Une issue de la religion Juive:le Socialisme
    Une issue de la religion Musulmane:la Théocratie

    La première a comme fin ultime la liberte individuelle et comme moyen le marché.
    La deuxieme a comme but ultime l’egalite et comme moyen le collectivisme.

    Et la troisieme a comme but ultime la sharia et comme moyen la soumission individuelle (Islam veut dire soumission)

    Il ne PEUT PAS ne pas y avoir de guerre entre la premiere et la troisième a partir du moment ou la deuxieme a perdu toute crédibilité et que le socialisme Arabe fait encore plus rire que celui de Melenchon.

    Donc le drame est que L’Europe est en guerre, et qu’ils ne le savent pas et que les Liberaux n’ont pas la moindre idee de comment procéder.

    On devrait tous relire Raymond Aron et Clausewitz et essayer d’en faire une synthèse.

    Répondre
    • Analyse intéressante mais il semble que le fait religieux n’est pas forcément prépondérant dans le choix et l’action humaine : Je n’ai pour le moment pas trouvé de réponse convaincante pour expliquer pourquoi les régions catholiques du grand ouest avaient progressivement basculé vers le socialisme tandis que celles de l’est étaient restées fidèles à un conservatisme obédience libérale. D’autant que les protestants du sud-ouest se complaisent dans un radicalisme socialiste et que ceux d’Alsace s’y opposent vigoureusement… Qu’on aille pas me parler du climat ou tout autre argument géographiquement fumeux, de grâce.

      Au sujet de l’article, il est hélas prévisible que pour de basses raisons, l’occident encore chrétien dans son ensemble risque de porter un coup fatal aux chrétiens de la région. Je suis opposé aux guerres de religion mais agir contre son “camp” et le dialogue respectueux entre les religions est d’une déconcertante nonchalance.

      J’y vois la preuve que les décisions politiques actuelles décidées par les dirigeants occidentaux sont complètement décorrelées de toute perspective philosophique ou religieuse mais purement matérielles avec un souci du court-terme sous la pression des faillites morales, intellectuelles et bassement matérielles, causes profondes des difficultés dans lesquelles les démocraties occidentales se sont joyeusement vautrées ces dernières décennies.

      Cdlt

    • Cher Duff,

      Avez -vous vu ce papier là?
      http://www.dreuz.info/2013/08/une-intervention-en-syrie-trop-tard-trop-peu/#comment-251754

      Trop tard, trop peu?

      Citation ”
      Ce qui me semble le plus consternant dans les commentaires que je vois circuler en France sur le sujet est que personne ou presque ne pointe du doigt la politique étrangère de l’administration Obama et ses conséquences, passées et présentes, dans toute la région. Prétendre analyser ce qui se passe dans le grand Moyen Orient en ignorant cette dimension essentielle des choses équivaut à s’aveugler et à aveugler.

      Ce qui me semble particulièrement hypocrite et irresponsable est de voir des gens en France prétendre s’alarmer du comportement du régime Assad et de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, mais ne pas s’alarmer du chaos régional déjà existant, de parler fort peu de la Turquie, du Qatar, d’al Qaida, des Frères musulmans en Syrie, de l’Iran, de la Russie, de l’Arabie Saoudite, et de n’évoquer jamais ou presque toutes les implications d’une éventuelle intervention en Syrie telle qu’envisagée.

    • Très bon article de Guy Millière en effet. Dès les premières lignes je me disais “et dire qu’ils ont filé le prix nobel de la paix à ce crétin d’Obama”…

      D’ailleurs quand je repense à la sortie médiatique de Sarkozy de l’été dernier sur la Syrie, je me dis qu’au fond ce qu’il se passe en Syrie l’indiffère. Ce qu’il cherchait et cherche probablement toujours c’est de pousser Hollande à mettre le doigt dans un engrenage désastreux. La France et ses intérêts repasseront ce qui compte c’est de revenir au pouvoir par tous les moyens. Et le sens de l’intérêt général… pfff

    • “Une issue de la religion Chretienne: le Libéralisme”

      Mouais. La réforme protestante a joué beaucoup mais ce n’est pas le seul élément. En tout cas, l’église catholique n’y fut pour rien !

      “Une issue de la religion Juive:le Socialisme”

      Surement pas. Marx était athée et ses parents s’étaient… convertis au protestantisme ! Et le judaisme ne nie absolument pas la proriété privée, bien au contraire.

      “Une issue de la religion Musulmane:la Théocratie”

      C’est faux, les théocraties existent depuis que les religions existent. Sans parler de la puissance du Vatican ou des royaumes de Judée et d’Israël où la loi nationale était la loi divine.

      Bref votre analyse est alléchante mais elle ne tient pas.

    • Cher Monsieur,

      Je vous invite à lire Toynbee . Le christianisme a rendu à l’homme son individualité en permettant le libre arbitre ce sur quoi les prostestants sont justement revenu donc mauvais exemple.

      Marx était juif certes mais ce n’est pas le propos , nous parlons du caractère d’ortopraxie contenu dans le livre pas dans son auteur; de plus, je m’avance peut être mais il me semble que le Judaïsme pre existe Marx mais je peux me tromper…

      Enfin, le dernier propos est juste incompréhensible et n’en est pas un donc, je vais laisser poser comme une pâte à crêpe, en espérant que les grumeaux disparaissent.

    • Vous confondez la religion chrétienne avec l’Église catholique et vous faites un amalgame. Le message du Christ était profondément libéral. Ensuite, ce que l’Église en a fait, c’est une autre histoire et le Vatican n’est pas la religion chrétienne.

  10. Bien vrai, mais au nom du “politiquement correct”, il ne faut rien dire……. On n’a pas fini d’égorger des agneaux dans un silence assourdissant.
    Merci pour l’article

    Répondre
  11. ==================
    Le troisième mythe, celui de « l’islam religion de paix et de tolérance »
    ==================

    Voilà une liberté d’expression qu’on voit rarement, ça fait plaisir.

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *