7 April, 2022

Du mauvais usage de l’histoire

Certes, l’histoire est « maitresse de vie » selon la belle formule de Cicéron et connaitre les grands moments de l’histoire peut éviter de commettre certaines erreurs. Mais de mauvais usages de l’histoire existent aussi, ceux qui consistent à toujours lire le présent à l’aune du passé et à plaquer sur aujourd’hui des grilles de lecture héritées et recomposées d’hier. C’est notamment ce qui se fait au cours de cette guerre en Ukraine où l’histoire est plus manipulée que convoquée.

 

Hitler, la référence indépassable

 

La reductio ad Hitlerum fonctionne toujours, près de 80 ans après la chute du nazisme. Hitler est la référence incontournable et indépassable à laquelle il faut ramener tout adversaire que l’on souhaite discréditer sans avoir à argumenter. Voici donc Poutine grimé en Hitler, comme autrefois Nasser au moment de la nationalisation du canal de Suez. Et si Poutine est Hitler, l’attaque de l’Ukraine est celle de la Pologne en 1939 et donc l’attitude des démocraties européennes qui ne partent pas en guerre, comparable à celle des Munichois de 1938. De quoi faire culpabiliser évidemment et inciter au plus grand bellicisme.

 

Laissons à Hitler ce qui est à Hitler et à Poutine ce qui est à Poutine, les deux n’étant pas interchangeables. Rappelons aussi, à l’adresse de ceux qui falsifient l’histoire à moitié, que ce ne sont pas les accords de Munich qui sont la cause directe de l’attaque de la Pologne en septembre 1939, mais le pacte germano-soviétique du 23 août 1939 qui, en scellant l’alliance entre Hitler et Staline, a partagé la Pologne en deux, les protagonistes s’étant mis d’accord pour intervenir l’un à l’ouest et l’autre à l’est. Sans cet accord entre nazis et communistes, la seconde guerre mondiale n’aurait pas eu lieu. Ce qui par ailleurs affaibli la position russe qui tente de se présenter depuis 1945 comme le pays qui a le plus fait pour combattre les nazis. Certes, l’Armée rouge a eu de très nombreux morts, dont beaucoup sont tombés à cause de l’impéritie de l’armée soviétique, mais la participation à la guerre dans le camp occidental ne doit pas faire oublier que jusqu’en juin 1941 c’est avec Berlin que Moscou combat. Une position suivie par les communistes français, qui communiquèrent aux Allemands plans d’armement et d’offensive. Poutine prétend mener une « dénazification » de l’Ukraine, sans jamais mentionner que cette nazification fut un temps permise par l’alliance russe.

 

Massacres : Boutcha et les autres

 

Le futur dira peut-être ce qui s’est réellement passé à Boutcha, qui a commis les massacres, comment et quelles sont les responsabilités des uns et des autres. En attendant, la plus grande prudence s’impose tant l’histoire récente est ponctuée de massacres attribués à d’autres, voire falsifiés.

 

Katyn. Commis entre le 3 avril et le 13 mai 1940, les massacres de Katyn ont visé à exterminer l’intelligentsia polonaise, hostile au communisme. Ce sont plus de 4 000 officiers qui ont été tués d’une balle dans la nuque, pour la plupart officiers de réserve, c’est-à-dire l’élite du monde civil polonais : des professeurs, des médecins, des universitaires, des ingénieurs, etc. Il s’agissait bien ici de tuer la Pologne en tuant son élite. Les Soviétiques datèrent ces meurtres de 1943, ce qui permit d’en rendre responsable les Allemands. Durant toute la période de l’URSS, dire que les massacres avaient eu lieu en 1940 était passible de prison. Les archives russes ont ensuite rendu publique la lettre signée entre autres de Staline et de Béria demandant ces exécutions.

 

Charniers de Timisoara. C’est l’un des archétypes de la fausse information. L’histoire se passe en 1989 à Timisoara, ville de Roumanie proche de la frontière avec la Yougoslavie. De par sa situation géographique, les Roumains désireux de quitter le pays de Ceausescu transitent par cette cité, qui devient très surveillée par la police politique. Des combats éclatent en décembre qui aboutit à la mort de près de 70 personnes. Les corps sont enterrés à la morgue, mais certains sont transférés à Bucarest par la police, qui veut ainsi maquiller ces morts en fuyards, les faisant passer pour des traitres à la patrie. Face à la disparition des corps, les familles des victimes se mettent à leur recherche, fouillant notamment les jardins publics à la découverte d’éventuelles fosses communes. Des corps sont découverts dans une morgue de la ville, issus de personnes décédées bien avant les événements et n’ayant donc aucun rapport avec les émeutiers. Qu’à cela ne tienne, ces cadavres sont présentés comme des personnes massacrées par le régime et le nombre annoncé ne cesse de croître au fil du temps. De la vingtaine de corps découverts, les médias finissent par en présenter plusieurs centaines, le New York Times parlant même de 4 500 morts. Des chiffres complètement fantaisistes qui sont démentis dès le mois de janvier. Est même avancée l’idée que Ceausescu serait atteint de leucémie et qu’il aurait donc besoin de changer son sang tous les mois. Pour ce faire, de jeunes gens seraient vidés de leur sang et les cadavres auraient été découverts entre Timisoara et les Carpates. Dracula et les vampires étaient bien roumains. Un mensonge repris par la presse qui est encore aujourd’hui l’archétype de la manipulation.

 

Fer à cheval et ballon de foot. Autres massacres, autres mensonges, ceux qui ont justifié l’intervention en Serbie en 1999. Les Serbes de Milosevic auraient conçu un plan d’épuration ethnique afin de chasser la population albanaise de Serbie. Ce plan « fer à cheval » ou Potkova, est publiquement annoncé par le ministre allemand de la Défense, Rudolf Scharping (SPD), le 8 avril 1999. Ses propos sont terribles : les Serbes commettent un « génocide […] jouent au football avec des têtes coupées, dépècent des cadavres, arrachent les fœtus des femmes enceintes tuées et les font griller ». TF1 annonce que les Serbes ont tué entre 100 000 et 500 000 personnes. Le Daily Mirror renchérit en juillet en précisant que les victimes sont incinérées dans des « fourneaux, du genre de ceux utilisés à Auschwitz ». Le Monde, alors dirigé par Edwy Plenel, se fait le relais de ce plan diabolique. Sa Une du 8 avril annonce « Ce plan Fer à cheval qui programmait la déportation des Kosovars. » Puis une autre Une évoque comment Milosevic préparait l’épuration ethnique. Des mensonges complets qui n’ont pas résisté à l’examen des faits, mais qui ont permis de justifier l’intervention de l’OTAN en Serbie. On sait désormais que ce plan Fer à cheval était un faux, fabriqué au ministère allemand de la Défense à partir d’éléments eux aussi faux transmis par les services secrets bulgares ; les deux pays, Allemagne et Bulgarie, cherchant à faire du zèle pour être bien vu par l’OTAN. Le Monde n’a pas réalisé de mea culpa particulier sur ce dossier et Edwy Plenel continue de donner ses leçons de morale.

 

Plutôt que de voir des Munich et des Hitler partout, apprenons de l’histoire à être prudent avec les informations transmises en temps de guerre, à se méfier des manipulations, à ne pas tout prendre pour argent comptant. L’histoire est une voie de la sagesse et c’est là sa principale vertu.

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Baptiste Noé

Jean-Baptiste Noé est docteur en histoire économique. Il est directeur d'Orbis. Ecole de géopolitique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Géopolitique du Vatican. La puissance de l'influence (Puf, 2015), Le défi migratoire. L'Europe ébranlée (2016) et, récemment, un ouvrage consacré à la Monarchie de Juillet : La parenthèse libérale. Dix-huit années qui ont changé la France (2018).

57 Commentaires

Leave a Reply to Dominique
  • Dominique

    12 April 2022

    https://www.donbass-insider.com/fr/2022/04/12/18-journalistes-heureux-daffirmer-quils-deshonorent-leur-profession/
    Une liste de ” journalistes ” français, rétribués par les médias dominants parisiens qui les rétribuent, qui ont fabriqué de fausses informations sur le Maïdan, l’Ukraine, le Donbass, et la Russie. On peut y ajouter un autre, “correspondant permanent aux EUA ” du Figaro, Le Point, les chaînes de Radio France que j’ai déjà signalé ici.
    Comment, dans ces conditions, lire les menteurs, comme le bon sens populaire nommait les journaux : ” Tiens petit, voilà 10 sous vas acheter le menteur ” ?
    Aujourd’hui les menteurs dominants s’invitent gratuitement sur les écrans H 24, et on s’étonne que le peuple vote de travers.

  • Frank Deljeune

    11 April 2022

    Dominique. Merci pour tes réponses et le.temps que tu y as passé. Je suis d’accord avec ce que tu écris, sauf une chose : on ne se compromet pas avec le totalitarisme, car il nie la liberté de conscience et de penser. Le totalitarisme, qu’il soit soviétique, chinois, cambodgien, etc. a abouti à l’élimination de millions de personnes “non conformes” – bien davantage que les guerres -. Et je pense qu’il y a une limite au “rendez à Cesar”. Donc si on se réfère au libéralisme, à. Bastiat, si tu veux, d’autant que finalement il s’en remet plus à la valeur travail qu’à celle de la terre des physiocrates, on ne traite pas avec les pays totalitaires, sinon, c’est “the road to servdom”, comme disait Hayek. Mais je suis d’accord, une fois. qu’on y est, on ne part pas comme ça quelles qu’en soient les raisons. Je suis d’accord aussi avec ce que tu écris sur l’impéritie de notre gouvernement, notamment de notre ministre de l’économie.
    Merci, donc.

  • Frank Deljeune

    10 April 2022

    Si l’on compte encore 2 mandats de 6 ans et celui en cours pour Poutine, çà nous amène à 2036. Que se passera-t-il alors ? Le scénario probable qui conviendrait à l’Eglise orthodoxe est celui d’une monarchie constitutionnelle. Mais qui serait le monarque ? Comment fonctionnerait la constitution ? Quelqu’un peut me répondre ?

  • Frank Deljeune

    10 April 2022

    Lez purges de Staline, c’est quand même 30 millions de morty dans la population, sans doute bien plus que la lutte contre les nazis. Les purges de Mao, c’est au moins 10% de la population chinoise, celles de Pol Pot battent tous les records (1/3 de la population) et il y a encore des gens -intellectuels de droite – quinous font des gloses pour nous expliquer que le totalitarisme c’est génial. “The road to servdom” comme disait Friedrich.

  • Carel Wijngaards

    9 April 2022

    Cher jean Baptiste,
    Votre compilation des désinformation en temps de guerre est assez parlant et je suis confronté quotidiennement au t’as pas vu tel vidéo ou la majorité est de mon avis en somme une affaire Dreyfus et dans l’époque fin dix-neuvième 50% fut pour et 50% contre mais 99% des deux camps n’avaient la moindre compétence de comprendre le fond de l’affaire et déjà à l’époque jugent par ce qu’ils ont lu dans les journaux ou tendance politique , oui les média moderne sont encore dans les limbes.
    Je pose aujourd’hui la question Alfred coupable? je reçois 99% une réponse négative même de mon frontiste pur et dure et anti sémite sans faille et pourtant très instruit avec des paroles beine voyons Carel.
    En 128 ans les média se sont perfectionné mais sont surtout investi par les Dreyfusards.
    Oui l’affaire Dreyfus fut pour la France la plus grand désastre depuis la révolution de 1789.
    Tout cet agitation a permis l’arrivé au pouvoir des Radsocs qui castrent l’armée en 1904 avec l’affaire du ficher qui est catho qui pas. En somme l’armée tombe dans les mains des politique comme aujourd’hui la médecine. 1905 séparation de l’église et de l’état on rentre en quasi guerre civile!
    Pas seulement Dreyfus fut archi coupable de intelligence avec un pays étranger mais indirectement aussi les deux WWI et WWII.
    Aujourd’hui je lis dans le Figaro Pravda que Boris Johnson va livrer à Zelenski 130 chars et aussi des missiles anti navire et Ursula a tiré un budget de un milliard pour la même cause belliciste basé sur des informations plus que douteuse et surtout sans aucun recule. Je n’ai pas l’impression que notre civilisation ait appris quelque chose du passée .Mon grand-père est né en 1871 mon père en 1915 moi en 1943 j’ai l’impression que l’actuel génération est en manque d’un explication musclé.

    Je viens de terminer le excellent livre de Xavier Moreau “Le livre noir de la gauche français” qui montre bien que tous les grands conflits guerrier en Europe depuis 240 ans ont un dénominateur en commun.
    étant jeune je me suis souvent posé la question comment éradiquer les voleurs ou méchants ou autre vermine de notre société en fait le Diable. C’est là que notre géniale et regretté génie Tapie qui répond à ma question il vaudra rendre la pauvreté anticonstitutionnelle il suffit de rajouter la guerre et les socialistes!
    Le Diable en rit encore
    Carel Wijngaards

    • Dominique

      14 April 2022

      http://www.editions-du-trident.fr/bidegain.htm
      Un livre d’histoire sur L’affaire des fuches-Un scandale maconnique aux Éditions du Trident.
      Le livre contient une partie rédigée par les victimes du système des fiches. Dans sa note, l’éditeur situe l’Affaire dans cette effroyable époque fin 19ème début 20ème où les francs maçons et les gauches portèrent des coups assassins contre des Français, notamment les religieux et les militaires présumés royalistes, et catholiques. Cette mission des fiches fut confiée au Grand Orient ! Effectivement elle détruisit l’encadrement de l’armée et on lui doit la stratégie militaire offensive de 1914 qui couta la vie à des cemtaines de milliers de jeunes Français, puis l’immobilisme avec la ligne Maginot qui entraina le désastre de 1940.
      Un de mes grand-pères aura laissé un poumon gazé à Verdun, ( l’autre, né Lorrain et donc de nationalité allemande fut dispensé de se battre durant 14/18 sous l’uniforme allemand pour motif de “père d’une famille nombreuse” ) ; et mon père également né en 1915, dix années de sa vie, de 1936 date de son incorporation à 1945 date de son retour de prisonnier de guerre dans un Stalag, en passant par les combats de 1939/ 1940 de la ligne Maginot car, sur place, des militaires décidaient – honneur à eux – de mener des opérations de commandos en Allemagne… sans l’entrainement qui eut convenu puisqu’ils étaient préparés par le haut commandement à mener une résistance statique !

    • Dominique

      14 April 2022

      Carel
      Le bouzin informatique n’a pas pris mon message.
      J’ai un grand père qui fut en 14/18 une victime collatérale de cette terrible affaire des fiches, dans une folle offensive, et mon père également né en 1915 immobilisé sur la ligne Maginot, mais où des gradés bravaient le haut commandement et poussaient des commandos en Allemagne de 1939 à 1940.
      Sur l’affaire des fiches, et le contexte maçonnique anti-Français de fin 19ème début 1940 je signale cet excellent ouvrage :
      http://www.editions-du-trident.fr/bidegain.htm

    • Philippe

      14 April 2022

      Pauvre Capitaine Dreyfus ; il a déclenché deux guerres mondiales ..) .
      Deux éléments sont infinis , l’ Univers et votre BETISE .

  • Frank Deljeune

    9 April 2022

    Dominique. Je suis d’accord que le libéralisme ne s’accommode pas des blocus, restrictions, etc. Mais son principe fondamental est quand même la liberté et le libre arbitre de l’individu. Or ceci n’est pas reconnu dans un état totalitaire. Aux USA, tu peux refuser de prendre un n avion parceque la couleur du siège ne te plaît pas. Pas en Russie. Tu peux écrire ici à peu près ce que tu veux. Pas en Russie. Personne ne vient fouiller dans ta boîte aux lettres pour lire ton courrier, etc.

    • breizh

      9 April 2022

      le courrier peut-être pas, les courriels j’en suis moins sûr…

    • Frank Deljeune

      9 April 2022

      Dominique. Il faut être de bonne foi et ne pas écrire n,’importe quoi. Si je dis que Hitler a été élu, c’est que son parti a été élu, évidemment, ensuite, il a été NOMMÉ. Donc abstiens-toi de discuter avec moi. Merci.

    • Dominique

      10 April 2022

      Franck,
      Ma petite critique ne concerne pas la couleur des sièges des avions de l’Aeroflot…
      C’est l’idée d’interdire à un entrepreneur français de commercer en Russie qui me heurte car elle va contre la liberté.
      La liberté concerne les in-di-vi-dus, ( ici celle de Français et de Russes qui commercent ensemble ), et personne n’a le droit de leur ôter cette liberté, ni de détruire leur commerce.
      La présence d’un régime(s) qui serait totalitaire ne remet nullement en cause le principe de liberté.
      Seule la violence d’un État peut empêcher les individus de jouir de la liberté, et c’est ce que veulent faire nos ministres.
      Car la république française – qui est une démocratie totalitaire – ne sait que supprimer les libertés individuelles, voler la propriété familiale, et nier la responsabilité professionnelle. La révolution française a fait du Orwell dès 1789 : sa liberté est en réalité une tyrannie.
      D’où ces “sanctions économiques atomiques” ( dixit Le Maire ) unilatérales sans passer par un vote de l’ONU selon la pratique des pays occidentaux.
      Le libéralisme défend aussi le libre arbitre de chacun : les hommes-de-l’État français n’ont donc pas à intervenir ni dans les cœurs ni dans les comptes d’individus qui veulent commercer ensemble librement. Ils agissent en ennemis de la liberté des individus.
      Vous ne pouvez pas supprimer la liberté et le libre-arbitre au nom du… libéralisme.

    • Frank Deljeune

      10 April 2022

      Dominique. Tu sembles ignorer ce qu’est un régime totalitaire et ce qu’ont été les purges staliniennes ou maoïstes ou cambodgienne dans leurs propres populations. Bien au-delà fes victimes de guerre, et celà du fait de l’absence de liberté individuelle. Excuse moi, mais c’est idiot de dire que le régime politique en France a ou a jamais eu ces caractéristiques. Le libéralisme suppose qu’il n’y a pas fe regime totalitaire. Les régimes russes et chinois declarent ouvertement avoir ces caractéristiques et repriment, même si récemment les répressions n’ont pas eu l’ampleur qu’elles ont eu. La guerre en Ukraine est un tournant. Dans les seuls rangs russes, elle aurait fait plus de 20000 morts en un mois 1/2. Les occidentaux,par leur commerce avec ces pays, évidemment contribuent au financement de leurs capacités répressives, notamment sur leurs propres populations.

    • Frank Deljeune

      10 April 2022

      Dominique. Complément. 45% des recettes budgétaires russes viennent des hydrocarbures, dont 70% d’Europe. Les comptes publics sont équilibrés. La dette souveraine faible. Les réserves de change de l’ordre de 630MM $. Pas grand chose à craindre donc à court terme des sanctions. Par contre, à terme, cela va remettre en cause le budget, militaire, notamment.

    • Dominique

      10 April 2022

      Franck,
      Un libéral regarde les hommes et leurs familles et non les régimes.
      Sur un autre registre, Jésus disait ” rendez à César ce qui est à César “, plaçant ainsi, évidemment, Dieu avant César mais faisant aussi comprendre qu’il ne s’opposait pas au pouvoir de Rome.
      De la même facon, et pardon de cette comparaison, nous libéraux plaçons la Liberté des hommes avant la politique des politiciens, parce que nous considérons que l’Homme est au dessus de l”Etat.
      C’est cela que vous ne comprenez pas, vous devriez lire Frédéric Bastiat.
      Si en plus vous croyez en l’efficacité des “sanctions” pour rétablir la paix, vous avez tout faux. Comme l’a expliqué le patron de IDL qui nous accueille ici, les pays sanctionneurs se sont tiré une balle. De plus, les sanctions cédent dangereusement la place à une guerre froide totale – en attendant pire ?
      – dont ni les Français, ni les Russes, ni les Ukrainiens ne bénéficieront.

    • Dominique

      10 April 2022

      Franck,
      Je vais tenter de vous expliquer que Le Maire et cnie sont, en plus, bêtes et nuls en économie, en prenant l’exemple de Renault voué à un fiasco industriel, qui sera le résultat des actes de Le Maire et cnie qui se mêle de ce qui ne le regarde pas : le commerce.
      En interdisant aux dirigeants de Renault de poursuivre leurs activités avec des Russes, les dictateurs ruinent Renault.
      Un méfait identique leur fit doubler les droits de vote des actions dans l’Alliance franco-japonaise détenues ( hélas ) par la république française.
      Ce sale coup fut évidemment très mal vécu par les Japonais et ils préparèrent leur plan pour détruire Renault au Japon. Carlos Ghosn fut jeté en prison tel un bandit et l’Alliance franco-japonaise vola en éclat.
      ( Notez au passage que Le Maire et cnie abandonnèrent Carlos à son triste sort, car nos tyrans sont aussi des lâches. )
      Maintenant, avec le retrait forcé de Renault de la Russie, c’est l’Alliance franco-russe qui va voler en éclat, alors qu’elle a construit ( en Russie ) la plus grande usine automobile d’Europe.
      Paix avec le Japon, ou guerre contre la Russie peu importe aux ennemis de la liberté : ces mauvais ministres ne savent rien faire d’autre que détruire.
      ( Ils sont d’ailleurs la cause majeure de la désindustrialisation française : tous les entrepreneurs qui le peuvent s’enfuient à l’etranger ou ouvrent leurs capitaux à des blocs étrangers pour se protéger.)
      L’avenir de Renault est donc dans les poubelles, avec les emplois de milliers de travailleurs français : Le Maire et cie auront réussi à ruiner la triple Alliance japonaise, russe, et française construite par Carlos Ghosn et ses équipes à partir d’une entreprise qui était en déconfiture.
      Ayant fait de Renault un modèle de réussite industrielle, Carlos Ghosn devrait être ministre de l’industrie, comme Charles Gave devrait être ministre des finances. Le Maire et cnie devraient, eux, être condamnés à apprendre par cœur Smith et Bastiat.
      Heureusement, les 500 sociétés françaises qui travaillent avec des Russes sont majoritairement dirigées par des hommes libres et qui entendent le rester, et ils se préoccupent de l’emploi de leurs milliers de salariés français et russes et des populations auxquelles leurs entreprises rendent service. Ils sont ainsi des artisans de paix. Bravo à eux.

  • CORNE

    9 April 2022

    Depuis la fin de la guerre froide, les Américains tremblaient de voir une union entre les Russes et l’ouest. Une Europe de l’atlantique à l’Oural était pour eux inconcevable. Il ont tout fait pour la torpiller. Bien aidés en cela par des dirigeants Européens aux ordres. Ils poussentb ainsi les Russes dans les bras des Chinois. Les Russes ont l’espace et les matières premières, les Chinois sont plus d’un milliard… que pourront faire les USA ?

  • Khri Suria

    9 April 2022

    Le Pacte Germano Soviétique Molotov Ribbentrop ne devrait-il pas être figuré comme un nouveau Tisitt sur le Niemen? Les aviateurs français avait justemnt baptisé leur escadrille Normandie-Niémen.
    En 1807, Napoléon n’avait pas d’intelligence dynastique. Au lieu de cette paix, et de l’erreur d’avoir, comme toujours pour la France, recherché tardivement l’alliance avec les trônes de l’Autriche ou de la Pologne pour s’assurer une descendance, Napoléon, qui avait déjà conclu une alliance militaire avec l’Empereur Paul 1er en 1801, pour prendre conjointement l’Inde à revers, aurait dû divorcer dès 1807, et prolonger cette stratégie, au lieu de signer une paix éphémère avec Alexandre 1er, régicide en 1801, sur financements de 5 millions de Sterling or, ce qui arrêta cette campagne d’Orient qui avait déjà commencé, et le contraindre d’abdiquer en prenant une régence subordonnée de l’une de ses soeurs, Ekaterina ou Anna Pavlovna, afin de donner une descendance à la France et à la Russie. Ainsi, la France aurait eu une descendance vraiment impériale, et fait l’économie du désastre de la campagne de Russie, et construit une structure impériale stable et continentale, victorieuse dans un blocus continental qui aurait pu finalement récupérer l’Inde, en renouant avec Pondicherry, car le Pape était aux ordres.
    Le cadre français est souvent trop étriqué pour produire durablement une pensée impériale, qui plus est quand il défigure et désacralise.
    Les trois partages de la Pologne par les despotismes éclairés de l’Autriche, de la Prusse, et de la Russie de Catherine Ii, furent motivés par l’insupportable suprématisme religieux d’une Pologne avide de restaurer la Polono-Lithuanie de la mer à la mer.
    Anthropologiquement, la France gauloise comme la Russie, ne participent d’aucun suprématisme. L’enjeu aujourd’hui est l’homme, faussement divinisé dans le néo suprématisme de maintenant, contre ceux qui s’y sont toujours opposés, qu’il soit religieux, raciste, marchand.
    Il faut remonter bien loin en amont pour voir comment une bergère restaura le trône d’une France alliée à la Papauté d’Avignon, contre aux visées de Londres en soutien au Pape de Rome.
    Cette alliance de Londres et de Rome fut à la fin du XViè siècle le fossoyeur simultanément de la dynastie des Valois et des Rurikides.
    Henri IV entra à Paris qui valait bien une messe après les désacralisations nombreuses de la sainteté française, sur financement anglais.
    Les Romanoff post 1613 furent d’obscure extraction. Après la Tsarine Elizabeth, fille de Pierre le Grand, la dynastie ne fut Romanoff que nominalement et Holstein- Gottorp en fait. L’or des Scythes ayant longtemps transité vers la Ligue Hanséatique.
    Le conflit a -t-il changé?
    Les mémoires de Jean Kathala décrivent comment Charles de Gaulle, patienta des jours durant dans l’antichambre de Staline afin de lui mendier son soutien contre le général Giraud, candidat américain. Amérique qui dut attendre la loi de janvier 1973 pour ne faire de toute la classe politique française que des représentants de commerce du profit net bancaire des souscripteurs des emprunts d’état.
    Les profondeurs de vue nécessaires aux temps de cassure des grands cycles sont bien plus longues que l’horizon temporel des talentueux investisseurs sur les marchés financiers.
    C’est comme avec le vin, la palmérisation des vins liée à la micro oxygénation ne crée que des flatteries éphémères qui ne masquent pas longtemps l’amertume, comme des demi mondaines, alors que les grands bourgognes ont su préserver le terroir qui seul sait produire la longueur en bouche, comme une femme fidèle.
    Le goût juste est le premier acteur de la justice sociale et la source du bonheur terrestre pour les hommes de bonne volonté, écrivait Pierre Weill en dédicace à Jacques Puisais, de son livre “Mangez, On s’Occupe du Reste”.

  • Dominique

    9 April 2022

    J-B Noé,
    Le plan du ” fer à cheval ” est en train de revenir dans les grandes capitales de l’Europe/OTAN.
    Merci de l’avour expliqué, je ne le connaissais pas par le détail.
    La Russie remplaçant la Serbie, et Poutine, Milosevic. Biden, Johnson, Macron, Leyen, etc. montent aux créneaux et les médias dominants accusent les soldats russes de violer les Ukrainiennes etc.
    On attend que Dominique de Villepin, ou un autre de son poids prenne la parole. Mais, sauf changement de régime, il est peu probable qu’il puisse parler devant l’ONU.

  • Jean-François ARNOULD

    8 April 2022

    J’étais lieutenant au sein du 4eme mandat de la FORPRONU en ex-Yougoslavie (oct 93-avr94) lorsque a eu lieu le bombardement d’un marché civil au centre de Sarajevo soit disant par les serbes de Bosnie. Je me souviens de l’émoi que ce crime de guerre avait provoqué au sein de la communauté internationale. Cela a surtout eu pour effet l’intervention de l’OTAN qui dès lors avait donné un ultimatum aux serbes leurs ordonnant de s’éloigner de 20 km de Sarajevo, menaçant ainsi de bombardement aérien toute force serbe restant à l’intérieur du périmètre. Je m’étais moi même rendu sur place pour guider un convois de portes chars et un bataillon d’infanterie jordanien venu de Croatie en renfort à Sarajevo encerclé, en vue de cet ultimatum. Durant les 3 semaines où j’ai été contraint de rester à Sarajevo, j’ai eu l’occasion de parler à un commandement artilleur qui m’avait expliqué que le marché en question était entouré de tours et d’immeubles assez haut. Par conséquent, les obus de mortiers qui étaient tombés sur le marché ne pouvaient être tirés que d’une faible distance. Distance à laquelle ne pouvait y avoir aucune présence serbe. Les officiers français que j’ai côtoyé sur zone en déduisaient qu’il s’agissait certainement de Bosniaques tirant sur leurs civils pour provoquer une réaction internationale. Pour le coup ils ont vu juste car l’OTAN à désenclavé Sarajevo. Mais au prix d’une belle manipulation bien dégueulasse à mon sens. A la lumière de cette expérience je crois bien qu’il faille prendre du recul avant de porter des accusations de toute sorte, en contexte de guerre tout parait permis à certains belligérants.

  • Philippe

    8 April 2022

    Mr Noé vous venez de pondre un fake scoop : Selon vous le pacte germano-sovietique de 1939 a permis le declenchement de la 2eme guerre mondiale ? Lisez Mein Kampf publiée en 1925 ; le programme de conquete a l’Est ; lebensraum nazi ;est annoncé et sera suivi a la lettre 15 ans plus tard . Le pacte Molotov-Ribentrop est une manoeuvre de retardement pour eviter a l’URSS d’etre attaquée la premiere . C’est le meme souci de retarder l’ataque allemande qui a incité Laval a signer en 1935 avec Staline un pacte d’assistance mutuelle militaire . Donc la France elle-meme se pretait a ce jeu de contrefeu au moyen de l’alliance avec l’URSS . Ce pacte bien que ratifié par le Parlement b’ a jamais ete appliqué car l’etat-major français y etait opposé . Démarche velleitaire de la France qui allait démontrer son inconsistance morale , politique, militaire de 1940 a 45 .
    C’est donc l’allemagne nazie – nulle autre nation – qui a exécuté son plan démentiel de A a Z . L’URSS avait un interet géostrategique a se défendre tout comme la Russie aujourd’hui a le meme interet a éviter son encerclement par l’OTAN .

    • CORNE

      9 April 2022

      Vous avez tout-à-fait raison

  • Frank Deljeune

    8 April 2022

    Marc Je ne crois pas que Camus ait
    jamais été censuré. Juste ignoré. Il ne faut pas.confondre le rouleau compresseur des médias avec la censure qui est d:une nature toute différente.

  • Dominique

    8 April 2022

    Un site américain d’informations sur la guerre en Ukraine ( et au moyen-orient ), très documenté et quasiment en continu :
    https://southfront.org/
    Média alternatif s’il en est, en but à des attaques informatiques fréquentes, je l’ai trouvé au fil de mes recherches, sans y passer trop de temps, un site en amenant un autre si on a l’oeil. C’est une preuve qu’une information riche est disponible via internet grâce à des médias libres américains.
    Evidemment, il est nécessaire de savoir lire la langue américaine, mais c’est facile car ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent, il ne faut pas se décourager : l’enjeu en vaut la peine étant donné le nombre de ces sites américains de qualité, et leur nombre.
    En comparaison la francophonie est très pauvre en médias libres et indépendants. Nous faisons avec, par habitude, alors qu’il faut ne pas se résigner mais chercher ailleurs, et trouver aujourd’hui les infos qui feront l’histoire de demain.

    • Moshat Iphios

      8 April 2022

      IL y a des options sur google Chrome, et le browser Safari qui permttent de traduire automatiquement toutes les langues….

  • Thib Quiv

    7 April 2022

    On ne ment jamais tant que la veille des élections, pendant la guerre et au retour de la chasse selon Guillaume II

  • Frank Deljeune

    7 April 2022

    Certes le pacte germano- soviétique de 1939 est a l’origine du dépecage de la Pologne, mais en août 1944 Staline n’est pas intervenu pour la Pologne lors du soulèvement de Varsovie qui a about a un massacre. Il voulait en effet pouvoir dominer entii la Pologne à l’issue de la guerre au’il savait proche.

    • marc durand

      8 April 2022

      Chez nous sans Zemmour, parler du grand remplacement était interdit, voir comment la France a réduit Camus au silence.
      Chez nous parler de l’insecurite du a l’immigration vous conduit au goulag.

    • breizh

      10 April 2022

      oui, il y a toujours une association subventionnée qui vient porter plainte.

  • Frank Deljeune

    7 April 2022

    Je suis d’accord qu’il n’y a pas vraiment de liberté d’expression en France. Et que partout, aux USA particulièrement, les médias occupent tout le terrain et font obstruction.
    La profession de journaliste a été décimée, en France particulièrement, par la publicité. Tout passe aujourd’hui par l’audimat. Il y. a.pourtant des invariants. Un régime totalitaire, c’est un régime totalitaire. Sans élections véritables (Hitler a été elu, mais c’est une exception). Le système liberal, pour imparfait qu’il soit, est nettement préférable.. Les entreprises ont de tout temps été attirées par les régimes totalitaires qui permettent des rentes extraordinaires. Mais c’est une vision à court terme. Jamais les entreprises de pays libres ne devraient traiter avec celles de pays totalitaires qui le plus souvent ne sont que des émanations du pouvoir en place. Je pense que non seulement Renault, Auchan, etc mais aussi Wallmart, Apple, etc. ne devraient pas être dans des états totalitaires

    • Simplet

      8 April 2022

      Quel état totalitaire?
      Celui ou un homme règne avec une poignée de fer depuis.. fatigue?
      Cet homme ayant éliminé une grande partie de mafia, diminuer la corruption, ramener son pays en vingt ans de la misère totale à un ramelatif confort que la population n’a jamais connue.
      Ce pays me semble-t-il n’a point besoin de resto du coeur, etc,etc.
      Sommes nous suffisamment démocrates pour donner des leçons ?

    • YB

      8 April 2022

      Une question: Pour vous, L’Iran, L’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes, le Quatar, le Maroc, la Syrie, Cuba, le Venezuela, la Chine …sont des états totalitaires ? Et du coup on achète où les matières premières ?

    • Dominique

      9 April 2022

      Franck,
      Les mots comptent :
      – Hitler n’a pas été élu mais nommé chancelier par l’empereur lequel cru pouvoir ainsi le maîtriser.
      – un pays libre est un pays qui n’est pas occupé, or le Japon et l’Allemagne sont occupés par des soldats des EUA depuis 1945. Et 100.000 GI’s sont dans plusieurs pays de l’Europe/Nato dont 50.000 en Allemagne. Ces pays occupés par les EUA ne sont pas des pays libres.
      – qu’est ce qu’un pays totalitaire ? Le régime de la France est une démocratie totalitaire : nous sommes dans une quasi dictature, ou une tyrannie. Au choix.
      – le libéralisme est une philosophie ( basée sur la libertè, la propriété, et la responsabilité ) et non un système.
      – une société libérale laisse leur liberté aux individus et aux entreprises humaines. L’histoire montre que le blocus, l’embargo, sont des atteintes à la liberté et contre-productifs. Sinon c’est la guerre., froide ou réelle.
      – la profession de journaliste n’a pas été décimée en France. Elle se porte très bien. Elle est gauchiste, et financée par les oligarques.

    • Frank Deljeune

      9 April 2022

      Dominique. Ma précédente réponse a disparu. Tant pis. Hitler nommé parceque son parti s ete élu. Occupation US qd même moii contraignante que celle de /l’URSS. Journalistes. Ceux qui restent sont-ils vraiment journalistes ? Je ne prends pas parti, mais essaie de trouver la logique.

    • Frank Deljeune

      9 April 2022

      YB. Oui. C’est une erreur. Mais disons que ce sont des états totalitaires dominés.

    • Frank Deljeune

      9 April 2022

      Dominique. Ok. Je ne parviens plus à poster mes réponses. Je cherche juste à comprendre. Je m’étonne juste que des libéraux puissent être attirés par le totalitarisme.

    • Frank Deljeune

      9 April 2022

      Dominique. Je suis d’accord que le libéralisme ne s’accommode pas des blocus, restrictions, etc. Mais son principe fondamental est quand même la liberté et le libre arbitre de l’individu. Or ceci n’est pas reconnu dans un état totalitaire. Aux USA, tu peux refuser de prendre un n avion parceque la couleur du siège ne te plaît pas. Pas en Russie. Tu peux écrire ici à peu près ce que tu veux. Pas en Russie. Personne ne vient fouiller dans ta boîte aux lettres pour lire ton courrier, etc.

  • Dominique

    7 April 2022

    https://sonar21.com/bucha-massacre-a-ukrainian-false-flag/
    Voici un des innombrables sites internet tenu aux EUA par un blogueur indépendant.
    La liberté de paroles règne aux EUA puisqu’il s’agiy d’un droit constitutionnel ( nul ne peut être poursuivi pour ses opinions ) ce qui permet aux Américains d’échapper à la tyrannie de l’information que nous subissons en France.
    Ceci étant, les gross médias aux maims des grands banquiers et industriels y sont dominants, et les hommes qui finissent par mettre en danger l’Etat Profond font l’objet d’une descente de policiers du SWAT masqués et armés qui les arrachent de leur domicile familial aux aurores pour les conduire dans les kocaux du FBI… Tel Roger Stone par exemple, qui s’en est sorti certainement grâce à son aura de pro-Trump.
    Concernant l’Ukraine : Donbass Insider est un média de journalistes français qui vivent la guerre en Ukraine ( au Donbass ) depuis 2014 au risque de leur vie. Ils ont leurs réseaux.
    Concernant la Russie, la France, l’Ukraine etc. Stratpol est un site géopolitique d’un français qui est établi de longue date à Moscou où il.a ses réseaux.

    • Frank Deljeune

      7 April 2022

      Cet américain a pu s’exprimer aux USA, bien que on point de vue contredise les thèses officielles..Je ne crois pas qu’il pourrait s’exprimer en Russie en contredisant la theset officielle.Il y même un loi contre. La conclusion est simple, non ?

    • Dominique

      8 April 2022

      Franck,
      Je me fiche de la “thèse officielle” en Russie. Ce qui m’intéresse est d’être informé correctement et de m’être totalement libéré des médias dominants français, ou étrangers.
      Pour cela, un nombre réduit de médias libres et indépendants est finalement suffisant. Parler l’anglais est absolument nécessaire, et d’autres langues seraient souhaitables, pour aller au plus près des sources.
      On se construit un catalogue restraint de médias : sites, blogs, journaux etc. selon ses centres d’intérêt, et lorsque le besoin se fait sentir on recourt à des moteurs de recherche autres que ceux des GAFA, évidemment.
      IDL fait évidemment partie de la panoplie 🙂

    • Frank Deljeune

      8 April 2022

      Dominique. Je. voulais juste dire que les sites d’information, disons alternatifs sont plutot dans des pays occidentaux, pas en Russie. Pour IDL ce sont surtout les raisonnements de CG et sa base de données qui m’intéressent..Je lis
      aussi.avec bénéfice es autres intervenants.

  • Dominique

    7 April 2022

    C’est en France particulièrement que de telles manipulations peuvent se maintenir pendant des mois, des années, des décennies.
    Parce que les médias dominants dupliquent les narratifs anglo-américains, et même en rajoutent à l’infini. Les rédactions parisiennes regorgent de faux journalistes – ” notre correspondant permanent … aux EUA ” ( ou à Varsovie ) par exemple – qui inventent quotidiennement des fausses nouvelles sur la guerre en Ukraine.
    Le but est de noyer le grand public sous un déluge de narratifs selon les ordres de leurs commanditaires de ce Nouvel Ordre Mondial.. On les connait.
    Les mêmes gross médias français ignorent évidemment les reportages de journalistes français travaillant au Donbass depuis la guerre civile déclenchée en Ukraine par le gouvernement de Kiev ( issu du putsch du Maidan en 2014.) Et de Français établis en Russie qui ont leurs réseaux d’informations, et enfin de journalistes américains in-dé-pen-dants qui sont sur le terrain en Ukraine au plus près des combats. Tous sont blacklistés par les médias dominants, et trop rares sont les médias altermatifs français qui leur donnent la parole.
    Nous vivons donc, en France, dans un monde de fausses informations ou le Big Brother de Orwell 1984 est notre quotidien.
    Il a fallu, en France, la sortie du film Katyn pour, qu’enfin 50 ans après 1945, la vérité sur les assassins soit connue du grand public. Idem pour les autres manipulations qui permirent à l’OTAN de détruire la Serbie, puis le Koweit, l’Irak, la Lybie etc. Powell et Blair n’eurent qu’à inventer des ” armes de destrction massives ” comme la petite fiole montrée par Powell à l’ONU ! Même pas besoin d’images de ” false flags ” !
    Dans les autres pays que la France, c’est maintenant très différent, particulièrement aux EUA où les chaines d’informations libres et indépendantes se comptent par centaines, recueillent de l’information et et peuvent TOUT diffuser et commenter librement.
    Or, nous avons les moyens, même en France, grâce à internet et malgré la censure des GAFA et les manipulations des médias dominants, d’être informé sur la guerre en Ukraine, puisque c’est le sujet actuel. Il suffit de chercher avec un moteur de recherche qui ne biaise pas ( métager.de et yandex.ru par exemple ) et on trouve assez facilement des informations en français et en américain.
    Je n’ai, là, dénoncé aucun faux journaliste opérant dans des médias dominants français. J’espère ne pas être censuré.

  • Noukoud

    7 April 2022

    Noukoud
    7 April 2022
    Article très pertinent, dommage que l’auteur a passé sous silence les mensonges de la guerre du Golfe Irak et celle de Libye

  • Noukoud

    7 April 2022

    Article très pertinent, dommage que l’auteur a passé sous silence les mensonges de la guitare du Golfe Irak et celle de Libye

  • KAAMIL

    7 April 2022

    Bonjour
    Je suis tenté de vous dire que du mauvais usage de l’histoire, est de partir de la doxa mainstream.
    Vous dites qu’Hitler est la référence indépassable, je veux bien vous croire car votre analyse ne va pas au-delà du battage médiatique et au passage vous faites même une Reductio ad Staline avec Poutine à qui vous reprocher de mener une « dénazification » de l’Ukraine, sans jamais mentionner que cette nazification fut un temps permise par l’alliance russe. Je vous fais remarquer qu’il ne s’agissait pas d’une alliance Russe, mais Soviétique, c’est d’autant plus important qu’à cette époque les élites dirigeantes du Parti bolchevique étaient essentiellement issus des minorités, comme Staline et Beria qui étaient Géorgien, en revanche le peuple Russe a payé le prix fort avec pas moins de 25 millions de morts.
    Il n’y avait, a mon humble avis, nul besoin de remonter aussi loin dans le temps pour déconstruire la propagande ambiante, car hélas depuis 25 ans les guerres Otan-US n’ont jamais manqués de crimes de guerre au point de reléguer le 3ème Reich au rang d’amateur.
    Cordialement.

    • Dominique

      9 April 2022

      Kaamil,
      D’autant que le bloc anglo-américain compta sur l’Allemagne nazie pour détruire la Russie, alors soviétique.
      Les grands banquiers anglo-américains furent surpris par la résistance puis la contre offensive soviétique. C’est contraint qu’ils ouvrirent le front terrestre à l’ouest alors que Staline le leur demandait. Jusque là, ils ont surtout bombardé les villes allemandes, et épargné les usines d’armenents.
      De nos jours la stratégie du Pentagone n’a guère changé : bombardements massifs et utilisation de “proxy”, volontaire ou non. L’Ukraine est un proxy des EUA depuis le Maïdan.

  • Frank Deljeune

    7 April 2022

    Peut être. Mais il y a des massacres. Et encore en 2022 en Europe. On ne dit d’ailleurs nulle part quel est l’état des soldats qui massacrent. Probablement saturés d’alcool. Toute guerre est une horreur pure.

    • Dominique

      9 April 2022

      Certains politiciens et militaires ukrainiens sont d’authentiques nazis. Ils n’ont pas besoin de drogues pour torturer et assassiner des prisonniers de guerre russes ( ou ukrainiens des républiques de Donetz et de Lougansk ) et des civils russophones. La haine anti-russe leur suffit, comme celles des nazis ukrainiens qui se mirent au service de l’Allemagne nazie durant la 2ème guerre mondiale. Ils ont leurs “héros”, leurs insignes, leurs drapeaux, leurs brigades, leurs tortionnaires.
      Depuis que l’ONU et l’OSCE ont entrepris de compter les morts, à partir de 2014, date du putsch du Maïdan réussi grâce aux milices nazies, ils ont tué 14.000 ukrainiens russophones, victimes officielles selon l’ONU. Cela s’apparente à une élimination ethnique, c’est à dire un génocide.
      Au Donbass, alors que l’armée russe retient ses coups pour épargner les populations, les Ukronazis se servent des populations ( russophones ) comme boucliers. S’ils sont vaincus, soit ils seront pris au piège dans un chaudron et se vengeront sur les populations russophones ( comme à Mariopol ) avant de mourir, soit ils réussiront à s’échapper vers l’ouest mais en détruisant tout au fur et à mesure de leur échappée.
      Dans ce cas, la réaction de l’armée russe risque d’être terrible une fois que les Ukronazis seront à découvert. Actuellement, ils sont toujours protégés dans les formidables ouvrages militaires qu’ils ont édifiés autour des territoires assiégés des républiques du Donbass.
      Les soldats russes et des deux républiques doivent libérer le Donbass ville par ville et village par village, et maison par maison. Pas possible de pratiquer le “tapis de bombes” à l’américaine, au risque de faire périr les civils qui se terrent dans les caves.
      Il y aurait de l’ordre de 80.000 soldats ukrainiens dans le Donbass. Tous ne sont pas nazis mais peu parviennent à se rendre aux Russes, car des Ukronazis sont présents dans leurs rangs.
      Tout cela fait que cette guerre doit être atroce.
      Évidemment l’axe Washington-Londres utilise les Ukrainiens de Kiev pour mener cette guerre contre la Russie – quin prend une tournure mondiale , et c’est un drame que les pays européens soient associés, par leurs dirigeants complices de Washington, à cette entreprise de destruction de la Russie. Car il s’agit de cela depuis très longtemps. D’où ces massacres de civils sous “faux drapeaux” façon Srebenica, Sarahevo, Timisoara, réalisés par des Ukronazis contre des civils.
      Finalement, chacun de nous peut devenir un géopolitologue, tant que le net reste ouvert pour que les informations historiques et les dernières nouvelles sont disponibles.
      Cela nous éloigne des cours de l’or, mais pas tant que cela finalement.

  • Dominique

    7 April 2022

    Bravo Jean Baptiste Noé !
    Ajoutons que les fausses informations sont pourtant rapidement démontées mais que la vérité sur ces mensonges n’est finalement révélée au ” grand public ” que des dizaines d’annees après. Ce fut le cas pour le massacre à Katyn, où le gouvernement allemand convoqua la Croix-Rouge et les ambassadeurs dès la découverte des charniers, mais le mensonge perdura,en France, pendant 50 ans.
    Ces mensonges effroyables sont, par ailleurs, colportés dans les médias dominants par des professionnels de la désinformations qui se font passer pour des journalistes, alors qu’ils sont des écrivains au service. Tel cet ignoble ( faux ) journaliste du Figaro, du Soir ( belge ) et de France-Inter etc. qui est installé à… New-York.
    https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-les-bourreaux-russes-de-boutcha-sont-identifies-20220407
    Tous ses autres ” articles ” et romans ” historiques ” à trouver ici :
    https://metager.de/meta/meta.ger3?eingabe=Maurin+picard&focus=web&s=&f=&ff=&ft=&m=

  • MH Saugeron

    7 April 2022

    Remettre les évènements historiques à leur juste place et contenu, une saine démarche qui empêche de nombreux anachronismes.

  • DAURAT BERNARD

    7 April 2022

    bonjour et respect homme de hautes finances seriez vous intéressé par un poste de député chez Martine Wonner pour ” ensemble pour les libertés ” aux prochaines législative..?! pouvez vous nous conseiller des gens intéressés merci a vous un lecteur assidu et passionné de vos propos

  • Nanker

    7 April 2022

    “Sans cet accord entre nazis et communistes, la seconde guerre mondiale n’aurait pas eu lieu”
    Permettez-moi de contester cette assertion que je considère comme relevant de la plus haute fantaisie. Hitler avait – comme les neo-cons aujourd’hui – une fascination malsaine pour la Russie (peuple de “sous-hommes” (sic) territoire immense empli de richesses).
    Aussi Hitler avait pour projet d’envahir la Russie et de mettre la main sur ces trésors.

    De son côté on peut imaginer que le madré Staline savait lui aussi que la guerre serait probable, tout en se rappelant qu’il avait lui-même grandement affaibli sa propre armée avec les grandes purges de 1937-38.
    Le pacte avec le Diable de Berlin était sans doute pour lui une façon de gagner du temps… et de se faire un petit plaisir en annihilant la Pologne.

    • Jacques B.

      10 April 2022

      Il n’empêche, c’est bien le pacte Molotov-Ribbentrop qui ouvre la voie à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne, donc à l’entrée en guerre de pays comme la France et le RU.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!