La mutilation des Hermès

19 Jun, 2020 La mutilation des Hermès
Par Jean-Baptiste Noé

Percevoir l’invariant dans la mutation du monde permet de se rendre compte que les fondamentaux de l’être humain évoluent peu. Depuis quelques jours, nous assistons à un mouvement politique qui veut déboulonner les statues et marteler les plaques des rues afin de réécrire l’histoire et d’en bannir les aspects jugés honteux. Rien de nouveau, rien de surprenant à cette volonté farouche d’écrire la mémoire en s’immisçant dans l’espace...

4 Nov, 2015 Champignons du Yunnan
Par François Brocard

Les champignons accompagnent la vie des Chinois. Ils les dégustent durant les repas. Ils les utilisent aussi de façon intensive dans leur pharmacopée.   Je reviens de Kunming, capitale du Yunnan, qui est aussi la capitale du champignon. Des restaurants spécialisés préparent les champignons en “hotpot”, une sorte de fondue dans un bouillon relevé. Le bouillon est corsé avec un “champignon chenille”...

10 Jan, 2014 La fête à la grenouille?
Par François Brocard

  Dans ma famille nous avons toujours aimé les grenouilles. J’ai le souvenir d’avoir failli me noyer dans une mare en essayant de lancer plus loin la ligne à laquelle j’avais attaché un hameçon triple avec un chiffon rouge. Je devais avoir près de dix ans et espérais revenir à la maison avec une entrée supplémentaire.       Des chercheurs de l’université de Buckingham viennent de découvrir des restes de grenouilles...

25 Oct, 2013 La chasse à la truffe est ouverte
Par François Brocard

Truffes 1815-2013    François Brocard 22 octobre 2013     La saison de la truffe commence.   Jacques Pébeyre, l’un des plus grands négociants de truffes, m’a souvent dit que son métier était en voie de disparation car la production de truffes noires (Tuber melanosporum) ne cessait de décroître. Les chiffres lui donnent raison puisqu’on estime la production annuelle de la fin du XIXe siècle à 800-1000 tonnes, soit...

3 May, 2013 Selle de cheval ou cheval de selle ?
Par François Brocard

“Straight from the horse’s mouth”. Parce qu’il n’y a pas que des choses graves en France,interméde culinaire.     Dans les années 1950 et 1960, la plupart des commerces sont fermés le lundi à l’exception des charcuteries et des boucheries chevalines. Ces dernières sont signalées par une enseigne de têtes de cheval. Les glacières et les réfrigérateurs sont de taille réduite.  Donc ce jour-là le choix carné dans...

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!