28 January, 2021

Démographie : le poids des hommes

La démographie est assez peu étudiée et peu analysée, ce qui est dommageable tant elle conditionne le futur des pays. Son aspect systématique rend son étude assez sure et permet de prolonger les courbes pour disposer de prévisions relativement fiables, surtout comparées à d’autres analyses. Le nombre est une condition nécessaire, mais non suffisante. La formation de la population, sa capacité à travailler et à investir, son dynamisme intellectuel et moral sont tout aussi importants. De même que la capacité du pays à absorber la population et à lui fournir un avenir. Rien ne sert d’avoir une population jeune si on ne peut lui proposer autre chose que des perspectives de chômage ou de pays instable. Une population doit être nourrie et abreuvée, soignée et éduquée. En la matière, le nombre peut être un obstacle, surtout quand la population croît rapidement. Dans les pays multi-ethniques, la répartition par ethnie est plus importante que le nombre global à l’échelle du pays. Si l’ethnie majoritaire se retrouve égalée, voire dépassée par une ethnie rivale, cela peut rapidement déboucher sur un drame, comme ce fut le cas au Rwanda entre les Tutsis et les Hutus, ou en Yougoslavie entre les Serbes et les Bosniaques. Le nombre n’est donc pas nécessairement un atout. Il n’est de richesse que d’hommes disait Jean Bodin. Certes, mais encore faut-il que ces hommes soient utiles, bien formés et décidés à se mettre au service de leur pays. Sinon, le nombre peut devenir un désavantage.

 

Les dix pays les plus peuplés

 

Les dix pays les plus peuplés du monde sont les suivants :

 

Chine : 1.5 milliard d’habitants.

Inde : 1.3 milliard.

États-Unis : 329 millions.

Indonésie : 270 millions.

Pakistan : 207 millions. 100 millions en 2000, 300 millions vers 2050.

Brésil : 205 millions.

Nigéria : 200 millions. 123 millions en 2000, 400 millions estimés en 2050.

Bangladesh : 168 millions.

Russie : 146 millions. Le seul pays du top 10 qui voit sa population décroître.

Mexique : 126 millions.

 

Le poids de l’Asie est majeur : 5 pays dans le top 10, pour 3.4 milliards d’habitants. Vu les évolutions démographiques, l’Inde devrait passer devant la Chine vers 2050 et le Nigéria dépasser les États-Unis et égaler la population de l’Union européenne. Dans ce top 10, 4 pays sont majoritairement musulmans, et parmi eux aucun pays du Maghreb et du Machrek, même si l’Égypte a dépassé les 100 millions d’habitants. Ce qui signifie que les pays qui donnent les ordres dans le monde musulman, qui influent sur la compréhension de l’islam et ses orientations sont des pays moins peuplés que ces « 4 gros ». Les évolutions démographiques vont donc rebattre les cartes du monde musulman. Jusqu’à quand le Pakistan et le Nigéria vont-ils accepter de suivre la voie musulmane indiquée par les pays arabes ? L’Arabie saoudite a certes le pétrole, comme le Qatar et les autres pays du Golfe persique, mais elle n’a plus l’avantage du nombre. Le Pakistan, compte tenu de son poids démographique, de son orientation politique et de sa situation géographique, est le pays le plus à surveiller de ce top 10. C’est lui qui accueille les djihadistes réfugiés d’Afghanistan, lui qui forme les élites islamistes dans ses madrasas, lui qui peut aussi provoquer une guerre pour le contrôle du Cachemire. On ne parle pas assez du Pakistan alors que, compte tenu de sa dynamique démographique, il est un pays de l’avenir. Un avenir pas forcément rose, mais un avenir quand même, surtout si la seule population de ce pays venait à dépasser l’ensemble de la population de l’Union européenne (447 millions en 2020).

 

La trace de l’Empire des Indes

 

Ce que montre ce tableau c’est le poids essentiel de l’ancien empire des Indes : Pakistan, Inde, Bangladesh. Ne manque que la Birmanie, qui a tout de même 54 millions d’habitants. Le cœur démographique du monde réside dans l’ancienne colonie britannique. Si le Royaume-Uni post-Brexit se débrouille bien, il pourrait donc faire de cet ensemble un levier de sa puissance en renouvelant et adaptant les liens culturels et politiques acquis lors de la présence coloniale. Ce qui fera aussi regretter aux Français la perte des Indes et des comptoirs lors de la guerre de Sept Ans. L’Afrique en revanche pèse peu de façon individuelle, hormis le Nigéria, mais beaucoup de façon collective. De 100 millions d’habitants en 1900, la population africaine est passée à 275 millions dans les années 1950, 640 millions en 1990 et 1.3 milliard en 2020, soit 17% de la population mondiale et autant que l’Inde. L’ONU estime que la population du continent atteindra les 2.5 milliards en 2050 et les 4.4 milliards en 2100, soit dans 80 ans, ce qui est très peu à l’échelle des pays. Ce sont autant de personnes à qui il faut fournir de l’eau potable, de la nourriture, des logements, du travail et des soins. Toutes choses qui apparaissent bien difficiles quand on voit déjà les difficultés actuelles du continent.

 

Évolutions démographiques

 

En démographie, les stocks sont importants, mais les flux sont essentiels. Le croquis ci-dessous, issu de The Economist, indique les évolutions de population par pays en 1950, 2015 et 2050.

 

 

Si le haut du classement ne bouge pas (Chine et Inde), la prédominance de l’Asie et de l’Afrique apparait de plus en plus importante, avec l’émergence prévue du Congo, de l’Éthiopie et de l’Égypte. L’effacement de l’Europe n’est pas tant dû à un recul de celle-ci qu’à une très forte croissance des autres pays, et notamment de l’explosion démographique en Afrique.

 

 

 

Le graphique ci-dessus montre que l’évolution démographique des 5 grands, Inde, Russie, États-Unis et Chine a été assez contenue et fut beaucoup moins forte que l’évolution démographique du monde.

 

Quel avenir démographique ?

 

Pour la Chine, la question de son avenir est celle du vieillissement de sa population et du déséquilibre entre les garçons en surnombre et les filles sous-représentées, pour cause de politique d’enfant unique. Pour l’Afrique, l’enjeu est maximal. L’accroissement démographique ne provient pas de facteurs internes (une amélioration des conditions de vie, des structures sanitaires et alimentaires, comme ce fut le cas en Europe), mais de facteurs externes : les aides médicales et financières apportées par l’Europe. Alors qu’en Europe, au XIXe et XXe siècle, l’accroissement démographique avait suivi l’accroissement économique, le premier étant absorbé par le second, ici les deux sont décorrélés, l’accroissement démographique risquant même de détruire le faible accroissement économique. Où sont les structures d’adduction d’eau pour abreuver cette population nouvelle, les hôpitaux et les médecins pour la soigner, les progrès agricoles pour la nourrir ? Ici, sauf évolutions structurelles conséquentes, la richesse humaine ne semble pas être en mesure de favoriser la richesse matérielle.

 

Ces évolutions démographiques vont nécessairement avoir des répercussions dans l’ordre des nations. Les pays occidentaux appelant à la mise en place de la démocratie en Afrique, ces derniers seraient bien avisés de leur demander en retour la mise en place de la démocratie dans les instances de l’ONU, et donc de revoir la composition du conseil de sécurité. Pourquoi donner un tel pouvoir à la France et au Royaume-Uni, qui comptent moins de 70 millions d’habitants, et pas au Nigéria et au Congo qui seront à plus de 200 millions ? Sauf à considérer que ce n’est pas le nombre qui compte, mais l’argent et le pouvoir militaire. Auquel cas, cela peut aussi être valable dans les pays concernés, ce qui aboutirait à la fin des élections et au retour au pouvoir des ethnies certes démographiquement minoritaires, mais politiquement fortes. À défaut d’être un levier de pouvoir politique, la démographie peut être un moyen de pression sur les pays occidentaux.

 

 

 

 

Auteur: Jean-Baptiste Noé

Jean-Baptiste Noé est docteur en histoire économique. Il est directeur d'Orbis. Ecole de géopolitique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Géopolitique du Vatican. La puissance de l'influence (Puf, 2015), Le défi migratoire. L'Europe ébranlée (2016) et, récemment, un ouvrage consacré à la Monarchie de Juillet : La parenthèse libérale. Dix-huit années qui ont changé la France (2018).

25 Commentaires

Leave a Reply to michel hasbrouck

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • marc durand

    31 January 2021

    Quelqu’un qui est célibataire, ne crée pas de futur, car il n’a pas d’enfants, pire on donne des droits a des couples de memes sexe qui n’ont pas de futur aussi.

    Ces gens ont un pouvoir d’achat plus élevé, car pas d’enfant a charge, mais arrivée a l’age de la retraite, ils sont bien content, que d’autres gens ont fait des enfants qui vont travailler pour leur payer leur retraite ! C’est ce qu’on appel avoir le beurre et l’argent du beurre.

    Vous avez la liberté de ne pas faire des enfants, mais dans ce cas, vous ne pouvez pas réclamer que les enfants des autres vous payent votre retraite.

    A Hong kong, ou le prix de l’immobilier est le plus chers du monde, le taux de fécondité est parmi le plus bas du monde, pour le prix d’un 200 metres carre a Paris, vous avez juste le parking a Hong kong. Elever un enfant a Hong kong de 0 a sa majorité coute 500 000 euros, en mettant l’argent dans de l’immobilier très chers, vous n’avez pas d’argent pour élever plus dun enfant, c’est mathématique.

    Répondre
    • Henri

      31 January 2021

      Votre analyse est en partie erronée concernant les hommes célibataires.
      Oui, vous avez raison sur les aspects économiques, mais il vous manque une donnée importante : hypergamie et loi de Pareto.
      Les chances de succès reproductif d’un homme et d’une femme sont très différentes : 90% pour une femme, 40% pour un homme.
      Le meilleur moyen pour un homme d’être célibataire est d’être pauvre… et bien souvent les hommes célibataires le sont, les femmes sélectionnant notamment sur le critère des ressources (et c’est bien normal, notre espèce a été conditionnée à delà depuis l’époque des chasseurs cueilleurs : épouser un homme incapable de vous nourrir, c’était la mort assurée)(@Charles Gave : pour en revenir avec votre conversation avec Idriss Aberkane, les biais cognitifs liés à l’obéissance au groupe viennent aussi de cette époque : pour un homme des cavernes, être exclu du groupe était une condamnation à mort. Un homme seul, même avec le couteau de Rahan, ne vaut rien face à un lion).
      Vous avez aussi la question des troubles mentaux. Par exemple, les schizoïdes en général sont célibataires.

    • Charles Heyd

      31 January 2021

      Ce qui est “mathématique” aussi, logique et compréhensible même par les plus attardés, c’est que dans notre système de retraites par répartition, même si vous êtes célibataire, vos cotisations vont à ceux qui sont à la retraite, et non vers votre propre retraite; donc c’est aussi normal, même si vous êtes à la retraite et célibataire, que d’autres (les enfants des autres) cotisent pour vous.
      Dans un système par capitalisation cela est encore plus vrai puisque vous cotisez pour votre propre retraite!
      Mais dites moi, que feront les enfants de la génération de l’enfant unique quand ils leur faudra payer les retraites de leurs ainés bien plus nombreux?
      Et où la liberté de faire des enfants, en fait plus de 1, quand c’est précisément interdit sous peine de sanctions?

  • Patrickk

    30 January 2021

    Bien sûr que nous sommes trop nombreux. Le commandant Cousteau le faisait déjà remarquer à son époque (seulement quelques décennies en arrière). Un simple “coup d’œil” sur l’état de notre planète (mers, océans etc. …), lui donne raison chaque jour.
    Tenir la terre et une humanité en équilibre, pour reprendre ses propos : une question de survie.
    Passons sur les mentalités et conduites moyenâgeuses en décalage avec nos époques.

    Répondre
    • ilmryn

      11 February 2021

      Le “simple coup d’oeil” est fourni par des médias dont le métier est de vendre de la peur et du catastrophisme quand ce n’est pas une idéologie marxisante.
      Quand on se penche un peux plus sur le sujet on s’aperçoit que le WWF (qui vit du catastrophisme) parle de millions d’espèces qui disparaissent sans pouvoir en nommer plus de dix alors que la science en reconnait 880 depuis un siècle.
      Le CO2 est la nourriture des plantes, les satellites de la NASA rapportent que la planète reverdit depuis 20 ans.
      Les “réfugiés climatique” sont aux abonnés absent, sauf ceux du bengladesh, le delta s’enfonce naturellement jusqu’à 7cm par année et ça n’a rien à voir avec le rechauffement.
      Tous les continents ont fait leur transition démographique, nous allons décroitre naturellement, problème réglé.
      Sauf l’afrique qui n’a toujours pas fait sa transition démographique.

  • alex

    30 January 2021

    un site très interessant pour avoir des chiffres par pays et par zone
    https://www.populationpyramid.net/
    je vous conseille de voir la population italienne ou polonaise
    en terme de “tri” des filles et des garçon voir les émirats arabes unis

    la France est pas si mal placée

    Répondre
    • ilmryn

      11 February 2021

      La france ocidentale à la même natalité que l’allemagne, sa population est fortement décroissante, c’est l’afrique du nord qui est bien placée… en france.

  • Bloublou

    29 January 2021

    Prenant les devants, le ministre – qui a la confiance de son président – mettra le holà aux divers identitaires, patriotes, etc…

    Répondre
  • Bohrer Christian

    29 January 2021

    Oui…la démographie est très importante…pour ce qui concerne l Afrique..une transition démographique semble déjá exister..donc les chiffres fabuleux de sa future population me semble irréalistes…d ici une dizaine d années l Afrique aura effectué sá transition démographique ..

    Répondre
    • ilmryn

      11 February 2021

      La 2ème phase de la transition démographique vient des gains socio-économiques réalisés en même temps que le progrès médical qui réduit la mortalité.
      En afrique à cause du tribalisme il n’y a pas de gains socio-économique, ils n’ont quasiment pas de production capitaliste, aucun multiplicateur de richesse, aucune industrie, aucune innovation endogène et l’aide médicale vient de l’occident comme de plus en plus de resources soit venant de aides soit venant des emmigrés qui envoient de l’argent à la famille.
      .
      En bref, tant qu’on paie, qu’on aide médicalement et qu’on subventionne leur venue et leur présence en europe, il n’y a aucune raison ni aucune condition réunie pour qu’ils cessent de faire des enfants. Au contraire, plus d’enfants c’est plus de “chasseurs” de ressource à envoyer ailleurs.
      .
      Certains villages africains vivent essentiellement de cette diaspora et comme elle n’amène pas non plus une grande richesse, leur natalité est toujours record.

  • sangmelima

    29 January 2021

    Le Article intéressant mais il reste une projection basée sur une évolution du monde linéaire… or, ce n’est pas comme cela qu’évolue le monde malgré les apparences.

    Quand les déséquilibres deviennent énormes, qu’ils ont un impact trop lourd sur l’homéostasie naturelle de la planète, il se produit presque toujours un événement majeur qui “vide” littéralement les poches pléthoriques du vivant, fussent-elles animales ou humaines.

    La vanité boursoufflée de notre époque scientiste et technocrate fait croire à la majorité que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. Des siècles que la minorité détentrice du pouvoir réel nous joue cette partition. Ce qui est fâcheux c’est qu’elle continue à fonctionner sur les esprits diminués de notre pathétique époque.

    Si l’on nous bassine avec du “storytelling” à la hollywood avec l’IA (qui n’a d’intelligent que l’artificiel) en nous vendant déjà un futur “homme augmenté”, c’est bien qu’il a été méthodiquement diminué et l’on sait comment et dans quels domaine. L’homo consuméris est un petit machin crétinisé.

    L’auteur de l’article écrit ceci : “Une population doit être nourrie et abreuvée, soignée et éduquée”.
    C’est l’occasion de rappeler aux esprits qui vivent en Théorie, où tout se déroule en linéaire avec projections chiffrées rationnelles, qu’une population en réalité devrait pouvoir vivre en autonomie. On a toujours pas fait mieux que l’homo faber et c’est précisément parce que la modernitude à dépouiller l’homme de tous ses Savoirs et Connaissances qu’il est cette petite chose peureuse d’aujourd’hui infichue de rester debout et digne face un coronavirus connu depuis longtemps et qui, effectivement, a toujours muté ! Non, ce n’est pas à un état (groupe d’individus douteux) de nourrir et d’éduquer, mais à des chefs de groupes à dimensions restreintes car, comme l’explique fort bien David Graeber dans son ouvrage “La démocratie aux marges”, une démocratie véritable ne fonctionne que si elle s’applique à un groupe réduit. A dimension planétaire, une démocratie globale est juste un mensonge global avéré.

    Le mot du moment est “mutant”. Un mot qui fait peur comme l’habilement nommé “covid 19”. Mais les vrais mutants monstrueux on les découvre dans le nouveau gouvernement de Bidon le Tripatouilleur de fillettes… président sénile, porte parole hystérique, collaborateurs délirants, transgenrés à la santé (fallait oser, ils l’ont fait !) et autres traitres travaillant pour l’état profond qui, lui, ne roule pas un instant pour le pays mais pour des puissances étrangères et des multinationales surpuissantes.

    La démographie n’a jamais empêché, loin s’en faut, une ultra minorité de tenir et de garder les manettes du pouvoir effectif. C’est exactement ce qui se produit en Occident depuis la destruction méthodique et programmée de longue date des cultures européennes via celle du christianisme. L’Europe est pilotée de l’intérieur par des forces obscures assez minoritaire. Leur puissance est sans équivalent.

    L’on s’affole un peu partout de la montée de l’islamisme… mais qu’ont donc fait de si phylantrope et sympa les empires d’Occident lorsqu’ils s’en allaient massacrer les peuples exotiques et leurs cultures au nom du nec plus ultra d’une civilisation qui s’auto proclamait – et continue aujourd’hui – d’être l’emblème de la liberté et du bien vivre ?

    On a vu et on constate le résultat actuellement. Les musulmans du monde entier constatent aussi. Et l’on voudrait qu’ils se transforment en islam compatible pour “entrer dans l’Histoire” comme ânonnait Sarko l’agité ? De qui se moque-t-on ? De nous, à coups sûr, mais les musulmans, eux, ont pigé et on ne peut en réalité leur en vouloir.

    Quel empire a donc fait dans la dentelle pour s’imposer ? L’empire français ? britannique ? américain ? espagnol ? portugais ? Tous, sans exception aucune a tué massivement, massacré, torturé et pour certain comme le Vietnam vitrifié. Et l’on vient nous ressasser le danger terroriste d’un islam effectivement criminel et vengeur ? Ben oui, les amis, vous voudriez quoi, qu’ils fasse dans le tricot et le papotage ? Est-il nécessaire ici de rappeler aux pleurnicheurs professionnels que rien que l’empire belge au Congo à l’époque de son empire congolais, fit à lui seul 11 millions de déportés, tués, mutilés, massacrés ? Faut-il ici aussi rappeler le considérable travail d’historien reconnu de Tidiane N’diayé qui, dans son livre “Le génocide voilé” rappelle qu’ils furent pas moins de 23 millions d’africains mis en esclavage, castrés et torturés par les arabes à l’époque de leur propre empire ?

    Soyons sérieux 5 minutes. L’islam résiste comme résiste tous les régimes attaqués. Le sionisme dévaste les palestiniens à tour de kalashnikov depuis 70 ans sans qu’aucun pays d’occident ne s’en émeuve sérieusement. Les palestiniens, et pas qu’eux malheureusement, sont un peuple martyr mais il semblerait que ça n’empêche plus les occidentaux de dormir. Souvenez-vous de l’insupportable Valls qui d’abord fit dans le palestinophile pour, stratégiquement, retourné sa veste et passer au service quasi obsessionnel du sionisme français. Et l’on voudrait nous convaincre que l’horreur serait l’unique caractéristique des musulmans ? On rigole tout de suite ou on attend un peu ?

    Je n’ai pas de sympathie particulière ni pour les chinois, dont je vomie le moutonnisme collectiviste, ni l’islam dont le wahhabisme fut pourtant combattu au départ par les chiites modérés. Mais c’était sans compter avec la toujours perfide Angleterre qui mit sa merde comme elle le fait depuis toujours parce que la mentalité anglo protestante ne s’embarrasse jamais, comme les islamistes terroristes, de gants pour détruire, trahir et exploiter.

    La campagne de thérapie génique par injection d’ARN(aque) est une sorte d’eugénisme retard. Ceux qui creusent pour comprendre comment fonctionne ce “messager” injecté, savent que les quelques essais réalisés sur des animaux démontrent sans l’ombre d’un doute que le système de reproduction est neutralisé après injection de cette saloperie. En clair, l’injecté devient porteur d’une réaction stérilisante des gamètes. En clair, on stérilise par méthode retard. Le gène SPIKE pénètre dans la cellule humaine et produit des anticorps non pas seulement anti covid mais anti tout. Il affecte le système reproducteur. Sympa comme prophylaxie, non ?

    Croyez-vous vraiment que les Dr Folamour et autres Diafoirus qui dictent en ce moment même le destin funeste de millions d’individus ont une once d’empathie pour les masses ? Croyez-vous sérieusement que la démographie soit encore aujourd’hui un problème insoluble pour ces fous atteints de pléonexie ?

    Et si on apprenait à réfléchir un peu autrement que dans “l’ancien monde” ? Si on apprenait aux prochains intellectuels et penseurs à penser avec les deux hémisphères du cerveau ?

    Le génie n’est pas dans les neurones mais dans le cœur de ceux qui font travailler leur bulbe dans sa totalité et non dans l’unilatéralisme d’une pensée qui voit le monde comme une succession de processus rationnels.

    Répondre
  • michel hasbrouck

    29 January 2021

    On a longtemps dit que la géographie conditionne l’histoire, aujourd’hui c’est son secteur “démographie” qui s’en charge.

    Heureusement, si on peut dire, l’Organisation mondiale de la santé veille au grain malthusianiste, en nous concoctant “pandémies” et “vaccins” bénis par monsieur Gates.

    Répondre
    • Antoine

      29 January 2021

      bah visiblement, étant donné le nombre de morts du covid, c’est un peu raté. Enfin en attendant 400-500 ans on aura peut-être des résultats

  • Zishan Ashraf Mohammad

    29 January 2021

    Bonjour M. Noé,
    Merci de parler du Pakistan 🇵🇰, pays d’avenir. Néanmoins vous en donner plutôt un avenir chaotique, certes possible, mais chaotique quand meme. The Newsweek titrait “Pakistan, the most dangereous nation” – Quelque éclairage sur le Pakistan, méconnu en France 🇫🇷:
    1- 70% de la pop 🇵🇰 1bn) en 2019 alors en France seulement 4 (source forbes, 2019)

    6- La France voit le Pakistan comme une variable d’ajustement dans ses relations avec L’Inde, alors que justement, elle devrait y investir massivement dans les infrastrucutres (eau, rails etc…). Au temps de Mitterand, c’étais le cas, avec une forte presence 🇫🇷 (Alcatel, DCN etc…), aujourd’hui inexistante. c’est bien dommage.

    7- le projet CPEC (China Pakistan Economic Corridor) est l’un des plus gros investissement de Chine hors de ses frontiere. ce projet à pour but de redefinir la route de soie avec des impacts significatifs.

    8- les conditions des femmes et pratique de l’Islam pour 98% (droit, place dans la société etc.) n’a rien avoir avec les pays arabe et se rapproche plus de la Turquie et les pays asiatique comme la Malaisie ou l’Indonésie car à quasi majorité Hanfi (courant islamique sunnite le plus ouvert) et Barelvi (tradition suffi et prohetique). Le Pakistan a eu comme premier Mnistre une femme pendant plusieurs année ( Benazir Bhutto). Le courant Islamique dure que vous cité dans l’article est ultra minoritaire (Deonbandi) et quasi-exclusivement importé (Arabit Saoudite, UAE…). Aussi, les premiere victimes de terrorisme sont les Pakistanais Musulmans en premier lieu.

    Il existe de nombreux problème (place de l’armée etc.) mais aussi beaucoup d’opportunité. La France devrait voir le Pakistan comme un ami et allié potentiel et y investir massivement.

    Français, d’origne pakistanaise, ancien expatrier au Pakistan travaillant pour Telenor (un groupe norvégien telecom leader mondial Europe et Asie), consultant innovation et doctorant Ecole des Ponts ParisTech.

    Répondre
  • whitelander1

    29 January 2021

    C’est pourquoi, les Georgia Guide-stones dont les dix commandements ne sont plus ici, un secret pour personne, prévoit de réduire la population mondiale à 500 millions d’habitants, en équilibre permanent avec la nature et d’en gérer judicieusement la reproduction.
    Avec le C-19 puis le C-21 qui va prendre la relève, cette planification est en cours. Pour les récalcitrants, l’Allemagne qui a un savoir faire en la matière, a déjà prévu des camps de détentions.

    Répondre
    • pendulr

      29 January 2021

      Des camps en Allemagne? Alors que MERCKEL fait entrer 1 Million d’étranger pour contrer la baisse de sa démographie, et c’est pareil en Italie ! !
      Avec un taux de natalité de 1,4% alors qu’il faudrait 2,1% pour équilibrer sa démographie, L’Europe est morte dans 35/40 ans ! ! Alors Bill GATES et consoeur…………….

  • David Jeames

    29 January 2021

    Très intéressante analyse de l’évolution démographique de différents pays.
    A l’heure où les identités nationales sont attaquées de toutes parts, il serait bon de faire une analyse similaire intra pays. Cela permettrait peut-être de mieux comprendre vers quelle direction chaque pays risque d’aller.
    Toute ceci suppose que nous vivons dans une tyrannie de la majorité et qu’il y a une corrélation forte entre origine culturelle / ethnique et positionnement politique. J’ai bien peur que ces deux hypothèses soient vraies et que la bataille pour changer cela est déjà perdue.

    Répondre
    • Charles Heyd

      29 January 2021

      Vous devriez écouter Zemmour ou essayer de comprendre notre société; nous ne somme pas dans une tyrannie de la majorité mais bien dans une tyrannie des minorités!
      Si vous en voulez encore plus il n’y qu’à y aller mais je pense que le plus urgent à faire est d’assimiler les minorités pour qu’une majorité claire se dégage; et en démocratie c’est la majorité qui impose ses choix et les minorités (démocratiques) s’y plient.

    • ilmryn

      30 January 2021

      En fait de “démocratie”, le peuple français contrairement au peuple suisse n’a ni le choix des impôts, ni des lois et pour ce qui est des élus, ils sont tous taillés dans le même moule socialo-étatiste et “vendus” par les médias d’état.
      L’étymologie de démocratie étant “peuple pouvoir”, les français n’ont absolument aucun pouvoir et c’est bien une minorité de journalistes, de corporations d’état (SNCF, EDNAT etc.) qui décident de tout, en l’occurrence de s’octroyer privilèges et prébendes au dépend des autres.
      En France il n’y a que deux sortes de gens: ceux qui vivent (parfois grassement) de l’impôt et ceux qui en meurent.

  • marc durand

    29 January 2021

    Les flux c’est important, mais il y a un flux encore plus important, c’est le pognon, la creation de richesse.

    La France est le 6eme contributeur a l’ONU, alors que nous avons une population de 66 millions d’habitants, la Malaisie, le Pakistan, le Brésil, le Niger …. sont au minimum 3 fois plus nombreux que nous, mais financent moins que nous !

    Ne dites pas que nous sommes un pays riche, un menu Big Mac coute 50% moins chers en Chine pour la meme chose, donc notre PIB c’est 50% du vent. Pire encore on donne 426 euros par mois a un clandestin sans travailler, c’est 2 fois plus que le smic chinois qui travaillent 45h par semaine, notre PIB c’est 100% du vent, on endettent les futurs generations pour le bien être des autres.

    Tant qu’on continuera dans le libéralisme aveugle, tant qu’on votera pour des gens qui n’ont pas d’enfants (Merkel, Jupiter, Lagarde …) tant qu’on donnera plus de droits a des minorités, alors que la biologie nous enseigne que le future vient d’un homme et d’une femme, l’occident va a sa perte.

    Seul Trump a compris, on dois sortir de toutes ces organisations supra nationale, ONU, OMS, OTAN … les impôts des Français ne doit servir qu’a des Français.

    Répondre
    • breizh

      29 January 2021

      ce n’est pas le libéralisme aveugle, c’est l’étatisme/socialisme irresponsable qui gangrène tout.

    • marc durand

      29 January 2021

      @breizh

      La Chine est un pays socialiste, avec un état très puissant, et pourtant, les frontières sont controlees, les terroristes, les criminels, les dealers sont exécutés, il n’y a pas d’immigration de BAC -15, les islamistes sont en camp de rééducation. Pere et mere sont les termes officiels, il n’y a pas de parent 1 et parent 2.
      L’excès de libertés conduit au chaos, a nier la science (vous ne pouvez pas être une femme si vous avez un chromosome XY), l’exces de libertés conduit au féminisme, a l’islamisme (croire qu’en se faisant exploser, on a 72 vierges, faut avoir un QI de zero) a l’egalitarisme (les minorités ont plus de droits, sinon c’est du racisme)….

      La liberté de 15 000 ficher S au milieu de la population ne peut pas être supérieur au bien être de 60 millions de Français.

      Vous ne pouvez pas appeler ca du socialisme, car n’existe pas en Chine qui est socialiste, c’est quoi alors ?

      Twitter, facedeplouk, google qui ont censure Trump, ces sociétés sont libérales et pas socialiste, ou appelez les plutôt mondialiste, car un vrai capitaliste ne va pas se couper de 88 millions d’electeurs de Trump.

    • Carlos de la Fuente

      29 January 2021

      Il y a une composante monétaire que vous occultez

    • ilmryn

      30 January 2021

      La France dépense 200 milliards de trop chaque année depuis des années, l’état avec 60% du PIB est le plus gros au monde (il atteint en cela les scores des pays soviétiques) et celui qui impose le plus.
      Sans surprise avec le socialisme, le salaire médian est en chute libre, le chômage réel atteint des sommets malgré qu’un employé sur trois soit salarié d’état, c’est-à-dire qu’il vit sur le dos des deux autres.
      Le tissu économique du pays est mort comme ses capacités d’innovations, le PIB qui agrège les dépenses d’état est un mensonge et même comme ça la France n’est plus que le 21ème pays en PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat.
      Le pays est en voie de vénézuélisation rapide auquel s’ajoute les problèmes ethniques.
      CPEF !

  • Steve

    28 January 2021

    Bonjour M. Noé
    Encore un exposé instructif.
    La démographie peu étudiée? Par le grand public peut être, mais nous avons en France de nombreux experts depuis longtemps, le plus médiatique ces derniers temps étant E. Todd. la grand public a pu ainsi découvrir ce que la démographie permet de prédire.
    On peut remarquer que l’essor démographique brusque d’un pays est lié à une augmentation forte du niveau de vie sans que les anciens réflexes sociaux soient adaptés: les pays pauvres, sans système de sécurité sociale et de santé développé – avec mortalité infantile élevée – ont une forte natalité car les parents espèrent que quelques enfants survivront pour s’occuper d’eux quand ils seront vieux et inactifs. Il ya aussi des raisons de volonté de domination politique qui peuvent entrer en jeu: faire des enfants = faire de futurs soldats etc….
    On constate que dès que le niveau de vie augmente, la natalité baisse. la Chine est déjà confrontée à un problème de vieillissement futur qui posera problème, ceci arrrivera plus tard à l’Inde …. Les graphiques sont utiles pour la vulgarisation et la prise de conscience, mais il me semble qu’une représentation dynamique des flux projetés sur le long terme serait aussi instructive et parlante.
    Merci encore. Cordialement

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!