22 June, 2022

Aurons-nous du gaz en hiver ?

Dans une tribune publiée dans le JDD, les présidents des trois grandes entreprises énergétiques françaises (Total, Engie, EDF) ont prévenu les Français : il y a un risque de pénuries de gaz cet hiver. Pénurie de gaz, de pétrole et in fined’électricité. Qui dit pénurie dit hausse des prix et blocage de l’économie. Si tel devait être le cas, il faudrait faire des choix et décider quelle zone géographique ou quel secteur économique est « non vital » et pourraient donc être coupés, comme aux temps des fermetures du covid.

 

Les tentatives pour attribuer à la guerre en Ukraine les responsabilités de cette pénurie tombent à plat. La guerre a amplifié le problème, elle ne l’a pas créé. La situation énergétique tendue dans laquelle nous sommes est le résultat de plusieurs conjonctions : la reprise de l’économie après deux ans de confinements (élément conjoncturel), mais surtout les décisions politiques désastreuses en matière de politique énergétique (éléments structurels). C’est bien toute une série de décisions hasardeuses et absurdes menées depuis une vingtaine d’années qui ont conduit à la situation tendue d’aujourd’hui.

 

Aveuglement idéologique

 

Nous payons les conséquences d’un aveuglement idéologique qui a voulu nier la réalité de la politique énergétique. La diminution des investissements dans le nucléaire et la fermeture de centrales sont en grande partie responsable de cette situation. À la place, des investissements couteux et inutiles dans des éoliennes qui non content de détruire les paysages et de poser de graves problèmes de recyclage ne produisent que très peu d’électricité. La fixation sur le « renouvelable », c’est-à-dire pour des énergies intermittentes et peu productives, a fait le reste. L’Allemagne, comme la France, est ainsi contrainte de rouvrir des centrales à charbon. Thierry Breton a même demandé à Berlin de maintenir ses centrales nucléaires « deux à trois ans ». Il ne fallait pourtant pas être grand clerc pour comprendre que leur fermeture provoquerait de graves problèmes au pays. Cette politique socialiste a conduit là où mène toujours le socialisme, à savoir une hausse des prix et une pénurie. Et comme toujours, le socialisme refuse de reconnaitre son échec.

 

La part de responsabilité en revient aux dirigeants politiques, aux citoyens qui les ont élus, mais aussi aux dirigeants des entreprises énergétiques. Il est particulièrement immoral que les PDG de Total, Engie et EDF demandent aux Français de gérer la pénurie, c’est-à-dire de diminuer leur consommation, alors que c’est eux qui ont échoué dans leur rôle de fournir à la France l’énergie dont celle-ci a besoin. C’est donc eux seuls qui devraient être sanctionnés. Il leur revenait notamment d’alerter l’opinion publique sur les conséquences des décisions énergétiques et des choix politiques plutôt que de les accepter et de les accompagner. Les trois ont vanté l’éolien, le solaire, la biomasse, autant de choses complètement anecdotiques. Au lieu de cela, ils auraient dû mettre les moyens de leurs entreprises pour expliquer l’absurdité des choix politiques et la nécessité d’investir encore et toujours dans le gaz, le pétrole et le nucléaire. Dans un autre registre, celui de l’automobile, Carlos Tavares est le seul, et depuis plusieurs années, à expliquer que la voiture électrique est un non-sens, que les moteurs thermiques sont une solution viable et que les directives interdisant les moteurs à essence et diesel vont provoquer la disparition de la filière automobile. Tous les autres se taisent. Cela fait furieusement penser au roman de Ayn Rand, La Grève : là aussi, les entrepreneurs voient l’absurdité des décisions politiques, mais ils n’osent pas lever la voix. Certains mêmes louent ces décisions. Sauf John Galt et Hank Rearden.

 

Le capitalisme de connivence est l’une des raisons qui conduisent bien souvent les dirigeants des grands groupes à ne pas s’élever contre les décisions néfastes des bureaucrates : ils ont besoin des liens dans l’administration publique pour faire avancer certains dossiers mineurs.

 

Demain la décroissance

 

Le discours de la décroissance est particulièrement diabolique dans son usage : il est une façon de recycler le communisme et de le faire gagner sur le point où il a toujours échoué, à savoir apporter l’abondance. Du début du XIXe siècle aux années 1990, le communisme a promis un monde meilleur qui serait l’abondance obtenue par la bureaucratie et l’abolition de la propriété privée. Ce système a échoué puisque partout où le communisme fut appliqué il a conduit à des famines, des épidémies, des arrestations massives. La victoire du capitalisme est empirique : lui seul apporte l’abondance, c’est-à-dire la capacité à nourrir les populations, à les soigner, à les éduquer.

 

Face à cet échec, les communistes ont donc renversé leur discours : ils ont critiqué la notion même de croissance et de développement. Oui, le communisme n’apporte pas la croissance aux peuples et c’est justement une bonne chose, telle est l’apologie de la décroissance. Et effectivement, cette idéologie conduit bien à la décroissance des peuples. L’attrait de la décroissance trouve une caisse de résonance importante chez ceux qui ont déjà tout et qui n’ont guère à se préoccuper de se nourrir ou de se soigner. Elle est une idéologie de riches et d’enfants gâtés. Mais comme toujours, ceux qui la vantent ne la vivent pas : la cohérence entre les idées et les actes n’est pas leur fort.

 

Peur du progrès technique

 

L’autre leçon du roman d’Ayn Rand est la peur du progrès technique et donc du progrès humain. Quand John Galt invente un meilleur moteur, moins gourmand en énergie et plus productif, il est vivement attaqué, à tel point qu’il finit par détruire son invention. Quand Rearden met au point un nouvel acier, plus léger et plus résistant, il est lui aussi la cible de ceux qui disposent de positions installées et qui se servent de leurs connexions au gouvernement pour le détruire. Cette peur du progrès technique revient aujourd’hui dans les discours de quelques ingénieurs fraichement diplômés qui transforment les remises de diplôme en tribune politique, lors desquelles ils démontrent leur ignorance complète du processus scientifique. La seule solution demeure dans l’amélioration technologique qui permet d’avoir de bien meilleurs rendements. Une berline consommait plus de 12 litres aux 100 km dans les années 1980, nous sommes désormais autour de 6 L. Les ordinateurs, bien que plus puissants, consomment eux aussi beaucoup moins d’électricité que les modèles plus anciens. C’est dans le progrès technique que réside la solution aux défis écologiques. Le rejet de la science est la conséquence du refus du progrès humain. Puisque le développement scientifique est une des voies du progrès humain, et donc de la croissance, il est lui aussi attaqué par ceux qui prônent le retour en arrière.

 

L’Occident est seul et de plus en plus isolé sur son île. Les pays d’Asie ne le suivront pas dans sa volonté de décroissance et de pénurie. Le risque du déclin est donc réel. L’anxiété écologique qui se développe chez un grand nombre d’étudiants est la conséquence d’un authentique terrorisme écologique qui cherche à terroriser et à faire peur afin d’annihiler les capacités de pensée pour faire prendre des décisions non pas guidées par la logique, mais par l’émotion et  l’émotivité. Le mythe prend le pas sur le logos. Eh bien souvent l’ignorance est le terreau de ces peurs irrationnelles, un véritable retour à des âges obscurs. Si les pénuries à venir pouvaient faire voler en éclat ces idéologies et ces mythes, elles seraient finalement d’une grande utilité.

 

 

Auteur: Jean-Baptiste Noé

Jean-Baptiste Noé est docteur en histoire économique. Il est directeur d'Orbis. Ecole de géopolitique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Géopolitique du Vatican. La puissance de l'influence (Puf, 2015), Le défi migratoire. L'Europe ébranlée (2016) et, récemment, un ouvrage consacré à la Monarchie de Juillet : La parenthèse libérale. Dix-huit années qui ont changé la France (2018).

54 Commentaires

  • Roanna

    7 July 2022

    Je vous invite à aller voir la consommation des berlines chez Porsche.
    Sur une bonne vingtaine de modèles sinon plus il doit y en avoir une seule qui consomme moins de 10L

  • Louis Marchand

    7 July 2022

    Bonjour .
    Article intéressant qui rappelle notamment le rôle central du droit de propriété dans l’émancipation de l’individu .
    Je crains le prisme de l’anti communisme primaire : Il me semble que l’on trouve la limite au raisonnement
    développé dans le fait que le niveau scolaire de bon nombre de pays communistes est plus élevé que le notre .
    Le projet chrétien faisait sens à Rome, il a été trahi bien des fois par l’Église……., le projet communiste à fait sens au XIX ème siècle au temps de la précarité des ruraux allant vers les sites minières , lui aussi à été trahi par ses clercs …..
    Aujourd’hui, ce sont nos hauts fonctionnaires formés gratuitement sur le compte de la nation qui se gavent comme des oligarques au bon temps d’Elsine en Russie .
    Pour plagier la regrettée Marie France Garraud, toujours, le poisson pourri par la tête !

    • nikkoopol

      7 July 2022

      en fait il semble que le “le poisson commence toujours par pourrir par la tête”

  • Roanna

    6 July 2022

    Je note qu’une berline dans les années 80 consommait plus de 12l. Laquelle? Le haut de gamme probablement sinon 8l serait plus raisonnable et 5l pour une 4L plus logique.

    “Les ordinateurs, bien que plus puissants, consomment eux aussi beaucoup moins d’électricité”, c’est probablement pour cette raison que les premiers ordinateurs se contentaient d’une alimentation de 150 voire 200W et qu’à l’heure actuelle une alimentation de 450w est chose courante.

    On peut tout dire mais dès qu’il y a des chiffres il faut savoir ce que l’on raconte.

    Vous bâtissez votre argumentation sur des approximations induisant l’erreur et qui vous sert de support pour votre démonstration.

    Je ne suis pas certain que c’est ainsi qu’il faille procéder.

    • Jack

      6 July 2022

      Une alimentation plus oui mais pour vous permettre de visionner confortablement un film par exemple ou virtualiser plusieurs environnements sur une seule machine. Non le rendement est bien meilleur avec une alim. recente.

    • Roanna

      7 July 2022

      @Jack
      Le problème n’est pas de savoir si on peut visionner 1 ou 10 films à la fois mais de comprendre que la consommation est supérieure à ce qu’on avait avant. Dire que les PC consomment moins est faux.
      C’est comme l’inflation qui n’augmente pas parce que tous les gadgets sur les équipements qui ne servent absolument font dire qu’on en a plus pour le même prix et impactent de ce fait l’inflation à la baisse.

  • Michel Higuet

    6 July 2022

    Qelle obsession pour le communisme cette idéologie casi disparue… “La victoire du capitalisme est empirique : lui seul apporte l’abondance, c’est-à-dire la capacité à nourrir les populations, à les soigner, à les éduquer.” Comme le capitalisme américain? c’est une blague ou êtes-vous pour une oppression des plus faible par une petite élite ayant les leviers du pouvoir dans leurs mains?

    • breizh

      6 July 2022

      ne pas confondre capitalisme et capitalisme de connivence (ou croony capitalism).

  • Pierre

    5 July 2022

    Votre inquiètude est légitime.
    Cependant, il est parfaitement logique de voir que certains pays pronent le progrès dans la mesure ou il n’y a pas bien longtemps, bien des peuples n’avaient meme pas accès à l’eau courante, au tout-à-l’égout, à l’électricité et ils sont encore nombreux à devoir s’en passer ..
    Là, on peut parler de progrès

    Nous, pauvres petits enfants riches, qui avons vanté au monde entier notre mode de vie comme étant le seul valable depuis qques siècles ,nous voyons aujourd’hui des zones du monde nous dépasser dans cette quête assez stérile de l’accumulation. Grand bien leur fasse et leur enthousiasme est tout à fait légitime

    Cependant, cette course à l’occidentalisation “moderne” a, pour revers, un appauvrissement culturel mondial bien plus inquiètant. Toutes les capitales ne sont que des copier/coller , par exemple et donc, par conséquent , tous les crétins moyens du 21 eme siècle ne sont que des copier/coller
    Tout ce beau monde est emerveillé par Dysney Land . Une grande victoire de l’occident .
    Alors regardez autour de vous et contemplez l’abondance de productions parfaitement inutiles qui gouvernent- ou plutot, hypnotise- le monde, tout ces jouets qui occupent les esprits tristes.

    Ce que vous dites sur l’energie et sa gestion est assez juste . Ce que vous dites sur les bagnoles est assez faux . Nous fabriquons de trés bonnes voitures depuis les années 90 mais sans doute, à cette époque, trop fiables .

    la caserne des pompiers de san Francisco a une ampoule qui est allumée en permanence depuis plus d’un siècle . Elle n’a jamais été changée . Beaucoup de gens rèvent de cette lumière .

    En attendant, vous pouvez toujours aller vous équiper du dernier I phone, histoire d’etre dans le coup ! Mais je reste convaincu que , comme Manu ( le crétin du palais ) , vous ne savez même pas tailler un silex pour vous forger un outil

    Le bonsoir à votre Dame

  • nikoopol

    5 July 2022

    billet difficile à appréhender, néanmoins qui recèle quelques pépites qu’ont a du mal à percevoir quand on est pas bureaucrate, le grouillot pas le bronzé en costume !

    commençons par la fin, oui on devrait arrêter de saturer les nouvelles générations de ces contraintes environnementales (pour vendre du conseil), personne ne peu prévoir l’avenir (surtout pas les technocrates à la téte de Total, EDF, ENGIE).

    La croyance en la technologie, oui c’est un pilier de l’ére Industrielle, mais dans sa position la France n’est pas l’innovateur mais le bricoleur, de solutions connues.

    Si on manque de Gaz cet hiver, alors oui on pourrait dire que notre méthode est en faillite en premier lieu la gestion des “biens communs”. Pourtant cette intervention médiatique n’est qu’une technique de communication dite “couper l’herbe sous le pieds”, afin d’éviter d’étre mis au pilori et de cacher là où sont les vrai manques.

    Secondo pourquoi ils interviennent, sinon aprés concertation avec l’exécutif ?

  • germain

    5 July 2022

    L’écologie politique actuelle, la fausse protection de la nature, est l’épiderme des communistes qui se recyclent dans le recul de l’occident…A l’époque antérieure à Karl Marx. Le communisme a échoué coûtant plus de 100 millions de morts en Russie et en Chine et faute de l’admettre, les “pasthèques” vous repromettent monts et merveilles comme “Herr Klaus Schwaab qui déclare dans son livre de juin 2021: “vous ne posséderez rien et vous serez heureux”.
    Il y a des crétins qui sont prêts à les croire et termineront leur vie de femmes et d’hommes-baillonnés ou masqués, “survaccinés”- dans un goulag ou un camp de concentration.
    Quand un gouvernement de technocrates non élus vous promet le bonheur et cherche votre bonheur, c’est qu’il vous promet l’enfer sur terre.

  • JOSEPH

    5 July 2022

    Vous avez raison le défi est dans le progrès technologique et c’est pour cela que je reste persuadé que l’avenir est aux énergies dites renouvelables à condition de mettre de l’argent dans leur amélioration qui se fera tôt ou tard. Les premières voitures étaient électriques. Actuellement, je pense que l’avenir est aux voitures à hydrogène. Tout est une question de rentabilité et si les énergies renouvelables ne sont pas développées c’est parce qu’elles ne sont pas assez rentables. C’est tout. Vous devez avoir un intérêt caché à vouer ces énergies aux gémonies.

  • Steve

    5 July 2022

    Bonjour M. Noé
    Il est possible d’apprécier la situation en se référant aux vieux dictons:
    par exemple:
    “Gouverner, c’est prévoir.” Là où nous sommes rendus ne peut que nous interroger sur le fait d’avoir été gouvernés depuis 1968..
    “La faute du subordonné est celle du chef” : vu que personne n’est responsable, nous n’avons donc pas eu de chef, d’état ou de gouvernement, depuis longtemps.
    “On n’achète pas un chat en poche”: on voit bien par là que les chats et les éoliennes n’ont pas grand chose en commun.
    ” Qu’importe que le chat soit noir ou blanc, pourvu qu’il attrape les souris”
    Qui pourrait raisonnablement penser qu’une éolienne repeinte en noir attraperait plus de vent?
    On dit souvent que les politiques brassent du vent, mais je doute fort qu’ils nous éclaireraient davantage si on leur plantait ne serait ce qu’une dynamo de vélo quelque part! Quand à nous chauffer par méthanisation, la ferme des mille élus n’est pas pour demain….
    (Astuce du jour: pour différencier une éolienne d’un politique c’est simple: les éoliennes ont de petits gyrophares rouges en tête, ceux politiques sont orange ou bleu et généralement derrière le pare brise….)

    En fait, toutes les espérances vaines des électeurs ne proviennent que d’une erreur grave de raisonnement au départ : LA bonne politique, la seule, pour un élu c’est celle qui permet d’être réélu.
    Parce que sinon, il en faudrait autant qu’il y a de fromages en France et là, une chatte n’y retrouverait pas ses petits.
    Le conseil du jour pour ceux qui songent à changer de métier: tout le monde vante aujourd’hui les vertus du savoir coder, mais vous devriez songer aussi aux bénéfices du savoir tricoter: coder demande de l’électricité, tricoter surtout de l’huile de coude, qui peut être produite localement et simplement avec un peu d’apport carboné ( par ex. thon à l’huile, fayots etc….)
    Cordialement

  • Nanker

    5 July 2022

    “L’Europe est sortie de l’Histoire : cela commence à se voir.”

    Non l’Europe a de l’avenir mais elle a BEAUCOUP de mal à s’extraire du carcan imposé par Washington après 1945. C’est une mainmise de fer, aussi discrète que féroce qui dure depuis 80 ans. Tant que cela allait bien à la maison-mère l’Europe profitait d’une relative liberté mais depuis quelque temps le protecteur devient prédateur et sans doute ennemi.

    Je ne doute pas un seul instant que les Américains n’hésiteront pas à faire sombrer le projet européen s’il peut occasionner une fuite des capitaux vers la zone Dollar et qu’elle donne à l’Oncle Sam 10-15 ans de répit avant sa faillite finale. L’UE était avant tout un projet américain, de fusion des pays européens dans un grand tout capable de résister à l’ogre soviétique. De ce pt de vue l’UE n’a plus aucune utilité pour les stratèges de Washington, sa destruction (par celle de l’Euro) est tout à fait envisageable.

    Sortir de l’histoire? Oui c’est tout à fait imaginable… pour les USA! Entre leurs 100 000 milliards (!?) de dettes, un appareil militaire obèse mais inefficace, une guerre civile larvée, je vois MAL ce pays fêter son 300ème anniversaire en 2076.

    Au fait… la France possède 134 milliards de Bon du Trésor ricain, autant dire du PQ. Vous croyez que les Américains rembourseront un jour ce qu’ils doivent au reste du monde?

  • FRAPET David

    5 July 2022

    Un article remarquablement bien écrit, très synthétique, avec des vérités que l’on aimerait entendre plus souvent. J’ai particulièrement apprécié cette phrase : ” Le Capitalisme de Connivence est l’une des raisons qui conduisent bien souvent les dirigeants des grands groupes à ne pas s’élever contre les décisions néfastes des bureaucrates; ils ont besoin de liens dans l’Administration Publique pour faire avancer certains dossiers mineurs”. Le théoricien italien Antonio Gramsci ( 1891-1937) a beaucoup théorisé sur les liens qui lient les “intellectuels organiques” à la Société Civile, lieu privilégié de la production de l’idéologie dans la Superstructure de l’Etat.

  • elliev

    5 July 2022

    Je m’arrête sur ce point très révelateur de l’esprit du billet (et de vos opinions) :

    Vous n’avez pas compris l’intérêt de l’éolien : les éoliennes distribuent moins d’énergie mais on vocation à être de l’energie distribuée : au lieu d’une énorme centrale, des sources locales (quand les conditions s’y prêtent ; personne n’a prétendu qu’elles étaient la solution unique et universelle).
    Alors une centrale nucléaire (que vous semblez trouver très belles) ou 1000 éolienne ?
    Dans le premier cas : materiau polluant, dangereux, rare et cher que nous nous procurons par pillage et qui nous rend dépendant. Coût de maintenance exorbitants, accidents fréquents et cachés au public. Parlez donc aussi de la situation des piscines des la Hague et du Mox, je suis sûr que vous êtes informé…

    D’un autre côté les éoliennes : potentiellement illimité, sans dépendance économique, non polluant, peu coûteux à l’usage. Insensible à la panne car réparti (grid)

    Quand au côté esthétique, je pourrai partager votre point de vue mais personne ne s’est jamais ému de la beauté des stations services ou des usines à gaz (Feyzin) ou des centrales nucléaires !

    Certainement les deux seuls vrais problèmes à prendre en compte : le bruit et les messages des électro sensibles à prendre au sérieux. Comme les risques d’accidents nucléaires qui se multiplient ces dernières années en toute opacité.

    Votre vision est limitée par un aspect “business” placé au pinacle, comme souvent avec les personnes de droite…

    On va en crever…

    • Jack

      6 July 2022

      @mic pas du tout decentralisé, elles sont placées sur les trajectoires des lignes haute tension venant d’une centrale atomique. La filiere nuclaire ressusite en france, ca va aller de mieux en mieux coté securite.

    • breizh

      7 July 2022

      @elliev : soyez cohérent et donc installez chez vous une ou plusieurs éoliennes pour vos besoins uniquement et déconnectez vous du réseau ErDF alimenté au nucléaire et autre “non renouvelable”.

  • Mehdi

    5 July 2022

    Une des conclusions de l’article mentionnant le progrès technologique comme solution au réchauffement climatique m’a fait froid dans le dos. Je pense que les faits suffisent à eux-même : depuis plus de 100 ans nous avons innové comme jamais dans tous les domaines. Nos progrès sont incroyables, mais si vous regardez la courbe d’émission de gaz à effet de serre, elle n’a fait que croitre depuis 100 ans, sauf durant la période de covid avec un ralentissement mondial. En résumé, plus nous inventons, et plus nous consommons. C’est un effet connu (dont ‘jai oublié le nom). Vous créez un processeur informatique qui est 2 fois plus puissant pour moins de consommation électrique ? De nouveaux services verront le jours qui au final une fois cumulé nous ferons consommer plus d’électricité (car plus de durée d’utilisation)…. Des voitures qui consomment moins ? Oui, mais le nombre de voiture en 1980 était d’environ 21 millions, nombre de voiture en 2022 44 millions. Alors oui, elles consomment 2 fois moins, mais nous, nous consommons deux fois plus. En quoi y voyez-vous une amélioration d’un point de vue écologique ? Et je ne parle pas du bilan carbone d’une voiture dans son ensemble de la production jusqu’au recyclage, ni des particules de pneu que l’on retrouve partout…. Jusqu’à aujourd’hui, la technologie a toujours échoué à améliorer le bilan carbone. Pourquoi cela changerait demain ? Donc oui j vous rejoins, ceux qui prônent la décroissance ne la vivent pas. Mais écrire un article avec un conclusion menant droit au désastre me fait froid dans le dos. Mais de toute façon, nous la vivrons probablement que nous le souhaitions ou non. Et personnellement, je préfère faire les choses de mon plein gré, plus en douceur, que forcé par des pénuries mondiales. Mais au final, ai-je réellement le choix ?

  • Wojciech Stanislawski

    4 July 2022

    Très bien écrit, je suis totalement d’accord et essaie à mon niveau de propager les mêmes idées afin d’éviter le désastre pour nos enfants…

    • JOSEPH

      5 July 2022

      C’est clair…

  • Vinz

    4 July 2022

    Monsieur Gave a dit qu’il n’y a qu’une vérité. Je dis qu’il y a plusieurs angles d’approche.
    Monsieur Gave, inexorablement sort son approche de financier. Il a peut-etre raison dans l’analyse financière mais c’est tout. Il n’ose pas dire que l’on assiste actuellement à l’assassinat des Français.
    Plusieurs faits peuvent amener à la vérité et ce même sans avoir de preuves.
    Vous parlez de décisions hasardeuses et absurdes. Chacun suit sa logique et possède sa manière de penser. Vous qui êtes un analyste de géopolitique ne pouvez vous pas faire la différence entre des gens malfaisants, des tueurs et de belles personnes ?
    Comment pouvez vous faire croire aux francais qu’à la tête de la France il y a des idiots ? n’avez-vous pas honte ?
    Vous parlez d’une idéologie de bureaucrates
    Ce n’est pas du capitalisme de connivence mais une destruction organisée de longue date pour nous asservir, pour nous tuer en utilisant les bureaucrates qui veulent manger que l’on menace de morts s’ils n’écoutent pas. Schwaab n’a-t-il pas parler du « Granit des 500 millions » ?
    Et vous parlez de connivence ?
    Nos meurtriers ne peuvent mettre en œuvre leur plan que si les gens s’entretuent. Monsieur Gave n’utilise t il pas souvent l’expression « La destruction créatrice » ? Et il trouve ca normal.
    Ce n’est pas une idéologie de riches mais la mise en œuvre du plan de Schwaab. Et d’ailleurs Milton Friedmann avait déjà pratiqué la destruction créatrice.
    Personne n’a peur du progrès technique !!! Vous vous foutez officiellement de nous !
    Seul les sataniques qui tuent notre économie, nos enfants, nos structures et qui protègent leurs intérets détruisent tous les concurrents en parlant « peur du progrès technique » et du non respect des normes qu’ils ont mis en place.
    N’avez-vous pas honte de nous dépeindre la réalité en cachant soigneusement la réalité.
    Que des mots, rien que des mots, toujours des mots mais pas de vérité.

  • pierre estevenon

    4 July 2022

    Je pense que les choses sont très simples : une petite nomenklatura assise grâce à la criminalité mafieuse, puis autoproclamée et se reproduisant dans l’entre-soi veut se garder pour elle ce qu’il reste de ressources et rayer de la carte la plupart des humains en se gardant quelques esclaves pour faire leurs lit et curer les chiottes. On va vite déchanter dans les chaumières en jurant, mais un peu tard, qu’on ne les prendrait plus. Quant à l’empire américain, c’est une blague : c’est juste une collection de dégénérés. Il faut remonter plus haut pour trouver les coupables de cette manipulation ancestrale,criminelle et planétaire que je qualifierais de diabolique.

  • PPL

    4 July 2022

    Macron réélu, Ursula et Charles Michel à l’Europe, la Germanie pas mieux. Un sénile pousse par les neocons aux zusa.
    Comment voudrait-on que l’Occident doit encore brillant. C’est l’effondrement faute de grands hommes.
    Pas sympa, un brin tyran, très autoritaire, mais quels résultats, je voterais avec les deux mains et les deux pieds pour un Poutin qui remettrait la France a l’endroit

    • Glardon

      4 July 2022

      En temps de paix ce sont les “ânes ” qu sont élus, en temps de guerre ce sont les … lions.

  • Didier99

    4 July 2022

    Sur le fond, je suis entièrement d’accord. Nous sommes gouvernés par des imbéciles à courte vue (électorale). Et par un dictateur (Ursula) qui ferait mieux d’aller répondre à la justice de son pays. Je ne comprends pas comment on a pu en arriver à cette dictature européenne. La plus ancienne bêtise, je crois, date de Mitterrand qui a fait fermer le réacteur expérimental de Cray-Mallevile, qui emblait prometteur.
    Cependant, pour cet hiver, la pénurie est directement créée par les sanction stupides contre la Russie. Le Nord stream 1 est bloqué à cause de turbines Siemens en maintenance au Canada, dont le retour chez GazProm est interdit. Et, sous la pression des US (de quoi se mêlent-ils ?), l’Allemagne n’a pas mis en service Nord stream 2.
    Par ailleurs, mais je n’y connais rien, il semble que la hausse des prix de l’énergie est liée à la politique tarifaire énergétique de l’Europe.

  • Ventura821

    4 July 2022

    Le réchauffement climatique est un fait, la recherche des causes reste à être défini de façon scientifique et non idéologique pour servir des besoins politique au gré des gouvernements.
    Pour répondre à celà , en France nous avons encore la chance que la pluviométrie reste stable sur une année , mais disparate dans le temps et parfois dans les lieux .
    Notre gvt pour y répondre fait d’innombrables missions d’enquête, Grenelle , réunions , etc sans que rien ne soit réalisé sur le terrain.
    La seule réponse est l’importation de l’eau, par l’achat de denrées agricoles dans le monde entier, mais aussi favoriser le dumping social dans les pays a faible coûts sociaux.
    Des solutions existent pour avoir notre indépendance énergétique agricole mais aussi dans le nucléaire.
    A croire que nos dirigeants en ont rien à foutre et dont guidés par je ne sais quel gourrou ….
    Le problème c’est qu’ils ne vivent pas les décisions qu’ils prennent !
    Ça va durer car les français ont prouvé leur couardise dans le résultat des votes présidentiels des grandes villes …..

  • ALAIN TICHADOU

    4 July 2022

    Très bon plaidoyer pour la “Raison” et la “logique”
    merci

  • olivier

    4 July 2022

    La propagande officielle nous alerte sur le réchauffement climatique et le besoin de passer aux voitures électriques. Aucun lien mais bon, ils ont réussi à faire avaler ca au bas peuple. Que va t il se passer quand dans quelques années, ce bon peuple durant l’été branchera sa climatisation à fond et en meme temps branchera sa voiture pour la recharger…. sans parler des multiples montres digitales, telephones, ordis… et je ne sais quoi encore. On marche sur la tete en effet, sans aucune viision à moyen terme (ne parlons meme pas du long terme)

  • Zoyzite

    4 July 2022

    Très belle et bonne tribune ! Malheureusement que vaut le dogme face à la raison… Mais comme vous le sous entendez, le principe de réalité commence à pointer le bout de son nez… Pas sûr que ça passe comme dans du beurre…

  • breizh

    4 July 2022

    L’Europe est sortie de l’Histoire : cela commence à se voir.

  • Karizoc

    4 July 2022

    Malheureusement, cela ne fait que commencer !
    Nos enfants sont abreuvés quotidiennement de discours, de remarques, de leçons et de cours dénonçant la destruction de la nature par l’homme (blanc), vantant le retour à la nature, les énergies vertes et la décroissance. Tout cela se passe tous les jours dans nos écoles, nos collèges, nos lycées … avec notre argent !
    Avec un tel endoctrinement, la dictature verte arrive, c’est inéluctable.

  • Robert

    4 July 2022

    Dans le débat public, les Kmers verts ont remplacé les Kmers rouges avec la même efficacité dans le développement de leurs idées.
    La fin de l’aventure sera probablement la même : les faits sont têtus et le retour à la réalité risque d’ être douloureux et de révéler l’imposture de cette pseudo écologie punitive… mais le mal sera fait.

  • Jérémy

    3 July 2022

    Je ne partage pas tout dans cet article!
    Gauche ou droite, écolo ou pas il s’agit d’humains comme nous tous avec les mêmes biais.
    Cette guerre de communication et les clivages induits nous a amené dans le mur que nous ne pouvons plus éviter.
    On a juste méprise les règles basiques de vie en communauté. Respecter son voisin, provisionner, prévoir échanger gagnant-gagnant, maintenir le lien social, solidarité, entre aide etc
    Nous les avons remplacés par un prix 💲 pour chacun et chaque chose
    Le reste c’est de la littérature !

  • Charles Heyd

    3 July 2022

    Je cite: “Si les pénuries à venir pouvaient faire voler en éclat ces idéologies et ces mythes, elles seraient finalement d’une grande utilité.”! C’est ce que je dis souvent, y compris sur l’IDL, rien de mieux que pour faire comprendre à nos concitoyens l’absurdité de notre politique énergétique qu’une bonne vague de froid l’hiver prochain et donc probablement des coupures de courant; certes quelqu’un m’a objecté que cela touchera d’abord les plus pauvres; cela est vrai mais l’inflation actuelle, surtout celle de l’énergie touche déjà les plus pauvres. Et les pauvres ont le même bulletin de vote que les riches, pas seulement le droit d’occuper les ronds points!

    • Robert

      4 July 2022

      Bien vu !

  • BERNARD MARTOIA

    3 July 2022

    Une énergie intermittente à faible rendement a créé une horreur visuelle permanente du paysage.

  • pouet

    2 July 2022

    Total en a rien à faire des renouvelables mais à chaque AG il y a une pression énorme pseudo climat des pays étrangers.
    EDF est géré par des pro oligarques qui font arrêter les centrales pour que les riches qui ont acheté les centrales à charbon pour 2 francs puissent s’enrichir.
    Engie a été détruit par l’Europe pro oligarque tout comme EDF : fin du monopole, “libre concurrence non faussée”…

  • Philippe

    2 July 2022

    Abusif de chercher dans le ” communisme ” la source des pénuries energétiques. Pour mémoire les premiers dirigeants d ‘EDf en 1946 étaient des ingénieurs X et plus d’ avoir été des résistants.
    Abusif de qualifier de ” communistes ” les membres du Club de Rome qui ont les premiers analysé les pénuries a venir dés 1972 dans l’ouvrage ” Limits to Growth ” encore diffusé comme Rapport Meadows , Ni Aurelio Peccei ( membre du conseil d’administration de FIAT – OLIVETTI – Alitalia ) ni Jentsch ( astrophysicien autrichien ) ni Alexander King directeur de l’OCDE n’étaient communistes .
    Je vous signale que l’Etat est depuis toujours aux C.A de Total, Engie, EDF, Areva .
    Si les EELV ont le vent en poupe , vous pourriez chercher quelles sont leurs sources de financement en France et en Allemagne .
    La décision d’arreter brutalement les centrales nucléaires en Allemagne est la responsabilité exclusive d’Angela Merkel qui a saisi le prétexte de Fukushima . Or l’Allemagne n’est pas une aire sismique . Donc essayez d’imaginer d’ou vient cette surprenante décision .
    France : les energies alternatives ( éolien , biomasse , hydraulique , photovoltaique ) font 18% de l’energie consommée; en Espagne 36% , en Suede 50% ; ni l’Espagne ni la Suéde ne sont dirigées par les communistes .
    Le parc nucléaire français est capable de fournir 75% de l’electricité ; encore faut-il l’entretenir .
    Quant au vote récent de l’UE pour interdire les moteurs thermiques en 2035 c’est une grossière erreur décidé par la France ( entre autres ) qui n’est pas sous la coupe des communistes .
    Vos analyses à l’emporte-pièce ne sont pas plus pertinentes dans ce domaine que dans l’analyse du conflit Russie-Ukraine .

    • breizh

      3 July 2022

      un pays où l’Etat controle 60% du PIB est communiste. Grâce à la planche à billets de la BCE, cela a pu être caché jusque là. Mais c’est fini.

    • Philippe

      4 July 2022

      @Breizh / Cessons de jouer sur les mots et les épithétes injurieux ; Il y a belle lurette que les communistes PCF/URSS) ont disparu . La France est aux mains d’une caste d’énaraues , ivres de pouvoirs , qui joue la main dans la main avec la commission européenne a Bruxelles , et la BCE a Francfort . Les citoyens sont bafoués ( Sarkozy qui fait passer le traité constitutionnel au travers du Parlement alors que le referendum l’ avait rejeté ) . Il s’ agit de nous réduire a un troupeau d’esclaves corvéables a merci , qui ne désirent qu’une chose : pousser eux-memes leur charette ( moteurs thermiques interdits – animaux préservés par compassion trans spéciste ). Remplacer le mot désuet de communiste par le mot exact d’énarchie ….Quant a la planche a billets de la BCE; elle va cesser de nous tenir sous oxygène quand le bloc Germano-Austro-hollandais va se retirer un 15 aout …

    • breizh

      4 July 2022

      @Philippe,
      Charles Gave explique qu’il y a deux façons de gérer les choses : la main invisible d’Adam Smith ou le coup de pied au cul de Joseph Staline. Dit autrement, la liberté ou le communisme/collectivisme/socialisme…

    • Philippe

      5 July 2022

      @ Breizh . Collectivisme et Socialisme sont les deux mamelles de l’ énarchie , avec la cerise écologiste-transpéciste-transgenres pour les extremes . Il faut admettre que les 30 dernières promotions ont fqit chuter la France de manière exceptionnelle . J’ attends un papier sérieux sur cette Tératologie .

  • Nanker

    2 July 2022

    L’hiver 2022 sera-t-il une copie de celui de 1788? Un hiver qui fut terrible et qui -avec d’autres causes – provoqua les changements historiques de 1789.
    Macron devait peut-être surveiller ces histoires de gaz et de chauffage comme le lait sur le feu au lieu de se mêler de la querelle frontalière entre Russie et Ukraine.

    • Robert

      4 July 2022

      C’ est la même lâcheté de nos “élites” face à la crise énergétique qui vient que dans d’autres domaines…
      Surtout ne pas contrarier le fameux politiquement correct énoncé par quelques intellectuels (?) et politiques encensés par les médias, en espérant en profiter aux élections.
      Mais apparemment, cela ne marche plus…

    • Goufio

      4 July 2022

      Pour 1789 c’est surtout les famines des deux années précédente les impôts prélevés sur les bourgeois

  • Patrice Pimoulle

    2 July 2022

    Vous avez parfaitement raison; je voudraiscependant ajouter quelques idees.

    Vous raisonnez comme un homme de votre temps, c’est-a-dire que les “entreprises operant sur un marche” relevent de la loi divine. S’agissant de l’energie, c’est une erreur; l’energie est une question d’interet general et national; elle releve donc des pouvoirs publics. Total, EDF, Ngie, “entreprises operant sur le marche” de l’energie ne sont que des fictions inventees par des dirigeants mediocres pour complaire a l’ideologie dominante. A l’origine de Total, il a la Compagnie Francaise des Petroles (CFP) creee pour gerer les droits de la France dans l’Ira Petroleum Company; EDF et GDF sont a l’origine des “Etablissements publics a caractere industriel et commercial” crees a la Liberation pour assurer la production et la distribution du gaz et de l’electricite. Ces etablissements, ou entreprises, pour faire moderne, ne sont en fait que des agents de la puissance publique. Ils ne sont pas responsables de la politique energetique, qui appartient aux pouvoirs publics; ce ne sont pas des conseils, mais des executants; d’ailleurs il est fort vraisemblable que dans ce cadre ils n’aient pas manquer “d’attirer l’attention” des pouvoirs sur les problemes qui se posent.

    Ensuite il y a gaspillage de l’energie, et abus de puissance; ma 4 CV R 1060 de 1950 pouvait atteindre 87 km/h avec un moteur de 18 ch. imagine-t on aujourd;hui une voitue de 18 ch? Combien consomme un ensemble articule de 44 t reposant sur 22 roues caoutchoutees? Combien consomme un bireacteur qui importe des crevettes d’Amerique du sud?

    D’ou ma 3e idee: le gaspillage de l’energie est lie a la mondialisation: le mercantilisme generalise appelle des depenses de transport exorbitantes. Il y a au fond un lien entre le crise financiere et la crise de l’energie; Charles Gave le voit bien et dans doute n’insiste t-il pas assez sur le fait; mais de proche en proche, on remet toutes les bases morales et politiques sur lesquelles repose notre societe depuis la fin de laa convertibilite du dollar (1971).

    • breizh

      4 July 2022

      le coût du transport n’est pas exorbitant, sinon personne n’aurait les moyens d’acheter.

    • Frank Deljeune

      4 July 2022

      On a pretndut confier à “la lii du marché” tout le secteur énergétique, mais en fait on y a opéré des “restructurations” mbéciles sortie de cerveaux abîmés par l’ENA.

  • Louis Gounot

    1 July 2022

    Merci pour cet article instructif.
    La gouvernance par la peur plutôt que la raison est malheureusement généralisée. Y compris dans l’organisation d’entreprises privées.
    Le courage de répondre encore et toujours par la raison à la peur devient de plus en plus rare j’en ai peur. Et est grandement aidé par la déliquescence de notre système éducatif.

  • Patrick

    1 July 2022

    Je pense que c’est surtout un problème d’organisation déficiente, qu’on retrouve dans la construction de l’EPR (voir le rapport de J.M. Folz). Quand le programme des centrales nucléaires a été lancé dans les années 70, la France n’a pas cherché à inventer le système mais a choisi de prendre la License Westinghouse pour la construction des 52 réacteurs. De plus, pour palier à l’irrégularité de la demande, elle a choisi de construire le barrage de Grandmaison pour stocker l’énergie produite en trop pour la redonner aux heures de pointe.
    Depuis quelques années, la France s’est lancé dans le solaire et l’éolien… sans construire le moindre système de stockage d’énergie alors qu’on savait que ces types d’énergies demandent encore bien plus de systèmes de stockage.
    Comme l’expliquait Charles Gave, nous sommes guidés par des religieux qui croient au miracle des énergies vertes alors que cela aurait dû être géré avec pragmatisme et une organisation rigoureuse.

    • breizh

      3 July 2022

      nous sommes dirigés par des Enarques, qui n’ont ni culture scientifique, ni culture générale.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!