13 April, 2014

Charles Gave sur BFM Business – 11/04/2014

Charles Gave, Président de l’IdL, était l’invité de Nicolas Doze sur BFM Business le 11 avril dernier pour débattre de l’actualité économique et politique en compagnie de Christian Parisot, chef économiste d’Aurel BGC et Bruno Vanryb, président d’Avanquest Software.

Interventions de Charles Gave :

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=pTAeC8ie_8s[/youtube]

Vidéo Intégrale

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6631TMzUXRI[/youtube]

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

6 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Vincent L-F

    16 April 2014

    Je n’avais jamais remarqué la différence entre le déficit de la France et la variation de stock de dette de l’état. Quelqu’un aurait-t-il un début d’explication? En recoupant diverses informations, on retombe effectivement jamais sur pieds. Il y a de quoi devenir méfiant…

    Répondre
  • zelectron

    14 April 2014

    Les privilèges du chemin de fer français: ceci est dû au monopole absolu imposé par le CNR phagocyté par le parti communiste français, comme chacun sait à cette époque aux ordres de Moscou (Stalin), au sortir de la guerre, pour interdire toute concurrence à la SNCF et ce, pour “réserver” de nombreux emplois aux Kamarades en particulier syndiqués au sein de la SNCF. A une certaine époque personne n’entrait sans avoir sa carte du PCF, comme à EDF et bien d’autres … Ce qu’il en reste? c’est l’état d’esprit de corruption plus ou moins bien caché qui rend ces entreprises malfaisantes.L’entreprise libre ne peut pas exister : elle est interdite purement et simplement.
    ps Pendant ce temps là, la SNCF étend ses tentacules avec ses autocars iDBUS pour empêcher qui que ce soit de la concurrencer !
    nb Traverser l’Allemagne en autocar du Nord au Sud de Hambourg à Stuttgart coûte 28 €uros, vous avez bien lu !

    Répondre
    • Clauz

      17 April 2015

      Vous avez raison, mais il me semble que la loi Macron commence à fendre le monopole. Bon c’est vrai, les députés ont voté un amendement pour que les bus ne fassent pas une concurrence totale à la SNCF…

  • Amellal Ibrahim

    14 April 2014

    Bonjour,

    Sur la concurrence des chemins de fers est-ce que le privé peut réussir à fournir un service et entretenir correctement les infrastructures ?

    Est-ce que pour des investissements aussi lourds, la concurrence et les prix trop bas d’une concurrence plomberait les marges des opérateurs et les empêcheraient d’investir en infrastructure ?

    Répondre
    • Pascale

      3 May 2014

      Du temps des pionniers et de la Conquête de l’Ouest ce sont des compagnies entièrement privées qui ont construit les chemins de fer aux USA. Donc oui, le privé est tout à fait capable de faire des investissements lourds …. à condition que l’état ne vienne pas lui fourrer des bâtons dans les roues comme c’est le cas en France.

    • Clauz

      17 April 2015

      C’est la concurrence qui va déterminer le type de transport adéquate, c’est à dire la profitabilité de l’investissement. Le réseau férroviaire français est sur dimentionné (à cause des politiques), donc théroriquement, disons la moitié du réseau devrait fermer. Dans ce cas là, nous aurions moins de trains, et plus de bus, mais aucuns ne seraient subventionnés! immaginez les économies!

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!