24 March, 2014

Big Brother est en plein Rut

Tout le monde se souvient du  livre  « 1984 »  de Georges Orwell dans lequel l’auteur introduisait le personnage de « Big Brother », le dictateur qui n’était que le nom  que le pouvoir politique se donnait à lui même en « Oceania ».Ce Pouvoir, bienveillant par nature (d’où son nom), avait pour mission de contrôler chaque individu pour le protéger contre lui même et par là assurer le bien de tous.

A cet effet et au nom de cette protection, chacun devait bien sur être surveillé de près mais surtout les mots devaient changer de sens et dire en général l’inverse de ce qu’ils signifiaient autrefois. Une “novlangue” avait donc été inventée et quiconque utilisait les mots d’ hier dans leur sens originel se retrouvait rapidement en camisole de force dans un asile. Le fondement de cette novlangue était bien sur une “novmorale” à  géométrie variable que les équipes de Big Brothers (mes oints du Seigneur) définissaient au fur et à mesure de leurs besoins…

Et bien sur la meilleure façon de repérer ceux qui ne pensaient pas convenablement était d’identifier ceux qui utilisaient les mots dans leur sens ancien. Tant il est vrai que tout changement politique passe avant tout par la PAROLE. Changer le sens des mots, c’est empêcher les Citoyens de se rassembler pour lutter contre  la dictature.Par exemple ; « tolérance » en « novlangue » veut dire que tous ceux qui ne sont pas d’accord avec la nouvelle morale n’ont simplement pas droit à la parole, ce qui est bien normal puisqu’ils sont « intolérants ».

Nous y sommes en plein et quiconque refuse de parler la « novlangue » est immédiatement trainé devant les tribunaux de la conscience universelle et interdit de parole (cf. les récents déboires de Finkielkraut par exemple). Rappelons un autre juste du royaume de la philosophie, Confucius qui disait déjà en son temps que quand les mots changent de sens, les royaumes deviennent ingouvernables…

Nous en avons eu un autre exemple quasiment parfait cette semaine, dans une actualité politique et sociale qui reste décidément bien riche.Les équipes de Big Brother (en France) utilisent depuis toujours et à  tort et à travers la « reductio ad Hitlerium », accusant quiconque n’est pas d’accord avec eux d’être un farouche partisan d’Hitler.Un ancien Président de la République s’est cru autorisé à utiliser un nouveau concept la “reductio ad Stasi (um)” pour décrire le traitement indigne dont il était l’objet.

Que n’avait-il fait !

Rappeler aux thuriféraires de la novclasse qu’ils avaient toujours et partout soutenu tous ces criminels contre l’Humanité connus sous le nom de communistes était faire surgir une Parole  non pas neuve  mais vraie, dans le silence assourdissant qui entoure les crimes communistes depuis longtemps (cf. J.F Revel, ou « le Livre Noir du Communisme ») et donc montrer que leur morale n’en était pas une. Quiconque a soutenu les communistes ou a été soutenu par eux est ou a été objectivement soit une ordure  soit un idiot et il n’ y a pas d’alternative (les deux ne s’excluant certes pas).D’ou cette immense fureur, et ce débordement de colère…Mais il y a plus grave encore que le changement de sens de la Parole. Pour assurer son emprise sur  la population dans son ensemble, Big Brother a besoin de savoir aussi  ce que tout un chacun fait à tout moment et non pas simplement ce que chacun dit et donc les Libertés Individuelles doivent aussi être soigneusement ” contrôlées”.

Et je ne peux pas m’empêcher d’être terrifié quand j’analyse les évolutions de nos sociétés depuis la chute des tours jumelles à New York en Septembre 2001.Cette chute a en effet donné à tous les pouvoirs politiques l’occasion de renforcer l’espionnage sur chacun  d’entre nous en partant du principe cher à Benoit Hamon, que si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez aucune raison de craindre cette surveillance. On retrouve ici le principe de Saint Just qui permit les avancées immenses de la Terreur telles que les premiers génocides de l’histoire : ” Pas de Liberté pour les ennemis de la Liberté”.Or la réalité est  que la technologie moderne permet et cette surveillance et de bien étranges manipulations de nos Démocraties. Il n’était donc pas question de laisser passer une si belle occasion.Car toutes nos actions économiques ou culturelles aujourd’hui se traduisent par l’inscription dans un ordinateur de zéros et de uns, et donc rien n’est plus facile que de remonter ces zéros et ces uns pour savoir où j’étais, ce que je faisais, comment j’ai dépensé mon argent et avec qui…

Et donc, le pouvoir peut, en regardant mes dépenses ou mes parcours sur le Net, se faire une opinion exacte de mes opinions: à quelle revue je souscris, quelles sont les charités à qui je donne de l’argent,  quels sont les partis politiques que je finance,  est ce que je souscris au Denier du Culte, où je vais passer mes vacances…ce qui est bien pratique, chacun en conviendra.

Que le lecteur me permette quelques exemples.

D’abord dans le domaine électoral.J’étais aux USA pendant la dernière campagne Présidentielle. Messieurs Romney et Obama se présentaient, et quelque chose  pendant cette campagne m’avait laissé complètement perplexe.Romney, le candidat Républicain faisait une campagne classique, parlant aux citoyens de leur pays , de ses problèmes et des solutions qu’il comptait apporter.De son coté. le Président sortant, Obama ne développait aucun thème et aucune idée, ce qui  me rendit  songeur.Du coup je m’étais dit que Romney allait l’emporter tant le silence Obamaesque apparaissait assourdissant.

Erreur funeste.

L’explication de cette différence de comportement me fut fournie après coup.

Une énorme équipe de spécialistes de l’informatique , souvent issus des équipes de Google, (le propriétaire  de Google étant l’un des plus chauds partisans du Président sortant), travaillait pour le compte d’Obama pour identifier les électeurs qui risquaient de souffrir des réformes proposées par monsieur Romney. Une fois ce travail fait, des messages publicitaires  parfaitement ciblés étaient diffusés au travers des radios et des télévisions locales pour effrayer ces électeurs ou ces électrices. Dans un cas, il pouvait s’agir de mères célibataires, dans l’autre de la communauté Hispanique, dans un troisième de la communauté des gens âgés, ou des Afro Américains…Pour cela, il fallait comprendre quelles étaient les préférences de chacun, ce qui n’était pas bien difficile si l’on avait accès aux sites que chacun d’entre eux avait visité ou aux paiements qu’ils avaient effectué ou reçu . Etaient vérifiés aussi les profils sociaux et fiscaux de ces populations, cela va sans dire. Et cela se passait dans chacune des circonscriptions clefs…

Le but n’était pas de rassembler la Nation autour d’un projet, mais bien au contraire de la diviser autant que possible en de multiples groupes tous centrés sur leurs « avantages acquis », pour faire appel à chaque fois aux sentiments les plus  bas comme la jalousie, la peur, la haine raciale…

La fin n’était pas de montrer que l’on avait un projet, mais d’empêcher que le projet de l’autre soit entendu et donc d’empêcher tout débat contradictoire ou toute discussion sur les résultats du Président sortant.Les messages se concentraient donc non sur  la réalité , le  possible et le rationnel mais sur le subjectif, l’émotionnel et les sentiments.Le vrai objectif n’était donc plus de débattre de façon claire des deux projets en présence mais de montrer que l’autre personne/projet était MORALEMENT condamnable et de soulever des émotions et des craintes et certainement pas de faire appel à la raison ou à  l’intérêt général. Mon opposant, disaient ces messages, veut faire mourir de faim les enfants des mères célibataires. Mon opposant veut rétablir l’esclavage…Mon opposant veut faire raccompagner à la frontière tous les immigrants illégaux.

C’est bien pour cela que monsieur Obama ne s’était même pas donné la peine de se préparer pour le premier débat, tant ce débat dans le fonds était une survivance du passé  …A ces messages, il est impossible de répondre puisque l’on na pas accès aux mêmes informations.Un scénario similaire se produisit en France où tous les media ” de gauche”  et tous les oints du Seigneur tirèrent à boulets rouges sur monsieur Sarkozy en utilisant des critères “moraux” (bling bling, bouclier fiscal, Fouquets, ami des riches…) sans jamais parler du projet- ou de l’absence de projet- de son concurrent, qui fut élu par défaut, un peu comme monsieur Obama, par simple diabolisation de l’opposant.

Et bien sur, cela marcha parfaitement bien.

Question: Un Président ainsi élu est légal, bien sur.

Est il « légitime »?

Second exemple

Le lecteur sait que je suis un financier qui de temps en temps met les mains dans le cambouis de la réalité.Eh bien, depuis 9/11 , cette réalité s’est terriblement détériorée, au détriment des épargnants (ie  le rentier)La lutte contre le terrorisme a permis une montée incroyable des contrôles sur le patrimoine de tout un chacun ainsi que sur les mouvements de ce patrimoine au travers du temps.Le nombre de papiers qu’il faut fournir et de justificatifs qu’il faut apporter avant que d’effectuer un simple virement est devenu tout simplement incroyable. Et cela coute très cher.

Qui plus est TOUS ces virements passent par  DEUX ordinateurs (qui servent de chambres de compensation à toutes les banques mondiales), l’un en Europe, l’autre aux USA , ce qui veut dire que TOUS les Etats importants sont parfaitement au courant de ce que chacun fait en temps réel.

Ce qui  donne bien sur à ces Etats de multiples moyens de chantage.

L’affaire de la NSA aux USA n’est en fait que la partie visible de l’iceberg. Sans être paranoïaque, je crois pouvoir affirmer que tous nos gouvernements n’ont qu’une idée en tète: comment mieux nous espionner pour mieux nous manipuler.Par exemple, chercher en utilisant un moteur de recherche dans l’un de ces deux ordinateurs toutes les transactions que Charles Gave a fait depuis 10 ans doit être un jeu d’enfant, ce qui m’ennuie beaucoup.  Non pas que j’ai fait quoique ce soit d’illégal, mais enfin, je ne tiens pas à ce que les Etats Français ou Américain, ou qui que ce soit d’ailleurs, aient la possibilité de savoir qui je finance ou qui je ne finance pas. On imagine les possibilités de chantage si j’ai envoyé de l’argent à une vieille maitresse dans le besoin ou pour entretenir une tripotée d’enfants illégitimes… Ma vie de famille en serait quelque peu compliquée…

Il y a pire.

Au départ, ” ON ” nous expliquait que cette surveillance était nécessaire pour lutter contre Al  Qaïda. Les masques sont tombés : maintenant, ” ON” nous dit que cela est nécessaire pour lutter contre la fraude fiscale qui est rapidement en train de devenir un crime contre l’humanité.Mais ici je voudrais dire une simple vérité.La fraude fiscale doit être poursuivie et condamnée (à ce propos, à  ma connaissance, monsieur Cahuzac n’est toujours pas en prison), et chacun en est d’accord.Mais la fraude fiscale me semble un bien petit crime par rapport aux massacres et aux spoliations effectués par des Etats contre tout ou partie de leur population pendant tout le XX eme siècle. Renforcer le pouvoir des Etats pour leur permettre de commettre encore plus de crimes au XXI eme siècle qu’au XX eme ne me semble pas être une grande priorité.Et si on ici que l’on retrouve Saint Thomas d’Aquin.A quel moment un Etat, un Big Brother devient il tyrannique?A partir de quelle pression fiscale ne lui doit-on plus obéissance et  quand se révolter devient-il un devoir?La réponse à cette question pour de nombreux Français passe par l’exil qui  constitue la seule réponse qui permet à leur révolte de rester légale (Jusqu’à quand?)

Cependant et comme chacun le sait, tous les Français n’ont pas accès à cette solution, pour des raisons évidentes mais tous doivent répondre à cette simple question à la fois pratique et morale. A quel moment deviennent-ils complices des abominations qui sont commises avec leur argent?

Qu’est ce qui est le plus grave: aider à  la consolidation  du pouvoir de Big Brother ou agir pour préserver la Liberté Individuelle en général et la sienne en particulier ? Je n’ai pas de réponse simple à cette question. Mais une réponse va devoir être apportée par les Peuples, les vrais Souverains, faute de quoi nous serons vraiment mal partis. Le peuple Anglais, le plus attaché à la liberté individuelle depuis toujours a commencé à  répondre et c’est un très bon signe.

Je reste optimiste. Comme le disait Jean Paul II , la Vérité l’emportera toujours sur le Mensonge.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

48 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • FrancisC

    27 March 2014

    Un des mots dont les élites dirigeantes et les media de gauche (pléonasme) ont complètement changé le sens, est le mot “libéral” ou “libéralisme”. Il suffit de penser à toutes ces déclarations qui soulignent le virage “libéral” de François Hollande tandis que ses ministres accouchent de la loi Alur et l’État entre au capital de Peugeot, entre autres multiples mesures du même type!!!

    Le cout de la fraude fiscale est fort regrettable, mais pourquoi nos media ne parlent-ils pas du coût de la corruption rampante (copinage, sur-facturation, emplois fictifs ou corruption plus directe) ?

    Répondre
  • PBF

    27 March 2014

    Cher Mr Gave, au style direct et souple, et à l’argument toujours original, imprévu. Bien sûr, vous suivez le fil rouge de la vérité. La méthode d’Obama, que vous citez justement dans sa campagne électorale, est celle du diviser pour régner, en son temps judicieusement aussi employée par l’apôtre Paul qui évoqua la résurrection devant un auditoire de sadducéens et de pharisiens, pour sauver sa peau devant la menace de leur union contre lui. Mais, voyez-vous, dernièrement, un vieux souvenir de lecture au Quai d’Orsay du Livre Blanc sur la Conférence de Gênes, me rappela l’usage désuet du mot “capitulations”. Ne faudrait-il pas replonger notre attention vers l’étude de ces petits régimes et autres Échelles, pour mieux saisir ce qu’est devenue notre réalité.

    Bien sûr, on peut toujours théoriser, mais s’il vous prend de vouloir recruter à votre bord à Hong Kong un jeune et brillant matelot de vingt ans, kirghize et juriste de son état, afin de lui transfuser votre sagesse et sureté de vue des auditoires et des marchés, dites-le moi, je me ferai un plaisir de vous mettre en contact.

    Répondre
  • RogerDuberger

    27 March 2014

    Merci Mr Gave pour cet article. Au contact de vos lectures je m’instruis toujours.
    Je crois que vous avez parfaitement raison, l’espionnage va glisser d’Alquaida vers le domaine économique. On fait tomber le secret bancaire un peu partout, bien entendu pour de nobles causes, il va falloir sécher les épargnants….Et avec les critères de sélection informatiques, la chasse sera très ciblée. Beware bigbro is watching your accounts.
    Bien cordialement

    Répondre
  • Libre

    27 March 2014

    Le “flicage généralisé” s’exerce dans tout les domaines que ce soit dans le cadre des communications diverse et de l’utilisation de services tels que l’EDF ou l’assurance mais aussi au niveau financier.Tout cela a commencé pendant les années 70 ou on à limité l’usage de l’agent liquide.Puis vient le 11/09/01 et la fin des derniers restes un temps soit peut sérieux de protection des données personnelles( par exemple fin des téléphones portables prépayés anonyme et de la non rétention des données.L’apothéose se produisant quelques années plus tard en 2008 avec la gravissime crise que nous traversons tous ( fin du secret bancaire par exemple sauf à recourir à des procédés extrêmement complexes et couteux).Je passe sur le scandale la NSA …Bref pour dire que l’on est dans la fin des principes fondamentaux de l’état de droit comme la présomption d’innocence ou la séparation des pouvoirs.Et si on ne réagit pas fermement nous finirons dans un système de surveillance digne de la STASI ou du KGB…Et cela me terrifie !

    Répondre
    • Poutine7

      28 March 2014

      ça commence avec des boites de ciblage Publicitaire coté au Nasdaq comme Critéo …

  • Binitials

    26 March 2014

    Pourriez vous nous éclairer sur ce qu’il se passe en Angletterre ?

    Répondre
    • Poutine7

      27 March 2014

      Le petit Prince George vient de faire ses premiers pas …

      Par ailleurs les Gibis se mettent au nucléaire ce qui est un grand signe d’intelligence comparativement aux pollueurs d’outre-Rhin.

      God save the Queen!

    • zelectron

      27 March 2014

      et que sont censés faire les shadoks ?

    • Poutine7

      27 March 2014

      Et puis j’ai oublié un “détail” très triste : le gouvernement veut tripler les droits d’inscription à l’Université.

      Dommage pour un système aussi performant.

      Les shadocks devrait arrêter de taxer tout ce qui marche, de réglementer tout ce qui bouge encore et de subventionner ce qui ne marche pas.

      Réforme 1 : mettre en concurrence l’Education qui ne serait plus “Nationale”
      Réforme 2 : fin des ristournes aux particuliers (Allocations autres que familiales) et aux entreprises (fin des baisse de charges et autres foutaises)
      Réforme 3 : remise à plat du système politique par une limitation drastique du nombre d’élus (trop de parasitisme)
      Réforme 4 : interdiction de tout déficit sauf cas de force majeure (catastrophe naturelle/industrielle ou guerre)
      Réforme 5 : préférence nationale
      Réforme 6 : rebeloter nos relations internationales choisir des alliés sûrs (gibis et russkofs)

    • zelectron

      27 March 2014

      FRANCE : SPECIAL CHOMAGE + 31 500 chômeurs en février et 298 000 radiations !!!
      La gauche est une fossoyeuse d’emplois sauf pour les fonctionnaires qui sont sa réserve d’idiots utiles

  • Poutine7

    26 March 2014

    Petite biblio sur le même sujet dans l’ordre chronologique

    1984
    Le règne des oligarchies
    L’oligarchie au pouvoir
    Comprendre l’Empire
    Gouverner par le chaos

    Répondre
  • Nadia

    26 March 2014

    Excellente analyse Monsieur Gave et je pense que vous en savez encore plus que vous ne l exprimez dans cet article…

    “Le but n’était pas de rassembler la Nation autour d’un projet, mais bien au contraire de la diviser autant que possible en de multiples groupes tous centrés sur leurs « avantages acquis », pour faire appel à chaque fois aux sentiments les plus bas comme la jalousie, la peur, la haine raciale…”
    “par simple diabolisation de l’opposant.”
    “massacres et aux spoliations effectués par des Etats contre tout ou partie de leur population pendant tout le XX eme siècle. ”
    “Qu’est ce qui est le plus grave: aider à la consolidation du pouvoir de Big Brother ou agir pour préserver la Liberté Individuelle en général et la sienne en particulier ?”
    “Je reste optimiste. Comme le disait Jean Paul II , la Vérité l’emportera toujours sur le Mensonge.”

    En revanche, j aimerais etre aussi optimiste que vous, j aimerais penser qu il n’est pas trop tard… mais la manipualtion des masses est a son apogee actuellement et le manque d’education/culture/curiosite va accentuer l’emprise de groupes occultes.
    Nous devons nous battre, mais combien sommes-nous?

    Répondre
    • idlibertes

      26 March 2014

      Chère Nadia,

      En France pour l’instant je dirais 3000. Pour l’instant ?

    • Binitials

      26 March 2014

      Ca va donc prendre des années et des années …

  • zelectron

    25 March 2014

    le FN c’est la face “B” de l’extrême gauche.

    Répondre
  • CHS

    25 March 2014

    Le piège de la Démocratie Populaire s’est refermé sur la France, hélas!
    Kundera doit frissonner

    vos considérations d’aujourd’hui sur l’Eglise de Gauche et ses “oints du seigneur” leur dictature intello-morale s’inscrivent dans vos précédentes références à Gramsci, les mots , les idées , les écoutes les réseaux, la pression fiscale confiscatoire, la redistribution spoliatrice prennent en partie la place des milices et polices politiques avec une efficacité et dans un aveuglement redoutable
    l’interjection Hitlerium- Petain vient mitrailler en cas de difficultés, incohérence,
    vous devriez faire publier cet article dans la presse francophone

    Répondre
    • Josick Croyal

      26 March 2014

      “vous devriez faire publier cet article dans la presse francophone”
      Pourquoi toujours aux mêmes de faire le boulot ? Pour ma part, j’ai fait l’article des deux précédents articles de Charles à un directeur de revue, lequel doit faire paraître l’article sur la France malade de sa justice. Croisons les doigts.

  • vivelafrance

    25 March 2014

    la plupart des français et des adultes aujourd’hui lisent beaucoup moins qu’auparavant. Ils se contentent de regarder la tv. Ils ne se rendent meme plus compte qu’en votant FN (lors des élections municipales) ils favorisent la montée au pouvoir de l’extreme gauche. La raison de la montée en puissance du FN est un manque de culture et de compréhension des problèmes économiques. Car aujourd’hui il n’ y a plus aucune différence entre la politique de Mélenchon et la politique de Marine lepen en ce qui concerne les questions économiques.
    Il faut attendre bêtement que les évènements se produisent, anticiper la betise humaine et s’adapter avec les moyens du bord.
    Mais comme cela est très bien expliqué dans cet article il y a ce qui ne se voit pas.
    Effectivement, l’espionnage a de quoi rendre paranoïaque, mais je crois qu’aujourd’hui il vaut l’être un peu.

    Répondre
  • Nicolas

    25 March 2014

    Le plus étrange, c’est le conscensus en France sur le tout Etat et sa magie supposé.
    Ordures ou demeurés ?

    On peut penser que lorsque les ordures ne vont plus toucher leur part de butin, ils trouveront l’Etat vachement moins sympa, et nous resortiront Karl Marx sur “cet immense corps de parasites”..

    Répondre
    • zelectron

      25 March 2014

      « Tout dans l’État, rien hors de l’État et rien contre l’État » Mussolini

  • zelectron

    25 March 2014

    Serait-ce que nous ayons affaire à un certain nombre de statistiques interdites ?

    Répondre
  • dede

    25 March 2014

    “Qu’est ce qui est le plus grave: aider à la consolidation du pouvoir de Big Brother ou agir pour préserver la Liberté Individuelle en général et la sienne en particulier ? Je n’ai pas de réponse simple à cette question.”

    Quine! J’ai trouve la reponse simple dans le corps de la question : “le plus grave est d’aider a la consolidation du pouvoir de Big Brother”

    Répondre
  • iclair

    25 March 2014

    Re:

    Charles vous etes un vrai patriote et je vous admire. Parlant d’admiration, j’admire l’Angleterre …. et l’Angleterre est notre ame-soeur. (love and hate relationship?). Sans le dire, nos deux peuples s’admirent. Que peux-t’on faire?

    Best

    Répondre
  • iclair

    25 March 2014

    Bien sur Charles. Votre frustration est bien ressentie. Mais les Francais restent des veaux. Pire, ils n’ont plus (en grande partie) le courage, l’espoir et les convictions qu’ils avaient dans notre jeunesse (60-70′). Geographiquement c’est encore la France mais moralement c’est un pays qui a perdu son Ame.

    C’est plus que triste.

    Signe: Un expact de plus de 40 ans. (ca sentait deja mauvais a cette epoque).

    Répondre
    • RogerDuberger

      27 March 2014

      Bien vrai,quand on ne se reconnait pas dans son pays, on ne fera rien pour son pays….Disparition de l’affectio societatis. Les divisions sont exacerbées.

  • Jean-Marc MAIN

    24 March 2014

    A priori, ceux qui parient sur Dieu et la bonne volonté humaine, prêchent hélas dans le désert. Et si, à regret il fallait renoncer aux voeux pieux et parier au nom du réalisme, sur une probable victoire de la bêtise,la méchanceté et le Diable avant que peut être les lions ne puissent revenir?
    Nos élites dirigeantes ne sont absolument pas moins lâches ni myopes aujourd’hui qu’ il y a 80 ans.

    Répondre
  • Josick Croyal

    24 March 2014

    Illustration donc de la surlocalisation (cf. commentaire article CG précédent), mécanisme clé de cette nouvelle (par la technologie mise en place) religion -en fait fausse et archaïque- qui se met en place.
    Etre en mesure de la démasquer témoigne de l’existence d’une lumière intérieure… lumière libératrice que permet la religion véritable.

    Répondre
  • Mathias CORVIN

    24 March 2014

    Merci Monsieur Gave pour cette décoiffante analyse d’un monde en mutation
    vers chaque jours moins de liberté !

    Comment la technologie………..se met au service du mal …. .et des
    imbéciles du type Hamon…. se prenant pour un St Just aux petits pieds..

    au service du mal,encore, en propulsant aux commandes de Nations des
    nains et autres pantins diaboliques……………………. préts à déclencher sur
    commandes des maîtres de la finance mondiale et des “militaros-
    industries”………..le prochain conflit Mondial..!!

    La question qui se pose est : ” Oû déverser la pelletée de sable pour
    enrayer cette machine infernale ?? ” Nous sommes de retour dans la
    tragédie Grecque………………Zeus , au secours !!

    Répondre
  • Url

    24 March 2014

    Cet article fait écho à d’autres en moment, il semble véritablement s’agir d’une ambiance. Depuis l’étranger, mes contacts en France avec la famille et les amis me donnent le sentiment que la France est sous écrou, comme plombée.

    J’en suis attristé, mais n’envisageant pas la solution du coup d’état, sans un parti politique libéral en 2017 je ne vois pas d’alternative à l’expatriation tout ou partielle.

    Répondre
  • Gerldam

    24 March 2014

    “La vérité l’emportera toujours sur le mensonge”. C’est loin d’être certain. John Stuart Mill, dans ce texte magnifique qu’est “On Liberty” le souligne de façon précise: dans de nombreux cas à travers l’histoire, la vérité a été combattue avec succès et ce, souvent pendant plusieurs siècles.
    “But, indeed, the dictum that truth always triumphs over persecution, is one of those pleasant falsehoods which men repeat after one another till they pass into commonplaces, but which all experience refutes.”

    Répondre
    • Homo-Orcus

      24 March 2014

      Je pense que la vérité triomphe toujours mais qu’il faut du temps, une génération ne peut suffire parfois pour la découvrir (Terre plate, Soleil qui tourne autour etc.) Nous avons la malchance de vivre avec un big brother performant mais aussi l’énorme chance de pouvoir communiquer. Il faut attendre de voir l’orientation de ce boxon mais d’ores et déjà nous savons que nos échanges ne sont pas compatibles avec les pays autoritaires, totalement totalitaires : Russie, Chine…

    • Duff

      25 March 2014

      Gerldam a hélas raison. Nous sommes en 2014, jamais les manuels d’histoires n’ont autant raconté de fumisteries sur la grande dépression et sur le front populaire. C’est bien parce que j’ai eu la chance d’être élevé dans une famille laissant place au doute pragmatique et me donnant le goût d’aller chercher par moi même les faits historiques que je me suis rendu compte que leur agencement, leurs portées historiques/politiques/économiques ne m’amenais pas à valider le consensus mensonger de l’éducation nationale. Ce n’est pas complotiste de le souligner c’est factuel. Vraiment. Et à l’heure où des manipulateurs grossiers nous parlent de résurgence des manifestations de février 1934, twitter et internet en général nous sauve grâce à sa liberté d’expression, seul rempart indiscutable à la manipulation. Parmi les photos d’époque, on en voit une de 1935 avec en bonne place un certain François Mitterrand.

    • Nicolas

      25 March 2014

      La propagande que la terre plate et qui tourne autour du soleil qui n’aurait pas était accepté est du reste elle même fausse..

    • Josick Croyal

      26 March 2014

      L’etre humain ne semble vraiment pas attiré par La Lumière (cf. La caverne de Platon, illustrée ici http://giffie.free.fr/site/Pages/B2-4.html).
      Il préfère s’enfermer sur ses petites affaires -considérées comme grandes par nos oints du Seigneur-, détestant ce qui vient les perturber…

  • anonyme

    24 March 2014

    Ce qui est intéressant, c’est que dans le même temps, l’Etat se prive ou détériore nombre de ses outils statistiques. M. Gave se plaignait d’ailleurs sur BFM de la disparition d’une mesure de l’activité privée en France. Il y a aussi des statistiques que l’on a jamais voulu faire pour des raisons politiques…

    Pour ce qui est de la manipulation, à force d’abolir toute distinction par la novlangue, il n’est guère difficile de faire croire que l’intérêt somme toute très particulier d’un individu ou de sa petite minorité/communauté est extensible à tous et donc participant du bien commun puisqu’il n’entre en conflit qu’avec des forces que l’on aura pris soin de préalablement condamner. Du reste, on l’a fort bien vu en France à l’occasion d’une certaine réforme “pour tous”…

    Répondre
    • Fucius

      25 March 2014

      La manipulation monétaire est-elle autre chose qu’un mensonge ?

    • idlibertes

      26 March 2014

      Existe -il une manipulation monétaire vous voulez dire?

  • Duff

    24 March 2014

    Édifiant le passage sur les spots publicitaires. Je constate qu’en France, ce matin, les thuriféraires qui nous expliquaient que M. Hollande ferait un bon président sont en colère face à cette gauche incapable de diriger un pays et qui n’obtient pas la magie économique escomptée… Mais aucune raison de se remettre en question. Voir M. Copé fanfaronner claironner à la télévision alors qu’avec l’abstention nous savons juste que les politicards de droite sont à peine moins désavoués que leurs collègues de gauche. Pas de remise en question non plus. Les rares listes proposant une vrai alternative n’ont pas de scores visibles : La France nage en plein brouillard.

    Répondre
  • Strauss Patrick

    24 March 2014

    Il est évident que cette “désinformation systématique” par déformation du vocabulaire fut la seule arme du socialo-communisme de l’après guerre et mai 68 en fut un climax bien utilisé ensuite par le Mitterrand et ses complices.
    Comment faire suivre cet excellent article sans utiliser les réseaux sociaux qui font partie de “Big Brother”?

    Répondre
  • EMMANUEL DVDH

    24 March 2014

    Vous savez, Monsieur, votre banquier sait tout de vous. Et il connaît aussi les autres banquiers chez qui vous êtes client. Mais il est tenu au secret bancaire, qui est de l’ordre du pénal. Certaines autorités, en revanche, peuvent demander aux banques toutes les informations qu’elles jugent nécessaires. De ce fait, la banque est un établissement à moitié public. Toutes vos maîtresses, enfants illégitimes, maisons cachées, autres successoins, addictions au jeu et j’en passe (j’étais banquier!), tout est su et suivi.
    Mais vous oubliez un acteur fondametal : l’opérateur téléphonique. Il sait quand vous vous levez, quand vous vous couchez, ce que vous dites, à qui, sans parler de votre géolocalisation et de votre navigation internet. Tous vos déplacements sont répertoriés. Tous vos achats, etc.
    La question est donc : qu’est-ce qui va arrêter Google qui dépense 10 milliards de dollars par an dans la R&D et qui a la 2ème market cap mondiale ? Les meilleurs ingénieurs sont chez Google X, le laboratoire, et ont déjà prévu comment faire de nous des cyborgs avec des puces connectées placées dans vos cellules. Je vous laisse imaginer les implications.
    Dans moins de 10 ans, le marché des drones sera mature. Les robots à intelligence artificielle seront légion dans moins de 20 ans, le tout au profit d’un conglomérat.
    Défendre sa « liberté » dans ce cas me semble plus qu’illusoire. Sans passer par la dramatisation d’y voir une quelconque marque de l’apocalypse, il faut se demander dans quelle MESURE il est possible d’être indépendant. Cet espace d’indépendance se réduit à chaque instant. Et vos posts sont bien sûrs lus et contrôlés.
    Bref, orwell was right.

    Répondre
  • GDG

    24 March 2014

    Merci Monsieur Gave pour cette analyse que je partage.
    Amicalement.

    Répondre
  • zelectron

    24 March 2014

    Il reste beaucoup trop de remugles du communisme en France particulièrement.

    Répondre
  • ccomp

    24 March 2014

    Le Bitcoin l’emportera sur le mensonge…

    Répondre
    • idlibertes

      24 March 2014

      Aucun rapport

    • Jacques Bonhomme

      26 March 2014

      Et pourtant…
      La première pensée que j’ai eu en lisant cet article, c’est qu’il existe des réponses individuelles contre les dérives de Big Brother
      .
      Ces réponses sont cryptographiques :
      il est aisé de crypter ses messages. Communiquer sans être espionné est tout à fait possible, même sur internet, et c’est de plus en plus simple.
      Mais comme le soulève fort bien Charles Gave, reste le point épineux de l’espionnage des mouvements financiers sur internet, traçage des virements bancaires, des actes d’achats etc…

      La encore il existe des réponses individuelles, l’utilisation de monnaies cryptographiques peer to peer dont Bitcoin est la plus connue constitue une réponse possible.

      Bitcoin (comme le mail, ou internet), est avant tout une technologie, dont l’un des objectifs est de répondre à ces préoccupations légitimes de protection de la vie privée, mais c’est loin d’être son seul intérêt.

      L’innovation principale de bitcoin est la Blockchain. C’est un registre public (partagé par tous les noeuds du réseau Bitcoin) qui permet de garantir la validité des transferts de propriété au sein de ce réseau (transfert de bitcoin en l’occurrence) sans qu’une tierce partie de confiance soit nécessaire.

      Je m’explique, internet est un excellent moyen pour dupliquer et propager l’information, un texte, une image, peuvent se répandre et se multiplier très rapidement. C’est donc un merveilleux média pour la communication.
      En revanche c’est un très mauvais média pour déplacer au sens strict des informations ou des unités de compte.
      Lors d’un transfert de A vers B, il est très difficile de s’assurer que A ne possède plus ce qu’il vient d’envoyer à B.
      Ce n’est pas sans poser de problème en ce qui concerne les transferts d’argent.
      La réponse traditionnelle à ce problème est le recours à des tiers de confiance (les banques) qui vont utiliser des registres privés dans lesquels ils tiennent la comptabilité et vont garantir les transferts d’unité de compte (Euro, dollars ou autre) entre les clients.
      Ceci a deux conséquences principales :
      – des coûts : en contre partie du service fournit, les tiers de confiances vont appliquer des frais de gestion, qui peuvent s’avérer élevés.
      – Un problème de concentration du pouvoir, et donc d’abus potentiels : ces organismes ont tout pouvoir de bloquer des transactions, de communiquer leurs informations privées etc. Par ailleurs un Etat peut facilement contraindre ces tiers à bloquer, ou reporter les activités de ses clients sur toutes sorte de motif (légitime ou non).

      La blockchain, à travers son registre public partagé, apporte une solution alternative à cette problématique de transfert d’unité de compte sur internet. Par ailleurs des principes cryptographiques sont appliqués à la Blockchain afin de garantir l’anonymats des utilisateurs.
      Cette alternative présente certains avantages :
      – les coûts des transferts d’unité de compte sont réduit (très souvent gratuit, et dans tous les cas peu coûteux),
      – les transferts sont bien plus flexibles effectués en 10 minutes 24h/24 7j/7 sur tous les continents avec un minimum de formalité, seule une adresse bitcoin est requise!!
      – L’anonymat des utilisateurs peut être préservé, grâce à la cryptographie
      – Le système est robuste aux pressions étatiques car la blockchain est partagé par tous les nœuds du réseau (chaque utilisateurs)

      Bien entendu, le bitcoin a aussi ses inconvénients, la volatilité étant le principal.

      Pour conclure, il m’a semblé de mon devoir d’attirer l’attention sur cette technologie méconnue et porteuse d’optimisme. Elle s’inscrit tout à fait dans le débat libéral.

    • zelectron

      26 March 2014

      Bitcoin ne répond pas au phénomène de l’inflation galopante boursicoteuse …

  • Amellal Ibrahim

    24 March 2014

    Bonjour,

    Dans 1984, l’état ment aussi sur les prévisions de croissance.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!