22 November, 2013

Conférence sur l’Europe le 4 Décembre 2013 Maison des Centraliens à 17 heures

 
INSCRIVEZ-VOUS ICI

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

3 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • pinte

    25 November 2013

    M Le Maire libéral ? comme anti-modèle à la technocratie française on fait mieux. Peut-être aura-t-il au tout au plus révisé sa formule de conversion de 1 hectare en m qu’il ne connaissait pas étant ministre.
    http://www.youtube.com/watch?v=E3jF9tpmZ9Y

    Répondre
    • Marius

      26 November 2013

      Le Maire a des contradictions, notamment sur l’agriculture, par rapport à son discours général. Mais enfin il faut écouter son discours général, des comme lui il y en a très peu ! Régulièrement il dit “Le système français d’Etat-Providence est mort, il faut recentrer l’Etat sur le régalien Défense, Police, Justice et laisser l’économie”. C’est du Bastiat. Après, oui il a des contradiction là-dessus, en bon français, mais je maintiens que c’est un des rares qui a un discours général libéral et que si tous avaient son discours à l’UMP on serait proche de ce qu’il faut au pays. Le Maire est un des seuls qui me fait plus penser à un conservateur anglosaxon qu’a un étatiste français classique a droite.

      Sur l’Europe, je pense que la droite française et les libéraux se trompent s’ils pensent encore qu’ils pourront réformer l’UE. Ça n’est pas possible. Il faut sortir de l’UE ou renegocier notre place pour avoir un statut comme les Britanniques ou la Norvège et Suède (mais comme la France est pièce centrale, renégocier comme les Britanniques amènera de tout façon à la fin de l’UE). Il faut revenir au principe du marché commun d’Etats-Nations et sortir de cette logique d’intégration-fédéralisation. Or je suis intimement persuadé que c’est impossible de changer l’UE de la sorte de l’intérieur. On arrive a un stade où il faut détruire l’UE, au minimum l’euro, la base pour renegocier.

  • Duff

    23 November 2013

    J’en serai. Très bon plateau sur le papier. Il faut multiplier autant que faire ce peut ce genre d’initiatives, on verra l’an prochain mais je pressens que les extrêmes dans ce pays vont bien plus profiter de l’abstention qu’une adhésion réfléchie. Il est urgent de poser de vrais débats et par conséquent de faire émerger des solutions alternatives crédibles, de nature à réellement sortir la France de son isolement, déni de réalité et de ses contradictions : Hollande est le président le plus européiste qui soit cautionnant toutes les dérives anti-démocratiques de l’UE et qui après le référendum de 2005 n’apporte aucune réponde concrète au sentiment grandissant de défiance envers l’Europe.

    Se sentir européen n’a rien à voir avec acquiescer avec ce que dit et fait la commission. Se sentir européen et vouloir une union sur bien des sujets n’interdit pas d’être sceptique avec l’euro. On sent bien que politiquement personne ne veut remettre en cause l’euro de peur d’être taxé d’être un destructeur de l’UE. Or L’UE comme bureaucratie technocratique n’a rien à voir avec l’idée que les peuples européens ont tout à gagner de se lier et de voter des lois et des normes communes.

    J’ai peur que les tenants du “non” en 2005 coagulent pour militer pour de mauvaises causes alors que pourtant il y a tant à dire sur le manque de clarté et de démocratie sur l’UE et nos propres démocraties…

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!