8 February, 2021

Réflexions sur un perpétuel coup d’Etat

Toute ma vie, j’ai essayé de comprendre la réalité et les contraintes qu’elle imposait à mes actions.

Et quand je croyais avoir compris, je pouvais prendre des décisions qui s’imposaient « en connaissance de cause », ce qui me permettait d’atteindre -parfois- le but que j’ai m’étais fixé.

Je commençais par un état des lieux, un diagnostic, je me fixais un but et enfin, je réfléchissais à la façon la plus raisonnable d’aller de mon état des lieux à mon but.

Dans le langage courant, cela se traduisait par la formule « la réflexion précède l’action ».

Et dans mes analyses, je faisais souvent l’hypothèse que le gouvernement (ou l’Etat) choisirait toujours la solution qui favoriserait la majorité, ne serait-ce que pour être réélu.

Eh bien, j’ai eu tort, au moins en ce qui concerne ce dernier point.

Depuis 2000, les gouvernements, un peu partout dans le monde développé, choisissent les solutions qui accroissent leur pouvoir et non pas le bien commun, et au diable la prospérité générale ou la Démocratie. La Mafia ne s’est jamais préoccupée du bien être des Siciliens, mais simplement de préserver son contrôle sur l’ile. Le but est de rester au pouvoir, et c’est tout.

Et donc, pour arriver à leur fin, une grande partie de ceux qui nous gouvernent en Europe et aux Etats-Unis ont développé un nouveau « Logos » qui leur permet de nous voler comme au coin du bois sans avoir à nous rendre de comptes.

Et ce nouveau Logos, le voici.

  • La réalité n’existe pas, ou plutôt, il n’en existe que des perceptions individuelles et chacune de ces perceptions est aussi valable qu’une autre.
  • Etudier cette réalité ne sert donc à rien puisque n’importe quelle perception en vaut une autre.
  • Et donc, une réalité généralement acceptée par tout le monde ne saurait imposer la moindre contrainte ni à mes actions, ni au chemin que je dois emprunter pour arriver à mes fins.
  • Ma liberté « subjective » l’emporte donc sur tout, puisque la réalité « objective » n’existe pas.
  • Et quiconque s’oppose à ma foucade du moment au nom de la réalité ou de la Science m’agresse de façon odieuse et j’ai donc le droit, que dis-je le devoir, de lui taper dessus.

Notre société est passée de la formule « Ma liberté s’arrête là où commence celle des autres » à « ma liberté ne peut pas être limitée par la réalité ».

Et le rôle des gouvernements n’est plus de prendre des décisions qui satisfassent la majorité, mais de protéger les minorités contre la tyrannie de cette majorité, car la Démocratie serait une forme de totalitarisme.

Vérifions comment ils utilisent ce nouveau Logos pour nous amener là où ils veulent.

Commençons par la notion même de « Vie ».

Gouverner, comme le disait de Gaulle, ce n’est pas choisir entre une bonne et une mauvaise solution, mais entre deux mauvaises. Nous venons de subir une épidémie qui a un certain nombre de caractéristiques et ou des décisions ont être prises.

Rappelons que les vieux (>de 80 ans) sont les plus touchés, que sur les jeunes elle n’a guère d’impact, que la mortalité pour ceux qui l’ont attrapé est d’environ 3/ 1000, ce qui est au niveau d’une mauvaise grippe annuelle et que des traitements médicamenteux semblent exister si le diagnostic est fait suffisamment tôt.

Une approche rationnelle de la crise, comme en Suède, aurait préconisé de demander aux vieux de rester chez eux et de minimiser les visites, de pousser au maximum les mécanismes de détection précoces, et d’expérimenter de façon scientifique quels étaient les traitements médicamenteux qui marchaient et ceux qui ne marchaient pas, ce que nous avions toujours fait jusque-là dans l’histoire.

Au lieu de cela, nous déclarons que chaque vie « n’a pas de prix «, ce qui est une imbécillité logique : qu’est qu’on fait s’il faut choisir entre deux vies ?  La solution retenue puisqu’il ne fallait pas choisir fût d’empêcher tout contact entre êtres humains, en fermant l’économie et les transports, ce qui va faire beaucoup plus de morts que l’épidémie, de tout miser sur un hypothétique vaccin et d’autoriser les Etats à supprimer toutes nos Libertés Fondamentales, ce qui transforme une épidémie somme toute assez classique en un désastre mondial sans précèdent.

Derrière cette politique, une décision de refuser de choisir entre deux mauvaises décisions en faisant passer ce choix raisonnable pour un dilemme moral inacceptable, refusant ainsi toute solution qui ne serait pas attentatoire au droit des gens.

Remarquons cependant que cette décision a eu pour effet principal d’augmenter massivement le pouvoir de l’Etat, c’est-à-dire celui de ceux qui ont refusée de choisir entre les deux mauvaises options et que cela n’est peut-être pas un hasard.

Passons à un deuxième exemple, celui du sexe de chaque citoyen, tout un chacun dans le nouveau Logos étant libre de choisir son sexe puisque le sexe biologique n’existerait pas.

Comme le disait Simone de Beauvoir « On ne nait pas femme, on le devient ».

Et donc, si un individu est « né » homme mais se « sent » femme, alors il est une femme… Hélas, il ne pourra jamais être enceint (?), n’étant pas vraiment équipé pour ça.

Loin de moi l’idée de minimiser la souffrance de ceux qui sont dans cette situation, mais je me retrouve ramené au problème précèdent : Ce n’est pas en mentant à ceux qui sont dans cette situation qu’on les aidera.  Au contraire, en entretenant leurs illusions, on risque de les pousser vers le suicide, ce qui est abominable.

Et quelle a été la première décision de monsieur Biden une fois élu ?

Autoriser à nouveau dans l’armée américaine la réintégration des conscrits « transgenre », ce qui avait été interdit par le Président précèdent.

Or, le rôle de l’armée est de défendre la nation et non pas de servir à des expérimentations sociales. Encore une fois, au nom de la protection d’une toute petite minorité, le pouvoir a choisi celle qui favorise la minorité au détriment de la majorité mettant ainsi en danger la survie même de la collectivité ainsi que le moral de l’institution militaire.

Et cette décision, qui sera sans doute suivie par une tentative d’abolir le deuxième amendement de la Constitution Américaine (celui qui permet aux citoyens de porter des armes), augmentera à terme le pouvoir des classes dirigeantes sur la population.

Avec ces exemples, nous commençons à voir émerger le même processus : entre deux décisions, « ils » ne choisiront pas en fonction des intérêts de la population mais en fonction de ce qui accroit LEUR pouvoir.

C’est le processus qu’a fort bien décrit Bertrand de Jouvenel dans son immense livre « Du Pouvoir » : chaque décision du corps étatique n’a qu’un but : faire croitre le Léviathan, c’est-à-dire le pouvoir politique au détriment du peuple.

Il ne s’agit donc pas d’un « complot » mais d’une dérive normale de gens qui veulent d’abord garder le pouvoir en utilisant tous les moyens mis a leur disposition qu’ils soient légaux ou …moins légaux.

Il s’agit donc d’un processus parfaitement normal, qui existe depuis le début des temps et dont nul ne peut nier l’existence, et à la manœuvre cette fois ci sont les « technocrates » alliés aux « ploutocrates, propriétaires des media ».

Cette tentative de domination par les élites a commencé aux USA à la fin du siècle précèdent, avec Bill Clinton qui inventa la fameuse triangulation, les très riches et les très pauvres s’alliant contre le ventre mou de l’électorat.

Analysons maintenant un processus similaire mais en Europe et cette fois ci et dans le domaine de la monnaie.

J’ai souvent expliqué dans ces lignes qu’elle était un bien commun a une population qui voulait vivre ensemble, c’est-à-dire a une Nation.

Chacun sait cependant que depuis bien longtemps existe en Europe une caste dont la volonté constante a été de briser ces communautés qui veulent vivre ensemble pour ne laisser que des individus face aux pouvoirs publics européens a qui toutes les souverainetés auraient été transférées et dont le pouvoir exécutif n’aurait pas besoin d’être élu.

Pour arriver à ce résultat, « ils » ont créé l’Euro, qui se révèle être un désastre sans précèdent pour les nations européennes. Mais ce désastre, une fois de plus les amène à avoir de plus en plus de pouvoir puisqu’ils ont acquis la possibilité d’acheter à leur profit ou au profit de ceux qui les soutiennent, avec de la monnaie qu’ils impriment librementtous les actifs crées par les citoyens européens depuis des siècles.

L’Euro a permis de fait le plus grand transfert de richesse qui ait jamais eu lieu dans l’histoire, de ceux qui travaillent vers ceux qui nous gouvernent, c’est-à-dire la plus grande spoliation de tous les temps, très supérieure à ce que les communistes firent en Russie en 1917.

Et ces spoliations risquent de s’accélérer avec le Covid ou l’on échange de la monnaie qui ne coute rien à produire contre de vrais « actifs ».

Vérifions avec les taux d’intérêts à zéro ou négatifs.

Imaginons que dans un pays il y ait trois populations

  1. La classe dirigeante, constituée des technocrates, ploutocrates et des media.
  2. Leurs clients, au sens Romain du terme, c’est-à-dire ceux qui vivent au crochet de l’Etat.
  3. Le reste de la population.

Pour pouvoir continuer à transférer de l’argent à leurs « clients » la classe dirigeante doit faire continuer à faire baisser le niveau de vie de la troisième population puisqu’il faut dégager de l’argent frais pour entretenir les clients.

Pour ce faire, il faut qu’elle explique qu’elle n’a pas le choix, que la situation est désespérée, et qu’il lui faut reformer les retraites, par exemple car elle sait fort bien qu’il ne faut pas qu’elle touche aux prébendes de la population numéro 2, qui pourrait soit se révolter, soit cesser de voter pour eux. Et donc la dernière chose que la population 1 veuille serait que l’on ouvre une enquête sur les malversations du type fraude à la sécurité sociale dénoncée par Charles Pratt. Mettre les taux d’intérêts à zéro c’est continuer à permettre le pillage de ceux qui travaillent, au profit des « clients », sans que la classe qui domine ait quoi que ce soit à payer. Les intérêts que devraient toucher les épargnants sont simplement versées aux « clients… » et tout est pour le mieux sans le meilleur des mondes.

En termes Marxistes, il existe donc une collusion objective entre première et deuxième « classes » pour continuer à piller la troisième, et le nouveau « Logos » permet de justifier « moralement » cette complicité au nom de la lutte au profit des minorités.

Et bien entendu, tout sera fait pour empêcher que la troisième classe s’organise politiquement, ce que Mitterrand réussit à faire en créant le danger Le Pen de toutes pièces et  ce que les media ont réussi à faire contre Trump.

Conclusion

Nos états sont tombés sous la coupe de forces délétères qui ne veulent en aucun cas le bien commun mais la seule préservation de leur pouvoir. Or la seule façon de virer cette classe parasitaire, c’est par le vote et donc la meilleure solution est pour les technocrates et ploutocrates de faire monter le plus possible le vote de nouveaux « dépendants » tels les nouveaux immigrés. Car le problème devient insurmontable si les chefs (la classe 1) et leurs clients (la classe 2) constituent ensemble plus de 50 % de ceux qui votent. C’est ce qui existe en Argentine ou au Venezuela depuis longtemps et qui rend un changement par le vote illusoire.

Et la longue agonie de la Nation peut alors commencer…

Il me semble qu’en ce qui concerne notre pays, qu’après 2022, tout retour démocratique au profit de la majorité historique deviendra…difficile, mais je suis peut-être trop pessimiste.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

101 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Ruben

    28 February 2021

    Mr Gave, ce que vous décrivez est le “post modernism”. Un concept créé par la gauche.

    Répondre
  • Meduse

    23 February 2021

    Cher charle sachez que ces gens de Bruxelles se sont placés loin des populations pour que nous ne puissions pas les atteindre avant on avais la possibilité de le faire quand il s’agit d’une nation !! Bruxelles nouveau Vatican d’obédience sociallo/ communiste avec les Klee vert leur élites tueuse le projet impérialiste et dictatorial de l’Europe de Bruxelles est l’expression de ce Vatican sur les pays européens non pas sur les pays hors zone européenne comme le font les usa ou chine ..

    Répondre
  • Meduse

    23 February 2021

    Cher charle la taxe puma mis en place sur la période hollande puis ratifiée par le conseil ministériel de macron avec un taux à 8% en plus des deux % 2 de csg soit 10 % d’augmentation !!! Puis ramenez à 2,5 % pour élargir la base de payement est un des moyen de financer l’aime la puna (cmu) 1 ,2,3 les socialistes cupide et méchant
    Et les communistes manipulateur et égoïste auront la peau des classe moyenne !! Par le biais de Bruxelle
    Si l’on questionne un gestionnaire de patrimoine celons lui saut à la marge sur les assurances vie ont est au maximum des impôts et taxes risque de décolecte et départ du pays des petit riches !!

    Répondre
  • Meduse

    23 February 2021

    J’étais dans les années 80/85 sur Paris et je peux vous assurer que Les Halles avec le bananas café le look des boite de nuits le marais les brasseries de bd saint germain étaient bondés de tranasexuel de drag queen le queen sur les champs élisée ect.. je côtoyais des hommos à la pelle des musique parlais de cela dés bain douches bref… actuellement comme charle gave le dit si bien on a politisé à outrance le devenir cette catégorie d’humains ? C’est irritant !!! Pour quoi ? Des idéologies ? Je suis un hetero et je suis pantois devant tous cela ?

    Répondre
  • Meduse

    23 February 2021

    Cher charles merci encore pour votre analyse qui celle que j’ai faite et ce que mon père a subit il en est mort !!! Malgré un niveau culturel haut ..
    je souhaiterais avec que nos nouveaux soviet bureau politique commission bruxelle et sa troïka ne ferme les frontières pour l’intérieur de l’Europe que vous nous donniez une liste de pays où nous exiler nous réfugiez avec nos avoir !! Leur besoin de pouvoir est grandissant et je pse que à force d’installer la peste rouge c’est la noire qui vas advenir et des guerres

    Répondre
  • José Manuel carvalho

    18 February 2021

    Voici un article très intéressant sur la situation actuel de Charles Gave, Président de L’Institut des Libertés.

    Répondre
  • Verzeaux

    13 February 2021

    à qui se rallier en 2022 pour renverser ce processus de collusion classe 1 classe2 au détriment des patriotes (le reste) ?

    Répondre
    • sylvain

      15 February 2021

      J’aimerais également connaître la réponse à cette question.
      À ma connaissance, il n’existe pas de réelles alternatives politiques en France. Tous sont socialistes. Qu’ils soient de droite ou de gauche, ils proposent globalement de poursuivre la même politique – c’est-à-dire jacobinisme et augmentation des dépenses publiques.

      Le moindre mal serait peut-être de voter pour un des rares partis politiques qui prônent la sortie de l’UE.
      Toutefois, pour être franc, je ne pense pas que le changement de pouvoir se fasse par les urnes…

    • Meduse

      23 February 2021

      Il n y as pas de possibilité ils ont tous tuer autour d’eux il n y a que eux et le vote est une masquerade

  • Ockham

    11 February 2021

    La gauche a épuisé tous ses slogans pourris avec Hollande. Si le tiers-état de souche se révolte, la noblesse doit aller chercher non pas des Suisses mais des Tchétchènes, des Turcs et des Africains en Libye. Elle va d’ailleurs les chercher avec des navires parfaitement équipés devant le port de Tripoli presque tous les jours ! Ferry sans ticket et sans-papier ! Un immigré c’est du travail bon marché pour payer des fonctionnaires dirigés par des fonctionnaires. Et pour notre élite, l’urgence c’est de donner le droit de vote à des sans-papiers. Aller chercher le sans-papier, le faire travailler toujours sans-papier et enfin lui donner le droit de vote après déclaration sur l’honneur de son identité, c’est la logique des communistes-socialistes, de la gauche, parfaitement synchrone et commune avec l’entrisme des salafistes. Ils n’ont plus de troupes, ils vont chercher des mercenaires. Ceci amène une levée brutale de l’autre coté. Pour rester au pouvoir il faut faire rentrer un maximum ou sauter à droite ! Au diable mes déclarations précédentes.

    Répondre
    • marc durand

      12 February 2021

      Ce n’est pas du communisme- socialiste, mais du libéralisme !
      Regardez Biden, il fait rentrer des clandestins.
      Et en Chine communiste, les frontières sont controlees, et ils ne font pas venir de la racaille.

    • breizh

      13 February 2021

      Biden est socialiste.

    • marc durand

      14 February 2021

      Biden est liberal progressiste (mondialiste). L’ouverture des frontières c’est du libéralisme.
      Dire qu’on peut être une femme avec un chromosome XY c’est du libéralisme progressiste.
      L’ecriture inclusive c’est du libéralisme progressiste.

      Toutes ces âneries n’existe pas en Chine communiste, ou socialiste comme disent les Chinois.

    • ilmryn

      14 February 2021

      Socialisme 100%.
      Le libéralisme n’inonderait pas d’argent volé aux nationaux les immigrés et ne prendrait pas des tas de mesures liberticides et spoliatrice à l’encontre des premiers.
      PERSONNE n’a donné son consentement par contrat pour les aides tout azimuth, les soins gratuits, les requisitions de biens publique, voir privé (hotels).
      Le “contrat social” était que l’état fournisse des service en échange d’argent, c’est un échange !
      Si l’argent va à des tiers, le contrat ne tient plus du tout et si on faisait des référendums sur le sujet, le résultat serait sans appel.
      Les français ne comprennent rien à l’économie, soit, mais quand il s’agit d’ouvrir son propre porte-monnaie, tout le monde est d’accord, les gauchistes en tête.

    • Charles Heyd

      14 February 2021

      Je réponds en fait à #ilmryn;
      tout à fait d’accord avec vous!
      Le libéralisme ne consiste pas à dire gratuitement de l’argent, l’autre des autres et sans leur demander leur avis de plus, ça c’est effectivement du socialisme!
      Et évidemment je ne parle même pas de toutes les mesures liberticides qui nous sont infligées depuis des années; mesures “libérales” comme dirait un autre intervenant #marc durand. Je suis toujours aussi ravi de découvrir que la Chine est un authentique pays libéral!

    • Charles Heyd

      14 February 2021

      oups: … à distribuer gratuitement l’argent, l’argent des autres …

    • marc durand

      15 February 2021

      Le libéralisme libertaire contre la vérité de l’homme
      https://youtu.be/KPxcy62tyrk

      En Chine socialiste et communiste, il n’y a pas de RSA, CMU, APL, CAF.

      Exactement comme je l’ai dit le libéralisme libertaire amènent au communisme.

      Le libéralisme libertaire amènent les monopoles, celui qui a plus de pognon achete ses concurrent, et impose ses vues, aussi bien économique que politique, on l’a vu avec la censure de Trump.

      Vous pensez un libéralisme qui n’existe pas, ou l’homme serait bon, responsable, mais cela n’existe pas dans la vrai vie. L’homme traverse en dehors des clous, l’homme fume (30% des cancers sont du au tabac), l’homme vole, l’homme depose ses déchets en bas de la rue ou dans le champ du voisin, l’homme se drogue…

      On peux le voir, qui defends les gafam, la légalisation de la drogue, la pma … : c’est les libéraux, suffit d’aller sur leur site.

  • Jiff

    11 February 2021

    Analyse frappée de bon sens, comme d’hab.
     
    Dans un tout autre ordre d’idée, M. Gave, vous qui faites souvent des interviews par vidéo-conférence (je viens de voir celle faite avec la chaîne NTD), vous devriez visionner ça (13′) : https://www.youtube.com/watch?v=2AecAXinars et sortir les outils 🙂
    NB: avec un chouia d’astuce, on peut facilement inverser la vapeur et transformer ça en prompteur – si ça vous intéresse, envoyez-moi un e-mail, car il existe un logiciel libre permettant le défilement à vitesse variable du texte voulu, ainsi que son inversion.

    Répondre
  • KATHERINE MAHEO

    10 February 2021

    Jamais la mondialisation que vous critiquez n’ été aussi efficace dans ce monde elle a sorti de la plus extréme pauvreté plus d’un milliard d’individus ce qui n’est pas rien le UK que vous chérissez compte plus de 14% de pauvres pas un exemple entre les classes sociales…les minorités ne font encore pas la loi….loin s’en faut tous partis confondus en dehors du FN

    Répondre
    • breizh

      10 February 2021

      encore faut-il s’entendre sur la définition des pauvres. Je ne suis pas sûr que la France est mieux lotie.

      les LGBT… sont encore une minorité, il me semble et pourtant ce sont eux qui font toutes les lois sociétales depuis 40 ans, lesquelles ne sont jamais soumises à référendum…

  • Denis Monod-Broca

    10 February 2021

    « Dans le langage courant, cela se traduisait par la formule « la réflexion précède l’action » »
    Les deux gnomes Plick et Plock, imaginés par Colomb (qui signait Christophe) font bêtises sur bêtises à la recherche du mot magique jusqu’au moment où ils le découvrent, ce fameux mot magique : « réfléchir avant d’agir ».
    Ah, si ce mot magique était mieux connu !…

    Répondre
  • CoinCoin

    9 February 2021

    ~ «C’est le processus qu’a fort bien décrit Bertrand de Jouvenel dans son immense livre « Du Pouvoir » : chaque décision du corps étatique n’a qu’un but : faire croitre le Léviathan, c’est-à-dire le pouvoir politique au détriment du peuple.»
    .
    La croissance de l’État est avant tout négative: c’est une inertie, une impossibilité à supprimer le moindre poste. Si vous supposez le contraire, que c’est une action positive, une volonté délibérée, alors c’est un «complot».
    .
    Jusqu’à présent, nous nous en sortions car la croissance démographique et la croissance économique était supérieure à la croissance de l’État.
    .
    Par ailleurs, rémémorons que, dans cet article https://institutdeslibertes.org/perfidealbion/ , il était montré qu’un gouvernement arrivait à supprimer des emplois (le fameux ratio 1 emploi public = 3 emplois privés).
    .
    .
    ~ «une dérive normale de gens qui veulent d’abord garder le pouvoir en utilisant tous les moyens mis a leur disposition qu’ils soient légaux ou …moins légaux. Il s’agit donc d’un processus parfaitement normal, qui existe depuis le début des temps et dont nul ne peut nier l’existence,»
    .
    Intéressant. Si tel est le cas, la monarchie semble marquer un point, non?
    .
    Par ailleurs, quid du PCC? Ou, de façon plus générale, du parti unique?
    .
    Dans les deux cas, on voit bien qu’ils n’ont pas recours à une clientèle extérieure, et en plus ils sont patriotes. Quid?
    .
    .
    ~ «Remarquons cependant que cette décision a eu pour effet principal d’augmenter massivement le pouvoir de l’Etat, c’est-à-dire celui de ceux qui ont refusée de choisir entre les deux mauvaises options et que cela n’est peut-être pas un hasard.»
    .
    Donc ce serait un «complot»?
    .
    .
    ~ «Au lieu de cela, nous déclarons que chaque vie « n’a pas de prix «, ce qui est une imbécillité logique : qu’est qu’on fait s’il faut choisir entre deux vies ?»
    .
    Attention mon bon sieur, pente glissante: tonton H. trancha effectivement cette question.
    .
    D’un point de vue catholique, nous ne sommes que les usufruitiers de notre vie, et Dieu en est le nu-propriétaire: tout meurtre (en ce compris soi-même) est un vol envers Dieu, et donc un péché. En cela, une vie n’a effectivement pas de prix temporellement: Dieu n’est pas vendeur, il n’y a donc pas d’offre, donc pas de marché, et donc pas de prix.
    Quant au choix, NSJC nous enseigne de nous occuper d’abord de notre prochain.
    .
    Enfin, quant au fait que, selon ceux qui nous gouvernent, la vie n’aurait pas de prix, pourtant le gouvernement expérimente le vaccin d’abord dans sur les vieux (et les trisomiques): Sud Radio @ 09m15S https://www.youtube.com/watch?v=2fcFa2xI6sY — Odile Launay: «On commence par vacciner les personnes les plus à risque de faire des complications, pour lesquelles on peut accepter qu’il y ait des effets indésirables.» (on est loin de toute conception chrétienne). Mais je ne comprends pas: je croyais que ils considéraient le fait de rester en vie quoi qu’il en coûte comme un absolu ultime indépassable?
    Certes, ils sont aussi idiots et incompétents, donc incohérents avec leurs propres croyances.

    Répondre
  • Pierre Audabram

    9 February 2021

    Explication merveilleuse de clarté. Une véritable pépite. Pourrais-je reproduire l’article dans la prochaine édition de mon blog ou, tout au moins mettre un lien ?

    Répondre
    • gave

      18 February 2021

      bien sur

  • Binitials

    9 February 2021

    Bonjour monsieur gave. Un detail qui me tarabusque sur cet excellent papier !!! Au debut du papier vous dites que : l’etat protege les minorites contre la tyrannie de la majorite ». il me semble plutot que l’etat impose a la majorité la tyrannie d’une minorité. Qu’en pensez vous ?

    Répondre
  • Shell

    9 February 2021

    Je suis un peu partager sur votre conclusion. Alors tout d’abord je me permet de dire qu’ils me semblent que l’Europe de Bruxelles se désolidarise entre eux vue qu’ils ont moins d’argent a se partager entre eux puisqu’ils ont piller presque tout ce qu’ils pouvaient. De plus les “naïfs” dans la populatoin verront qu’il n’y aura plus d’argent pour eux et donc accuserons les gens au pouvoir comme toujours…

    Ce qui me semble que la classe dirigeante actuelle sera au mieux lynchée, au pire supprimée. Par contre effectivement, la démocratie est partie pour de bons car il me semble qu’une fois on a mis le pied dans un système totalitaire on ne revient jamais en arrière. À moins que le système s’effondre totalement et à ce moment on peut (possibilité pas certaine et plus faible que celle d’un régime autoritaire) aller vers la démocratie.

    Il probable que l’on aura l’avènement d’un Poutine/Napoléon à l’européen qui a des idées complétement divergent de la classe politiques actuelles qui auront été jugées responsable pour que la classe bureaucratique puisse se délester des accusations en la reportant sur les dirigeant et leurs suivants.

    Est-ce une bonne chose ? Non car je valorise plus que tout la démocratie directe et que je préfère mourir pauvre mais libre que dans un régime autoritaire où ma vie est suspendue sans cesse sur la corde raide liée à l’absurdité ou l’arbitraire du régime (même le leader suprême doit regarder derrière lui pour ne pas se faire poignarder, Staline, Hitler, Néron, et beaucoup d’autre avait peur de se faire assassiner à juste titre [effet Iznogoud et autres raisons]).

    Mais dans le malheur j’aurais au moins une consolation (c’est une conviction forte) : la classe actuelle qui a semé et continué (des prédécesseurs) le chaos et la désolation (future) sera châtiée au moins deux fois dans leur existence. D’ailleurs ces mêmes qui prônent la surveillance et la globalisation à outrance verrons la dystopie en premier, ils ne pourront fuir nulle part sur terre (forêt, cave, mer), ni se faire oublier les paroles et les actions fausses (internet n’oublie jamais malheureusement) quand les comptes leur sera demander, car personne ne voudra endosser la responsabilité à leur place (il est très difficile d’accuser des personnes hors du pouvoir et du décisionnel dans ce cas précis) et comme c’était eux qui était visible à la manette ça tombera sur eux. Ils subiront le monstre qu’ils ont participé à finaliser…

    Répondre
  • Frilley

    8 February 2021

    Très belle analyse comme d’habitude.

    Répondre
  • FREDERIC GIROT

    8 February 2021

    Vraiment…?

    C’est sûr, on ne vous veut que du bien ! Et les banques ne vous veulent que du bien ! Tout ce que nos parents ont mis en place et qui fonctionnait, tant qu’on ne le sabote pas, c’était du vent !

    A vous lire, vous y avez, semble-t-il, vraiment une place dans cette jungle. Mieux vous l’appelez de vos vœux.

    La stratégie du choc de Milton Friedman, c’était certainement une théorie altruiste.

    Serviteur.

    Répondre
    • pabizou

      9 February 2021

      La prochaine fois, si vous n’arrivez pas à lire, suivez les lignes avec le doigt, ça vous laissera quelques neurones dispos pour comprendre ce que vous lisez et vous évitera de vous ridiculiser

  • Philippe

    8 February 2021

    Le pré carré Oligarchie-Etat-Politique-Mèdias est omniprésent: le soutien d’une majorité d’ irresponsables -assistés -pseudo productifs de la Ponction Publique lui est acquis . Le serf, le laboureur , le producteur en situation de concurrence doit lui seul combattre la précarité et devient minoritaire . L’abcès ne crèvera qu’ à la condition que les actifs votent avec leurs pieds . Tels les 150,000 huguenots qui ont quitté la France après l’ édit de Fontainebleau révoquant la tolérance religieuse . Alors la France sombrera totalement et renaitra dans la douleur .

    Répondre
    • CoinCoin

      9 February 2021

      ~ «L’abcès ne crèvera qu’ à la condition que les actifs votent avec leurs pieds .»
      .
      Ce n’est plus un problème d’ordre économique.
      Tant que c’était un problème d’ordre économique, c’est ce que je fis (afin de gagner ma vie honnêtement et dignement), en attendant et espérant vainement que le marigot s’assainisse.
      Maintenant, c’est un problème politique. Quand c’est politique, on rentre à la maison, et on entre en résistance. Pas de schisme, pas de sécession, un unique peuple, une unique nation. Et c’est à nous de nettoyer ces écuries d’Augias de toute cette vermine pédo-satanique.
      .
      Ma nation est la France Catholique, celle de St Rémi, Clovis, de Philippe II l’Auguste, de Saint Louis, de Philippe IV le bel, de Sainte Jeanne d’Arc, de Bossuet, de Blaise Pascal, de Richelieu, celle dont NSJC est le roi et le monarche en son lieu-tenant. Et si je me concentre sur les biens matériels, si je ne fais rien, il est certain que son existence passera. Une nation n’est vivante que si il y a des patriotes prêts à verser leur sang pour elle. Et je n’ai certainement pas à dire aux autres d’aller au front à ma place — l’histoire de la paille et de la poutre — c’est à moi d’y aller.
      .
      Quant aux protestants, cathares, vaudois, jansénites, etc., ce sont des hérétiques, violents qui plus est, qui organisent des michelades, des coups d’État, et des révolutions. Nous, les Français, nous avons été bien contents qu’ils partent, et avons été très satisfaits de la décision de notre roi Louis XIV — bon débarras.

  • Pierre Couëdelo

    8 February 2021

    Soyons un brin optimiste en ces temps moroses (mais néanmoins excitants) en se rappelant que la mort des idéologies leur est consubstantielle ; A force d’insulter le réel, celui-ci se rappelle souvent de manière brutale à leur bon souvenir.
    Voyons dans ce déni de réalité et la volonté de ces Prométhée de pacotille, l’expression d’un matérialisme et d’un scientisme finissant. Ils pensent avoir atteint le climax de la connaissance et se croient omnipotents. C’est là une bien grave erreur, d’une part, la vraie science a bien encore à nous apprendre et certaines découvertes risquent de surprendre et de bouleverser notre vision du monde (cf. les travaux de Roger Penrose sur les relations entre la conscience humaine et les lois de la physique, les travaux sur le temps de Philippe Guillemant…).
    2 mondes ou plutôt 2 futurs s’affrontent, le matérialiste & scientiste et un autre sans doute plus spirituel et déconcertant scientifiquement et économiquement.
    Sur le plan économique les partisans du futur matérialiste & scientiste en sont réduit pour innover et trouver des sources de croissance, à vouloir tordre le réel en transformant l’homme en une marchandise (transhumanisme), voir à le supprimer (IA utilisée de manière dévoyée). Finir avec une puce sous la peau, se voir greffé un disque dur à la base de l’occiput, être contraint d’acheter fort cher quelques points de QI ou avoir à faire à un cyborg pour se faire servir un café en terrasse est plus terrifiant qu’enthousiasmant.
    En parallèle, d’autres innovent en s’appuyant sur la réalité et en se servant d’elle de manière ingénieuse et en y incluant aussi souvent positivement le facteur humain (cf. les entreprise de Gunter Pauli, Buurtzoog aux Pays-Bas, dans le marché des prestations de soins à domicile, Interface dans les revêtements de sols aux USA, local motors toujours au USA…). Elles réussissent alors que le monde que nous promet M. Swchab a fort heureusement bien du mal à voir le jour.
    Merci à Charles Gave pour cette nouvelle publication. Ce sont à chaque fois de vraies pâtisseries pour l’esprit.

    Répondre
  • Stéphane Dupras

    8 February 2021

    Votre système de datation est en anglais… j’espère que c’est une contrainte technique insurmontable car pour des patriotes… pour une québécois l’anglais est souvant insupportable.

    Répondre
  • FREDERIC GIROT

    8 February 2021

    Sur le pouvoir et ses modes opératoires :

    Nous n’avons rien inventé. Vous parlez, Mr Gave, à juste titre de Ploutocratie (c’est à dire : la gouvernance par les plus riches seulement).

    Prenez la Rome antique : qu’elle soit Républicaine (de – 509 à – 27 av JC), ou bien qu’elle soit Impériale (jusqu’à + 475 pour l’empire d’occident). C’est une gouvernance de ploutocrates.

    Jules César est assassiné en – 44 av JC (aux Ides de Mars), pour avoir tenté l’instauration d’un pouvoir autocratique de type monarchique. Mais par qui est-il assassiné ? Par quelques dizaines de Sénateurs qui n’entendaient pas se faire dépouiller (dans quelle proportion l’auraient-ils été réellement ?), de leur privilèges de Ploutocrates. Aussi ont-ils ourdi un complot (eh oui…Un complot), visant à éliminer le dictateur. mais la période impériale est identique dans son principe : une aristocratie (le gouvernement des meilleurs), reconnait en met en place un Prince, un empereur; Charge à lui de faire la politique de cette élite ! Et mal lui en prend s’il s’en écarte….

    Je prends cet exemple historique simplement pour mettre en lumière que la prise de pouvoir par des ploutocrates actuellement (et je suis de votre avis), n’a en fait, rien d’une nouveauté dans l’histoire des hommes !

    Après la seconde guerre mondiale, les responsables politiques (en France du moins, mais ailleurs en Europe aussi), ont tenté de créer (et ils y avaient réussi je pense), une économie de type capitaliste contrôlée, régulée.

    Cette organisation de l’économie tirait des leçons de l’emballement économique des années 30, où, le capitalisme débridé et sans régulation nous avait amené droit dans un mur (bien sûr, sans oublier d’autres facteurs d’importance : la crise de 29, les clauses du traité de Versailles, le sentiment de revanche des allemands, du moins d’une fraction des anciens combattants, de la montée du communisme en Russie (“plutôt Hitler que les Soviets”… De la grande bourgeoisie Française capitularde par intérêts), etc….

    Après la seconde guerre mondiale, il y a eu de Gaulle (bien sûr, sa manière de se hisser au pouvoir en 1958 est à elle seule un sujet de thèse…). Reconnaissons-lui ceci : il ne s’est jamais compromis avec les Hitlériens, a pris le parti de lutter contre eux dès le début et à permis de redonner à la France une place sur l’échiquier international à une époque de son histoire où elle menaçait d’être transformée en colonie américaine !

    Et puis, il y a eu un “après de Gaulle”….

    Epoque dans laquelle nous sommes toujours, hélas, englués…Epoque de je dénomme à titre personnel : “l’ère des crapules” ou des “canailles” si vous voulez.

    Le loup est entré dans la bergerie avec Pompidou. De Gaulle s’est gravement trompé à son sujet, le croyant “inoffensif”, or, en plus de son engagement politique fort ancien (dès 1946), il rentre en 1953 à la banque Rothschild.

    A partir de là (mais ce n’est que mon avis), nous allons assisté à des séries de manœuvres n’ayant pour unique but que de nous faire passer d’une économie raisonnée à une économie “loi de la jungle” (Milton Friedman l’un des théoriciens), par des séries de réformes en cascade (une entre quantité d’autres : emprunt de l’Etat auprès de banques privées : 1973, Pompidou et Giscard. Préalablement l’Etat Français empruntait son argent auprès de la banque de France à taux zéro).

    Ère Mitterrandienne : ou “comment se faire élire président de la république en tant que socialiste”, quand on demeure un homme aux convictions d’extrême droite (la montée du Front National en témoigne. C’est d’ailleurs une belle démonstration de machiavélisme politique).

    Sarkozy : ou comment jeter dans la boue la décision par référendum (celui de 2005 sur l’Europe), d’un peuple “souverain”…..

    Et nous en sommes désormais à un gouvernement qui décrète “l’état d’urgence sanitaire”, les pleins pouvoirs au chef de l’Etat (?!!), pour une question d’ordre sanitaire…!

    Pourquoi diable, pour une question d’ordre sanitaire priver les Français de tout débats démocratiques ?!

    Et transformer l’Assemblée Nationale et le Sénat en “musées” (impossible à visiter en plus !), ou en “oui-oui land” !!

    Rappelons-nous du mouvement populaire des Gilets Jaunes, initié en novembre 2018 et de la manière dont ce mouvement s’était répandu à travers les 5 continents ! Et notamment en Europe, en Amérique du Nord et du Sud.

    Qui se souvient de l’initiative populaire du RIC ? Référendum d’Initiative Populaire, proposé par les “Gilets Jaunes”. Qui se souvient, comme moi, d’avoir vu des Gendarmes auprès des Gilets jaunes (je veux dire “avec eux”. C’est dire si, pour l’Etat, il y avait “péril en la demeure”…).

    Je trouve donc que cette pseudo pandémie tombe vraiment “à pic”, arrive vraiment trop bien à point nommé….

    Interdiction de se réunir ,

    Interdiction de manifester,

    Interdiction de sortir, puis interdiction de sortir au-delà de 18h00 (couvre-feu : méthode digne d’un régime totalitaire),

    Interdiction de se rendre au cinéma, au restaurant, dans un musée, de faire du sport (ça : c’est pour l’aspect punition. Histoire de bien faire comprendre qui est le maître de cette république négrière).

    Certains, benoîtement, naïvement jouent les étonnés autour de moi : “mais regardes ailleurs, ils ont les mêmes problèmes sanitaires !).

    Eh bien non ! Déjà c’est totalement faux ! Allez donc regarder si Madagascar ou le Vietnam affichent autant de cas, autant de décès.

    Non, c’est perdre de vue que cette psychose covidienne est entretenu principalement dans les pays d’économie de type libérale débridée (type loi de la jungle). Elle sévit donc dans de nombreux pays !

    En fait, ce type d’économie, dont les chantres, les ténors sont des gens dénués de tout scrupules. dont l’idéal politique se résume à ceci : ZÉRO ! Mais qui n’ont qu’un idéal : celui de leur portefeuille et des moyens pour l’engraisser encore davantage.

    Ce type d’économie donc a une ennemie jurée : la Démocratie (et le peuple).

    Depuis que nous avons lâchement lâcher la bride à ce cheval fou, nous assistons impuissant à la chute inévitable qui s’annonce !

    Quoi d’étonnant donc que réalisant que le chant du cygne se précise à grands pas, qu’ils aient ces réactions totalitaires ?

    Il en a toujours été ainsi, de toute époque…

    A nous de le réaliser, d’en convaincre les autres (les gentils, les naïfs ou les moutons. prenez le terme qu’il vous plaira), et d’organiser les moyens de la résistance !

    Bonne journée à vous !

    Répondre
    • traderidera

      8 February 2021

      ” “loi de la jungle” (Milton Friedman l’un des théoriciens)” … Lisez donc “Capitalisme et Liberté”, de Friedman, au lieu de répéter les arguments mensongers de ses adversaires, ennemis du libéralisme raisonné et modéré, dont Friedman est un éminent représentant… Vous y trouverez entre autres choses l’évocation du fameux revenu universel (mais sa formule n’est pas du tout celle de M. Hamon) : on fait pire comme promoteur de la “loi de la jungle”.

    • ilmryn

      8 February 2021

      Type “loi de la jungle” pour l’état le plus gros au monde, 1er mondial pour la fiscalité, 1er pour le nombre d’élus par habitant, 71ème pour la liberté économique avec un code du travail 227 fois plus gros que le code suisse et un total énorme de 12’000 lois et 280’000 décrets…
      Il fallait oser !
      Typique du mal français : le pays s’enfonce dans l’économie planifiée soviétoïde dirigé par une énorme bureaucratie et le diagnostique est “c’est la faute du libéralisme”, donc l’idéologie qui est précisément contre la bureaucratie, contre le contrôle, contre le manque de liberté social et économique.
      .
      Je ne comprends pas comment au milieu d’un énorme état liberticide, certains arrivent à clamer que c’est la faute de la “dérégulation” ou “la loi de la jungle”.
      .
      Mais sans rien y connaitre, ça n’a aucun sens ni logique !!??

    • Theo31

      9 February 2021

      La loi de la jungle, c’est Pol Pot, Hitler, Mao, Staline pour ne citer que ceux qui ont exterminé le plus.

    • Franck

      10 February 2021

      Bonjour,
      La loi de 1973. À ce sujet, c est fou à quel point le fait de tenir compte que d une seule variable comme le taux d intérêt démontre à quel point ceux qui dénoncent l application de cette loi comme la principale cause de l endettement et de tous nos malheurs sont vraiment nul en finance.
      Comment peut on ne pas tenir compte des innombrables autres variable explicative et chocs exogènes et conjoncturel de l époque des taux de croissance choc pétrolier, inflation à l époque de la période de régulation suivie de la dérégulation. S il vous plaît faites un effort et aller vérifier par vous même, à la limite, que vous nous parliez de la periode de la répression financière qui va a suivie la seconde guerre mondiale comme solution ça peut passer, critiquer la période de dérégulation qui a suivie également, mais encore faudrait-il t il tenir compte des manipulation taux de e change par la chine, de l augmentation continue du poids des états occidentaux, etc .
      Il y a tellement de paramètre que la loi de 1973 n est finalement responsable de rien du tout. Les taux d intérêts ont toujours exister bien avant et après la loi de 1973.
      Par contre sur le plan politique cela a posé des problèmes a fait naître des conflits d intérêts quand l innovation financière s est internationnaliser que les banques ont grossit jusqu’a empêcher les organismes de régulation de prendre des mesures pouvant affecter des banques exerçant une pression constante sur les gouvernements puisque qu elles interviennent directement sur le marché primaire.

    • Jean

      10 February 2021

      Il est particulièrement malin de la part d’une économie “libérale débridée” , dont la prospérité est basée sur le libre échange, d’avoir mis en place, en raison de la pandémie, un tel moyen d’entraver le libre échange…

  • annie flament

    8 February 2021

    Merci Monsieur Gave pour l’excellence de vos travaux, avis et articles !
    A tous ceux qui ne l’ont pas vu : regardez la vidéo sur ce site : “La nouvelle idéologie dominante. Mathieu Bock-côté – Charles Gave” : brillantissime !!!

    Répondre
    • Florence Aubry

      9 February 2021

      Merci à l’Institut des Libertés et à Charles Gave. La vidéo dont vous parlez est géniale et met en lumière le mode de pensée de nos chères élites “woke”. Je vais suivre les travaux de Mathieu Bock-côté que j’ai découvert à cette occasion. A consommer sans modération! !

  • PR

    8 February 2021

    La seule bonne réponse du 3eme groupe est de faire collusion sur un plan d’émigration: si les gens brillants quittaient tous vers le même pays, ils pourraient contrôler ce pays et devenir un ptit paradis

    Répondre
  • BKK

    8 February 2021

    Fulgurante analyse avec des conclusions terrifiantes , la question est, devrait t’on se débarrasser maintenant de cette caste composée d’usurpateurs idiocrates corrompus ou les laisser s’auto annihiler par eux même ?

    Répondre
  • Armelle

    8 February 2021

    Recrutement de transgenres ce serait protection d”une minorité ?? Ça veut dire quoi? Les transgenres seraient protégés au sein de l’armée?? Ils n’iaraient donc pas au front?

    Ce ne serait pas plutôt non discrimination de gens tout aussi capables de défendre leur pays que les autres ”minorités ” noirs, asiatiques, bègues, rouquins, arabes… ?

    Répondre
  • Armelle

    8 February 2021

    L’armée américaine recrute des hommes et des femmes quelque soit leur orientation sexuelle. Je ne comprends pas pourquoi et comment le recrutement de transgenres se ferait ”au détriment de la majorité” ou ”mettrait en danger la survie de la majorité ou le moral de l’institution militaire”. Pouvez vous developper?

    Répondre
    • gave

      8 February 2021

      Les soldats vivent dans des casernes
      Il ya maintenaat des casernes pour homme et des casernes pour femme
      Fort bien
      Vous metetz le soldat transgenre ou ?
      CG

    • DrStefool

      8 February 2021

      Pour les fameux 3 jours, nous avons passé un test psychologique…et un entretien avec un psychologue. Certains de mes camarades de chambrée ont été réformés, P3-P4, parce qu’ils n’étaient pas spécialement “équilibrés” (on murmure qu’une partie d’entre eux l’a fait expres mais c’est une autre histoire).
      J’ai eu a commander des soldats pendant mon service militaire. Il y a des éléments “aux limites” qu’on finit par laisser partir en cours de route, parce qu’ils transpirent ou expriment un mal-etre. Et un élément qui se sent mal avec un fusil entre les mains, ca peut faire de gros dégats sur un pas de tir.

    • Franck

      10 February 2021

      Vous mettez le soldat transgenre où 😂. Le monde est devenu fou. Faut il en rire ou en pleurer. Je ne sais plus vraiment.

    • Daniel

      10 February 2021

      L’armee americaine pourra peut-etre demander conseil a l’armee israelienne (on est d’accord, pas une armee de parade), qui integre des personnes transgenres dans ses conscrits :
      https://time.com/4421400/transgender-u-s-military-israeli-army-idf/

      Ou bien encore a l’armee francaise, qui n’a jamais interdit les personnes transgenres.
      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-armee-francaise-parmi-les-plus-tolerantes-au-monde-envers-les-personnes-lgbt_1493938.html

      Accessoirement, les ‘barracks’ des militaires americains ne sont plus des dortoirs avec des hamacs, comme on le voyait dans la serie ‘Tetes Brulees’, ou bien comme sur le porte avion Clemenceau en 1963. Ce sont plutot des chambres d’etudiants.
      https://www.wbdg.org/building-types/unaccompanied-personnel-housing-barracks-1
      Et tous les militaires ne logent pas en caserne.

      Enfin, tous les militaires sont pas affectes a des unites de combat. Il y a des comptables, des cuisiniers, des medecins, des ingenieurs electroniques…

      Mais bon

      Bien a vous

    • Charles Heyd

      10 February 2021

      Moi aussi j’ai passé les “trois jours”; c’était à Commercy, dans la Meuse (dans les années 60);
      au fur et mesure qu’approchait ce grand RDV, les langues commençaient à se délier; non pas que le fait de devoir se tenir en slip à la queue-leu-leu en attendant de passer chez le toubib en effrayait plus d’un, mais on racontait aussi des tas d’histoires extravagantes; et effectivement, comme moi, beaucoup sortaient de leur cocon familial pour la première fois et découvrait le “monde”!
      Les P3 et P4, c’était ensuite la plaisanterie favorite quand il s’agissait de justifier ou d’expliquer pourquoi untel était écarté de tel ou tel poste; je ne comprends pas pourquoi on a pu supprimer un tel outil (les trois jours et le service national) qui permettait aussi de déterminer le nombre d’illettrés et, je ne ne crains pas de la dire, d’asociaux voire de déviants!

    • Charles Heyd

      11 February 2021

      Je réponds en fait à #Daniel;
      Allez donc faire un tour sur un sous-marin, vous verrez des chambres d’étudiants (celles du Cdt, Second et un ou deux officiers supérieurs); pour ma parts je préférais ma chambre d’étudiant du Neudorf à Strasbourg à la fin les années 60!
      Je n’en suis pas sûr, mais cela m’étonnerait que sur le Clem il y avait encore des hamacs mais surement des chambrées de 30 voire 40 “bannettes”; et là non plus ce n’était pas des chambres d’étudiants! Certes, sur le CDG c’est mieux!
      Et cela m’étonnerait aussi que les bivouacs au fin fonds du désert malien soient des chambres d’étudiants!

  • de VEYRAC Philippe

    8 February 2021

    Merci à Charles Gave. Je vais garder ce texte et je le diffuse. Nous ne pourrons pas dire : je ne savais pas et je n’ai pas voulu ça. J’ai bien peur que cette confiscation de la démocratie se fasse un jour au profit de l’islamisme comme on le voir aujourd’hui à Trappes, ville perdue pour la France comme est venu l’expliquer ce professeur de philosophie d’un lycée de Trappes, menacé de mort par la population qui vit à l’heure islamiste.

    Répondre
    • Robert

      9 February 2021

      Cette confiscation de la démocratie est le fait d’un ordre financier, mondial et supranational, ouvrant une brèche dans laquelle se faufile l’ islam politique. Sera-t-il récupéré par ce gouvernement mondial en gestation, ou y aura-t-il un affrontement à terme ?
      Je penche pour la deuxième option…

  • Khaled

    8 February 2021

    Maître Charles, la troisième classe ne trouve plus de représentant et je pense que vous le bon candidat (malgré que je déteste les éloges) mais l’heure est grave. Un conseil, ne nouez pas des alliances avec des politiciens existants, la troisième classe a voulu du sang nouveau avec Macron et elle en était bien servie! Mais l’idée de la nouveauté est toujours d’actualité depuis Chirac : plus de droite (Sarkozy), plus de gauche (Hollande) et plus d’Etat liberticide et incompétent (Macron).
    Vous avez toutes les compétences pour mener la bataille sans compter sur une alliance.

    Répondre
    • CoinCoin

      9 February 2021

      Probable. Néanmoins, en tant que personne, être seul serait exténuant. Le pauvre en mourrait d’épuisement avant terme.
      .
      En outre, une fois élu, il aurait besoin d’une équipe et d’une base.
      .
      Je pense que son approche mérite de l’intérêt. Rassembler des intellectuels lui donnera de la légitimité et de la visibilité. Vous savez, bien des gens sans courage ont besoin d’assurance. Et cela accorderait du crédit.
      .
      De plus, une base paraît nécessaire. Il faudrait avoir des députés dans toute la France, parcourir les circonscriptions, aller soutenir le candidat, faire un petit discours, se mettre à côté de lui. Là, Florian Philippot paraît intéressant.
      .
      En plus, autant que faire se peut, il faudrait effectivement avoir un moyen pour contrôler la triche et le comptage de voix. Ce qui nécessite d’avoir des gens présents dans les bureaux de vote.
      .
      Il faudra bien former un gouvernement et avoir une majorité parlementaire. Reste que la fraude empêchera toute personne non approuvée d’arriver là-haut. Qui vivra verra.

  • Student of Liberty

    8 February 2021

    “L’Euro a permis de fait le plus grand transfert de richesse qui ait jamais eu lieu dans l’histoire,”

    Le franc l’aurait-il empêché? Ce sont les mêmes qui sont aux manettes et ne respectent pas les règles qui ont été mises en place (le financement des gouvernements par la BCE n’est autorisé que si l’on ferme les yeux), il me semble.
    Corrélation ou causalité? Je ne suis pas certain que l’euro soit coupable sur ce point-ci (d’autres, sans aucun doute).

    Répondre
    • Robert

      9 February 2021

      Lisez ” Le piège” de Jimmy Goldsmith, écrit en 1993, et publié chez Fixot. Tout y est !

  • vincent herrmann

    8 February 2021

    Vraiment claire et précis. J’adore.
    Toutefois je tenias à vous soumettre mon étonnement lors de la dernière vidéo ou vous avez montré une incohérence dans vos propos.
    En effet vous n’êtes pas sans connaitre Milton Friedmann et sa théorie de la destruction des nations pour le bien etre des oligarques ou autres fossoyeurs. Et pourtant vous traitez Margareth Tatcher comme une femme très intelligente.
    Comment pouvez vous mettre sur un pied destal un membre des Chicago Boys puis une semaine suivante faire un tel document.
    Ou l’on est pour la destruction de la Nation et le transfert aux “meurtriers” ou pour le Peuple en lui rabachant que nous sommes dans une dictature et que tout est fait pour assassiner le Peuple et la Nation.
    Bien que vous soutenez aussi la théorie de la destruction créatrice en parlant des sociétés.
    Appliquez vous cette théorie aussi aux Pays ?
    Un dernier point : pourquoi n’invitez vous pas des gens qui expliquent clairement la situation comme Hillard ou Valérie Bugault ? Ce sont des points de vue qui donnent un sens à ce qui se passe sans blablater sur les conséquences.
    Merci pour ce que vous faites pour nous !!!! Chapeau

    Répondre
  • germain

    8 February 2021

    Il faudrait un tsunami qui renverse les ploutocrates et l’élite, le covid 19 pourrait être celui-ci même s’ils l’ont provoqué intentionnellement, ce serait le serpent qui se mord la queue.
    Quand aux prochaines élections d’importance, l’élite va chercher à confisquer le vote des électeurs car je suis convaincu que Macron et compagnie (les banques) vont vouloir placer un homme ou une femme à eux au pouvoir.
    Dès que le peuple bouge une oreille, l’élite le traite de populiste pour le faire taire. Le ficelle est usée mais ils vont encore essayer…

    Répondre
  • sangmelima

    8 February 2021

    Mais ça fait déjà un sacré bout de temps que des esprits considérés comme “irrationnels” alertent sur cette approche des causes humaines d’actions mortifères à terme !
    Il est heureux que des esprits ouverts comme celui de Mr Gave les rejoignent. Et si l’on étudie encore plus à fond et plus élargie les méfaits qui nous affligent depuis un an (rien qu’avec le delirium covidis) on finit par comprendre enfin ce que voulaient dire tous les “illuminés” (et non illuminatis des conspis de base) qui ont pondu des textes souvent obscures voire hermétiques pour la majorité. Le langage symbolique systématiquement utilisés dans les grands textes religieux ou spirituels ne dit rien d’autre que ce que M. Gave et son collègue Franck Pengam viennent de publier l’un et l’autre.
    Les véritables raisons des grands événements mortifères humains (dont la pseudo pandémie covid) sont d’origine humaines et ont toujours comme objectifs la pérennisation des avantages et privilèges d’une ultra minorité detenant déjà le Pouvoir.
    Pour soumettre une masse (les peuples) auxquels on raconte des contes depuis des siècles (démocratie, bien commun, bien être et bla bla bla) il suffit de provoquer un événement traumatique suffisamment argumenté (quitte à user et abuser de mensonges énormes) pour la transformer en troupeau tremblant.
    Le problème c’est que cette méthode vieille comme le monde humain fonctionne toujours aussi bien…
    S’éveiller est une affaire toute personnelle et rare sont ceux qui ont le courage de la faire. Le confort infantilisant est trop douillet. Être un guerrier noble ou une femme élevée n’intéresse qu’une poignée d’humains…

    Répondre
  • Lessstate

    8 February 2021

    Compte tenu de ce que nous pouvons observer aux Etats-Unis, où les dissidents du type de ceux qui lisent cette lettre sont littéralement poussés hors des espaces de débat public, l’urgence consiste à imaginer et construire une alternative à Twitter, YouTube et autres. J’ai bien conscience de la difficulté de la tâche, il suffit de connaître l’histoire du sabotage de Parler pour comprendre. M. Gave, votre Institut, votre chaîne Youtube, dépendent de ceux que vous dénoncez. Lorsqu’ils se lasseront de votre outrecuidance, ils couperont tranquillement votre micro, même si, comme à l’époque de Voltaire, vous aviez l’idée de parler depuis la Suisse. Je ne vois rien de plus urgent que d’anticiper cela.

    Répondre
    • sangmelima

      8 February 2021

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Permettez un petit ajout… Voltaire n’était la noble âme qu’on nous dépeint depuis des lustres. L’homme n’était pas sot, à l’évidence, mais son intolérance à tous ceux qui ne pensaient pas comme lui était à l’aune de sa prétention. Voltaire n’hésita pas à attaquer, souvent méchamment, ses opposants. Il détestait l’église (on peut le comprendre pour certaines choses) mais il contribua à créer un autre de religion (celle de la Raison !) en admirant largement l’esprit anglais… du côté perfidie il eut des maîtres…

    • bris

      8 February 2021

      Tout à fait d’accord .

    • PierreT

      8 February 2021

      Je suis totalement d’accord avec cette remarque.
      Je rajouterais même que, si j’étais “ceux d’en face de nous”, je profiterai de cette période où il nous est encore donné la possibilité de nous exprimer pour repérer de façon extensive “Qui cause de quoi avec qui et en dit quoi”.
      Et une fois repérés, ca reste inscrit dans la durée.

    • Jordi

      8 February 2021

      En alternative à Twitter, il y a Gab.com

    • Jean Aymard

      10 February 2021

      Vous n’avez pas tort mais vous n’avez pas tout à fait raison. À l’heure où tout s’achète ou se rachète, créer une alternative à Twitter, Youtube et autres, ne serait que le moyen de contourner (provisoirement) la censure. Il faut simplement se débarrasser de tous les outils pour ne plus avoir à les lire. Pour les atteindre, il faut leur taper là où ça fait mal; au porte-feuilles en commençant par aller rendre son abonnement internet, mobile et tout moyen de communication. Ne plus pouvoir communiquer est leur hantise. “Il faut vivre avec son temps”, certes et je ne pense pas avoir eu une bien meilleure vie que mes aïeux.
      Être branché aujourd’hui, c’est être déconnecté.

  • michel hasbrouck

    8 February 2021

    Certes, mais Rome avec son système clientéliste ont disparu un jour, et le pouvoir du peuple n’a jamais existé…

    Répondre
  • marc durand

    8 February 2021

    Il n’y a pas que les medias qui sont associes aux ploutocrates, mais toutes les grandes multinationales en situation de monopole ou duopole. La semaine dernière c’etait un fabriquant de soda qui poussait a utiliser des avocats de la diversité au lieu de blancs.

    Les urnes ne changeront rien, pour leur faire du mal, il faut les taper au portefeuille, c’est a dire consommer d’autre marques, comme l’a dit Steve Bannon, les conservateurs doivent se mettre en hibernation de consommation.
    Et comme Coluche l’a dit, si les gens n’achtent pas, ca se vendra pas.

    Répondre
    • sangmelima

      8 February 2021

      Exact. Et vous, est-ce que vous achetez des trucs, des choses et des machins comme la plupart des individus de ce pays ??

    • marc durand

      8 February 2021

      @ Depuis l’election de Trump en 2016, je sélectionne tout ce que j’achete, toutes les marques qui prônent la diversité, sont supprimée de ma liste de course. (meme chose pour les série télé).
      Et je fais des economies ! Je préfère l’argent dans ma poche que dans la poche de mon ennemi.

  • Robert

    8 February 2021

    “Un pessimiste est un optimiste réaliste.” (Winston Churchill).
    M. Gave, vous êtes donc un optimiste réaliste.
    Je partage votre conclusion, notamment votre vision des “trois populations”.
    Il est clair qu’en France et dans un certain nombre de pays “libéraux” la démocratie n’est plus qu’une apparence. Une ploutocratie supranationale est au pouvoir et il sera difficile de la déloger.
    Les citoyens d’aujourd’hui ne seront plus que des consommateurs demain. C’est vraiment un avenir “à la chinoise” qui nous attend… Pas seulement dans le domaine sanitaire !

    Répondre
    • Robert

      9 February 2021

      @Marc Durand : Des faits, rien que des faits : un parti unique qui n’a plus de communiste que le nom, des opposants politiques – même milliardaires ! – qui disparaissent du jour au lendemain…
      Désolé, mais en ce qui me concerne, le système politique chinois n’est pas une alternative souhaitable à nos démocraties défaillantes.

    • marc durand

      9 February 2021

      @Robert
      Ca me gene pas, la politique chinoise va dans le sens qui me convient : je peux gagner du fric, les terroristes sont executes, refus de l’immigration de BAC -15, maintient de la famille…
      Quand a Jack Ma il est sortie de son silence, quand sa société ANT prête 60 fois ses fonds propres, ca s’appelle un risque systémiques. Les Chinois ont eu raison de le ramener a la réalité.

    • Charles Heyd

      9 February 2021

      Je réponds en fait à #marc durand;
      les Allemands dans les années trente ne votaient pas pour le parti de Hitler parce qu’il préparait une dictature impitoyable mais parce qu’il leur promettait du travail et de quoi manger et, accessoirement, de mettre fin ou des limiter les privilèges et richesses de la “juiverie” internationaliste (en France on appelle cela la redistribution de richesses indues);
      on (nous) avons vu la suite: un Führer, son Reich de 1 000 ans, les camps (d’extermination) pour ceux qui n’étaient pas de son peuple ou de son avis!
      Xi commence déjà très fort: Führer à vie, des camps (de travail et de rééducation) pour les Ouïgours, la mise au pas de certains oligarques, et la suite viendra au fur et à mesure;
      jusque là cela vous arrange, grand bien vous fasse!

    • marc durand

      10 February 2021

      @Robert
      Partis d’opposition ? vous parlez des trucs comme biden qui est en train de détricoter tout ce que Trump a fait ?
      Ca s’appelle faire 2 pas en avant et 3 pas en arrière, heureusement qu’en Chine, on a pas de Piketty, BHL, Besancenot, Arlette, Merluche, Attali …

      Les Chinois ont abandonnés il y a longtemps l’idéologie, ils font de l’economie basé sur sur les faits.

    • marc durand

      12 February 2021

      @Charles Heyd
      Les camps de travails Ouigours, c’est de la propagande occidentale.
      Quand aux oligarques, ils ne sont pas supérieur aux lois chinoise, certains deviennent mégalo (Jack Ma) il n’a pas de License bancaire et fait des prêts 60 fois supérieur a ses fond propre.
      D’ailleurs une manif hier devant sa maison a Hong kong, ils n’a pas payer ses ouvriers depuis 6 mois !

  • Gerldam

    8 February 2021

    J’ajouterai que le pouvoir, ayant baissé volontairement le niveau de compréhension des citoyens au moyen d’un quasi monpole sur l’Education et abouti au fait que les jeunes d’aujourd’hui sont de plus en plus nuls (on donne littéralement le baccalauréat à tous à présent), ceux qui comprennent vraiment ce qui se passe sont souvent des gens de votre génération, qui n’ont que peu d’années devant eux.
    Pensez-vous qu’on pourra faire quoi que ce soit d’autre que de lamenter que la France soit devenue la Grèce d’aujourd’hui quand tous ces étudiants en histoire de l’art, en services sociaux divers et variés seront les forces vives (grand éclat de rire) de la nation?

    Répondre
    • Aurelien

      8 February 2021

      Pardon, mais c’est les jeunes qui subissent cette situation : délinquance, prix du logement.
      Et c’est la génération de Mr Gave qui vote massivement pour la ploutocratie et la protection de ses retraites.

  • Résistant Valaisan

    8 February 2021

    Tout est dit ! Dans la droite continuité de votre dernière excellente vidéo.

    Heureusement, les voix dissidentes s’élèvent.

    Le rappeur Tom MacDonald, qui dit la même chose que vous en substance, est toujours sur YouTube.

    https://youtu.be/I6FmwBPDT-w

    ….entre lui et 50 Cent qui a soutenu ouvertement Trump, il se passe des choses intéressantes dans la Rap Culture US.

    MERCI POUR CE QUE VOUS FAITES.

    Répondre
  • Oblabla

    8 February 2021

    Excellent papier ! Qui démontre malheureusement la situation délétère de ce pays. La concrétisation de l’ineptocratie. Rappel :
    L’ineptocracie est un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d’un nombre de producteurs en diminution continuelle.»

    Répondre
  • Pequod

    8 February 2021

    Plus personne ne vote dans ma famille depuis quelques temps , parents, enfants compris .
    Absence d’offre, candidat ‘normal’ éliminé par surprise etc … Le poids de la masse des Classe 1 et 2 étant irrésistible mes familiers préfèrent se consacrer pleinement à leurs activités professionnelles sans broncher
    .
    Le billet de CG tombe à pic , comme à l’habitude pour expliquer un sentiment diffus

    Répondre
    • bris

      8 February 2021

      Si tu ne t’intéresses pas à ce qui se passe autour de toi, alors tu es responsable de ce qui se passe !
      Ken Follet.

    • CoinCoin

      9 February 2021

      Voter est tout de même conseillé car c’est une méthode pacifique et qui leur complique la vie (à défaut, voter blanc).

  • Lesybarite

    8 February 2021

    Changement par le vote?..
    Il suffit de regarder en détail ce qu’il s’est passé aux États-Unis avec les machines de vote dominion pour comprendre que c’est devenu illusoire..
    J ai d’ailleurs l’impression qu’on nous prépare déjà à une candidature Christine Lagarde..

    Répondre
    • Moi

      8 February 2021

      Qu’est ce qui vous fait penser cela Lagarde ?

  • Charles Heyd

    8 February 2021

    Je crains fort qu’en 2022 on n’ait plus le choix pour renverser la vapeur!
    Depuis maintenant 20 ans au moins on n’a plus le choix qu’entre un bonnet blanc et un blanc bonnet ou entre un nazi (en l’occurrence une nazie, comme dirait ceux et celles qui dénigrent Michel Onfray) et un vrai démocrate, jeune et plein de talents! On a vu le résultat.
    Je suis d’un naturel pessimiste et donc je ne crois pas que vous soyez trop pessimiste mais comme souvent dans vos billets, réaliste, tout simplement.

    Répondre
  • breizh

    8 February 2021

    “tout retour démocratique au profit de la majorité historique deviendra…difficile”

    je crains que ce ne soit déjà le cas depuis 1974 ?

    Répondre
  • Daniel

    8 February 2021

    Bonjour,

    Je vous rejoins en effet sur ce dicton tres connu: ‘ma perception est ma realite’.

    Et personne n’y echappe il semble.

    Par exemple, si je calcule de mon cote la mortalite en France du Covid-19 pour les gens qui l’ont attrape, j’utilise les chiffres du site ‘Sante Publique’, avec 3 337 048 cas, 78 965 morts (07/02), ce qui me donne 2.36%, 10x plus que 3 pour mille. Ma perception, ma realite.

    Si je regarde la liste des Executive Orders de Biden depuis son investiture, la decision sur la reintegration des ‘conscrits transgenre’ (en fait, des volontaires bien sur, la conscription ayant disparue en 1973 aux USA) est 31e, passee le 25 janvier. Donc pas la premiere, le premier groupe de EO ayant ete passe le 20 janvier. Ma perception, ma realite, encore.

    Etc, etc.

    La diversite de perceptions et de realites est donc bien reelle. Bon, c’est vrai que certaines realites sont plus solides que d’autres pour batir une demonstration, mais pourquoi pas, tout ceci est divertissant.

    Bien a vous

    Répondre
    • Armelle

      8 February 2021

      Voilà!

    • gilles

      9 February 2021

      le taux de mortalité (ou taux brut de mortalité) est le rapport entre le nombre annuel de décès et la population totale moyenne sur une période et dans un territoire donné.
      Le taux de létalité (souvent dit létalité) est la proportion de décès liés à une maladie ou à une affection particulière, par rapport au nombre total de cas atteints par la maladie. Gave écrit sur la mortalité vous sur la létalité.

    • Daniel

      11 February 2021

      Gilles,
      Le texte ci dessus mentionne expressement, je cite: ‘…que la mortalité pour ceux qui l’ont attrapé est d’environ 3/ 1000…’. Mortalite pour ceux qui l’ont attrape – c’est en effet le taux de lethalite (vous avez raison sur le mot). Mais ce taux reste factuellement de 2.3%, pas de 3 pour mille, une difference tres significative de facteur 10. Pourquoi utiliser des chiffres incorrects ?
      De plus, je ne crois pas avoir mentionne specifiquement ‘taux de mortalite’, et je pense qu’en ayant affiche mon calcul les lecteurs n’auront pas ete trompes.

      Bien a vous

    • Jean

      11 February 2021

      La perception de la réalité évolue même avec le temps.
      France 27 Juillet 2020 – 30 214 Morts pour 206 667 cas recensés – 14,6% (quel dommage qu’on en soit plus là n’est ce pas? ça fait tellement plus peur)

      Et la géographie… Corée du Sud – aujourd’hui, 1496 Morts pour 82 434 cas – 1.8% (peut être le Virus accepte-t-il moins de recruter les asiatiques selon une certaine perception de la réalité?)

      Par ailleurs pour être exact il faudrait reporter au tranches d’ages il est plus naturel de quitter ce monde 94 ans qu’a 10…. même aucun d’entre nous n’est pressé à moins de ressentir des envies suicidaires en raison du contexte…

    • Charles Heyd

      11 February 2021

      Je réponds à votre dernière réponse du 11 fév;
      Je vous cite: “Mortalite pour ceux qui l’ont attrape”; beaucoup de médecins y compris sur plusieurs médias, et CG aussi, dénoncent la confusion entre “mourir avec le covid-19” et “mourir du covid-19”; ce n’est pas exactement la même chose; Giscard et Robert Hossein, pour ne citer que ces deux exemples, sont peut-être morts avec le covid-19 mais très probablement pas du covid-19! Ils étaient déjà en mauvaise forme avant cette maladie et juste nonagénaires!
      Donc avant de calculer et recalculer le taux de létalité (Mortalite pour ceux qui l’ont attrape), il faut être sûr de la raison de la mort sinon on a des chances de s’étriper pour des malentendus.

    • Daniel

      11 February 2021

      Bonjour Charles Heyd,

      Votre reponse est tres interessante: nous ne sommes pas d’accord car j’utilise les chiffres officiels du gouvernement, chiffres que vous ne croyez pas, mais a part quelques anecdotes, il ne vous est pas possible de d’indiquer d’autres chiffres. De mon cote, j’estime que les chiffres officiels sont les moins mauvais.
      Nous retournons donc dans la situation ‘ma perception, ma realite’, et il semble que ma realite s’arrete ou commence la votre (et inversement).

      A noter, le taux de letalite (merci Gilles) est a peu pres equivalent dans tous les pays occidentaux, qui ont pourtant des systemes medicaux et production de statistiques differents.

      https://en.wikipedia.org/wiki/COVID-19_pandemic_death_rates_by_country

      Je suis desole de ne pas mettre d’accents, mon clavier n’est pas francais.

      Bien a vous

    • Charles Heyd

      11 February 2021

      Une dernière réponse!
      Pour connaitre la, ou plutôt les raisons, de la mort il faudrait faire une autopsie; la SECU n’a pas besoin de cela pour couler un peu plus, ni la véracité des statistiques!
      Les statistiques donc; vous devriez méditer le dicton d’un certain Churchill qui disait (ou à peu près): “je ne crois qu’aux statistiques que j’ai moi-même trafiqué!”.
      Ceci est plus qu’illustré par les mensonges du gouvernement durant cette pandémie (exemple: les masques); partout, que ce soit dans les EPADH ou ailleurs, notamment ceux qui meurent à domicile, il y a manifestement des défunts classés “covid” alors que le covid n’y est pour rien.
      Et enfin, cerise sur le gâteau: si la létalité est équivalente dans tous les pays occidentaux, selon vos propres dires, ce n’est pas la peine que le gouvernement en fasse des tonnes parce que soit disant il gère mieux cette grippette que les autres pays!

  • agarin

    8 February 2021

    Qui détient les instituts de sondage, qui détient les médias, qui comptent les voix, qui délivrent les résultats ? La possession du narratif permet de faire coincider une réalité subjective en modelant les croyances du plus grand nombre. Pour comprendre l’histoire, vaut mieux t’il lire le livre ou se renseigner sur qui a écrit l’histoire ?
    Parce qu’effectivement, la réalité est neutre : une rose laissera l’un émerveillé, l’autre indifférent, un troisième lassé. La beauté de la rose, comme la nature des choses, n’est pas dans la rose elle-même (sinon elle laisserait le même sentiment chez tous) mais bien à l’intérieur de chacun d’entre nous.
    Reste à trouver qui s’y cache, en allant au delà de nos conditionnements psychologiques. Au delà de notre diablotin mental, qui regarde ?

    Répondre
  • gaston

    8 February 2021

    Il me semble qu’en ce qui concerne notre pays, qu’après 2022, tout retour démocratique au profit de la majorité historique deviendra…difficile, mais je suis peut-être trop pessimiste.
    Désolé c’est déjà fait depuis Mitterrand : les fonctionnaires font partie des «clients».

    Répondre
    • zigoto

      8 February 2021

      Le retour à la démocratie pourrait donc bien passer par la rue.
      Il suffirait qu’une partie suffisante des forces de l’ordre refuse d’agir.
      Le mécontentement est suffisant les Gilets Jaunes l’on montré.
      Imaginé une grève générale ou le plus grand monde décide de ne plus travailler tant que le pouvoir n’est pas renversé…

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!