5 September, 2021

L’été de toutes les surprises.

 

Je souhaite un bon retour de vacances à tous les lecteurs qui veulent bien nous suivre.

Au boulot, l’année qui vient va être intéressante, et la suivante, et la suivante….

 

Cet été, pendant que j’étais censé me reposer sous mes platanes, un cigare à la bouche, un verre de Châteauneuf du Pape blanc à portée de main, le monde dans lequel j’évolue depuis ma naissance, celui du « roi dollar » s’est écroulé d’un seul coup.Ce qui a quelque peu perturbé mes rêveries…

Ce qui s’est passé le mois dernier en Afghanistan est en effet tout simplement stupéfiant et la seule comparaison qui me vienne à l’esprit est celle de l’écroulement militaire de la France en Juin 1940, qui de l’avis général, disposait de la « meilleure armée du monde ».  Et la soi-disant meilleure armée du monde fut balayée en quelques jours.

A mon avis, ce qui vient de se passer en Afghanistan est du même ordre que ce qui s’est produit en France en 1940 et je vais consacrer cette chronique de rentrée aux conséquences potentielles de ce qu’il faut bien appeler un désastre où quelques dizaines de milliers de va-nu- pieds ont mis en échec les forces militaires du pays dont le budget des armées représente 40 % de toutes les dépenses de défense au monde, soit plus que la somme des budgets militaires des 10 pays suivants les USA.

Je ne vais pas revenir sur les détails du processus qui ont amené l’état Afghan à s’effondrer en quelques heures mais je vais juste citer une anecdote qui donne une idée du chaos organisationnel qui régnait en Afghanistan, que je tiens d’une source que je crois sûre.  Empêcher l’avance des Talibans vers Kaboul était chose facile si l’on contrôlait l’espace aérien, ce qu’aurait dû faire l’armée de l’air Afghane, fort bien équipée par les USA.

Hélas, dans les semaines qui précédaient leur départ, les sociétés américaines qui avaient conçu les logiciels qui permettait aux appareils de fonctionner sont venus les retirer puisqu’ils étaient « top-secrets », ce qui a empêché et les avions et les hélicoptères et les drones de voler pour détruire les Talibans au sol pendant leur avance. Et ni le commandement militaire ni le système politique américain ne furent mis au courant de ce léger détail…

Venons-en aux effets de ce désastre.

L’Afghanistan, sur une carte, apparaît comme une espèce de territoire ovale au-dessus de l’Inde. Au Nord de cette ovale, tous les “Stans” », Ouzbékistan, Turkménistan, Kazakhstan. Kirghizistan etc., et encore plus au Nord de tous ces pays Turcophones, l’immense steppe Russe.A l’ouest, on trouve l’Iran et au sud le Pakistan, pays de tous les dangers puisque sans les services secrets Pakistanais, les Talibans ne l’auraient jamais emporté. Et le Pakistan a l’arme nucléaire.

Pour « contrôler » tout ce joli monde, les USA avaient installé une immense base aérienne à Bagram à 70 km au Nord de Kaboul, qui leur permettait de surveiller toutes les routes de la soie terrestres passant au Nord de l’Himalaya et allant soit vers le Moyen-Orient soit vers l’Allemagne soit vers la Méditerranée.

En liaison avec les flottes américaines basées à Bahreïn ils surveillaient aussi les routes de la soie maritimes c’est à dire toutes les voies allant de la Chine à l’Europe, au Moyen-Orient et à l’Afrique et cela ne leur coûtait presque rien puisqu’ils n’avaient eu aucune victime militaire depuis près de deux ans et que cinq à dix mille militaires suffisaient à empêcher les Talibans de l’emporter grâce au contrôle total que les USA avaient de l’espace aérien.

Et, cerise sur le gâteau, à partir de Bagram, ils gardaient un œil sur le Tibet et la Chine.

Le 8 juillet 2021, les américains, à la surprise générale, abandonnent Bagram du jour au lendemain, ce qui était invraisemblable de stupidité. Si l’on voulait s’en aller, il aurait fallu abandonner la base militaire en dernier, et non pas en premier, ne serait-ce que pour empêcher les Talibans de prendre Kaboul.

Tout cela est du passé, Bagram et l’Afghanistan sont perdus, ce qui veut dire que les USA n’ont plus aucun moyen de contrôler ce qui se passe au Nord de l’Himalaya.

La Chine, la Russie et l’Europe sont maintenant reliés par des trains de façon pérenne et du coup le contrôle des mers par les USA ne leur sert plus à grand-chose, surtout si les Russes ouvrent la voie Nordique au trafic maritime. Ce qui veut dire que toute l’Asie au Nord de l’Himalaya est maintenant interdite aux USA. Et c’est dans cette partie au Nord de l’Himalaya que se trouvent la plupart des réserves de matières premières dont le monde en général et l’Europe et l’Allemagne en particulier vont avoir grand besoin.

Allons vers l’Ouest et nous trouvons l’Iran qui avec l’aide de la Chine vient de trouver des gisements gaziers monumentaux dans la mer Caspienne. Ces découvertes seront développées en partenariat avec la Russie et la Chine et reliées sans difficulté aucune au réseau de pipelines russes qui desservent déjà l’Europe. Ce qui veut dire non seulement que, si la Russie décide de fermer le robinet, toute l’industrie européenne s’arrête instantanément, mais aussi que si la Russie décidait de ponctionner le travail des européens, il lui suffira d’augmenter les prix du gaz naturel et le tour sera joué.

Nous nous retrouvons dans la situation dans laquelle nous étions en 1973 quand l’Europe fut rançonnée par le Moyen-Orient.

Depuis des années, je dis que monsieur Poutine joue aux échecs tandis que nos gouvernements jouent à la belote, et hélas, les faits semblent confirmer cette analyse.

Dans cette perspective, mais à quoi sert l’Otan exactement ? Notre énergie vient du pays contre lequel l’Otan est censée nous protéger… je serai Ukrainien ou Balte, je me ferai du souci et si les Autrichiens, Tchèques, Hongrois, Polonais ne comprennent pas qu’ils ont une mission historique de recréer l’Autriche-Hongrie pour protéger l’Europe contre les Turcs, contre les Russes et contre les Allemands ce sera parce que leurs gouvernements n’ont rien compris au film.

A ce moment du raisonnement, il nous faut avoir une pensée émue pour l’Arabie Saoudite, protégée militairement par les USA depuis la rencontre FD Roosevelt- Ibn Saoud sur un bateau de guerre américain pendant la seconde guerre mondiale.

Non seulement le Président Américain actuel annonce qu’il veut sortir du pétrole pour sauver la planète (ce qui condamne le régime Saoudien à mort), interdit le pipeline reliant le Canada aux USA, ce qui aurait réduit la dépendance de l’Amérique du Nord vis-à-vis du reste du monde, mais en plus la protection militaire américaine ne vaut plus tripette, ce qui nous amène à parler de l’autre grand vainqueur du désastre Afghan, la Chine qui se trouve être le plus grand client de L’Arabie Saoudite.

Et je suis bien certain que la Chine va demander à régler ses achats de pétrole non plus en dollar, mais en renminbi, en faisant valoir aux Saoudiens qu’il y a beaucoup plus de biens à acheter en Chine qu’aux USA, qui ne produisent plus grand-chose et que les Russes, les Iraniens, les Vénézuéliens seraient très contents de leur vendre leur pétrole en RMB si les Saoudiens décidaient de continuer à vendre en dollar.

Et si la Chine réussit à acheter son pétrole en utilisant sa propre monnaie, toute l’Asie sauf le Japon bien sûr, demandera à payer le même pétrole dans leur monnaie ou en RMB.

Et comme je l’ai expliqué depuis des années, la Chine a déjà préparé tous les outils pour que ce transfert ait lieu sans dommage : marché à terme du pétrole cotée en RMB à Shanghai et dont les balances pourront être réglées en… or, nouveau FMI, nouvelle banque mondiale à Pékin et à Shanghai, ouverture du marché obligataire Chinois aux étrangers, stabilisation des taux de change asiatiques contre le RMB etc…(voir mes papiers précédents sur le sujet).

Et donc, et c’est là où je voulais en venir, nous sommes en train d’assister à un basculement inouï des modes de paiements pour les besoins énergétiques du monde.

  • Les besoins européens seront satisfaits par la Russie, gérant ses propres excédents ainsi que ceux du Kazakhstan et de l’Iran, voire de l’Iraq. Et cette énergie aura un prix en Euro ou en Rouble, les Russes refusant le dollar.
  • Les besoins Chinois sont d’ores et déjà couverts par la péninsule arabique mais les ventes sont encore libellées en dollar. Il me semble évident que d’ici quelque temps , les factures chinoises seront payées en monnaie chinoise.
  • Et cela devrait avoir un effet important sur le dollar. Voilà qui réclame un petit développement : Le monde consomme environ 100 millions de barils par jour et il est de bon ton pour les utilisateurs de garder environ trois mois de stocks. A $ 70/ baril, ce stock « vaut » dans les 600 milliards de dollars, dont la valeur peut être doublée sans problème pour prendre en compte les produits finis. Si les achats ne se font plus en dollars mais en RMB, voilà un nombre important de dollars utilisés dans les fonds de roulement de l’industrie pétrolière qui vont se retrouver sur le marché. Et comme chacune des banques centrales dans le monde essaie d’avoir en dollars au moins trois mois d’importations de pétrole, « au cas où », je peux rajouter encore au minimum 500 milliards de dollars au stock mondial de dollars excédentaires, auxquels il va falloir rajouter aussi le déficit commercial de cette année qui risque d’approcher les 1000 milliards de dollars.

Et donc le dollar risque de se casser la figure, un peu comme la livre sterling dans les années 70 quand les dernières balances sterling furent liquidées par leurs détenteurs dans une gigantesque baisse inflationniste de la monnaie britannique qui se termina avec le FMI à Londres et Madame Thatcher arrivant au pouvoir peu de temps après.

La thèse soutenue par ce papier de rentrée est donc assez simple.

Pour que la monnaie de réserve garde sa position privilégiée, il faut que le reste du monde ait confiance en cette monnaie, ce qui veut dire que les politiques monétaires et budgétaires en préservent la valeur, ce qui n’est plus le cas aux USA tant la banque centrale fait n’importe quoi et tant les dépenses étatiques sont hors de contrôle là-bas.

A défaut, il faut que la puissance qui émet la monnaie de réserve soit dominante militairement, mais les USA n’ont plus gagné une seule guerre depuis 1946, leurs dernières aventures s’étant achevées en déroute en Irak, en Lybie, en Afghanistan…

Il me paraît évident donc que les USA sont en train de perdre toute la crédibilité économique et militaire qui pouvaient leur rester, grâce à monsieur Biden, dont Obama disait qu’il ne fallait pas le sous-estimer tant il était toujours capable de transformer une crise en un désastre irréparable.

Ce que je mesure mal cependant, c’est la réaction des autorités Chinoises

Soit, elles suivent le conseil de Napoléon de ne jamais intervenir quand son ennemi se prend les pieds dans le tapis, ce qui voudrait dire que ces autorités laisseront la situation pourrir aux USA et continueront à consolider leur zone géographique.

Soit, au contraire, elles se disent qu’elles ont une fenêtre de tir d’un an environ et que dans un an Trump (ou un personnage équivalent) sera de retour et que les choses redeviendront plus difficiles pour l’Empire du milieu et que c’est maintenant qu’il faut frapper, c’est-à-dire exiger de payer son pétrole en RMB.

Quand je regarde ce que fait et ce que dit monsieur Xi, je pense que la Chine choisira la deuxième solution.

Mais la Chine a toujours préféré la stabilité à l’aventure, et peut-être ai- je tort en raisonnant comme un occidental.

Nous verrons bien, mais l’ordre international américano-centré, capitaliste et libre échangiste qui a prévalu depuis 1945 est vraiment en train de s’écrouler sous nos yeux.

Une nouvelle guerre froide commence entre un système national de production mené par une technocratie communiste (la Chine) mais utilisant le marché et un système de production à tendance monopolistique, mené par une élite Saint Simonienne non élue se réclamant de leur compétence.

La lutte va être intéressante et je crains de ne pas en connaître l’issue. J’ai toujours été certain que le capitalisme l’emporterait sur le communisme soviétique. Sur ce coup-là, je suis beaucoup moins affirmatif.

Dans les mois qui viennent, il va falloir cependant que j’essaye de comprendre un peu mieux ce que tout cela veut dire pour le reste du monde, et je crains d’avoir besoin de l’aide des lecteurs de l’IDL pour y arriver.

Après tout, et comme le disait un personnage célèbre :

« Hier nous étions au bord du gouffre, aujourd’hui nous avons fait un grand pas en avant »

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

107 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • marc durand

    17 September 2021

    Une video intéressante Xi versus Soros. https://www.youtube.com/watch?v=OEYIJWQyeTU

    On ne sait pas si tout est vrai, mais j’aurais tendance a le croire, ce qui sur c’est que Soros a eu une amende pour avoir shorte le HK. Soros fait sa fortune dans le chaos, c’est un destructeur, il déjà fait tombé la banque d’Angleterre.

    Qu’il y est des oppositions dans le PCC j’y crois, ces opposants seraient en faite des hommes de Davos, dont Jack Ma, et une partie du show Bizz chinois en ferait parti, tous interconnecte les uns autres, actionnaires des uns au autres faisant des profits pharamineux sur le dos des gens. C’est gens cherchent uniquement le profit pour eux a tout prix.

    Jack Ma est porté aux nus par les occidentaux, mais il perdus de sa superbe aux yeux des Chinois les faisant croire qu’en travaillant de 9h a 21h, 6 jours sur 7, ils pourraient être aussi riche que lui, et puis en février 2021, en faisant la une de certains news a HK, un vingtaine d’ouvries faisant le piqué devant sa maison a Hong Kong, ceci n’ayant pas étés paye depuis 6 mois.

    Le show biz est aussi porté au nu par les occidentaux, spécialement par les libertaires qui réfutent toutes fautes, omettant de dire les charges contre eux: viol sur mineur, fraude fiscale, drogue …

    Ce show bizz me fait penser a 2 videos sur Zemmour que j’ai vu hier, ils sont absolument tous contre lui, ils ont peur de perdre les sommes colossale qu’ils palpent chaque mois.

    Répondre
  • N. Barlet

    15 September 2021

    Bonjour M. Gave.
    Beaucoup de complotistes dans les commentaires de votre analyse. C’est qu’il est humain de croire que les grands événements sont voulus et conduits par des forces occultes: le “grand capital”, les trotskistes, les islamistes, mais hier c’était le Vatican ou les juifs. Cela rassure les esprits faibles: j’ai envie de croire que tout le monde il est bon tout les monde il est gentil sauf quelques pervers que je dénonce et qu’on devrait éliminer. L’Histoire montre pourtant que ces grands événements nous dépassent, et que nos chefs ne peuvent que faire semblant d’en être les organisateurs.
    Il n’y avait pas de complot secret mené par Hitler ou Staline, ou d’autres dictateurs: leur projet a toujours été public, et c’est la lâcheté des Chamberlain ou des Daladier hier, ou des intellectuels de gauche avec l’islamisme désormais, qui explique leur relatif succès… jusqu’à ce que la liberté triomphe Il n’y a pas davantage de complot secret à Davos, ni au Council for Foreign Affairs. Seulement une volonté de pouvoir et de richesse. Et des erreurs d’appréciation.
    A. Toynbee a donné un modèle d’explication de l’Histoire: celui de la rencontre de civilisations, de leur croissance et de leur chute quand leur classe dirigeante a réussi à se perpétuer sans se renouveler. Bourdieu, Aron ou Hayek confirment son analyse: les héritiers ne valent pas les créateurs qui avaient pris des risques. Et les civilisation sont mortelles. Car leur classe dirigeante qui devrait être dévouée et créatrice se corrompt un jour.
    L’Afghanistan n’avait aucune importance stratégique: enfermé dans ses montagnes, sans accès à la mer, sans matières premières stratégiques (et d’ailleurs, on trouve de tout partout, c’est une question de recherche géologique et de prix comparés), de ce fait ignoré par l’Histoire depuis qu’elle existe, jamais les USA n’auraient du s’en occuper après en avoir chassé la cellule terroriste qui s’y cachait. Mais, j’ai bien fréquenté les “neo-con” US : fiers de leur statut de WASP, persuadés que les autres peuples veulent les imiter, arrogants comme peuvent l’être des protestants se moquant des papistes ignares…. et qui croient devoir faire du “nation-building” à partir de leurs principes qui, disent-ils sont les meilleurs et eux avec.. . Ça a peut-être marché au Japon ; ça échoue partout ailleurs. Il n’y a que “les doux effets du commerce” qui permettent aux civilisations de s’enrichir mutuellement sans s’entr-égorger. Les USA reviendront-ils aux principes des pères fondateurs: ne jamais se mêler des affaires du reste du monde? C’est la seule question à se poser pour tenter de prévoir le proche avenir.

    Répondre
    • marc durand

      16 September 2021

      Je suis de votre avis.
      Quand je regarde les faits:
      Qui a bombardes presque tous les pays d’Afrique et ailleurs ?
      Qui mets des sanctions commerciales a l’Iran, la Russie, le Venezuela, Cuba … ?
      Qui a mis une amende colossale a la BNP ?
      Qui empêche Taiwan de vendre des semi conducteurs a Huwei ?
      Qui empêche ASML de vendre des machines pour fabriquer des semi-conducteurs a la Chine ?
      Qui s’oppose au pipeline du Gaz russe en Europe ?

      Les américains, et pourtant dans la presse c’est les chinois les méchants, j’ai beau cherché sur google, combien de pays africain les Chinois ont bombarde, j’arrive pas a trouver ?

      Quand a Hong kong, après 26 ans sur place, j’arrive a la conclusion que les Chinois ont bien fait de reprendre la main.

      Hong Kong et le Xinjiang sont les seuls endroits ou les Américains peuvent fomenter des troubles pour affaiblir la Chine. Comme ils l’ont dans des dizaines de pays, avec l’aide de certains milliardaires comme Soros.

      Je rêve d’une France patriote ou tous les hommes politiques qui ont coulé la France ou l’ont vendue aux multinationales soient jugé pour trahison.

  • Robert

    15 September 2021

    Je crois que les américains ont fait un constat simple : la majorité du peuple Afghan, l’ Afghanistan “profond” n’est pas opposé aux talibans, loin de là.
    Certes, la minorité éduquée de Kaboul veux, ou a quitté le pays avec les occidentaux. Mais cette minorité ne suffisait pas à assurer la pérennité d’un état à la remorque de forces étrangères depuis 20 ans.
    L’ analogie avec la défaite vietnamienne est criante, y compris dans les conditions (précipitées ?) du retrait américain.
    Pas de doute, la “pax americana” vient de mourir une énième fois !

    Répondre
  • Dominique

    14 September 2021

    Vous écrivez à juste titre :
    “Empêcher l’avance des Talibans vers Kaboul était chose facile si l’on contrôlait l’espace aérien, ce qu’aurait dû faire l’armée de l’air Afghane, fort bien équipée par les USA.”.
    .
    On doit donc penser qu’il s’agit d’une stratégie mûrement réfléchie qui est mise en oeuvre par le Deep State, et qui est fondamentalement différente, et opposée, à celle du gouvernement républicain sous Trump.
    Une stratégie nouvelle qui viendrait de loin, et autait été élaborée dans les bureaux confidentiels du CFR, le Council of foreign relations créé par les grands banquiers qui dirigent le monde dit libre. Car le fantoche Joe Biden et sa petite clique avec Kamala Harris est bien incapable d’inventer une quelconque stratégie, sa mission est de lire des messages sur les pompteurs. Pour comprendre les buts des grands banquiers – qu’ils n’exposeront pas -il nous faudrait disposer d’informations que nous n’avons pas. Nous sommes donc comme les hommes de la caverne qui voient seulement les ombres d’une réalité cachée. Et nous en sommes, à mon avis, réduits à envisager des hypothèses géo-stratégiques. Par exemple, le CFR pourrait avoir décider de faire chuter le bloc occidental pour favoriser l’avênement d’un empire chinois, qu’il a initié dans les ? Années Nixon…. A la façon dont il décida de faire chuter l’empire britannique pour le remplacer par l’empire nord-américain. C’était il y a un siècle. Les grands banquiers qui ont créé le Nouvel ordre mondial agissent sur le long, très long terme.

    Répondre
  • du goudron et des plumes

    12 September 2021

    Bonjour Charles,
    Les Etats Unis vont s’écrouler comme l’Europe d’ailleurs lentement au début pour finir à pic
    La cavalerie monumentale que l’on nomme dollars va se terminer.
    Trump suit le programme de Benoit Hamon il injecte des dollars pour que les gens restent chez eux sous couvert du Covid/ le revenu universel.
    Biden meme chose.
    Trump a crée un mur entre les ussa et le Mexique Biden le continue, mais pour qui pour les mexicains ou plutôt pour empêcher les américains de fuir une fois que leur monnaie va percuter la planète.
    Le scénario est bien ficelé.
    un petit krach maison pour plumer tout le monde et créer une dépendance à l’état prophète.
    La Chine attend et n’interviendra pas les ussa creusent leur tombe tout seul comme des grands.
    Nous reviendront à une monnaie saine historiquement cela se termine toujours comme ca.
    Les Fiat sont mortes.
    Pour l’Afghanistan les américains vendent des armes c’est le but tous les talibans sont habillés et armés en made in US.
    il est grand temps que ces fausses guerres s’arrêtent sous prétexte de démocratie de liberté c’est juste bidon.
    Powell and Powell les deux plus grands criminels et menteurs un à l’ONU et l’autre tous les jours
    tout le monde s’y prépare

    Répondre
  • Hayim Philippart

    12 September 2021

    beaucoup de trucs qui changent après chaque bière, on se rajeunit

    Répondre
  • Alain Dupont

    11 September 2021

    Cher Monsieur Gave,
    Il est toujours passionnant de vous lire et – parfois – de suivre vos conseils.
    Permettez-moi toutefois d’exprimer quelques réserves quant à la chronique ci-dessus.
    Je pense que les incertitudes géopolitiques accrues vont profiter aux marchés américains – sinon au dollar – dans les années qui viennent.
    En effet, dans les contextes :
    – d’une Europe menacée (inutile de développer) ;
    – d’une Chine imprévisible et malaisée tant économiquement que financièrement à appréhender – et de plus soumise aux lubies du PCC et de son dirigeant ;
    – d’une Asie incertaine (HK, Taïwan, Inde, Pakistan…) ;
    le seul repli et le seul havre possibles pour des capitaux exigeant à la fois liquidité et sûreté demeurent les places américaines, tant pour les actions que pour les obligations.
    J’y ajouterai la rentabilité ! Il n’est en effet que de comparer les performances relatives des index américains versus chinois pour s’en persuader, et ce à court comme à long terme…
    Il est accessoirement amusant de constater que les gérants qui ne juraient – l’année dernière – que par les actions chinoises – demeurent cette année curieusement muets…ou collés.
    Il serait intéressant – à cet égard – de connaître les flux de capitaux nets entrant/sortant US/Chine depuis le début de l’année.

    Merci et continuez.

    Répondre
    • marc durand

      13 September 2021

      La bourse ne représente plus l’economie réelle depuis longtemps, suffit de voir le CAC40, presque au sommet, l’economie française est-elle au top ou en train de couler ?
      La beauté c’est que la bourse sera rattrapée par l’economie réelle, et donc la bourse fera plou-plouf, mais quand ?
      Quand on trade, il vaut mieux des fois rester en dehors et ne pas se dire, j’aurai pu grapiller quelques pourcent en quelques mois, car la bourse monte péniblement en prenant les escaliers, mais descend rapidement en prenant l’ascensseur -30% ou plus en 1 jour ou 2.
      Les Chinois ont très bien compris et agissent, ils préfèrent l’economie réelle qui crée de la vrai valeur, que du virtuel et de la fausse valeurs (les bulles).

      Quand les Chinois ont cracke la bulle tech de l’enseignement le mois dernier, j’ai vu des videos ”et si les chinois crackaient avant l’occident”, c’est qu’on rien compris a l’economie. Si les Chinois ne peuvent plus mettre de l’argent dans l’enseignement a distance, surtout pour payer des prof a distance (30 000 profs philippin pour 51talk, 70 000 profs américain pour VIPkid) , j’ai pas les chiffres pour les autres compagnies, mais c’est encore plus gros. Et ben les Chinois vont dépenser leur argent dans d’autres secteurs économique qui profiteront plus a l’economie chinoise si l’argent est dépensé dans le pays au lieu d’etre dépense pour des étrangers.

      Les étrangers qui possèdent des bonds chinois sont en augmentation depuis 32 mois consécutif.
      https://postimg.cc/yWTjHypL

      Ne faites pas confiance a tous les medias occidentaux qui parlent de la chine, c’est 100% fake news. Il faut être sur place pour comprendre.

    • Robert

      15 September 2021

      Vos arguments me paraissent recevables… à court terme. Il n’est qu’à voir le “tour de vis” donné par Xi actuellement envers les GAFA chinois.
      Mais, sur le long terme, les chinois sont de grands pragmatiques qui estiment avoir le temps pour eux dans leur lutte engagée avec les USA pour le leadership mondial.
      Quand les chinois y auront intérêt, je ne donne pas cher du dollar en tant que “monnaie mondiale”…

  • DARRITCHON Leopold

    10 September 2021

    Prof d’économie à la retraite, ces propos m’intéressent au plus haut point car j’ai un peu relâché et cela fait du bien de lire cette chronique de Mr GAVE qui, lui, est toujours sur le pont ! ….moi, ce qui préoccupe plus c’est l’élection présidentielle française qui risque de nous mettre un MACRON et ses sbires encore pour 5 ans !!! et là je crains beaucoup et même le pire !!!!. QUE FAIRE !!! pour éviter ce drame !!

    Répondre
    • Robert

      15 September 2021

      Rendre les Français intelligents !

  • Dominique

    9 September 2021

    Avez vous avancé votre beau projet de démocratie directe pour les Français ? Merci.

    Répondre
  • Saliez Alain

    8 September 2021

    Je partage entièrement votre analyse. Personnellement, je pense que Monsieur Biden, poussé par ceux qui l’ont placé à la tête des Etats- Unis, mijote un coup fumant qui va faire trembler le monde. Lequel ? Guerre classique, bactériologique,…je l’ignore mais le redoute déjà. Merci à toute l’équipe de l’IDL

    Répondre
  • Morizot

    8 September 2021

    Cela fait bien longtemps que la France devrait prendre ses distances avec les USA mais l’attrait de l’argent aura eu raison de toute forme de sagesse et maintenant nous copions le régime chinois
    Une seule question : qui dirige la France ? Quand on aura répondu à cela tout sera clair

    Répondre
    • breizh

      9 September 2021

      qui dirige la France : ceux qui financent son déficit et sont propriétaires de sa dette…

    • Savoia

      11 September 2021

      ceux qui dans l’ombre dirige Klaus Schwab

  • Binitials

    7 September 2021

    J’avoue que ça m’avait manqué !

    Répondre
  • HR

    7 September 2021

    Un pur raisonnement de divertissement qui vaut essentiellement pour son auteur.

    Répondre
  • Jean-Claude

    7 September 2021

    Bravo, Charles, bien vu..

    Répondre
  • Lekkerman

    7 September 2021

    Votre papier est un peu rapide sur le rôle de Trump et semble faire porter toute la faute sur Biden. Le retrait des Etats-Unis a pourtant été initié par Trump et la signature de l’accord de Doha en 2020 avec les Talibans. Biden n’a fait qu’entériner ce plan et le repousser de quelques mois.

    Répondre
    • Lekkerman

      7 September 2021

      Un piège de Trump à Biden est une théorie du complot qui ne tient pas. La chronologie ne colle pas: Trump avait signé l’accord avec les Talibans à Doha 1 an avant le résultat des élections … qu’il comptait bien gagner.

      Ce qui incompréhensible, en revanche, c’est l’impréparation totale des US dans l’évacuation qui semblait inévitable, et la responsabilité en revient à 100% à l’administration Biden.

    • Jean-Claude

      7 September 2021

      Trump négociait, Biden a abdiqué

    • Michel

      8 September 2021

      Nous sommes peu de chose aux yeux des dirigeants. Poser la question aux américains et copines restés sur place.

  • Thierry Georges

    7 September 2021

    Mais le communisme l’a emporté depuis longtemps
    Car ce qui se passe aux USA et en Europe depuis des décennies ( omnipotence de l’Etat, subventions et aides des entreprises, planche à billets des banques centrales qui déversent des milliards d’euros ou de dollars pour éviter l’effondrement des sociétés dites occidentales ) n’a rien à voir avec le libéralisme économique responsable
    Donc ce qui s’est passé en Afghanistan ne fera qu’accentuer cette main mise du centralisme bureaucratique sur la liberté d’entreprendre et de penser

    Répondre
    • Michel

      8 September 2021

      Le communisme l’emportera tant que nous nous laisserons enfumer.

  • Meduse

    7 September 2021

    J’ai rencontré de vrais chinois, il m’ont dis la France est plus communiste que la chine en chine on peux réussir en France non ! Se qui n’épatte de nos socialistes/ communiste au pouvoir c’est que il détruisent tous ce que les autres pays du monde nous envie et copie !!!
    Bref .. ce sont des attila au pouvoir ….

    Répondre
    • Luc

      7 September 2021

      ce sont pas des attila mais des attali au pouvoir, qui conseillent les presidents depuis Mitterand.

  • Meduse

    7 September 2021

    Monsieur gave ont vie en France actuellement le communisme à la française et une sinisation dés esprit initié par Valérie giscard destin !
    Nous passons par des gouvernements de socialistes cupide et méchant et et communiste manipulateur et égoïste.. et je pense que notre pays deviens une poubelle et on ajoute le Vatican des ésotériques‘Bruxelles et sa troïka, l’effondrement des États Unis vas participer à l’effondrement de l’Occident
    Vivre en France pour des entrepreneurs et propriétaires/ bailleurs et où détenteur de rente par capitalisation vous fait subir les foudre de l’état central capitaliste qui petit à petit adminstre tois politisé tois pour pérennisé un système complètement obsolète et malsains …

    Répondre
  • inglorious2db31

    7 September 2021

    Je pense que les chinois n’auront jamais intérêt à ce que leur monnaie s’apprécie par rapport au dollar.
    C’est d’ailleurs, justement comme cela que les USA ont exigé “la fin de partie au Japon” les empêchant de laisser filer leur monnaie. Ceci afin de résorber le déficit commercial avec ce pays et c’est cela qui les a conduit à ces dernières dizaines d’années d’absence de croissance toujours à la limite de la déflation.

    Nous savons que la Chine est une entité où le but n’est pas l’amélioration des conditions de vie de la population mais que celle-ci se tienne tranquille. Elle reste donc une masse de travail à pressurer.
    Cette masse de travailleurs est le pendant des réserves minières soviétiques.
    Elle a donc intérêt à laisser les choses continuer car à la différence des soviétiques, elle a d’une part assez de marge pour laisser encore le niveau de vie des chinois progresser afin qu’ils se tiennent tranquille. D’autre part, les moyens moderne de contrôle(smartphone, informatique) lui permet de tenir sa population de mieux en mieux (à l’inverse aussi des soviétiques à la fin).

    Donc la Chine a intérêt de jouer le pourrissement continuel des économies occidentales en les laissant ne plus savoir rien produire car elle ne sait rien faire d’autres et comme les soviétiques ne savaient rien faire d’autre que d’exporter du pétrole. Je dirais même plus, elle va continuer à alimenter le déficit commercial américain de manière infinie, tant que sa propre population ne se révolte pas.
    Le système chinois tient très bien (en créant des milliardaires en pagaille) en ponctionnant ses usines comme le soviétiques ponctionnaient les mines et à la différence de ces derniers, il n’a pas de concurrence d’autres producteurs de matière première qui le mettrait en danger.

    Répondre
  • Ockham

    7 September 2021

    Vous faites bien de souligner que le retrait d’un série de semi-conducteurs dans le système de communication militaire aurait joué un rôle déterminant. Ce fait, s’il est avéré, laisse planer une interrogation sur la volonté politique des US et le contenu de leurs arrangements avec les Talibans qui furent jadis puissamment armés par les US contre l’URSS ! Pour L’Occident c’est une brillante défaite de ses idées géniales “bobo-socialo” de moralisation et d’esprit mêle-tout au nom d’un droit du sol stupide et d’idées de droit-de-l’hommiste irréfléchies. L’Occident, France en tête, a la panoplie juridique parfaite du suicide civilisationnel.
    Être une bande de guerriers capable de défaire l’armée britannique (sauf la mascotte), l’URSS et enfin la coalition occidentale va les coiffer d’un gigantesque melon. Il est évident pour nos responsables que tous ces actes n’ont rien à voir avec l’islam mais le terrorisme lui-même comme le regrettait les petits (en esprit seulement) Hollande et son ministre de l’intérieur ! A l’aune des importations accélérée en toute ingénuité de futurs terroristes aux US comme en Europe, il va falloir beaucoup d’aides sociales, de construction de prisons, de procès-fleuves et d’entretien à vie dans ces hôtels de la pénitentiaire d’une population importante car nous en avons les moyens de nos valeurs inadaptées au monde.
    Pour revenir à l’organisation des télécommunications entre systèmes d’arme militaire, il faut souligner à nouveau que l’Europe est un nain dans ce domaine. Quant à la transition énergétique grâce au programme de décroissance des Verts en Europe nous sommes encore plus mal parti car il faut l’autonomie dans l’univers du médium comme de l’énergie. Cela signifie un développement accéléré de nos systèmes informatiques et du nucléaire européen. Un effort de recherche énorme sans précédent doit être entrepris pour d’autres sources d’énergie dont l’hydrogène.
    Comme nos élites recommandent d’accorder tous les droits à ceux qui nous les nient tous en bloc par écrit, œuvrent fortement à la solubilité de la république dans l’islam (et non l’inverse) , promeuvent le vélo et la peau de mouton, le tofu au lieu de la viande et les hachoirs à oiseau nous sommes partis pour un grand hiver ! Même les coureurs à pied sont désormais à Paris flashé par les radars !
    Certains de nos politiques bavassent social et ne comprennent pas que nos sommes aussi vulnérable qu’un crustacé en pleine mue dans un monde normal.

    Répondre
  • antoine

    6 September 2021

    superbe rentrée
    merci Mr Gaves

    Répondre
  • SOLS

    6 September 2021

    Vachement forts, les Talibans, ils ont combattu et gagné sans masques et sans maintenir les distances sociales

    Répondre
    • Michel

      8 September 2021

      Depuis combien de siècles les Talibans au Nord et les Pachtouns au Sud sont indépendants ?

    • Xavier.C

      6 September 2021

      Il est vrai et cohérent que D.Trump ayant pour idée de désengager son pays des conflits extérieurs pour le consolider intérieurement, l’analyse d’Alexis est tout à fait cohérente.. Merci pour ce partage.

    • Charles HEYD

      7 September 2021

      J’ai regardé le début de la vidéo mais je n’ai pas pu finir! Trop, comment dire, scabreux, pour rester poli! C’est effectivement Trump qui a engagé le processus de désengagement mais dire maintenant qu’il a fait cela pour embêter Biden, c’est du délire! Et s’il était resté à la Maison Blanche, il n’aurait pas ordonné le retrait? Il est vrai qu’il avait aussi évoqué la fin de l’OTAN; mais j’ai déjà dit ici, un conseiller pas trop bête lui a du rappeler ce qu’il pouvait tirer des européens en les maintenant enchainés!

    • Jacques Ady

      7 September 2021

      Cossette a quand même dit de grosses bêtises au moment de l’élection américaine : selon lui, Trump avait tour prévu, sa réélection était assurée, les corrompus Démocrates allaient être confondus et arrêtés en grand nombre, etc.
      Il a aussi dit des bêtises concernant la situation au proche-Orient. À mes yeux il s’agit plus d’un illuminé que d’autre chose, qui certes dit parfois des choses exactes (dans le lot) mais cela n’excuse pas les énormités dont il est coutumier.

  • Jacques Maurice L d B

    6 September 2021

    Mais c’est toujours nos radical de gauche (la partie central à gauche) qui nous entreine aux colonisations et à la guerre style Laval ou Macron, Hollande et Sarkosy

    Répondre
  • Jacques Maurice L d B

    6 September 2021

    1°) En 39-40 mon père officier en poste à Retel (08) me disait que les soldat n’avaient pas de chaussure
    2°) Retirer les élement top secret fait partie des consignes; Les hauts gradéle savauent°
    3°) L’ordre américain (pardon de contre dire) ne viens pas de 1945 , mais de 1917 Premier producteur de pétrol. jusqu’en 20…
    4°) Idem pour les céreales destruction de la Libye qui venait d’intervenir, et merveilleuse produstion de la Russie
    M. Gave je n’ai pas votre expérience de l’asie. Sur bien des points je partage votre sens, mais l’histoire que l’ont nous enseigne est vraie et aussi fauses il manque beaucoup de détail cacher. Trein de Berlin à Bagdad (1915), grande aide américaine au Japon pour envahie le Chine (pétrole) suivie de l’enbargo de Rossevelt le 30 juillet 1941 sur le pétrole pour les japonais. Guerre ruso japonaise 1905 poussé par les States ETC, ETC.
    Et tout cela se répercute sur les occidentaux, (les européen) blanc bonnet et bonnet blanc, Choux vert et Vert choux ( au Vénezuela c’est ce que nous disions des 2 parties Copeye et AD qui se partageaient le pouvoir comme RPR et P S ici ???

    Répondre
  • docdory

    6 September 2021

    Je crois que malheureusement, même si l’armée afghane s’était battue avec tout le potentiel des armes dont elle disposait, elle aurait quand même perdu contre les talibans. En effet, ceux-ci avaient adopté pour leur compte le célèbre slogan de Mao-Tsé-Toung : “le révolutionnaire doit être dans la population comme un poisson dans l’eau” .
    Or, que pense la population afghane ? On le sait par un sondage de “pew research” fait en 2013 : 99 % des afghans sont pour l’application de la charia dans leur pays, et 85% sont partisans de la lapidation des femmes adultères. Inutile de préciser que parmi une population aussi viscéralement obscurantiste, les talibans étaient comme les poissons dans l’eau décrits par Mao-Tsé-Toung !
    Les afghans ne pouvaient donc qu’accueillir à bras ouvert les talibans qui offraient à la quasi totalité d’entre eux la réalisation concrète de leurs aspirations fanatiques. Les militaires afghans n’avaient par conséquent aucune raison de combattre des talibans qui pensaient exactement comme eux…
    D’une façon plus générale, lors des prétendus “printemps arabes”, le rétablissement d’élections libres a quasiment toujours abouti à l’arrivée au pouvoir d’islamistes, tout simplement du fait que, pour la plupart des musulmans, des concepts tels que les droits de l’homme, la liberté d’expression, la liberté de religion, en particulier la liberté de quitter une religion, l’égalité en droit des hommes et des femmes, que nous considérons comme des concepts universels, sont incompréhensibles et totalement contraire à leur idéologie, qui est l’idéologie mahométane. Pour les adeptes de l’idéologie mahometane, les seuls concepts universels sont Allah, le Coran et le “prophète” Mahomet.
    De même qu’on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif, on ne peut pas donner le goût de la liberté à des peuples qui ne rêvent que de servitude volontaire….

    Répondre
    • Robert

      15 September 2021

      Vous avez tout dit…
      L’ universalisme occidental appliqué au monde entier est de plus en plus un rêve qui se transforme en cauchemar !

  • Michel

    6 September 2021

    Les grandes puissances de l’ère industrielle ont cette habitude de donner après l’écroulement de leur monnaie le même nom à leur nouvelle monnaie. Par exemple, la livre Sterling. Elle est restée malgré tout une des principales monnaies dans le panier du FMI

    Répondre
    • Jlmh

      8 September 2021

      La livre Sterling a évidemment diminué de valeur avec le temps, mais c’est a peu près la seule monnaie qui n’ait jamais été démonetisée.

    • Michel

      10 September 2021

      Les USA essayerons aussi

  • Maryse Mazeres

    6 September 2021

    écouter le web journal de ce dimanche passé, d’Alexis Cossette radioquebec chaine web, il explique les tractations de D trump avant son départ avec le président chinois, au sujet de l’afganistan. Alexis cossette qui est en relation avec Sylvain Laforest, cerveau concernant le mondialisme et la géopolitique, ecoutons ce qu’ils nous disent, ils n’inventent rien.

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    6 September 2021

    Erratum : “vos considérations géostratégiques”, Pas “vos confédérations géostratégiques”. Le lecteur aura corrigé lui-même…

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    6 September 2021

    Bonjour Monsieur Gave et merci pour ce… stimulant billet de rentrée.

    Je ne me prononcerai pas sur son volet monétaire, n’en ayant pas la compétence, mais il donne utilement à réfléchir.

    Vos confédérations géostratégiques sont passionnantes, elles aussi. Les USA, roi sacré des nations du monde, ses sujettes, ne se laisseront pas supplanter sans réagir, ni sans que leurs sujettes réagissent, ayant à choisir, chacune, pour ou contre le roi en place, pour ou contre son remplaçant putatif…

    Au passage, je ne trouve pas bonne votre comparaison entre la débâcle US et l'”étrange défaite” de juin 40. L’armée américaine s’est retirée sans être à proprement parler battue. L’arme afghane n’a pas été battue non plus puisqu’il n’y avait pas d’armée afghane, seulement, comme le disait Hamid Karsaï, des “supplétifs américains”. La comparaison ne doit-elle pas plutôt être faite avec la libération d’août 44 ?…

    Répondre
  • Taillez

    6 September 2021

    Très bon texte , mais n oubliez pas le p’tit blanc , il fait partie des bonnes choses de la vie
    A très bientôt de vous relire

    Répondre
  • Robert

    6 September 2021

    Je suis content de vous relire.
    Édito intéressant. Mais par contre, j’aurai aimé que vous évoquiez la situation de l’état de droit en France qui a quasiment disparu avec le pass sanitaire.
    Il faudra mettre à cette constitution qui concentre tant de pouvoirs dans la main d’un seul homme.

    Répondre
    • Jérémy

      7 September 2021

      Bonjour, oui heureux de vous relire également et je partage l’avis de Robert, j’aurais aimé connaître votre avis sur ce qui se passe aujourd’hui avec l’obligation vaccinale. Je suis très inquiet, ce vaccin me fait peur, je n’ai aucun moyen d’avoir des informations fiables sur le sujet. Je pense que l’hypothèse que nos dirigeants fasse celà pour notre bien n’est pas très crédible et j’aimerais savoir ce qu’ils cherchent à faire ?
      Je me demande aussi ce qui se passe en coulisses pour la présidentielle de 2022 ? J’étais très emballé par la candidature de Zemmour mais son manque d’implication pour défendre les non vaccinés et son côté Bonapartiste n’est finalement peut être pas la solution dans ce monde où nous aurions au contraire besoin de plus de liberté. Mais je pense Zemmour tout à fait capable de changer sur ce point et j’ai confiance dans sa personne. Avez vous des informations que vous pouvez partager ?
      Merci.

  • Franck DELOCHE

    6 September 2021

    Monsieur, pour ma part, je souscris à la théorie du piège tendu par Trump à Senilius Maximus en Afghanistan. Donc votre lumineux exposé entraînerait Biden encore plus aux tréfonds, créant une une bourrasque formidable sur l’échiquier politique américain, en plus de la faillite de la politique extérieure et sa conséquence sur l’armée US. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    • Lekkerman

      7 September 2021

      Un piège de Trump à Biden est une théorie du complot qui ne tient pas. La chronologie ne colle pas: Trump avait signé l’accord avec les Talibans à Doha 1 an avant le résultat des élections … qu’il comptait bien gagner.

      Ce qui incompréhensible, en revanche, c’est l’impréparation totale des US dans l’évacuation qui semblait inévitable, et la responsabilité en revient à 100% à l’administration Biden.

  • hardy

    6 September 2021

    Quel retour Mr Gave ! Nul doute que cette théorie de la bascule des puissances est particulièrement séduisante d’autant qu’elle fait écho à une période bien similaire :l’entre 2 guerres . Quand diable eu lieu en effet une bascule similaire des puissances mondiales : la dernière fois ce fut dans les années 20 et lorsqu’on y regarde de prés le QE aussi était de la partie et l’effondrement de la monnaie de référence la livre fut aussi son corollaire:
    https://pan-sait-age-hissez.webnode.fr/l/a1929-great-depression-cold-case-11-1925-make-england-great-again/

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    6 September 2021

    Excellent article.
    .
    Je vous propose une grille de lecture pour tenter de comprendre les agissements du gouvernement chinois:
    .
    Toutes les actions du gouvernement chinois visent avant tout au maintien au pouvoir de la classe dirigeante chinoise. Et rien qu’à cela.
    .
    Et cela passe obligatoirement, mais en second ordre, par
    1) Intégrité du territoire national.
    2) Accroissement du niveau de vie de la population
    3) Stabilité politique et sociale

    Intégrité du territoire national:
    La culture chinoise n’a jamais été réellement expansionniste depuis que le pays a été unifié par les mongols, il y a plusieurs siècles. Le seul expansionnisme a été avec les pays limitrophes, mais sans réelle volonté d’expansion mondiale.
    .
    Il n’y a pas eu de colonies chinoises dépendant de l’état impérial ou communiste. A part Taiwan et encore. Rien de comparable aux européens et américains. La marine de guerre chinoise n’a pas patrouillé nos côtes à l’apogée de sa puissance, du temps de Louis XIV.
    .
    Maintenir l’intégrité territoriale est le point central. Sans cela le pouvoir perdra sa légitimité.
    Ce qui sous –tend une certaine forme d’agressivité vis-à-vis des voisins pour montrer sa puissance. De surcroît quand il y a des ressources naturelles dans la zone.
    .
    La Chines est en conflit plus ou moins larvé avec tous ses voisins sans exception.
    + Les musulmans à l’Ouest.
    + La mer de Chine au Sud.
    + Le Japon, Taiwan et les deux Corée à l’Est
    + Même la Russie eu Nord.
    .
    Mais il n’y a pas de volonté d’annexion. La Chine Han ne se voit pas en envahisseur de ses voisins (même au Tibet ou à Taiwan). Elle sait les difficultés à intégrer les minorités dans la culture Han. Musulmans, Tibet, même au Yunnan…
    Ce serait un gros risque démographique, alors qu’elle est encore sur la lancée de la politique de l’enfant unique pour les Hans.
    .
    C’est assez paradoxal et peut être mal interprété par les occidentaux.
    .
    La Chine n’a connu que des empereurs, mais sans être impérialiste.

    Pour moi, tout va maintenant se jouer à Taiwan.
    Récupérer Taiwan serait pour le PC mettre fin, une fois pour toutes, à la dernière déviance possible. Ce serait montrer définitivement la suprématie du modèle politique « communiste » sur la société chinoise.
    .
    Maintenant que le roi US a été dénudé en Afghanistan, la Chine peut-elle faire le coup de main sur Taïwan ? Quelle serait la réaction des USA ? Sauver Taïwan au risque d’une troisième guerre mondiale ou bien accepter de manière subie le nouvel ordre tripolaire mondial ?
    .
    Se lancer et perdre la face devant les américains serait aussi un énorme coup à la suprématie du PC.
    .
    Le PC pourra-t-il contrôler une large population locale hostile ? C’est déjà problématique à Hong Kong.
    La réponse n’est pas évidente. Ni pour les chinois, ni pour les américains.
    .
    .
    Accroissement du niveau de vie de la population :
    Cet accroissement a été sans précédent dans l’histoire de l’humanité, dans sa rapidité et son ampleur.
    .
    Après 40 ans de développement, 400 millions de personnes ont désormais un niveau de vie européen (autant qu’en Europe), mais 900 millions vivent encore comme dans un pays sous-développé.
    Le PC en a récolté tous les fruits. Le status quo politique dans la société chinoise était que tant que la croissance économique était là, le système « communiste » était le bon, malgré ses défauts politiques évidents mais tolérables. Surtout sortant du maoïsme.
    .
    Pour maintenir cette dynamique, l’accès aux ressources est impératif. Or les ressources deviennent de plus en plus finies.
    .
    Cela signifie nécessairement une compétition et des tensions avec les USA – premier consommateur de ressources. Et dans une moindre mesure avec l’Europe, mais qui n’a pas la puissance militaire.
    Fondamentalement, la Chine ne voit pas les USA comme un ennemi mortel cherchant à les annihiler, mais comme un frein inacceptable à leur développement et à leur souveraineté « naturelle ». La Chine se voit et a été de fait, la civilisation la plus avancée pendant des millénaires, à part la « parenthèse » des 300 dernières années.
    A l’inverse, les USA voient la Chine comme le pays voulant les détrôner.
    .
    Coupler l’intégrité du territoire et l’accès aux ressources et vous aboutissez aux articles de M. GAVE, sur les structures de « containment » mises en place par la Chine.
    .
    .
    Stabilité sociale et politique
    Mais et par ailleurs, la Chine fait maintenant face à un défi économico-démographique monstrueux.
    .
    Le PC ne sait plus comment amener le niveau de vie des 900 millions les plus pauvres au niveau de celui des 400 millions riches. 60% de sa population est encore rurale.
    .
    On n’en a plus besoin dans les villes, avec l’automatisation et toutes les machines achetées en Allemagne. On n’en a plus besoin dans les campagnes avec l’agriculture mécanisée.
    .
    En parallèle, le vieillissement de la population est rapide, suite à la politique de l’enfant unique. Et ce qui fait que cette population n’est plus employable de toute manière.
    .
    Et de moins en moins d’actifs en proportion.
    .
    Et il n’y a pas de filet de sécurité social institutionnel.
    .
    En parallèle, la frange aisée commence à s’émanciper. Cette partie de la société devient de plus en plus hétérogène et difficile à contrôler. Ils ont accès au reste du monde.
    .
    Le PC va faire face de manière certaine à des tensions sociales grandissantes de la part de la population pauvre.
    .
    Ce sont des menaces mortelles pour le PC, qui n’a pas d’autre choix que celui d’une reprise en main musclée de la société.
    .
    C’est la raison du durcissement et des outils de contrôle politique qui sont mis en place depuis 10 ans.
    • Surveillance automatisée de la population
    • Reprise en main du capitalisme à la chinoise, qui devient foisonnant et incontrôlable, avec l’apparition d’une oligarchie business déconnectée du politique.
    • Reprise en main de Hong Kong.
    .
    .
    Conclusion :
    Il est difficile de savoir ce qu’il va se passer.
    .
    Mais quand plusieurs voies sont possibles, je privilégie celle qui renforce/maintient la suprématie du PC chinois sur la société.
    .
    Les actions sont à analyser dans le cadre de cette grille de lecture.

    Répondre
    • breizh

      6 September 2021

      merci pour votre éclairage complémentaire. La démographie in fine commande tout…

    • marc durand

      8 September 2021

      la sécurité sociale pour tous les membres de la famille va être instauré dans le Guangdong, a la fin de l’année et d’ici 3 ans pour le reste de la Chine.

      Comment font les chinois qui ont été en quarantaine pour subvenir a leurs besoins sans salaire: ils sont propriétaires de leurs maisons et de leurs terrains, et on ZERO impôts et taxes a payer.

      https://i.postimg.cc/0NLZw6FN/screenshot-covid-19-chinadaily-com-cn-2020-04-07-17-49-45.png

    • Savoia

      11 September 2021

      Effectivement un point crucial pour le PC va être de gérer le ratio “retraité”, et jeunes actifs, et celà se fera à n’en pas douter de manière forte.

    • Cardio

      12 September 2021

      @Karlo
      .
      Cher ami,
      Ce qui vous dîtes n’est pas faux.
      Cependant, avez-vous déjà posé les pieds en Terres du Milieu?
      Quand les frontières seront à nouveau ouvertes (elles ne sont pas fermées pour tout le monde…), je vous invite à y aller. Et à ne pas vous limiter au Bund, au Fairmont, à Nanjing road, ou aux platanes du quartier français. Allez rencontrer des chinois qui sont un peu plus à l’ouest, et qui parle à peine la langue des mandarins. Vous serez surpris. Avez-vous des fournisseurs chinois? Allez les voir (ils vous emmèneront au resto, et attention les papilles… ☹). Mieux: allez dans les auberges de jeunesse, et allez rencontrer les gens, discutez avec les gens. Et puis, mettez-vous au putonghua, ça vous fera les pieds.
      .
      Cela étant dit, les chinois restent un peuple commerçant.
      .
      Et, comme nous pouvons hélas le constater en France, le peuple n’est pas nécessairement les élites. Pour une certaine élite, certes, restez à l’Hôtel de la Paix.

  • franck

    6 September 2021

    bonjour Monsieur Gave
    je ne suis pas persuadé que l’empire austro-hongrois puisse de nouveau se constituer
    les incidents répétés ces derniers temps entre la Russie la Pologne, la Slovaquie et plus récemment la Tchéquie ne présagent rien de bon, je me permets donc de les inclurent a vos pays baltes et Ukraine.

    Répondre
  • San Alari

    6 September 2021

    Bonjour,
    Quelle rentrée !
    J’ajouterais le sars Covid19 dans le tableau.
    C’est un grand révélateur
    On voit des pays d’Asie – dont la Chine – gérer efficacement cette pandémie, et l’occident – Les USA et leurs satellites – cumuler l’incompétence et la corruption.
    Comment expliquer autrement que par la corruption l’achat massif par Bruxelles du Remdesivir, la semaine où l’OMS déclare que ce produit ne sert à rien.
    Et dans ces domaines : incompétence et corruption, nous sommes gâtés en France.
    Dès le début Mr Salomon directeur de la santé a signé un décret pour que l’hydroxychloroquine ne soit plus en vente libre.
    Produit déclaré dangereux alors qu’il est utilisé en Afrique et ailleurs contre le paludisme, sans effets secondaires significatifs.
    Et comme des médecins continuaient à la prescrire, Mr Véran ministre a profité d’un article bidon du Lancet pour l’interdire à peu près complètement.
    Que peuvent penser le la France les centaines de millions d’Africains qui utilisent couramment cet antipaludéen et qui le savent sans effets secondaires ?

    Et tout cela pour vendre des vaccins qui se montrent bien peu efficaces. Comme en Israël, pays champion de la vaccination

    La débandade de Kaboul n’est pas la seule manifestation de la baisse de l’occident.

    Mais on peut aussi rester optimiste, en imaginant un contrôle mondial à trois : USA, Russie et Chine, qui leur serait probablement plus profitable qu’une nouvelle confrontation.
    Après tout, les USA restent une grande puissance.

    Bien sur l’Europe ne compterait plus pour grand chose – Mais n’est-ce pas déjà le cas?

    Répondre
    • breizh

      6 September 2021

      je ne suis pas sûr que la Chine ait géré efficacement cette pandémie, alors qu’il y a de grandes probabilités qu’elle en soit à l’origine via le labo p4 de Vuhan.

    • pouet

      7 September 2021

      Pas dur de gérer efficacement un truc qui vient de chez soit, quand en plus on a mis en place le crédit social en 2020 permettant de contrôler la totalité de la population d’une main de fer.

    • Nox

      14 September 2021

      Juste une maxime pour aller dans votre sens “quand on est en guerre on utilise toutes ses armes”. Or TOUS les pays occidentaux ont interdit les traitements précoces (hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine…) en fondant des espoirs insensés sur le tout vaccinal. Comment expliquer un tel amateurisme ? Alors qu’il ne manque pas dans les appareils d’état de gens formés à la gestion de crise (militaires, urgentistes, pompiers, voire humanitaires…).
      Ces gens ont été écartés, comme le Pr Raoult, le Pr Perronne. Pour moi il est évident qu’il y a eu une manipulation de grande envergure, qui englobe toutes les élites du monde occidental.
      Tout cela pour quoi ? Pour faire faire des bénéfices colossaux à Big Pharma ? Sans doute en partie… Mais plus vraisemblablement pour hâter l’évolution du monde vers un futur où les hommes seraient moins nombreux, plus pauvres donc plus faciles à contrôler – le monde qu’appelle Klaus Schwab dans son livre “Covid 19 : the Great reset”, qui synthétise bien ce qu’espère l’élite.
      D’ailleurs que se passe-t-il deux ans après ? Tiens donc le vaccin n’est pas si efficace que cela ! Il y a même des scientifiques, dont le professeur Montagnier, prix Nobel excusez du peu, pour dire que ces thérapies géniques sont peut-être mortifères… Et si cela avait été prévu depuis le début ?
      Dès lors la destruction du dollar s’inscrit parfaitement dans le plan. Elle va hâter l’effondrement des économies occidentales et la paupérisation du peuple.
      La destruction des USA à laquelle œuvre consciencieusement l’administration Biden fait aussi partie du plan. Tout sursaut ne peut venir que du peuple, il faut donc casser en lui tous les ressorts qui l’aident à résister (débâcle honteuse en Afghanistan, idéologie woke, immigration incontrôlée, destruction de la police…).
      Je suis persuadé que tout va s’accélérer d’ici fin 2022 car l’élite ne peut pas laisser advenir une victoire républicaine aux élections de mi-mandat.

  • Dr Slump

    6 September 2021

    C’est quand même ahurissant d’entendre parler partout de la “débâcle” des américains en Afghanistan, et que personne, je dis bien absolument personne dans aucun média, ne dit que le retrait des troupes US a été négocié avec les talibans depuis 1 an et demi. Sachant qu’en plus Les talibans ont promis de ne pas faire obstacle à leur retraite avant la “deadline”, et ont tenu cet engagement.

    La panique et la désorganisation n’est pas due à une offensive éclair des talibans, mais à l’incompétence et la bêtise choquante dont ont fait preuve Biden et la hyène sous champi qui lui sert de vice-présidente, en décidant de déclencher ce retrait au dernier moment, sans apparente concertation ni la moindre organisation, et en trahissant au passage les forces alliées sur place qui n’ont pas été prévenues. En temps de guerre une décision aussi monumentalement grotesque lui aurait valu le tribunal militaire.

    Ce retrait a été tellement bâclé que les troupes US ont laissé aux mains des talibans une quantité phénoménale d’armes, d’équipements et de véhicules militaires. Biden aurait voulu transformer leur retrait en désastre qu’il n’aurait pas agit autrement, et de ce point de vue, jamais un échec n’aura été aussi bien réussi.

    Encore une fois, je ne comprend pas que tout le monde dépeigne cela comme une déroute des forces américaines devant les talibans, alors que c’est un retrait qui a été décidé et négocié il y a plus d’un an.

    Répondre
    • Michel

      6 September 2021

      Quand on voit le sort imposé à certaines personnes sur place, qui est à la manœuvre ? Et l’Amérique est dirigée par qui? Et l’ONU est dirigée par qui ? Et le FMI est dirigé par qui ? Ceux qui dirigent défendent les intérêts de qui ? Ce serait plus clair pour tous de répondre à ces questions

    • Michel

      6 September 2021

      La planification et la burocratie

    • Michel

      6 September 2021

      La planification, la bureaucratie ? Non, c’est bien plus caché.

    • Michel

      13 September 2021

      C’est sectaire

    • Nox

      14 September 2021

      Ancien officier, connaissant un peu le professionnalisme des états-majors américains et leur obsession de la planification, une telle débâcle est incompréhensible. Il est évident que dès la signature des accords de Doha l’état-major de CENTCOM a travaillé à la planification du retrait, dans les conditions mises en évidence par Charles Gave (fermeture de Bagram en dernier, transfert progressif des moyens à l’armée afghane, évacuation concertée des citoyens américains…). Ils n’étaient pas sous pression, ils avaient un an pour se préparer.
      Si la conduite a été aussi désastreuse c’est parce qu’il y a eu des ordres ! Attendons un peu, dans les mois qui viennent les langues vont se délier…

  • Pollin

    6 September 2021

    Superbe article monsieur Gave. Vous m’avez laissé sur ma faim sur un point.
    “Dans les semaines qui précédaient lleur départ les sociétés américaines qui avaient conçu les logiciels qui permettait aux appareils de fonctionner sont venus les retirer puisqu’ils étaient « top-secrets », ce qui a empêché et les avions et les hélicoptères et les drones de voler pour détruire les Talibans au sol pendant leur avance. Et ni le commandement militaire ni le système politique américain ne furent mis au courant de ce léger détail” J’apprécierais un développement autour de ce fait pour le moins étonnant.

    Répondre
  • Nicolas de Kermadec

    6 September 2021

    L’effondrement instantané du dispositif américano-afghan a frappé d’étonnement les média et visiblement beaucoup de responsables politiques. Pour m’être plus qu’intéressé à l’Afghanistan depuis l’invasion soviétique, c’est le contraire qui m’aurait étonné ; je ne vois pas comment je serais le seul.
    Il semble impossible de croire que les personnes et les organisations connaissant le pays et y suivant le fonctionnement des Américains et, en particulier, celui de leur fiction d’un état afghan, aient pu s’attendre à la moindre réaction afghane structurée une fois matérialisé le retrait des USA.
    La seule explication plausible de cet effarement généralisé, est que personne n’a osé prendre la responsabilité d’annoncer l’inévitable, ni les diplomates, ni les renseignements etc… Il est même probable que beaucoup de personnages publics importants ont été aussi surpris que le vulgum pecus, faute de remontées d’informations.
    Nuançons quand même cette description. Le fait, mentionné par Charles Gave, qu’on ait retiré les logiciels permettant aux avions afghans de maîtriser le ciel, de peur de voir ces outils transmis aux talibans indique que certains se faisaient peu d’illusion sur la suite des opérations.
    Quoi qu’il en soit le camouflage désordonné de la situation laissera des traces dans les circuits d’information et de coordination occidentaux, un élément de plus dans les incidences de la défaite occidentale en Afghanistan.

    Répondre
  • conraud

    6 September 2021

    superbe et vivement la suite

    Répondre
  • Goufio

    6 September 2021

    Pour ma part je pense que l’Occident heureux et repus est gangrené par les socialistes. Obama n’était-il pas un destructeur de la puissance américaine ? Bi-den n’est pas un stratège, Poutine joue sur le long terme et profite des antagonismes de tous ces dirigeants prétentieux qui pensent écrire l’histoire.
    Les politiciens sont des gens nuisibles mais les peuples n’ont apparemment pas encore compris.
    Les USA viennent de perdre la face aux yeux du monde entier il va leur falloir un nouveau dirigeant avec un intellect de haut niveau et qui voit loin. J’aurais tendance a leur faire confiance dans quelques temps après Bi-den
    À vous lire

    Répondre
  • Vaik

    6 September 2021

    Sans doute l’article le plus brillant que vous n’ayez jamais écrit.

    Répondre
  • Luis Martos

    6 September 2021

    Superbe synthèse. Merci Mr Gave.
    Content de vous retrouver

    Répondre
  • Jacques Ady

    6 September 2021

    Dans la mesure où les “élites” françaises sont pour beaucoup amies, ou fascinées, par la Chine, ce ne sont a priori pas elles qui mettront des bâtons dans les roues à “monsieur” Xi, quoi qu’il décide de faire. Et pour nous, tel que c’est parti avec “monsieur” Macron, ça se finira de la même façon : disparition des libertés, société de surveillance, appauvrissement généralisé…

    Répondre
  • Nicolas

    6 September 2021

    Bonjour,je vis en russie et votre papier me fait penser a ce qu’a dit poutine il y a pas longtemp .il a dit au russe que le temp etait venu de developper la russie ,il voulait dire les infrastructures qui sont globalement dans un sale etat mais avec enormement de potentiel .surtout ie poutine a gerer les finances de la russie comme un bon pere de famille et que malgrer la corruption regnante elle n’a pas de dette exterieur du moins quasiment pas 13% environ .donc votre papier confirme mon biais sur le fait de miser sur la russie .d ailleur un investisseur celebre jim rogers en parle depuis des annee et moi qui vit ici je vois un potentiel enorme et tout les element s’assemble pour une reussite total.
    Merci pour vis ecrit.

    Répondre
  • Porteu Caroline

    6 September 2021

    Cela pourrait quand même aller assez vite . Les chinois viennent semble-t-il d’annoncer l’interdiction aux sociétés chinoises de se coter sur les marchés boursiers américains ..

    Répondre
  • Nanker

    6 September 2021

    “Depuis des années, je dis que monsieur Poutine joue aux échecs tandis que nos gouvernements jouent à la belote, et hélas, les faits semblent confirmer cette analyse”.

    Correction : Macron ne jouait pas à la belote, il jouait à saute-mouton (avec l’ami Benalla).

    Plus sérieusement vu la quantité et la qualité de l’armement que les G.I. ont laissé derrière eux, ne peut-on pas supputer que cela a été fait volontairement? L’Oncle Sam voudrait transformer l’Afghanistan en poudrière avec l’espoir secret que les Talibans aillent mener le Djihad au Nord, dans les ex-républiques russes (prends ça Poutine!!) et à l’Est là où se trouvent les coreligionnaires ouïghours (prends ça Xi!).

    Au 19ème les Anglais laissaient le boxon derrière eux en dessinant des frontières ubuesques, les Ricains eux le font en laissant une pétaudière aux allures de poudrière.

    Répondre
    • candide

      6 September 2021

      Je pense que la stratégie consistant à déclencher une guerre perpétuelle en Afghanistan est une tentative cynique et désespérée de rattraper le coup pour ne pas laisser le champ libre à la Chine et à la Russie. C’est une improvisation, pas un plan longuement mûri.
      Je ne pense pas qu’était planifié une déroute de l’armée afghane qui s’est évaporée avant le premier coup de feu, ni que le président détallerait comme un lapin à la première alerte en emportant la caisse. A 2000 mds USD la manoeuvre, j’ai du mal à croire au calcul subtil.

    • Richard HANLET

      6 September 2021

      “L’espoir secret que les Talibans aillent mener le Djihad” ici et là ? On dirait surtout que les Afghans, toutes tendances confondues, n’ont jamais eu qu’un désir : qu’on leur f… la paix chez eux, et pas plus.

    • Cardio

      12 September 2021

      🤣😂🤣😂🤣

      Parce que l’opinion de bolchevilks et de pédophiles a une quelconque importance? La seule question qui vaille est pourquoi ce torchon est-il toujours vivant, et pourquoi ses membres ne sont-ils pas en prison?

      Après, entre Philippot et Zemmour, je préfère largement Philippot.

      Moi, Zemmour, je ne le vois pas dehors tous les samedis…

      Et Zemmour ne comprenais pourquoi les gueux se plaignaient quand les élites se permettaient d’aller au resto malgré l’interdiction — nous traitant de «germaniques» au passage: https://t.co/LjzgrGJUWp

      Et Zemmour ne voit pas de problème avec l’ausweis: https://twitter.com/LegentilBruce/status/1422268104277639175

      Sans compter l’histoire que Saint Louis serait un «roi juif»… Chutzpah!

      Chacun sa gamelle.

  • candide

    6 September 2021

    bonjour M Gave,

    Ravi de vous retrouver !
    Pour corroborer une partie de vos réflexions, j’ai vu passer ces dernières semaines l’annonce d’un accord de coopération militaire entre la Russie et l’Arabie Saoudite. C’est surprenant, dans le sens où c’était une chasse gardée des USA.
    Par ailleurs, north stream 2 va se faire, ce qui va dans le sens de vos réflexion.
    Par contre, un élément est inquiétant : la montée en puissance de la chine fait qu’elle exporte son modèle notamment pour le contrôle social d’essence totalitaire. Notre pass sanitaire, qui n’a aucune justification médicale, n’est que l’instrument de cette volonté d’asservissement sur le modèle chinois.
    Enfin, cette approche géopolitique n’occulte-elle pas les problèmes internes de Chine ? Celle-ci semble céder à ses vieux démons xénophobes et du rejet de toute influence étrangère (le sort des chrétiens ou des démocrates de HK inspirent cette réflexion), ce qui aura pour effet de casser son dynamisme.

    Répondre
  • IDLover

    6 September 2021

    J’ai toujours beaucoup de plaisir a vous lire et suis content que vous soyez de retour.
    Je me permets les questions / commentaires suivants:
    1/ Pour quelle raison ce retrait subit? J’ai du mal a croire que l’etat-major americain n’ait pas prevu votre scenario (qui est tres bon). C’est peut-etre inutile d’etre dans ce bourbier?
    2/ On nous parle tres souvent des matieres premieres en Afghanistan mais qui pour les exploiter? Il faut construire des mines, faire travailler les locaux… Je ne sais pas si c’est tres facile. Les contrats sont-ils respectes :-)? Ils ont la “chance” d’avoir le pavot qui a la qualite de pousser tout seul…
    3/ La Chine… Qui a encore envie de traiter avec eux? Entre le COVID, les problemes de brevet, pas de brankruptcy law….

    Les USAs ont clairement perdu de leur superbe mais ils ont encore une armee qui les protegera le moment venu, ils ont toutes les entreprises innovantes, on peut encore s’y enrichir a l’infini (Musk) sans risque de voir sa fortune confisquee, tout le monde veut aller etudier la-bas, ils sont independants en petrole… C’est peut-etre ca qui donne sa valeur au dollar en 2021 et pour les annees a venir?

    Répondre
  • Thierry Balet

    6 September 2021

    Réfléchir à l’économie c’est comme déclarer la guerre……on ouvre une véritable boîte de Pandore……
    Qui aurait crû il y a peu ce qui se passe en Afghanistan ? Quelques initiés dans le secret des Dieux comme on dit. Je pense que les chinois comme l’Asie en général vont nous réserver bien des (mauvaises?)surprises ! Par contre, ravis de vous relire. Bonne rentrée à toute l’équipe de l’IDL.

    Répondre
  • marc durand

    6 September 2021

    Je ne pense pas que la Chine prendra l’option 2, elle laisseras pourrir la situation, tant que les occidentaux imprimeront de la monnaie pour acheter des produits chinois, les chinois gagneront.
    Plus de 500 fabricants de véhicules électriques en chine, pas la peine de se battre pour être payé en RMB, les pays du golf y vendrons automatiquement, les chinois on une multitudes de produits a vendre, les occident ne vendant que du virtuel.

    Les chinois préfèreront la stabilité, ils viennent de relever le seuil avant d’etre assujettie à la TVA pour les petites entreprises et magasins , de 100 000 a 150 000 yuans/mois soit 19 500 euro/mois de CA. Pas étonnant que 50% des magasins autour de mois, non meme pas de caisse enregistreuse. https://i.postimg.cc/h4ZgjqsZ/regime-micro-entreprise-en-chine.jpg

    Répondre
  • Alexandre

    6 September 2021

    La question du 11 septembre 2001 reste encore en suspend. Les thèses officielles ne convainquant pas les parties civiles et ces dernières demandant toujours la réouverture des enquêtes, l’ex gouverneur du Minnesota Jesse Ventura apporte les preuves qui l’obligent à poser l’hypothèse d’une opération sous fausse bannière. Notamment dans ce documentaire TV : https://www.dailymotion.com/video/xliji9#.UXxzZd5OLIU

    Aujourd’hui Biden aurait sciemment mis en échec l’armée afghane, par dogme nihiliste anarchiste et par culture “gauchiste”, c’est notamment la thèse de Guy Millière :
    https://www.college-antithetique.org/joe-biden-criminel-de-guerre-en-afghanistan/
    Alors que BIden prétend déclassifier des informations sur le 11 septembre 2001.

    L’histoire serait inepte si les USA avaient commis les attentats du 11 septembre 2001 pour justifier une implantation militaire au coeur de l’Eufrasie, pour finalement armer les talibans 20 ans après par pacifisme et contrition.

    Répondre
  • Didier

    6 September 2021

    Merci pour votre billet si intéressant.
    Depuis Trump le containment (encerclement)
    de la Russie (earthland) se transforme en affrontement
    avec la Chine.
    Mais le fiasco du retrait d’Afghanistan ne ressemble
    pas au professionnalisme de l’armée américaine,
    mais plutôt avec l’amateurisme de certains ânes….

    Répondre
    • Xavier

      14 September 2021

      L’armée américaine a l’obsession de la panification et cela fait un an, depuis les accords de Doha, qu’elle s’y prépare. Si on avait laissé faire les militaires, tout se serait passé en bon ordre et dans l’honneur.
      Pour moi il est clair qu’ils ont reçu des ordres !
      Certains en haut lieu avaient intérêt à ce fiasco.

  • Stéphane C

    5 September 2021

    1 La phrase prophétique attribuée à Napoléon Ier : « Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera le monde entier tremblera » ; toujours relire la grands : Napoléon , Churchill et De Gaulle.
    2 Selon vos analyses , d’hier et d’aujourd’hui, la Chine tisse telle une araignée sa toile monétaire en Asie et maintenant elle est à la conquête du monde : rien d’étonnant quand “on” a une politique et une stratégie alors que d’autres ne font que de la tactique ou de la com.
    3 Les USA n’ont ni politique ni stratégie et malgré une armée aux moyens immenses..; ils ne font RIEN ! Petit rappel ; qui a gagné la guerre en Syrie…les méchants Russes qui ont anéanti sur la frontière Turco-Syrienne le ballet des camions de citernes qui alimentaient d’autres vraiment méchants. En plus clair la plus grosse armée du monde commandée sans une cervelle ne va nulle part
    4- “’j’ai toujours été certain que le capitalisme l’emporterait sur le communisme soviétique. Sur ce coup-là, je suis beaucoup moins affirmatif.”…depuis que nous, lecteurs avides de vos chroniques, nous vous suivons…nous avons bien compris que le France, par exemple, était devenue un pays socialiste depuis Giscard et quasi communiste depuis le président suivant qui était ministre de l’intérieur lors des ” évènements” d’Algérie.
    5 Pour votre rentrée ne soyez pas trop triste ! L’Histoire est tragique !
    Bien à vous.

    Répondre
  • Spartacus

    5 September 2021

    nous devons (les français) être avec les deux à la fois et laisser ce qu’il doit arriver arriver en étant toujours avec les deux.

    Répondre
    • Michel

      6 September 2021

      Les USA vont devoir passer le relais de plus grande nation en volume économique à la Chine. Les USA sont en train de négocier ce changement pour rester le numéro 2. Et l’Europe dirigée par des pro américains sera le gentil petit toutou qui attend son susucre.

  • Marble Dominance

    5 September 2021

    La Chine vient de great reseté son économie (https://reseauinternational.net/pour-quelques-milliers-de-milliards-de-moins/). Mais ce reset sera, à la différence du nôtre, profitable à l’économie réelle chinoise. L’échec du capitalisme occidental est peu complexe à saisir dans le fond. Du fait de la mondialisation, de grosses entreprises ont pu se faire plein de pognon. Paradoxalement ces entreprises (et leur culture du management) ont pris de très gros risques en refusant d’en prendre (or il n y a pas de capitalisme vertueux sans prise de risque), amenant ainsi l’Occident sous la coupe d’entités qui, pour continuer de briller, empêchèrent quiconque de leur faire concurrence (en créant des marchés captifs avec la complicité de l’État ou en rachetant les concurrents). Seulement voilà, empêcher les autres de réussir ne vous permet de rester le premier qu’illusoirement. Cette stratégie fut donc suicidaire et la Chine a préféré, en voyant notre déclin, provoquer la mort de certains de ses géants. Je n’ai nul doute que cette stratégie permettra à la Chine d’éviter les fossés sociaux qui à terme auraient fragilisé l’économie et qu’elle permettra de maintenir la diversité du tissu économique ainsi que sa solidité sur la durée. Xi Jinping a donc d’une certaine façon réinventé la destruction créatrice, et ça c’est effectivement surprenant.

    Répondre
    • marc durand

      6 September 2021

      Excellent post et excellent résumé de la situation.

  • Shell

    5 September 2021

    Je pense que peut-être la position attentive de la Chine est due au commencent des problèmes en internes (due aux entreprises technologiques chinoises, aux intempéries et autres). Et qu’il y a une guerre sans précédent au niveau du soft power un peu partout dans le monde.

    Ce qui m’inquiète actuellement et de savoir si oui ou non les vaccins peuvent rendre gravement malades les citoyens ce qui serait une catastrophe pour la puissance des états ayant vacciné les personnes avec ses vaccins (de plus en plus de faits montrent qu’ils sont beaucoup plus dangereux que tout les autres vaccins regroupé et par conséquent les effets long termes seront plus nombreux.).

    Le monde semble se désorganiser très rapidement et il me semble difficile d’évité le chaos à long-moyen terme : les talibans ne sont pas les personnes les plus fiables au monde, le gouvernement américain est une catastrophe de même que l’Europe.

    Je ne sais pas si la France sera un déclencheur de la révolte Occidentale qui risque de changer profondément tout les gouvernements Occidentaux.

    Bref les phases de transitions sont les plus complexes car tout les phénomènes comptent à toutes les échelles et je doute que l’on puisse clairement prévoir (même via l’intelligence artificielle et avec la puissance de calcule). La tâche est équivalent pour nous que pour une fourmis de comprendre la fourmilière dans son entier.

    Répondre
  • Thibault Hardy

    5 September 2021

    Très bon papier. J’aime beaucoup ces analyses qui regroupe monnaies, économie, géopolitique, géostratégie

    Répondre
  • breizh

    5 September 2021

    merci monsieur Gave, notamment pour “l’annecdote” sur les logiciels américains…

    heureux de vous relire.

    Et il n’y a pas que dans l’Orient que les choses bougent ou ont bougé cet été !

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!