20 February, 2022

Je n’aimerai pas être à la place de Madame Lagarde.

La semaine dernière, j’avais promis de faire une analyse de la situation monétaire dans la zone Euro, qui semble rentrer dans une nouvelle crise.

Pour tenir ma promesse, je vais commencer par un graphique qui représente les écarts de taux sur le 10 ans entre l’Italie et l’Allemagne.

 

La règle de décision est simple : Si la ligne noire (écart des taux) passe au-dessus de la ligne bleue (moyenne mobile a 12 mois de cet écart des taux), cela veut dire que nous sommes à nouveau en train de rentrer dans une crise financière dans la zone Euro et que nous y resterons tant que les « spreads » ne se détendent pas à nouveau en repassant sous la moyenne mobile.

Tant que nous sommes au-dessus de la moyenne mobile, il est nécessaire de rester extrêmement prudent sur les actions européennes ainsi que sur les obligations des pays autres que celles de l’Allemagne dans la zone Euro.

Pour rafraichir la mémoire des lecteurs j’ai mis sur le graphique les quatre grandes crises qui ont touché les économies européennes depuis 2006.

Nous venons-peut-être- de commencer la cinquième mais celle-ci est très différente.

Chacune des crises précédentes trouvait son origine en Italie, en Grèce, en Espagne, en France, ce qui n’avait pas beaucoup d’importance puisque les Allemands étaient tout à fait prêts à se battre jusqu’au dernier Italien, Grec ou Français. Et ruiner les économies des principaux concurrents de l’Allemagne n’a jamais beaucoup gêné les autorités outre Rhin.

Mais la crise cette fois ci, touche le cœur du système, l’Allemagne, et il va falloir se battre jusqu’au dernier Allemand, et ce faisant peut-être, achever de tuer les pauvres économies françaises, Italiennes ou Espagnoles (pour la Grèce, c’est fait depuis longtemps). Car cette fois ci la crise est en Allemagne, et il s’agit non pas d’une crise de solvabilité, mais d’une crise inflationniste comme en fait foi mon deuxième graphique.

Bien entendu, cette crise inflationniste trouve sa source dans les impressions monétaires débridées qui ont eu lieu dans la zone Euro depuis 2012 et le fameux « whatever it takes » du non- moins fameux monsieur Draghi, qui sévit maintenant comme premier ministre Italien.

 

 

Et cette crise, pour l’Allemagne, est double.

  1. L’inflation en Allemagne est aux alentours de 5 % par an, ce qui ne s’était pas vu depuis la réunification allemande et la conversion de l’Ost Mark en Deutch Mark, mais les taux courts allemands étaient à l’époque à 9. 3 %, ce qui avait entrainé la sortie de la livre sterling, de la Lire Italienne et de la Couronne Suédoise du système monétaire Européen (SME).  Et chacun sait que pour le public allemand et ce qui reste de la Bundesbank, une inflation au-dessus de 2 %, c’est complètement « verboten ». Aujourd’hui, les taux courts et les taux longs sont à zéro, la Bundesbank ayant perdu tout pouvoir, ce qui amène au deuxième problème (voir le graphique du bas).
  2. Les taux réels sur le 10 ans allemands sont à -4.92 %, ce qui veut dire que les fonds de pension allemands, massivement investis en « Bunds » (le nom des obligations d’état allemand), vont tous devoir réduire massivement les retraites en Allemagne (voir mes papiers récents sur le sujet), incapables qu’ils seront de servir des retraites à partir de taux réels négatifs. Tant que les taux nominaux sur le 10 ans allemand restent à zéro, le niveau de vie des retraités allemands va continuer à s’écrouler (vendez votre maison au Baléares…). Et sans doute conscient de cette réalité, le gouverneur de la Bundesbank, Jens Weidmann, qui ne veut pas être le lampiste que l’on rendra responsable de ce désastre, vient de donner sa démission au 31 Décembre 2021.

Il n’y a donc que trois possibilités en face de nous

  1. L’inflation s’écroule en Allemagne dans les semaines qui viennent.
  2. Les taux vont monter en Allemagne, et assez fortement dans les mois qui viennent, pour sauver les caisses de retraite allemande, ce qui condamne l’Euro (voir plus bas).
  3. La décision est prise de ne pas monter les taux en Allemagne pour sauver l’Euro et à ce moment-là, tous les détenteurs d’obligations allemandes comprendront que la BCE veut les ruiner et les vendront, ce qui entrainera l’écroulement du cours de l’Euro, la hausse des taux longs et éventuellement la fin de l’Euro.

Commençons par l’hypothèse numéro 1, l’inflation s’écroule en Allemagne en analysant le graphique suivant.

 

Pour que l’inflation s’écroule en Allemagne, il faut que nous ayons à la fois une récession dans le pays (hachurage gris) et une baisse des prix du pétrole (ligne bleue passant en dessous de zéro, échelle de droite). Voilà une conjonction qui me parait complétement exclue (cf. ce que j’ai écrit récemment sur la situation énergétique mondiale).  Qui plus est, les USA semblent bien vouloir empêcher l’acquisition d’énergie Russe bon marché par les Allemands.

Passons enfin au quatrième et dernier graphique, la situation budgétaire de la France et de l’Italie (je ne montre pas l’Espagne, qui est dans une situation similaire) : Toute hausse des taux condamnerait la France, l’Espagne et l’Italie à entrer dans ce qu’il est convenu d’appeler une trappe à dettes, situation pendant laquelle la dette croit beaucoup plus vite que le PIB, ce qui se termine toujours très mal.

 

Imaginons que la BCE décide de faire passer ses taux de 0 % à 2 %, ce qui d’ailleurs serait insuffisant. L’Allemagne pourra supporter cette hausse sans aucun problème. Pas la France ou l’Italie. Les taux Italiens à 10 ans passeraient de 1 .63 % à 3. 63 % (si les spreads n’augmentent pas, et je sais qu’ils augmenteront), or depuis 2010, jamais la croissance nominale du PIB Italien n’a été supérieure à 2 % par an sur 10 ans. L’Italie emprunterait donc à 3.63% et investirait au mieux à 2 %, et son taux d’endettement passerait de 156 à 158, puis à 160 etc.. ,  ne cessant de monter année après année et la même chose se passerait pour la France et l’Italie, les trois pays se retrouvant dans la situation de la Grèce en 2009.

Il est donc tout à fait évident que la BCE ne peut pas monter ses taux.

Reste la troisième solution, la BCE ne fait rien, tout en parlant beaucoup, et l’Euro se casse la gueule ce qui renforce la hausse des prix outre-Rhin. L’embêtant est que la plupart des banques centrales et des grandes institutions financières ont une grande partie de leurs réserves en Bunds, qu’elles vont vouloir vendre aussi vite qu’elles le pourront. Et du coup les taux longs allemands vont monter très fortement, même si les taux courts ne montent pas, ce qui nous ramène au problème précèdent. L’Italie, la France et l’Espagne sautent comme des bouchons, leurs deficits budgétaires entrant dans le système mortel de la trappe à dettes. La seule solution pour tous ces pays sera de se financer à court terme (trois mois) à la BCE, ce qui mettra un peu plus d’huile sur le feu inflationniste et les rendra de plus en plus vulnérables à des hausses de taux ultérieurs.

Conclusion.

Question : Comment tout cela va-t-il se terminer ?

Réponse : Je n’en ai pas la moindre idée.

Nous sommes devant le fameux problème logique de ce qui va se passer quand un objet inamovible (la volonté de maintenir l’Euro en vie à tout prix) rencontre une force inarrêtable (la réalité économique).

L’un des deux n’est sans doute pas inamovible ou l’autre pas inarrêtable.

Historiquement, les projets politiques (voir la présomption fatale d’Hayek) ne sont pas si inamovibles que cela, mais comme on l’a vu avec l’URSS, le retour à la réalité peut être assez douloureux.

Je préfère attendre le dénouement d’aussi loin que je le peux, avec des obligations Chinoises et de l’or qui me permettront de ne pas me ruiner en attendant que la zone Euro redevienne hospitalière pour mon épargne.

Mais ce qui me surprend le plus, c’est que personne ne parle de tout cela en France, alors que nous sommes en pleine campagne Présidentielle.

Curieux pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

6 pièces jointes

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

70 Commentaires

Leave a Reply to Dominique
  • Dominique

    6 March 2022

    A propos des sanctions et de la balle dans le pied :
    https://m.youtube.com/watch?v=NYhKM6zI2nM
    Effectivement les banques françaises ont depuis le 25 février plongé encore plus :
    De 28 à 22 pour SG depuis le 25 février, venant de 35 il y a un mois
    De 55 à 47 pour BNP depuis le 25 février, venant de 70.

  • Dominique

    5 March 2022

    Charles Gave
    Dans le cadre de vos réflexions monétaires, je vous signale le travail de Valérie Bugault dans son livre “ Du nouvel esprit des lois et de la monnaie “
    Voici la fiche descriptive :
    https://www.lalibrairie.com/livres/du-nouvel-esprit-des-lois-et-de-la-monnaie–les-moyens-d-une-veritable-democratie–theorie-de-l-etat-du-peuple-civil-au-peuple-politique_0-4431698_9782917329955.html
    – VB élabore depuis des années de nouvelles institutions, rapprochant la population du pouvoir politique avec une “ méritocratie élective “ , et dont la monnaie est une composante :
    https://revoludroit.fr/
    – Elle présente l’ensemble de ses travaux dans son site :
    https://valeriebugault.fr/
    J’ai pensé que ses travaux sont susceptibles de vous intéresser, vous et Emmanuelle.

  • Gaétan

    24 February 2022

    À mon avis vous oubliez une possible quatrième option.
    La BCE vendra des papiers commerciaux aux investisseurs ( des hypothèques avec des gens financièrement non solvable ), Mais cette fois-ci avec des obligations de pays non solvable. La BCE donnera un nom attirant à ce regroupement de titres et avec un rendement alléchant. Question d’étirer l’élastique pour une autre décennie. Cela permettrait de financer l’Europe.

    Ou elle inventera de nouveaux produits dérivés, une chose est sûr pour moi, c’est qu’ils feront tout pour maintenir l’Euro.

  • Dominique

    23 February 2022

    J’invite les amis lecteurs du bulletin de IDL de relire l’article de Charles Gave écrit fin janvier :
    ” La Crise Energétique : Suite mais certainement pas Fin. ”
    Une fois de plus CG avait vu juste.
    Chaque fait est prouvé et toutes les conclusions sont pesées.
    Elles sont d’ailleurs on ne peut plus fortes en matière de placement financier : quitter les zones Dollar et Euro ! Ce qui réduit évidemment le champ des possibilités : or, Chine, Russie. ( Pour les éventuels placements en Russie cela risque de devenir problématique en cas de “sanctions”. )
    L’écrit possède les qualités de rchesse textuelle et d’accès rapide. J’en profite pour relire des bulletins précédents qui sont accessibles.

  • Dominique

    22 February 2022

    Charles Gave,
    Relativement à l’absence de débat sur ces questions dans la présidentielle, admettez que ces questions de systèmes monétaires sont complexes.
    Les très éphémères campagnes s’inscrivent dans une guerre 365×365 entre la France traditionnelle et la France révolutionnaire.
    Et tous les protagonistes sont nuls en économie, ( alors que Frédéric Bastist fut élu au parlement ).
    Donc il reste une solution : que vous écriviez un petit ouvrage : ” les systèmes monétaires pour les ( politiciens ) nuls.”

  • Horn

    22 February 2022

    Les chefs de banques centrales ( en plus quand plusieurs pays sont concernés ) savent se qu’ils risquent en acceptant le poste. La popularité n’est certainement pas un des opbjectifs.

    • Dominique

      1 March 2022

      Ils ne risquent rien. Jean-Claude Trichet est devenu un employé des Rothschild. Il a été nommé ” directeur de la zône Europe ” à la Commision Trilatérale.

  • Nanker

    22 February 2022

    “Solution la plus simple : l’Allemagne sort de l’Euro”

    Donc ils retournent au Mark qui prend 25% pendant que l’Euro lui perd 30%… Conséquence immédiate : l’Allemagne n’exporte plus rien en Europe.

    Je crois que les Allemands préféreront rester les parasites de la monnaie commune le plus longtemps.

    Plus globalement je crois que l’Euro est la dernière expérience **politique** du 20ème : comme le communisme russe des gens intelligents (?) entraînent les peuples contre leur gré dans un inconnu total, et lorsque l’expérience tourne à la cata personne ne sait comment descendre du train fou.
    L’UE de 2022 ressemble à l’URSS de 1980 : on sait que l’on va dans le mur mais personne ne sait comme éviter le désastre.

    Bon courage à tous!

    • Glardon

      22 February 2022

      Non… C’est à la france ( ce que prône Zémmour ) de se mettre au niveau, ou de re-devenir le premier de la classe .

    • Miro

      27 February 2022

      Cette réflexion me fait toujours sourire:
      “Donc ils retournent au Mark qui prend 25% pendant que l’Euro lui perd 30%… Conséquence immédiate : l’Allemagne n’exporte plus rien en Europe.”

      Soit vous êtes trop jeune pour l’avoir vécu, soit vous n’avez rien compris.

      Avant que l’€ ne soit instauré, régulièrement tous les 1 ou 2 ans ou moins la france dévaluait de 3 à 5% et l’Allemagne réevaluait de 2 à 3%. Je n’ai jamais remarqué qu’elle en avait été affectée.

  • Dominique

    22 February 2022

    Thibaut,
    L’or physique
    1er janvier 2022 : 1.800 $ l’once
    22 janvier : 1.900 $

    • Thibaut

      22 February 2022

      Hors sujet. L’un n’empêche pas l’autre et vous oubliez la pondération.

  • Thibaut

    22 February 2022

    Meilleurs ETF China Bond connu à ce jour : CYBA ISIN : IE00BKPSFD61 … sans Frais entrée / sortie, frais de garde 0.35%, rendement 3.04% soit un rendement net après impôts/taxes de 1.8%. QUI DIT MIEUX ????? Et qui a des ETF russia bond? Encore un serpent de mer celui-là… Allez messieurs, sortez vos tuyaux !!!

    • Axel

      22 February 2022

      Je laisse un commentaire ici car les ETFs Russia bonds ça m’interesse aussi

    • Corentin

      23 February 2022

      Chez boursedirect « Valeur interdite à la négociation (groupe) »

    • Lemanss

      23 February 2022

      Merci Thibaut pour cet exemple précis avec code isin
      J’aimerais plus de concret dans les commentaires.
      Pour les idées générales je fais plus confiance à C Gave qu’aux commentateurs. Mais je lis tout par curiosité.

    • Pat34

      6 March 2022

      Le CYBA IE00BKPSFD61 est accessible sur DEGIRO (iShares China CNY Bond UCITS ETF USD Acc)

  • Max

    21 February 2022

    Et si naturellement on s’autorisait une déflation en France pour redevenir compétitif et acceptable pour les allemands, au risque de mettre en faillite les agents sur endettés mais en tapant (avec “sapin 2” ) dans les assurances vie pour alléger la dette de la France. On rééquilibrerait notre target et nos déficits à l’international puisque que la seule façon avec cette monnaie ,c’est de déflater les salaires .

  • Martinie

    21 February 2022

    Comment ça va se terminer ?
    Cher Charles, votre pudeur vous honore mais vous le savez bien
    Ce sera la guerre en Europe pour commencer et sûrement …finir

  • Alain

    21 February 2022

    Rien de curieux, quel candidat va parler d’un problème pour lequel il n’y a pas de solution et qui va ruiner ses électeurs?

    • Dominique

      21 February 2022

      Alain,
      Plusieurs petits candidats ont proposé la solution de sortir de l’UE et de l’Euro. Dont Philippot et Dupont Aignan ( ils croient trop en l’État pour gérer l’économie ) et pourtant ils ne sont pas libéraux, mais ils ont du bon sens en terme de souveraineté nationale.
      L’un d’eux vient de jeter l’éponge et sa voix a donc été tuée par le filtre des “parrainages” : il ne pourra pas appeler au Freixit lors des débats officiels.
      Quant aux électeurs, une grande partie croit – comme vous – qu’abandonner l’Euro conduirait à les ruiner !
      Qu’est ce qui vous a persuadé que vous seriez ruiné, alors que c’est le contraire ? Vous devriez relire les articles de Charles Gave.

  • JD

    21 February 2022

    Le titre de votre article donne l’impression que la position de directrice de la BCE est inconfortable. Il me semble que quand les bureaucrates font des erreurs, c’est toujours les autres qui en payent les conséquences, jamais eux …

  • Qqun

    21 February 2022

    Autre solution : le bitcoin. Je sais ça parait fou, mais pas tant que ça.

    • Dominique

      21 February 2022

      Comme beaucoup vous semblez ne pas comprendre que l’Euro est avant tout un outil politique de domination.
      Non pas une domination de l’Allemagne comme le répètent stupidement des ignorants, mais un outil politique des grands banquiers américains.
      Pour moment ceux-ci ont gagné plusieurs grandes batailles contre les pays européens : la création et l’expansion de l’OTAN, la création et l’expansion de l’UE, qui sont leurs organisations pour dominer les Etats européens.
      .
      Et ensuite la création de l’Euro et sa diffusion ( au besoin par des tricheries ( cf. les faux bilans montés pour la Grèce ). L’Euro est leur arme fatale puisque c’est grâce à la BCE qui a la main sur le système bancaire européen, que la Commission de technocrates ayant fait allégeance aux grands banquiers américains peut agir en dictateur depuis Bruxelles.
      Toutes les lois et règlements des différents États sont désormais élaborées par ces traitres de Commissaires européens.
      Et c’est la BCE qui fait couler les crédits à flots afin que les faux chefs d’Etats lancent d’autorité des programmes immenses qui sont en train de nous détruire et nous asservir : décarbonisation, électricité verte, véhicule électrique, numérisation et intelligence artificielle, passeport numérique etc.
      L’Euro n’est donc pas condamné par l’économie : c’est au contraire l’économie qui est condamnée par l’Euro ( et par l’UE ).
      Que l’Allemagne ( et dans son sillage quelques pays ) résiste, et profite pour le moment de l’Euro ne modifie pas ce schéma. Au final l’Allemagne passera à la moulinette comme la Grèce, puis l’Italie, la France etc. sauf si les grands banquiers américains décident de l’épargner et de la traiter séparément, comme le Japon.
      L’Euro n’est pas une monnaie dans le sens où nous l’entendons. Il faut raisonner autrement.
      J’aime lire Charles Gave, Pascal Salin, le regretté Georges Lane ( cf. son énorme blog sur les monnaies et l’or toujours en ligne ) mais la liberté des hommes, dans une société occidentale, ne dépend pas que de rêgles économiques. Il y a des forces dont il faut tenir compte.

  • Gildas LECOQ

    21 February 2022

    Solution la plus simple : l’Allemagne sort de l’Euro.

    • Frank Deljeune

      21 February 2022

      Oui, c’est ce qu’elle fera. Lire “la fin de l’euro” sur oecopolitics.com

    • Francesco

      21 February 2022

      Reste le problème de la monnaie qui servira à payer à la Bundesbank les soldes Targette 2 !

    • Alain

      21 February 2022

      L’Allemagne ne peut pas bouger, elle serait accuser de ruiner une 3ème fois l’Europe en un peu plus d’un siècle

  • Karl DESCOMBES

    21 February 2022

    Quel article !

    Et merci aux commentateurs !
    De très bons compléments d’analyse.
    .
    Je partage l’analyse que l’Allemagne va “stuffer” la BCE de bunds au cas où le privé n’en voudrait plus.
    .
    Les allemands n’ont pas fait volte face sur les eurobonds sans contreparties, ni billard à trois bandes.
    .
    Cela permettra de gagner encore du temps, à défaut d’apporter une solution.
    .
    Pour moi, l’issue ne peut être que la disparition de l’Euro dans sa forme actuelle.
    Pour l’instant, je vois cinq voies possibles, qui ne s’excluent pas forcément les unes les autres:
    Les deux premières ne me semblent ni probables ni souhaitables.

    1) basculement vers un Euro digital, qui permettrait un reset monétaire déguisé, mais temporaire.
    2) éclatement cataclysmique de l’Euro et retour aux monnaies nationales
    3) maintien d’un bloc de pays du Sud dans l’Euro et sortie de ceux du nord. (L’inverse n’est pas possible pour le remboursement des dettes existantes.)
    4) Transformation de l’Euro en monnaie d’échange international ou de la haute-finance et retour aux monnaies nationales pour les économies domestiques.
    5) Annulation de la dette pour retrouver une situation saine. Lire Steve Keen.

  • Du goudron et des plumes

    21 February 2022

    J ai croisé C L au casto avec un chariot rempli d outils
    Powell comme Lagarde auront toujours le cul propre puisque la crise sera politique (marionnettes)puis financière ou monétaire
    Donc sa petera avant qu ils prennent quelconques décisions

  • Jacques Peter

    21 February 2022

    Tôt où tard l’Euro devrait sauter puisqu’il est difficile de maintenir longtemps une monnaie commune entre des pays qui ont des productivités différentes. Jadis l’Italie ou la France compensaient leur faible productivité par la dépréciation de leur monnaie. Elles ne le peuvent plus.

  • Balthazar

    21 February 2022

    Bonjour cher Charles, j’ai un doute sur le graphique des dettes sur PIB de la France. Elle serait passée de 60 à 35% entre 2000 et 2008 ?

  • Gianluca Valguarnera

    21 February 2022

    Bonjour. Vraiment bizarre de trouver les même conclusions j’ai échangé dernièrement avec un collègue. En plus de ça, je trouve étrange le RDV Macron Lagarde de la semaine passée pour une poste de PM sur un deuxième mandat de Macron. Pour rappelle, la Lagarde doit rester à la direction jusqu’au 2027…. Pour quelle raison quitter avant?

  • Robert

    21 February 2022

    Votre analyse technique est rigoureuse, mais l’ Euro étant, dans les faits, un instrument politique au service d’une idéologie, difficile de faire un pronostic comme vous le mentionnez en guise de conclusion.
    Quant à l’absence de débats sur notre situation financière dans la médiocre campagne électorale actuelle, pourquoi stresser davantage des électeurs encore traumatisés par la crise sanitaire et qui préfèrent pour beaucoup garder la tête “dans le sable” ?…

    • Dominique

      21 February 2022

      En créant l’UE et l’Euro, car l’un n’allait pas sans l’autre dans leur projet, les grands banquiers américains – désolé si je me répète inlassablement – les grands banquiers américains ont pris le contrôle des États de l’Europe, car ” tient la monnaie tient l’État “.
      Oui l’ Euro est bien un outil politique, plus qu’une monnaie, leur arme silencieuse et ils ne la lacheront pas : actuellement ” leur ” BCE impose aux peuplrs d’Europe, silencieusement, les politiques de déconstruction des industries européennes ( décarbonisation, transition énergétique, etc. ).
      A coups de centaines de milliards de subvention pour les énergies nouvelles bidons, pour les risibles autos électriques qui tueront nos fantastiques moteurs à explosion, etc. etc. Rien qu’en France et pour les éoliennes seulement : 200 milliards de cette fausse monnaie.
      C’est une réalité que nous ne voyons pas vraiment.
      Il ne manque pas de traitres, achetés depuis longtemps par les grands banquiers, qui dirigent la BCE, comme l’UE et les États européens : tous ces nombreux Young Leaders ( Johnson, Macron, Merkel, etc. ) formés directement par Schwab du Forum Economique Mondial où Madame Lagarde est une administratrice !
      Pour preuve de ce rôle politique de la BCE : la monnaie numérique que prépare la BCE et qui permettra de tracer ses utilisateurs ; elle sera couplée avec le passeport numérique et ils permettront de ” débrancher les mauvais citoyens “, c’est à dire ceux qui refuseront le Nouvel ordi mondialisme et résisteront ( comme par exemple ceux qui refusent l’injection du produit synthétique ARN : au Canada le Young Leader Trudeau a débranché les comptes bancaires des camionneurs d’Ottawa ).
      Charies Gave a raison sur toute la ligne économique et monétaire : il faudrait sortir de l’Euro et quitter l’Euro., mais cela va au delà de ces considérations.
      Il nous a manqué hélas des Nigel Farage en Europe. En voyez vous ?

    • Marie

      21 February 2022

      robert,ceux là,qu’ils gardent leur tête ds le sable,les autres sont heureux de connaitre la vérité,un homme averti en vaut 2,merci Charles

  • Nanker

    21 February 2022

    Voila un billet du lundi dont la lecture me semble CAPITALE!!!

    “en attendant que la zone Euro redevienne hospitalière pour mon épargne”
    ou peut-être que la zone Euro redevienne hospitalière pour mon enveloppe corporelle? Cad que si l’Euro explose la crise qui va s’en suivre va transformer le continent en zone de non-droit tiers-mondiste et surnageront les plus primitifs, ceux déjà habitués à la loi de la jungle… A ce moment il vaudra peut-être mieux être loin, à l’autre bout du monde… En Chine?

    • hugeus

      21 February 2022

      Ce qui est bien en Chine, c’est que le futur est déjà plus ou moins connu.
      https://www.youtube.com/watch?v=Jt2HA7jfzj8
      Si ça vous tente…
      À tout prendre, entre la peste et le choléra, mon fond libertarien préfère tenter l’anarchie !

    • marc durand

      21 February 2022

      @hugeus
      Ce reportage est totalement bidon, aucuns expatries en Chine n’a vu le credit sociale de ses yeux, et pourtant, la majorité est marié a une moitie chinoise.
      https://www.bonjourchine.com/threads/ma-femme-a-du-credit-documentaire-eclairant-sur-le-credit-social-en-chine.152353/

      Ce qui est présenté c’est le credit Zhima d’alipay, si vous remboursez pas vos dettes, et encore vous n’etes pas obligé d’accepter quand vous commander chez alibaba, ma femme n’a pas de credit social, ni de credit Zhima, on n’achete pas a crédit.

    • Bastiat64

      21 February 2022

      @hugeus
      Idem ici, je vis en Chine depuis un moment et je suis marié à une chinoise et je n’ai jamais vu de crédit social en Chine. Je ne sait pas ce que c’est. En revanche c’est mentionné régulièrement dans la presse française…

    • marc durand

      22 February 2022

      epochtime n’est pas un site a qui on peut se fier.

      33 personnes éborgnés, 6 mains coupées … ca se passe pas en Chine mais en France sous le règne de Jupiter. Que dire de Guantanamo, de Julien Assange. Quand le sage montre la lune le singe regarde le doigt.

      Meme l’ambassadeur de Chine interviewé par thinkerview dit que les credit social est uniquement pour ceux qui ne rembourse pas leurs dettes.
      Suffit que Charles demande a ses employés de Beijing, et la réponse sera claire.

      Le but de ces fausses informations de l’occident n’a qu’un seul but: faire croire qu’ en Chine c’est pire, pour pouvoir passer des lois restrictives comme le pass vaccinal. Je ne suis toujours pas vacciné en Chine, ni ma famille, et nul besoin de faire un test PCR, un vaccin ou voir un docteur pour avoir son QR code, je l’ai déjà démontré ici.

      Le but est bien évidemment que l’oligarchie et les mega corporations gardent le pouvoir.

      Si la Chine réussie, c’est peut être, qu’elle écoute Charles Gave ?

      Quand Charles dit dans une de ses vidéos, chaque semaine une lumière de Wall street nous annonce s’ecroulement de la Chine, et bien la Chine vient de réaliser le 17 février 2022 , une compilation d’une minute des lumières de Wall Street qui annonce l’ecroulement de la Chine, ils passent pour des cons maintenant.

      https://youtu.be/zu71qisW5FI

    • Bastiat64

      22 February 2022

      @ Dominique
      En aucun cas je viens “troller” sur l’IDL comme vous le dites. Je lis l’intégralité des articles de l’IDL depuis 2016 et c’est la première fois que je laisse un commentaire pour partager mon expérience.
      Mon propos est juste à titre informatif pour vous donner la version d’un français qui vit en Chine et qui n’a pas connaissance d’un crédit social. Le crédit Zhima d’Alipay est une application de prêt et la note peut-etre comparée à la note que toutes les banques attribuent à leurs clients ou encore au système de bonus-malus d’une assurance auto. A aucun moment ceci n’est obligatoire et si vous n’utilisez pas cette application vous n’avez pas de score…
      Vous avez le droit de ne pas me croire et je vous invite donc à vous renseigner auprès d’autres expatriés français en Chine qui vous diront la même chose.
      Par contre ne venez pas dire que je viens “troller” alors qu’au contraire je vous apporte juste de l’information sur ce que je constate sur place pour participer à la discussion, rien de plus.

    • Jacques Ady

      22 February 2022

      Marrant (ou pas), ces gens qui vantent la Chine sur IDL, omettant au passage qu’il s’agit d’un pays communiste où des libertés fondamentales comme les libertés politiques, religieuses (de conscience), d’expression, et j’en oublie, sont quotidiennement piétinées.
      Vous y vivez, vous êtes même mariés à des Chinoises, grand bien vous fasse ; mais ne prenez pas les gens pour des imbéciles : nous sommes ici sur l’institut des LIBERTÉS, pas sur l’institut des discussions de comptoir et autres calembredaines.

    • marc durand

      22 February 2022

      @Jacques Ady

      Un site de la liberté qui dit qu’il faut investir dans des obligations d’e l’Etat Chinois communiste. Il faut savoir en tirer les conclusions:

      -Soit le communisme fonctionne mieux que les démocraties.
      -Soit la Chine, n’est pas vraiment communiste.

      Rappelez nous le pourcentage de prélèvement obligatoire en France ?

    • Charles HEYD

      22 February 2022

      Je réponds en fait à #Dominique; je suis en total accord avec ce que vous dites des 2 “Chinois”!

    • marc durand

      22 February 2022

      @Charles HEYD

      Quels pays est en train de détruire sa monnaie ?
      Qui ruine les épargnants avec des taux zero ?

      Qui a vote pour sarko, flamby, jupiter, c’est pas les Chinois, mais bien les Français, faut vous en prendre qu’a vous meme et accepter le résultat des urnes.

    • breizh

      22 February 2022

      j’émets beaucoup de doute sur le “paradis communiste Chinois”…

      mais je remercie Hugeus et Marc Durand pour leurs témoignages.

    • Dominique

      22 February 2022

      Bastiat64
      A propos du crédit social chinois qui selon vous n’existe pas en Chine ( de Pékin ) :
      “ China plans to build the world’s largest social credit system by 2020 to record the credit of all individuals, enterprises and government agencies in four areas – administrative affairs, commercial activities, social behavior, and the judicial system, according to an outline issued by the State Council in 2014.”
      Voilà une définition du Social Credit donné dans une page du très officiel journal chinois Global Times contrôlé par le PCC.
      Il suffit de taper “ social credit “ dans la fonction recherche pour en apprendre beaucoup. Par exemple que ce système de flicage concerne déjà plus d’1 milliard de Chinois. Etc.
      https://search.globaltimes.cn/QuickSearchCtrl
      Global Times présente les qualités ( faut-il rire ?) du crédit social, par exemple “la reconnaissance faciale ne prend que quelques secondes dans un portique d’aéroport”.
      Rappelons que Apple a investi récemment en Chine 100 milliards $ dans la reconnaissance faciale avec 5g et IA.

    • marc durand

      23 February 2022

      @Dominique
      Vous n’avez pas lu le texte officiel en Chinois:
      Il s’agit d’unifier en un seul fichier national tout les organismes qui font du crédit, comme le fait la banque de France.
      Ant la filiale d’Alibaba qui faisait du credit ne partageais pas ses données credit de ses clients avec les banques et autres organismes concurrents. (wechat, JD …)

      Du coup vous pouviez contacter un credit chez Alipay, ne pas rembourser le credit, et contacter un credit chez JD sans que ceux-ci sachent que vous êtes un mauvais payeur chez Alibaba.

      Dorénavant, tous les dossiers de credit de tous les organismes, devront partager leurs données dans un fichier central.

      J’ai la flemme d’allez vous chercher le texte officiel en Chinois sur le site du gouvernement.

    • marc durand

      23 February 2022

      @breizh
      Bonjour,
      Nous n’avons jamais dit que la Chine est un paradis, mais voici par exemple ce que pensent des expatries en Chine:

      https://i.postimg.cc/vBmYBNyw/zemmour-forum-expatries.jpg

      S’expatrier n’est pas un geste simple, surtout en Chine, y’a la langue, la nourriture, le fromage qui est plus cher qu’un gramme d’or ou d’autres produits qui n’existe pas, sa famille, ses amis ….
      Par exemple ma plus longue période sans parler français est de 2 ans et demi, parce que, il n’y a pas de Français dans mon coin.

      Un bon nombres d’expatries aimeraient bien rentrer en France, si la France redevait la France.
      Moi j’habitais dans le Neuf-trois, pour que je revienne, il va falloir de très gros changements dans tous les domaines.

    • Jacques Ady

      23 February 2022

      @ marc durand : une fois de plus, vous croyez vous en sortir en faisant la comparaison Chine-démocraties en décomposition rapide (l’Occident), alors que la question n’est pas là.
      Je ne suis pas dans la tête de Charles Gave, mais je suppose que quand il conseille d’investir en Chine, c’est par pur pragmatisme, et avec toutes les précautions qui s’imposent. Je ne l’ai jamais lu ou entendu faire l’éloge du régime chinois comme vous le faites, au moins en creux, quand vous balayez d’un revers de main toutes les critiques.
      Vous ne voyez les choses que sous l’angle économique, et oubliez opportunément les aspects que j’ai soulevés : libertés politiques, religieuses, d’expression… et toutes les personnes discriminées, persécutées, emprisonnées pour ces raisons. Évidemment, quand on est du côté du manche, dans toutes les dictatures du monde, on n’a pas de problèmes (ce n’est pas de M; de la Palisse, mais ça aurait pu l’être)
      J’aurais pu mettre des liens vers des articles et/ou des indices accablants pour le régime chinois en matière de libertéS, je ne le fais pas tant il est facile de les trouver quand on est de bonne foi.
      Je ne crois pas avoir entendu M Gave conseiller aux lecteurs de l’IDL de s’installer en Chine, ou de voter pour le parti communiste, chinois, français ou autre ; et j’ai la faiblesse de croire qu’il y a des raisons à cela. Quand il a quitté la France en 1981, à cause de la nomination de ministres communistes dans le gouvernement Mauroy, M. gave a donné, ce me semble, une petite idée de ce qu’il pense du communisme.

    • Dominique

      23 February 2022

      Je fais suite aux remarques sur le “crédit social” chinois, dans le commentaire de Nanker.
      Mis à part les trolls, nous sommes d’accord que ce système fera des Chinois des prisonniers dans un Lao gaï numérisé : c’est en cours.
      Mais ne nous croyons pas à l’abri : tous ceux qui dirigent le Forum Économique Mondial, telle Madame Lagarde, et tous ceux qui mettent en oeuvre ses plans, tels les Young Leaders, nous préparent une IDENTIFICATION NUMÉRIQUE, dont le passeport vaxxinal avec QRcode est un coup d’essai. Klaus Schwab ne se cache pas de ce projet d’ID digitale.
      https://www.infowars.com/posts/world-economic-forum-pushes-digital-id-system-that-will-determine-access-to-services/
      En être conscient est nécessaire afin de se préparer à résister. Si nous voulons jouir de nos économies, il faudra débrancher tous ces systèmes de contrôles informatisés.

    • marc durand

      24 February 2022

      @Jacques Ady
      Un seul partis politique ne me pose pas un problème, du moment que ce partis politique ne distribue pas l’argent que j’ai gagné a des fainéants pour se faire élire. (pas de RSA, CAF, APL, CMU …. en Chine, le pognon ne tombe pas du ciel, on l’a bien piqué a quelqu’un pour le distribuer).

      C’est la richesse qui donne la liberté, vous ne pouvez pas donner quelques chose sans le créer d’abord. Vivre d’amour d’eau fraiche et de liberté ne remplis la gamelle) Un clochard est libre, mais je suis pas envieux, des que vous vivez en communauté, vous devez mettre de l’eau dans votre vin, la liberté totale amene l’anarchie ou des monopoles.

      Il y a la liberté religieuse en Chine, mais le boulot des religieux c’est de s’occuper de l’ame des gens pas de la politique, Charles Gave l’a dit dans une de ses videos. (y’a un local religieux dans mon compound, ils chantent tous les dimanches matin, tout le monde peut y entrer, vous voulez des photos ?)

      La liberté d’expression, quand je suis née, il n’y avais pas d’internet, pas de réseaux sociaux, pas de youtube, et on vivaient très biens. En 1965, par exemple il n’y avait que 5 mosquées en France, la liberté d’expression a apporté l’islamisme, le wokisme, que vous pouvez être une femme avec un chromosome XY, le féminisme … bref la liberté d’expression est en train de détruire la civilisation occidentale.
      La liberté d’expression en occident c’est faire des memes avec des photos de politiciens ou autres, concrètement ca sert a rien, sinon a se défouler, mais vous n’avez pas avancé d’un pouce.
      Vous voulez un article ou les Chinois disent qu’ils ne veulent pas etre comme la France ou les USA, ils ne veulent pas être noir ou marron, allez dire ca en France.

      Pourquoi vous ne prenez pas votre liberté pour partir du pays le plus taxé du monde ?

      Pas de droit de succession en Chine, pas d’ISF, pas de squatteurs, vous êtes libre de doubler le prix de votre loyer en Chine, pas de blocage des prix, je suis libre de travailler 24/24 et de m’enrichir, je suis libre de pas être vacciné contre le covid, c’est du concret, la liberté est juste un concept abstrait.

      Ce que vous comprenez pas, c’est que c’est toujours le partis communiste de Mao qui dirige la Chine sauf, qu’ils ont compris que le communisme ca fonctionne pas, et qu’il ont change leur fusil d’epaule.
      C’est comme chez nous, quand Chirac, sarko et autres qui se disent Gaullistes, alors qu’ils ont coulés la France en la diluant dans l’Europe et dans la mondialisation.

  • Ockham

    21 February 2022

    La collusion du petit peuple croyant en Saint Marx et de l’élite pensant que l’idée suivra fait qu’à de très rares exceptions près, notre peuple n’a jamais su et ne saura jamais que 2+2 = 4 . Cette horreur arithmétique, l’austérité des fachos, doit être bannie pour le bien des pauvres qui ne peuvent d’ailleurs que s’en appauvrir!

    • Ockham

      21 February 2022

      font et non fait

  • MrT

    21 February 2022

    Euh vous êtes sûr pour la courbe de la dette en France ? Inférieure à 40% du pib en 2008?

    • Polo

      21 February 2022

      2008 = 69% et 2009 = 83% (Eurostat)

  • Dominique

    20 February 2022

    Quant à Madame Lagarde, ne fait-elle pas partie des auteurs des désastres ? Elle qui continue dans la lignée de Draghi, avec les “trappes à dettes” et autres mesures. Elle est aussi le fer de lance des programmes désastreux de décarbonisation et transition climatique Europe.
    .
    Rappelons que Madame Lagarde est entièrement dévouée aux intérêts américains.
    Elle fit toute sa carrière dans un très grand cabinet d’avocats des USA, où par exemple elle lutta pour Boeing et Lockheed contre Airbus et Dassault. Elle parvint au sommet et dirigea la “stratégie monde” du cabinet.
    Elle entra au Comité d’Études Stratégiques Internationales américain où elle côtoya Brezinski, Cheney, etc. Elle
    Brillante carrière au service des USA, qui lui permit de recevoir … la Légion d’Honneur !
    .
    Après un passage en France ( ministre du Commerce extérieur puis de l’Économie et Finances ) elle se mit au service des Américains, où plutôt des banquiers américains en présidant le FMI, puis la BCE,. Ces deux organes financiers majeurs ont été créés par la volonté des grands banquiers américains pour exécuter leurs plans nouvel ordo mondialistes.
    Enfin elle est administrateur du Forum Économique Mondial, organisation des grands banquiers.
    Elle fait donc partie de ceux qui conçoivent le “Great Reset” : elle est au-dessus des Young Leaders ( comme le président actuel de la France ) qui exécutent les plans des banquiers dans les pays occidentaux.
    A mon avis nous avons tout à craindre de Madame Lagarde et de la BCE.

    • breizh

      20 February 2022

      et je doute qu’elle paie les conséquences de ses décisions (en revanche, elle est plutôt bien payée !).

    • Charles HEYD

      21 February 2022

      Charles Gave dit: “Je n’aimerai pas être à la place de Madame Lagarde.”! Il y a des facétieux qui disent qu’elle sera le prochain premier de Macron; cela ne me semble pas si incohérent que cela; Draghi est bien premier ministre en Italie! Je ne sais plus qui disait qu’elle a tout raté, sauf ses affaires privées lorsqu’elle était avocate, et surtout la soi-disant bonne gestion de la crise financière de 2008-2009 en France et en Europe, crise qui préfigurait celle que CG nous décrit si remarquablement dans ce nouveau billet. Mais moi je ne plains pas Mme Lagarde!

    • Albon

      21 February 2022

      Et bientôt Premier ministre de la France si le poudré est réélu ! 😟

    • Dominique

      21 February 2022

      Breiz, et Charles HEYD
      Je peux évidemment me tromper mais je vois mal Madame Lagarde être placée par ses commanditaires ( les grands banquiers américains – bis repetitam ) à un poste de subalterne comme celui de 1er ministre en France. Subalterne car sans réel pouvoir ni autonomie politique, ni … garantie de durée – mdr. Mais tout est possible évidemment si cela lui est demandé.
      .
      Madame Lagarde fait partie du second cercle nouvel ordo mondialiste. Dans l’ordre, elle se situe ainsi juste après le 1er cercle, celui des très grands banquiers américains.
      Elle y prend vraisemblablement leurs ordres, tout comme les patrons de la FED, du FMI et autres grands organismes “monétaires” ou financiers de l’occident.
      Quant à savoir si elle a raté a vie … certainement pas. Elle a tout réussi, à commencer par sa brillante carrière dans ce cabinet américain qui compte des milliers d’avocats, où elle devint un des dirigeants en charge de la stratégie “monde”.
      Une vie professionnelle entièrement consacrée au service des USA.

    • Charles HEYD

      22 February 2022

      Je réponds à #Dominique; c’est bien ce que j’ai dit, madame Lagarde a tout raté sauf sa vie professionnelle d’avocate aux USA! Je pense aussi que madame Lagarde n’acceptera jamais d’être le “collaborateur” de Macron; si c’était elle qui devenait premier ministre, ce serait pour dicter à Macron ce qu’il aura à faire!

    • breizh

      22 February 2022

      il y a peu de chance que madame Lagarde ne finisse pas son mandat (de 8 ans) à la BCE à 400 000 € par an (soit bien plus que le traitement d’un premier ministre français).

  • Lucifer, prince régnant de l’Occident

    20 February 2022

    À mon avis, pour raisons politiques, les banques ne vendront pas les bunds.

    Ou alors, la BCE les achètera (oui, les «traités», ceux qui sont encadrés au-dessus de la cheminée).

    Et, dorénavant, dans ce nouveau «normal», l’inflation sera acceptée en Allemange.

    Ou autre chose. «Ils» trouveront un moyen pour que le projet politique se réalise. Tout sera mis sur l’autel, et tout sera sacrifié à leur dieu et roi, Lucifer.

    Quant aux fonds de pension, «ils» trouveront une solution ad hoc. On verra.

    • Cheunbaba

      21 February 2022

      Je suis tout à fait d’accord. C’est le financement à court terme pour lequel les instances politiques opteront, avec des revendications croissantes des populations concernant l’inflation, et des répressions/mensonges qui vont avec, comme Emmanuel Macron nous en a donné un avant goût avec les gilets jaunes et les anti-pass. Déjà, il y a des grèves en France pour des augmentations. Nos gouvernants ont horreur de la brutalité. Ou plutôt, ils la cachent avec des manières doucereuses, histoire de ne pas offusquer le brave citoyen qui vote aveuglément pour eux. Notre personnel politique devrait se lancer dans la production industrielle de vaseline. Là, ils pourraient accumuler des fortunes.

  • edelweiss

    20 February 2022

    Le billet est bien sûr intéressant. MAIS, deux points pour préciser un aspect important relatif aux retraites, plus exactement à la relation taux d’intérêt et pensions de retraites

    1/ la plupart des systèmes de retraite européens sont basés sur la répartition, les cotisations servant à payer les pensions, c’est bien connu, et c’est là dessus que reposent la quasi totalité des 14 % du PIB français par exemple. L’exemple le plus abouti étant la France (ce qui est un autre débat, totalement occulté d’ailleurs sur les liens à long terme entre type de système de retraite et croissance potentielle), mais il est vrai que les Pays Bas, et la Suisse par exemple sont dans une situation (très) différente, encore faut-il d’ailleurs, ce qui est le cas pour ces deux pays, que les fonds de pension soient majoritairement investis dans des produits de taux, et au rythme des remboursements et réinvestissements, il y a un impact progressif sur le rendement des dits fonds

    Pour apprécier la situation des différents pays , voir ici le montant des réserves capitalisés des fonds de pensions et plus généralement de l’épargne retraite, très variable

    la source est la donnée OCDE

    https://www.oecd.org/daf/fin/private-pensions/Pension-Funds-in-Figures-2021.pdf

    les chiffres parlent d’eux mêmes.

    on voit immédiatement par exemple qu’en France, ce montant est très faible (2.6 % du PIB pour les fonds de pension stricto sensu, et 11.2 % pour l’épargne retraite au sens extensif, hors assurance vie investie en “euro”).

    Par exemple, on sait que les réserves de l’Agirc arrco en France c’est environ qq mois de service des pension, de mémoire 60 milliards, soit env 3 % du Pib, pas grand chose donc.

    Pour l’Allemagne, on voit aussi que les montants sont faibles, 8.1 % du PIB capitalisés dans les Riester plans par exemple, , ce qui n’est donc pas si énorme que ça!

    Très différent aux pays bas (210 % du pib!) ou en Suisse (149 %) et là, c’est vrai , les taux négatifs, au rythme des réinvestissement forcés, font mal! encore une fois à pondérer par le % investi en produit de taux et la duration…

    tout ça pour dire que l’ampleur est limitée sur les fonds de retraite stricto sensu et de plus pas immédiat, même si ça fait des années que _ça dure.

    il en va différemment pour les fonds d’assurance vie, qui sont une autre catégorie d’épargne (pas forcément investie en seuls produits de taux même si c’est historiquement important en France et Italie)

    et on a rarement vu les compagnies d’assurance vie française envoyer par mailing à leurs assurés une incitation à bloquer le périphérique les jours de grands départs pour sensibiliser aux baisses de taux de rendement de leurs contrats du fait des réinvestissements à taux bas…

    par conséquent l’argument de la paupérisation des “caisses des retraite” est à nuancer notamment géographiquement

    par ailleurs il convient aussi de distinguer hausse des prix et inflation, car la hausse des prix sans hausse concomitante des salaires ou pensions, c’est plutôt l’appauvrissement progressif ou le déclassement en douce. ce n’est pas la même chose!

    il est rare qu”un salarié demande à voir réviser son salaire si le prix du timbre , de la taxe foncière, du billet sncf ou de la mutuelle augmente, et encore plus que celle-ci intervienne immédiatement. si ça ne suit pas…cette hausse des prix, .c’est simplement …pour sa pomme! tout simplement.

    et pour les retraites, ca se fait très bien en douceur aussi depuis qq années, rassurez vous, les pensions de retraite de base ou complémentaires ne suivent plus l’inflation “officielle” depuis 5 ans au moins, ça a déjà décroché de près de 5 %…. et si un correctif il doit y avoir, ce sera simplement la voiture balai de la pension minimale à 1000 du minimum vieillesse….

    donc la tendance est claire, mais ça se fait à son petit rythme….il suffit de minimiser le nombre de perdants / électeurs, mais ça certains savent faire….

    ce qui pose d’autres problèmes évidemment…

    la bonne question est plutôt que Charles nous éclaire à nouveau sur les conséquences globales d’un scénario prolongé de taux d’intérêt réels négatifs sur différents segments de l’économie…
    la grand erreur a été de ne pas prendre très au sérieux ce qui ont “dit quoi qu’il en coute et whatever it takes”, cela dit bien ce que cela veut dire….à méditer je pense, quel qu’en soient les conséquences!

    tant qu’il y a de la création monétaire… qui s’investit dans tout (au passage la hausse des prix des biens services et actifs serait plus forte sans possibilité de s’investir aussi en cryptomonnaies, à défaut de bulbes de tulipes passés de mode….la fête peut durer encore!

    • Mathieu Champlain

      21 February 2022

      Analyse fort intéressante.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!