7 July, 2014

Et maintenant, une loi contre la pluie

En tant qu’ économiste et homme d’affaires depuis quarante ans, je sais maintenant avec certitude que l’économie française va s’effondrer dans les trimestres qui viennent puisque monsieur Montebourg va faire passer une Loi pour la croissance, comme il avait promis de sauver la sidérurgie française.

 Ce projet vient de loin : en 1981, la droite ayant été battue, un député de droite survivant avait lancé à la Tribune:  “Vous allez vous  fracasser sur la Loi de l’Offre et de la Demande”. La réponse avait aussitôt fusé des bancs socialistes. “Nous allons abolir cette Loi”. C’est sans aucun doute ce à quoi va s’attacher monsieur Montebourg et il va réussir aussi bien que Lénine, Staline ,Mao, Castro, Chavez ou que monsieur Mitterrand de 1981 à 1983.

En fait, l’économie  ne croit  que si le système légal permet le déroulement du processus de création destructrice chère a Schumpeter. Or en France, la quasi-totalité des lois portant sur des domaines économiques visent à empêcher la destruction, ce qui revient immédiatement à empêcher toute création, c’est-à-dire toute croissance.

Réfléchissons deux minutes : dans quels secteurs pourrions-nous avoir une croissance aujourd’hui en France ? A mon avis, dans tous les secteurs qui sont liés a l’éducation, aux transports en commun, aux medias, à la culture, à la Sante. La Suède fit faillite en 1992 et pour s’en sortir dérèglementa et privatisa tous ces secteurs, et aujourd’hui elle se porte comme un charme.

En France, tous ces secteurs sont sous le contrôle de l’Etat, c’est-à-dire sous le contrôle de la CGT ou des syndicats professionnels ou des enseignants.

La loi de monsieur Montebourg devrait donc abolir le système des syndicats représentatifs datant de l’après-guerre, faire la lumière sur le financement de ces syndicats et leurs rapports avec les partis, interdire toute relation entre les bétonneurs et les hommes politiques ainsi que tout ce capitalisme de connivence qui ruine la France, casser les grandes banques françaises en de multiples entités régionales, privatiser la Sécu et que sais-je encore… et là je serais certain que la croissance repartirait comme une fusée.

Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai des doutes….

D’où vient cette obsession française à considérer que la loi a le pouvoir de remodeler le réel ?

Faire une loi sur la croissance, c’est croire que le futur est connaissable, ce qu’il n’est pas, comme l’a fort bien montré Karl Popper en théorie, et l’URSS en pratique. Un point important doit être mentionne ici : pour la PREMIERE fois dans l’histoire de notre pays, il n’y a pas un seul membre du gouvernement qui ait la moindre expérience du secteur privé. Tous les membres de ce gouvernement ont toujours été payés par nos impôts, et jamais par un client.

Ils sont tous députés maires ou conseillers-généraux et pour se faire élire par leurs troupes, il suffit d’augmenter les impôts sur ceux qui ne votent pas pour eux, ou d’emprunter.

Et donc le poids de l’Etat dans l’économie augmente sans cesse. Et s’il y a une loi qui ne connait pas d’exception, c’est que plus le poids de l’Etat augmente, plus la croissance économique diminue. Donc, pour que la croissance revienne il faut que le poids de l’Etat baisse, ce qui est impossible dans notre système politique.

Dans les trois démocraties les plus anciennes, Suisse, Grande-Bretagne , USA, un fonctionnaire peut se présenter aux élections mais il doit alors donner sa démission de la fonction publique pour toujours, pour ne jamais y retourner.

Rien de tel en France ou un fonctionnaire battu retourne dans son corps d’origine en attendant la prochaine élection, sa carrière ayant évolué comme s’il était reste fonctionnaire. Du coup, nos élus sont majoritairement fonctionnaires. Si la Chambre était majoritairement composée de garçons coiffeurs, elle prendrait des mesures favorables aux garçons coiffeur

Et donc les fonctionnaires à la chambre prennent des mesures favorables aux fonctionnaires. Et donc le poids de l’Etat augmente et avec lui le nombre des chômeurs. Chaque fois qu’un fonctionnaire de plus est engagé, trois travailleurs du secteur privé perdent leur emploi.

A quelle situation absurde cette obsession conduit-elle actuellement ?

Très simple : le pays qui devrait être le plus riche du monde compte tenu de ses avantages naturels et de la qualité de sa force de travail est en train de s’appauvrir a vue d’oeil.

Comme je l’ai écrit dans un livre paru en 2002, Des Lions menés par des Anes les entrepreneurs français sont comme le tiers Etat en 1789, ils portent sur leur dos la noblesse (le système politique) et le clergé (le système syndical) et la France en crève. La France est sur le chemin qu’a suivi l’Argentine depuis un Siècle.

Rien ne peut empêcher un pays de se suicider. Nous sommes sur la bonne voie

Quelles sont les meilleures façons de provoquer la croissance ? A quoi doit-on borner le rôle de l’Etat dans ce processus ? En quoi peut-il être malgré tout utile ?

Monsieur Hollande a été élu a peu près en même temps que monsieur Cameron. Peut-être faudrait-il faire ce qu’a fait le Premier Ministre Britannique?

Virer 600 000 fonctionnaires, et donc permettre au secteur privé de créer 2 000 000 d’emplois,  dérèglementer l’école sur le modèle suédois, baisser le taux d’imposition marginal, baisser les impôts sur le capital, bloquer toute croissance des dépenses de l’Etat avant que de les faire baisser et dire aux Français qu’ils allaient en baver, mais que le désastre socialiste devait être réparé

Et peut-être aussi dire aux Français qu’il n’y a pas un seul exemple dans l’histoire d’une économie qui soit gérée par un Etat qui ne soit conclu par la faillite et la tyrannie ? Que le socialisme est destructeur et mortifère… Que rien ne peut être bâti sur l’envie, le pire des péchés capitaux comme nous le disent les dix commandements?

Et peut-être prendre sa retraite et demander pardon, en laissant la place à d’autres?

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

63 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Frédéric Pouquet

    20 July 2014

    Bonjour Monsieur Gave,

    Encore une fois tout est dit. Le Point vous a donné beaucoup d’écho.

    Et pourtant rien ne l’est !

    Dès que quelqu’un pense pour les autres, réfléchit à la société dans son ensemble, il bascule des faits aux concepts. Et là il devient incohérent, il déraille.

    Dès que quelqu’un réfléchit à lui-même, à sa situation économique personnelle, il en revient aux faits. Et là il devient cohérent, réaliste, capable.

    Churchill disait que les Anglais pouvaient encore comprendre les faits mais pas les concepts : c’était rendre un grand hommage à sa nation.

    Les Français, même lumineusement éclairé par vous, doivent en revenir aux faits. Donc, il faut qu’ils se concentrent sur leur situation personnelle.
    Donc, en conséquence, il faut qu’ils comprennent leur vrai niveau de vie, avec comme point de référence, non pas une base 100 trop abstraite, mais le niveau de vie de leurs parents (des générations d’avant en fait).

    A votre disposition pour participer à cette grande aventure !
    Mon employeur est un vrai “montebourde” et j’ai bien envie de faire autre chose pendant un temps.

    La société civile, prise dans son ensemble, est la proie des idéologues. Elle a beaucoup de mal à se défendre depuis que nous sommes entrés dans une ère d’information/propagande généralisée.

    Elle écoute, elle voit, mais ne réfléchit plus. Réfléchir serait se concentrer sur soi-même, c’est angoissant.

    Je suis persuadé que pourtant on peut faire de cette étude (niveau de vie des Français), un petit opuscule ludique et…effrayant.

    Bien à vous.

    Répondre
  • MC

    19 July 2014

    Bonjour,

    Monsieur Gave, on me dit que vous venez d’écrire un article dans lequel vous donnez votre avis sur les obligations.

    Ou puis-je trouver cet article ?

    Si un internaute a la réponse, qu’il n’hésite pas à m’en faire part.

    Merci d’avance

    Répondre
    • Thomas13

      19 August 2014

      Oui, j’ai bien compris que Nous Citoyens était d’inspiration libérale.

      Le problème c’est qu’ils s’en défendent. Ils n’assument pas. Et ça se voit, c’est dommage. Et du coup le message n’est pas clair et ne passe pas au moment où les français ont besoin de vérité.

  • BA

    16 July 2014

    Mardi 15 juillet 2014 :

    L’Italie est en faillite.

    Selon le Trésor italien, la dette publique de l’Italie atteindra à la fin de l’année 135 % du PIB !

    Lisez cet article :

    La dette italienne a établi un nouveau record en atteignant 2166,3 milliards d’euros en mai, selon la Banque d’Italie. Soit 20 milliards de plus que le mois précédent. Au rythme actuel du dérapage, la dette publique devrait peser d’ici à la fin de l’année près de 135 % du PIB selon le Trésor. À titre de comparaison, la dette de la France, qui est sur le point d’atteindre les 2000 milliards d’euros, représente près de 94 % du PIB.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/07/15/20002-20140715ARTFIG00353-la-dette-de-l-italie-continue-de-se-creuser-malgre-renzi.php

    Répondre
  • JML

    14 July 2014

    Arnaud Montebourg enfermé à triple tour dans sa tour d’ivoire  !

    Effectivement c’est Le Point qui me redirige chez vous , je n’avais pas lu l’excellent article de Charles Gave. Je vous remets mon commentaire publié sur le Point:
    http://www.lepoint.fr/economie/montebourg-pose-les-bases-du-redressement-economique-de-la-france-10-07-2014-1844904_28.php

    Une stratégie suicidaire dans une feuille de route dont la comparaison avec les militaires qui sont bien les seuls à en faire les frais, l’Armée française en est réduite à celle de l’armistice de 1940 pour davantage de missions. Sous équipée, sous armée, en rupture capacitaires. Nos militaires qui exposent leur vies, roulent dans des véhicules qui auront 60 ans en 2018 dont les successeurs ne sont même pas financés. La LPM soit 6Mrds d’€ repose sur d’hypothétiques ventes immobilières  ! Sans compter que notre BITD, seule exportatrice qui emploie 170 000 personnes devra en licencier 100000 faute de commandes  !

    Il en va de même d’aller creuser la croissance par une Loi  ! La croissance ne se décrète pas. Quel est le fou qui investirait en France quand la décroissance industrielle est à – 2% en PIB marchand, que le taux d’emprunt est à + 4% et que le rendement industriel est de +3%, en crevant sous les charges  ! Que de créer des structures d’Etat inutiles et coûteuses pour les contribuables qui ne peuvent plus payer un Etat gargantuesque jamais repu, Il serait grand temps de supprimer le million de fonctionnaires en trop et de réduire drastiquement notre mille feuilles administratif. Pour obtenir enfin de la croissance et une économie compétitive identique à celle d’outre Rhin soit 225milliards d’€ d’économie  ! A commencer par une loi quand un fonctionnaire se présente à un mandat électoral doit définitivement démissionné de la fonction publique.

    Les socialistes prônent la haine de l’autre, contre + 6millions de français, créent la lourdeur administrative, croient toujours aux recettes éculées que l’Etat créateur de richesse fait tout, par les subventions et les taux d’intérêts que l’on arrive à la croissance par l’euthanasie du rentier. Cela n’a jamais marché, il n’y a donc rien à en attendre de ses 34 plans. Quand on bénéficie d’une monnaie forte il faut mettre en place une flexibilité de l’emploi ,suppression des 35 heures etc et ne pas voter pour le traité de Lisbonne ni le TSCG.

    Répondre
  • tanpis

    14 July 2014

    Totalement en phase avec les propos de l’auteur. Mais personnellement, je pense que c’est potentiellement une opportunité. Si le système explose a court terme comme il le prétend, cela peut aussi nous ‘forcer’ à devenir un nouveau pays émergeant qui supprimera le superflue de l’état par nécessité pour se concentrer sur la croissance. Selon moi, le plus dur sera de faire face à nos ‘faux’ amis qui auront des intérêts a ce que l’on émerge jamais vraiment comme nous le faisons avec l’Afrique pour exemple… Le bateau coule, j’ai caché mes radeaux depuis longtemps mais j’espère tout de même qu’il restera un peu d’eau pour naviguer…

    Répondre
  • BA

    13 July 2014

    Depuis les élections européennes, les européistes étaient tétanisés : lors des élections européennes du 25 mai 2014, les partis politiques anti-européens avaient pulvérisé leurs records électoraux.

    Les européistes étaient désespérés.

    Qui allait bien pouvoir sauver l’Union Européenne ?

    Qui allait bien pouvoir sauver les européistes ?

    Réponse :

    Captain Europe : le super-héros de l’Union Européenne.

    La video dure 2 minutes 20 :

    ( ATTENTION : CETTE VIDEO EST A PLEURER DE RIRE )

    http://www.youtube.com/watch?v=xKvZC3z2ud8

    Répondre
  • laurent

    10 July 2014

    L’histoire du 20ème siècle est pleine d’exemples de pays qui se mettent à redistribuer la richesse et finit par redistribuer la pauvreté. Les pays communistes sont un exemple classique, mais en aucun cas le seul exemple.

    En théorie, la confiscation de la richesse du peuple le plus de succès devrait faire le reste de la société plus prospère. Mais quand l’Union soviétique a confisqué la richesse des agriculteurs prospères, la nourriture est devenue rare. Comme beaucoup de gens sont morts de faim sous Staline dans les années 1930 sont morts dans l’Holocauste d’Hitler dans les années 1940.

    Comment est-ce possible? Ce n’est pas compliqué. Vous pouvez confisquer la richesse qui existe à un moment donné. Mais vous ne pouvez pas confisquer la richesse future – la richesse future est moins susceptible de se produire lorsque les gens voient qu’elle leurs sera confisquée. Les agriculteurs de l’Union soviétique ont diminue la quantité de temps et les efforts investis dans la croissance de leurs cultures, quand ils ont réalisé que le gouvernement allait prendre une grande partie de la récolte. Ils ont abattu et mangé les jeunes animaux de ferme qu’ils auraient normalement garde entretenus et alimentes pour les porter a maturité.

    Nous avons tous entendu le vieil adage: donner à un homme un poisson il se nourrira que pour une journée, apprenez lui à pêcher il se nourrira pour la vie. Les redistribusionistes veulent donner un poisson et laisser cet home dépendants du gouvernement pour lui fournir plus de poissons dans l’avenir.

    Si les redistributionistes étaient sérieux, ce qu’ils voudraient distribuer est la capacité de pêcher, ou d’être productif dans d’autres façons. La connaissance est l’une des rares choses qui peuvent être distribués aux personnes sans réduire le montant détenu par les autres. Ce serait mieux servir les intérêts des pauvres, mais il ne serait pas servir les intérêts des politiciens qui veulent exercer le pouvoir, et pour obtenir les votes des personnes qui sont à leurs charge. –

    Merci Mr Gave de nous donner les outils pour nous instruire. Vous etes un vrai homme social. Il vous faut maintenant focaliser sur l’education des jeunes. Vous joindre a d’autres qui travaillent dans les universites.

    Répondre
    • Robert Marchenoir

      10 July 2014

      Ce fut pire que ça en URSS, puisque les paysans étaient obligés de dissimuler non seulement leur récolte, mais aussi leurs semences, pour que les communistes ne les leur volent pas. Bien entendu, les unes comme les autres ont été confisquées, donc on était bien au-delà de la simple dissuasion à produire des richesses futures : on était dans l’impossibilité provoquée de produire quoi que ce soit.

    • Vincent Herriau

      12 July 2014

      La conséquence de ce que vous décrivez explique en bonne part l’affection que portent beaucoup d’ukrainiens à la Russie.
      voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor

      Le second génocide soviétique.

      Principalement visés étaient les paysans non collectivisés, équivalent d’alors de nos classes moyennes, qu’il faillait faire disparaître pour permettre l’avènement du socialisme.

      Surprise : les survivants ont en général accepté de se laisser collectiviser.

    • Nicolas

      14 July 2014

      Oui, mais ces grains servaient à payer en nature des usines clefs en main allemandes : l’industrie, déjà..

  • riz

    9 July 2014

    En France le régime des retraites de l’arcco sera épuisé d’après Vincent Collen des échos en 2020 , celui de l’agirc en 2017 .En ce qui concerne les cadres cela aboutira à une baisse de 10 à 15% des pensions versées par l’agirc .Les retraités c’est 16 millions de personnes soit 25% de la population française , mais hors moins de 20 ans (enfants qui ne touchent rien et sont dépendants ) ils représentent 35 à 40% de ceux qui touchent une paie à la fin du mois .On comprend mieux le gèle des retraites qui va durer ad vitam aeternam.Les régimes de retraite sont interdites d’emprunts (tout comme les collectivités locales sont interdites de “trous”).Jusqu’à présent les retraites sont payées sur réserves (donc sont artificielles mais cela va s’arrêter dans 3 ans).Actuellement la dette de l’Etat est de 2000 milliards d’euros .Le déficit sera de 100% du pib en 2016. L’emploi dans le secteur marchand ne cesse de baisser : difficile dans ce cas de combler le trou des retraites .Mais les socialistes ne feront rien sur le front des retraites. d’ici 2017 si ce n’est saquer les cadres .Conclusion les retraites vont rester gelées jusqu’en 2017 donc vont baisser de 3% minimum…

    Répondre
  • bernard

    9 July 2014

    STOP su subentions versées aux patrons, aux banques, aux syndicats, à la presse. et aux associations politiques.

    Répondre
  • Robert Marchenoir

    8 July 2014

    Vu par le petit bout de la lorgnette : je recherche pour mon usage personnel des outils, des équipements pour le bâtiment (électricité, plomberie) et des instruments de mesure. Pas forcément le moins cher, bonne conception, fiabilité, fournisseur de confiance. Pas d’a priori, mon étude de marché est ouverte. Je ne connais pas forcément les fabricants et je suis disposé à en découvrir de nouveaux.

    Systématiquement, mes recherches aboutissent à des fabricants allemands. Parfois suisses, voire alsacien dans un cas (c’est presque la même chose), un peu américains (moins présents dans mes résultats de recherche, en raison des problèmes de normes et de disponibilité).

    J’ai découvert ainsi des tripotées d’entreprises allemandes dont j’ignorais l’existence. Produits ingénieux, bien adaptés aux applications et aux problèmes contemporains, vaste choix, innovation constante et renouvellement régulier des gammes, bonne fabrication, la plupart du temps made in Germany, beau design, entreprises crédibles, références professionnelles, catalogues détaillés, vente systématiquement en anglais.

    La plupart de ces entreprises datent du début du XXème siècle, voire de la fin du XIXème. Elles ont franchi deux guerres sans dommages apparents. Ce sont souvent des entreprises de taille moyenne, voire modeste. Elles sont souvent restées dans les mains de la même famille depuis leur création, en tous cas pendant longtemps. Certaines ont été rachetées par des groupes, mais ont gardé leur identité et semblent s’être développées harmonieusement.

    Et en France ? Euh… rien. Enfin, pas grand’chose. Rien qui inspire confiance. Une ou deux grandes marques par secteur, achetées “les yeux fermés” par les professionnels, réputation très surfaite, semi-monopoles, prix tout à fait excessifs par rapport aux produits, chantage éhonté aux “normes” pour vendre des produits parfois trois fois plus chers que le haut de gamme fabriqué en Allemagne.

    Quelques entreprises moyennes qui se traînent dans la moyenne depuis des décennies, sans réelle innovation, avec des catalogues limités voire décevants, un design moyen voire ringard. Très peu d’entreprises qui ont un siècle ou plus.

    Rapport à la clientèle hostile : la vente est découragée, on ne vend pas aux particuliers ou alors du bout des lèvres, on passe par des distributeurs mal identifiés qui margent comme des gorets, catalogues en ligne type Minitel en couleurs, information technique difficile à trouver, etc.

    Les deux armées les plus puissantes du monde ont détruit l’Allemagne par le fer et le feu il y a soixante-dix ans, alors que la France a été vaincue presque tout de suite, et maintenant, ce sont toujours les Allemands qui sont loin devant. Il n’y a pas photo.

    On a merdé quelque part, il n’y a pas de doute. Et ce ne sont pas les “Trente glorieuses” qui y ont changé quelque chose. Si on compare le petit électroménager fabriqué dans les années 1950 par Braun et par Moulinex, les produits allemands sont magnifiques et seraient toujours vendables aujourd’hui, tandis que les produits français font figure de camelote issue du Tiers-monde.

    Répondre
    • raimverd

      10 July 2014

      Salut Bob!

      Lis les ouvraves de Gustave Le Bon autour de la guerre de 14.

      Tu constateras qu’il faisait les mêmes remarques que toi quand il recherchait alors du matériel technique.

      Les Allemands dominaient le monde économiquement. Malheureusement ils ont cru à un destin de peuple élu qui leur a été seriné pendant un siècle à partir de la Prusse, par leurs dirigeants, intellectuels, écrivains, philosophes.

      On connaît la suite.

      Et Le Bon, un visionnaire génial est aujourd’hui soigneusement ignoré.

    • Robert Marchenoir

      10 July 2014

      Incroyable ! Merci Raimverd, des idées de titres particuliers ? J’ai lu un ou deux livres de Gustave le Bon, mais je ne me souviens pas de considérations sur l’industrie allemande.

    • raimverd

      11 July 2014

      par exemple

      psychologie de l’éducation
      enseignements psychologiques de la guerre

      Chercher la zone de lecture avec les mots “optique” ; “objectifs” ; “mes frais”

      livres de Le Bon en ligne à “uqac classiques”

    • Robert Marchenoir

      11 July 2014

      Merci, je vais voir ça !

  • bernard

    8 July 2014

    l´ÉMIGRATION est le meilleur baromètre pour juger de la santé économique et sociale d´un pays. Pour la première fois de son histoire la France devient terre d´émigration volontaire. Et ce ne sont pas les braillards anti capitalistes qui partent, non eux ils sont trop bien ici, payés à glander. Ceux qui partent sont les bosseurs,les doués comme les créateurs, chercheurs, scientifiques , entrepreneurs qui fuient notre bureaucratie, nos impots et nos syndicats archaïques.

    http://www.fondapol.org/fondapol-tv/le-progres-cest-nous-julien-gonzalez-la-jeunesse-du-monde/

    Répondre
  • Marius

    8 July 2014

    Vous n’avez jamais été tenté de vous présenter à la présidentielle ? Non pas que vous auriez une chance, mais dans l’unique but d’obtenir du temps d’antenne pour remettre tous nos élus à leurs places et enfin délivrer le message libéral, message simplement de bon sens, à la société française. Une bouffée d’air frais sur nos écrans pendant 2 semaines d’égalité de temps de parole… Mais 500 signatures, ce n’est pas facile c’est vrai.

    Et plus sérieusement, on ne vous a jamais appelé pour participer à une grande émission politique ? Mots Croisés, Des Paroles et des Actes, ou même C dans l’Air ?

    Répondre
    • gaad

      8 July 2014

      C’est toujours avec plaisir que j’écoute les interventions de Mr Gave sur BFM.

  • Pierre

    8 July 2014

    Ce qui me frappe en comparaison avec les autres pays européens, c’est la difficulté de partager les informations avec les français.

    Ce comportement de rétention de l’information est un particularisme très français.

    Pourquoi lors de collaboration entre entreprises, la communication, les échanges informels d’informations avec les français sont-ils si peu fluides ?

    Quelle image le professionnel/cadre français cherche-t-il à préserver ?

    Ce comportement est au détriment du développement des projets, qui finalement évoluent avec d’autres partenaires

    Répondre
    • Nicolas

      14 July 2014

      Le loup socialiste se fiche de “partager les informations ” avec sa proie..

  • bernard

    8 July 2014

    La dernière cartouche du PS si il veut remporter les élections ou du moins être au second tour pour 2017 c´est de rentrer dans le lard de la CGT communiste, de FO la trotskiste et de SUD l´anarchiste……

    Répondre
    • Fred

      8 July 2014

      La dernière cartouche du PS reste avant tout de décrédibiliser ses adversaires politiques, en les traînant dans la boue, afin de remporter les élections en 2017 face au FN.

      Sans compter les nombreux tripatouillages électoraux qu’Hollande souhaite mener : redécoupage des régions et des circonscriptions, instauration d’une dose de proportionnelle aux législatives pour atténuer une défaite du PS , etc…

      La France se révèle chaque jour davantage sous un nouveau visage, à savoir une véritable dictature marxiste soft, la violence physique en moins (quoi que, souvenons-nous de la répression des manifestations contre le mariage homosexuel).

  • vaevictis

    8 July 2014

    Mr Gave a entierement raison, mais il devrait continuer son votre raisonnement
    en d’autres terme nous somme face a une dichotomie entre le systeme economique actuel mondialisé et la realité du systeme politique en france.

    le modele politique en france d’inspiration communiste est clairement depassé (Ve republique) et devrait disparaitre pour faire place a un modele plus adapté a la mondialisation
    par ailleurs la france n’a plus de colonies, ne possede plus la taille critique qu’elle tente de retrouver a travers l’UE (mais la aussi la france est larguée par l’allemagne), son endettement ne fait que monter (on sacrifie les generations suivantes pour que la fete continue)
    si vous voyagez beaucoup dites moi ou vous trouvez encore des voitures francaises ?
    de plus concernant les fonctionnaires francais nous somme face a une logique politique, 50% du pib francais est genere par l’etat.
    ces gens ne vont pas facilement vouloir qu’on touche a leur bifsteck
    reste plus qu’a attendre la faillite sereinement de ce systeme communiste

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    7 July 2014

    Si M. Montebourg avait décidé de sacrifier un bouc à la déesse de la croissance et quelques brebis au dieu du pouvoir d’achat, ce serait aussi efficace. Et d’une certaine façon ce serait plus rassurant quant à sa lucidité…

    Répondre
  • CharlesM

    7 July 2014

    http://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2011/03/RDV_33_Parlementaire_ou_fonctionnaire_il_faut_choisir.pdf

    un document fort intéressant sur la question de l ‘égibilité des fonctionnaires, (avec l intervention d’un député anglais).
    Cette proposition de loi d’un député UMP, très peu médiatisée, avait été signée par 42 députés.
    Comme il est impossible de faire voter cette inégibilité par une assemblée composée majoritairement de fonctionnaires, comment dans notre constitution faire passer une loi pareille?

    Répondre
    • JML

      14 July 2014

      Bonne question, les réformes fondamentales de notre Constitution sont faciles à faire en deux solutions ;la première par exemple où c’est impératif de réduire le nombre de communes de 36000 à moins de 9000, il en va de l’égalité des territoires et de leur attractivité. Le Sénat et les départements n’ont plus lieu d’être, il doivent être amendés par modification constitutionnelle, suivant l’Article 89 réuni en Congrès à Versailles avec une majorité des 3/5 des parlementaires. Plus facile de passer outre la décision souveraine du peuple en 2005 pour le «mini-traité de Lisbonne» ! Mais qui aura le courage de le faire, devant cette lâcheté politique clientéliste encore criante ce jour au palais Bourbon et au Luxembourg qui perdure depuis 40 ans ?

      La seconde,  un référendum suivant les Articles 11 et 72-4 suffiraient, et certains parlementaires l’ont expressément demandés dernièrement pour la nouvelle carte des régions qui n’apportera aucune économie pour le contribuable, bien au contraire. La majorité des français sont évidemment pour faire le maximum d’économie, ce devrait donc être qu’une formalité mais d’autres parlementaires en majorité l’ont refusé ! On le comprend d’autant plus mal : scier le fauteuil sur lequel ils sont assis depuis des lustres n’est pas envisageable, même devant la ruine de la France où ils nous ont conduit.

      Il nous faut un Raymond barre, chef du gouvernement, ministre des finances, ministre du budget, bref un véritable économiste qui a souvent dû faire face à la fronde chiraquienne en engageant la responsabilité de son gouvernement soit à coups de 49-3 soit d’ordonnances contre les âneries de son prédécesseur qui a laissé le franc flotter avec une inflation à 2 chiffres et un double choc pétrolier non amortit ! Je vous rappelle au passage que ce sont les chiraquiens qui ont fait élire Mitterrand en 1981 ! Ni l’UDI, ni l’UMP ni le PS n’engageront donc ces réformes, seul une révolution du peuple permettrait de reprendre sa souveraineté.

  • Kyos

    7 July 2014

    “Et peut-être prendre sa retraite et demander pardon, en laissant la place à d’autres?”…..
    Oui, et à qui???

    Répondre
  • emmanuel

    7 July 2014

    J’aime et j’apprécie beaucoup vos analyses géopolitiques et macroéconomiques quand elles ne sont pas politiques.
    Aussi ce type de billet j’aime moins.
    En fait c’est un billet politique anti Montebourg (tres bien et apres).
    Et après…
    La Suède se porte comme un charme et n’a pas l’Euro ayant par referendum rejette celui-ci.
    Elle a donc pu utiliser le levier monétaire pour faire de la relance depuis 2008.
    Et de plus les Suédois sont couverts d’une dette privée abyssale pour payer leur logement.
    Et enfin la Suède est en déflation. Preuve en est que même avec 1.6% de croissance nominale et pas d’Euro la trappe est toujours grande ouverte.

    Quant a l’Espagne en phase de recouvrement comme j’ai pu le lire sur ce blog….
    Que pensez-vous du nouveau Enron de Telecoms Espagnoles?

    J’aimerai assez avoir une analyse techno centré de la macroéconomie mondiale du point de vue d’un economiste chef d’entreprise.
    Et je ne trouve plus ici que des billets “French bashing”.

    Pensez vous vraiment serieusement que avec 2 millions de fonctionnaire de moins, les entreprises privées françaises vont recruter autant de salariers ?

    J’aimerai assez avoir une analyse technocentre de la macroéconomie mondiale qui dépasse le consensus mou style fin de monde général…

    C’est me semble il une crise de changement de modèle…
    Alors il me semble temps de prendre en compte ce fait.

    Comme vous le soulignez on a épuisé toutes les recettes de cuisine monétaire à l’échelle mondiale.
    Et maintenant alors que nous oscillons entre stagnation et récession que fait on?

    Répondre
    • DrStef

      7 July 2014

      M. Gave vous explique que la France pourrait etre une Suisse de 65 M d’hab, donc un pays tres riche. Helas elle a choisi la route de la servitude et elle s’appauvrit. Ce n’est pas du French bashing.C’est confirme par tous les indices economiques serieux.

      Quand on vit hors de France la situation socio-economique de notre pays apparait dans toute sa splendeur: elle est catastrophique. A l’interieur peut etre vous continuez a etre enfume par votre gouvernement et l’AFP, l’INSEE, la presse subventionnee et autres officines a la solde de la “specificite francaise”. Mefiez vous des conflits d’interet.

    • bcy

      8 July 2014

      Vous exprimez tout a fait ce que je reproche a la chose francaise.

      Se rassurer en cherchant tout ce que les economies (voisines , europeenes ou autres , on s’en fou , vive la france de toute facon) ne font pas , on font moins , pour justifier sa propre incompetence quasi unilaterale .Dans mon pays ca s’apelle le “confirmation bias”.

      Et c’est la raison pour laquelle la france est depassee , foutue , et sans aucunes perspective. Ses politiciens et autres abrutis vendent la [defence de l’ancien] a tout prix, contre un envahisseur imaginaire : la finance , les anglosaxons , la mondialisation , peu importe , pour ne surtout pas prendre de decisions impopulaires eux meme et leurs postes en or.(typiquement franchouille)

      (Le reve fatigue des 30 glorieuses , l’economie administree et le plein emplois fait encore vendre..c’est typiquement franchouille aussi ) . Tout ca au lieu de chercher a promouvoir le risque et la nouveautee.
      c’est vieux , c’est mou , c’est bien “solidaire” a la pointe du canon, du haut des bureaux climatises de bercy a la mode urss . Le pur produit des pickettys , de l’ena et l’elite parisienne. ..Ca a l’air de vous plaire , en tout cas. Chacun son truc.

    • DrStef

      8 July 2014

      Emmanuel: Je vous ai bien dit de vous mefier des conflits d’interet notamment de la presse subventionnee et de l’AFP. Le titre reflete mal le contenu.
      Pour l’Allemagne, un coup d’oeil rapide aux indices PMI de juin, services& industrie montre une situation robuste. Dans le “retail” les ventes sont au plus haut. Par contre ca se ratatine un peu dans la construction.

      Globalement le secteur prive est en forte expansion en Allemagne et profite sans doute de la forte reprise en Am. du Nord. En France il est en… contraction, Quasiment non stop depuis fin 2011. Ce qui explique les ennuis de nos compatriotes pieges dans l’hexagone. Et on voit mal comment ca pourrait s’arranger pendant l’ete. La croissance sera proche de 0 en France cette annee encore et le deficit > 4% . LEchomage va continuer a grimper… big time.

    • emmanuel

      9 July 2014

      http://www.forexagone.com/outils-forex/calendrier-economique-forex/pmi-manufacturier-allemand-82

      C’est extraordinaire a quel point le sondage est positif : ah ah ah…
      Parce qu’un Indice PMI n’est que le résultat d’un sondage compile et optimise…
      La France est en contraction depuis 2011.
      Non la France est en déclin industriel et économique au profit de l’Allemagne depuis l’Euro.
      Fallait-il suivre l’Allemagne et réaliser une dévaluation sociale faute de pouvoir dévaluer la monnaie: peut être et apres…
      Fallait il bloquer la generation Papy Boom et la contraindre a partir en retraite a 67ans : je le pense et cependant…

      L’Allemagne vieillissante et dont la classe moyenne s’est paupérisée est le Japon de l’Europe: cette Europe qui n’a pas de sens.
      Cette Europe de cet Euro instrument d’un projet Fédéral qui n’existe pas.

      La France vieille économie de rente et des corps intermédiaires est bien malade…
      Mais qu’en est il du reste du monde?

      A priori partout les moutons du marché commencent à s’inquiéter de ce qu’il y a dans le bilan des entreprises…

      Attention avis de gros temps…
      Je vous rappelle la GDP des USA -3.5 au T1.

    • DrStef

      9 July 2014

      @Emmanuel: Je reponds rapidement parce que je suis tres occupe.

      Vous avez mal lu. C’est le secteur prive en France qui est en contraction depuis fin 2011. Un coup d’oeil a la production industrielle yoy par exemple ici:

      http://www.tradingeconomics.com/france/industrial-production vous pouvez remonter jusqu a 2000 ou 1981.

      Vous avez tort de mepriser les indices PMI, ils sont particulierement fiables et efficaces et donnent un coup d’avance sur les statistiques officielles.

      Pour l’Allemagne, ils sont robustes, et beaucoup plus encore aux USA ou la contracton a ete de 2.9% au T1 en rythme annuel. D’apres ce que je vois sur la conso, la production industrielle, les services ,… sur avril, mai juin, le chiffre USA au T2 devrait etre excellent (+3%)

      Ce 5 dernieres annees j’ai travaille entre le Canada et l’Allemagne. Je n’ai pas vu la pauperisation de la classe moyenne que vous decrivez. Je ne vois pas non plus dans ces deux pays 5% des problemes sociaux economiques qui sautent aux yeux chez nous.
      Je ne comprends pas “dévaluation sociale” surtout quand on vient d’un pays qui bat le triste record du taux d’emploi le plus faible parmi les grands pays developpes.

      Je suis d’accord avec vous sur l’euro.

      Je ne partage pas en revanche votre avis “la France est en déclin industriel et économique au profit de l’Allemagne depuis l’Euro”.

      Ca a commence bien avant.

      En 1958 1 Mark=1 Franc
      a la fin des 1990s 1Mark=3.3 Francs

      L’Allemagne a laissé jouer la concurrence et la liberté, la France dirigiste a joué au meccano avec ses industries, mis en oeuvre des plans et des politiques indutrielles dementes,et a du dévaluer sa monnaie pour pouvoir rester competitive. Tres mauvaise politique. Une sorte de modèle soviétique soft. Qui s’est casse les dents lors du premier choc petrolier de 1973. Et on dirait que la France ne s’en est jamais completement remise.

      Enfin pour l’Allemagne vieillissante: lorsqu’un pays a une economie qui tourne a pleine vapeur, i lpeut se permettre d’ouvrir les frontieres et de laisser rentrer les immigrants qualifies qui se bousculent a la porte. En France je vois le phenomene inverse.

      Rien qui indique que le paradis social soit un paradis pour tout le monde.

      Bonne fin de journee

    • Lipwig

      10 July 2014

      @emmanuel :
      vous ne semblez pas comprendre que la presse/tv/radio française ne sert maintenant que de propagande. toutes les sources que vous citez sont des journaux français aux mains des bandits qui pillent la france et relaie les dépêches de l’AgenceFrancePropagande sans réfléchir.
      si vous l’avez quittée, peut être ne savez vous pas à quelle point de propagande nous sommes maintenant exposé mais l’urss au temps de staline est l’exemple le plus approchant, à la différence près que les gens ne s’en rendent pas compte et que sur tout sujet, on vous retourne des choses du genre :”raciste”, “capitaliste”, “égoïste”, “méchant” etc…

    • emmanuel

      10 July 2014

      Emmanuel c’est mon prenom.
      Oui alors je vous arête tout de suite les commentaires sont les memes partout.
      Merci…
      Vous devriez vous rapprocher de la panique bancaire au Portugal, et de la subite question que se posent les moutons du grand caisno: “mais mon dieu que se trouve il en absolu dans le bilan des entreprises”.
      Mieu vaus tard que jamais.
      Avis de typhon en septembre…
      Apres un Enron Espagnol, nous avons droit a present au bidouillage des comptes de la premiere banque portugaise dont le CA est actionnaire a 15%.
      Et semaine derniere la faillite d’une banque Autrichienne etc…
      Je vous demande de prendre toute la mesure de cette crise plutot que d’etre le relai du discours du FMI: vous savez ces fonctionnaires internationaux qui ne paient aucune taxe et plaident pour une taxe de 10% sur l’ensemble de l’epargne.
      Prenez la mesure de cette crise.
      Merci…

  • Arsene Holmes

    7 July 2014

    Le pays qui devrait être le plus riche du monde compte tenu de ses avantages naturels et de la qualité de sa force de travail

    C’est ce que je pense depuis toujours me disant que si la France ne s’imposait pas toute ces restrictions elle meme, elle devrait etre le pays le plus riche du monde.

    Mais je me suis rendu compte, que malheureusement, tout cela repondait a une loi de la nature qui est l’équilibre. Tout surplus est compensé par un déficit. Les genies sont souvent des gens qui fonctionnent moyennement en société leur intelligence supérieure etant compensé par une intelligence émotionnelle déficiente.

    La France a tout: géographie, culture, climat etc.. etc..: wie Gott in Frankreich leben comme disent les Allemends

    Donc pour compenser, les Francais sont jaloux, envieux ce qui conduit au communisme (la France étant le dernier pays civilisé a l’etre)

    Et malheureusement, cela n’est pas de bonne augure pour l’avenir

    Répondre
    • Amellal Ibrahim

      7 July 2014

      Et son “Université” l’est encore un peu …

  • Amellal Ibrahim

    7 July 2014

    Bonjour,

    Quel rapport avec une clé USB ?

    Au fait, vous demandez à des rentiers (politiques) de saborder leur “fromage” pour qu’ils se mettent sur le marché et soient rémunérés à leur juste valeur …

    Puisque vous remontez dans l’Histoire de France, les régimes politiques français n’ont jamais mis d’eau dans leur vin et ont persisté jusqu’à des révolutions, guerres ou coup d’état …

    Répondre
  • Herousson

    7 July 2014

    Bonjour,
    Dans vos articles, il est toujours parlé des fonctionnaires mais je pense qu’il ne faut pas trop les stigmatiser. Comme partout, il y a des gens qui travaillent très bien et des gens qui travaillent un peu moins bien.

    Par exemple, étant consultant dans une SSII, j’ai eu l’occasion d’aller dans de nombreuses grosses boites française et je peux vous garantir qu’il y a pas mal de personnes planquées dans des placards, n’ayant pas grand-chose à faire de leur journée et très probablement bien mieux payé que moi.
    Dans ce cas, au lieu que ça soit le contribuable qui paye, c’est le consommateur. Bref… Cela revient un peu au même.

    Dans n’importe quel cas, il y a toujours des gens qui arrivent à profiter du système et je crois que c’est dans la nature humaine.

    Pour l’éducation, je pense que c’est un net plus d’avoir l’école et l’accès au savoir gratuitement. Cela facilite l’ascension sociale et, de plus, je ne pense pas que les jeunes devraient commencer dans la vie avec un crédit étudiant pour payer leur université comme aux USA.
    Pour la santé, je ne suis pas sûr qu’il soit intéressant d’avoir une santé à 2 vitesses. Actuellement les cliniques privés n’effectuent que les actes rémunérateur et laissent le reste aux hôpitaux public alors c’est un peu facile. Par contre des économies sont certes faisable dans les hôpitaux public, pas tellement au niveau de la médecine mais au niveau du management. Par exemple, je ne vois pas trop l’utilité d’un service markéting dans les hôpitaux public.
    Pour la culture, il y a toujours eu besoin de mécénat et dans tout l’écosystème de la culture seul les artistes touchent qu’une partie du gâteau car lorsque les gens vont voir un spectacle il faut parfois, si c’est loin de chez eux, qu’ils prennent les transports, aillent au resto ou à l’hôtel… Bref, plein d’autres professions vivent sur leur dos.

    Hormis ces divergences, le point de départ c’est effectivement les politiques et les lois qu’ils créent qui effectivement empêchent cette destruction créatrice.
    Dans les hommes politiques, je vous l’accorde que pas mal de personnes ont fait l’ENA mais il y a aussi de nombreuses professions libérales comme des avocats et dont leur métier tourne autour des lois. Cependant avoir trop peu de loi pourrait entrainer l’anarchie mais je pense qu’on a un peu de marge avant d’y arriver.
    C’est par exemple ces lois qui obligent à avoir plus de fonctionnaires pour les appliquer.

    La politique a toujours été un métier d’orateur et donc forcément les professions scientifiques partent avec un handicap….
    Si jamais, vous souhaitez propager vos idées, je pense qu’il est vain pour vous d’essayer de se faire affronter les français entre le public et le privé. Les gens vont toujours là où le vent souffle et cherchent à conserver leurs acquis.

    L’idéal sera déjà de réformer le système politique en profondeur sans chercher à serrer la ceinture des français.

    Le privé n’est pas super clean non plus avec en tête les banques (comme vous le dites). Ne cherche-t-il pas lui aussi à vivre sur le dos des français ? Par exemple, la grande tendance du moment que veut nous imposer le secteur privé, ce n’est plus l’achat de biens ou services mais bien la location ou les abonnements ; cherchant à obliger alors le consommateur à constamment renouveler ses biens pour ainsi chercher à raccourcir leur durée de vie et l’asservir.

    Plus généralement, n’est-il pas dans la nature humaine de chercher à vivre sur le dos des autres ?

    Répondre
    • idlibertes

      7 July 2014

      Cher monsieur,

      Loin de nous l’idée de stigmatiser le fonctionnaire par essence, le père de charles était militaire. Toutefois, il y a fonctionnaire et apparatchik (ie montebourg and co//valable de droite à gauche du reste). Quand un fonctionnaire perd l’idée de service public pour se dire que son intérêt propre doit primer, le système part forcement n’importe ou….

    • Fucius

      7 July 2014

      Comme vous consultant dans une SSII, j’ai constaté depuis longtemps que toute grande organisation a des inefficacités. C’est pourquoi les grandes entreprises sous-traitent – ce que l’État ne peut pas faire.

      Non, l’école publique ne facilite pas l’ascension sociale. Au contraire.
      Elle est rendue nécessaire par l’égalitarisme, l’exigence que tous reçoivent (subissent) la même “éducation”.
      C’est stupide, ruineux, inhumain et extrêmement dangereux.
      Stupide parce que les enfants sont divers et qu’il n’existe pas de système idéal pour tous.
      Ruineux parce qu’il y faut une administration considérable, et que les jeunes français sont inemployables.
      Inhumain parce qu’enseignants et écoliers sont du bétail.
      Extrêmement dangereux car c’est un instrument de pouvoir exorbitant, dès le début l’école publique a été préemptée par le socialisme avec pour première mission de déchristianiser les français, ce qui relève du pur fascisme.

      Le marché appliqué à l’école produirait diversité, innovation et progrès.
      L’école serait un secteur économique en prise avec les autres et financés par eux, car l’économie a besoin de jeunes gens bien qualifiés selon leurs capacités – et cette école irait chercher les talents là où ils sont, sans aucun
      S’il restait néanmoins des coûts à la charge des familles, ils seraient largement gérables par la société civile soulagée du fardeau écrasant de l’école publique.

      Voilà pour l’école, et vos objections au marché de la santé ne valent pas mieux: C’est du communisme.
      Car enfin, s’il était possible d’administrer la santé, pourquoi pas toute activité ?
      La gratuité obtenue par la spoliation des autres est immorale.
      Elle se paie cher.
      Seule la liberté, par le marché et la concurrence, produisent la vraie gratuité, c’est-à-dire le progrès technique.
      La gratuité socialiste, celle que vous prônez, consiste à obliger les uns à travailler pour les autres: Elle est de l’ordre de l’esclavage.

      Sortez du socialisme, de cette obsession morbide de soumettre autrui !
      Seule la liberté et ses corollaires, la propriété, le marché, la charité (tout ce que hait le socialisme) peut améliorer la vie.

      “Il est clair que les socialistes n’ont pu se mettre en quête d’une organisation artificielle que parce qu’ils ont jugé l’organisation naturelle mauvaise ou insuffisante; et ils n’ont jugé celle-ci insuffisante et mauvaise que parce qu’ils ont cru voir dans les intérêts un antagonisme radical, car sans cela ils n’auraient pas eu recours à la Contrainte. Il n’est pas nécessaire de contraindre à l’harmonie ce qui est harmonique de soi.”
      Frédéric Bastiat, Les harmonies économiques
      http://bastiat.org/fr/a_la_jeunesse_francaise.html

    • charles gave

      7 July 2014

      Cher Herousson
      Quelques notions essentielles
      Si une societe du secteur prive garde trop de bons a rien, elle fait faillite et disparait. Il est de plus tres probable que les bons a rien (qui seraient sans doute bon a quelque chose ailleurs ne sont conserves qu’en raison de lois sociales stupides
      pour l’enseignement et la sante il faut poser trois questions
      Est ce que vous tes d’accord pour que tout le monde ait acces aux services de sante et a un enseignement de qualite? oui
      Est ce que vous tes d’accord pour que soit finance par les impots: oui
      Est e que vous tes d’accord pour que ces services soient fournis par l’Etat producteur et des fonctionnaires sans concurrence aucune: EUH…
      Il faut passer de l’Etat producteur a l’Etat prescripteur
      Amicalement
      cg

    • Fucius

      7 July 2014

      “Il faut passer de l’Etat producteur a l’Etat prescripteur”
      L’État c’est la contrainte.
      Je ne vois pas en quoi le recours à la contrainte serait nécessairement justifié en matière d’école ou de santé.
      Je doute même qu’il soit jamais justifié.
      A priori pragmatique, je suis devenu extrêmement méfiant.
      Laisser l’État s’immiscer dans quelque secteur que ce soit, c’est laisse entrer le renard dans le poulailler.

    • herousson

      7 July 2014

      Je vous remercie pour ces précisions très utiles.

      Cette notion de “passer de l’Etat producteur à l’Etat prescripteur” est beaucoup mieux que les mots “dérèglementer et privatiser”.
      Effectivement, sachant que le français, les maths, l’histoire, la géographie, la physique, la chimie, etc sont des matières dont les bases sont intemporelles et, de plus, qu’une seule vérité existe, il serait effectivement désastreux si des choses erronées étaient enseignées aux élèves.
      C’est un peu le même raisonnement pour la santé. Je n’aimerai pas me faire charcuter par un imposteur.

      Après, ne connaissant pas le système suédois, je me pose encore des questions :
      – Est ce que ce surcoût d’avoir un intermédiaire supplémentaire (prenant automatiquement une marge bénéficiaire) avec en plus une autorité publique servant à vérifier le bon fonctionnement sera réellement inférieur au coût de la perte de productivité qu’il peut y avoir dans le service public actuel ?
      – Comment cela se passera-t-il dans les zones rurales étant donné qu’il y aura peu voir pas de concurrence ?

    • hugeus

      8 July 2014

      “… sachant que (…) l’histoire, la géographie, (…) etc sont des matières dont les bases sont intemporelles et, de plus, qu’une seule vérité existe…”
      Non mais sérieusement, vous croyez à ce que vous dites ?

  • Pascale

    7 July 2014

    Les socialistes fonctionnent au pathos. Les libéraux à la réflexion et à la logique.

    Répondre
  • CHS

    7 July 2014

    quelle majorité pour promouvoir et appliquer ce programme intelligent en France?

    Répondre
  • Gerldam

    7 July 2014

    Superbe! Tout cela est tellement évident pour qui a lu Schumpeter ainsi que von Mises et Hayek. On ne comprend toujours pas qu’on puisse être encore socialiste quand ces grand auteurs ont démontré que cela ne pouvait pas marcher. C’est un peu comme si une majorité s’accrochait encore à la vision de l’Univers de Ptolémée.
    Petit détail: j’ai toujours lu (sans avoir fait les calculs, je l’avoue) que chaque fonctionnaire embauché créait deux chômeurs et non trois. Qu’en est-il réellement?

    Répondre
    • Pascale

      7 July 2014

      Les socialistes fonctionnent au pathos. Les libéraux à la réflexion et à la logique.

    • Fucius

      7 July 2014

      C’est progressif.
      Plus l’État dépense, plus la croissance baisse; donc le premier fonctionnaire ne cause aucun chômage, le deux-millionnième en cause plus que le millionnième.

  • Le Corbeau

    7 July 2014

    Excellent…comme toujours ! Mais qu’est-ce-qui pourrait nous sauver de la faillite ? J’angoisse…

    Répondre
    • Jules

      7 July 2014

      La faillite est déjà là.

    • P.M

      7 July 2014

      Game OVER

      En plus monsieur Gave oublie les problèmes ethniques spécifiques qui vont s aggraver et accélérer le processus
      Les hommes ,les pays ,les civilisations ne sont pas immortelles
      Schumpeter n avait pas raison que pour l economie

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!