25 February, 2020

L’actualité vue par Popu.

 

Une annonce IMPORTANTE de l’équipe de l’IDL.

L’IDL laisse la parole à Popu, le cousin germain de Berrurier, l’arrière petit neveu de Bardamu. Il se murmure dans la famille de Popu que l’une de ses ancêtres aurait sévi à l’abbaye de Thélème et qu’elle aurait eu des bontés pour Rabelais.Dans le sang de Popu coule donc une vision très française de la vie et il nous semble que ce dont la France a besoin plus que tout en ce moment est de retourner à ses racines Gauloises. C’est pour cela que nous donnons la parole à Popu. Cette nouvelle chronique de l’IDL sera publiée chaque fois que Popu aura quelque chose à dire, ce qui se produira souvent mais pas nécessairement régulièrement.

Voici la première.

  A la manière de Frederic Dard

 

Il fût une époque pas si lointaine où un homme politique pris la main dans le sac en train de s’astiquer le poireau aurait entrainé l’hilarité générale et nourrit les discussions autour du zinc. La France entière aurait chanté sur l’air de « la bite à Dudule », la paluche de « Benji ».

Nul doute que cette grivoiserie aurait eu droit à son moment d’anthologie satirique avec l’équipe de journalistes du petit rapporteur faisant pisser de rire les téléspectateurs.

Mais en « Macronie », Popu n’a que le droit de danser devant le buffet avant de se faire tirer comme un lapin lorsqu’il ose manifester.

A peine l’affaire sortie sur les réseaux sociaux, les inquisiteurs de la pensée unique sont partis chasser en meute sur l’ensemble des plateaux TV. En deux coups de cuillère à pot, le branleur irresponsable était devenu une victime du crime de lèse-majesté.

Tel des Fouquier-Tinville, la meute des accusateurs publics alla jusqu’à demander l’expulsion du Ruscof germanopratin pour troubles à l’ordre public. Rien que ça !!!!

Popu tassé dans son fauteuil comme sur un strapontin de cinoche regardait gesticuler toute cette bande de faux culs à l’image de clowns qui n’amusent plus personne.
Toute cette tartuferie, véritable entreprise d’abrutissement et d’intoxication du public ça lui donne la gerbe !

Popu est tout sauf con bien qu’il soit victime à longueur de temps d’une démagogie répugnante et sournoisement méprisante quand on le traite de « sans dent » ou d’inculte fumant des clopes et roulant au diesel.

Alors, en écoutant les thuriféraires moralistes de la jactance, Popu réalisait que chaque fois qu’il avait déposé plainte étant victime de moult cambriolages ou d’agressions par des racailles issues des bandes ethnico-délinquantes, qu’il n’avait pas eu droit au même traitement judiciaire. Bien souvent, sa plainte finit en classement sans suite. D’ailleurs c’est pour ça qu’il ne dépose plainte que si c’est nécessaire, pour l’assurance. Popu ne croit plus au régalien et ne fait plus confiance aux institutions.

Pour Popu, comme pour des milliers de victimes, le parquet ne s’empresse pas de désigner un service de police spécialisée pour mener l’enquête au pas de charge et encore moins délivrer un article 78 pour aller interpeller les malfaisants. Et si ces derniers sont interpellés, rares sont ceux qui passent 48 heures de garde à vue, déférés, une nuit à la souricière et clou du spectacle une ouverture d’information pour un plaisir solitaire.

Waouh !

Pourtant Popu avait cru comprendre que la justice croulait sous les dossiers et que le corps des magistrats instructeurs étaient en perdition depuis que SARKO avait voulu leur faire la peau !!!!

Bref, Popu a bien compris que lorsqu’on touche à un membre de la caste dominante auto-proclamée élitiste, « ces fameux premiers de cordée », on s’attirait les foudres du système. Une justice à deux vitesses a été mise en place, une pour le petit peuple et l’autre pour la classe dominante.

Ça, Popu le savait déjà, la bande à Greta et les existés de la sécurité routière lui rappellent tous les jours dès qu’il pose son derche dans sa voiture qu’il est considéré comme un dangereux criminel de la route ! Et oui avec sa charrette diesel, en balançant des particules dans l’air il massacre la couche d’ozone et assassine à petit feu des milliers de personnes !!! D’ici peu, il sera interdit de séjour dans les grandes agglomérations. A Paname ça lui pend déjà au nez.

Popu tricard !!!

Ou bien encore, si un jour Popu s’est octroyé une lampée bien méritée de beaujolais et se fait contrôler par la maréchaussée c’est la garde à vue assurée, puis l’audience correctionnelle, assortie d’une peine de prison avec sursis.

Au fond, Popu n’a pas de chance d’être un autochtone pur souche dans son pays car il n’a pas droit au statut de l’immunité pénale contrairement au « toujours les mêmes » qui sont considérées comme des victimes de la société par les inquisiteurs bien-pensants !

Mais ce qui inquiète le plus Popu, dans cette affaire grivoise, c’est la proposition d’interdire l’anonymat sur les réseaux sociaux et la mise en place d’un nouveau droit à l’intimité numérique.

Devant le petit écran, Popu constate que les journalistes et pseudo consultants se relaient sur l’ensemble des plateaux pour déverser la même salade sur la protection de la vie privée.

Les grands démocrates de la pensée unique veulent museler Popu à l’image du régime communiste de Pékin qui a proscrit l’anonymat des réseaux sociaux.

Dans ce maelström inquisiteur, Popu voit apparaître sur son petit écran la tronche de celle qui se désigne comme la principale opposante au pouvoir Macroniste.

Là, Popu se réjouit, se frotte les mains car il se dit qu’enfin il va entendre un son de cloches différent et dans sa tête il commence à fredonner la célèbre chanson d’Henri Salvador « Zorro est arrivé ». Popu pense qu’elle va prendre la balle au bond pour leur mettre dans la tête, que ce sont les mêmes qui aujourd’hui demande l’expulsion du Ruscof et qui à cor et à cri clament que c’est contre les principes de la constitution d’expulser la centaine de djihadistes que la Belloubet va remettre en liberté. Même si ces derniers présentent un sérieux trouble à l’ordre public, la rétention de sureté c’est un sujet tabou ! Un truc interdit de prononcer.

Et ben non, Popu est resté comme deux ronds flan. Patatrac, les pieds dans le tapis au même titre que l’Islam est compatible avec la République, La Marine est partie au secours du Benji.  Popu, sa femme et ses mômes poignardés dans le dos.

Pas un mot sur la future liberticide loi Avia. Mais Popu s’est rappelé en l’espace d’un instant que lors de la première lecture du texte de loi, il avait constaté que l’opposante était aux abonnés absents dans l’hémicycle de l’ancienne « chambre bleu horizon » pour défendre la liberté d’expression. C’est vrai qu’au fond Popu n’entrave que dalle à la politique, et encore moins à la stratégie de dédiabolisation, il faut absolument tenir le même discours que la bien-pensance ! A ce stade, la connerie se mesure en mètre étalon !!!

Popu n’a pas d’immunité parlementaire…. Et il aimerait bien conserver un espace de liberté sur le web et continuer à tweeter sous le pseudo « saucisson pinard » et éviter d’être traqué comme un vulgaire malfrat dès qu’il retweetera un truc de Zemmour ou de Zineb.

Bref Popu est seul, abandonné par les politiques car il n’intéresse plus personne depuis qu’il a rejoint les rangs du vrai premier parti de France celui des abstentionnistes.

Depuis le référendum de 2005, Popu s’est juré en effet de ne plus participer au bal des cocus !!! On ne lui fera pas le coup deux fois.

Et puis Popu n’intéresse le politique qu’au moment des élections, là on vient lui serrer la pince sur les marchés, frapper à sa porte et le lendemain de l’élection, plus personne ne vient lui faire la causette.

Mais le pauvre Popu lui est dans le réel et n’est pas déconnecté de la réalité comme cette classe politique hors sol.

Popu quand il va taffer, il le voit tous les jours le grand remplacement, lui il le subit de plein fouet dans sa vie quotidienne (dans sa cité, dans les transports, dans la rue, sur son lieu de travail, dans l’école de ses enfants …) la haine dans les yeux est palpable.

D’ailleurs c’est bien ce fait que reconnaissait avec un certain courage l’ancien ministre de l’intérieur Gérard Collomb « Aujourd’hui, on vit côte à côte. Je le dis toujours : je crains que demain on vive face à face, en face de problèmes immenses ».

Popu aimerait crier encore « vive la France « mais ça voudrait dire quoi au juste de nos jours et quelle France ?

Popu sait que la France de son enfance n’est plus que monocolore qu’à l’enterrement de Johnny Halliday ou sur les ronds-points.

Le mouvement des gilets jaunes a montré que les autochtones de la France périphérique et la classe étrangère s’ignorent et n’aspirent pas à un destin commun, le fameux « vivre ensemble » des bobos.

D’ailleurs Popu se pose la question de savoir qui y a-t-il réellement en commun entre lui et les bobos urbains ? Plus rien ! hormis une carte d’identité, un passeport et puis c’est tout…

Popu a constaté la fracture culturelle que le peuple français originel a subi par sa fragmentation en deux groupes.

Une classe dominante installée dans les centres urbains et une classe populaire installé dans la France périphérique c’est celle de Popu.

La France est composée de deux peuples autochtones qui n’ont plus aucune valeur sociétale en commun.

La Nation a volé en éclat.

Popu se souvient du temps où Georges Marchais, du parti communiste, dénonçait l’immigration qui allait appauvrir les travailleurs et travailleuses.

Et bien mission accomplie pour la classe dominante qui s’est enrichie par le biais de la mondialisation et qui aspire toujours à plus de globalisation.

Popu veut le retour des frontières et stopper la mondialisation.

Depuis des décennies, Popu lui s’est appauvri, il n’a droit à rien, on lui supprime tous les services publics, et en plus on lui ponctionne un maximum de blé pour le redistribuer aux domestiques des bobos, la classe étrangère résidant dans les banlieues.

Le verdict de la bien-pensance est tombé, Popu n’a qu’un seul droit c’est de fermer sa gueule.

Dans la France de Popu, on ne valorise pas la famille LGBT. Un couple c’est un homme et une femme. Popu ne se voit pas expliquer à son môme que le deuxième papa c’est en fait la maman.

Le « transgenre » popu connaît pas ! Les travelos ça l’amusent c’est le cabaret de Michou. Jamais à un instant, il ne se voit se faire contrôler par un gendarme transgenre !

Quand on lui explique qu’il faut manger Végan et bien ce n’est pas demain la vieille qu’on va lui piquer son barbecue au Popu ! c’est un viandard !

Et puis on le bassine avec le climat, la Greta il s’en tape le coquillard contrairement aux bobos.

Quand on lui parle de sauver la planète, qu’il doit mettre à la casse sa voiture diesel, Popu rigole car il n’a pas l’intention de se taper 20 bornes en patinette électrique pour faire ses courses.

Et pour Popu, les « soi-disant » migrants ce sont des sans papier qui rentrent illégalement dans son pays et qu’on devrait renvoyer par le premier charter et non de les loger aux frais de la princesse. Popu rêve de ré-immigration quand les bobos veulent les installer jusqu’au fin fond de la France profonde.

La scission est abyssale entre ces deux composantes du peuple français qui sont rentrées en opposition frontale, d’un côté le mépris du peuple et de l’autre la haine des élites. La réconciliation sera dure, voire impossible. Le bain de sang n’est pas loin.

Alors Popu regarde sa France et se pose la question du fameux trop tard du général Mac Arthur ?

Bien qu’il soit tard, Popu conserve l’espoir et l’espérance de voir émerger un homme ou une femme populiste qui aura une offre politique qui le ramènera sur le chemin des urnes et surtout le courage de sauver ce qui reste à sauver de la France.

Car Popu est conscient que la France périphérique est la plus grosse réserve de voix. Ça fait chier le bobo !

Popu aime son pays et il aimerait bien que ça chance et foutre la chienlit hors d’état de nuire.

Et lorsque ce jour arrivera, Popu pourra crier une nouvelle fois « Vive la France ».

 

Popu

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

27 Commentaires

Leave a Reply to BKK

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • breizh

    29 February 2020

    je ne suis pas sûr que tout cela finisse bien… 🙁

    Répondre
  • candide

    28 February 2020

    Au pays du président Félix Faure, la paluche à Benji ne mérite qu’un immense éclat de rire, agrémenté d’une avalanche de plaisanteries aussi douteuses que drôles.
    Mais non, de tristes sires se font profession de faire la morale et de punir les rieurs.
    Frédéric Dard n’est plus, dommage pour nous, mais peut-être tant mieux pour lui, il serait mis en prison, de nos jours, tant le gaulois est hors-la-loi. Son célèbre commissaire a-t-il encore le droit d’être publié ?
    Triste époque. Heureusement qu’un grivois Griveaux est là pour un involontaire chef d’oeuvre burlesque.

    Répondre
  • Duglandier

    27 February 2020

    Je me suis complètement retrouver dans cette description. Je rajouterai que popu qui a toujours aimer la France se demande si elle va continuer a vivre et se dis que l’herbe est peut être plus verte ailleurs.
    Lorsque l’on voit le dernier discours qu’à prononcé Viktor Orban on se dis que les Hongrois ont de la chance d’avoir un homme qui aime sa patrie pour les diriger.
    En France je ne vois personne qui respire l’amour de sa patrie.
    Pourtant je suis convaincu qu’il suffirait de pas grand chose pour redresser le pays. Une personne qui en a dans le pantalon (homme ou femme) qui s’entoure de personnes compétentes un économiste a l’économie. Un chef d’entreprise pour l’industrie. Un agriculteur pour l’agriculture. Un professeur a l’éducation….
    Si l’on met des personnes qui sont la pour la France et non pour le poste je suis certain qu’il faudrait peu de choses pour remettre notre pays sur de bons rails

    Répondre
    • breizh

      29 February 2020

      ou quand on entend Nigel Farege prononcer son dernier discours au parlement européen…

  • Traderidera

    27 February 2020

    Intentionnel ou non ? voyez le blog de Saucisson-Pinard, quelqu’un qui rejoint l’IDL par son côté Popu : http://saucisson-pinard.blogspot.com/
    D’excellents articles … même s’il n’y est guère question d’économie.

    Répondre
  • calal

    26 February 2020

    morts annuels sur les routes 3000
    morts annuels par feminicide 300
    morts annuels par la grippe 9000
    une bonne gestion c’est l’art d’utiliser des ressources rares a bon escient…mais il est vrai que l’argent de l’etat n’est pas une ressource rare…

    Répondre
  • PHILIPPE LE BEL

    26 February 2020

    Popu c’est le diminutif de populiste ou vous avez remplacé les deux C par deux P ? ;))

    Répondre
    • riton

      27 February 2020

      Popu a joué et perdu comme en 36. Le bobo, une “élite” très franco française, regardé de l’étranger pour ce qu’il est, un mec prétentieux qui n’a pas les moyens de ses prétentions, un peu comme Philippe le Bel…

    • PHILIPPE LE BEL

      28 February 2020

      Bonjour !
      Riton, que d’agressivité…
      Les français ont voté pour Giscard (regroupement familial…), Mitterrand (SOS racisme, montée du FN pour emmerder la droite…), puis Chirac (fracture sociale puis élection….et rien à part notamment une dissolution ratée…), Sarko et son karcher qui a fait pschitt, Hollande et ses mensonges (“mon ennemi c’est la finance”…), puis Macron (un Hollande boy… qui vient de la finance…)… bref, les français ont choisi et sont cocus depuis des décennies ! Les baisés comptez vous !

    • breizh

      29 February 2020

      Avaient-ils réellement le choix, quand tout est confisqué par la nomenklatura énarchique (en front ou en back office) ou autre réseau de copinage.
      Il y a effectivement une apparence de choix, mais regardez le score à la présidentielle au premier tour du vainqueur au deuxième tour depuis VGE… moins de 25 % ! Quel choix !
      On a pu remarquer comment F Fillon s’est fait flingué par une justice plus que rapide et au bon moment dans ce cas là curieusement (même si l’intéressé était bien vulnérable, et depuis des décennies ! ).

      Et puis, en 2005, on a pu voir comment les politiques ont respecté le choix du peuple.

  • PHILIPPE LE BEL

    26 February 2020

    Bonjour !
    Ca sent le contrôle fiscal carabiné !!! ; ))
    Gare aux “sans dent” le jour ou ils prendront la fourche… parce que Popu et consorts ils sont allés à l’école, connaissent 1789 et n’aiment pas la nouvelle noblesse, c’est à dire ceux qui se nomment “les élites”…

    Répondre
  • prime

    26 February 2020

    que ce serait beau une Bande Dessinée Popu….

    Répondre
  • fjvnz

    26 February 2020

    Bravo chers amis ! Ça fait du bien… Je rejoins un autre commentaire en disant qu’en effet, ce discours n’aura que trop peu d’audience. Si seulement on pouvait l’entendre davantage ! Merci à vous, continuez…

    Répondre
  • Bernard

    26 February 2020

    N’ idéalisons pas le Popu, le popu n’ est pas forcement honnête, courageux et travailleur, il sait aussi être fainéant et vivre au crochet de l’ état et si demain la gauche lui propose de travailler 32 heures il ne dira pas non. Il y a encore beaucoup de popu qui continue à voter à gauche et extrême gauche, par habitude, par crédulité, par detestation de la droite, des riches, des patrons. N’ idéalisons pas le Popu qui vote MLP dont le programme économique est bien socialiste.

    Répondre
    • Huger

      26 February 2020

      Les programmes èconomiques non socialistes, en France, on les cherche… Concernant celui de MLP, il faut aller voir dans le détail. Par exemple les mesures pour les petites entreprises.
      Mais comme l’argument “fasciste” fait long feu, il faut bien que les medias trouvent autre chose. Cela permet d’oublier l’étatisme centralisateur forcené que nous subissons actuellement.

  • BKK

    26 February 2020

    Ce qu il ressort de ce texte bien inspiré est que Popu veut retrouver sa liberté pour cela il faut supprimer définitivement l’état voyou qui le domine. Concernant la 5ème colonne sa véritable armé en dernier ressort, elle fuira d’elle-même car n ‘ayant plus de protecteur. Le piège à éviter c’est le face à face car ce sera un bon prétexte pour massacrer Popu ( voir en cela l ultra violence subite par les gilet jaune et ordonné par l’état criminel qui administre la France ) Le jour ou les entités de la pseudo république seront annihilées, Popu sera de nouveau libre .

    Répondre
  • Steve

    25 February 2020

    Bonsoir
    Piotr Pavlensky a obtenu l’asile politique en France grâce à ses “performances” limites attaquant le pouvoir Russe. pour cela tout lui était permis en France , la nomenklatura l’adulait. Patatras! il poursuit son action, amis cette fois en démasquant le pouvoir français! Alors là, crime de lèse majesté, border line etc… haro sur le baudet comme le disait Jean!
    Ecoute Charles, Béru d’accord, il a une pine de cheval et tout au long de l’oeuvre de SanA, les meufs lui sautent sur le paletot, mais pendant ce temps là , Berthy elle s’envoie Alfred le coiffeur avec sa pine de serin! Et voilà , Ben le Grivois c’st’Alfred ! le DSK boy , un cador qu’emballerait la Rébublique rien qu’en s’branlant ! et la Raie M qui s’y croit!
    Pauvre de nous, la Mitte emballait les jeunesses, du quartier latin; FOG décrivait bien ses rendez vous le matin avec le François qui s’pointait avec les yeux étirés d’un vieux loup qu’avait trop tiré. Et le Jacquot!, Hein? Et le Jacquot ? Officier de cavalerie à Saumur ça te dit qek choz question meufs?
    Et ousqu’on en est ? A des p’tits branleurs narcissiques qu’on voudrait nous foutre Maire de Paris!
    Est ce ainsi que les hommes vivent?
    Aujourd’hui que reste t’il
    à notre dauphin si gentil
    Orléans, Beaugency, Notre Dame de Cléry
    Vendôme Vendôme

    Répondre
  • Alexandre

    25 February 2020

    De la cité à l’Elysée, Eric Drouet n’a pas le sum, il est swag, il roule en jag.

    Eric Drouet Président.

    STOP.

    Répondre
    • Alexandre

      25 February 2020

      Pour ceux qui ne parleraient pas un banlieusard très correct, voici quelques précisions.

      L’expression “avoir le sum” ou “ne pas avoir le sum” provient du mot arabe “sum” relatif à la morsure du serpent. “Avoir le sum” signifie ainsi “avoir été mordu par le serpent” et “ne pas avoir le sum” signifie à l’inverse avoir de la chance ou être à l’épreuve d’une adversité. Cette expression est principalement employée par les maghrébins en France.

      L’expression “être swag” est plus complexe à déterminer. Le mot swag provient de l’anglais, initialement il était employé pour désigner les homosexuels qui prenaient soin de leur look, mais avec une connotation ambivalente, il s’agissait autant de mettre leur homosexualité à l’index que de louer leur exubérance vestimentaire et comportementale. (Mais que font le MRAP et SOS racisme ?)
      On évoque l’acronyme “Secretly We Are Gay” mais des hétérosexuels pouvant aussi être swag, l’acronyme “She Wants A Gentleman” est aussi considéré.
      Aujourd’hui “être swag” signifie “être à la mode” ou “être à la page” par ses goûts et ses qualités et la signification ordinaire n’a plus aucun rapport avec l’homosexualité.

      “Avoir une jag” signifie “posséder une jaguar”, il s’agit d’une expression de la bourgeoisie, lorsque les possesseurs de ces véhicules ont tendance par vanité à prononcer longuement le “a” en disant par exemple “je prends la jaaaaaag pour aller au club”, ce qui fait beaucoup rire les banlieusards pour qui les Jaguar sont des véhicules swag, du fait notamment qu’ils sont assimilés à des véhicules conduits par des homosexuels.. selon l’expression consacrée, les précieuses roulent en précieuses.
      Mais attention, bien que les Bentley soient aussi assimilées par les banlieusards à des véhicules conduits par des homosexuels, les Bentley contrairement aux Jaguar ne sont elles, pas du tout swag, car les Bentley sont assimilées à une homosexualité active, de rappeurs, de gangsters ou de footballeurs, lorsque les jaguars sont elles assimilées à une homosexualité passive de joueurs de water-polo ou de croquet qui possèdent des caniches à nœud roses.

      Une chaire de sociologie en banlieusiannisme nous expliquerait ainsi qu’Eric Drouet venant d’acquérir une Jaguar, il est symboliquement disposé à prendre l’Elysée. Je veux mon n’veux.

  • Ockham

    25 February 2020

    POPU est si près du vécu. Mais la solution abrupte (expulsion, camp) n’est plus civile, elle est militaire. Et si elle se décidait, il eut fallu la préparer en escalier et par module. Rien qu’une préparation aurait son effet “Lyautey”. Les Républicains sorbonnards, politiciens à vie et membre de club locaux ou étrangers pratiquant l’entrisme hurleront au fascisme. Les mêmes ont refusé les crédits militaires : i) en 1870 donc Sedan, ii) avant 1914, Jaurès pleure de paix et iv) en 1936 les socialistes diminuent au bon moment les heures de travail hebdomadaire. Donc en France personne ne prépare la guerre tout le monde prépare la paix. Alors “Tolérance zéro” pour qui ? Pour tout français , de souche ou pas, maladivement “salafiphobe” à tort comme les faits le démontrent ? Ou pour ceux qui en rigolent beaucoup dans les cages d’escalier où ils font la loi depuis des décennies ? Toute solution efficace verra une opposition totale de la” Cour Européenne des Droits des étrangers de prêcher l’assassinat pendant des dizaines d’année sans conséquence juridique”. C’est en partie pour cela que l’Angleterre s’en va. Déjà au Bataclan le ministre de l’intérieur interdisait le 13/11/2018 à 21h 30 aux soldats armés juste devant le dancing d’intervenir au motif juridique qu’il ne fallait pas ajouter à la confusion de la confusion et attendre la police en donnant par cette décision le temps de tuer. Ce ministre est LE parangon de sa formation et de ses appartenances politiques ou clubs culturels. Il respecte l’esprit de la cour européenne des droits des étrangers intentionnellement hostiles. Donc POPU est face à la fois au gauchisme médiatique, à un exécutif pieds et poings liés, un législatif non moins gauchiste et surtout à une CEDH farouchement contre cette maladie incompréhensible, la salafiphobie. C’est trop. Attendons que le cote à cote se transforme en face à face dans l’impréparation totale. Comme aurait dit De Gaulle , il faut attendre qu’ils soient devant le mur alors ils viendront toute honte bue me chercher.

    Répondre
  • Francis

    25 February 2020

    Bravo. Une lettre comme ça a trop peu de lecteurs sur IDL. Demandez à Zammour de vous recevoir sur LCI.
    Ça serait interessant car sur les thèmes sociaux vous seriez probablement d’accord, mais sur l’économie Zemmour, c’est tout sauf un libéral, mais il est très bon à l’oral.

    Répondre
  • Guillaume

    25 February 2020

    Popu l’air de rien n’est pas trop à plaindre. Au moindre problème il pourra utiliser ses quelques autres passeports européens ! 😉

    Répondre
  • Bilibin

    25 February 2020

    Ce petit vent de nouveauté est très sympathique.
    Merci.

    Répondre
  • Emmanuelle Gave

    25 February 2020

    bravo, on est tous popu :===

    Répondre
  • Aljosha

    25 February 2020

    Salut à Popu et sa belle prose jaculatoire.
    Je ne crois pas que Popu lasse, bien au contraire.

    Répondre
  • JLP

    25 February 2020

    Je suis Popu !(gilet jaune au début, m…aux 80 kmh, j’ai une vieille diesel qui passe encore les contrôles techniques, je ne comprends pas les écolos de centre ville et encore moins les Vegan qui préfèrent tuer des centaines de vers de terre (retournez la terre ou ramassez une fois des carottes ou des patates et vous verrez le massacre) plutôt qu’un seul boeuf etc.)
    Attention, pour pouvoir crier “crier une nouvelle fois « Vive la France »” il faudra bien choisir son endroit!

    Répondre
    • Savoia

      26 February 2020

      Je ne mange plus de viande (bien que n’étant pas végan) depuis longtemps et ne m’en porte pas plus mal pour autant, je cultive des carottes et des patates sans outils dans mon jardin et ma terre et très riche et vivante, car ma manière de faire l’enrichit au fil des ans. Une espèce d’agriculture de la connaissance en fait.
      Je récolte mes carottes et mes patates à la main.
      Et j’ai un vieux diesel de 2001 qui tourne comme une horloge.
      Cordialement

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!