FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

En Europe, la croissance du PIB sera de 2% au premier trimestre 2017 et de 2,5% au deuxième. L’amélioration de la conjoncture mondiale est significative avec une croissance de l’ordre de 3,5% contre moins de 3% début 2016.

Il existe encore un potentiel de hausse des actions en Europe. Les perspectives économiques sont bonnes et le risque politique a reculé même si les problèmes demeurent en Italie car le problème des banques n’est toujours pas résolu et surtout en Grèce où il n’y a pas eu d’accord sur l’allègement de la dette. Dans les autres zones géographiques nous privilégions le Japon.

 

La France fait son retour sur l’échiquier diplomatique

 

En France, la deuxième estimation de la croissance du premier trimestre a même été revue en hausse par l’INSEE. Le fort recul statistique du chômage en avril ne sauve pas pour autant le très mauvais bilan de Hollande dans ce domaine. La France est toujours la championne mondiale des charges sociales.

 

La réduction des charges des entreprises prévue dans le programme d’Emmanuel Macron sera mise en place après les élections législatives. Elle aura pour objectif d’améliorer la compétitivité des entreprises.  Cela profitera en priorité aux entreprises dont le CICE représente plus de 5% du résultat net . Parmi ces entreprises on peut citer : Visiativ, Sogeclair, Korian, MND, Synergie, Assystem, Akka, Sopra Steria, STEF, Maisons France Confort.

Cela ne résoudra pas tous les problèmes de compétitivité,  car il ne faut pas oublier que la France compte encore cinq fois moins de robots industriels que l’Allemagne et même deux fois moins que l’Italie. Ce  n’est pas uniquement à cause de la déficience des  politiques que les entreprises n’ont pas assez investi…

 

Emmanuel Macron a  remis la France sur la carte diplomatique. Elle parle aux Etats Unis, elle est de retour en Europe. Il semble que les électeurs donneront une majorité au nouveau président pour faire avancer les réformes dont la France a tant besoin. Les candidats d’EnMarche sont crédités dans les sondages d’une large majorité à l’assemblée nationale (de 310 à 330 députés contre 140 à 160 pour LR/UDI). Cela devrait être rendu possible par l’attitude du parti « Les Républicains » qui sous la conduite de François Baroin a revu en baisse les objectifs du programme Fillon qui avaient été très largement retenus lors des primaires de la droite. Il ne faut jamais oublier que la France a une dette importante détenue à plus de 60% par des investisseurs étrangers et qu’ elle est de plus libellée en Euro, monnaie que la France ne contrôle pas…

 

L’équation géostratégique de l’Allemagne a changé

 

L’Allemagne est toujours portée par un environnement favorable. L’indice IFO qui synthétise bien le degré d’activité de l’économie allemande est à un plus haut historique. Cela renforce bien sûr la position d’Angela Merkel qui dans la perspective des prochaines élections est en train de creuser l’écart avec le SPD de Martin Schulz. Il est important de constater que le Brexit avec la Grande Bretagne qui quitte l’Union Européenne et la politique incertaine de Donald Trump en matière d’échanges commerciaux oblige l’Allemagne à se recentrer sur l’Europe. Heureusement, ce revirement se produit au moment où elle retrouve en France un interlocuteur sérieux disposé à faire avancer l’Europe qui devra apporter des preuves concrètes de l’ assainissement des finances publiques de son pays.

 

Secteurs et thèmes attractifs au Japon

 

Il faut lire le papier de Charles Gave de cette semaine  (http://institutdeslibertes.org/a-propos-de-lepargne-de-liberte/) qui recommande chaudement les principales raisons de s’intéresser au Japon. Pour tous ceux qui souhaitent augmenter l’exposition de leur portefeuille au Japon voici plusieurs idées de secteurs et de thèmes d’investissement :

 

Parmi les secteurs attractifs figure également celui de la défense. Il va profiter de la très forte augmentation du budget de la défense. Les principales sociétés concernées sont : Mitsubishi Heavy Industries (chasseurs, missiles, bateaux de guerre, tanks…), NEC (missiles anti char et lanceurs), Mitsubishi Electric (radars pur le chasseur F-2), Kawasaki Heavy Industries (sous marins, avions, hélicoptères, engins spatiaux, simulateurs), Toshiba( missiles avec un partenariat avec  Raytheon aux Etats Unis), Fujitsu (vision de nuit), Fuji Heavy Industries (hélicoptères, nouveau bombardier furtif  Shinshin), IHI Corporation (moteurs , rockets anti tank, véhicule de déminage)

 

Le secteur des sous traitants dans l’automobile comprend de nombreuses sociétés qui sont souvent parmi les cinq premiers mondiaux  de leur spécialité comme NSK(roulement à billes), Toyota Boshoku (n° 1 au japon et n° 4 mondial pour les intérieurs d’automobile),G-Tekt Corporation (fabricant de pièces de chassis) ,F.C.C

( fabricant d’embrayages dépendant de Honda qui possède 20% de son capital et représente entre 60 et 70% dde son chiffre d’affaires)

 

Parmi les thèmes d’investissement intéressants figure celui du vieillissement. Les principales sociétés japonaises sont : Temp Holding(travail temporaire pour seniors), Sogho Security Services (leader du marché de la sécurité des biens et des personnes) ,  Fuji Soft (Robot qui assiste les personnes âgées).

 

Le thème de la médecine régénérative qui permet de traiter les affections de la cornée, du cœur, à partir de la réimplantation de cellules dans l’organisme (Pluripotent Stem Cells iPS) est aussi très porteur avec : Fujifilm (iPS pour lutter contre la maladie  d’Alzheimer, JCR Pharmaceuticals ( transplantation de moelle épinière ), Japan Tissue Engineering (culture de cartilage), Kose (régénération de la peau), Nikon (cellule du foie et de rétine produits avec iPS), Nipro (production d’ iPS), ReproCELL (license pour produire des iPS), Retina Institute Japan, Taiyo Nippon Sanso> (cartilages à partir de cellules souches), Terumo> (culture de cellules pour éviter une tyransplantation cardiaque)

 

Le thème des jeux olympiques de 2020 est aussi pour de nombreux investisseurs encore attractif : Taisei (constructeur de stades), ainsi que tous les constructeurs d’infrastructures comme Chiyoda Corporation, JGC Corporation, Kajima Corporation, Obayashi Corporation ,  Shimizu Corporation , Taiheiyo Cement .  Parmi les sociétés spécialisées on peut retenir East Japan Railway, Xebio> (boutiques de golf), Sohgo Security Services (sécurité du village olympique)

 

Enfin pour tous ceux qui ne souhaitent pas se compliquer la vie, ils peuvent acheter soit la sicav Comgest Japan (FR0000281495), soit le fonds Parvest Equity Japan Small Cap (LU0102000758), soit tout simplement les trackers Lyxor Japan Topix (FR0010245514) ou Lyxor UCITS ETF PEA Japan Topix (FR0011871102)

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

Partager sur

6 Commentaires

  1.  » L’Allemagne est toujours portée par un environnement favorable.  »

    Voila qui est nouveau et très étonnant (!). L’Allemagne s’est toujours montrée si totalement désintéressée et dévouée envers ses partenaires (1870, 1914, 1939), si solidaire – comme on dit – que je suis très interloqué qu’elle tire un avantage de l’U.E.

    Deutschland Über Alles!

    Arbeit macht frei !

    Répondre
  2.  » Ce n’est pas uniquement à cause de la déficience des politiques que les entreprises n’ont pas assez investi…  »

    Ah bon ? Je croyais que pour investir les entreprises ne devaient pas être saignées à blanc par les politiques …

    Répondre
  3. Bonjour,

    Je suis avec intérêt les interventions de CG et des différents intervenants de ce site.

    C’est bien beau de nous conseiller d’investir ailleurs pour mettre aux frais nos économies mais si je suis vos conseils, le fisc ne va-t-il pas s’intéresser aux « profits » si je ne les déclare pas ? Je suis novice en la matière.

    Répondre
    • euh, si, vous devez déclarer les plus values mobiliéres en France.

    • aïe!! je crois qu’une réunion à l’IDL serait la bienvenue pour poursuivre la discussion.
      Après une bonne année de lecture de vos articles et de vision des vidéos, je souhaite m’engager auprès de vous.
      Y a t-il une permanence à l’institut ou bien doit-on prendre rdv pour se rencontrer ? Bien à vous.

  4. MERCI A VOUS ET CHARLES GAVE,
    car comme vous vous en doutez nous sommes aujourd’hui dans une
    situation de survie économique (profession libérale face à l’URSSSAF, le RSI, le TP, etc…) et dans l’ignorance de comment faire pour sécuriser le peu qu’il nous reste…!
    Encore merci.

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *