FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Les événements se suivent et semblent tous aller dans la même direction : le monde Anglo-Saxon en général et les Etats-Unis en particulier sont en train de larguer les voiles et de s’éloigner de l’Europe. Le premier signe fût le Brexit, salué comme une libération par celui qui fut ensuite élu à la Présidence des Etats-Unis. Le deuxième signe fût bien sur l’élection de monsieur Trump à la Présidence des Etats-Unis. Et le troisième signe, nous venons de l’avoir, c’est le voyage  de monsieur Trump en Europe, marqué par les habituelles incartades verbales du Président US renforcées par sa décision de sortir du Traité de Paris une fois rentré à la maison.

On ne pouvait pas signifier de manière plus nette un divorce. Qu’a donc dit le Président Américain de si peu diplomatique?

Pour répondre, il me faut traduire dans un langage compréhensible ce qu’a exprimé monsieur Trump. ( Je parle le Trumpien couramment). En fait, il a dit deux choses que tout le monde sait, mais dont il est malséant de parler en public.

La première, c’était que le temps des passagers clandestins était fini.

Depuis cinquante ans, l’armée US protège l’Europe par l’intermédiaire de l’Otan.  Les USA  consacrent entre 4 % et 5 % de leur PIB par an à la défense, ce qui a permis à toute une série de pays et en particulier à l’Allemagne de…. cesser d’avoir une défense.

Lors de son voyage qui s’est terminé au G7 et comme les USA ont des problèmes de fin de mois, Trump a présenté à madame Merkel la note que les USA payent pour l’Allemagne, ce qui a horrifié cette pauvre dame. Comment peut-on avoir de si mauvaises manières? Parler d’argent entre amis, quelle horreur! Et à la fille d’un Pasteur! Pouah !

La réalité est pourtant toute simple : d’une façon ou d’une autre, la facture  militaire/ordre public va grimper de façon considérable dans les années qui viennent pour le « vieux » continent.

Et donc, soit les USA continuent de payer et présentent la facture à la fin de chaque mois, ce qui s’apparente au paiement d’un tribut du féodal à son suzerain, soit l’Europe se défend toute seule. On reconnait là l’horrible pragmatisme du businessman demeuré qu’est monsieur Trump. Et pourtant…Un peu plus haut j’ai utilisé le terme « vieux « tout a fait sciemment. En effet, pour se défendre tout seul, il faut commencer par rebâtir une armée.  Comment rebâtir une armée quand il n’y a plus que des vieux dans un pays, les taux de fécondité par femme dans un certain nombre de pays européens et non des moindres tels l’Italie, l’Espagne, ou l’Allemagne étant inferieurs à 1. 5 enfants par femme depuis de lustres ?…

Certes, on voit bien que la grande idée de monsieur Macron est d’offrir l’armée française à l’Allemagne en remplacement de l’armée américaine puisque nous, nous avons des jeunes, l’Allemagne payant les soldes des militaires français et la France fournissant les hommes… Tel est bien entendu l’accord que l’on va nous annoncer comme une avancee prodigieuse de l’Europe.

Mais créer une armée faite de soldats français payés par les allemands est ce que cela constitue une armée «Européenne» ou simplement un retour du STO? En 1942, la France fournissait des travailleurs tandis que les allemands entaient  soldats. Aujourd’hui, nous fournissons les soldats  pendant que les allemands travaillent. Et quel soldat français va mourir pour défendre la patrie allemande ?

Qui plus est, est-il bien sûr qu’armer et former certains de ces « jeunes» français soit une bonne idée ? Monsieur Macron devrait lire la chute de l’Empire Romain de Gibbons …

Depuis les années cinquante et la CED, tout le monde s’est cassé la figure sur la notion de défense européenne. Abandonner  le dernier symbole de la souveraineté nationale, l’armée, quand plus de la moitié de la population a voté contre les abandons de souveraineté à chaque élection Présidentielle et à chaque referendum serait…osé. Mais comme le disait Audiard …

La deuxième idée que pousse monsieur Trump est toute aussi simple et toute aussi grosse de conséquences.

Les USA ne se sentent plus tenus de respecter des traités qui ne lient pas mais dont les résultats sont désastreux pour eux.

Je m’explique, en prenant deux exemples.

Commençons par la balance commerciale allemande dont tout le monde admet qu’elle est exagérément excédentaire (le plus important solde positif au monde en termes absolus). Ce à quoi les autorités allemandes rétorquent qu’elles n’y peuvent rien puisque les nations européennes ont décidé de se donner une monnaie commune. Fort bien, sur cette volonté, les Etats-Unis n’ont rien à dire. Mais il se trouve que le résultat ultime de cette expérience monétaire est qu’elle permet à l’Allemagne de bénéficier d’un taux de change très sous évalué, ce qui nuit à l’équilibre du commerce entre les USA et l’Allemagne et à la croissance mondiale dans son ensemble.

Monsieur Trump ne porte pas de jugement sur l’Euro (en fait, si, il a dit plus d’une fois que c’était un désastre) mais constate la subvention de fait dont bénéficient les producteurs allemands, et du coup se réserve le droit de prendre des mesures protectionnistes contre l’Allemagne, et seulement contre l’Allemagne.

Il y a là une certaine logique, chacun en conviendra. Que les Français acceptent que leur industrie soit détruite par les Allemands, voila qui ne regarde que les électeurs français, attachés à l’euro comme un pendu l’est à sa corde.

Que l’industrie américaine en souffre et voila une toute autre affaire…  Les Allemands disent : nous n’y pouvons rien, ce à quoi monsieur Trump répond : c’est bien embêtant, mais moi j’y peux quelque chose et donc je vais faire quelque chose, comme mettre des droits de douane sur les voitures allemandes pour compenser les imbécillités d’un système dont je ne suis pas responsable mais qui me nuit beaucoup.

Continuons avec le Traité de Paris, signé par monsieur Obama et non ratifié par le Congrès (ce qui était anti constitutionnel).

Il stipulait que les USA devaient réduire leurs émissions carbones de 25 %  au cours des années qui viennent. Encore une fois, fort bien, mais le seul problème était que rien n’était demandé ni à la Chine, ni à la Russie, ni à l’Inde ni à bien d’autres avant le milieu des années trente. En fait, il s’agissait ni plus ni moins que de sanctions prononcées contre les USA au motif qu’étant les plus riches, ils avaient donc beaucoup pollué dans le passé  et devaient donc se sacrifier pour le bien du reste de l’Humanité (avec un grand H).

Et du coup, monsieur Trump dénonce un Traité qui n’avait pour but que de réduire la compétitivité des Etats-Unis en les forçant à prendre quasiment seuls des mesures bridant leur économie, ce qui bien sur avait été approuvé avec enthousiasme  par la terre entière.

Et cette sortie du traité déclenche une fureur noire chez mes Oints du Seigneur et autres  hommes de Davos puisque cette décision réaffirme la primauté de la Souveraineté Nationale sur le Droit International et jette le doute sur le sérieux scientifique de la nouvelle religion qui devait forcer tous les élus nationaux à s’incliner devant les prêtres du nouveau dogme consacrant la primauté de Gaia sur chaque individu. (A ce propos, il est troublant de voir le Pape soutenir ce qui est objectivement une hérésie).

En fait, tout cela met en lumière de façon éclatante quelque chose dont je parle depuis longtemps : nous avons au niveau mondial un conflit latent entre ceux que j’ai appelé dans une chronique précédente les hommes des arbres et de l’autre les hommes des bateaux.

Comme je l’avais expliqué il y a quelques temps, en Polynésie tout le monde sait qu’il y a deux sortes d’hommes : ceux des arbres, qui vivent heureux dans leur ile en s’occupant de leurs arbres  et ceux des bateaux qui coupent les arbres pour en faire des pirogues et aller voir si l’ile d’à coté n’est pas plus verdoyante.

Et quasiment toutes les élections un peu partout depuis un certain temps se passent entre d’un coté les représentants des hommes des arbres (partisans de la souveraineté nationale) et de l’autre les représentants des hommes des bateaux( partisans de la prééminence du Droit International).

En Chine, en Inde, aux Philippines en  Pologne, en Hongrie,  en Grande-Bretagne, aux USA, pour l’instant les hommes des arbres  gagnent… Par contre en Hollande, en France les hommes des bateaux l’ont emporté. L’Allemagne va certainement voter cet automne pour les hommes des bateaux. Restent pour l’Europe l’Italie et l’Autriche qui pourraient voter dès cet automne, c’est-à-dire six mois plus tôt que prévu.

Le rêve premier des hommes des bateaux fut de construire un « Etat Europe ». Une fois contents des résultats, ils se mirent à pousser l’idée d’un « Etat Monde », avec par exemple le Traité de Paris. Devant le recul général de l’idée de globalisation, ils sont tous en train de revenir à toute allure à l’idée qu’il faut d’abord réussir en Europe où ils contrôlent encore le système politique. Il est donc quasiment certain que nous allons avoir une tentative très puissante d’accélérer l’intégration européenne dans les trimestres qui viennent.

Mais chacun voit fort bien qu’il s’agit là d’une distinction absolument essentielle : ou l’on est des arbres ou l’on est des bateaux et cette ligne de fracture traverse l’Europe et chaque pays en Europe de part en part. Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais aux gens des arbres.

Et  donc s’opposent partout DEUX conceptions du monde et ces deux conceptions sont complètement antinomiques.

Nous sommes en plein milieu d’une crise non pas de civilisation mais de compréhension entre deux parties des mêmes nations qui n’ont plus aucun langage commun. Et à ce point du raisonnement, je dois avouer l’incapacité conceptuelle dont je souffre à imaginer comment ce conflit va être résolu.

Si les systèmes électoraux ne servent qu’à entériner le triomphe d’une partie de la population sur l’autre et si la volonté de vivre ensemble et la mémoire commune ont disparu, alors je ne vois pas très bien ce qui nous attend.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

63 Commentaires

  1. L’Euro retrouve ses plus hauts historiques face au Sterling et encore si on franchit les 1.20 par rapport au dollar, il risque d’il y avoir achat massif d’€ pour solder les positions short.

    0 complexe à avoir sur les Anglo-Saxons, l’€ se porte comme un charme.

    Répondre
  2. Il se peut qu’il s’éloigne de l’Europe, mais de la Terre polluée,il en est très proche et il s’y enfonce.

    Répondre
  3. Les Tories ont perdu leur majorité absolue au Parlement … chapeau … Les Anglo-Saxons se tirent une balle dans le pied pendant que l’Europe voit le bout du tunnel …

    Répondre
    • Les tories avaient une courte majorité 330 sièges sur 650, ils perdent 13 sièges et ils vont s’allier avec les unionistes irlandais (10 sièges) qui sont encore plus conservateurs et eurosceptiques pour former un gouvernement majoritaire.

      Ce que vois l’UE ce n’est pas la lumière au bout du tunnel mais les phares du train.

  4. Bonjour Charles.
    Je ne pense pas que Trump puisse raisonner en terme de primauté du droit, qu’il soit interne ou externe d’ailleurs; il n’y a qu’à voir la façon dont il se fait retoquer par la justice pour s’en convaincre. Non, c’est tout simplement la défense de certains intérêts, de certains lobbies dont celui du charbon; en somme une parfaite illustration de la façon dont certains Etats et administrations tentent de contrarier la destruction créatrice.

    Répondre
    • Cela fait belle lurette que la justice n’a plus rien à voir avec le droit mais avec la loi et que les principes constitutionnels sont bafoués aux USA, ça remonte à la guerre de sécession ou le gouvernement fédéral s’est assis sur le droit des états de l’union, et dont la victoire lui a permis d’asseoir définitivement son pouvoir.

      Le charbon contrairement aux idées reçues est une énergie d’avenir comme toutes les énergies fossiles et sa consommation au niveau mondial depuis sa découverte n’a jamais cessé de croitre.

      Les énergies fossiles sont toutes déjà lourdement taxés aux USA et malgré cela, elles restent rentables pour le consommateurs et le gouvernement en arrêtant d’entraver encore plus leur utilisation aux profits d’énergies non rentables largement subventionnées, on ne contrarie pas la destruction créatrice mais la création destructrice.

    • Etre « retoqué » par des juges politises qui rendent jugement en dépit des lois et des faits, c’est un signe pour vous?!!!!!

      Je sais que c’est difficile, mais essayez de prendre quelques infos en dehors de BFMacron…

      Quand a être « retoqué », Obama l’a été de nombreuses fois (pour cause lui!) et ça ne vous dérangeait pas trop a l’époque je pense…

    • Retoqué par des juges politisés qui au final sont simplement renvoyés à leurs chères études par la cour suprême qui a notamment sur le décret migratoire, validé la position de Trump par…
      9 voix contre 0
      Soit une belle victoire par KO face aux juges gauchistes.

  5. Monsieur Gave,

    Je réponds à votre question qui était « Comment rebâtir une armée quand il n’y a plus que des vieux dans un pays, les taux de fécondité par femme dans un certain nombre de pays européens et non des moindres tels l’Italie, l’Espagne, ou l’Allemagne étant inférieurs à 1,5 enfants par femme depuis des lustres ?… »

    Eh bien! Cette armée existe déjà! Elle se nomme « EI ». Et plusieurs volontaires s’« enrôlent » instantanément avec une ferveur toute religieuse en signant de leur sang – et de celui de nombreux « innocents » – le contrat leur garantissant le paradis à la fin de leurs jours – et l’Enfer pour les autres – et les vierges* qui viennent avec…

    Et je me délecte de cette remarque : « Que les Français acceptent que leur industrie soit détruite par les Allemands, voila qui ne regarde que les électeurs français, attachés à l’euro comme un pendu l’est à sa corde. »

    Ah! Les Boches! Toujours les Boches! Vous, en France, vous avez une relation consanguine avec l’Allemagne. Comme celle entre Sacher-Masoch et Sade! Entre l’esclave et le Bourreau…

    Qui a attaché les Français pour qu’ils y tiennent tant, à cette corde (L’Euro)? Souvenons-nous de « La Ballade des pendus » de Villon. Ils sont « attachés » à l’Euro (et qui bat monnaie n’a pas à battre le fer, ce n’est pas à un « vieux** » « lion » comme vous que je l’apprendrai) comme fut votre illustre poète à son sort. Ne sont-ils pas liés à l’Euro jusqu’à ce qu’un Robin des Bois des Temps modernes les en libère? Ce sauveur n’aurait d’ailleurs pas besoin de la « Tête à Papineau » pour ce faire. Une tête bien « poudrée » ferait tout aussi bien l’affaire…

    Je termine sur cette remarque : « Il est donc quasiment certain que nous allons avoir une “tentative” très puissante d’accélérer l’intégration européenne dans les trimestres qui viennent. »

    Qui dit tentative dit succès ou… échec! En forçant la note, « vos » brillants Oints du Seigneur (Dieu que le Diable approuverait cette dernière appellation dite « contrôlée »!) risquent bien de faire basculer le mastodonte (URSE) dans l’abîme…

    * Avec les techniques génétiques modernes que nous connaissons, je me méfierais de cette virginité toujours « fraîche » comparable à celles proposées dans les bordels.

    ** N’étant plus très jeune moi-même, je propose que nous formions une division militaire que l’on pourrait nommer « La brigade gérontologique ». Qu’en pensez-vous? Il ne faut pas vendre la peau de l’ours (le vieux) avant de l’avoir tué (en référence aux propos de ce Cher et Inénarrable Jacques Attali).

    Répondre
  6. Un article intéressant paru il y a quelques temps (dans le FT de mémoire, par un universitaire de Princeton je crois) évoquait l’erreur un peu bas-du-front de ne considérer les « dépenses de sécurité » de l’OTAN que sous l’angle militaire.
    En l’occurrence, la sécurité s’entend aussi de manière préventive, et les dépenses diplomatiques et associées des Etats européens, ajoutées aux budgets militaires, dépassent de loin les 2% du GDP.
    Dont acte.
    Une bonne opération pour la France et l’Europe, serait de déclarer aux US « merci (sincère) pour votre réassurance stratégique en Europe, et désormais nous prendrons nous-mêmes en charge la dissuasion nucléaire européenne ».
    En tant que seule nation nucléaire en Europe, la France pourrait y jouer un rôle majeur, et redorer son blason, en remplaçant les armements nucléaires US présents en Belgique, Italie, Allemagne, Pays-Bas, par une dissuasion stratégique repensée, et plus moderne que les B61 américaines …

    Répondre
    • Hier j’ai répondu sur ce sujet et je me permets juste de coller un des alinéas cités:
      début de citation:
      « Mais il y a des faits et les faits, dit-on, sont têtus:
      – les forces Allemandes + françaises ne pèsent pas lourd face à la Russie, et je ne parle pas de la Chine ni des USA, à moins d’un Bonaparte nouveau aussi (M. Macron?); on le verra en Ukraine assez rapidement;
      – les Allemands sont (devenus) allergiques au nucléaire même au nucléaire civil; je connais d’anciens officiers (généraux et aujourd’hui en 2ème section) qui pensaient déjà il y a 20 ans que les Allemands allaient nous payer notre force de dissuasion mise au service de l’Europe! »
      fin de citation;
      je ne sais ce que pense et comprend réellement le FT (Financial Time?) de la force de dissuasion britannique, qui elle aussi est « brexitéé », sauf avis contraire, et dont, il faut le rappeler, le bouton est codétenu par les Américains mais une chose est sure, ce n’est pas demain la veille qu’on aura une force européenne de défense, y compris nucléaire.

    • Très bon exemple de cet Européanisme béât des Eurolatres. « on va faire ci, on va faire ça… Attendez, vous allez voir… »

      Mais la réalité ce sont des pays qui refusent de s’équiper pour se défendre (2% du PIB c’est a peine un minimum) et qui vont faire de grands discours tout en continuant les politiques désastreuses comme l’Euro…

      Quand aux « dépenses diplomatiques », je ne peux que rire en pensant a l’effet qu’aura l’envoi d’Ambassadeurs chez DAECH (je ne suis pas volontaire!)

  7. Excellent article. Et si Trump met en place des mesures protectionnistes contre l’Allemagne, cela pourra-t-il accélérer la fin de l’Euro ? Si oui, le protectionnisme aurait du bon, finalement…

    Répondre
  8. Bonjour

    Parmi le peuple des arbres il y a un sous- groupe, qu’on peut appeler le sous – groupe des « coupeurs analphabètes ruraux » : c’est un peuple des arbres , mais qui passe son temps à couper des arbres pour se chauffer ou pour accumuler un gros tas de bois devant sa chaumière (thésaurisation du pauvre), plutôt que de faire du business : principaux exemples, le peuple roumain, et le peuple paysan français…

    Répondre
    • Vu de ma branche, je ne vous suis pas dans votre appréciation de la paysannerie.
      Pourquoi analphabète, vous vous prenez pour Macron ?

    • « le peuple roumain »
      Vous pouvez développer, s’il vous plaît? Merci d’avance.

    • L’expression « analphabètes ruraux » n’est pas de moi mais de Charlier ( ex président de GE Europe et ex président de DMC, n°1 du textile français, qui a fini vendu par appartements). Je la reprends à mon compte, vivant à la campagne depuis 15 ans, et ayant constaté l’état de délabrement mental, et la paresse congénitale, de la majeure partie de la population rurale française; entre autres, la coupe du bois est la GRANDE affaire de nos campagnes … Au lieu d’entreprendre, d’innover, de se projeter dans l’avenir …

    • Et vous avez vécu également 15 ans en Roumanie, ou vous avez simplement lu un article dans GEO? Car parler de l’économie la plus active d’Europe comme étant le fait d’un peuple d' »analphabètes ruraux », ça la fout un peu mal pour les autres, ne croyez-vous pas?

    • PatyDoc …Paresse congénitale…
      Vous vous foutez du monde où vous êtes de ces gens des villes qui débarquent à la campagne en exigeant la mort du coq, l’éloignement du troupeau de vaches et la suppression de la cloche de l’église.
      Avez-vous seulement compris ce qu’est le travail manuel, que la dureté de la tâche nécessite un rythme posé et non une excitation permanente pendu à son portable, sa tablette, son écran, snapchat et autres billevesées ?
      Dites moi ne seriez-vous pas l’hologramme de Ferrand et de son « il n’y a pas en Bretagne de gens capables de lire et d’écrire correctement,et d’utiliser internet » ?
      Mais je suppute plutôt qu’avec une telle approche, vous n’arrivez pas à pénétrer ce milieu qui vous a deviné rien qu’en vous observant, vous savez le bon sens paysan, et trouvez ici une occasion de déverser votre stupide incompréhension fondée sur un sentiment de supériorité aussi crétin que superfétatoire, bref digne d’un membre du sous-groupe des « je n’ai qu’un neurone et je m’en vante » !

    • En ce qui concerne la Roumanie, j’ai en effet travaillé avec les Roumains … Il y a quelques années … Un vaste sujet….
      Mais j’en ai retiré un bon mot, de mon partenaire roumain, à l’époque: on s’était fait arrêter par la police, qui réclamait une amende payable en liquide, sans raison valable bien sûr ; le partenaire me dit : « la Police ? Une sale race, dans tous les pays du monde  » …

    • @Patydoc
      Imbu de vous même, effectivement. Vous n’avez pas travaillé avec LES Roumains, mais avec DES Roumains.
      Tout en sachant que les meilleurs ont émigré vers de l’herbe plus verte, il reste que la Roumanie a la meilleure croissance d’Europe, au moins depuis la crise. Mais il ne faut surtout pas se poser la question « pourquoi? » Restez donc avec vos certitudes, elles vous tiennent visiblement très chaud.
      Par ailleurs, le président Roumain est le premier de l’Europe de l’Est à visiter Trump à Washington, entre autres pour le rassurer (s’il y avait encore besoin) de la fiabilité de la Roumanie comme partenaire stratégique dans ce coin du globe. Du coup, le monde « anglo-saxon » est présent même dans la francophonie (car Bucarest a accueilli, il n’y a pas si longtemps, un Congrès de la Francophonie, eh oui…). Tandis que la France a été le seul pays de l’UE, avec les Pays-Bas, à refuser l’entrée de la Roumanie en Schengen, malgré un dossier technique impeccable.
      Et on se demande encore pourquoi la France perd de l’influence sur le plan international…

    • à couper des arbres pour se chauffer alors qu’il pourrait investir dans des panneaux solaires pas cher, a credit 0%,amortissables en 5ans ou investir dans des actifs financiers qui sont pas cher avec encore une fois 0% de risque vu le bilan des banques centrales…

      mais on leur fera comprendre a ces anes,a grand coups de bannissement du cash et taux d’interets negatifs et si c’est pas suffisant encore,on augmentera les credits et l’armement de la police et de la gendarmerie,on prolongera l’etat d’urgence des fois que les retraites francais n’apprecient pas l’augmentation de la csg…

    • PATYDOC: Bravo pour la fermeture d’esprit et l’insulte généralisée.

      On appelle cela du préjudice chez vous les gauchistes je pense…

  9. Les Chinois n’accepteront jamais un Etat mondial qui ne soit pas dirigé pour et par la Chine. L’establishment n’acceptera jamais que les asiatiques veulent leur indépendance. Ils sont en train de réarmer l’Europe, en plus de l’US Army, Merkel doit faire accepter aux allemands de payer la note, pour tenter de reprendre le contrôle sur la Chine. La Corée du nord est-elle vraiment un danger alors que ses missiles n’arrivent même pas à faire 500km ?

    Répondre
  10. Bonjour, concernant votre article, au niveau juridique, un terme que j’ai entendu est « l’accord » de Paris.
    En effet, ce n’est pas un traité, ce qui permet au président US (et probablement à d’autres) de ne pas avoir besoin de le faire ratifier par le Congrès.
    Du coup, il est très facile de sortir d’un « accord », du moment que l’on n’est plus d’accord.
    Par ailleurs, la lecture d’un livre de Michael Crichton (State of Fear) m’a fait doucement rire sur la catastrophe climatique annoncée par tous les médias.

    Répondre
  11. Bonsoir Monsieur
    Nous allons tout droit vers une dictature et pas seulement en Europe. Angleterre et USA compris probablement.
    On ne peut continuer d’avoir un vieillissement non financable pour tous , une hyperconsommation obligatoire et des réglementations qui étouffent les bénéfices des entreprises. L’équation ne marche pas et comme l’homme n’est pas original….Il va falloir enlever de la liberté aux gens.

    Répondre
    • Une dictature menée par vous j’imagine…

      L’Europe se meurt de dirigisme et vous en voulez plus…

      Bravo… 🙁

  12. En fait, si j’ai bien compris la situation, les deux visions qui s’opposent en Europe et en Occident sont :
    – Le monde comme collection de nations (les « populistes »)
    – Le monde comme collection d’individus (les hommes de Davos et leurs séides)

    J’ai bon ?

    Répondre
    • C’est l’idée. Il y a au moins une question à se poser au sujet d’un éventuel gouvernement mondial : que faire si celui-ci glisse vers la dictature ? S’opposer ? S’exiler ? C’est, à mon humble avis, un trop grand risque pour les libertés individuelles…

    • S’exiler suite à l’arrivée du gouvernement mondial? Vous croyez que c’est l’idée derrière les projets de colonisation sur Mars?
      En tout cas, ça sent pas très bon, tout ça…

  13. Vous savez quoi, M. Gave ? La situation va conduire les allemands à réinstaurer le mark et laisser l’euro à ceux qui y tiennent tant… Je gage que cela sera accéléré par la chute de madame Merkel, aux prochaines élections.

    Répondre
  14. « La puissante tentative d’intégration européenne » ne peut que réussir puisque de toutes façons, les instances dirigeantes de l’Europe sont hors de portée des électeurs, c’est à dire hors du champ démocratique.

    Répondre
  15. Quel exemple vous faites!
    Un article même en ce jour férié…!
    grand Merci.

    Répondre
  16. Ce texte est magnifique.

    En revanche, pour ma part; je considere toujours les hommes des pirogues comme des explorateurs, et non comme des apatrides. Fair enough.

    Vous évoquez l’Inde…

    Entièrement d’accord sur le fait d’un accroissement de l’intégration européenne (la panacée!).

    Et vous posez une authentique question: le vivre-ensemble entre deux conceptions du monde différentes. Question fondamentale s’il en est.

    Pour ceux dont la conception est au pouvoir, ils se sentent bien – tout va bien pour eux.

    Pour ceux qui sont minoritaires (?), qui subissent, dont la philosophie n’est pas au pouvoir, et qui se rendent comptent qu’ils sont des dhimmis, alors se pose un dilemme, un choix cornélien (et sans deux ex machina).
    – Ma terre, mes ancetres, mon identité, mes racines ont une importance.
    – Cependant, la philosophie actuellement au pouvoir est intolérante et oppressante. Ainsi, si la tendance se poursuit, alors notre descendance n’a pas d’avenir.

    Chaque individu a un point d’acceptation d’oppression de l’environnement, point à partir du cette personne va se mettre à bouger parce que ce n’est plus possible.

    Les premiers partirent, partent et partiront. Car ils sont seuls. Personne ne partage ce qu »ils ressentent. Leur entourage ne les comprend pas. Ils sont ceux qui ont le point d’acceptation le plus sensible.

    Aussi, certains ne sont pas sensibles aux memes intolérances de la philosophie dominante. Dans le cas présent, la philosophie au pouvoir a produit des Rastignacs apatrides, déracinés et sans identité, et qui quittent donc sans état d’ame la terre qui les a vus naitre afin d’écouter leur instinct naturel (beeehhhhh) – et bien sur sans aucune reconnaissance pour ceux qui les ont favorisés. Ils ne sont pas le sujet (mais une preuve supplémentaire de la betise de la classe dirigeante…).

    Le sujet sont les Jeanne d’Arc. Ceux qui ont une identité et des racines. Ceux qui sont oppressés culturellement, philosophiquement, identitairement. À regrets. is chercheront une nouvelle terre où ils ne seront jamais chez eux, mais où leur descendance aura un avenir. Où leur identité aura le droit d’etre. Car le choix est entre mourir et vivre. On fait le choix de ce qui nous parait le moins pire.
    En outre, cette terre des racines ne disparaitra pas. Meme si elle est quittée à contre-coeur, elle continuera à exister, meme si elle sera habitée par une autre population.

    Donc, en plus, les terres anglo-saxonnes vont accueillir à la fois les Rastignacs et les Jeanne-d’Arc. Car, quoiqu’on en dise, pour un Jeanne d’Arc, il est quand meme plus compliqué d’aller en Russie, en Pologne, en Hongrie, en Roumanie (et en Serbie?), que d’aller au Canada (voire en Amérique du Sud pour ceux qui parlent espagnol ou portugais).

    La pression augmentant, le mécontement des Jeanne d’Arc augmente également. Un possible effet, yet to be seen, serait que ceux-ci s’organisent. Si, sur la terre de France, il peut y avoir des terres où la loi d’Allah règne, il n’y a pas de raison qu’il n’y ait pas de terre où la loi des Jeanne d’Arc règne. Se regrouper et s’organiser. Comme ce fut décrit par Tocqueville, se regrouper et s’organiser est une caractéristique américaine, et non française. Le networking n’est pas français. Les français se disputent entre eux afin de déterminer le vrai et le beau. Et ils sont individuels dans leur démarche. Un français n’est pas un commerçant. C’est un intellectuel et un artiste. Alors, si la survenance de ce regroupement et organisation me parait souhaitable et désirable, elle me parait improbable.
    D’autant plus que le français fut habitué pendant des siècles à courber l’échine devant le dieu État, et donc a appris à subir toutes les vexations et caprices de ce dernier – d’où la grande résilience et acceptance du peuple français pour toutes les aberrations de celui-ci.
    Toutes ces caractéristiques font aussi que les français s’intègrent toujours très bien partout où ils vont. Et ces caractéristiques font le rayonnement de l’identité française. Et aussi le fait que on trouve les français dans les départements R&D et dans les banques (les administrations en général).
    Ainsi, dès la première génération, le français s’est intégré à la population locale. Dans le livre « Why I am not a Muslim », l’auteur y décrit son désamour pour son école coranique, au contraire de l’école française où il fut ensuite où il décrit sa maitresse comme étant une deuxième maman. N’y a-t-il pas une plus grande fierté d’etre français? Les français et la France ont rendu le monde meilleur. C’est indéniable, quoi qu’en dise le guignol qui nous sert de président.

    Bref.

    Je crois que les dhimmis qui resteront seront convertis. Que l’organisation d’une FFI ne se fera pas. Que la majorité des dhimmis qui partiront s’assimileront. Et donc que l’organisation d’une FFL est improbable. (Donc à nous de transmettre à notre descendance ces valeurs, cette identité, cette fierté.) De meme, la dislocation du territoire me parait improbable (comme l’independance de la Corse.) Ainsi, les territoires redeviendront homogènes.

    La philosophie dirigeante étant activement intolérante, l’homogénéité me parait la seule issue possible.

    Au contraire, une dislocation du UK avec une Écosse indépendante qui rejoindrait l’URSS d’Europe me parait probable.
    Idem avec la Catalogne mais qui resterait en dehors de l’Europe.

    Quid des grecs? Vont-ils se révolter?
    Quid des italiens?
    Quid des espagnols?
    Quid des portugais?
    Quand est-ce que ces pays se révolteront contre la dictature de l’URSS d’Europe? Le feront-ils?

    Idem pour les pays de l’Est qui ne vont pas accepter cette nouvelle URSS sans réagir. Ils vont probablement créer une Europe de l’Est qui leur est propre (le Visegrad).
    La solution est peut-etre là – trois europes:
    – l’Europe de l’Est (Pologne, Hongrie, etc.)
    – l’Europe du Nord (Allemagne, Batavie, Danemark,etc.)
    – l’Europe du Sud (France, Grèce, Italie, Espagne, Portugal)

    Qui sait?

    Répondre
  17. Une chose est certaine, l’Europe de l’Euro va très mal finir et il vaut mieux mettre les voiles, s’en tenir loin et en sortir ses actifs non liquides rapidement.

    J’ai encore de nombreux amis qui sont « pro-européens » et avec lesquels toute forme de discussion est impossible. J’ai renoncé depuis longtemps à tenter de les convaincre. Après tout, ils ont le droit à leurs croyances et leurs dogmes, dès lors qu’ils sont prêts à en assumer les conséquences.
    Moi, je suis parti habiter chez les anglo-saxons avec mes actifs sous le bras.

    Il y a tout de même une chose dont la logique m’échappe, c’est que le cours de l’Euro continue de tenir, et même augmente, face au Dollar US.
    Bizarre, vous avez dit bizarre ?

    Répondre
  18. Monsieur Gave
    Il y a tout de même une petite hypocrisie vis à vis de l Allemagne .Le moins que l on puisse dire comme pour le Japon ,c est qu on ne l ait pas beaucoup encouragée à se remilitariser.Comme pour la fabrication d avions ou de centrales nucléaires,on ne reconstruit pas avec des générations peace and love,une Armée même avec 10% du pib.Je pense aussi que vous êtes optimiste sur notre Armée française avec manque de matériel,diminution d effectifs,moral en berne …( par exemple un seul hélico de combat sur quatre est opérationnel)
    Enfin et surtout,en admettant qu une Armée puisse être crédible….quels dangers est elle capable d affronter?les méchants soviétiques ?la perfide albion?les missiles nord coréens ?
    Une Armée pour quel Danger?

    Répondre
  19. L’euro est la conséquence directe de la décision unilatérale de Nixon en 1971…lointaine certes mais assurément directe…quant à l’OTAN, qui paye commande…si les européens payent ils voudront commander et cela aura des conséquences sur l’industrie d’armement…

    Répondre
    • Ce qui peut aussi se traduire par  » qui contrôle la monnaie commande « .

  20. merci pour ce tres bon article.
    je rajouterai en lien avec cette idee d’etendre le parapluie nucleaire francais a l’union europeenne en echange d’espece sonnantes et trebuchantes que certains y verraient un moyen d’eloigner le bouton nucleaire des mains d’un president francais qui pourrait etre (trop) pro-musulman (voir carrement musulman) dans les annees a venir.

    Répondre
  21. « Que l’industrie américaine en souffre et voila une toute autre affaire… Les Allemands disent : nous n’y pouvons rien, ce à quoi monsieur Trump répond : c’est bien embêtant, mais moi j’y peux quelque chose et donc je vais faire quelque chose, comme mettre des droits de douane sur les voitures allemandes pour compenser les imbécillités d’un système dont je ne suis pas responsable mais qui me nuit beaucoup. »

    Sauf que les voitures allemandes à destination des USA sont fabriquées aux USA, la plus grosse usine BMW est d’ailleurs aux USA …

    « Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais aux gens des arbres. »

    Les Polonais sont les plus « europhiles » étant donné que ce sont eux qui bénéficient le plus de l’UE. Au passage, c’est aussi eux qui feront le plus les frais du Brexit.

    Répondre
    • « Sauf que les voitures allemandes à destination des USA sont fabriquées aux USA, la plus grosse usine BMW est d’ailleurs aux USA … »

      Non ..seuls les SUV BMW sont fabriques aux USA.. et par le passe la Z4.
      Pareil pour Mercedes plus la Class-C.. tout le reste vient d’Allemagne.

  22. « Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais aux gens des arbres. »

    …et n’obéiront jamais aux gens des bateaux. »

    C’est mieux!

    Bel esprit d’ensemble! Merci Monsieur Charles Gave!

    Un beau bonjour du Québec!

    Répondre
    • Je viens de faire la même remarque a M. GAVE !
      QUEBEC bien le bonjour cher voisin.

    • J’espère Achille que tes réserves de bonnes bouteilles sont terminées! Le temps des Tribulations est proche! Ça dégénèrera bientôt! Du point de vue des oligarques du nouvel ordre mondial ce sera une catastrophe! Mais en réalité ce sera la fameuse Parousie des dieux, le retour de la Lumière et le Choc de l’Humanité devant la Vérité enfin Révélée aux yeux de tous!

      Les temps maintenant très proche seront extraordinaires! En fait, ils sont déjà là!

      Aux plaisirs!

  23. Le modèle politique suisse me semble toujours de bon aloi, quant il faut réunir des personnes de cultures très variées.

    Tout problème pouvant être résolu localement doit absolument être traité localement.

    Les hommes des arbres sont ainsi contents de pouvoir vivre leur culture.
    Les hommes des bateaux (toujours une minorité, même si puissante) peuvent s’occuper des sujets qu’ils jugent « nobles ».

    C’est en fait de la responsabilité des hommes des bateaux de repousser les problèmes vers le bas.
    Le problème de nos « élites » politiques est qu’ils ont tellement besoin de reconnaissance, qu’ils prennent à leur charge tout problème passant à leur portée (sans compter le fait qu’ils obtiennent ainsi de plus gros budgets sur lesquels ils peuvent ponctionner leur royales « royalties ».)

    Quelle conjonction évènement/personnalité pour que cela change???

    Répondre
  24. La phrase suivante se devine … il faudrait la remettre sur ses pattes :
    « Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais aux gens des arbres. »

    Répondre
  25. Excellente analyse comme d’habitude.

    J’ai juste un petit caveat à propos de la défense et de son cout. Il est tout à fait normal que les Européens contribuent au cout de leur défense et ce en fonction de ce qui a été signé. Ce qu’il ne font pas pour le moment.

    En revanche, je renvoie les lecteurs vers le discours de Eisenhower dont beaucoup de gens ont entendu parler mais dont peut l’on vu:
    https://www.youtube.com/watch?v=8y06NSBBRtY&t=5s

    Il mettait en garde et avec raison contre le complexe military-Industriel auquel if faut ajouter aujourd’hui le financier.

    Ces centaines de milliards de dollars annuels si ca ne sont des trilliards achétent énormément d’influence et de décisions.

    Malheureusement, l’Amerique actuelle n’a plus les « Wise Men » du temps d’Einsenhower, mais des Baby boomers, draft dodgers (Bil Clinton, George W Bush, Donald Trump) complément irresponsables et dangereux ce qui fait un mélange toxique.

    Ca n’est pas beaucoup mieux ailleurs, arbres ou bateaux, ce qui rend l’environnement actuel instable.

    Répondre
    • Trump, ainsi que 90% de son administration, conchient eisenhower à 100%, pour beaucoup de raisons

      😉

  26. Analyse lucide qui fait s’évaporer tout espoir d’un mieux.

    Répondre
  27. cher monsieur
    en disant que vous ne savez pas comment cela peut finir : alors referons nous a CLAUSEWITZ qui nous apprend que la guerre est la continuation de la politique pour résoudre une situation bloquée…
    sinon ALEXANDRE a bien trouvé la façon de dénouer un nœud indénouable : en le tranchant…
    nos dernières élections sont un modèle du genre façon  » on ne veut pas vivre ensemble car on veut d’imposer notre façon de vivre aux autres… »: 4 forces qui se partagent les votes et 30 % qui ne vote pas…
    cela va secouer vite un peu partout en EUROPE entre les gens des arbres et des bateaux…
    je serai attentif a vos prochaines analyses…

    Répondre
    • J’apprécie assez ce rappel au noeud gordien. Je ne peux pas m’empêcher de penser que ce sera la solution anglaise au Brexit, quand nos amis anglais en auront assez des prétentions de Bruxelles à vouloir les sanctionner d’avoir choisi le large. Et ça marchera très bien. Et ça fera école: comme le Pape, Bruxelles n’a ni division, ni souveraineté réelle. Et on renverra MM Junker, Tusk et consorts à l’anonymat dont ils n’auraient jamais dû sortir.

    • Le « Alexandre nouveau » est arrivé, c’est M. Macron!
      Mais je crains que Charles Gave n’ait raison et que M. Macron ne deale avec Mme Merkel l’emploi de nos forces armées contre un « tribut qui peut prendre plusieurs formes:
      – un déficit budgétaire au-dessus de ce qu’il est admis par Bruxelles (3%);
      – des compensations financières telles celles demandées par M. Trump (dixit Charles Gave et je pense qu’il a raison car vue la réaction fort peu diplomatique de Mme Merkel à l’encontre de ce même Trump);
      Ancien officier, je suis très frappé par le nombre de sorties (Mali, centre de surveillance d’Ethel, visite de blessés de guerre à l’hôpital – ce que M. Hollande n’a quasiment jamais fait – et je ne parle même pas de sa remontée des Champs en jeep lors de son intronisation et qui a fait tant fantasmé beaucoup de Français qui y ont vu enfin un « chef »);
      Mais il y a des faits et les faits, dit-on, sont têtus:
      – les forces Allemandes + françaises ne pèsent pas lourd face à la Russie, et je ne parle pas de la Chine ni des USA, à moins d’un Bonaparte nouveau aussi (M. Macron?); on le verra en Ukraine assez rapidement;
      – les Allemands sont (devenus) allergiques au nucléaire même au nucléaire civil; je connais d’anciens officiers (généraux et aujourd’hui en 2ème section) qui pensaient déjà il y a 20 ans que les Allemands allaient nous payer notre force de dissuasion mise au service de l’Europe!
      Avant de faire l’Europe de la défense, comme on a fait l’Europe de la diplomatie, vous savez qu’a a un ministre européen pour cela (la première était en plus une Anglaise!), il se passera encore un peu de temps et beaucoup de parlottes!

  28. et bien nous allons assister à la dislocation des nations, but de la construction européhaine et à la dislocation de toutes les nations en entités régionales.

    Répondre
  29. En quoi le pape est il en train de faire une hérésie ?

    Répondre
    • Ce pape (l’est-il vraiment?) ne peut déifier la Création (Gaïa).
      En outre, les mouvements écologiques actuels sont d’essence marxiste et anti-humaniste car beaucoup pensent que l’homme est un parasite de Gaïa, la terre-mère et déesse.

    • « l’est-il vraiment?

      oui! il est arrivé de manière peu catholique. 😉

  30. « Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais QU’aux gens des arbres »

    Répondre
  31. Qataxit, des divorces comme s’il en pleuvait (pour qatar ou pour cata -strophe)

    Il me souvient d’un article sur 0hedge à propos des divorces.

    1/ Dans les banques, les conjoints demandent le divorce avant la crise, les compensations étant calculées selon N-1.
    Et, si les labradors détectent le cancer, les conjoints semblent avoir un sens inné pour détecter les glissades en bourse.

    2/Chez les « pauvres » qui ne peuvent se permettre un second logement alors les divorces sont reportés

    La France, l’Allemagne et la Turquie par exemple (accès refusé aux allemands à la base d’Incirlik) semblent appartenir à la seconde catégorie. Nous avons élu la mauvaise personne, qui ne pourra que faire dans le double down au lieu de, non pas forcément de demander le divorce, mais de chercher à relancer la fougue franco allemande rationnellement.

    Selon moi, trump brexit Dutertre c’est le UN
    (« selon moi », une précaution vis à vis de nolife)

    notes:
    +3 mai 2017 – Le fonds souverain du Qatar a porté à 16,69% ses droits de vote chez Lagardère à la faveur de l’attribution de droits de vote doubles
    +deutsche bank
    +etc…

    Si tout va très vite et à vau-l’eau, encore bravo pour votre anticipation sur le japon (=? un safe haven).

    Répondre
  32. « Les Polonais, les Hongrois, sont des arbres et non pas des bateaux, et n’obéiront jamais aux gens des arbres. » Une coquille sûrement devrait être « aux gens des bateaux ».

    Vous n’avez fait qu’une allusion indirecte à cette grande idée de Bruxelles qui a fait bondir l’euro d’une figure, l’idée de titriser les dettes des États de la zone euro!

    Répondre
  33. En relisant cette image des hommes des arbres ou des bateaux, je me sens partagé. Economiquement j’ai toujours été un homme des bateaux, mais politiquement et culturellement, je me sens homme des bateaux. J’aimerais comprendre ce que cela signifie. J’ai voté contre la constitution européenne en 2006 parce qu’elle était trop compliquée, trop étatique. J’étais derrière la candidature de Trump parce que je trouvais Clinton trop femme d’appareil sans compétence propre.
    J’aspire à cette coupure entre les anglo-saxons et l’Europe dont vous parlez, parce que je pense que cela accélèrera la fin du supra-nationalime en Europe.
    Mais je crains le nationalisme.

    Répondre
    • Il n’y a pas de risque de ‘nationalisme’. Un groupe dit d’extrême droite comme génération identitaire est composé de Français, d’Italiens, d’Autrichiens. Même très à droite, il y a très peu de gens qui ne voit que par la nation au niveau culturel, on en est au moment de la conscience de civilisation, qu’on pourrait appeler occidentalisme. Niveau éco c’est complètement différent, tout le monde a conscience qu’une gouvernance mondiale est par essence totalitaire, qui personnellement me fait toujours penser à dr Folamour. L’UE n’étant que que le prototype de la gouvernance mondiale, c’est la chose qui doit disparaître.

  34. Lumineux, … comme d’habitude !

    Répondre

Répondre à Fleche Bombe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *