FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

« Sans liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ». Cette citation de Beaumarchais qui orne la une du Figaro n’aura jamais été plus d’actualité qu’aujourd’hui.

Car oui, c’est en blâmant les dérives d’un certain islamisme sectaire que 11 hommes et une femme sont tombés hier. Cette liberté de blâmer a pu s’exercer dans notre démocratie car, contrairement à ce que les médias dispensent depuis deux jours, il existe bien une liberté d’expression et une liberté de la presse. Ces hommes sont morts de l’exercer.

Ainsi, au fil de ce que je lis, j’aimerai prendre le temps d’aller au fond de deux contre vérités diffusées sans relâches et qui elles, sont à blâmer.

Tout à d’abord , la soit disant atteinte au droit à la liberté d’expression (sic). Si le 7 janvier est une grave atteinte à la liberté d’expression alors j’imagine que le crash de l’avion sur les tours jumelles du 11 septembre fut pour vous une grave atteinte à la liberté de circulation tant les deux notions ont à peu prés la même logique.

Juridiquement, dans nos désormais vieilles démocraties, il est convenu d’appeler liberté d’expression la possibilité pour des écrits ou des paroles d’être diffusées sans contraintes du pouvoir politique.

Ainsi, quand Alexandre Soljenitsyne fut envoyé au goulag pour avoir critiqué Staline et ses actions miliaires dans des missives privées, vous pouviez alors parler d’atteinte à la liberté d’expression. Une personne physique de Russie, un intellectuel n’avait pas le pouvoir, la possibilité de s’exprimer librement, ipso, la liberté d’expression était entravée.

De même, pour revenir sur l’ affaire Dieudonné, les salles de concert avaient été fermées sur décision du Conseil d’Etat, par le pouvoir politique. Ainsi, nous avions les caractérisations d’une atteinte à la libre expression, dont on peut débattre mais les éléments étaient là : Expression publique d’une idée=contrainte politique.

Revenons au massacre Charlie Hebdo. A ma connaissance, il ne s’agit nullement d’une tentative de notre système politique pour réduire au silence des hommes et du reste, en imaginant que cela le fusse , que voudriez-vous donc comme loi pour répondre à cela ?

« La droit à la liberté d’expression implique que toute personne ayant des griefs contre une ou des publications devra se restreindre de toute atteinte à la K47 dans les locaux de la dite publication» ?

 

Il s’agit là, et je vous demande pardon de devoir écrire des évidences, d’une atteinte physique par des hommes qui ne respectent pas les modes d’expressions ayant cour dans notre démocratie afin de punir ceux qui l’exercent. Parler « d’atteinte à la liberté d’expression » est un total hors sujet et, si je comprends le souci des politiques de grimer la réalité, je suis consternée de constater que beaucoup filent la méthaphore sans même se donner la peine de réfléchir.

Car oui, évidemment, personne ne veut prendre le risque de stigmatiser une partie de la population Française, ce que je comprends aussi parfaitement.Ainsi, vous avez entendu comme moi que « la grande partie des musulmans en France est pacifique » et que » nous ne saurions accepter les amalgames ».

Il y a aujourd’hui 1,2 milliards de musulmans dans le monde et oui, je veux bien croire qu’ils ne seraient pas tous radicalisés, que la majorité seraient constituée de gens pacifiques. Les fondamentalistes sont ainsi estimés à entre 7 et 25 % selon les différents services de renseignements. C’est à dire entre 100 et 180 millions d’individus dédiés à la destruction du monde occidental quand même en passant.

C’est pour cela que nous devons nous soucier des radicaux. Parce ce que ce sont les radicaux qui tuent et force est de constater qu’ils ont assez peu d’humour sur la question.

Si vous regardez dans l’Histoire, la majorité des allemands étaient pacifiques. Ma grand- mère, femme d’officier dans les colonies pendant la guerre me disait toujours :« Mais comment pouviez nous imaginer ces atrocités ;ces officiers allemands étaient si beaux, si éduqués, si cultivés ».

 

Et pourtant, les petits hommes gris prirent le contrôle.

60 millions de morts, 14 millions dans les camps, 6 millions de juifs.

Ou était la majorité pacifique alors ?

 

En Russie, je crois aussi pouvoir dire sans problème que la majorité des russes étaient pacifiques et pourtant, 20 millions de personnes ont été massacrées.

Ou était la majorité pacifique alors ?

 

En Chine, 70 millions de personnes sont aussi tombées sous les exactions communistes.

Ou était la majorité pacifique alors ?

 

 

Le problème n’est pas et n’a jamais été la majorité pacifique mais ce que cette majorité pacifique est prête à faire contre ses trublions. Car, je le répète, nous ne sommes pas face à un problème qu’il incomberait à l’Etat Français de gérer sur le fond.

Il n’est pas de loi, de programmes, de mise en place de numéro vert capables de changer la radicalisation des extrêmes. La question qui va se poser va l’être directement aux communautés religieuses musulmanes : aimez vous suffisamment la démocratie française pour protéger ses valeurs au delà de la fidélité aux vôtres ? Aimez vous suffisamment la France pour rejeter de votre sein ceux qui mettent en péril l’équilibre de tous?

La majorité pacifique doit se souvenir que la résistance est légitime chaque fois qu’un individu se trouve lésé et que ce n’est pas trahir que de confronter le tyran.

 

 

« Nul n’a l’obligation d’extirper tous les maux de la société, mais chacun à le devoir de ne pas y participer »

Henry David Thoreau

Catégories: Auteurs, Lettres Arts

Auteur: Emmanuelle Gave

Emmanuelle Gave est titulaire d'un DEA de Droit des AFFAIRES de PARIS II (Assas), ainsi qu'un LL.M de Duke University. Lauréate du barreau de Paris, elle prête serment en 1996. Elle est Directrice Exécutive de L'Institut des Libertés depuis janvier 2012.

Partager sur

26 Commentaires

  1. Peut-être pourrait-on refaire le coup de la taxation pour les non croyants comme durant l’expansion arabe apres la chute de l’empire romain?

    Taxer les francais sauf les chretiens, et taxer lourdement les musulmans.

    Ducoup mechaniquement le nombre de musulmans diminuerait 😀 Ou alors ils partiraient.

    Bon ca ecornerait un petit peu la liberte de culte c’est vrai. Mais cela avait ete assez efficace pour illuminer la foi des non croyant devant la revelation de l’islam 🙂

    Répondre
  2. « Il s’agit là, et je vous demande pardon de devoir écrire des évidences, d’une atteinte physique par des hommes qui ne respectent pas les modes d’expressions ayant cour dans notre démocratie afin de punir ceux qui l’exercent. Parler « d’atteinte à la liberté d’expression » est un total hors sujet et, si je comprends le souci des politiques de grimer la réalité, je suis consternée de constater que beaucoup filent la méthaphore sans même se donner la peine de réfléchir. »

    Merci pour cette phrase de bon sens ! A l’heure où des centaines de milliers de personne vont inutilement défiler, il est bon de lire vos propos, surtout sur un site libéral. Comme je l’ai dit à mes élèves, du moment que l’on prend une position de nature politique, quelle qu’elle soit, si l’on en décède, on mourra toujours pour la liberté d’expression. C’est une expression valise, creuse et qui noie la réflexion.

    Imaginons Jésus Christ, vu par les manifestants de 2015 :

    « Il est mort pour la liberté d’expression, le droit de se dire Fils de Dieu »

    Quelle pauvreté dans le message…

    Répondre
  3. Vous avez, à mon humble avis, successivement raison et tort.
    D’abord je suis d’accord: pas plus que les assassinats de 4 clients d’hyper cacher, les assassinats de journalistes ne sont une atteinte à quoique ce soit à part la liberté de vivre. Le « je suis charlie » est absurde, il a oublié d’être aussi « je suis cacher »…

    Par contre l’Etat Français est parfaitement en charge de traiter les problèmes de sécurité sur son territoire, et doit s’y employer. Il y a plusieurs aspects.

    L’aspect militaire d’abord: les troupes américaines ont quitté l’Irak avant que Daech s’y installe, ce qui fait le pacifiste Obama l’a tout simplement laissé s’installer sans rien faire.
    La stabilité que donne aux pays arabes les dictateurs vieillissants est une théorie parfaitement invalidée: Khadafi et Assad malgré leur cruauté se sont trouvé face à des rébellions qu’il n’ont pas maitrisé. Hussein avait réussi à s’allier aux tribus qui se sont rebellées contre les américains.

    L’instabilité du monde actuel et le terrorisme en France est donc précisément issu de ces désordres dont nous avons renoncé (provisoirement, mais cela devrait changer) à nous occuper.

    Daech est donc bien la créature de la non intervention. L’intervention américaine en Irak était nécessaire, et n’aurait pas du cesser.

    L’aspect policier ensuite.
    Il reste surprenant (à mes yeux) qu’on puisse visiter un Beghal dans sa résidence surveillée ou qu’on puisse innocemment faire des voyages humanitaires dans la Syrie de Daech. Mais le problème est peut être judiciaire

    L’aspect judiciaire donc.
    Coulibaly fut libéré sans doute prématurément, et je ne vois pas bien pourquoi Beghal est en résidence surveillée et pourquoi on a le droit de le visiter.

    Bref, faut il de nouvelles lois, plus adaptées au moeurs du monde moderne?
    Il faudrait par contre qu’elles ciblent plus les terroristes que les humoristes.

    Répondre
    • Les deux iront de pair. Si, désormais, ces crimes sont traités par nos sociétés comme tels, alors le regard passera aussi vers moins de complaisance.
      Il faut sortir du pseudo régime de tolérance et de solution par le dialogue post 68. Cela ne fonctionne pas. Dont acte.

      On reprend donc, et on redistribue. Et ceux qui ne sont pas contents ont la liberté de sortir, à tout moment.

      Comme le dit Finki « Le politiquement correct est la langue artificielle de gens qui tremblent à l’idée de ce qui pourrait arriver s’ils arrêtaient de se mentir. »

      Répondre
  4. La philosophie a son temps. Après, vient celui du napalm.

    Répondre
  5. Bonjour,

    Aux vus de la situation actuelle je permettrai de dire que 40 ans de politique n’est que le résultat de ce que nous voyons aujourd’hui et que le problème c’est bien la politique, leurs prétentions, leurs égos, leurs démocratie à 3 cestersse.

    Alors commençons par remplacer cela, amenons une nouvelle politique baser sur la véritable communication avant d’anéantir des pays, pour les intérêts de l’argent et nous nous rendrons bien compte que cela fonctionnera !

    Car moi j’y crois

    Répondre
  6. Je vous remercie d’avoir censure mes propos ma chere Emmanuelle. Merci…
    C’est un encouragement à réécrire ceci.

    Je pense que vos écrits, ma Chère Emmanuelle donnent du grain à moudre aux intégristes.
    Il n’y a aucun problème avec l’Islam en France. Une immense majorité des musulmans pratiquent leur culte dans le respect des autres. Et c’est ceux la que nous devrions mettre en avant.
    Nous devrions mettre en avant tout d’abord les jeunes qui n’aspirent qu’à être Français avec un avenir social et économique. Donnons-leur une chance de s’exprimer en faisant fi de leurs origines.

    Prendre l’Islam comme un tout et faire un parallèle avec le nazisme est obscène, ou non plutôt une simple caricature.
    Et cet extrait de You tube émane d’une certaine Amérique pour laquelle le « choc des civilisations est acquis ».
    Et de fait, à force de discours sur le choc des civilisations, celui-ci va avoir lieu.
    Ces propos vous les reprenez mot pour mot.
    Est-ce que pour vous de fait le choc des civilisations est acquis ?
    Doit-on comme le pense certains Américains s’engager dans un conflit préventif contre 300Millions de Musulmans présupposés intégristes, car des services de renseignements l’affirment. Les mêmes services qui prétendaient que Saddam Hussein possédait la bombe je suppose.

    En son temps l’église a envoyé Giordano Bruno sur le buché.
    Il avait le courage de ses opinions. Est-ce que pour autant Copernic était un lâche de n’avoir fait publie son texte majeur qu’après sa mort.

    En son temps l’église a tue des chrétiens victimes de l’obscurantisme du saint office.
    Comme les premières victimes de l’intégrisme Islamique en Irak sont les musulmans que vous allez surement qualifier de lâche de ne pas résister.
    Comme s’ils étaient pour quelque chose quant au chaos qui règne dans un pays qui avant les invasions barbares (parce c’est de cela dont il s’agit) était Laïc.
    Et nos rêves de démocratie à l’occidentale ont amené Daesh. Mais souhaitait on apporter la démocratie ou le chaos…
    Et Daesh enrôle à présent des jeunes Français qui partent faire le jiadh sans que personnes n’en cherche la cause… Et Daesh est plus une secte qu’un nouveau grand kalifa : une secte manipule, avec d’imense moyens, dans un conflit qui n’a rien a voir avec le choc des civilisations, mais avec la resurgence d’une guerre confessionnelle dont nous sommes a l’origine.
    Et nous avons souhaite prendre part a cette guerre confessionnelles. En donnant ainsi a Daesh une envergure de grand Kalifa. Ce que Daesh n’est pas et ne sera jamais.

    Votre obscurantisme est a priori immense ma chere Emmanuelle.
    Mais c’est probablement votre jeune age qui s’exprime.

    L’imense majorite des Musulmans pratiquant sont tolerant et respectueux des autres religions.
    Et l’intégrisme concerne toutes les religions.

    Interrogeons nous sur les racines du mal et sans aucun doute l’intégrisme islamique disparaitra. Et il n’y a pas que l’intégrisme islamique.
    Êtes-vous en capacité de porter cette réflexion.
    Peut être. Je l’espère.

    Ce que je lis également me choque profondément. Il y aurait comme un devoir des Musulmans de France à résister contre l’intégrisme. Et le parallèle est fait avec ceux qui n’ont pas résiste au moment du Nazisme, ceux la sont des lâches…
    Je me garde bien me concernant de porter ce type de jugement et surtout de me poser comme résistant de la première heure il y a 70ans.
    Il y a eu peu de résistants.
    En leur mémoire je ne me permets pas de m’élever à leur niveau de courage et d’abnégation dont peu d’être humain sont de tout temps capable.

    Répondre
    • Le coup « du grain à moudre aux intégristes » est particulièrement intéressant. On pourrait aussi parler de « l’huile sur le feu ».

      En plus de la réponse de la célèbre vidéo sur « la majorité pacifique », citée plus bas, on pourrait rajouter quelques points.

      D’abord au sujet des jeunes en voie d’intégration. Il y a deux cas, suivant qu’on ne les considère comme issu de l’immigration, comme musulmans, ou comme les deux. Il me semble que le débat ne porte pas sur le fait qu’ils soient issus de l’immigration.

      Imaginons que la religion musulmane soit abandonnée par ces populations, comme trop contraignante, trop attachée à des coutumes barbares anciennes, trop liée à des fanatismes abominables en activité aujourd’hui, les deux phénomènes dont vous parlez pourraient être découplés : qu’en pensez vous?

      Car après tout, l’Islam -en tant que religion- peut être critiquée, indépendamment des personnes qui la pratiquent, n’est ce pas ? Même si certains d’entre eux sont des assassins patentés et armés par des puissances militaires organisées en Etat agissant en son nom ?

      Discutons religion si vous le voulez bien. A l’origine il y eut l’établissement dans des zones désertiques d’une alliance entre tribus nomades qui après quelques années de razzias envers le trafic commercial à destination d’une grande ville Arabe, arriva à l’investir, puis à instaurer un Etat sur la base d’un bizarre syncrétisme religieux arabo-judaïque. Le reste est une conquête militaire extraordinaire, basée sur le succès du maintien de la discipline dans une alliance de tribus nomades dont l’efficacité militaire repose sur la fanatique spontanéité de son frustre mode de vie.

      La mise en service de la fameuse discipline (après son admirable transformation en soumission volontaire à la spiritualité de l’adjudant chef) pour instaurer un état autoritaire multinational dans lequel on prit soin de faire en sorte qu’aucune espèce de libéralisme n’y voie jamais le jour, fit le reste. Une belle religion.

      Les références que vous faites à Bruno et Galilée sont plaisantes, car totalement hors de propos, à cette époque (il y 400 ans) comme maintenant, toute espèce de discussion portant sur ces thèmes étant absolument impossible à l’intérieur du monde religieux musulman. Car celui ci en est toujours à ne surtout pas parler (pour ne pas jeter de l’huile sur le feu sans doute) sur des questions comme la création du coran ou le voyage au septième ciel du général en chef de l’armée décrite ci dessus.

      Pour tout dire, on a un religieux borné et autoritaire, complètement investi par des superstitions absurdes, et dont le contenu historique n’a qu’une seule utilité : donner des arguments à des pirates fascistes sans foi ni loi pour terroriser le monde et d’ailleurs surtout le leur.
      Les personnes de culture musulmanes ou qu’elles soient, feraient mieux, saisies d’horreurs par les conséquences funeste de ce culte sectaire et violent, de l’abandonner entièrement et de n’y plus faire référence que comme un vieux souvenir exotique, trace du passé barbare de l’humanité.

      Les religions ne servent à rien sinon à justifier la violence. L’occident, saisi finalement par l’idée que la paix civile et la liberté avait des avantages, a abandonné le christianisme. Le bref intermède des deux religions qui voulurent s’y substituer, le nazisme et le communisme l’a ensuite définitivement vacciné.
      Il faut que les personnes de « culture musulmane » le comprennent et l’intériorisent à leur tour, qui plus en considérant leur propre histoire. On ne parlera donc plus de « musulmans » comme vous sembler le croire ou le penser à tort pour parler de ces personnes, mais d’ « ex-musulmans ».
      Et nous vivrons beaucoup mieux.

      Répondre
  7. Vous n’avez pas résisté à la tentation d’apostropher la communauté religieuse musulmane dans son ensemble, en lui posant votre question valant accusation. Certains n’auront pas vos « scrupules » et iront plus loin, en agressant des mosquées, des cimetières, des gens.

    Répondre
    • Ca a déjà commencé, pour l’instant, pas de victimes …

      Répondre
    • Depuis quand une question vaut elle accusation ou un dessin blasphème?

      C’est vous qui n’avez aucune tolérance; pas moi.

      Répondre
      • Bien sûr que le dessin était blasphématoire, tout comme l’était le film « La dernière tentation du Christ ».
        Mais je revendique mon droit à blasphémer sans le payer de ma vie.

        Répondre
    • Effectivement, on définit ces terroristes comme « musulmans ». Dans ce cas ci, in aurait pu aussi les définir comme « français », ou encore comme « parisiens ». On aurait pu aussi les définir comme « les jeunes ».
      Donc, pour paraphraser ; la question qui va se poser va l’être directement à la communauté des français, des parisiens, des jeunes….

      Ceci dit, dans le cas présent, ils se sont définis eux mêmes comme musulmans. Cela n’engage pas pour ça toute la communauté musulmane. Cela ne les engage qu’eux..

      Le problème de la sécurité est principalement du ressort de l’état. C’est pour cela qu’on paie ces impôts et que la police et la justice existe. Je suis personnellement de voir que tous les représentants de soi disant communautés soutiennent tous l’état dans ses actions. C’est là l’essentiel.

      merci pour le blog extraordinaire qu’est l’institut des libertés.

      Répondre
  8. Fameux Poeme qui explique tres bien le probleme de la majorité pacifique

    Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

    Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,je n’étais pas syndicaliste.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    Répondre
  9. Merci!!!

    Heureux de constater que je ne suis pas le seul considérer qu’il ne s’agit en rien d’une attaque de la liberté d’expression. Depuis bientôt 48h, je commençais à me sentir bien seul à défendre un point si important de la situation!

    Au plaisir de vous lire, mes sincères salutations!

    Jérôme

    Répondre
  10. « Il faut que tu commences par réformer toute l’éducation que tu donnes à tes enfants, que tu réformes chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir »

    En Français, le verbe régulier de base dans le Bescherelle est « Aimer » en arabe, c’est « Daraba » qui veut dire « frapper ».

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/02/1420743805-img20150108195916412.jpg

    Ya du boulot …

    Répondre
  11. Le terrorisme islamiste n’est qu’un aspect de l’islamisme, qui n’est qu’un aspect de l’islam.
    L’islamisme est l’islam politique, il est inhérent à l’islam à cause du Coran et de la Sunna, la biographie officielle de Mahomet – qui commandita plusieurs assassinats pour irrévérence envers l’islam, ce qui légitime le massacre de Charlie Hebdo.
    Le terrorisme islamiste consiste à se battre au service de l’islamisme.
    La plupart des islamistes le récusent, soit qu’ils jugent que les conditions formelles exigées par l’islam pour le recours à la violence ne sont pas clairement réunies, soit, plus probablement, qu’ils jugent que la méthode n’est pas la plus efficace dans le contexte présent.
    Mais tous les islamistes, terroristes ou pas, veulent imposer la charia à l’humanité entière, et la charia interdit de représenter Mahomet et a fortiori d’exprimer envers lui un autre sentiment qu’une admiration et une déférence sans limite.
    Or cette exigence est parfaitement injuste et révoltante si l’on connaît les crimes dont il s’est rendu coupable, et de ce qu’il fut un théocrate brutal (banu qurayza, assassinats, lapidation pour fornication…)

    Répondre
    • Autre aspect fondamental de cette sinistre affaire: La révolution culturelle qu’elle entraîne.
      En effet notre société post-chrétienne est imprégnée de principes chrétiens sans le savoir – ignorance volontaire, souvent, car ceux qui s’accrochent à l’héritage chrétien sont souvent christianophobes, souvent fanatiquement.
      Ainsi de la notion de laïcité, de pouvoir « temporel » ou « séculier » distinct de l’autorité religieuse. Ces notions structurantes découlent de l’innovation chrétienne: Le Christ revendique une autorité absolue sur les sujets qu’il traite, mais absolument aucune sur d’autres sujets vers lesquels le Diable puis les hommes veulent l’entraîner; et il ne contraint jamais, ni ne formule quoi que ce soit qui soit de nature à justifier une contrainte.
      Il en découle que
      – Le pouvoir (l’autorité qui impose l’ordre par la violence) est distinct de l’autorité chrétienne (pas de charia chrétienne possible)
      – Il ne peut se prétendre le représentant du Dieu de Jésus-Christ (pas de théocratie possible)
      – Il ne peut se fonder sur un absolu, c’est pourquoi on le dit séculier ou temporel, c’est-à-dire qu’on attend de lui qu’il soit objectif et factuel

      Avec l’islam, ces concepts sont caducs, et nos contemporains refusent de penser ce bouleversement – sauf évidemment les convertis à l’islam et, peut-être les biculturels.
      En effet le principe de fatwa, inhérent à l’islam, demande aux (et même exige des) imams qu’ils appellent à la violence contre des personnes coupables de fautes non objectives; et cette demande s’adresse non aux forces de l’État, portant uniforme et obéissant à une hiérarchie, mais aux civils; et elle n’est limitée par aucune frontière.

      Autre exemple, le mot « martyr », issu du grec signifiant « témoin », désignait dans la chrétienté un chrétien ayant témoigné de sa foi au prix de la torture et de la mort, dans la non-violence. Pour nos jeunes contemporains, il désigne à peu pr`s le contraire, puisqu’il sert maintenant à traduire le terme islamique chahid, soit un djihadiste tombé djihad – mais d’autant plus respecté qu’il a entraîné plus de pertes humaines chez l’infidèle…

      En conclusion: L’irruption du référentiel musulman dans la pensée occidentale, à la faveur d’évènements tels que l’attentat de hier ou ceux du 11-septembre, va bouleverser notre culture, d’autant plus facilement qu’elle a été déracinée de force par le socialisme.
      Nos institution vont donc devenir musulmanes – je crois que c’est ce que Houellebecq nous prédit, après Chateaubriand, Charles de Foucauld ou André Malraux.

      Répondre
      • Pour l’instant, ça reste plutôt maçonnique que musulman, le jour où vous apercevez un musulman à l’assemblée, au Sénat, dans les préfectures, à la Cour des Comptes, à la Banque de France, dans les Mairies …

        Répondre
        • Le changement culturel n’est pas une question de personnes.
          Les individus ne sont pas déterminées culturellement par leur arbre généalogique.
          Ils ne sont pas imperméables aux autres cultures.
          Un jeune gaulois d’aujourd’hui, quand vous lui parlez de martyr, comprend « un djihadiste mort au djihad », alors que ses parents comprenaient « un chrétien qui a accepté de mourir en témoignage de sa foi, dans la non-violence ».
          De même, la distinction entre pouvoir temporel et autorité spirituelle sera effacée, ou radicalement changée.
          Ces changements ne se produiront plus dans le peuple que dans les zélites, ce qui explique que le peuple les perçoit et s’en inquiète davantage.
          Les institutions changeront pour s’adapter à ces changements culturels. Elles sont toujours le reflet d’une culture, elles n’en sont pas la source.

        • Domination culturo-lingustique qui entraînerait des institutions islamiques, les musulmans donnent le ton de la pensée en France, c’est bien connu …

  12. Et si tu veux savoir comment ne plus enfanter de tels monstres, je vais te le dire. C’est simple et très difficile à la fois. Il faut que tu commences par réformer toute l’éducation que tu donnes à tes enfants, que tu réformes chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir. Que tu les réformes pour les diriger selon des principes universels (même si tu n’es pas le seul à les transgresser ou à persister dans leur ignorance) : la liberté de conscience, la démocratie, la tolérance et le droit de cité pour toute la diversité des visions du monde et des croyances, l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes de toute tutelle masculine, la réflexion et la culture critique du religieux dans les universités, la littérature, les médias. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux plus faire moins que tout cela ! Tu ne peux plus faire moins que ta révolution spirituelle la plus complète ! C’est le seul moyen pour toi de ne plus enfanter de tels monstres, et si tu ne le fais pas tu seras bientôt dévasté par leur puissance de destruction. Quand tu auras mené à bien cette tâche colossale – au lieu de te réfugier encore et toujours dans la mauvaise foi et l’aveuglement volontaire, alors plus aucun monstre abject ne pourra plus venir te voler ton visage.

    Cher monde musulman… Je ne suis qu’un philosophe, et comme d’habitude certains diront que le philosophe est un hérétique. Je ne cherche pourtant qu’à faire resplendir à nouveau la lumière – c’est le nom que tu m’as donné qui me le commande, Abdennour, « Serviteur de la Lumière ».

    Je n’aurais pas été si sévère dans cette lettre si je ne croyais pas en toi. Comme on dit en français: «Qui aime bien châtie bien». Et au contraire tous ceux qui aujourd’hui ne sont pas assez sévères avec toi – qui te trouvent toujours des excuses, qui veulent faire de toi une victime, ou qui ne voient pas ta responsabilité dans ce qui t’arrive – tous ceux-là en réalité ne te rendent pas service ! Je crois en toi, je crois en ta contribution à faire demain de notre planète un univers à la fois plus humain et plus spirituel ! Salâm, que la paix soit sur toi.

    Citation Abdennour Bidar
    Philosophe spécialiste des évolutions contemporaines de l’islam et des théories de la sécularisation et post-sécularisation

    http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *