FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

Après avoir injustement été associée au négationnisme l’avocate et militante Emmanuelle Gave, le journal Times of Israel lui présente ses excuses.


Cloués au pilori médiatique sans autre forme de procès, Emmanuelle Gave et son père Charles, ex-futurs colistiers de Nicolas Dupont-Aignan aux Européennes, ont subi une intense campagne de dénigrement. L’objet du scandale ? Une caricature antisémite de propagande bolchévique qui trônait sur le bureau d’Emmanuelle Gave, directrice de l’Institut des libertés, lorsqu’une journaliste de L’Opinion l’y a rencontrée. Si un esprit logique imagine mal ces libéraux hayékiens allergiques au communisme adhérer à ce genre de billevesées, les justiciers médiatiques ont tôt fait de les diaboliser. Ajoutons à cette mauvaise foi une présentation biaisée de la position de Mme Gave sur la loi Gayssot – s’opposer à une loi mémorielle n’a, rappelons-le, rien de négationniste – et une communication quelque peu maladroite sur les réseaux sociaux, et le sort des Gave était scellé. Souverainistes, réacs, cathos, donc forcément racistes, révisionnistes, et plus si affinités. D’autant que l’émission « Quotidien » de Yann Barthès a ajouté son grain de sel en ressuscitant des tweets d’Emmanuelle Gave répétés, amplifiés et déformés.

Il y a quelques jours, son avocat Me Gilles-William Goldnadel a obtenu le rétablissement des faits : il n’y a pas plus de négationnisme, d’antisémitisme ou de xénophobie chez Gave père et fille que de beurre en broche. Pourtant, même en tendant l’oreille, nul n’entend le moindre début d’autocritique chez les antiracistes pavloviens de « Quotidien ». A force de diaboliser tout ce qui plane à droite de Macron, Yann Barthès et ses amis ne sont plus à cela près.

A contrario, Times of Israel a fait amende honorable. Dans un communiqué lapidaire, le journal israélien présente ses excuses à Emmanuelle et Charles Gave qu’il avait hâtivement (et injustement) associé au négationnisme. À la parution de l’article, Le père et la fille avaient mis les points sur les i : « Nous contestons avec la plus grande fermeté les expressions et informations contenues dans un article repris par Times of Israël.  Non seulement nous ne sommes pas « négationnistes » mais plus encore nous considérons la Shoah comme le pire crime commis contre la race humaine. Nous sommes des partisans convaincus de l’Etat d’Israël qui a vu le Peuple juif revenir sur sa terre dans le cadre de la construction d’un Etat-Nation. En conséquence, on peut imaginer combien des accusations aussi injustes, propagées électroniquement, nous ont blessés moralement et causé un préjudice social qui, loin de nous empêcher de penser librement, renforce notre détermination et notre fermeté d’âme. » Depuis, Times of Israel a reconnu leur bonne foi.

Nicolas Dupont-Aignan l’ayant évincée de sa liste à l’éclatement de la polémique, Emmanuel Gave n’aura pas l’occasion de briguer le suffrage des Français aux prochaines élections européennes. Mais son honneur est rétabli.

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

Partager sur

21 Commentaires

  1. Cette clique de fonctionnaires-poltiques-à vie avec leurs supplétifs soldés des médias “progressistes” est vraiment dangereuse car elle s’enferme en réseau dans son idéologie de studio. Que le Times of Israël reconnaisse son erreur est une excellente nouvelle, que l’église catholique ait fait aussi en son temps -un peu tardif- “ses mea culpa”, aussi beaucoup de “non-racistes” attendent de la part de l’islam un premier mot de condamnation définitive de certains passages de haine. Ces crétins du Paf-de l’information en France – pays si républicains avec des incultes à l’écran- sont effectivement une honte trop bien payée et trop défiscalisée. Bravo Madame Gave!

    Répondre
  2. Bonjour, enfin un dénouement heureux pour vous et votre père. Quant à votre “divorce” avec monsieur Dupont-Aignan, l’avenir vous prouvera que ce n’est pas une grosse perte. Montez votre propre mouvement ou parti. On est jamais aussi bien servi que par soi-même. Surtout dans ce monde agité. Cdt.

    Répondre
    • Les analyses économiques et politiques de Charles Gave et d’Emmanuelle GAVE militent vers la sortie de cette construction européenne, de l’Euro ET DE L’Otan pour que la France puisse retrouver sa capacité de décider seul (demos cratos…)

      question à MME GAVE :
      Alors pourquoi avoir rallié le parti de Debout la France qui ne veut pas sortir de cette construction européenne ” à dérive totalitaire” alors que l’UPR avec ses analyses et son programme milite vers le retour de son indépendance avec la sortie de cette construction européenne, de l’Euro et de l’OTAN…

  3. Tout mon soutien à vous et à votre fille dans cette sordide affaire, M. Gave. Pour faire écho à votre magistral article du 15 avril, cette affaire est en réalité d’abord celle des procureurs du Camp du Bien que sont devenus les journalistes, ces serviteurs d’une idéologie totalitaire dont l’occupation favorite est de détruire des vies, de la façon la plus inique qui soit.

    Répondre
    • Comme de bien entendu, il n’y a pas d’affaire Emmanuelle Gave. Elle a été tout simplement la cible d’une campagne de dénigrement. Certaines émissions médiatiques ou articles de presse s’accommodent volontiers avec ce qui est excessif. Sans cela, point de vente, point d’audimat. La moindre faiblesse ou contradiction est mise en avant, puis dénaturée afin de satisfaire l’ivresse médiatique. La politique est forcément cruelle. Elle se drape de multiples vertus pour finir dans la ruelle de la Truanderie qui mène vers la Cour des Miracles. A moins d’être adoubé, ou une personne éprouvée, il ne faut surtout pas s’y aventurer.

    • @ HR : vous remarquerez quand même que les faiblesses, contradictions et excès exploités par les médias ne le sont que quand ils proviennent de gens opposés au courant dit “progressiste”, et jamais quand ils émanent des amis desdits “progressistes”. En d’autres termes, les journalistes-procureurs ont l’indignation accusatoire très sélective.

  4. Bonjour,

    Monsieur GAVE, voyez ceci, l’interview de Juan BRANCO:
    https://www.youtube.com/watch?v=yEtmZKE5jhw

    Normalien, de multiple masters à la Sorbonne Avocat, …
    Il vu de l’intérieur cette élite politico médiatique et a failli être happée par elle.

    Vous savez probablement tout ça mais le voir raconter par un témoin de première main est exceptionnel.

    Cordialement.

    Répondre
  5. Ce qui a choqué bien dre observateurs, ce n’est pas tant sa prise de position contre les lois mémoirielles (c’est une prise de position tout à gait défendable).
    C’est plutot ses propos contre les salariés musulmans qu’elles juge “inemployables”

    Répondre
    • Je ne vois pas le rapport toujours avec le racisme. On peut détester l’islamisme et ne pas être raciste pour autant.

  6. Je n’ai jamais eu de doute sur le fond. Tous les politiques qui gênent subissent un jour ou l’autre des campagnes de dénigrement, fondées ou pas, le but étant d’éliminer.
    Cette affaire est intervenue alors que la liste de NDA montait fortement dans les sondages, et vous en étiez un atout important. Il importe à nos maîtres de couper les ailes aux souverainistes, et maintenant le plus tôt possible tant les peuples deviennent… populistes
    Que ce soit au niveau national, européen ou mondial, les idéologues anti-nations veillent avec leurs valets médiatiques. Combien de temps va-t-on écouter les seconds et laisser les premiers nous détruire?

    Répondre
  7. Bon lundi de Pâques vous !

    Content que maître Goldnadel vous ait défendu. Pour Quotidien, Papacito a raison : confiscation de micro, c’est le minimum.

    Répondre
  8. Bon lundi de Pâques,

    On aimerait trouver aussi la colère face à ces imbéciles heureux. Puisqu’ils, de leur vie, n’auront rien à prouver, ni à offrir.
    On aimerait trouver aussi le dégoût pour ces canailles en mal de popularité.
    Luttons contre ces vipères.

    A tous et toutes du Livre,
    Joyeuses Pâques, et Pessach Sameach!

    Répondre
  9. On ne peut que vous soutenir et se satisfaire de ces excuses. Finalement, le C… de cette histoire risque bien d’être M. NDA. Vous avoir lâché en rase campagne m’a fait fuir, et je ne dois pas être le seul, puisqu’il serait en ce moment sous la barre des 5%. A la trappe donc. La morale reste sauve: il faut se battre pied à pied contre l’ennemi, ne jamais lâcher et aller le poursuivre jusque dans les chiottes, comme dit Poutine.

    Répondre
    • J’ai d’abord pensé la même chose. Puis je me suis dit que l’affaire Fillon avait laissé des traces: quand le système et ses chiens de garde s’attaquent à quelqu’un, ils ne lâchent pas. Ils sont anti-libéraux et anti-chrétiens, NDA doit le savoir. On peut regretter qu’il n’ait pas choisi d’affronter le système…

  10. Si Yann Barthés s’est fait le relais de ces mensonges, il faut le poursuivre en diffamation , le délai est de 3 mois en matiére de délits de presse .
    Quant au personnage NDA il a dépassé son seuil de bassesse morale a pieds joints .

    Répondre
    • Vous faites peut-être allusion à sa récente décision d’écarter M. JF Poisson ? Lequel a répondu, entre autres, “M NDA n’aime pas les chrétiens”. Au vu de la répétition des faits, on peut difficilement lui donner tort.

      Tout électeur sincèrement converti à JC est donc invité à écouter trois fois le chant du coq avant de glisser dans l’urne un bulletin en faveur de ce triste sire.

  11. Cela arrive la veille de Pâques et de Pessach. Lorsque l’on connait la symbolique de ces deux fêtes, si différentes mais assez semblables finalement, pour des raisons évidentes, cela constitue une clin d’oeil amusant et heureux. Times of Israel devait davantage se méfier des media Parisiens, et Madame Gave peut maintenant se consacrer à l’écriture.
    Joyeuses Pâques, et Pessach Sameach!

    Répondre
  12. Ne devriez vous pas demander réparation à quotidien pour le préjudice causé m? Cela permetrait peut être de diffuser plus largement.

    Répondre
  13. L’inquisition est de retour……….

    Répondre
    • Cela sent le cliché sur l’Inquisition…
      C’est dommage car cela mérite d’être connu !

  14. Force est de constater que le mal est fait. Ils peuvent bien s’excuser maintenant ca ne changera rien, le but de certaines personnes a été atteint…

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *