La gauche d’indignation proteste pour ne surtout rien changer

5 Apr, 2016 La gauche d’indignation proteste pour ne surtout rien changer
Par Jean-Jacques Netter

En France, la contestation orchestrée sur la rémunération de Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën est une honte. C’est un homme qui a accepté de reprendre un groupe qui était au bord de la faillite. Il lui a fallu naviguer entre les salariés, les actionnaires, l’Etat et les chinois. Deux ans après, PSA Peugeot Citroën renoue avec les bénéfices en 2015 et verse à ses salariés une prime d’intéressement de...

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!