Fillon ou l’espoir du désespoir

image_pdf
Fillon ou l’espoir du désespoir
Nov28

Fillon ou l’espoir du désespoir

Le programme du candidat Fillon est très facile à analyser pour un économiste.Il part d’un constat : le poids de l’Etat Français dans l’économie n’a cessé de monter depuis 1974, ce que nul ne peut nier et ce poids est sans aucun  doute devenu excessif, ce qu’il nous faut discuter maintenant. Depuis 1990 (début de mes données fournies par l’OCDE), le poids de l’Etat est passé de 47% du PIB (là où est l’Allemagne aujourd’hui) à...

En savoir plus
La France est coupée en trois
Oct27

La France est coupée en trois

La France contrairement à ce que l’on nous raconte à longueur de journée, n’est pas divisée entre gauche et droite, mais elle est coupée en trois : 1/ une France qui vit dans la mondialisation, qui accepte l’économie de marché et qui a confiance dans l’avenir. Toutes les enquêtes d’opinion se recoupent pour estimer que cela représente environ un tiers des français.  2/ une France qui vit protégée par l’Etat à l’ombre de statuts...

En savoir plus
Pessimiste ?
Oct10

Pessimiste ?

Mon nouveau livre (Sire, surtout ne faites rien, vous nous avez assez aidés…) vient donc d’être publié chez Jean-Cyrille Godefroy et un certain nombre d’échos me reviennent selon lesquels je serai un individu essentiellement pessimiste. Voila qui est curieux, et à mon avis un peu injuste car je n’ai pas du tout l’impression de souffrir de morosité congénitale. En fait, j’ai la sensation d’être assez gai dans l’ensemble. De plus, comme...

En savoir plus
L’assurance vie est menacée par la remontée des taux et les changements de réglementation
Sep21

L’assurance vie est menacée par la remontée des taux et les changements de réglementation

La remontée des taux commence à angoisser les investisseurs et les gouvernements. Un tiers de l’encours de la dette émise par les gouvernements des pays de l’OCDE se trouve à des taux de rendements négatifs. On ne peut pas vivre longtemps dans des économies où des sociétés comme Henkel ou Sanofi empruntent à un taux négatif, puisque cela revient à demander à l’épargnant de payer pour prêter son argent. Les banques centrales vont donc...

En savoir plus
L’effondrement à venir de la Gauche Classique
Sep19

L’effondrement à venir de la Gauche Classique

L’un de mes thèmes les plus constants a été le suivant : depuis le début de l’ère industrielle, la durée de vie des institutions humaines est d’environ 70 ans (Voir le papier sur Rip Van Winkle).La première génération de l’élite bâtit les structures qui permettent de répondre aux défis de  leur époque, la deuxième les maintient tant bien que mal, tandis que la troisième, en général extrêmement corrompue  ne réussit pas à reformer des...

En savoir plus
Le capitalisme démocratique est menacé
Sep13

Le capitalisme démocratique est menacé

Cela fait quatre ans que la Banque Centrale Européenne multiplie les mesures pour essayer de relancer l’activité avec un programme d’achat de 80Md€ mensuel de dettes publiques et privées, le fameux « quantitative easing ». Aujourd’hui elle se trouve à la tête de 1026Md€ d’obligations. Au début, il s’agissait d’obligations souveraines, puis on est passé aux obligations émises par des sociétés, avant comme au Japon, de procéder à des...

En savoir plus
Le déni français sur son modèle social est pathétique
Juin14

Le déni français sur son modèle social est pathétique

Le débat sur la loi travail est devenu surréaliste en France, avec entre autre, des manifestants non concernés par la loi, qui s’affrontent aux forces de police.On ferait mieux d’expliquer encore et encore, qu’il y a encore 943 branches en France contre une cinquantaine en Allemagne. Ne pas vouloir reconnaître que l’accord d’entreprise est le lieux le plus efficace pour organiser le travail, revient à rester dans le « Centralisme...

En savoir plus
Histoire de Petits Cochons
Mai30

Histoire de Petits Cochons

« Montrez- moi quelles sont les incitations que vous offrez et je vous annoncerai les résultats à venir ». Cette célèbre formule de Charlie Munger, depuis toujours le principal associé de Warren Buffet, est toujours aussi vrai que quand il l’a prononcé pour la première fois il y a bien longtemps déjà. Au risque de passer pour un vieux grognon, ce qui ne serait pas tout à fait exact, étant certes vieux mais pas vraiment grognon, je...

En savoir plus