22 April, 2013

Mr Ayrault et son chauffeur

J’ai reçu par l’intermédiaire du net un petit calcul fait sur les retraites dont va bénéficier l’ineffable Monsieur Ayrault qui  d’après la rumeur publique serait Premier Ministre en France (toutefois, cette information reste à vérifier et j’attends une confirmation de Médiapart sur cette question).

Je ne garantis en rien ces chiffres, que je n’ai pas vérifié, mais dans l’esprit de transparence totale dont le Président nous dit qu’il est essentiel, je vais les utiliser pour essayer de calculer la valeur du patrimoine qu’il me faudrait avoir pour que l’Etat me garantisse une retraite équivalente à celle de notre estimé premier ministre qui a fait don de sa personne à la France.

Commençons par le calcul des retraites que mon correspondant m’ a fourni. (En Italiques)

Selon ces calculs, Monsieur Ayrault percevra au minimum 2 000 euros par mois au titre d’ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes, et à peu près autant comme ancien président du district de l’agglomération nantaise puis de la communauté urbaine, soit, pour commencer, 4 000 euros…

Mais n’oublions pas l’essentiel ! Le plus gros morceau, c’est bien sûr sa retraite d’ancien député : une pension “plein pot” de 6 630 euros par mois (en 2012), plus un gros bonus comme ancien président de groupe qui devrait lui rapporter, au bas mot, 2 500 euros supplémentaires. 

En comptant serré (nous n’avons pas pu réussir à obtenir le montant officiel de sa retraite de conseiller général…), on peut estimer que Jean-Marc Ayrault a déjà cumulé, à ce stade, plus de 13 000 euros de pension retraite. Car, même s’il n’a enseigné que quelques années, on lit sur sa biographie officielle (publiée par les services du Premier ministre) qu’il est “professeur d’allemand, depuis 1973” ! Grâce à cette “carrière”, pour le moins fictive convenons-en, il peut donc prétendre à une pension de retraite d’enseignant : et voilà près de 1 800 euros par mois encore empochés…

Faites le calcul : on flirte avec la barre des 15 000 euros par mois.

Venons en au calcul de la richesse de monsieur Ayrault

Monsieur Ayrault touchera donc environ et au minimum 180000 euro par an et ce pendant une vingtaine d’années au moins compte tenu de l’espérance de vie que tout Français quand il a atteint l’âge de notre bien aimé bien qu’obscur Premier Ministre.  S’il venait à décéder prématurément,  épuisé par le travail qu’il a fourni, sa veuve continuerait à en percevoir une grande partie, ce qui contribuerait à atténuer un chagrin dont on ne doute pas qu’il serait immense.

La question  que je veux traiter maintenant est  donc la suivante: Quel est le capital dont je devrais disposer pour prétendre à la même retraite, garantie par l’Etat Français, moi pauvre entrepreneur indépendant qui  n’a jamais demandé la moindre subvention à  qui que ce soit, ce qui prouve à  l’évidence que j’ai toujours été un abominable égoïste, un être sans cœur et sans générosité, ne m’intéressant en rien au bien commun.

Les taux d’intérêts “longs” en France aujourd’hui sont aux alentours de 2 % .

Pour que 2 % sur mon capital me donne 180 000 euro par an, me faut faire une petite règle de trois.

Le résultat est le suivant: pour que je touche 180 000 euro par an, il faut que mon capital soit de 9 millions d’euro ( 2% sur 9 million d’euro= 180000 euro)

Certes, certes, mais un capital de 9 Million d’euro , en France, supporterait un impôt sur la fortune d’au moins 1 % par an.

Donc il me faudrait disposer de 18 millions d’Euro pour me retrouver à  parité après impôts avec monsieur Ayrault, avec une légère différence cependant: les retraites de la fonction publique sont totalement indexées sur l’inflation, ce qui ne serait pas le cas de la mienne.

Pour combler ce désavantage et si je fais le calcul que les prix vont monter de 50 % en vingt ans, il me faudrait disposer d’au moins 50 % de plus, ce qui amène le capital requis pour que je vive aussi bien que notre cher premier ministre a au moins 27 millions d’euro.

Arrondissons à trente, pour tenir compte des voitures de fonction, des voyages gratuits et des autres menus avantages qui adoucissent la  dure vie de notre héros.La valeur actualisée de la fortune de monsieur Ayrault tourne donc sans doute aux alentours de 30 millions d’euro, et ce sont les payeurs d’impôts qui vont  lui assurer le niveau de vie auquel il a droit.

On est content pour lui.Que voila une belle réussite et comme il a eu raison d’insulter un pauvre comédien qui voulait partir en Belgique.

Si trop de Français suivaient l’exemple de notre  histrion,  qui sait , le niveau de vie de notre grand homme pourrait baisser très fortement, ce qui serait désastreux pour l’image de notre pays à l’étranger par exemple.Inutile de souligner que ce calcul vaut pour Messieurs Fabius, Jospin,  Emmanuelli etc. et bien entendu pour Messieurs Juppé et tous les dirigeants de l’ancienne majorité dont les talents incontestables n’ont pas été reconnus par les Français alors qu’ils  nous ont amené dans la situation florissante dans laquelle nous  nous trouvons. Incompréhensible ingratitude.

Dans l’esprit de transparence et de justice fiscale qui anime la majorité actuelle, je fais donc deux propositions dont je ne doute pas une seconde qu’elles vont être retenues par des autorités aussi moralement indiscutables que celles qui nous gouvernent.

1.       Inclure dans la déclaration de patrimoine la valeur actualisée de toutes les retraites payées par l’Etat (c’est à dire le payeur d’impôts)  que ces braves gens vont toucher dans les années qui viennent et que nos élites dirigeantes  payent l’ISF sur ces sommes, ce qui parait le minimum absolu.

2.       Inclure dans la valeur du patrimoine retenue pour le calcul de  l’ISF la valeur actualisée de toutes les pensions et retraites qui seraient versées à  qui que ce soit et qui n’auraient pas donné lieu auparavant à des prélèvements sur le salaire, c’est à dire taxer ceux qui touchent des retraites sans avoir cotisé auparavant.Je ne doute pas une seconde que les plus hautes autorités de l’Etat vont se pencher sur ces solutions pour arriver à l’Egalité, si chère à notre Président.

Car après tout, et tous comptes faits, il semble bien que Messieurs Ayrault (et  tous les autres) soient  beaucoup plus riches  que moi et qu’ils sont donc  beaucoup, beaucoup plus égaux  que tous les autres Français qui s’échinent tous les jours à joindre les deux bouts.

L’impression diffuse qui se dégage de tout cela est que les gens qui sont au pouvoir et qui contrôlent nos vies  s’enrichissent de façon éhontée et souterraine et que pour cacher leur turpitude, ils désignent à  la vindicte publique les “riches” , alors qu’eux mêmes sont beaucoup , beaucoup plus “riches” mais non pas de l’argent qu’ils auraient gagnés en jouant la croissance mais de l’argent qu’ils nous ponctionnent.

On pourrait aussi songer à  interdire le cumul des retraites payées par des impôts ou taxes…Mais à  l’évidence je ne comprends rien au souci du bien commun qui les anime. Je ne suis qu’un entrepreneur ignare qui n’était pas dans la promotion Voltaire  à l’Ecole Nationale d’Admiration , ce dont bien sur , je ne me suis jamais remis.

 

D’ou ma jalousie incompréhensible.

 

 

 

Charles Gave

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

71 Commentaires

Leave a Reply to VGAREZ

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • SCHOTT MANGOLD Christophe

    20 April 2021

    qu on se moque du contribuable et qu’ il faut absolument arrêter tout ça.
    Bien au contraire étant donné qu’ ils ont si mal géré la France c est de confisquer leurs biens pour renflouer les caisses de l état et une retraite de smicard ou le RSA, au moins ces derniers pourront se rendre compte ce qu’ est la vrai vie

    Répondre
  • jepirad

    28 April 2013

    Il se dit que quand Mme Liliane Bettencourt en se lève, elle voit une rente journalière de 180 000 euros tomber à ses pieds. Donc il faut relativiser.

    Répondre
    • Charles Gave

      28 April 2013

      Certes
      Mais personne n’envoit des gendarmes pour aller chercher l’argent qui est payee a Madame Bettencourt parce que son pere avait du genie
      Monsieur Ayrault nous FORCE a payer sa retraite, sinon nous allons en prison
      Ne pas confondre transaction volontaire entre deux parties , l’une qui achete du shammpoing et l’autre qui le vend et un vol organise par la puissance publique.
      cg

  • CANDIDE

    28 April 2013

    Bonjour Monsieur GAVE
    Votre article ne manque visiblement pas d’intérêt si on regarde les réactions de vos lecteurs – et la mienne – qu’il a générées.
    Votre analyse est très pertinente et même si certains ont discuté par endroit son exacte validité, il n’en demeure pas moins que c’est l’inégalité choquante de traitement des citoyens ordinaires par rapport à ceux qui nous gouvernent (de tous bords) qui doit faire indiscutablement l’unanimité.
    Toutefois, vu les sommes engagées (180.000 € par an pour un ex-Premier Ministre et je vous accorde que cela se multiplie par le nombre de ces Hommes d’Etat) et quelle que soit l’injustice que l’on puisse ressentir devant ce traitement extraordinaire, ce n’est que se battre contre l’écume des vagues.
    En effet, ce n’est pas cela qui fait que notre pays soit en crise ou même le monde. Notre aimable participant ROGER DUBERGER l’a très bien souligné dans son intervention. Timber ! Mais je ne partage pas sa résignation,… : « « cela s’est toujours fait » ». Non, cela peut se réformer.
    En revanche, personnellement, j’essaie de comprendre pourquoi nous en sommes là. Et, c’est une dernière lecture : MONNAIE, CREDIT BANCAIRE ET CYCLES ECONOMIQUES de Jesus HUERTA DE SOTO (L’Harmattan) qui semble apporter une explication, en l’occurrence : le système bancaire de réserve fractionnaire qui est la source des crises financières.
    Bien cordialement à tous et toutes et bonne lecture !

    Répondre
  • LaurentF

    27 April 2013

    Martin Schulz:

    il faut lire ceci
    http://www.ft.com/cms/s/2/c76118f6-acd7-11e2-9454-00144feabdc0.html#axzz2Rhm4nxiy

    merveilleux pamphlet,(pour ceux qui connaissent le sarcasme et humour Anglais) même le Président du parlement Européen a compris ce qui se passe en France!
    Article édifiant sur le président et ceux qui sont les “fondateurs” de La bouffonnerie Europe.
    Michael Farage va -je prie- faire un malheur au prochaines élection européennes

    Répondre
  • mvasse

    27 April 2013

    “il peut donc prétendre à une pension de retraite d’enseignant : et voilà près de 1 800 euros par mois encore empochés…”
    là, je doute ! la retraite ne peut être versée qu’après un certain nombre d’années d’activité et est au pro rata du nombre d’années de service effectuées. Pour un certfié (qu’il est), ce ne serait certainement pas 1800 pr les qq années !
    Par contre, le cumul de retraites de diverses fonctions est honteux ! Mais y a-t-il vraiment cumul de toutes ces retraites ?

    Répondre
    • pat54

      2 November 2014

      Mais mon cher ami, vous ne le savez certainement pas, les fonctionnaires peuvent être détachés et continuent de payer leurs cotisations retraite !!
      Monsieur Zayrault a enseigné durant 3 ans et demi … mais a cotisé jusqu’à obtenir une retraite pleine !!!

      Et il en est ainsi de tous les fonctionnaires détachés ! Renseignez -vous ..

  • goufio

    27 April 2013

    Si la retraite moyenne est de 1 160 euros par mois (COR) et que le 1er ministre-juste-égalitaire… a une retraite de 15 000 euros, soit 13 fois plus, qu’elle est la définition de JUSTE, d’EGALITE, MORAL… ?

    Répondre
  • goufio

    27 April 2013

    Pour se constituer un capital de 4 m€ sur 40 ans avec un taux de 3 % il faut épargner 4320 € par mois….

    Répondre
  • goufio

    27 April 2013

    Un ponctionnaire travaille (enfin se rend) au parle-ment.

    Répondre
  • goufio

    27 April 2013

    Pour la maison de JM Ayrault, s’il a emprunté sur 15 ans la totalité de supposons 2 millions d’euros à un taux de 3 %, le remboursement mensuel est de 13 811 euros à la condition que celui-ci ne dépasse pas le 1/3 de ses revenus. On a vraiment à faire à des pauvres qui vivent dans l’égalité de tous les citoyens qu’ils vont isser à leur niveau avec leurs immenses compétences.
    (M Ayrault n’a certes pas acheté sa maison 2 m€ mais à 1 m€ cela fait 6 906 € par mois de remboursement, ce qui est au niveau de chaque français comme chacun le sait)

    Répondre
  • goufio

    27 April 2013

    Je vous propose un complément de calcul. Car pour arriver à 30 millions d’euros, il faudrait épargner. La durée de travail étant de 40 ans pour l’année de naissance de notre égalitariste-chevroné, pour se constituer un capital de 30 m€ il aurait dû épargner 40 850 € par mois à 2 % pendant 40 ans, sans avoir à payer depuis 1982 l’IGF devenu ISF (institué par le camarade Mitterrand) puis les contributions sociales depuis 1991 (instituées par le camarade Rocard, mais aussi un peu Jupé (CRDS), ni autres réjouissances fiscales dont il est est “justement” exonéré (il n’est pas le seul rassurons-nous)

    Répondre
  • Michel Masson

    27 April 2013

    Commentaire sur le calcul du capital constitutif de la retraite

    Monsieur Gave,

    Votre raisonnement sur la richesse de nos élus est pertinent.

    Toutefois, votre calcul pour déterminer le “capital constitutif de la retraite” à 65 ans souffre d’une imperfection. En effet, en considérant que la rente annuelle ne constitue que ‘intérêt du capital, vous considerez que le capital n’est jamais entamé.
    Or, dans les méthodes de financement des retraites des fonds de pension anglo-saxons, on détermine le capital nécessaire à 65 ans pour servir une rente annuelle jusqu’au décès du retraité (et de son conjoint survivant). Au terme duquel, le capital est éteint. Le capital constitutif est alors plus ou moins égal à 20 fois la rente annuelle – Il n’en reste pas moins que la richesse de nos élus demeure conséquente et que vos conclusions demeurent correctes

    Cordialement

    Répondre
  • Homo-Orcus

    27 April 2013

    Les commentaires prêtent à sourire, ils se focalisent sur une comparaison impossible entre capitalisation et répartition.
    La répartition est la panacée pour le planiste qui y voit la gratuité du système, l’égalitarisme, l’altruisme de chacun au profit de tous. La répartition est le formidable révélateur de l’esprit tordu du socialiste qui passe son temps à vouloir abattre les truismes et notamment “Il n’y a pas de repas gratuit”.
    La capitalisation serait l’égoïsme alors que c’est exactement le contraire puisqu’elle nécessite un effort personnel de prévoyance et inflige une non consommation immédiate pour une hypothétique consommation différée. Le futur retraité confie son épargne à des gestionnaires qui la réinjecte dans l’économie c’est à dire capital, investissements, emplois.
    Encore une fois, le système a été dévoyé. Il est impossible sur le long terme d’assurer des revenus qui se pompent sur le capital, la dette et le travail.
    À l’origine, la répartition devait se limiter à de faibles revenus de base et un régime unique et obligatoire pour tous. Aveuglés par la gratuité de la première génération, elle a été étendue en volume et en caisses particulières, féodales. Si le socialisme clientélisme n’est pas abattu par son système bancaire, c’est bien la répartition qui l’abattra de manière inéluctable, actuariellement inéluctable.

    Répondre
  • Hastuvumo nanus

    26 April 2013

    ne nous abaissons pas a leur niveau de polemique…

    Répondre
  • SIMONNET

    26 April 2013

    Bonjour,
    Sans vouloir jouer les scientifiques, je crois qu’il faudrait comparer le montant de 180000 euros par an à celui du capital d’une rente viagère sur deux têtes.

    La somme reste assez élevée ( 4 millions d’euros). Mais n’atteint pas les sommets évoqués.

    Il est étrange que la connaissance mathématique des français ne soit pas plus développée. Ainsi un enseignant à la retraite à 60 ans avec 30000 euros part avec un capital viager de 900000 euros environ!

    Merci de voir pour le calcul exact votre cher assureur.

    Répondre
    • Charles Gave

      26 April 2013

      Cher lecteur
      Sauf erreur de ma part, la rente viagiere en question ne sera pas indexee sur l’inflation. A dire vrai, je ne connais pas un assureur qui serait assez fou pour vendre un tel contrat
      Si vous voulez acheter une obligation Francaise indexee sur l’inflation, il vous faudra PAYER 0. 5 % par an
      Ce qui fait que mon calcul est sans doute en dessous de la verite
      Amicalement
      cg

    • SIMONNET Rente viagère indexée

      26 April 2013

      Bonsoir,

      Je ne souhaitais pas entrer dans un débat technique sur les rentes viagères indexées, disons celles indexées sur l’inflation.

      Le taux d’inflation est effectivement un des paramètres du calcul et ne peut être maîtrisé par un assureur sur une trentaine d’années!.
      – l’Etat porte le risque pour les retraites des fonctionnaires, car elles sont indexées en pratique!
      – l’Etat a mis en place un fonds de revalorisation des rentes avec des seuils de rentes.

      Ce risque d’inflation est grand et il a jeté dans la pauvreté des millions de retraités en Russie et en Argentine.

      En pratique, rien n’est certain et il suffit pour JM Ayrault que l’inflation soit de 50% et que les retraites ne soient plus indexées automatiquement pour que ses revenus correspondent à 75000 euros annuels ou mieux que les retraites supérieures à 30000 euros soient imposées à 75%.

      Il n’ y a pas de salut individuel. Nous sommes tous solidaires! Reste que des revenus mensuel à 15000 euros représentent au bas mot un capital de 4 millions d’euros sans indexation. !

  • JBB

    26 April 2013

    Cher Charles,

    La durée de cotisation ouvrant droit pour chaque emploi a une retraite tx plein est tres surprenante. Etonnant que 11 ans président de Nantes Metropole donne droit à une retraite à taux plein pour cet emploi spécifique ? idem pour l’activité de prof d’allemand ?

    Etes vous bien certain des chiffres?

    Bien a vous, JBB

    Répondre
    • Boris

      26 April 2013

      cher JBB,
      votre réaction a été la mienne voilà quelques temps en découvrant, effaré cet état de fait, à propos du mandat de député français, et plus encore, récemment en découvrant le montant de la retraite servi après une unique nomination de conseiller dans un conseil économique et social régional.

      je ne retrouve plus ce montant exacte qui représentait environ 800€/mois de souvenir pour un seul et unique mandat de conseiller, le quidam participant à une commission de son choix chargée de produire collectivement un rapport.
      ce CESR comme son grand frère national récompense grassement des “acteurs sociaux ” représentant désignés de la société française nommés par leurs organisme respectifs. vous trouverez sous ce lien l’annuaire de ma région et ses vaillant(e)s nomminé(e)s.

      http://ceser.paysdelaloire.fr/component/option,com_icannuaire/Itemid,22/view,liste/

      la durée du mandat est de 6 ans et une seule nomination vous assure un droit à retraite. ceci pour illustrer par un minuscule exemple, la réalité d’un système de captation généralisé du politique sur les prélèvements obligatoires.
      bw

  • Frédéric GEORGES-TUDO

    25 April 2013

    Cher Monsieur Gave,

    En un sens, j’aimerais que vous ayez raison et que vos calculs soient exacts tant ils illustrent à la perfection tout ce que cette gauche moralisatrice a de détestable.

    Mais en êtes vous certain de vos calculs ? Car même si je ne parviens pas à retrouver confirmation de ce que j’avance, il me semble bien que les retraites sont plafonnées et qu’il n’est donc pas possible de cumuler à l’infini toutes les pensions liées à toutes ses activités passées…

    Répondre
  • gregoire

    25 April 2013

    Monsieur Gave, si vous comparez les net après IRPP, il faut encore bien plus d’argent pour egaler la rente de 180 000 de monsieur Ayrault. (sauf plafonnement non encore très clair).

    Répondre
  • xly

    24 April 2013

    M. Gave, malgré tout le respect que je vous dois, je m’inscris en faux contre votre thèse. Une société dynamique, citoyenne, solidaire , inventive comme la française n’a plus besoin d’entrepreneurs…Il suffit de créer une commission de hauts fonctionnaires et de courtisans et …le tout est joué. Je vous informe, au cas où vous auriez raté cette fracassante nouvelle, que F. Hollande vient de créer la commission Innovation 2030 qui sera dirigée par Anne Lauvergeon, la businesswoman que le monde entier nous envie, commission chargée en toute modestie selon le communiqué de l’Elysée de “trouver l’Apple français de demain”. Elle sera assistée d’une vingtaine de membres dont notamment : Louis Gallois, Claudie Haigneré, le philosophe Michel Serres.

    Répondre
  • Vincent d'Orgeval

    23 April 2013

    Cher Charles, très bonnes observations à ceci près qu’elles ne s’appliquent pas seulement à Ayrault et tous ces autres parasites de gauche mais également à tous ceux qui, à droite, au centre etc… ont, avant eux, participé à cette ripaille. C’est bien là le problème: une fois la gauche chassée, les successeurs iront au festin. Et rien ne changera, à moins qu’un “nettoyeur” n’apparaisse. Il faut bien voir que, parmi le personnel politique, on ne voit aujourd’hui personne pour assumer ce rôle.

    Répondre
    • Charles Gave

      25 April 2013

      Mon cher Vincent
      Come va?
      Voila qui est vrai, Juppe est exactement dans le meme cas de figure
      Amities
      cg

  • jcgruffat

    23 April 2013

    Excellent papier, au moins sur la partie patrimoine et retraite.
    Le theme Israel est hors sujet, et meriterait d’autres developpements.
    N’oubliez pas qe j’habite a New York…

    Répondre
    • idlibertes

      23 April 2013

      Tout à fait JC,

      Oops 🙂 Et merci

  • VGAREZ

    23 April 2013

    Imparable.
    Vous aviez sorti ce thème par le passé et l’adaptez bien à propos. Il m’était d’ailleurs revenu à l’esprit.
    Il n’y a pas de doute, si je puis me permettre, vous êtes un excellent pamphlétaire.

    Répondre
  • Sirius

    23 April 2013

    je les comprends, ils n’ont qu’une vie, eux !

    Répondre
  • Eric B.

    23 April 2013

    Le RSS ne fonctionne pas.

    Répondre
    • idlibertes

      23 April 2013

      on s’en occupe. merci

    • idlibertes

      23 April 2013

      Il fonctionne.

  • iclair

    23 April 2013

    Bien sur que ce papier est une carritature, une simplification meme humoriste, mais il encapsule tellement bien que en France d’etre fonctionnaire ou technocrate c’est l’equivalent d’un “risk-free success”, un peu pareil que la notion “the crime pays”. Il va sans doute falloir attendre que la France ne puisse plus repayer sa dette pour esperer un changement et je crains que les technocrates soient encore la alors et qu’ils vont se debrouiller pour garder le bebe.

    Bien a vous tous

    Répondre
  • roger duberger

    22 April 2013

    Bonsoir à tous,
    Je trouve que ça joue petit comptable sur le site…
    L’idée de taxer des rentes n’est pas idiote, et pour un rendement annuel de 180 000 €, placé à 2 %¨, il faut un capital de 9 millions….
    L’ennui c’est que ça s’est toujours fait….Et que si ces grands hommes politiques – au lieu de donner des leçons de morale – rendaient de grands services à la nation, ce serait merveilleux, mais ce n’est hélas pas le cas….
    Pour discuter de choses sérieuses, l’argent nippon afflue un peu partout, et fait s’envoler les bourses, et baisser les taux d’intérêt ! Mais pour combien de temps. Plus personne ne s’inquiète de taxe Tobin et de Chypre ?
    Mr Gave vous a prévenus la semaine dernière : Timber !

    Répondre
  • Eric

    22 April 2013

    L’explication chiffrée de ce que la plus part des français ressentent. C’est implacable, jouissif à lire. En même temps, c’est aussi désespérant puisque malheureusement rien ne changera…Coluche disait (désolé, j’ai les références que j’ai ): “A quoi servirait le pouvoir si ce n’étais pas pour en abuser”.

    Répondre
  • duff

    22 April 2013

    Pierre Chappaz propose dans un billet quelques mesures de bon sens pour se sortir du piège social-clientéliste dans lequel les “élites” françaises se sont laissées enfermer :

    http://libertarien.overblog.com/-que-serait-un-programme-thatcher-pour-la-france

    Comme au fond je ne m’attends pas à la moindre objection de fond sur ces mesures, le plus important me semble-t-il, c’est d’en établir l’agenda. Bien que cela puisse sembler étrange je pense qu’il faut s’inspirer de ce qui a permis à la gauche post 68 d’étouffer toute pensée contestataire à la sienne. Sarkozy avait supprimé les avantages fiscaux des journalistes (je le dis en gros, connaissant le bonhomme je ne serais pas surpris d’apprendre qu’il s’était arrêté au milieu du chemin) mais à ma connaissance, il n’avait pas touché aux subventions à la presse. L’un ne va s’en l’autre, quand “Le Monde” affiche des bénéfices et qu’on retranche l’aide publique, la situation s’inverse. S’agissant de ce journal que je lis – par défaut – lors de mes fréquents déplacements en avion, lorsque je dis à des collègues embobinés que je le considère penchant à gauche et se faisant le relais de la bien-pensance actuelle, j’ai droit immédiatement au plaisant qualificatif de “réactionnaire” voire du plus encore soyeux “fasciste”. Il suffit pourtant de voire qui sont les propriétaires et quels peuvent être les idéologies ils ont envie de propager pour se douter que le journal de référence (soit disant) fait partie de la longue liste de médias qui se considèrent objectifs tandis qu’ils sont clairement militants…

    Je crois que chercher à soustraire les idées politiques et l’information de la logique de marché avec la complicité d’un arrosage d’aides publiques explique fondamentalement les critiques aussi stupides, grotesques, caricaturales, fallacieuses des médias dominants envers les idées libérales.

    J’ai vacillé en 2008/2009 sur mes convictions libérales, mais grâce à internet, des blogs, une réflexion avec des amis libéraux, mes convictions sont plus fortes que jamais car au fond, je sais que les explications trop faciles et surtout celles qui cherchent un coupable extérieur sont les plus faibles sur le plan intellectuel.

    Maintenant je n’évalue pas le temps que prendrait une pareille recomposition de la presse devant séduire par sa qualité et non sa facilité. Depardieu qui fout le camp aujourd’hui avait renfloué l’Huma il y a une vingtaine d’année…

    Cordialement

    Répondre
  • NS

    22 April 2013

    En français, l’abréviation pour dire monsieur s’écrit M. Mr, correspond à son équivalent anglais mister.
    Ami des belles lettres…

    Répondre
    • idlibertes

      23 April 2013

      Cher Nicolas,

      C’etait un clin d’oeil à Mrs daisy and her driver/driving miss daisy….

    • idlibertes

      23 April 2013

      D’ou l’emploi de Mr. et non Monsieur.
      Mister Ayrault and his driver

    • BOIS ANNE MARIE

      9 May 2013

      Erreur : en Français , l’abréviation de Monsieur est M.

  • LAutre

    22 April 2013

    Ah mais c’est pas tout…

    http://www.planet.fr/dossiers-de-la-redaction-retraite-des-ministres-combien-vont-il-toucher.197252.1466.html

    “il est d’usage que le Premier ministre bénéficie à vie d’une voiture avec chauffeur, d’une secrétaire et d’un garde du corps. Une protection rapprochée chiffrée par la Cour des comptes à 71 879 euros par an.”

    Donc le 180,000€ se transforme subtilement en 250,000€. Une chance qu’ils n’aiment pas les riches ces pauvres gens… Et puis comme vous le dites si bien, il faut bien les récompenser de leurs années de sacrifices pour le bien communs.

    Comme le disait Yvon Deschamps, un humoriste québécois : “ils veulent votre bien… et ils l’auront!”.

    Répondre
  • JR

    22 April 2013

    Bon … je trouvais la possibilité de cumuler les retraites des différents mandats “une peu grosse”, mais d’après cet article (http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/10/18/2271388_a-quoi-ont-droit-les-hommes-politiques-a-la-retraite.html), oui les retraites des différents mandats sont cumulables !

    Ainsi, toujours selon l’article, M. Charasse a une retraite de 11 000 € ! Pour 11 000 €/mois, on a au moins un équivalent capital 19,8 m€ (sauf erreur de calcul)… pas mal pour un ministre qui a rétablit l’IGF (aujourd’hui appelé l’ISF) et qui, évidemment, ne doit pas le payer (à vérifier).

    Répondre
  • Gilles Hector

    22 April 2013

    Démonstration chiffrée sur laquelle on peut ergoter à l’infini mais dont le fond reste inattaquable : nos élus se servent une retraite garantie sans aucune mesure avec leur durée de cotisation, la réalité de nos retraites, la réalité de leur travail …
    Bref un racket sur le dos des contribuables que rien ne semble vouloir arrêter.

    La moralisation de la vie politique ? quelle plaisanterie ! on ne préparerait pas mieux la montée des extrêmes.

    Répondre
  • jeanpy

    22 April 2013

    bonjour,

    180k euros de flux augmentant au rythme de l’inflation (disons 2%) au taux de discount de 2% donne une valeur actualisée nette de 180k euros par an * le nombre d’années … soit pour 25 ans 4,5 millions d’euros

    si l’on tient compte de l’isf (disons 1% du patrimoine par an) et de l’IR (disons 50% des revenus) et d’une valeur zéro du capital en fin de vie (comme le pense david), ce qui est équivalent à ce que touche le ministre (ou sa femme en cas de décès), nous atteindrions les 6 millions d’euros de capital équivalent

    de mon côté, je me dis que je préfère placer mon patrimoine de 5,5 millions d’euros tout seul plutôt que d’avoir mes flux futurs de revenus basés sur la solvabilité de l’état

    Répondre
  • cestcool

    22 April 2013

    Pour estimer avec justesse le capital nécessaire dans un tel cas, je pense qu’il faudrait plutôt se référer à ce qu’il est possible d’obtenir par un viager. Quelle valeur devrait avoir une maison pour que Mr Ayrault puisse en obtenir 180 000€/an sans en avoir la jouissance ni pouvoir le céder à ses héritiers et avec réindexation basée sur le coût de la vie .

    Selon le site http://www.viager-vente.com/viager-calcul , si j’ai bien compris ,le calcule serait le suivant :
    Valeur du bâtiment = rente annuelle X coefficients diviseurs pour le calcul de la rente viagère

    Rente annuelle = 180 000€
    coefficients diviseurs pour le calcul de la rente viagère à 60 ans = 12,7

    Ce qui donne Valeur du bâtiment = 2 286 000 €

    Répondre
  • Vulgum pecus

    22 April 2013

    Depuis que j’ai découvert ce nouveau mot de ponctionnaire, je n’arrive plus à utiliser l’ancien, il est tellement plus proche de la réalité !

    Répondre
  • Mathieu Champain

    22 April 2013

    Votre approche de l’appréciation des patrimoines de la fonction publique est fort intéressante. Je crois qu’il faudrait pour compléter tenir compte de deux effets :
    – M. Ayrault perçoit sa retraite sur 20 ans et non pas à l’infini.
    – Le taux d’intérêt étant de 2% et le taux d’inflation également de 2% (50% sur 20 ans), le taux d’intérêt réel avant impôt est nul ; le taux d’intérêt réel après impôt est de -1 %, du fait de l’ISF.
    Un calcul d’actualisation complet indique qu’il faut alors 4 millions d’euros pour toucher pendant 20 ans un revenu de 180 000 euros constants (euros déflatés). Pour 30 ans, cela représenterait plus de 6 millions d’euros d’aujourd’hui.
    bien cordialement

    Répondre
    • Gilles Hector

      22 April 2013

      @ M Champain

      Plus que bizarre vos hypothèses et votre calcul.
      Monsieur Ayrault meure donc dans 20 ans et son épouse actuelle ou future abandonne sa pension de réversion ?
      Avec 4 M€, et un rendement à 2%, vous réussissez à encaisser 180 000 € par an ?
      P Moscovici cherche des alchimistes de votre trempe.

    • loiz fauquez

      22 April 2013

      Probablement notre ami Champlain a calculé un amortissement du capital par annuités constantes à 2 % de rendement et 2% d’inflation, à la fin il ne reste plus rien.
      Et donc son approche n’est pas fausse !
      Par contre c’est une hypothèse où Mme Ayrault peut “aller se faire voir” – en m’excusant de cette trivialité. Un réversion à 50 % (fonctionnaires) pendant 10 ans supplémentaires demande un capital supérieur à 4 M€, je suis sur que Marc Champlain peut nous faire le calcul ?
      On peut aussi affiner la baisse progressive de l’ISF jusqu’à sa disparition avant le terme des 20 ans mais là, on finasse.

    • Patrice Courty

      26 April 2013

      Le calcul est parfaitement valide, il faut 4 millions d’euros de capital pour recevoir une rente nette de 180 000 euros par an. A corriger de:

      1/ Les retraites des élus ont sans doute de gros avantages fiscaux (abattements…) comme leurs “salaires”

      2/ Une pension de réversion de n+20 à n+25 (espérance de vie d’une veuve sans écart d’age entre les époux) vaut sans doute 0.7 million d’euros de plus soit un grand total de 4,7 millions d’euros !!!

      Une autre approche aussi instructive nous apprend qu’un salarié du privé devra terminer sa carrière avec un salaire brut de l’ordre de au minimum 500 000 euros annuels pour espérer toucher une retraite de 180 000 euros (45% du dernier salaire en moyenne sur les 20 meilleures années). C’est un salaire de PDG de boite moyenne ou de cadre dirigeant de société du CAC 40 !!!

      Et on ne parle même pas de sa retraite de Premier Ministre.

      On comprend que tous ces politiciens méprisent l’épargne et ne comprennent rien aux problèmes de ceux pour qui c’est une nécessite.

  • Jack Coleman

    22 April 2013

    If you can’t beat them, join them. On fait comment pour devenir ministre?

    Répondre
    • Charles Gave

      22 April 2013

      Salut Jack
      je ne savais pas que tu venais errer sur le site de l’IDL
      Bonne question
      En principe, il faut commencer par faire l’ENA, c’es a dire montrer que l’on n’a aucune originalite intellectuelle, ensuite s’inscrire au parti socialiste, grenouiller dans les reseaux si typiquement Francais, ecrire quelques articles ou livres hostiles au capitalisme en general ou aux Etats-Unis uniquement quand ils ont un President Repubicain
      Dans l’interim, ecrire en faveur des Palestiniens et contre Israel est une bonne idee alternative.
      Bref, je pense que tu es mal parti…
      Charles

    • Freddy

      22 April 2013

      “Dans l’interim, ecrire en faveur des Palestiniens et contre Israel est une bonne idee alternative.” dites-vous.
      Je n’ai pas l’impression que le PS soit particulièrement anti-israélien et pro-palestinien.
      Que penser du dîner du CRIF où tous les membres du gouvernement (de gauche comme de droite) sont sommés de répondre de leur action politique devant les représentants d’une communauté religieuse ? Est-ce dans une république bien réglée et laïque que l’on tolère un tel attentat à la souveraineté populaire sans broncher?
      En ces matières, comme en bien d’autres, le clivage gauche/droite n’a aucune efficience en France contrairement à ce que vous essayez de nous faire croire.

    • Rolf Lug

      22 April 2013

      Les membres du PS écrire contre Israël? Vous aviez une certaine crédibilité à mes yeux mais là vous venez d’en prendre un sérieux coup. Je crois que vous devriez vous cantonner à la science économique.

    • Freddy

      23 April 2013

      @Rolf Lug

      Absolument d’accord avec vous! Les liens entre le PS et Israël ne sont plus à prouver. DSK et cie ont éliminé dans le parti tous ceux qui étaient sur une ligne critique vis-à-vis de la politique israélienne. C’est ainsi que Pascal Boniface a été gentiment prié d’aller voir ailleurs s’il y était!
      Récemment Manuel Valls n’a-t-il pas dit qu’il était “éternellement lié à Israël”? De la part d’un ministre de la République cette allégeance à un Etat étranger est pour le moins inquiétante. Mais nous avons pris l’habitude de voir nos ministres faire des discours à Tel Aviv avec une kippa sur la tête (alors qu’ils ne sont pas juifs)! Quelle étrange conception de la laïcité! Quelle étrange conception de la souveraineté nationale!
      Nul doute que ce zèle philosémite (en compensation des années noires de Vichy) provoque un malaise dans l’opinion publique et donne dangereusement corps aux pires fantasmes antisémites.
      Tel est le cercle de la lâcheté en politique. Ces effets sont toujours catastrophiques.

    • idlibertes

      23 April 2013

      Cher Freddy,

      Les liens avec l’Etat d’Israël ds uns ou des autres ne sont pas choquant s’ils ne prévalent pas sur l’intérêt national. En voudriez-vous à un breton de défendre Plougastel? Les deux notions ne s’excluent pas, du moins pas tant que les pays sont en bonne relation diplomatique. Si on doit commencer les épurations de genre en fonction des appartenance, c’est là que notre société laïque aurait un probléme.

      Cdlt

      Idl

    • Freddy

      23 April 2013

      Cher IDL,

      Loin de moi l’idée d’épurer qui que ce soit! J’en appelle seulement à un retour aux principes républicains qui ne sont que des paroles creuses dans la bouche de nos dirigeants. Un homme d’Etat ne doit pas se déclarer pro-ceci ou pro-cela, pro-sioniste ou pro-palestinien, il ne doit songer qu’aux intérêts du peuple dont il a reçu mandat.
      La comparaison que vous prenez ne me semble pas pertinente. Israël est un Etat étranger, Plougastel est une ville française. Aimer Plougastel c’est aimer la France. Aimer Israël ou le Congo ou l’Alaska pour un homme d’Etat est contradictoire avec son mandat. Il sera toujours suspect de double allégeance.
      Je précise que Valls n’est pas juif. Mais c’est parce que sa femme est juive qu’il se sent lié à Israël. Qu’un Français de confession juive se sent lié à Israël pourquoi pas, bien que cela relève du fantasme historique car jamais aucun des ses ancêtres n’est jamais né en Terre Sainte puisque comme l’ont prouvé depuis longtemps Arthur Koestler et Shlomo Sand, les juifs sont des convertis et non des natifs issus du peuple hébreu. Mais si j’admets un lien affectif entre un Français juif et Israël, je ne comprends pas qu’on puisse se sentir israélien par procuration comme l’affirme Valls. Il y a une confusion entre le privé et le public; entre les intérêts nationaux et les intérêts étrangers.
      Malheureusement que peut-il rester de l’idéal républicain, de la souveraineté nationale, de l’unité territoriale quand le principe même de la Construction Européenne organise leur effacement progressif?
      L’Union Européenne n’est-elle pas entrain de détruire les démocraties européennes par dissolution des Etats Nations au sein d’une sorte d’Empire sans Empereur dirigé par le PolitBuro de Bruxelles?
      Dans ces conditions on comprend que les démocraties nationales, vidées de leur substance souveraine, se transforment en théâtres d’ombres; On comprend que les politiques n’aient plus à coeur aucun sentiment patriotique et se donnent aux plus offrants…

    • idlibertes

      23 April 2013

      Cher Monsieur,

      Edith Piaf chantait dans “Allez venez Milord” Qu’elle avait le coeur trop grand pour un seul homme.Peut être certains ont-ils aussi un coeur assez grand pour deux pays?
      L’Amour ou la fidélité devraient ils être exclusif en temps de paix? Nous sommes presque dans une réflexion philosophique à mon sens. Il n’y a rien de déshonorant à aimer deux pays si dans sa fidélité on reste sans transgression. Je connais des gens très bien qui on entretenu des relations amoureuses espitolaires sans jamais trahir leur épouse par exemple. C’est exactement pareil. Libre à chacun de se reconnaitre une fidélité de coeur; tant que la fonction de la charge reste respectée, je ne vois pas le probléme.

      Cdlt

      Idl

    • Freddy

      23 April 2013

      Cher IDL,

      Oui, on peut avoir des tendresses pour d’autres peuples et d’autres cultures, cela me paraît aussi évident.
      Quand DSK affirme dans le 35è numéro de la revue Passages que selon lui un juif doit chercher à influencer la politique nationale en vue des intérêts d’Israël, il est évident qu’un pareil homme politique est prêt à toutes les trahisons.

      La trahison c’est très exactement la substitution de la volonté du mandaté à celle du mandataire.
      C’est encore ce qui s’est produit en 2007 avec la ratification par voie parlementaire du Traité de Lisbonne massivement rejeté sous sa forme constitutionnelle par le peuple français à l’occasion du référendum de 2005. L’UMP a voté massivement pour alors que le PS s’est massivement abstenu (en organisant une opposition de façade) ce qui a permis cette ratification.

      C’est bien en réalité un acte de trahison puisque les députés du peuple ont substitué à la volonté populaire leur propre volonté. Ils ont servi ainsi les intérêts des lobbies puissants (comme la Fondation Berthelsman) qui poussent la Construction Européenne dans l’espoir de créer un Marché Transatlantique qui leur assurera de faire de bonnes affaires commerciales malgré les conséquences catastrophiques que cela aura sur les peuples européens (délocalisation, chômage de masse, paupérisation, endettement etc.)

      Notre classe dirigeante a prouvé qu’elle était entièrement soumise à Washington qui voit dans l’Union Européenne le moins d’affaiblir les puissances nationales et de créer un glacis géopolitique qui permet aux Américains le contrôle de l’Eurasie (cela est écrit textuellement dans le livre de Brzézinski, Le Grand Échiquier)
      Alors oui nous sommes en guerre de nature économique, monétaire, culturelle, politique. Il en va de la survie du régime républicain, de l’indépendance de la France et de l’existence de sa culture. Généralement un Etat fait la guerre avec des canons quand ces 4 autres façons de faire la guerre ont été déjouées.

    • Francis

      26 April 2013

      J’aimerais savoir quel ministre, sous-ministre, secrétaire d’Etat ou sous-secrétaire d’Etat, même membre d’un quelconque cabinet ministériel, a bien pu écrire un livre pro-palestinien et prononcer ne serait-ce qu’une parole malencontreuse contre Israël. Je ne trouve strictement aucune référence dans ce sens. Je pensais benoîtement lire un blog basé sur le factuel, le bon sens et la bonne foi. J’ai compris.

    • idlibertes

      22 April 2013

      Des pieds en pain au chocolat ??

    • Jack Coleman

      23 April 2013

      Quand meme pas. Si ma memoire est bonne, il s’agissait de pieds en croissants.

    • idlibertes

      23 April 2013

      Ah mais pour devenir Ministre jeune homme, il faut élever le débat.
      Pas de bras, pas de chocolat.

  • BA

    22 April 2013

    Claude Bartolone est le président de l’Assemblée Nationale. C’est un farouche opposant à la publication du patrimoine des élus.

    Mercredi 17 avril 2013 :

    Claude Bartolone rattrapé par la transparence.

    La farouche opposition de Claude Bartolone à la publication du patrimoine des élus lui vaut ce mercredi deux petits tacles. Un premier, sur le ton de l’humour, du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

    Un second du Canard enchaîné qui publie une photo — fait assez rare dans ses colonnes —, de la très design maison d’architecte de l’ex-président (PS) du Conseil général de Seine-Saint-Denis, aux Lilas.

    C’est un Jean-Marc Ayrault un brin caustique qui a d’abord rétorqué ce mercredi que «pour être au gouvernement, il faut publier son patrimoine», en réponse à une question sur les espoirs prêtés au président de l’Assemblée nationale de lui succéder à Matignon. Or, Claude Bartolone a exprimé à plusieurs reprises son opposition à la publication du patrimoine des élus.

    «Non, je plaisante… J’ai beaucoup de respect pour le président Bartolone, qui fait un excellent travail», a aussitôt ajouté le Premier ministre, qui s’exprimait devant l’Association des journalistes parlementaires (AJP).

    Une villa estimée à 2 millions d’euros.

    Dans les kiosques, c’est une autre surprise qui attendait l’occupant du perchoir. L’hebdomadaire satirique évoque en détails, à partir de la fiche descriptive de l’architecte RVA, la luxueuse demeure de l’élu socialiste construite dans les hauteurs des Lilas (Seine-Saint-Denis) en 2003.

    «Selon les professionnels interrogés par Le Canard Enchaîné, cette villa vaut, au bas mot, 2 millions d’euros», écrit le journaliste.

    «La notoriété du client conditionne une relative discrétion de la façade principale sur la rue, dans une zone pavillonnaire calme de banlieue, expliquent sur leur site Internet les architectes Philippe Vignaud et Dominique Renaud. Ces contraintes façonnent largement la relation à la rue qui souhaite exprimer modestie, ancrage au sol et pérennité.»

    La maison de 380 m² «trône sur la ligne de crête, qu’elle partage avec les forts de Romainville et de Noisy» détaillent les architectes avant d’ajouter que «ce promontoire lui offre une vue imprenable sur Paris».

    http://www.leparisien.fr/les-lilas-93260/bartolone-rattrape-par-la-transparence-17-04-2013-2734467.php

    Répondre
    • jepirad

      22 April 2013

      2 millions d’euros c’est la prix d’un appartement de 100 m2 dans certains arrondissements de Paris. C’est aussi le prix d’un modeste maison sur l’ile de Ré.
      Que veut démontrer le Canard enchaîné. Qu’il s’est fait doublé par Médiapart et qu’il cherche à se racheter. C’est petit.

  • David

    22 April 2013

    Bonjour Monsieur Gave,
    Si vous vouliez être rigoureux dans ce raisonnement, il faudrait tenir compte du fait que votre capital sera héritable par vos enfants (aux frais de succession prêt) après vote mort alors que le capital fictif que vous avez calculé pour Mr Ayrault ne le sera pas.
    Cordialement.

    Répondre
    • Charles Gave

      22 April 2013

      Cher lecteur
      Certes, certes.
      Sur 30 millions d’Euro, mes heritiers paieraient sans doute au moins 65 % de droits d’heritage et qui plus est, ces heros qui nous gouvernent ont une facheuse tendance a changer de femme pour en prendre une plus jeune,une fois qu’ils sont arrives au pouvoir, ce qui rallonge la duree durant laquelle la communaute va payer une pension a ces femmes eminentes qui savent se sacrifier pour rendre la vie de nos hommes d’Etat moins difficiles ,et ce longtemps apres la disparition de notre homme politique
      Voila qui compense , et au dela, ce qui restera a mes pauvres heritiers dans l’hypothese ou j’aurais cette somme a leur laisser
      Amicalement
      cg

    • A.R.

      22 April 2013

      Monsieur Gave,
      Oui, mais dans le cadre d’une succession avec un conjoint survivant et une liquidation d’une communauté légale, le conjoint survivant “récupère”, hors droits, 50% du capital (bon, il y a les droits de partage à 2.5% depuis Sarko) plus soit le quart du restant en propriété soit la totalité du restant en usufruit. Donc, on tombe dans les mêmes biais que l’oint à charge en se liant avec une cadette avant de claquer.
      Reste tout de même, une fois que le conjoint survivant a passé l’arme à gauche, définitivement, que le capitaliste qui a su se constituer un capital suffisant pour se constituer une rente pour lui-même et son conjoint transfère son patrimoine à ses héritiers, pas l’oint. Certes, on va matraquer son patrimoine transmis en en prélevant 45% (droits de succession à la marge) plus quelques diverses taxes qui vont porter le taux d’imposition de la succession à 50% (au bénéfice de la collectivité qui elle-même devra assumer ses oints).
      Finalement, on a donc une stricte égalité de traitement entre le rentier capitaliste et l’oint à sa succession (hors biais du conjoint): 50% du patrimoine pour les héritiers et 50% pour la collectivité afin qu’elle assume les futurs oints.
      Bien à vous,
      Alain.

  • iclair

    22 April 2013

    Tres vrai, amusant et tres triste! – Merci

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!