https://institutdeslibertes.org/reposons-la-question-de-ronald-reagan-a-lamerique/
idlibertes

Reposons la question de Ronald Reagan à L’Amérique

Ce devrait être: Serions- nous mieux dans quatre ans?

Les républicains sont de plus en plus embêtés par la résilience politique d’Obama en dépit de l’adversité économique.  La réponse des Républicains  a été l’obstination politique face aux opportunités économiques. S’ils veulent gagner en Novembre, ce qu’ils doivent faire est d’accepter le verdict du public sur les quatre dernières années et jeter leur dévolu sur la définition des quatre prochaines années.

Vous ne pouvez pas en vouloir  aux républicains d’être perplexes face à la course actuelle à la présidentielle. Au cours des quatre dernières années, l’économie a subi sa pire crise et sa pire reprise depuis la Grande Dépression. Dans le même temps, le budget fédéral a produit la plus forte dépense et le déficit le plus élevés dans l’histoire de l’Amérique en temps de paix.Pourtant, malgré ces résultats lamentables en termes économiques et budgétaires, Obama est au plus mal  tout juste enfermé dans une torpeur présidentielle, alors qu’il devrait être de la viande morte.

Qu’elle est l’accroche ? Pourquoi et comment alors que Carter et Bush au moindre ralentissement furent secoués  par une mise sur orbite –  Obama a – t -il le droit lui à une carte de” sortie  de prison » ?

Pourquoi est-ce que la question cruciale de Reagan pour juger de la teneur d’un opérateur historique – «Êtes-vous mieux lotis que vous étiez il y a quatre ans?” – Ne fonctionne- elle pas cette fois? La réponse  est que, même si les républicains attaquent sur l’économie au bon moment, ils le font dans le mauvais sens. Cette fois, le public a accepté la réponse de l’Administration selon laquelle l’économie actuelle n’est pas de leur ressort. Et oui, Obama continue d’échapper à la culpabilité de l’économie actuelle. En réponse, les républicains ne doivent pas renoncer à essayer de lier Obama à l’économie. Mais au lieu de chercher à la rattacher à ses quatre dernières années, ils devraient veiller à l’attacher aux quatre prochaines années. Ils ont besoin de recadrer la question de Reagan dans:

« Serez-vous mieux dans quatre ans? »

Alors que les Américains peuvent être en désaccord sur qui est responsable de ces quatre dernières années, ils s’accordent sur deux choses: Ces quatre dernières années ont été terribles et qu’ils ne toléreront pas quatre autres de plus.Et si Obama a peut-être échappé à la responsabilité du passé, il ne pourrait pas échapper à la responsabilité de l’avenir, s’il venait à être réélu. Alors pourquoi ne pas poser cette situation hypothétique au public maintenant?

Si les républicains s’en tenaient à  cet ajustement de petite ampleur alors plusieurs questions difficiles suivraient :La politique globale d’Obama a -t-elle fonctionnée ? Pour les Américains, après quatre années de croissance faible et de chômage élevé, ils seront bien en mal de répondre «oui». Si la politique d’Obama de ces quatre dernières années n’a pas produit de richesses alors pourquoi la poursuite de la même politique pour les quatre prochaines devrait-elle le faire?

Einstein a fait observer que la définition de la folie est de faire la même chose de façon répétée et  d’espérer à chaque fois des résultats différents. Le peuple américain risque d’obtenir ce résultat.

Source http://spectator.org/archives/2012/10/04/rephrasing-reagans-question