27 May, 2015

Ruptures, Frictions, Fractures et Évolutions

 

Points de ruptures

économiques:

la politique menée par John Law premier banquier central a conduit à la catastrophe…

 

Banqueroute : John Law Surintendant Général des Finances, le franco-écossais qui a voulu révolutionner le système économique de son époque n’a pas su éviter la banqueroute. Le livre de Nicolas Buat « John Law, la dette ou comment s’en débarrasser » entre en résonance avec la période que nous vivons puisqu’il amène certains commentateurs à comparer John Law à Mario Draghi le président de la BCE. Le premier banquier central de l’histoire de France nous fit prendre un siècle de retard et coûta son trône à une monarchie surendettée…Politique du seau percé : c’est ce que le banquier suisse Necker reprochait à Louis XVI avec son lot de dettes et de pression fiscale qui finissait par révolter les citoyens. Philippe Dessertine, professeur à l’Institut de Haute Finance, décrit très bien dans son livre « Le fantôme de l’Elysée » les similitudes entre les comportements de Louis XVI et de François Hollande… Les nombres : longtemps dans l’histoire économique, le chiffre a été soumis au droit. Ce n’est plus le cas bien évidemment aujourd’hui. Alain Supiot, professeur au Collège de France décrit dans son livre « La gouvernance par les nombres » comment s’est opéré le renversement du règne de la loi au profit de la gouvernance par les nombres …
Points de frictions

géopolitiques:

le Traité Transatlantique risque de placer l’Europe un peu plus sous tutelle américaine…

 

Traité Transatlantique : Le « Treaty on Trade and Investment Partnership » (TIPP) est un projet en discussion depuis 2013. Alain de Benoist, directeur des revues Krisis et Nouvelle Ecole est l’auteur de « Le Traité Transatlantique et autres menaces ». Dans son livre, il nous met en garde contre ce projet qui vise à instaurer la plus vaste zone de libre échange au monde entre les Etats Unis et l’Union Européenne. Mandat a été donné à des fonctionnaires non élus de conduire les pourparlers. Toutes les réunions se tiennent à huis clos. Cela pourrait selon lui aboutir, comme avec l’Otan à placer l’Europe sous tutelle américaine…Russie : spécialiste de l’Europe et de la Russie, Fiona Hill, historienne britannique, dans son livre « Mr Putin : operative in the Kremlin » pointe les incompréhensions de l’Occident à l’égard du chef du Kremlin…Chine : Philippe Le Corre est chercheur à la Brookings Institution de Washington. Il vient de publier « L’offensive chinoise en Europe ». Pour lui, les rachats d’entreprises européennes par la Chine ne font que commencer. Quand on a 4000 Md$ de réserves de change on peut avoir une politique d’expansion internationale. Elle va investir dans l’éducation, la recherche et l’innovation: tout ce qui sera positif pour son image… Afrique : Tom Burgis, le correspondant du Financial Times en Afrique dresse dans son dernier livre « The looting machine » un tableau sombre sur les chefs de guerre, les trafiquants et le pillage des richesses de l’Afrique par les politiques….
Points de fractures idéologiques:

le Hollandisme et le management compassionnel risquent d’achever le rêve français…

 

Droite : dans son dernier livre « Chirac-Hollande. Une histoire corrézienne », Denis Tillinac décrit le Hollandisme comme le stade ultime du Chiraquisme. Un président ne peut pas grand chose. La moindre initiative iconoclaste pourrait tout faire exploser. A ce titre la Corrèze est le laboratoire de cette approche homéopathique de l’art de gouverner. Le résultat pour le moment étant que Chirac a déçu sa droite et Hollande sa gauche…. Management compassionnel: pour Jean Pierre Le Goff auteur de “La fin du village”, le Président de la République François Hollande est devenu un manager compassionnel qui essaye de valoriser politiquement l’émotion victimaire et la réaction communicationnelle à des événements dont beaucoup relevaient avant des accidents de la route et des fais divers. Son œcuménisme mou et la crispation de la parole publique évite soigneusement les questions qui fâchent… Rêve français : Jean Sérisé était dans la première promotion de l’ENA en 1947. Inspecteur des Finances il a créé le PIB. Aujourd’hui à 95 ans,   dans son livre « La France n’est pas seule au monde », il déshabille le rêve français dans sa fragile nudité. Notre pays est selon lui incapable de faire l’apprentissage de la réalité. Comme notre système politique ne sait pas produire des hommes courageux, il doute que la France évite un destin à la grecque ou a l’égyptienne qui en ferait une vaste zone touristique… Immigration : le dernier roman de Michel Houllebecq « Soumission » rappelle à 40 ans d’écart celui de Jean Raspail « Le Camp des Saints ». Il décrit une France soumise à la loi islamique et décrit bien le remords et l’angélisme de nos consciences…. Nationalisme : il faut absolument prendre en compte l’identité nationale dans les sociétés en crise. Pour Pierre-André Taguieff, auteur de « La revanche du nationalisme », le nationalisme n’est pas le véritable ennemi de la démocratie. Il y a au contraire un besoin naturel d’identité dans les sociétés minées par les communautarismes et menacées par la globalisation… Frontières : le multiculturalisme et l’Union Européenne détruisent les nations et la démocratie. Tel est le constat de Thiéry Baudet, universitaire néerlandais dans son livre « Indispensables frontières ». La double nationalité doit être supprimée car elle entraine des conflits de devoirs contraires à la loyauté nationale. L’Union européenne consacre le règne moderne de la déconstruction. L’oligarchie européenne va provoquer l’émergence d’une tyrannie douce et de régions soumises au régime de la Charia…Islam : dans son livre « Tocqueville en Arabie », Joshua Mitchell, professeur de Théorie Politique à l’Université de Georgetown s’intéresse au rapport entre la religion et la philosophie libérale. A propos de l’islam, il estime qu’après avoir combattu le nazisme et le communisme, le monde occidental doit maintenant affronter une nouvelle idéologie totalitaire… ; Lydia Guirous est une enfant de l’immigration originaire d’Algérie. Dans son livre « Allah est grand. La République aussi » elle dénonce la lâcheté des élites, complices de la montée de l’islam radical. Les meilleures solutions pour lutter contre les dérives de l’Islam sont un renforcement des moyens de la police et une justice plus ferme et non la construction de mosquées… Musulmans : le Général de Gaulle dans « Un entretien avec Alain Peyrefitte » du 5 mars 1959 avait été très clair « Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les musulmans sont des musulmans, les Français sont des Français. Si nous faisions l’intégration, mon village ne s’appellerait plus Colombey des deux Eglises mais Colombey les deux Mosquées » …Radicalisation : le mot revient souvent pour expliquer les actes terroristes. Pour Farhad Khoroskhavar, sociologue d’origine iranienne, dans son livre « Radicalisation », le victimisé ne vise plus l’intégration sociale par des voies positives mais une reconnaissance négative faite de peur et d’angoisse. Il joue gagnant :la mort ne lui fait pas peur … Populisme : Chantal Delsol, philosophe membre de l’Institut, dans son dernier livre « Populisme. Les demeurés de l’histoire » montre bien qu’une démocratie qui invente le concept de populisme qui lutte par le crachat et l’insulte contre des opinions contraires manque à sa vocation de liberté. Finalement le populisme est le sobriquet par lequel les démocraties perverties dissimulent vertueusement leur mépris pour le pluralisme….Déconstruction : Jean François Mattéi fait partie comme Philippe Muray des auteurs qui sont plus grands morts que vivant. En guise de testament, il fait dans son livre publié après sa mort « L’homme dévasté » une charge brillante contre la “French Theory” et l’esprit de mai 68. Il démolit tous les généraux qui ont mené la guerre de déconstruction en particulier : Foucault, Derrida, Deleuze, Bourdieu, tous coupables selon lui de crimes contre l’humanisme…
Points d’évolution technologique:

la déconnexion des élites vont avoir raison de l’exception culturelle française

 

Société connectée : une nouvelle société connectée est en train de se développer très rapidement mais sans ses élites. Les français que l’on disait repliés sur leur individualisme frileux, sont en train de devenir coopératifs, inventifs, ouverts à la confiance et prêts à partager. C’est ce que décrit Laure Belot dans son livre « La déconnexion des élites. Comment internet dérange l’ordre établi ». Cette irruption prend selon elle totalement à revers des élites encore trop sélectionnées et formatées pour l’administration… Le village gaulois : la fameuse exception culturelle française n’est vraiment pas compatible avec le numérique. C’est ce que montre très bien Alexandre Moatti dans son livre « Au pays du Numérix ». C’est un pamphlet contre l’arrogance culturelle française qui a abouti à des initiatives numériques désastreuses: Quaero lancé par Jacques Chirac était la bibliothèque numérique européenne pour concurrencer Google. Elle n’a rien produit en dehors de coûter beaucoup d’argent public; la Très Grande Bibliothèque de Jacques Chirac et Jean-Noël Jeanneney qui était censé devenir   l’Airbus du numérique n’a pas décollé…GAFA : l’acronyme très à la mode (Google,Amazon, Facebook,Apple) est au cœur du dernier livre de Dominique Nora « Lettres à mes parents sur le monde de demain » . Ces sociétés sont les acteurs du monde des robots, du big data, du cloud, des MOOC et de l’homme bionique. Ces sociétés et leurs satellites ont tendance à penser qu’elles sont mieux placées que les Etats désargentés pour faire le bien de l’humanité. Elle pose les questions essentielles qiui sont qui décide de quoi ? qui contrôle ? … Intelligence artificielle : Ray Kurzweil inventeur génial est obnubilé par l’immortalité. Dans son livre « The Singularity is Near : When Humans Transcend Biology » il souhaite dans le cadre de la « Singularity University » université qu’il a créée, éduquer, inspirer et responsabiliser les leaders afin de répondre aux grands challenges de l’humanité. Nous avançons selon lui vers le moment où l’intelligence artificielle dépassera l’intelligence humaine… Bases de données : Jaron Lanier, entrepreneur de start up en Californie, est l’auteur du best seller « Who owns the future ? ». Il craint que la concentration de richesses ne ruine la classe moyenne et menace la démocratie. Pour lui, les dangers que représentent la détention et l’exploitation politique ou marketing de gigantesques bases de données par des multinationales comme Google ou Facebook sont très importants ; Gilles Babinet représentant de la France pour l’économie digitale auprès de la Commission européenne vient de publier « Big Data, penser l’homme et le monde autrement ». Pour lui, l’analyse de très grandes quantités de données en temps réel a pour conséquence que les rapports de causalité (ceci explique cela) ont désormais moins d’importance que les corrélations (si de multiples facteurs en apparence isolés sont réunis, le résultat doit être identique). C’est une véritable révolution qui va bouleverser de nombreux secteurs…Big Brother : après « La France orange mécanique » qui avait connu un grand succès, Laurent Obertone , journaliste et écrivain, vient de publier « La France Big Brother. Enquête sur le conditionnement d’une nation ». Pour lui, la pensée unique a pris les apparences d’une société libre et démocratique, mais en fait elle exerce une véritable tyrannie. Tout s’organise à partir d’une pyramide dont les divers degrés sont le gouvernement, l’administration, les médias, les multimédias, les experts de toutes les chapelles, et les idéologues Peer to Peer : l’économie collaborative offre d’incroyables possibilités. Techniquement le P2P est une infrastructure qui permet à des ordinateurs de se connecter entre eux sans passer par un serveur central. Dans son livre « Sauver le monde, vers une économie post capitaliste avec le Peer to Peer », Michel Bauwens fondateur de la P2P Fundation, est convaincu que bientôt, deux milliards de personnes vont pouvoir créer de la valeur ensemble…

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

9 Commentaires

Leave a Reply to Eric Bader

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Eric Bader

    28 May 2015

    Malheureusement, du a l’opacité totale sur le traité TTIP, les seuls articles que l’on puisse trouver sont quasiment tous conspirationnistes!

    Malgré le fait qu’aucun détail sur ce traité ne soit disponible, l’équipe intellectuelle d’IDL devrait pouvoir interpoler/imaginer a partir des fuites qui apparaissent de temps en temps?

    Serait-il possible d’imaginer quelques conséquences (positives et/ou négatives) pratiques si ce traité était signé?

    Répondre
  • Robert Marchenoir

    27 May 2015

    Spécialiste de l’Europe et de la Russie, Fiona Hill, historienne britannique, dans son livre « Mr Putin : operative in the Kremlin » pointe les incompréhensions de l’Occident à l’égard du chef du Kremlin.

    Les Occidentaux qui sont opposés à l’impérialisme russe renaissant comprennent très bien, au contraire, comment fonctionne Vladimir Poutine. Ce n’est pas très compliqué à comprendre. Poutine est à la tête d’un Etat mafieux gouverné par les services secrets. Il compense son incapacité à assurer la sécurité, la prospérité et la justice à ses concitoyens en excitant leur haine nationaliste et xénophobe, et en leur faisant miroiter les satisfactions frelatées d’un expansionnisme militariste.

    Il n’y a rien là que de très banal et de très transparent. Le prétendu “mystère” de la “personnalité insondable” de Vladimir Poutine (et du peuple russe en général) n’est qu’un truc de plus de la propagande des agents d’influence russes.

    Pour comprendre Poutine, il suffit de lire les mémoires d’anciens du KGB, qu’on pourra compléter avec les livres de la journaliste d’opposition assassinée Anna Politkovskaïa.

    Pour comprendre le peuple russe, il suffit de lire ce qu’en a écrit le marquis de Custine en 1839. Rien n’a changé.

    Répondre
    • Eric Bader

      28 May 2015

      Quel commentaire inutile!
      Si seulement vous mettiez autant de passion et d’énergie sur le reste de l’article, au moins par respect pour l’auteur.
      Votre myopie intellectuelle est consternante!

    • idlibertes

      28 May 2015

      Excusez moi. Pourriez vous réfréner ce genre de commentaire?

      le commentaire de robert était dans le cadre et ne mérite absolument pas cette saillie.

    • jimmie19

      28 May 2015

      Tout à fait d’accord : Poutine a déclenché cette guerre (après d’autres) parce que sa popularité était en berne.
      Avec succès puisqu’à présent les sondages (officiels) lui redorent son blason et lui permettent de continuer d’accumuler (avec ses complices) des milliards de dollards (pour sa retraite?).

    • Nicolas

      31 May 2015

      1/3 des russes n’ont toujours pas l’eau courrante.
      je sais bien, URSS, mais c’était il y a plus de 20 ans…

      Incapable de réformer une économie sous perfusion étatique et donc inefficace, Poutine amuse la gallerie…

  • FrancisC

    27 May 2015

    Merci pour ce tour d’horizon d’essais récemment publiés qui met en appétit de lecture.

    Répondre
  • Vincent L-F

    27 May 2015

    TTIP au lien de TIPP
    Salutations,

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!