28 November, 2020

“Cinq ruptures majeures vont affecter positivement l’économie mondiale »

Dans un environnement plombé comme jamais, la France affronte une conjonction de crises sans précédent depuis les années 30. Une épidémie, une récession une immigration non contrôlée et le terrorisme déstabilisent profondément la France. L’Etat  n’a pas été capable  pour la Covid 19 de faciliter la mise en place de la logistique permettant de « tester, tracer, isoler, soigner ». Au contraire il a fait la promotion, au plus haut niveau, d’un hygiénisme infantilisant, qui est devenu le centre de la vie politique. Pour « sauver des vies », alors que 99% des contaminés par le covid s’en sortent, il ne faut pas hésiter à tuer l’économie. Cela présente l’avantage pour lui d’éviter de parler aux « gilets jaunes » et surtout du terrorisme et de l’immigration. Face à cette situation explosive, le gouvernement croit se faire pardonner en distribuant des Euros qu’il n’a pas. La France devient ainsi « Le pays du 11% » : 11% de baisse du PIB, 11% de chômage et 11% de déficit budgétaire.

L’ordre sanitaire est imposés par la seule volonté d’experts en sciences et en algorithmes. Nous voyant vivre sous un amas de règlements humiliants et d’interdits loufoques, l’hebdomadaire allemand Die Zeit a qualifié la France d’Absurdistan. Bien vu.

 

L’actualité ne nous fournissant plus aucun sujet d’optimisme nous avons essayé d’en trouver cinq.  Des ruptures interviendront dans chacun de ces domaines, mais elles correspondront à la destruction créatrice tant décrite par Schumpeter. Comme d’habitude il y aura des gagnants et des perdants. Il convient d’essayer de les identifier.

 

Les constructeurs automobile devront se réinventer pour ressembler à Tesla

 

La capitalisation boursière de Tesla est maintenant proche de 500 Md USD. Ce n’est pas un constructeur automobile, mais une société de technologie très présente dans la robotique, l’intelligence artificielle et les véhicules autonomes. Il y a encore beaucoup d’investisseurs sceptiques qui continuent de comparer Tesla avec GM alors que ces deux sociétés sont très différentes. La capitalisation boursière des 20 premiers constructeurs traditionnels comprenant notamment Volkswagen, General Motors, Toyota, SAIC Motor n’est plus que de 1000Md USD !

Avant de lancer prochainement un réseau de conduite autonome, Elon Musk le fondateur de Tesla pourrait lancer un service de covoiturage avec des chauffeurs.  Cela permettrait à Tesla de collecter des données de conduite réelles pour alimenter son système d’entraînement à l’intelligence artificielle (IA) de conduite autonome. Compte tenu de ses perspectives, sur la base des analyses faites par la société américaine ARK Asset Management l’action Tesla (555$ actuellement) pourrait valoir 7000$ en 2024. Parallèlement il y aura d’importants bouleversements dans la liste des constructeurs. Il faudra éviter de détenir trop longtemps dans son portefeuille les actions de constructeurs qui vont mourir. Rappelons nous de Kodak qui n’avait pas su anticiper l’arrivée spectaculaire de la photo digitale …

 

 

Au delà de Tesla de nombreuses sociétés permettent aux investisseurs d’avoir une exposition à la mobilité autonome, aux véhicules électriques, à la robotique , à l’automatisation, à l’impression 3D et à l’exploration spatiale. Les progrès dans ces domaines amélioreront la productivité tout en réduisant les coûts et en transformant la fabrication, la production et l’infrastructure. Parmi les sociétés quin devraient en profiter on peut citer : Materialise, 2U Inc, Deere, Proto Labs, Trimble, Iridium Communications.

 

 

Les crypto monnaies vont devenir une nouvelle monnaie digitale

 

Grâce au développement de nouveaux usages à partir du blockchain ces nouvelles monnaies numériques privées vont remettre en question le monopole monétaire des banques centrales. Facebook a déjà évoqué le lancement de sa propre monnaie : le Libra. C’est pourquoi elles ont choisi de contrecarrer ce mouvement en lançant leur propre monnaie digitale.

Finalement la génération d’aujourd’hui veut l’équivalent de ce qu’a été l’or mais sous forme digitale. Le Bitcoin a donc vocation à devenir ce nouvel actif monétaire émergent, Il devrait progressivement gagner une allocation dans des portefeuilles d’investissement bien diversifiés. Pour ARK Asset management le Bitcoin offre l’un des profils risque-récompense les plus convaincants parmi les actifs.  Il devrait passer d’environ 200 milliards de dollars d’encours aujourd’hui à une capitalisation de réseau de 1000 à 5000 Md de dollars au cours des cinq à dix prochaines années. Il reste à résoudre le problème de la fiabilité quand l’investisseur ne peut pas vérifier physiquement si son intermédiaire détient réellement l’or qu’il vous a vendu…

 

L’innovation génomique va devenir un important catalyseur de croissance.

 

La technologie de l’ARN Messager va révolutionner la recherche médicale

qui a relativement peu progressé ces vingt dernières années. Elle consiste à injecter à un patient un petit fragment de matériel génétique après l’avoir enrobé de lipides pour qu’il puisse pénétrer dans les cellules du corps.

Grâce à la technologie de l’ARN Messager et au développement du séquençage d’ADN, nous allons assister à une révolution génomique car au cours des cinq dernières années, nous avons franchi des points d’inflexion clés dans la capacité d’accéder, de manipuler et de comprendre les éléments de base moléculaires du corps humain:

 

Le coût du séquençage d’un génome, qui autrefois se chiffrait en millions de dollars coûte aujourd’hui quelques centaines de dollars.

La modification de l’ADN devient un antidote contre les maladies chroniques omniprésentes.

Pour la première fois, les thérapies vivantes sont susceptibles de guérir certaines maladies avec une seule dose.

La bioinformatique lie les données ADN et les initiatives thérapeutiques aux résultats des patients, offrant aux scientifiques et aux entreprises une compréhension sans précédent de la façon dont le génome humain peut se décomposer et comment il pourrait être réparé.

Ces innovations vont nous aider à restructurer les soins de santé, l’agriculture et à améliorer la qualité de vie. L’industrie pharmaceutique devrait retrouver des taux de croissance importants. Parmi les sociétés qui vont profiter de ces évolutions on peut citer : CRISPR Threrapeutics, Invitae Corp, Pacific Biosciences of California, Twist Biosciences Corp, Arcturus Therapeutics

 

Les nouveaux services financiers vont concurrencer fortement les banques

 

Les nouveaux services financiers offriront une gamme de services comparable à celle des banques traditionnelles d’aujourd’hui, notamment des prêts personnels, des

Cartes de crédit, des hypothèques et des assurances. L’application Cash de la société  Square pourrait devenir l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services financiers aux consommateurs. En monétisant 20% de sa base d’utilisateurs américaine au niveau des banques traditionnelles, elle pourrait selon ARK Asset Management générer un rendement annuel de 19% au cours des cinq prochaines années, passant de 150 $ aujourd’hui à 375 $ par action en 2025.

 

 

La digitalisation des entreprises va bouleverser l’organisation du travail

 

L’Internet de nouvelle génération est déjà là. Il cherche à offrir une exposition à l’intelligence artificielle, au deep learning, au big data, au cloud computing, à la cybersécurité et à la technologie blockchain. Ces innovations changent la façon dont le monde gère les informations, analyse les données, achète et consomme des biens et communique à travers le monde. Parmi les valeurs qui vont profiter de ces évolutions on peut citer : Roku Inc, Square, Teladoc Heath et Spotify Technology, Grayscale Bitcoin Trust

 

Les cinq domaines que nous n’avons fait qu’effleurer permettent d’éviter de répéter en boucle que « c’était mieux avant ». Il vaut mieux se concentrer sur les entreprises qui, devraient être les leaders, les facilitateurs et les bénéficiaires des innovations de rupture. Cette stratégie permet de profiter d’une croissance à long terme avec une faible corrélation avec les stratégies d’investissement traditionnelles.

 

 

Internet ETF

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

29 Commentaires

Leave a Reply to Raphaël Moreira Da Silva

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • ilmryn

    27 January 2021

    Aïe !
    Tesla est un voiture de riche adossés à des subventions destinées aux écos-bobos mondialistes, aucune rupture technologique. La densité energétique des batteries n’a pas évolué, ni la volonté de flinguer les sources d’energies qui marchent.
    Les crypto monnaies seront interdites ou leur accès fortement limité par les états liberticide dès qu’elle deviendront dangereuse pour les monnaies fiat, aucune rupture ni salut, là encore.
    ARN et séquencage sont des outils intéressants mais absolument pas révolutionnaires. Leur champ d’action dans les pathologies majoritaires en occident sont limités.
    La révolution digitale a eu lieu de 1980 à 2010 environ, tout ce qui pouvait profiter de la digitalisation l’a fait, il ne reste que des gains marginaux ou de faux gains.

    Répondre
  • Eric Daviet

    11 January 2021

    En voulant jouer à Dieu, l’homme modifie son propre ADN adapté à 100% au milieu terrestre, sans comprendre les conséquences alimentaires d’un tel changement. Le maïs transgénique, le blé modifié deviennent des aliments non adaptés à l’humain qui développe des « intolérances » au gluten, aux produits laitiers, des allergies et des douleurs intestinales, des bourdonnements et des sifflements d’oreille, car tout est lié. Puis les industriels ajoutent de l’huile de palme et autres produits inadaptés au « logiciel de digestion » humain. Modifié l’humain, c’est de l’Eugénisme. Quand on ne pourra plus transfuser des personnes vaccinées avec d’autres non modifiées et vice versa, quand les greffes ne prendront plus / modification de l’ADN., il ne faudra pas vous plaindre. Réfléchir avant d’agir, c’est arrêter de se prendre pour dieu, humblement. Car qui n’a pas la connaissance de la création et de la complémentarité des ADN ne peut jouer qu’au sorcier. D’anciennes civilisations ont déjà joué à ce jeu et elles ne sont plus là.

    Répondre
  • Jepirad

    10 December 2020

    Pour Tesla 7000$ en 2024, c’était avant la division du titre par 4 me semble-t-il ?

    Répondre
  • Dominique

    8 December 2020

    Voici l’avis du professeur Péronne, actuellement victime d’une cabale politico-médiarique orchestrée par les labos, comme tant d’autres ( pr. Raoult etc. ) N’EST CE PAS EUX QUE LA FINANCE “RESPONSABLE” DEVRAIT FINANCER ?
    .
    Professeur Perronne, médecin et professeur des universités-praticien hospitalier français, spécialisé dans le domaine des pathologies tropicales et des maladies infectieuses émergentes, et ancien président de la commission spécialisée Maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique :
    .
    Attention aux Nouveaux Vaccins !
    Ces nouveaux « Vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des Vaccins, mais des produits de thérapie génique qui peuvent modifier notre ADN.

    Pr. Christian Perronne le 30 novembre 2020
    .
    Chers amis, la France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille .Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie. En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure, chaque jour, les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique.
    .
    Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau, ce jour, sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’État.
    .
    Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première.
    .
    Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Élysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.
    .
    Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés, peu de temps auparavant, par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur.
    Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2.
    .
    L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.
    Or l’épidémie régressé et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait, depuis des semaines, le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée.
    Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement.
    .
    Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement, car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place.
    La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.
    Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave, de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes.
    .
    Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement.
    Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter.
    Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.
    .
    Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05%? Aucun !
    Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.
    Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour.
    Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.
    .
    Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.
    On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules.
    On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?
    .
    Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes.
    Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN.
    .
    Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes.
    Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants.
    Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins », sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.
    .
    Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques, des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré, il y a quelques jours, qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.
    C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.
    .
    Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.
    Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe. La science, l’éthique médicale, et par-dessus tout le bon sens, doivent reprendre le dessus.

    Christian Perronne

    Répondre
  • Dominique

    8 December 2020

    “Grâce à la technologie de l’ARN Messager et au développement du séquençage d’ADN…”
    .
    De nombreux médecins, professeurs de médecine, chercheurs, et savants dénoncent précisemment le danger de voir l’ADN des personnes qui recevront des doses de ces non-vaccins muter … Oui muter ! Et d’anciens dirigrants de Pfizer et autres labos se sont prononcés en ce sens. Les GAFA les censurent…
    .
    Pour réaliser des profits des entreprises pharmaceutiques n’hésitent donc pas à toucher au vivant !
    .
    Votre qualité de financier ne vous donne pas la possibilité de vous prononcer sur ces questions : Nous devons écouter les médecins et non les “labos”. Sinon nous finirons par détester la finance.

    Répondre
  • germain

    1 December 2020

    Les crypto monnaies numériques comme les contrats ETF d’or sont fictifs, ils n’ont pas d’existence tangible. Comment puis-je les palper, les toucher; voilà de la richesse virtuelle qui disparaîtra en appuyant sur un bouton d’ordinateur quand le décideur le voudra sans prévenir son propriétaire.
    Précisément, ce mode de possession remet en cause le droit de propriété même. Le propriétaire des Bitcoins ou de crédit pourra-t-il contester le banquier qui appuie sur le bouton pour remettre à zéro un compte? Je ne le pense pas car le titulaire du compte devra prouver qu’il avait bien les bitcoins supprimé sur son compte. Le numérique est un piège tendu par les banquiers pour s’approprier l’argent de ses clients sans contestation possible comme à Chypre et en Grèce.

    Répondre
  • Jacques

    1 December 2020

    A propos de Tesla.
    Il est mal venu, aujourd’hui, de critiquer la disparition du nucléaire.
    Avec la venue des véhicules électriques, l’énergie produite la nuit,non stockable aurait pu servir à charger les millions de batteries du futur parc automobiles à coût réduit.
    C’était gagnant-gagnant.

    Répondre
  • Adrian

    1 December 2020

    À vous lire Monsieur Netter il semble que vous soyez un apologète de ce que les hommes de Davos veulent nous imposer. Il n’y a nul bénéfice pour la population de perdre le contrôle de sa vie et de se voir modifier son patrimoine génétique. L’espérance de vie que nous avons dans les pays occidentaux et asiatiques dévelopés est amplement suffisante et nous y sommes parvenus sans avoir à jouer les apprentis sociers avec notre patrimoine génétique.
    Les ODS veulent nous imposer un progrès qui ne sert qu’à ceux qui ont déjà trop de pouvoir et qui en veulent encore et ce au détriment des 99,5% des habitants de notre planète. Qu’IDL devienne le promoteur d’un tel projet m’étonne pour le moins.

    Répondre
  • Dominique

    30 November 2020

    Georges Schwab est le créateur de Davos. Il est aussi le patron du Forum Économique Mondial. Il a publié un livre expliquant notamment comment le 19ème coronavirus va permettre de réaliser une “remise à plat “ dans les pays occidentaux. Il s’agit du Great Reset qui est une nouvelle étape pour installer le totalitarisme dans le monde. Ce Great reset est prêt depuis longtemps, et sera annoncé en janvier 2021.
    Avec la décarbonisation diabolique, le tout électrique pour les plus fortunés, la nouvelle monnaie immatérielle, la numérisation etc. le Great reset détruira les emplois des “petits” – qui sont sa fierté et sa bouée de secours – et aussi des classes moyennes. La vaccination obligatoire, puis le puçage, la surveillance de masse avec la numérisation de l’homme et l’ IA ( programmes de surveillance commerciale et politique ) achèveront de détruire l’humanité qui était dans une phase ascendante pour le bien de tous, y compris des peuples des pays pauvres !
    .
    Schwab énonce que la MOITIÉ des restaurants français vont disparaître ( ! ) au profit des marques mondialistes comme Starbuck : il s’agit bien d’un plan détaillé des mondialistes, qui sont devenus fous. C’est ainsi que la Macronie – agent en France des mondialistes – s’acharne à détruire les bistrots, brasseries et restaurants, et hôtels. Dans ce monde à la 1984 d’Orwell il n’y aura pas de place pour les libertés.
    Le combat contre ce Great Reset est commencé aux Etats-Unis, où l’information circule en dehors des grands médias dominants. En France qui a lu seulement la lettre ouverte de Mgr Viguano, archevêque catholique qui a lancé une alerte mondiale contre le great reset ?
    .
    Amoureux de libertés, des lecteurs de IDL résisteront. Mais comment ? Car “WeThePeople” n’avons pas la puissance de feu des mondialistes dont la tête est le CFR des Rockefeller et cnies ) ni des LBD, ces armes qui ont massacré des manifestants qui ne mettaient pas le feu, ne pillaient pas, ne lapidaient pas les membres des FDO. Ces ruraux populistes portant gilets jaunes sur les rond-points demandaient la nécessaire suppression des hausses de la fiscalité sur les carburants et des normes sur les automobiles qui les étouffent. Cette violence de la macronie invite à réfléchir : les forces mondialistes recourent aux pires moyens.
    .
    Ce mondialisme est en fait un totalitarisme qui ramasse tous les alliés qu’il peut contre la civilisation gréco-chrétienne, source inépuisable de liberté, de progrès économique et sociale ( elle nous a apporté le libéralisme) de bonheur et de beauté des arts : BLM, antifas, PS, PC, islamistes, nouvelle papauté etc.
    Alors que nous avons tant à faire en France pour nous débarrasser de la tyrannie des hauts fonctionnaires qui a ruiné les entreprises privées et mis 10 millions de travailleurs au chômage ( avec ses charges sociales nationalisées et ses taxes et impôts ! ) voilà que nos financiers dirigent l’épargne vers la RPC communiste, et en occident vers les entreprises mondialistes qui veulent imposer le totalitarisme.
    Et les libertés seront écrasées par un totalitarisme mondial, comme elles le sont en Chine communiste, en Corée du nord, à Cuba, au Vénézuéla, et dans les pays islamistes.
    .
    Optimiste, j’espère que JJ. Netter et C. Gave quitteront ce mondialisme qui est luciférien : il y a une place pour une finance française qui ne participe pas à l’anéantissement de l’Homme, mais au contraire à son élévation. Sinon le titre de l’IDL serait de la Novlang.

    Répondre
    • Robert

      1 December 2020

      Une place pour une finance française ? … Le pot de terre contre le pot de fer ?… Malheureusement, dans ce système supranational, une finance française a autant d’avenir qu’une finance nord-coréenne !

    • Colette Dufresne

      1 December 2020

      Merci, c’est tout.

  • Viktor

    30 November 2020

    L’hygiénisme infantilisant dont vous nous parlez Cher M. J.J. Netter n’est pas si anodin, il nous prépare déjà au vaccin vecteur de nanoparticules dans notre corps qui devraient permettre à l’oligarchie ploutocratique mondialiste, de créer une caste de neuro-esclaves dont le système de cryptomonnaie utilisant des données d’activité corporelle, permettra de télécommander cette caste, de la contrôler, la rétribuer au prorata du travail fourni, ou la sanctionner en la privant de toute rétribution. Qui est prêt à refuser ce vaccin , dès lors que le système va vous persuader que le refuser vous met en danger de mort ?
    A défaut d’une rébellion de masse, l’humanité va se retrouver rapidement sur un point de non retour, en route vers “le soleil vert”, ou “Soylent green” vous vous souvenez de ce film de Richard Fleischer ?

    Répondre
  • Dominique

    30 November 2020

    Les GAFA, Tesla, les bitcoins, et les faux vaccins manipulateurs d’ADN ne sont pas assis sur du concret. Et la vie, la liberté, et le bonheur dans tout ça ? La finance est devenue l’allié du monde d’Orwell, elle fonctionne comme un cheval fou dans cavalier.
    .
    Un exemple ? L’or noir permet à tous les peuples, même et surtout les plus pauvres de se déplacer en toute liberté, pas l’électricité réservée aux villes les plus riches ou imposé par un PCC totalitaire dans la RPC. Et Tesla n’est pas un fruit de la liberté économique, car il a été et reste subventionné par Obama. Tesla est un projet idéologique.
    .
    Et c’est pareil pour le reste : les bitcoins-fausse monnaie pour le peuple et les lingots d’or pour les dirigeants du Nouvel ordre mondial…
    .
    Beaucoup comprennent qu’il n’y aura plus de liberté ni propriété individuelles face à un monstre capitalo-communiste ; celui que les dirigeants du Nouvel ordre mondial veulent nous imposer, après l’avoir réalisé en RPC : 80 millions de membres du PCC qui tiennent en esclavage 1, 5 milliard d’hommes !
    .
    JC Netter êtes vous devenu prisonnier de votre métier – qui évolue très mal ( en prétant à la RPC par exemple) – et ne vous posez pas les questions existentielles que tout homme devrait se poser ? Et en particulier ceux qui sont aux manettes. Les Grecs, puis le christianisme nous ont pourtant apporté la sagesse et la vérité. Finance sans conscience n’est que ruine de l’âme !
    .
    Les dizaines de millions de caméras qui espionnent 24×24 grâce à la 5G les malheureux Chinois, et l’ ” intelligence artificielle ” qui les punit en conséquence n’auraient pas vu le jour sans les grandes entreprises américaines qui sont contrôlées par les mêmes maîtres du monde. Demain chez nous, si le ” Nous le peuple” se laisse faire. Évidemment nous ne sommes pas consultés, dans nos fausses démocratie.
    .
    Les financiers jouent actuellement un rôle déterminant dans cette marche forcée vers un monde déhumanisé, dont la RPC fournit un horrible exemple. Ne prêtez pas à des entrepreneurs démoniaques mais à des chefs d’entreprises qui ne trahissent pas les valeurs de la civilisation chrétienne : Charles Gave avait écrit un bel essai ” Jésus Christ ce libéral ” qui reprenait des paraboles du Fils de Dieu, lisez le.

    Répondre
  • Herrmann Vincent

    30 November 2020

    je ne sais pas si vous avez remarqué mais nous sommes en manque de liberté.
    On nous vole notre liberté par petit ou par grand bout tous les jours, 24h / 24.
    Et vous me donnez un peu d’espoir en mentionnant en grand dans le titre “5 ruptures majeures positives”

    “copier” Tesla correspond pour vous du positif.
    Si vous m’aviez dit que les milliers de chercheurs qui travaillent sur le cerveau ont décidé de chercher une énergie non poluante. Vous parlez d’actions et de la bourse. Et vous me parlez de frics

    crypto
    l’esclave passe par le fait de supprimer l’espèce. vous utilisez de beaux termex mais vous ne connaissez pas la valeur des choses

    ARN une rupture majeure positive ? je crois rêver. Ce sera la transformation de nos corps, de nos esprits. Bon dieu aidez nous devant des idées aussi suicidaires

    la banque par internet. Ne voyez vous pas que nous n’avons plus d’interlocuteurs en face de nous. Nous avons une fiche à la BF et bientot à la BCE. Si vous avez du fric vous recevez du fric. Pas de fric vous crevez au bord de la route . Vous dites positifs ?

    Travail digitalisé : Vous ne savez pas ce que c’est que de travailler mais c’est surement pas être assis derrière derrière un pc. Et quant tout sera digitalisé ils vont nous mettre dans des fosses communes. C’est ca le positif de votre rupture majeure positive.

    Avez vous montré votre document à Monsieur Gave Charles ? Il a du être enchanté par cette analyse. En dehors de confirmer l’Absurdistan il a du sauter au plafond !!

    Répondre
  • Raphaël Moreira Da Silva

    30 November 2020

    Bonjour, selon vous si l’on veut acheter des actions du secteur automobile, quels types de sociétés pouvons-nous avoir afin d’éviter celles qui disparaîtront ?

    Répondre
  • Jacques Peter

    30 November 2020

    Pourquoi veut-on à tout prix nous faire rouler dans des voitures électriques? Qu’on laisse les gens choisir tranquillement leur mode de locomotion. Le moteur à explosion n’a jamais été aussi propre et efficace et c’est maintenant qu’il faudrait l’abandonner? Pourquoi?

    Répondre
  • Nanker

    30 November 2020

    “La révolution financière avec la finance décentralisée est à mon avis la plus révolutionnaire.”

    Avec à la clef une dissolution des états souverains? Comment voudrez-vous que Bercy (ou n’importe quel administration fiscale d’un pays) garde la main sur ces flux?
    Et un Etat qui n’a plus la capacité de taxer les activités humaines est en danger de mort.

    Répondre
    • Adrian Dillier

      1 December 2020

      Cher Monsieur,
      la disparition des états souverains est l’objectif des hommes de Davos.
      Les élites qui nous gouvernent resterons des élites qui gouvernent même lorsque les états souverains auront disparu. C’est ainsi que l’actuel président de la république met en oeuvre le programme du système dont il fait parti à savoir le forum économique mondial (FEM) dont il fait partie depuis longtemps. Il est même toujours membre des “young global leaders” un sous-groupe du FEM

  • bob razovski

    30 November 2020

    Bof,
    Si c’est pour avoir un état toujours plus omniscient, omnipotent, et un pays rongé par le capitalisme de connivence, on pourrait inventer la téléportation et le voyage à la vitesse lumière, ca finira toujours pas “le meilleur des monde”.

    La seule mesure qui affecterait durablement l’économie mondiale, serait que le libéralisme se développe enfin. Mais on prend le chemin inverse depuis longtemps, et la dérive vers un jacobinisme mondial se fait de plus en plus visible.

    Confier les plus belles inventions du monde à des ânes dirigeant des lions est contre productif, voire même dangereux. Je suis loin de partager l’enthousiasme de M Netter.

    Répondre
    • Isaure

      2 December 2020

      Tellement d accord. L enthousiasme de monsieur Netter me terrorise. Le monde qu il décrit avec passion est ma vision de l enfer.

  • Stefano

    29 November 2020

    Je ne vois pas où est le progrès dans les voitures électriques (à batteries). Qu’elles aient un intérêt dans les centres ville pour cause d pollution, d’accord. Mais il parait impossible , comme le montrait un reportage récent de Guillaume Pitron , et son livre sur les métaux rares, d’étendre ce mode de locomotion aux 100 millions de voitures produites par an pour la simple raison qu’on manquerait de lithium avant de manquer de pétrole ? sans compter le bilan énergétique et écologique catastrophique de ces véhicules. Le mot de “métal rare” dit bien ce qu’il veut dire, annonciateur de conflits pour leur contrôle, en comparaison desquels les guerres du pétrole auront été une plaisanterie.
    Quant à la voiture autonome on se demande pourquoi on se gargarise de ce concept qui ne correspond à aucune demande potentielle .Concernant l’intelligence artificielle (IA) je crains que nombre de gens qui en parlent ne connaissent rien au sujet. je vous renvoie au livre de Luc Julia, un expert en robotique :”L’intelligence artificielle n’existe pas.”

    Répondre
  • Chalandon

    29 November 2020

    Excellent papier. Sur Tesla, le seul problème encore non résolu est l’autonomie des véhicules: Une VW c’est 250lm, une Tesla environ 450kms, mais un plein de 50 litres d’essence c’est 750 kms et de diesel 1.000 kms. Sans compter le temps de la charge versus le remplissage. On pourrait donc voir une segmentation des véhicules selon l’utilisation, freinée par la nécessité d’avoir deux véhicules. Pour ma part j’utilise au Japon une Toyota hybride, qui est un bon compromis provisoire. Sachant que Toyota mise sur l’hydrogène, pas le tout électrique.

    Répondre
  • CRICRI

    29 November 2020

    Mr Netter, cet article est probablement le meilleur!
    Vous donnez les principales transformations en cours de la société dont on ne mesure pas encore complètement les conséquences.
    La révolution financière avec la finance décentralisée est à mon avis la plus révolutionnaire.
    Les cryptomonnaies lui seront un outil précieux pour se développer.
    Elle sera aussi un vecteur de liberté pour les acteurs économiques prisonniers d’un secteur bancaire aux abois.
    Le (La) Covid n’a été qu’un catalyseur de ce changement qui se produit sous nos yeux à une vitesse vertigineuse.

    Répondre
  • Colson

    29 November 2020

    L’aventure des crypto-monnaies me fait penser à ce qui s’est passé aux Etats-Unis au 19ème siècle quand des centaines de banques se sont créées et ont proposé de conserver les avoirs en or ou en argent de leurs clients. Une grande partie a fait faillite avec soit des arnaques soit des mauvaises gestions. C’est ce qui va certainement se passer dans les années à venir pour les créateurs/fournisseurs de cryptomonnaie.
    SI les cryptomonnaies apparaissent et se développent avec une vitesse importante et une spéculation rarement aussi forte (exemple du bitcoin aux alentours des 17 000 à 20 000 $ alors qu’il était très bas il y a moins de 6 mois), c’est surtout que les investisseurs ont une défiance envers les devises $ et € car celles-ci font l’objet d’une énorme augmentation de son volume en circulation (financement des Etats et protection des systèmes financiers américain et européen très malades).
    Que ces systèmes financiers fassent de réformes visant à les rendre crédibles et justes, je ne donne pas cher pour la peau de ces cryptomonnaies

    Répondre
  • P&C

    29 November 2020

    Je ne comprend pas pourquoi beaucoup de gens s’extasie sur l’ARN messager.
    ça n’a rien d ‘extraordinaire… c’est la transcription de l’ADN en une information réduite, de façon à ce que les ribosomes puissent traduire. J’ai appris cela il y a 20 ans au lycée.
    Et le secteur des biotechs et de la bio en général est en crise depuis longtemps, notamment en France, où les offres d’emploi sont rares, sous payées, les salariés souvent sous employés.
    (je précise que je suis biochimiste).

    Répondre
  • Robert

    29 November 2020

    Les entreprises françaises sont cruellement absentes de vos exemples d’ avenir M. Netter…
    Par ailleurs, on ne peut qu’être d’ accord avec votre constat de l’ état de notre pays, qualifié avec humour mais justesse “d’ absurdistan”…

    Répondre
    • breizh

      29 November 2020

      il n’y a plus de capital en France…

    • Robert

      30 November 2020

      @ breizh : Si, mais il n’a aucune vision à long terme et recherche avant tout un profit immédiat !

  • Albert Joyce

    28 November 2020

    Bonjour,

    merci du temps accordé à cet article.

    Avez-vous des noms de sociétés Françaises (voir Européennes) qui pourraient aussi être exposées à la mobilité autonome, aux véhicules électriques, à la robotique , à l’automatisation, à l’impression 3D et à l’exploration spatiale.

    Bien cordialement,

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!