27 March, 2022

Le grand retour de la contrainte Malthusienne ?

En 1798, Thomas Malthus,  Pasteur Anglican,  publie un livre sous le titre « Essai sur le principe de Population » qui connut un immense succès. Sa thèse était très simple : La population se développait en progression géométrique tandis que les ressources naturelles nécessaires pour nourrir cette population se développaient en progression arithmétique. Et donc, la taille de la population étant contrainte par les quantités de nourriture disponible, des famines étaient inévitables pour ajuster la population aux ressources disponibles.

Cette thèse expliquait parfaitement ce qui s’était passé des origines de l’humanité à 1798, mais, hélas pour l’auteur, elle fut publiée juste au moment où la Grande-Bretagne, suivis par le reste de l’Europe et les Etats-Unis se lançaient dans la révolution industrielle. L’émergence de progrès techniques incroyables dans l’agriculture «libéra « une partie importante de la population du travail agricole, ce qui permit le décollage de l’industrie et le développement des progrès techniques dans d’autres domaines (médecine, transports etc.… ), eux-mêmes createurs de richesse.

Cette idée a été reprise aux cours des deux derniers siècles par une série de penseurs pessimistes, qui tous annonçaient la fin du monde, les derniers étant les écologistes, la grande différence étant que les écologistes d’aujourd’hui ont accumulé assez de pouvoir politique dans nos sociétés pour empêcher tout progrès technologique. Or, si l’on interdit le progrès technologique, les analyses de Malthus sont parfaitement valables. Dans ce cas, l’une des premières manifestations du retour de la contrainte malthusienne dans nos sociétés serait une augmentation tres forte du prix du blé, pour nourrir les gens, et aussi du prix de l’énergie, puisque l’économie n’est que de l’énergie transformée.

Comme d’habitude, vérifions, vérifions encore, vérifions toujours.

Depuis le début du siècle, les prix du blé et les prix du pétrole ont quadruplé et sont à un plus haut historique, ce qui semblerait indiquer que nous avons peut-être un problème. Allons un peu plus loin. Pour faciliter ma démonstration, je vais calculer un indice IDL (énergie-nourriture) maintenu tout le temps à 50 % énergie et 50 % nourriture pour le comparer à l’indice officiel des prix de détail aux USA.

 

Où l’on voit que sur le long terme, l’indice IDL nourriture et énergie revenait toujours sur l’indice des prix aux USA et que cette fois ci, il s’en est écarté de façon considérable …

Ciel ! Malthus aurait il raison ?

Sommes-nous arrivés à la fin de l’histoire ?

Avant d’accepter cette idée, je voudrais faire deux remarques :

  1. En 1998, le ‘’ Bureau of Labor Statistics “, ou BLS, qui calcule l’indice des prix de détail aux USA, a effectué des changements fondamentaux dans la façon dont il effectuait ses calculs, qui ont sans doute abouti à une sous-estimation patente de l’inflation aux USA. Dans ce cas, ce n’est pas l’indice IDL qui est trop haut, c’est l’indice des prix qui est trop bas.
  2. Cette analyse est « confirmée » si je prends en compte le fait que la politique monétaire de la banque centrale américaine a été inflationniste depuis le début du siècle, ce qui aurait dû faire monter les prix de détail, ce qui n’a pas été le cas sauf depuis 12 moi ilss ou montent comme des fusées, mais avec retard, alors même que l’indice IDL, lui, est monté comme chaque fois que la politique monétaire a été inflationniste, et c’est ce que montre le troisième graphique.

Ce qui m’amène à une explication alternative pour comprendre la hausse des matières premières depuis vingt ans : La banque centrale américaine, depuis2002, a suivi une politique monétaire constamment inflationniste en maintenant des taux réels négatifs (hachurages verts), pour procéder à « l’euthanasie du rentier », et le résultat a été le même que lors de toutes les expériences similaires dans les années 40 ou les années 70 : les prix se sont envolés.

La seule différence a été que cette fois l’indice des prix de détail a mis du temps à réagir et l’explication la plus simple est sans doute que le hasard n’a pas grand-chose à voir avec ce retard, et que cette non-réaction a été causée par un mode de calcul dont le but essentiel semble d’avoir été de minimiser la hausse des prix, pour pouvoir continuer à suivre des politiques imbéciles.

Conclusion

Il semble donc bien que la hausse des prix actuels ait peu à voir avec la contrainte Malthusienne et tout à voir avec des politiques monétaires débridées aux USA, mais aussi en Europe.

La différence essentielle cependant entre cette période inflationniste et les précédentes est que cette fois-ci, la politique inflationniste est accompagnée d’une tentative d’empêcher l’augmentation de l’offre d’énergie « fossile » pour des raisons non scientifiques, l’écologie étant devenue une nouvelle religion.

Et comme les engrais sont aussi de l’énergie transformée et que l’offre d’énergie a été volontairement contrainte, nous allons souffrir d’un manque d’énergie et donc d’un manque de nourriture.

Mais cela n’a rien à voir avec la contrainte malthusienne et tout à voir avec cette nouvelle idolâtrie, l’adoration de la déesse Gaia . Comme le disait Chesterton : « Quand les gens cesseront de croire en Dieu, ce n’est pas qu’ils ne croiront à rien, c’est qu’ils croiront à n’importe quoi »

Le problème aujourd’hui vient donc de ce que nous sommes passés d’une société scientifique à une société magique, qui comme le Marxisme, se prétend scientifique mais ne l’est en rien.

En attendant que notre monde redevienne rationnel, ce qui se produira quand nous aurons été obligés par les nouveaux prêtres de marcher les pieds nus dans la neige pendant deux ou trois hivers de suite, je ne saurai trop recommander aux lecteurs d’avoir une part substantielle d’or dans leurs portefeuilles, puisque l’or suit parfaitement mon indice IDL de l’énergie et de la nourriture, et qu’il semble être en retard.

Et la bonne nouvelle est que les peuples en Asie, Afrique et Amérique Latine ne sont pas, eux, devenus des adorateurs de Gaia, n’en ayant pas les moyens. Il est donc raisonnable de continuer à y investir ainsi que dans les valeurs américaines ou européennes qui y  auraient la plus grosse partie de leur chiffre d’affaires.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

51 Commentaires

Leave a Reply to Nicolas

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Yacine

    15 April 2022

    Merci Mr Gave pour vos analyse.
    Puissiez vous nous en donner encore pour les prochaines 100 année.

    Répondre
  • Antoine

    8 April 2022

    Sans énergie abondante nous serions pas 8 millards. L’énergie semble devenir plus rare, en tout cas les découvertes de nouveaux gisements ne suivent pas l’augmentation de la démographie. Chassez Malthus par la Porte il revient par la fenêtre.
    On va peut-être découvrir une source d’énergie abondante dans un proche futur, mais cela reste encore une hypothèse.
    Les verts sont ennuyants et ennuyeux, pas certain qu’ils aient in tels pouvoir de nuisance. Ils n’ont pas fabriqué les chocs pétroliers, garder Fessenheim ouvert n’aurait pas radicalement changé la facture énergétique.

    Répondre
    • Laurent

      10 April 2022

      En un mot : nucléaires.

      Oui on a une énergie très abondante à disposition.

      Oui les écolos on viré le nucléaire allemand et empêché son développement en France, et fermer au moins une centrale qui jamais n’aurait du l’être.

  • Patrick Cligny

    2 April 2022

    Je découvre aussi le malthusianisme par mauvaise gestion ; actuellement à peine la moitié de notre parc nucléaire est en fonctionnement ! Or, avec ces centrales prévues pour durer 40 ans, on devait bien s’attendre à une maintenance plus importante en fin de vie ainsi qu’à prévoir à temps leur remplacement. Cet article du figaro indique la situation actuelle https://www.lefigaro.fr/conso/electricite-la-situation-se-tend-le-gestionnaire-du-reseau-appelle-a-moderer-la-consommation-20220402

    Répondre
    • Charles Heyd

      3 April 2022

      On vient juste perdre 5 ans avec Macron pour le renouvellement de notre parc électronucléaire et je ne parles pas des 5 ans de Hollande pendant lesquels il n’a été question que de démantèlement dont Fessenheim!
      Vous avez raison pour la maintenance e fin de vie mais j’ai toujours admiré les américains qui avaient en fonction des porte-avions au top de leur forme à plus de 40 ans d’âge; mais pour cela il faut construire “costaud” au départ!

  • Nicolas

    1 April 2022

    Bonjour Mr Gave,
    Tout d’abord merci pour toutes vos précieuses informations.
    Dans une de vos vidéos ou article, vous disiez que la liquidité emises par les banques centrales et qui fait (faisait) monter
    les marchés était en train de s’assécher selon vos calculs dans votre entreprise.
    Pourriez-vous nous expliquer ces calculs ? Est-ce l’augmentation du prix du pétrole qui dirige les liquidités vers les pays
    producteurs de pétrole (qui n’en feraient rien ) ? Quels autres phénomènes pourraient expliquer cet assechement des liquidités disponibles
    dans le circuit financier svp ?
    Je vous remercie
    Cordialement
    Nicolas

    Répondre
  • Frank Deljeune

    31 March 2022

    Il est vrai que les ecolos (Allemands principalement) portent une lourde responsabilité dans le financement de la guerre en Ukraine. Je ne suis d’ailleurs pas sûr que Apple, Wallmart, etc..en sous-payant des ouvriers chinois non syndiqués, ne contribuent pas tout autant à la militarisation de la Chine. Acheter de l’or dans ces circonstances devient plutôt indécent.

    Répondre
    • marc durand

      1 April 2022

      Walmart, Apple ne fabrique rien, ils ne font que acheter a des entreprises privées en Chine.
      https://i.postimg.cc/RFdCdsQT/IMG-20181023-124502.jpg
      Des dizaines d’entreprises comme celles la se font concurrence en Chine (ici sur le salon de Canton, qui a lieu 2 fois par an)
      Si la France a 70% de fonctionnaires de plus que l’Allemagne, combien en a t’elle de plus que la Chine.
      Si je regarde ma ville Chinoise de 10 000 habitants, on a nos propres pompiers, éboueurs, policiers, jardiniers, hôpital privé, toutes les écoles privées, pas de maire ni d’elus, juste un bureau du PCC avec 3 gus dedans, pas d’impots fonciers ni taxe d’habitation, ni ordure ménagère, ni taxe tele ….
      Comme Charles l’a dit un fonctionnaire détruit 3 emplois privés.
      En Chine vous avez un turnover incroyable, les gens quitte un emploie pour travailler ailleurs.

  • PETRE

    31 March 2022

    Est-ce que vous êtes conscient Mr. Charles GAVE, qu’ici, vos collaborateurs emploient LA CENSURE sur des commentaires toute à fait NORMALS-LIBRES ?????

    Répondre
  • Frank Deljeune

    31 March 2022

    J’admire assez Charles Gave pour ses raisonnements et sa perspicacité. Comme me disait un client commun ” This French man knows well.how to tell the.story” But. Je ne comprends pas son ignorance de Keynes, et surtout, son accoquination avec le totalitarisme qu’il soit chinois ou russe. Pour moi, c’est une grave erreur des.liberaux de commercer avec des états totalitaires, comme on le voit dans de tragiques événements récents. Vous me direz que Milton Friedman était bien le conseiller du général Pinochet…

    Répondre
  • Gaspard des Montagnes

    31 March 2022

    Cette démonstration nouvelle pour moi me parait probante, il est bien possible que l’évolution des prix actuelle est plus à voir avec les politiques monétaires depuis une vingtaine d’années que le retour de Malthus, mais à mon sens, c’est conjoncturel.
    Si d’un point de vue macro, nous sommes arrivés à desserrer la contrainte malthusienne pendant 2 siècles : 1820 – 2020, ce qui a permis à la population mondiale de passer de 1 à 8 milliards durant cette période, nous nous trouvons devant un nouveau défi :
    – La croissance de la population n’est pas terminée : avec une population africaine qui double tous les 30 ans nous allons vers 11 milliards à horizon 2060. Sans compter que d’autres n’ont pas fini leur transition démographique (Moyen-Orient et continent indien)
    – Or aujourd’hui, la production donc la consommation d’énergie plafonne faute de nouvelles découvertes pétrolières, auquel va bientôt s’ajouter le pic gazier, l’équipement quasi complet des sites hydrauliques, il reste bien le charbon (trop polluant) et le nucléaire (qui fait peur). Après les intermittents pour compléter : le solaire, l’éolien, la biomasse et la possibilité de recourir à l’hydrogène pour stocker les pointes des intermittents.
    Nous voyons déjà les impacts de ce resserrement avec la crise ukrainienne sur le cours des céréales, les inquiétudes au sud de la méditerranée, des tensions sur les intrants agricoles qui garantissent le niveau de production.
    Ensuite sans être un dogmatique écolo, force est de constater les impacts négatifs du dérèglement climatique (sécheresses, inondations, montée des eaux, incendies, fonte glacière, etc..) qui ne vont pas nous faciliter la tâche.
    Si nous ne régulons pas rapidement la population mondiale et notre consommation d’énergie, Malthus risque bien de nous revenir bientôt accompagné de ses compères en charge de cette régulation : famines, maladies, guerres…

    Répondre
  • Luc

    31 March 2022

    Je m’etonne qu’on ne parle pas plus du, forcing ukrainien pour son adhesion au vaste bazar des peuples nommé Union Europeenne. Selon le FMI et son classement pib par habitant le pib par habitant de l’ukraine est juste devant le Maroc , et derriere le bhoutan.Donc en termes economiques, le bazar de Bruxelles (qui recoit ses ordres de Berlin et Washington) ferait mieux d’accepter l’adhesion du bhoutan.
    Bien sur , l’Ukraine, pays relativement grand par sa population et surface ne repond pas aux criteres minima d’admission economique a l’UE et essaye d’obtenir son adhesion par un artifice (comme la Grece qui avait triché de diverses facons, entre autres en fournissant des stats erronées a eurostat)
    Les apparatchiks locaux voyent surement d’un bon oeil les commissions procurées par l’UE sur les fonds public europeens qui seront deversés en vue de la reconstruction.

    Répondre
    • PascalB

      9 April 2022

      Les dépôts dans les banques Suisses de ressortissants grecs non résident serait du même ordre de grandeur que les aides financières reçues par la Grèce, de l’ordre de 800 Mds €, en comptant depuis avant leur entrée dans l’UE.

  • Charles Heyd

    31 March 2022

    Je ne sais pourquoi, mais certains des articles de notre auteur préféré attirent des commentaires innombrables et celui-ci, un pur chef-d’œuvre, rien! Va comprendre Charles!

    Répondre
  • Patrick Cligny

    30 March 2022

    J”étais persuadé que je ne connaîtrais jamais le malthusianisme, tellement notre monde était régis par la règle du “toujours plus”. Mais là, à cause des contres sanctions russes sur le pétrole, le gaz et le blé que nous devrons payer en Roubles… ou s’en passer. Et cela à la demande des américains, toujours en guerre avec la Russie depuis 1945 et qui font subir à d’autres le poids et le coût de cette guerre.
    Les Russes pourront toujours vendre pétrole, gaz et blé aux chinois, trop heureux de s’en procurer à bon compte tandis que nous allons nous pénaliser volontairement (le robinet à propagande est ouvert en grand) en croyant que notre malthusianisme va punir Vladimir Poutine… alors qu’il ne punira que nous même.

    Répondre
  • Philippe

    30 March 2022

    J’applique de manière concrète les projections de Charles Gave ;
    J’ai donc mis quelques PETITS sous dans
    – Agriculture Wisdom Tree Agriculture x2 daily leveraged ( réplique de l’indice blé en quelque sorte)
    – India Wisdom Tree India Earnings Fund ( la classe moyenne indienne va devenir bien plus riche)
    – Lyxor Turkey Titan 20 ( un pays charnière qui évolue malgré un despote fantasque )
    – Gold Wisdom Tree x3 daily leveraged
    Si les lecteurs de cet article veulent bien échanger leurs bonnes idées , j’en serai ravi .

    Répondre
    • Soufiane

      30 March 2022

      Ce portefeuille me semble tres (trop?) volatile, d’autant plus que bcp de vos fonds sont avec levier. Je prefere faire simple avec un ETF monde et un ETF pays emergent (je mets 70% sur le fond monde et 30% sur le fond emergent).

    • Philippe

      31 March 2022

      Bonjour Soufiane , j’ai bien écrit quelques PETITS sous : sommes minuscules car justement il s’agit de fonds volatils .ceci dit le Lyxor Turkey est sans levier . Voudriez vous me renseigner sur vos ETF Monde et Pays Emergents avec plus de détails ?

    • Soufiane

      2 April 2022

      Bonjour Philippe, oui bien sur.
      Pour l’ETF monde j’utilise le CW8 d’Amundi.
      Et pour l’ETF emergent le PAEEM toujours d’Amundi.
      Les 2 sont eligibles au PEA.

  • Soufiane

    30 March 2022

    La vrai question qu’on doit se poser c’est de savoir si l’inflation actuelle est du aux deversements de liquidites (comme le pense CG) ou est-ce avant tout un probleme d’offre du au covid, a la guerre, etc….
    Sur ce point chacun a son point de vue mais l’avenir nous dira qui a raison.
    Il faut bien se dire qu’avant le covid, il y avait deja des deversements de liquidites abominables, mais sans impact sur l’inflation.

    Répondre
    • Pascalb

      9 April 2022

      Vous devriez vous poser la question du comportement des acteurs de l’économie, les commerçants. Nous ne sommes plus dans une économie dirigée (vade retro satanas !), alors rien ne les empêche de forcer le trait sur les difficultés d’approvisionnement.
      En ce qui concerne l’obsession sur le pilotage de l’économie par la monnaie, ces pilotes savent-ils que la population active a diminué (les “acteurs économiques”), que la technologie a optimisé les coûts d’achats, que la monnaie en observation a sur-performé les monnaies des fournisseurs ?
      On ne peut plus appliquer des théories monétaires obsolètes lorsque les règles comptables ne sont plus respectées : il y a deux colonnes, une pour le passif et une pour l’actif. Passer une valeur d’une colonne à l’autre, c’était frauduleux.

  • Thib

    29 March 2022

    Quelle bouffée d’oxygène de vous lire ou vous voir! Sur CNEWS dernièrement quelle sacrilège ! Les journalistes en regardaient leur pieds. Et le tout avec une clarté déconcertante ! Ah de l’art, du grand art! Merci merci, la France n’est pas encore morte. Vive Charles, vive la France!!!

    Répondre
    • marc durand

      31 March 2022

      Ce n’est pas un problème d’Etat, c’est come un pistolet, ce n’est pas le pistolet qui tire, mais la personne qui le tiens.
      Dans le temps, les fonctionnaires étaient des serviteurs de l’Etat, aujourd hui, ils se servent de l’Etat pour s’enrichir (surtout les politiciens)
      Mais il ne faut pas taper que sur les fonctionnaires, tout un tas de professions se sucrent sur le dos des contribuables, tout ceux qui gagnent de l’argent sur le dos de la sécurité sociale.
      A la television, ceux qui vivent de la redevance télé, ainsi que toute la presse qui vivent des subventions etc.

      Si vous mettez des ideologues a la tete de l’état, vous obtenez l’URSS ou la Chine de Mao.

      Peut importe que le chat soit gris ou noir, tant qu’il attrape les souris.
      Il ne faut faire aucunes idéologies (droit de l’homme et autres) seul le résultat compte.

  • Sébastien

    28 March 2022

    Je serais curieux de voir une discussion entre Charles Gave et Jean-Marc Jancovici. Certaines ressources sont limitées en quantité (gaz, pétrole, etc.) et la réflexion Malthusienne peut avoir du sens. Cependant, je m’interroge sur l’énergie. Est-ce un secteur qui doit être piloté par l’Etat ou est-ce que un secteur où la concurrence et le libéralisme pourraient fonctionner? Monsieur Gave reproche plusieurs fois à l’Etat d’avoir fait du grand n’importe quoi, mais serait-ce son rôle? Pour le moment, je ne vois pas de concurrence possible avec le nucléaire. Peut-être la géothermie? Il serait intéressant d’observer l’effet que cela pourrait avoir sur la planète d’utiliser sa propre énergie. Assisterions-nous à un refroidissement du climat si cette énergie devenaient facilement utilisable et représentaient une portion importante de notre mix énergétique? Affaire à suivre.

    Répondre
    • Thibaut

      29 March 2022

      Il faut avoir quelques ordres de grandeur en tête : le rayonnement annuel solaire reçu par la Terre représente à peu près 10’000 (oui dix mille) fois l’énergie consommée annuellement par l’humanité. La géothermie, une fraction de ce 0.01 % n’affectera donc pas le climat.

    • Jacques Ady

      1 April 2022

      La réflexion malthusienne, avoir un sens…

      Je signale en passant que le rapport de la FAO (ONU) portant sur la période 1990-2015, soit une durée de 25 ans, indique que le taux de personnes sous-alimentées dans le monde est passé d’environ 24% à environ 14%, soit une baisse d’environ 10% en 25 ans – ce qui est énorme. D’autant plus que pendant le même temps, la population mondiale a augmenté de près de deux milliards.
      Si ça, ce n’est pas le démenti le plus cinglant aux thèses malthusiennes, je ne sais pas ce qu’il faut.
      Malthus avait-il prévu le pétrole et ses utilisations ? Le nucléaire ? et j’en passe…
      Jancovici connaît-il l’avenir ? Je ne pense pas – pas davantage que Malthus.

      Il est de toute façon stupide, par principe, de crier avant d’avoir mal. Une politique malthusienne ne pourrait se traduire que par une féroce dictature, à la chinoise version Mao, au moins (politique de l’enfant unique). Donc opter pour un tel régime sans être certain que nous allons dans le mur est d’une bêtise insondable, et excessivement dangereux.

  • Bart

    28 March 2022

    mr Gave, je suis vos interventions avec le plus grand intérêt .
    Personne ne doute de votre érudition et de votre expérience, de votre capacité d’ analyse.
    Mais pourquoi se référer sans cesse au passé ? ( Malthus, Keynes…et Cie )
    Nous sommes intéressés par le futur ! Et le Futur, il reste à inventer !!!
    Ce n’ est pas en se référant au passé que les frères Wright ont inventé l’ avion
    nous ne voulons pas refaire ou revivre le passé !!!
    L’ effet papillon nous explique qu’ un battement d’ aile de papillon à Tokyo…peut avoir des conséquences en Californie.
    c’ est cela le futur ! Le passé ne se reproduit pas .
    Evitez de tomber dans le piège du passé, des soi disant experts, des scientifiques….
    Le futur nous étonnera tous !!! Et personne ne l’ aura prévu !
    Haltes aux certitudes;.
    Le monde d’ aujourd’ hui est devenu incertain au plus haut point. Il ne s’ agit pas de le regretter, mais de l’ accepter comme une chance ! C’ est au fond du trou que voit le mieux le ciel

    Répondre
    • KAAMIL

      30 March 2022

      Bonjour,
      Je ne prétend pas vous répondre en lieu et place de Mr Gave mais votre question m’a inspirée l’idée que le Futur seul n’a aucun sens.
      Le passée c’est la jambe d’appui qui permet à l’autre jambe de s’élancer et de marcher vers son futur.
      Vous dites que ce n’ est pas en se référant au passé que les frères Wright ont inventé l’ avion ? Je n’en suis pas aussi sûr que vous, car toute cette génération d’inventeurs étaient à la fois éduqués et instruits, ils connaissaient leur “Classique” et notamment le mythe d’Icare qui témoigne d’un rêve éternel de l’être humain, voler mais non par la résultante fantasmagorique, mais au contraire par une approche scientifique, la preuve en est que le père d’Icare, est dit-on Dédale, un “ingénieur” architecte.
      Il est donc possible que sans cette légende du passée avec une approche progressiste, l’homme n’est jamais eut l’idée de voler, bien que la création nous ai fourni les modèles que cela soit possible.
      Cordialement.

    • Jacques Ady

      1 April 2022

      Et pourtant, l’Histoire se répète, ou comme le disent certains, elle bégaie. Et comment reconnaître les signes de ces répétitions de l’Histoire sinon en la connaissant – je note au passage que souvent, ceux qui se disent ennuyés des références à l’Histoire ne la connaissent tout simplement pas – et en s’y référant quand nécessaire ?
      La thèse malthusienne a connu de nombreuses “répliques” au cours des deux siècles passés, ce n’est pas un hasard. D’ailleurs, ce sont justement ceux qui ont fait confiance à l’adaptabilité de l’homme face aux défis du moment, à l’inverse des malthusiens, qui se sont révélé avoir eu raison.

    • Pascalb

      9 April 2022

      Bravo Bart ! Je fais le même constat. En économie ce sont toujours des théories idiotes, des cas d’école antédiluviens qui font loi, et si vous ne les citez pas, vous êtes un ignorant.

  • l'hom de bordeaux

    28 March 2022

    UNE RESERVE SUR L ANALYSE INFLATIONNISTE
    – à court terme : on parle de retour au marché du pétrole iranien et d’essoufflement de la croissance chinoise-
    -par ailleurs ,sur le risque indéniable d’une masse monétaire non justifiée il reste l’inconnue de la vitesse de circulation de la monnaie

    Répondre
    • idlibertes

      28 March 2022

      La vélocité n’est pas inconnue. Charles la calcule trés bien suivant les cycles.

  • breizh

    28 March 2022

    depuis la chute de la pratique/croyance religieuse, je me demande ce qu’il va finir par se passer… Ben on commence à bien le voir.

    Répondre
  • Di Vedo

    28 March 2022

    Bravo Mr Gave pour cette belle analyse, il manque un graphique : celui des payes de TOUS les élus sur la même période

    Répondre
  • Jacques Ady

    28 March 2022

    Tout à fait d’accord avec votre analyse M. Gave.

    J’ajouterai juste que la nouvelle religion, l’écologisme, qui s’est emparée de nos élites – et d’une part de plus en plus significative de la population – et que vous appelez “adoration de la déesse Gaia” n’est pas incompatible avec le malthusianisme, au contraire. L’homme étant de plus en plus vu comme une nuisance pour “notre Mère la Terre”, il est logique, et il va l’être de plus en plus, que les adorateurs de Gaïa agissent pour que la population mondiale décroisse. Et tous les moyens seront bons : crise du covid et confinements providentiels, guerres et famines, réduction drastique de l’offre en énergie bon marché (pétrole, nucléaire), planning familial de plus en plus agressif – une politique de l’enfant unique serait adoptée bientôt en Occident voire imposée par l’OMS que je n’en serais absolument pas étonné, etc. La folie produit toujours les mêmes résultats catastrophiques et destructeurs.

    Répondre
    • Sébastien

      28 March 2022

      Cher Monsieur, La population mondiale est déjà en décroissance dans l’hémisphère nord. S’il n’y avait pas l’immigration du sud, l’Europe et les Etats-Unis auraient déjà rencontré un forte décroissance de leur population. La Chine aussi va rencontrer un problème similaire prochainement.

  • Frank Deljeune

    28 March 2022

    Excessivement monetariste. Ce qui est certain, en tout cas est que le Canada, les USA, la Russie, la France… seront les premiers bénéficiaires de la hausse des prix du blé. La Norvège quant à elle sera le principal bénéficiaire de la réorientation de l’approvisionnement en gaz et pétrole.

    Répondre
    • Jacques Ady

      28 March 2022

      Il est vrai qu’en temps de troubles (guerres…), les paysans sont en général ceux qui s’en sortent le moins mal, puisque la rareté fait la cherté. Les nations “paysannes” devraient donc s’en sortir moins mal que les autres… sauf si elles se tirent une balle dans le pied. Et avec les clowns qui nous gouvernent…
      N’oublions pas non plus que plusieurs pays africains devraient souffrir du renchérissement des prix alimentaires, d’où sans doute des flux d’émigration relancés… et vers quels pays ces braves gens se dirigeront-ils – sinon vers ceux qui ouvrent leurs bras tout grands à toute la misère du monde ?

    • Cheunbaba

      28 March 2022

      Analyse excessivement marxiste (assise sur la production) Il est très juste que la France est particulièrement bien placée dans cette crise. Elle conserve une part de nucléaire importante et produit du blé. Ca ressemble à la chance du cocu, tandis que la fourmi allemande enchaîne les étonnantes déconvenues. A ce compte là, alimentons la guerre avec la Russie ! Mais aussi, fermons vite nos frontières, et surtout changeons rapidement de logiciel démagogique en matière d’immigration avant la submersion totale… A noter aussi : quand ça tousse en Allemagne, la France attrape le covi. C’est peut-être le bon moment pour quitter l’euro ?

    • marc durand

      28 March 2022

      Tres bon papier, merci.

  • Robert

    28 March 2022

    Conclusion : les gros vont maigrir et les maigres vont mourir.
    Ca vq tanguer sur le plan social dans un certain nombre de pays. Ce sera le cas en France dès l’automne prochain si Macron est réélu (par défaut)…

    Répondre
  • Du goudron et des plumes

    28 March 2022

    Nous entendons depuis quelques jours que les grands gagnants sont les États Unis et donc l Europe les grands perdants
    Nous entendons que la Russie a une armée vieillissante ne pouvant même plus prétendre à envahir l Ukraine
    Poutine et son objectif
    Démilitariser = tuer le dollar qui est utilisé comme tel par les usa
    Denaizifie= couper le gaz
    Nous entendons que nous poussons la Russie dans les bras de la Chine
    Peut on vraiment forcer Poutine à aller ou il ne veut pas
    J en doute
    Olaf doit annoncer cette semaine dans quelle monnaie il va ou pas acheter son gaz russe
    Olaf va t il sacrifier toute son industrie pour une guerre qui ne le concerne même pas
    J en doute
    Le gnl américain passant par l Angleterre avant d arriver a l Allemagne est une grosse arnaque
    Le gnl du Qatar j en doute
    Il n a pas le choix le gaz sera russe et certainement payé en deutchmark
    Après tout l Allemagne a déjà provoqué un certain nombre de krachs ne s alignant pas avec la politique américaine
    L Allemagne sait gérer une monnaie
    Poutine reouvrira golf stream2 et fermera les gazoducs traversant la Pologne l Ukraine et les pays baltes
    Pays très fortement ancrés dans l otan
    Il faudra faire un choix pour ces pays se désengager des États Unis ou récession sans précédent
    Poutine va vers l ouest aux grands regrets de la city et de wall street
    Après qui a supporter l Allemagne nazi wall street et la city
    Une fois la guerre commencée en 1940 toutes les troupes anglaises ont fui les premiers à Dunkerque laissant les français et les belges contenir l armée allemande
    Poutine a la vanne d arrêt et n a pas besoin de 600milliards de dollars pour son budget de La Défense et pourra faire sauter l Europe même si l Europe achete des F35 ou non

    Répondre
  • agarin

    28 March 2022

    Le monde ne redeviendra t’il pas rationnel quand les gens se remettront à croire en Dieu ? Ou plutôt, à réaliser à qui ils dovient cette expérience de vie et à où le trouver ? Il n’y a qu’un seul endroit. Le vrai capitaine du navire n’est-il pas silencieux ?

    Répondre
  • PETRE

    27 March 2022

    LA CONFUSION ABSOLUE !

    ,, Le problème aujourd’hui vient donc de ce que nous sommes passés d’une société scientifique à une société magique, qui comme le Marxisme, se prétend scientifique mais ne l’est en rien. ‘’
    ,, …. nous sommes passés….’’
    QUI NOUS ????????????????
    Voilà ici quelqu’un, parmi d’autres, qui n’a pas Le Courage de Les Nommer !

    Répondre
    • Hicham

      27 March 2022

      C’est facile pourtant à comprendre. Il parle des gouvernements actuels sui duivent les ecolos.

    • PETRE

      28 March 2022

      “gouvernements actuels sui duivent les ecolos.”
      QUI sont “les Ecolos” ?
      QUI sont “les gouvernements actuels” ?
      Il Dit RIEN !

  • Charles Heyd

    27 March 2022

    Je rêve qu’un ministre de l’économie et des finances, pas Le Maire, il ne doit pas comprendre, nous montre et explique sur nos chaines publique ce que CG s’échine depuis des années à nous expliquer avec ses graphiques géniaux!

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!