Monsieur Cameron a choisi de s’asseoir sur la branche qu’il avait sciée

11 Apr, 2016 Monsieur Cameron a choisi de s’asseoir sur la branche qu’il avait sciée
Par Charles Gave

Il y a quelques années, j’avais écrit un article intitulé « Au secours Abélard, ils sont devenus fous» dans lequel je développais la thèse suivante : Pour Abélard, il y avait une différence essentielle entre le crime et le péché.   Le crime relève de la Loi, le péché de la morale individuelle. On retrouve donc chez Abélard la notion que ce qui n’est pas un crime de par la Loi ne peut être l’objet de poursuites judiciaires, notion...

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!