31 mars, 2022

Le sentimentalisme, c’est la guerre

Les pacifistes ont une grande part de responsabilité dans le déclenchement des guerres du XXe siècle : leur refus d’armer leur pays, de s’opposer aux puissances dangereuses, leur croyance naïve dans le fait que si nous voulons la paix les autres la veulent aussi, ont contribué à l’explosion de la force en Europe. Aujourd’hui, c’est le sentimentalisme en géopolitique qui menace nos pays et qui conduit à son tour à la guerre.

 

Parler sans réfléchir

 

Bien sûr que toute guerre est horrible et que personne ne se réjouit de savoir que des villes sont bombardées et que des femmes et des enfants doivent abandonner leur foyer pour se réfugier ailleurs, dans des conditions très souvent difficiles. L’émotion compréhensible ne légitime pas pour autant le sentimentalisme qui empêche toute analyse et qui se fait même vecteur de guerre.

 

On voit ainsi depuis le début de l’offensive russe en Ukraine des hommes politiques et influenceurs de gauche qui jusqu’à présent étaient anti-militaristes se faire les plus ardents propagateurs de la guerre. Ils voudraient que la France intervienne directement en Ukraine et que l’OTAN s’engage auprès de Kiev dans une guerre frontale contre la Russie. Une position irresponsable et dangereuse qui ne pourrait conduire qu’à étendre le conflit. Surtout que s’ils appellent à la guerre c’est essentiellement pour que d’autres y aillent, mais non pas eux.

 

Sentimentalisme également dans cette chasse aux Russes qui a vu des chefs d’orchestre, des athlètes, des musiciens virés sans coup férir de leur poste, au mépris du droit du travail. Une sorte de vindicte populaire primitive s’est emparée des esprits qui a conduit à une chasse à l’homme grégaire, montrant que l’archaïsme n’avait pas disparu de nos sociétés technologiques. Comme si un ténor d’opéra ou un escrimeur paralympique pouvait avoir la moindre influence sur les décisions politiques de Poutine. Ces réactions irréfléchies témoignent d’une puérilité dans l’approche des sujets majeurs. On se demande aussi en quoi le fait de mettre un drapeau ukrainien sur son profil Facebook peut aider en quoi que ce soit les civils de Kiev.

 

Absence de prise de distance

 

Le sentimentalisme est marqué également par une absence totale de prise de distance à l’égard des informations transmises. Tout ce qui vient du Kremlin est ainsi jugé faux par nature alors que toutes les informations transmises par Kiev sont gobées sans restriction aucune. Si la propagande sévit en Russie, elle est aussi présente en Ukraine. Les sénateurs français ont ainsi écouté avec beaucoup d’émotion l’ambassadeur d’Ukraine en France faire l’éloge des soldats morts héroïquement sur l’île des serpents. Ils eurent droit à des applaudissements et une minute de silence. Quand Moscou disait que ces soldats n’étaient pas morts, mais avaient été faits prisonniers, ce ne pouvait être que propagande. Or c’était bien le cas, ils réapparurent quelque temps après, libérés par Moscou. Le général tchétchène Tushayev, annoncé comme mort le 26 février, serait probablement en vie, plusieurs vidéos le montrant en Ukraine à la fin mars. Reste à savoir si ces vidéos sont vraies. Un navire militaire russe annoncé comme coulé par l’Ukraine a réapparu quelques semaines plus tard en Crimée, beaucoup d’intox eurent lieu aussi sur l’état des troupes. Rien que de très normal en temps de guerre, mais la prudence élémentaire impose de prendre avec suspicion toutes les informations, celles qui viennent de Moscou et celles qui viennent de Kiev.

 

Zelensky dicte sa politique à la France

 

Lors de son discours aux parlementaires français, Volodymyr Zelensky a eu des mots très durs à l’encontre des entreprises françaises :

 

« Les entreprises françaises doivent quitter le marché russe. Renault, Auchan, Leroy Merlin et autres, ils doivent cesser d’être les sponsors de la machine de guerre de la Russie en Ukraine […] Ils doivent arrêter de financer le meurtre d’enfants et de femmes, le viol. »

 

Un discours chaudement applaudi par les parlementaires qui n’ont probablement pas remarqué que Zelensky accusait les entreprises de crimes de guerre. Demande a ensuite été faite d’organiser un boycott mondial de Renault pour pénaliser la présence russe de l’entreprise. Pur sentimentalisme là aussi qui ne voit pas les conséquences négatives pour la France d’un tel retrait. Le groupe Mulliez réalise une partie importante de son chiffre d’affaires en Russie, notamment via ses marques Auchan et Leroy Merlin. Idem pour Renault, qui doit beaucoup à Lada et pour Total, dont un tiers du gaz provient de Russie. Dans leur ignorance économique crasse, beaucoup de parlementaires n’arrivent pas à comprendre qu’un retrait de Russie a des conséquences directes sur la France. Toujours cette idée fausse également que l’économie doit être soumise au politique et donc que les députés peuvent contraindre les lois du marché. Encore une fois, le sentimentalisme rejoint la puérilité.

C’est ne pas voir que les entreprises françaises parties, ce sont probablement des entreprises chinoises, voire allemandes ou américaines, qui prendront la suite.

 

Après la guerre ?

 

Le sentimentalisme est non seulement coupé du passé, mais il est aussi incapable de se projeter dans le futur. Il faudra bien, pourtant, terminer cette guerre et penser la cohabitation avec la Russie. L’enjeu est de mettre un terme rapide au conflit, donc de faire aboutir les négociations, ce qui suppose que l’on fasse des concessions à l’une et l’autre partie. Certes l’armée russe piétine et n’a pas réussi à prendre Kiev ni à renverser le gouvernement. Mais si l’Ukraine est aujourd’hui prête à renoncer à intégrer l’OTAN et à abandonner le Donbass et la Crimée, c’est qu’elle comprend aussi que sa position est fragile et qu’elle ne pourra probablement pas tenir le choc plus longtemps. Elle a donc intérêt à un cessez-le-feu et à gagner ce qui peut l’être. Taper comme un sourd sur la Russie comme le font les sentimentaux ne résoudra pas le problème. Espérer que le départ de Poutine (quand ?) règle la situation est tout autant absurde. Après lui, il y aura une autre personne, avec un autre nom, mais avec probablement une vision politique assez proche. Dans cette guerre, beaucoup d’Européens se comportent comme des enfants, et cela est dangereux. Si l’on veut vraiment la paix, il faut cesser de surréagir à tous les événements, remettre les choses en perspectives et proposer une sortie adulte à l’Ukraine et à la Russie.

 

 

 

Auteur: Jean-Baptiste Noé

Jean-Baptiste Noé est docteur en histoire économique. Il est directeur d'Orbis. Ecole de géopolitique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Géopolitique du Vatican. La puissance de l'influence (Puf, 2015), Le défi migratoire. L'Europe ébranlée (2016) et, récemment, un ouvrage consacré à la Monarchie de Juillet : La parenthèse libérale. Dix-huit années qui ont changé la France (2018).

53 Commentaires

Répondre à Pays de mon enfance

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pays de mon enfance

    9 avril 2022

    Poutine lui, n’est pas dans une forme de sentimentalisme ? Pour le moment, il y a des gens qui se battent pour tenter de dégager une armée qui a envahi leur pays. Invasion illégitime planifiée depuis longtemps, bien avant 2014. Parce que Poutine qui est un criminel, il faut le rappeler, et un corrompu total, a fini par croire à sa propre propagande délirante et fantasmagorique. Il faut lire la presse russe au service du Kremlin pour se rendre compte de la violence de cette propagande, et de son délire profond, on a l’impression d’être encore sous Staline (dont Poutine a cherché a réhabilité l’image, funeste entreprise applaudie par la société des amis de Staline). Poutine qui a le cerveau soviétisé, n’ayant pas tourné la page du soviétisme, qui ne renie pas les idéaux du communisme, il aurait même gardé sa carte du parti, qui a même réhabilité des méthodes soviétiques, qui sur bien des points à une vision de gauchiste, (qui n’est en rien un conservateur, quoi qu’il en soit), avec une armée de brutes aux pratiques barbares. Cette guerre doit être gagnée, l’armée russe doit rentrer chez elle. Poutine doit tomber. La liste des crimes de Poutine est longue. Est-ce être dans du sentimentalisme, que de vouloir qu’un criminel multirécidiviste qui s’est enrichi sur le dos de son peuple avec l’aide de tout un tas de pourris russes, soit arrêté, jugé et aille en prison afin qu’il ne récidive pas ? Ou est-ce juste être quelqu’un de normal ?

    Cordialement

    Répondre
    • breizh

      11 avril 2022

      je pense qu’il vaut mieux être réaliste, cela évite des déconvenues.

  • Henri Ramoneda

    4 avril 2022

    Le sentimentalisme, c’est le gouvernail de l’humanité. La désinformation, c’est la guerre.

    Répondre
  • Nanker

    4 avril 2022

    « son châtiment a été un message aux Saoudiens et autres qui ont très bien compris la leçon ! »

    Ca c’était il y a 10 ans! En 2022 Bin Salman se tourne résolument vers Moscou ou Pékin et – en plein milieu du conflit ukrainien – il refuse de prendre Biden au téléphone. Quel affront!
    Amha la fin du pétrodollar est pour très bientôt, ce qui est le prélude à la fin de l’hégémonie du billet vert.
    Les esprits un peu niais (comme par exemple les lecteurs du ”Monde ») pensaient que le 21ème siècle avait commencé avec les attentats du 9/11. Les gens intelligents estiment eux qu’il commencera avec la victoire russe en Ukraine et la réorganisation de l’ordre géopolitique international. Qui ne se fera pas au profit du bloc US/UE… mais c’est une évidence que j’énonce là.

    Répondre
  • Jiff

    3 avril 2022

    Constatations logiques qui vont de paire avec l’affaiblissement du niveau général dû à l’inconsistance de l’ednat, qui sort des têtes bien vides au lieu de têtes bien pleines depuis beaucoup trop de décennies – on le voit au niveau pathétique des poliotiques, si tant est que l’on puisse parler de niveau à leur encontre, encore que chez eux ça soit bien pire, puisqu’ils remisent leur bon sens aux oubliettes pour se fondre dans la masse de leur caste qui coupe toute tête qui dépasse, alors que c’est la différence dans le mode de pensée qui fait les grands hommes.

    Ça devrait d’ailleurs être un principe de vie que de ne jamais prendre une décision, même minime, sous le coup d’une émotion, quelle qu’elle soit (et de ne pas confondre jeux vidéos avec vie réelle, comme pourrait le dire Charles;).

    Répondre
    • pythagore

      4 avril 2022

      en FRANCE nous confondons intelligence et instruction : on peut être très instruit et très c… à la fois …

    • Fagin

      4 avril 2022

      Erreur ; le mondialisme c’est la guerre.

    • Frank Deljeune

      10 avril 2022

      Expllique toi. Moi ce que je vois c’est que ce sont les nationalistes qui font la guerre, pas les « mondiaistes » (est-ce que ça existe ?)

  • Antoine

    2 avril 2022

    Les guerres du XXe siècles auraient été dues aux pacifistes!!! Serait-il possible d’avoir un analyse géopolitique qui a le même niveau de Charles Gave plutôt de lire des contes de fées.
    Je pense pouvoir affirmer sans prendre trop de risques que les guerres du XXe siècle (comme celles des autres siècles..) avaient pour motifs l’accès aux ressources (matières premières). Avant la première guerre mondiale, l’Angleterre craignait une alliance germano-ottomane qui lui aurait donné un accès direct aux champs pétroliers de Mésopotamie.

    Répondre
    • Frank Deljeune

      2 avril 2022

      Les guerres résultent des excès de pouvoir des dirigeants sur leurs peuples. Lire le discours de la servitude volontaire.

    • pythagore

      4 avril 2022

      le romantisme c’est la guerre …

  • Jean-Luc

    2 avril 2022

    « Toute vérité n’est pas bonne à dire. »

    Répondre
  • Steve

    2 avril 2022

    Bonjour M. Noé
    Après les frustrations dues à l’impuissance devant un ennemi invisible , le COVIIIIDDDD,
    quelle joie d’avoir enfin un ennemi pourvu d’un visage sur lequel on puisse cracher!
    Cela s’appelle simplement un transfert. C’est bien pensé et bien fait….
    Ce qui démontre l’insanité générale qui saisit le bloc US et ses sous fifres ( U.E.) face à sa prévisible perte de pouvoir absolu sur la planète.
    Après la Syrie, l’Ukraine n’est qu’un schwerpunkt temporaire dans l’affrontement de deux blocs.
    Ce qui ne doit pas nous faire oublier les victimes du petit peuple, nos semblables.
    Et comme ils ont du blé et de l’énergie, nous pourrons à notre tour nous réfugier chez eux quand nos sous-Biden auront fini de nous ruiner et de nous vendre à l’encan.
    Cordialement

    Répondre
  • Jean-Luc

    2 avril 2022

    Que ne ferait-on pas pour l’argent et donc le pouvoir. Les causes de ces conflits (inavouées) sont hélas toujours les mêmes.
    Ainsi, que ce soit la France ou n’importe quel pays de l’UE, tous se sentent invulnérables parce que les USA dirigent les opérations et qu’ils se croient protégés. Facile pour ce sénile Biden de donner des directives quand son territoire ne risque rien et que tous les désastres se passent ailleurs que chez lui. Pauvre France, victime de toute cette mafia américaine, européenne et surtout française.
    Décidément, tous ces élus et nommés français n’en ont raté aucune durant ce quinquennat. On a les dirigeants que l’on mérite.

    Répondre
  • Tilo

    2 avril 2022

    « Certes l’armée russe piétine et n’a pas réussi à prendre Kiev ni à renverser le gouvernement »

    Avez vous des informations sur la tactique Russe ainsi que sur ses objectifs.
    Dans ce cas, il serait bien de nous les faire partager.
    Merci d’avance.

    Répondre
  • Xavier.C

    2 avril 2022

    Bonjour.
    Pourquoi votre article me fait penser à l’enfant qui, ayant été grondé, un peu rudement, à son goût par son père va l’accuser, auprés des autorités, de tous les maux pour se venger… !
    Il va être temps de devenir adulte, ceux qui profitent de cette adolescence attardée se frottent les mains de notre ignorance et de nos infantilisme..!
    Juste pour le souvenir, le dernier qui a envisagé d’aligner sa monnaie sur l’or a mal fini (Le dinar / khadafi..) L’état profond a très peu d’humour quand on touche à ses jouets..!!!
    Je vous souhaite une belle journée. Merci

    Répondre
    • Robert

      2 avril 2022

      Kadhafi s’ est condamné en ne voulant plus faire payer son pétrole en dollars : son châtiment a été un message aux Saoudiens et autres qui ont très bien compris la leçon !

    • Jiff

      3 avril 2022

      @Robert

      Ça n’est que la moitié des faits, l’autre moitié est celle qui a « justifié » son exécution, parce qu’il préparait une autre monnaie de réserve, au moins à destination des africains dans un premier temps – pour ce faire, il achetait de… l’or à tour de bras – tiens, tiens, ça rappelle deux autres pays autrement plus coriaces qui font actuellement la même chose.
       
      Quant’aux autres pays exportateurs, ils sont justement en train de tous changer leur fusil d’épaule, arabie séoudite comprise, et de quitter l’US Dollar pour le commerce international, parce qu’ils ont bien compris que les USA sont en fin de course.

      Ne reste plus qu’à voir qui va finir par imposer sa monnaie en fin de compte (là-dessus, je parierai sur deux monnaies).

  • Francis Mascart

    1 avril 2022

    Tout cela est, hélas, vrai. En plus, nous allons perdre nos vies de rentiers à crédit, et à beaucoup, ça va faire une drôle d’impression.

    Répondre
  • LE VIEUX

    1 avril 2022

    Un discours chaudement applaudi par les parlementaires ;
    Voilà bien la preuve que toute la politique française n’est qu’ne mauvaise pièce de théâtre.
    Nous devons absolument changer le statut de ces politiciens,les ramener dans le monde réel à coups de procès et de remboursements des sommes trop perçues si nécessaire.

    Répondre
  • Nanker

    1 avril 2022

    Et la cerise sur le gâteau…

    https://www.europe1.fr/emissions/vincent-hervouet-vous-parle-international/malgre-la-guerre-russes-et-ukrainiens-continuent-de-faire-du-business-4102865

    En gros : pendant que Monsieur Z. implore la France et l’Allemagne de cesser d’acheter des hydrocarbures russes il laisse ceux-ci transiter par l’Ukraine… aucun pipe-line n’ayant été bombardé ou saboté depuis le début du conflit (quel « hasard »…).

    Bénéfice pour l’Ukraine? 7,5 milliards par an! Quelle grosse pièce de théatre… avec la France dans le rôle du dindon de la farce.

    Répondre
    • Robert

      2 avril 2022

      Oui, il y a manipulation des deux côtés, de l’agresseur comme de l’agressé… Et c’est toute l’ UE qui va payer cher les événements actuels…

  • Robert

    1 avril 2022

    Des esprits pervers (?) pourraient se demander si Poutine n’a pas été encouragé à attaquer l’ Ukraine comme Saddam avait été encouragé à attaquer le Koweit…

    Répondre
    • pythagore

      4 avril 2022

      le KOWEÏT avait installé des puits à la frontière de l’IRAK pour pomper en biais vers les réserves irakiennes et cela pendant la guerre avec l’IRAN … une fois la guerre fini les irakiens ont demandé des compensations et devant le refus ils ont été se faire indemniser directement …
      posez vous la question : pourquoi la FRANCE n’a pas voulu participer à la 2 eme guerre d’IRAK ? ( trompé une fois mais pas 2 ) …

  • woiliwoilou

    1 avril 2022

    faudrait demander à Mme ROUSSEAU pourquoi elle ne condamne pas les femmes qui quittent l’Ukraine en laissant leurs époux se battre… après tout l’égalité homme femme fantasmée par cette ? femme ? devrait s’exprimer aussi dans ce cas de figure, non ? tout ça démontre bien à quel point une grande partie de la population a été mise hors sol ! quand nos anciens nous disaient qu’il nous faudrait une bonne guerre… ça vous remettrait les idées en place, et bien nous y sommes, malheureusement…

    Répondre
  • nyaka

    1 avril 2022

    décidément le MIDERSTEUR du site fait ce qu’il LUI CONViENT Censure etatique ???

    Répondre
  • Denoël

    1 avril 2022

    Grand merci pour cet article très fin dans l’analyse. J’aurais remplacé le mot sentimentalisme par « émotions ». En bon comédien, le Président ukrainien est un maître dans ce domaine. Il joue à merveille sur les cordes sensibles de nos parlements. Ils appuye sur les bons boutons (avec des erreurs, comme en Israël. En fait, iIl nous met face à nos propres contradictions. Par exemple en Belgique, il a soulève le sujet tabou des diamants à Anvers. Pas question pour la Belgique de fermer le commerce avec la Russie dans ce domaine. A vrai dire, chaque état est prêt à s’émouvoir et à prendre des sanctions … mais seulement là où ce n’est pas trop douloureux pour lui … Beaucoup de belles paroles et pourtant rien que du vent … Poutine doit bien rigoler en voyant le spectacle …

    Répondre
  • nyaka

    1 avril 2022

    parfait
    nous avons besoin d’ intelligence car elle est absente chez les deputes divers en Europe , béats devant un acteur lisant le script US

    Répondre
  • nyaka

    1 avril 2022

    parfait
    avons besoin d’intelligence dans cette marée de nullités qui nous submerge avec constance MERCI

    Répondre
  • r.espic

    1 avril 2022

    Pendant 8 ans la France et l´Allemagne devaient faire appliquer les accords de Minsk.
    Pendant cette meme periode, les Anglais et les Americains armaient et formaient les Ukrainiens a la guerre en centre ville.
    Jelensky est un clown corrompu aux service des anglo-saxons. Il ne roule pas pour la France.

    Répondre
    • Huynen

      1 avril 2022

      Ni pour la France, ni pour l’Europe

    • nyaka

      1 avril 2022

      l’europe ne pense plus et croit que UncleSam est bienveillant !! funeste erreur des non AngloSaxons ! Donc ils devront payer !

  • r..espic

    1 avril 2022

    Depuis 3/4 de siecle, toutes les guerres ont pour origine l´Amerique.
    Avant de critiquer, comparez, analyser les systemes electoraux Chinois et Russe.
    Pour notre famille, les dictatures ploutocratiques sont en Occident.
    Pour nous, le systeme Chinois d´aujourd´hui correspond a celui que la France aurait pu avoir par la constitution de 1793.
    Nos enfants, notre famille ont quitte la France pour ne pas vivre dans un pays gere politiquement comme l´ex- URSS.

    Répondre
  • Pierre Benoit Jousse

    1 avril 2022

    Vous avez bien entendu totalement raison sur tout ceci ! La médiocrité ou plutôt la malhonnêteté de 95% des « analystes » et la partialité des médias sont étourdissantes …. Quant à la responsabilité majeure portée par les américains dans toute cette histoire ….. personne n’en dit mot!
    Ce monde médiatique, politique et « culturel » est fou qui ne cesse de manipuler en tous sens et de nier des évidences.
    Bravo pour ce point de vue courageux.

    Répondre
  • Libre

    1 avril 2022

    Soyons neutres et non alignés , nous y gagnerons plutôt que de se laisser entrainer dans des conflits qui ne sont pas les nôtres. Et faisons la respecter par tous y compris les USA…

    Répondre
  • nyaka

    1 avril 2022

    parfait !!!
    au moins une manifestation d’intelligence dans cet ocean d’imbécillité qui nous entoure !! merci !

    Répondre
  • Frank Deljeune

    1 avril 2022

    Tu oublies quand . même une chose : la Fédération de Russie est un régime totalitaire, avec censure stricte et absence d’élections libres. Si c’est ça le libéralisme ?

    Répondre
    • Cheunbaba

      1 avril 2022

      Quelle différence avec nous ? Non mais vous avez vu la gueule de nos élections ???? Faudrait se réveiller. Quant aux sites censurés comme RT ou d’autres dès qu’ils ne plaisent pas, qu’ils ne parlent pas politiquement correct, vous trouvez que c’est une bonne censure certainement…

    • marc durand

      1 avril 2022

      – Referendum de 2005, les Français ont votés a 55% NON a l’Europe.
      – Je n’ai jamais voté pour Ursula van der machin a la tete de l’Europe.
      – La directive directive européenne BRRD peut geler votre compte en banque jusqu’a 20 jours, et vous prendre toute somme supérieur a 100 000 euros.
      J’arrete la liste la.
      En matière totalitaire on a rien a envier a la Russie.

    • Frank Deljeune

      2 avril 2022

      Évidemment, il y en a qui ne voient pas la différence avec nous. Qui-puis-je ?

  • VINCENT

    1 avril 2022

    Bonjour les amis, j’adhère amplement à votre analyse, c’est toujours les mêmes qui veulent attaquer ceux d’en face, et qui n’hésite pas à dire beaucoup de bêtises, souvent ces mêmes personnages ne connaissent pas l’armée, ou ne l’ont pas faite.
    Beaucoup de gens n’aiment pas les Russes, et pourtant beaucoup d’entre eux, il y a quelques années sont aller en vacances en URSS, ils nous expliquaient que c’était un pays merveilleux.
    L’Otan est en partie responsable de ce conflit, mais les gens trouvent que c’est bien d’aider les Ukrainiens, alors que les mêmes individus ont horreur des américains.
    Revenir aux accords et en signer d’autres, seraient préférables, encore faut-il qu’ils soient respecter !
    Arrêtons de vouloir punir les Russes qui vivent chez nous depuis fort longtemps, on paraitras plus civilisé.

    Répondre
  • BOZE Dominique

    1 avril 2022

    Excellent. Malheureusement, dans ce domaine comme dans d’autres, les propagandistes, qui ont remplacé les journalistes, font la loi.

    Répondre
  • Quiviger

    1 avril 2022

    Malheur au pays dont le roi est un enfant

    Répondre
    • BOZE Dominique

      1 avril 2022

      Exactement

  • Robert

    1 avril 2022

    Les origines de cette guerre remontent trente ans en arrière, à l’ éclatement de l’ URSS.
    Les russes étaient demandeurs d’un rapprochement avec l’ UE et les USA. Nous ne leur avons pas tendu la main, sur l’ injonction des américains qui craignaient de voir leur main-mise sur l’ UE menacée à terme.
    Il faut rappeler qu’en 2001 le premier chef d’état qui a appelé Bush après les attentats de New York est… Vladimir Poutine !
    Il faut rappeler que suite à la crise du Donbass les accords de Minsk qui prévoyaient une issue négociée n’ont pas été respectés par l’ Ukraine et par l’ UE qui était garante…
    Il faut rappeler que dés 2007 Poutine avait fait clairement part de son exaspération face à l’extension de l’ OTAN en Europe de l’ est, ne suscitant que mépris chez ses interlocuteurs.
    Je n’ai aucune sympathie pour Poutine, qui est un dictateur de la pire espèce, mais il faut bien dire que certains des politiques qui s’affligent de la situation actuelle ont une part de responsabilité dans cette crise.
    Hubert Védrine a récemment bien résumé les faits : « Nous avons créé un Frankenstein. Il faut maintenant l’assumer. »

    Répondre
    • breizh

      1 avril 2022

      cela remonte même (en partie) au tracé des frontières de l’Ukraine par les bochéviques.

    • CHEVALLIER

      1 avril 2022

      Accuser Poutine de dictateur de la pire espece sans documenter précisement et avec rigueur ne sert à rien sinon à brouiller toute analyse geopolitique. En revanche je peux accuser aussi le président américain de tout qualificatif du meme genre, notament celui qui a décidé de bombarder la Yougoslvie avec des bombes sur lesquelles étaient écrit  » Joyeuses Paques  » …et douments à l’appui…

  • YB

    31 mars 2022

    Analyse très pertinente !
    En politique, il faut en tout premier lieu être pondéré avant d’être sentimental !
    Malheureusement, le rapport entre la Russie et l’Europe dans le futur ne sera plus du tout le même et économiquement nous sommes les grands perdants !

    Répondre
  • breizh

    31 mars 2022

    beaucoup de bêtises et de manipulation dans cette histoire, surtout de la part de nos dirigeants et politiques…
    on est sur une guerre des narratifs que permet effectivement le sentimentalisme.

    Répondre
  • Matthieu

    31 mars 2022

    Merci Monsieur Noé, pour votre analyse. Toujours aussi pertinent !

    Répondre
    • Henri Ramoneda

      4 avril 2022

      Le sentimentalisme, c’est le gouvernail de l’humanité. La désinformation, c’est la guerre.

  • T Teyssier

    31 mars 2022

    Clair et lucide

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!