https://institutdeslibertes.org/vue-de-new-york-billet-dhumeur-sur-la-campagne-et-les-candidats-a-la-presidence-de-lump/
Jean-Claude Gruffat

Vue de New York : Billet d’humeur sur la Campagne et les candidats à la Présidence de l’UMP

François Hollande a fait part  de son intention de mener son mandat à son terme, pourtant à écouter les média on penserait que la campagne pour 2017 à déjà commencé..

Donc au risque assume d’irriter certains d’entre vous, je vous fais part sans ambages de mes humeurs du moment.

Tout d’abord le retour du chef..

Etait-il jamais parti?

S’il revient, c’est pour prendre sa revanche et gagner non pas la Présidence d’un mouvement qu’il a largement contribue à affaiblir et décrédibiliser, mais bien plutôt pour succéder à celui qu’il considère comme illégitime bien qu’élu, et indigne de la fonction de Président de la République.

Ses adversaires sont donc ses anciens “collaborateurs” qui ont indiqué leur intention de se présenter à la primaire ouverte ou ferme à organiser en 2016…soit dans 2 ans.

D’aucuns avancent que sa décision de retour est aussi motivée par les affaires.

Je crois à la présomption d’innocence et mise en examen ne vaut pas condamnation..

Mais il y a plusieurs situations qui paraissent troublantes et tout simplement difficiles a expliquer, telles la dérive – à tout le moins – des comptes de campagne, et l’affaire Bygmalion…

Que la justice passe et rapidement pour que tout soit clair avant l’échéance de mai 2017.

Si élection à la tête de la “famille politique”, l’UMP devenant la “bad bank”, sur quelle feuille de route, avec quel programme?

Peu de pistes ouvertes à ce stade, un certain jeunisme, mais quelques grognards sont toujours présents dans l’équipe rapprochée, ami de 40 ans et plus, ou fidèle d’entre les fidèles.

Même si le couple infernal de Levallois a clairement été prié de ne pas trop s’exhiber.

Aurons-nous un souci de ratisser large comme on le laisse entendre, moins de FN light à la Patrick Buisson, mais aussi pas de mesure radicale type Fillion 2014, la réincarnation en un seul être de Reagan and Thatcher combinés…?

Pas de remise en cause des 35h, de l’ISF, et des mesures de fiscalité aggravées adoptées avant la fin du dernier quinquennat.

Pour plagier les Guignols, j’oserai dire, il a changé, en pire….

Tout est dans la forme, pour mobiliser une base militante qui le vénère, et le fond est aussi flou et contradictoire qu’en 2007, avec un souci de surtout ne pas être labélisé “libéral””.

Bref au lieu d’être un éventuel sauveur acclamé par une majorité de gouvernement en formation, avec un large soutien populaire, il choisit de tenter son retour à la tête d’une formation à reconstruire sur un champ d’affaires et de haines personnelles à peine camouflées, avec une hostilité ou indifférence de la majorité des citoyens si l’on croit les sondages.

Contre lui, ou plutôt candidats declarés avant son retour, Herve Mariton, Bruno le Maire.

Herve Mariton tout d’abord, c’est celui que je connais le mieux, pour avoir été un de ses proches à «  Reforme et Modernité » même si je ne l’ai pas suivi à « Droit au Cœur », son mini parti lancé il y a plus d’un an.

Belle intelligence, homme de rigueur et de conviction, capable d’humour, travailleur, bien élu dans sa circonscription d’adoption de la Drome où il est également maire de Crest, ou je lui ai rendu visite sur son terrain.

Liberal sincère, animateur et chef de file de la plate forme de l’UMP, fédérateur des conventions thématiques. Homme de droite, ce qui n’est pas nécessairement lié.

Auteur de rapports fouillés sur des sujets ardus, membre respecté de la Commission des finances, polyglotte, russe anglais et d’autres.

Bon connaisseur des sujets de politique étrangère, esprit curieux, mais aussi fidèle en politique, même si ses choix ne sont toujours heureux..

Ambitieux avec raison, pas toujours apprécié et récompensé, dans une relation difficile avec Nicolas Sarkozy qui se défie de lui et l’apprécie peu, peut être parce qu’il est, à beaucoup d’égards, son contraire…

Herve Mariton s’est engagé clairement sur les sujets sociaux, et les thèmes de la Manif pour tous, tout en respectant ses choix, je ne partage pas certaines de ses quasi certitudes.

Je lui souhaite un score honorable, et le complimente pour être le seul candidat à la Présidence du mouvement à avoir pris l’engagement de ne pas être sur les rangs pour la primaire.

En revanche, je ne connais pas Bruno Lemaire, ancien dire cab de Dominique de Villepin à Matignon, produit du système enarchique même s’il s’en défend et met en avant sa démission de la fonction publique lors de son élection au Parlement dans je crois l’ancienne circonscription de Michel Debré.

Bon connaisseur des sujets européens, a été ministre de l’Agriculture dans le Gouvernement Fillion.

Certains lui reprochent une position trop nuancée sur le sujet controversé du Mariage pour tous.

En bref pour moi, il est le candidat idéal, type gendre idéal, policé et surement intelligent et motivé pour la fonction suprême.

A cet égard, il fait preuve d’un certain courage car il se maintient sur la route de Nicolas Sarkozy alors que les Pecresse, NKM et Wauquiez sont vite rentrés dans le rang

Mais quels sont ses engagements et convictions?

C’est le pur produit d’un système de castes qui a démontré depuis des décennies son incapacité à reformer un modèle administratif et social inadapté, éloigné du monde réel de l’entreprise et des enjeux des citoyens.

Si je devais voter, j’aurai la plus grande difficulté à le choisir ne sachant quelles sont ses convictions en admettant qu’il en ait..

Donc et je sais que je vais recevoir une volée de bois vert, restez chez vous ou votez Mariton, il le mérite même s’il n’a aucune chance et c’est bien dommage.