31 May, 2016

Les problèmes s’éloignent partout sauf en France

Les marchés européens ont regagné un peu plus de 4% cette semaine grâce à un état d’esprit des investisseurs qui semble avoir changé autour de l’idée : « les problèmes s’éloignent…. ».

Plus de problème en Autriche, car c’est le candidat écologiste qui a gagné et non pas le représentant de l’extrême droite…

Plus de problème en Grèce, car elle pourrait obtenir une nouvelle aide de 10,3 Md€.  la politique d’austérité était mise de côté. Il n’y a plus que l’agenda politique qui compte.

Plus de problème en Grande Bretagne avec la perspective d’un vote majoritaire en faveur du Brexit qui s’éloigne.

Plus de problème sur le pétrole, il a remonté de 80% depuis le mois de janvier…

Plus de problème sur l’économie américaine, car la croissance du premier trimestre a été supérieure à ce qui était attendu.

 

Pourtant, aucun de ces problèmes n’est résolu, on repousse les décisions qui fâchent.  Nous sommes toujours dans une séquence où la croissance reste faible alors que les taux d’intérêts sont négatifs. Ce n’est pas l’environnement idéal pour prendre des décisions courageuses.

 

L’affrontement entre le gouvernement et la CGT peut déraper à tout moment

 

En France, la loi El-Khomri après la loi Macron a été vidée de son contenu. Les syndicats qui ont très peu d’adhérents n’ont de chances de peser dans le débat syndical au niveau des branches. A partir du moment où la loi El Khomri privilégie la négociation dans les entreprises et non pas dans les branches, elle remet totalement en cause le pouvoir des syndicats.

C’est pourquoi on assiste  au développement de la gauche radicale qui s’oppose à  l’économie de marché qu’elle confond comme d’habitude avec le capitalisme. La CGT est menacée à sa place de premier syndicat de France.

Sur le plan économique, une des stars du mouvement « Nuit Debout » est l’économiste Frédéric Lordon, par ailleurs membre des « Economistes Atterrés »

Tout cela traduit bien le fait que le gouvernement a beaucoup de mal à éviter les débordements dont les images diffusées sur tous les réseaux, journaux et télévisions du monde entier contribuent à détériorer un peu plus l’image de la France. Dans l’immédiat il n’est pas excessif de parler de catastrophe dans le domaine du tourisme.

 

La machine à détruire les emplois a été encore très active cette semaine. Le monde de la franchise gros pourvoyeur d’emplois a été attaqué. Un  texte prévoit l’instauration de représentation du personnel dans les réseaux de franchise et les entreprises adhérentes.

Tout employeur de salarié à domicile doit depuis le 1er avril déterminer avec son employé quelle est la classification de son activité. Par exemple une femme de ménage sera classée en « responsable de l’espace de vie » de son employeur. On est en plein délire…

 

 

 

La Chine doit conserver une croissance forte

 

Plusieurs secteurs industriels comme ceux de l’acier, du charbon et du ciment ont

des surcapacités de production très fortes. Le premier responsable de cette situation est le secteur du bâtiment et des infrastructures.

Dès 2015 la Chine s’est mise à exporter son acier à prix cassés dans le monde entier. Résultat 115 MT vendus en progression de 28% sur l’année précédente. Aujourd’hui parmi les 48 sociétés du secteur qui sont cotées, la plupart sont dans le rouge. Si on prend en compte les secteurs de l’acier et du charbon il faudra licencier environ 6M de personnes, ce qui va entrainer des faillites et de nombreuses fusions. La restructuration des entreprises contrôlées par l’Etat (SOE’s) va faire augmenter le rythme des faillites :  + 20% en 2016 après +24% l’année dernière.

 

Pour maintenir la croissance à 6,5% il faut absolument que la croissance du crédit reste forte. Les autorités semblent avoir cessé d’enrayer la spirale d’endettement dans laquelle se trouve le pays. Techniquement compte tenu de l’endettement au niveau de l’Etat qui est encore très inférieur à celui des grands Etats occidentaux, il serait possible de nettoyer le bilan des banques en acceptant une croissance moins forte autour de 2 à 3%.

L’endettement global (sociétés, ménages, gouvernement) atteint désormais 230% du PIB. Il progresse deux fois plus vite que le PIB. Tout cela constitue des éléments qui peuvent conduire à une crise financière. Le problème est de déterminer le moment où cela risque de se produire. Quand on met en perspective l’ensemble des données sur le sujet on peut estimer que cela peut durer jusqu’en 2020.

 

Depuis son accession au pouvoir Xi Jinping, le président chinois,  modernise les forces militaires chinoises, en particulier l’arsenal nucléaire. Son objectif est de contrecarrer la stratégie américaine en Asie. A suivre surtout si Donald Trump est élu à la Maison Blanche…

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

9 Commentaires

Leave a Reply to sassy2

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • sassy2

    1 June 2016

    qui paye la cgt ? francois hollande
    le cirque avec la cgt a l’avantage de distraire le public pour faciliter les plans délirants de reelection de francois hollande

    de même je pense que macron pourrait profiter du truc avec son isf pour claquer la porte(cf remarque debile de la cgt + impossible d’evaluer une maison au touquet comme celle de macron à 200/300ke pres: eh oui l’isf est arbitraire et débile!)

    en revanche je ne comprends pas ou sont passés les 2me de sa rémuneration de banker (dans une société de conseil dont sa femme est gerante?!)

    Répondre
    • goufio

      5 June 2016

      Pour sa rémunération de banquier il a dû régler une note fiscale qui lui a amputer une bonne moitié de celle-ci, nous avons un barème progressif allant jusqu’à 45 % plus la Taxe sur les hauts revenus instaurée par les deux grands libéraux que sont Sarkozy et Fillon, rappelez-vous.Ils reviennent…
      Pour la CGT je me suis laissé dire qu’elle aurait 628 000 adhérents, mais c’est encore Sarkozy qui a enterré le rapport Péruchot qui en disait long sur les syndicats, sur leur financement plus précisément. Chut secret d’état.

  • brandenburg

    1 June 2016

    Désolé mais c’est faux!Les états désunis,le royaume ex-uni,le Japon,l’Allemagne,l’Italie,l’Espagne,etc,sont au bord de l’effondrement!Certes,cela ne va pas mieux en France mais la dette cumulée du monde entier est de 200 % d’un pib en grande partie fictif et gonflé aux hormones;si l’on tient compte des engagements à long terme des états,des entreprises,des particuliers,des collectivité locales,etc,la réalité doit être au moins du double.L’économie mondiale est une gigantesque cathédrale de Ponzi qui ne s’écroule pas encore car tout le monde crée de la fausse monnaie:”Du néant habillé en monnaie”-Jacques Rueff,dans notamment “Le péché monétaire de l’occident”-disponible sur internet- qui s’est étendu au monde entier par mondialisation fictive et totalitaire.96% des transactions financières dont le tiers est le fait de banques de l’ombre sont fictives;etc,etc!

    Répondre
  • rogger

    31 May 2016

    En quoi Donalds Trump serais-t’il plus agressif que Hillary au niveua de la stratégie U.S. en mer de Chine?

    Répondre
  • rogger

    31 May 2016

    Pourquoi donc écrivez vous ” a suivre SURTOUT SI DONALD TRUMP est élu a la maison Blanche”? En quoi Donald serais-il plus aggressif qu’Hillary sur la stratégie US en Asie?

    Répondre
    • goufio

      5 June 2016

      Je me rappelle du cow boy de série B que la presse française avait catalogué de crétin. Mais Reagan avait de la culture et une réelle culture libérale de surcroît, on a vu le travail.

  • Aljosha

    31 May 2016

    Les USA ont instauré des droits de douane de 520 % sur l’acier chinois.
    Est-ce du “protectionnisme intelligent” (attention, pas d’amalgame ;-), ou bien une absurdité comme l’écrit un Libéal nommé Bastiat (l’histoire de l’Angleterre qui produisait du Porto ?).
    De mon point de vue, une puissance militaire qui veut maintenir son rang doit tout de même conserver un fond de sidérurgie, pour ses blindages, ses sous-marins qui vont sonder les fonds de la mer de Chine, etc …

    Que dit la stratégie ?

    Répondre
    • nolife

      1 June 2016

      Le “génie” Jean-François Revel traitait à demi-mot le général de Gaulle et l’Occident en général d’imbécile parce qu’il se dotaient d’une armée et d’armes nucléaires … puis il y a eu la détente … puis l’invasion soviétique, la révolution iranienne … et il a ravalé sa langue …

      Le secteur de l’armement mais si il ne doit pas s’éloigner de la bonne gestion est d’abord un secteur stratégique avant d’être économique …

      Mais comment le faire comprendre à ces talibans du libéralisme ?

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!