Fillon ou l’espoir du désespoir

image_pdf
Fillon ou l’espoir du désespoir
Nov28

Fillon ou l’espoir du désespoir

Le programme du candidat Fillon est très facile à analyser pour un économiste.Il part d’un constat : le poids de l’Etat Français dans l’économie n’a cessé de monter depuis 1974, ce que nul ne peut nier et ce poids est sans aucun  doute devenu excessif, ce qu’il nous faut discuter maintenant. Depuis 1990 (début de mes données fournies par l’OCDE), le poids de l’Etat est passé de 47% du PIB (là où est l’Allemagne aujourd’hui) à...

En savoir plus
Réflexions électorales
Nov14

Réflexions électorales

Après la sortie de mon premier livre “ Des Lions menés par des Ânes” j’avais été invité à un débat sur le plateau de LCI. Étaient présents, Pascal Salin, pour qui j’ai le plus profond respect, votre serviteur et l’un des 10 hommes politiques qui aujourd’hui sollicite les suffrages de la droite lors des primaires. A un moment, cet éminent personnage, quelque peu agacé par les conseils que Pascal Salin et moi lui prodiguions, nous...

En savoir plus
La France est coupée en trois
Oct27

La France est coupée en trois

La France contrairement à ce que l’on nous raconte à longueur de journée, n’est pas divisée entre gauche et droite, mais elle est coupée en trois : 1/ une France qui vit dans la mondialisation, qui accepte l’économie de marché et qui a confiance dans l’avenir. Toutes les enquêtes d’opinion se recoupent pour estimer que cela représente environ un tiers des français.  2/ une France qui vit protégée par l’Etat à l’ombre de statuts...

En savoir plus
Le retour à la réalité est remis à une date ultérieure
Sep28

Le retour à la réalité est remis à une date ultérieure

 En France, il est vraiment curieux de constater l’écart entre les propos de François Hollande, les déclarations de ses ministres et la réalité. Le Président de la République est fier de son « bilan compétivité ». La réalité est que l’industrie française ne représente plus que 12% du PIB avec une gamme de produits qui n’est pas supérieure à celle de l’Espagne. A partir de cette constatation Patrick Artus, chef économiste de...

En savoir plus
Lettre d’un ami Anglais sur le Brexit
Sep26

Lettre d’un ami Anglais sur le Brexit

Avant propos : Miles Morland, l’auteur de cette lettre est l’un de mes bons amis dans la City. Personnage extrêmement original, il fut le capitaine de l’équipe d’aviron d’Oxford, patron du Crédit Suisse à Londres pendant un temps, auteur de best sellers en Grande-Bretagne , créateur de la première banque d’affaires spécialisée sur l’Afrique qui fut un immense succès, il vit sur une péniche à Londres et, à la retraite, parcourt le...

En savoir plus
Au boulot!
Sep05

Au boulot!

Revoilà « l’horrible mois de Septembre » qui correspond à la rentrée des classes. Pendant au moins 16 ans, je suis rentré en classe le 14 Septembre qui se trouvait être le jour de mon anniversaire. Ma joie à chaque fois était sans limite. (J’étais un cancre) … Mais je dois dire que me remettre au boulot pour reprendre contact avec mes chers lecteurs de l’IDL m’est plutôt agréable, d’autant plus que dans les 12 mois qui viennent,...

En savoir plus
Réflexions sur la gestion de portefeuille
Juil11

Réflexions sur la gestion de portefeuille

Je crains que l’été ne soit chaud. Pour des raisons que j’ai du mal à comprendre, je suis convaincu depuis bien longtemps que le seul but des marchés financiers est de gâcher mes vacances. Comme je pars en vacances du 14 Juillet à la fin Aout, je crains donc le pire. Mais comme les lecteurs ont du s’en rendre compte, je crains que ce pire ne se produise dans un avenir assez proche tant nous sommes gérés par des apprentis sorciers. Et...

En savoir plus
Ô temps suspends ton vol
Juin13

Ô temps suspends ton vol

Ma liberté individuelle- et celle de tout un chacun- peut s’exercer dans deux domaines.  Le premier, c’est bien sûr l’espace géographique. Le second c’est le temps. Commençons par la géographie. En 1981, lorsque le nouvellement élu Président Mitterrand décida de mettre des ministres communistes au gouvernement alors même qu’il avait une majorité de députés socialistes à l’assemblée, nous prîmes la décision- en famille-...

En savoir plus