image_pdfimage_print

L’Europe a baissé selon le l’indice Stoxx 600 de 3,8% cette semaine avec la moins mauvaise performance réalisée par l’Italie (-1,2%). La hausse de l’Euro au plus haut depuis fin 2011, à 1,39 contre dollar rajoute encore de la pression sur Mario Draghi, le président de la BCE . La France ne peut supporter un Euro aussi fort.  Pour ne prendre qu’un exemple dans le domaine de l’aéronautique, le coût d’un Airbus est devenu environ 12% plus cher que celui d’un Boeing. On est donc  vraiment entré dans une guerre des changes qui peut entrainer beaucoup de volatilité sur les marchés. Cette situation très préoccupante pour les exportateurs européens, reflète le fait que beaucoup de capitaux continuent de quitter les marchés émergents pour trouver refuge en Europe. Plusieurs pays, sauf la France,  font de réels efforts pour essayer de remettre leurs finances en ordre et retrouver le chemin de la croissance pour créer des emplois.

 

L’Italie vient d’annoncer 10md€ de mesures d’allègements fiscaux pour les ménages et les sociétés. Il s’agit pour elle de relancer la croissance qui a nettement décroché de la moyenne de la zone Euro.  Si les mesures annoncées par Matteo Renzi le nouveau Premier Ministre sont adoptées, l’Italie pourrait entrer dans ce que François-Xavier Chauchat de GaveKal désigne par le « keynésianisme thatchérien ».

 

L’Espagne est aussi prête à baisser les impôts des ménages et des sociétés. Le gouvernement du Premier Ministre Mariano Rojoy proposera une vaste réforme fiscale en juin.

 

L’Irlande est arrivée à lever de l’argent sur les marchés malgré un PIB en régression de 0,3% en 2013. Le tassement de l’activité s’explique en grande partie par la fin de l’exclusivité de nombreux brevets détenus par les laboratoires pharmaceutiques implantés en Irlande.

 

En  France,  la seule nouvelle est que notre pays a été mis sous « surveillance renforcée » par Bruxelles. Il manque pour 2013, 15 Md€ de recettes fiscales par rapport aux prévisions du gouvernement. Une fois de plus la théorie d’Arthur Laffer selon laquelle « trop d’impôt tue l’impôt » se trouve vérifiée. Au lieu de s’atteler courageusement à trouver les 50md€ d’économies de dépenses publiques qui ont été annoncées les dirigeants politiques de gauche comme de droite ont l’air totalement incapables de débattre des vrais problèmes. Ils  ne sont concernés que par leur propre réélection. Toute la scène médiatique est occupée par  les dix juges d’instruction lancés comme par hasard contre Nicolas Sarkozy en pleine campagne électorale…

La seule bonne nouvelle dans ce paysage consternant, c’est que le secteur privé de l’économie française a recommencé, pour la première fois depuis deux ans à recréer des emplois au quatrième trimestre 2013. Le rebond est néanmoins fragile car il est tiré par l’interim.

 

En Russie le marché est devenu le moins cher de tous les marchés émergents. Le rouble a perdu 3% de sa valeur par rapport au dollar depuis le 28 février dernier. Les menaces de sanction des Etats Unis et de l’Europe ont peu de chances d’être efficaces dans la mesure où les intérêts allemands sont trop forts, 35% du gaz allemand provient de Russie. Le pays a été obligé de renoncer à une émission obligataire. La croissance a été revue en baisse à 1% pour 2014. Selon les calculs effectués par Goldman Sachs, les sorties de capitaux du marché russe atteindraient déjà 45 à 50Md$ contre 28 Md$ en 2013. Compte tenu du niveau des exportations de l’Allemagne en Russie (36Md€), les mesures de sanction des élites politico médiatiques de Bruxelles, Berlin, Washington, Londres et Paris seront inefficaces.  On peut donc imaginer que le marché russe ne devrait pas beaucoup baisser. Il ne reste plus qu’à attendre  maintenant qu’Arnaud Montebourg demande que les pistes de Courchevel et le port de Saint Tropez soient interdits d’accès aux oligarques russes !

 

 

Aux Etats Unis, le marché se paye désormais 15,4x les estimations de bénéfices des douze prochains mois alors que la moyenne des dix dernières années ressort à 13,8x. A ce niveau toute déception sur le niveau des résultats sera sanctionnée.  En revanche si l’on assiste comme le pense Jim Paulsen stratégiste de Wells Capital à une accélération de la croissance américaine au quatrième trimestre le marché américain peut encore monter.

 

Dans les marchés émergents les valeurs liées à la consommation sont en baisse…

logiquement l’affaiblissement économique actuel devrait faire baisser le pétrole autour de 80$. C’est très exactement ce dont Vladimir Poutine ne veut pas.

Les pays les plus vulnérables à une baisse de croissance de la Chine sont selon Craig Botham stratégiste marchés émergents chez Schroders, le Chili, la Colombie, la Russie, l’Afrique du Sud et le Pérou.

En Chine, les grands groupes sont depuis des années identifiés comme l’un des principaux points de blocage du pays. Progressivement les rentes traditionnelles commencent à être remises en cause par une nouvelle génération d’entrepreneurs. Dans cette optique Pékin semble décidé à laisser des acteurs marginaux faire faillite.

En Inde les élections pourraient débloquer la situation sur le plan politique avec la victoire de Narendra Modi le leader de l’opposition. Cette perspective a fait remonter la Roupie qui à 60,85 contre dollar se retrouve au plus haut depuis sept mois.

 

Le nucléaire offre de bonnes perspectives

 

La consommation dans les marchés émergents a particulièrement souffert depuis le début de l’année en Russie (-26,6%), en Turquie (-12,3%) et au Brésil (-6,4%). En revanche on enregistre une progression en Indonésie (+14,2%) et en Afrique du Sud (+ 5,4%)

 

Les télécommunications en France ont été au cœur de l’actualité avec la mise en Vente par Vivendi de SFR. Une fois de plus Arnaud Montebourg Ministre du Redressement Productif s’est particulièrement distingué  en annonçant une décision du Conseil de Surveillance de Vivendi avant qu’il se réunisse !

 

Le secteur des logiciels n’est décidément pas un grand domaine de compétence de l’administration française. Après l’abandon de « Louvois » le logiciel de paiement des militaires au Ministère de la Défense, de « Chorus » le système de comptabilité publique, du « Dossier Médical Personnalisé » de la sécurité sociale, c’est au tour du « Superlogiciel de paie des fonctionnaires » d’être arrêté ! L’objectif était de supprimer 3000 postes dédiés à la paie dans les ministères et 800 au Trésor Public. Dans une entreprise privée les responsables d’une telle accumulation d’échecs seraient remerciés ….

 

Dans le nucléaire l’Allemagne est en train de payer très cher son arrêt du nucléaire. La transition énergétique devrait coûter plus cher que la réunification allemande. Pour le moment la transition énergétique allemande c’est plus de charbon et plus d’émissions de CO2. Circonstance aggravante, les prix de l’électricité pour les industriels électro-intensifs en France sont 20% plus cher que les prix consentis aux industriels allemands.

Heureusement, malgré Fukushima, 72 réacteurs sont en chantier dans le monde.

 

 

La chute des cours du cuivre et du minerai de fer fait souffler un vent de panique

 

Le cuivre est à son plus bas depuis quatre ans avec des stocks qui sont au plus haut.

Le minerai de fer baisse. Le cours est désormais proche des 100$ au plus bas depuis octobre 2012. Les stocks chinois ont atteint les 105MT en fin de semaine dernière.

 

L’or en revanche retrouve de l’éclat. Les bruits de botte russes du côté de l’Ukraine ont accru l’aversion au risque. L’once d’or se retrouve à 1388$ soit son niveau le plus élevé depuis six mois. Il est en hausse de 12% depuis le début de l’année après une baisse de 28% en 2013. En février pour la première fois depuis plus d’un an les flux sur les ETF adossés à l’or sont redevenus positifs.

 

Les cours du blé et du maïs ont respectivement monté de 19% et 25% depuis le début de l’année. Cette hausse est alimentée par la crise ukrainienne car le pays est toujours le grenier à blé de la mer noire.

 

L’uranium est à surveiller. La mine géante de Cigar Lake au Canada a démarré sa production. Le projet est mené par la société canadienne Cameco aux côtés d’Areva (37,1%), et des japonais Idemitsu (7,9%) et Tepco (5%). Malgré des coûts d’extraction de l’ordre de 40$ la livre pour de l’uranium U3O8, la décision a été prise au moment où le cours international est à 35$  et que 25% des mines exploitées ne sont pas rentables. A suivre….

 

 

Diffuser cet article sur vos réseaux sociaux
 

15 Comments

  1. josick dit :

    « Le secteur des logiciels n’est décidément pas un grand domaine de compétence de l’administration française. »… Quand on voit l’absence d’organisation de la préfecture de Rennes en matière de renouvellement de visa, on se demande de quelles compétences véritables les ENArques sont capables.

    Note : mon amie étrangère a été invitée par lettre à passer le plus rapidement possible en préfecture sans plus de précision. Ce que j’ai donc fait avec elle. Et là on nous dit que le guichet en question n’ouvre qu’à 13h30 pour 2 heures. Or est est près de midi et l’on constate une queue de plus de 80 personnes pour ce guichet… Autant dire qu’à 10 mn par personne, beaucoup ne passeront pas et devront revenir un matin vers 9 h dans l’espoir d’être passé avant la fermeture à mi-après midi. J’ai parlé à un étudiant turque qui a du venir 4 fois ainsi et donc manquer des cours pour s’entendre dire qui lui fallait une attestation de logement de ses parents… ce qu’on aurait pu lui préciser avant. J’ai parlé à un tunisien qui se trouve alors à porte-à-faux avec son agence d’intérim qui n’apprécie pas qu’il pose des demandes de congés pour réaliser cette opération. Pour ma part, vacher seul sur une exploitation laitière -mon boss en voyage-, je ne peux me permettre de gaspiller ainsi mon temps. J’ai adressé un courrier à la préfecture mais il est à ce jour sans réponse.
    Cette organisation est typique de pays en voie de rien du tout, valable pour occuper des gens qui n’ont rien à faire.
    Il reste incompréhensible qu’une administration d’un pays soi-disant développé perturbe autant ceux qui contribuent au fonctionnement de l’appareil de production.
    Mais qu’apprennent-ils donc à l’ENA ?

    • Robert Marchenoir dit :

      Josick, cette situation dure depuis des décennies, et pas seulement à Rennes. On ne peut qu’en conclure que c’est voulu, et qu’il s’agit de dissuader l’immigration.

      Bien entendu, c’est profondément hypocrite, car d’un autre côté on ne prend aucune mesure pour mettre fin à l’immigration de masse. Cette attitude contradictoire est caractéristique de l’administration française.

      Tant qu’à être « raciste » (suivant la terminologie fallacieuse des gauchistes), autant l’être carrément, et ne pas permettre à ces gens-là de pénétrer sur le territoire national. Mais non, il faut publiquement se montrer « anti-raciste » en laissant rentrer tout le monde et sa mère, puis faire preuve de perversité et de mesquinerie extrêmes envers ceux qu’on a prétendu accueillir.

      • zelectron dit :

        sans compter sur le développement d’un virulent « contre-racisme » préjudiciable à l’égard de la France !

        • gavrik68 dit :

          Bonjour,
          en parlant du racisme je souhaiterais aussi élargir le débat sur une vision (qui n’engage que moi) plus globale.

          le problème est à la fois simple et complexe.

          Simple, car la richesse est comme un gâteau qu’il faut se partager, chacun aurait sa part en fonction de ce qu’il produirait. Mais voilà, certains veulent plus, sans produire ce qui serait nécessaire et le nombre de gourmands augmente (population mondiale).

          Complexe car d’autres regardent ce que chacun fait et conteste en permanence les règles, sèment la zizanie et vous obtenez ce que l’on a aujourd’hui en Europe et plus particulièrement en France depuis les années 68 (merci!) :

          la lutte des classes ou comment monter les ouvriers contre les patrons et inversement, pendant que d’autres s’engraissent discrètement en se basant sur des « avantages acquis  »

          la lutte pour la « liberté » des femmes , faites le bilan, elles n’ont gagné que le droit de travailler plus (enfant+maison+mari+travail+…stress, mal être et toujours le sentiment de ne pas être reconnu professionnellement )+ dégradation de la santé (merci au droit de fumer et au droit à la contraception chimique et aux lobbies pharmaceutiques) . Divorces qui font la fortune des avocats et traumatisent les enfants.

          la lutte entre laïques et religieux ou comment remplacer les curés par des psychologues qui favoriserons toujours l’individualité .

          la lutte entre génération ou comment faire haïr le Père par le fils à qui l’on a bourré le cerveau d’inepties comportementales et de droits plutôt que de devoirs.

          la lutte du peuple contre l’État, c’est vrai aussi qu’il n’a pas fait grand chose pour trouver des solutions. Haine du militaire , dénigrement du gendarme, irrespect du professeur (victimes de ce qu’ils ont mis en place, il faut l’avouer), et j’en passe.

          et enfin, avec une immigration incontrôlée, lutte entre étranger et autochtones. les premiers se battent pour prendre la place des seconds avec la bénédiction de l’État (remplacement de la population Française ou métissage mondial pour avoir une population « calibré » et prête à consommer ce qu’on lui donnera), les seconds privés de tous droits de de se défendre,deviennent forcément racistes ou pas loin.

          Alors s’il vous plaît, arrêtez de parler de racisme à tout va , le Français n’est pas plus raciste qu’un arabe, un chinois ou un autre.
          Le Suisse non plus d’ailleurs.

          Tout ceci n’ai que la conséquence de NOS choix depuis 50 ans, il faut simplement les assumer et trouver les bonnes solutions calmement sans jeter la pierre au voisin car nous avons TOUS notre part de responsabilité.

          Je suis de plus en plus convaincu qu’il faut libéraliser VRAIMENT notre société en contrôlant pragmatiquement les abus ou les déviances sans faux débats qui polluent notre esprit et nous empêche de voir clairement (c’est peut-être voulu après tout ?) et tout rentrera dans l’ordre non sans mal bien entendu.

          Bon courage et gardez espoir pour les générations futures.

          • gavrik68 dit :

            j’ai pourtant relu mon post mais il y de grosses fautes, pardonnez-moi.

          • idlibertes dit :

            Cher Monsieur,

            Pour autant que nous puissions rejoindre la conclusion de votre post sur la nécessité de discuter, dans le sens d’un compréhension des uns et des autres, il est pour autant, inexact de parler de l’Economie en termes, malheureusement Marxiste qui sont: la richesse est un gateau qu’il conviendrait de se partager. Rien n’est plus inexact. L’idée est en elle même porteuse de son propre vice. De la même façon qu’un communiste viendra vous dire sur la base de ce même précepte que ceux qui ont beaucoup ont forcement volés à autrui puisque la seule richesse naitrait du travail.

            Qui aurait pu prévoir la richesse alimentaire dans laquelle nous vivons aujourd’hui dans nos pays Européens?

            La vrai richesse de l’homme est son potentiel de réflexion et son potentiel absolu de se sortir des situations difficiles en trouvant des solutions inventives et intelligentes. Par ailleurs, Si la réligion chrétienne avait une vue différente, alors la paraboledes talents ne trouverait pas d’application. Un bon gestionnaire serait juste celui qui ferait en sorte de ne pas perde « sa part de gateau ». or ce n’est pas cela que les écritures ont démontrées. Ni enterér, ni conserver mais faire fructifier. Ce qui implique prendre des risques.

            Quant au racisme, il nait de la peur. Et le peur nait elle même du manque de connaissance. La seule solution au racisme est la connaissance.

            Le Libéralisme en ce qu’il demande aux individus de réfléchir sur eux même en decoulera forcement. On en force pas la Libéralisme mais on peut distiller sa culture. C’est en tout cas, notre but.

            Cdlt

            Idl

          • zelectron dit :

            @gavrik68
            Comment voulez vous qu’avec une doctrine telle que le socialisme qui n’a jamais su, ne sait pas et ne saura jamais fabriquer le gâteau qu’il partage d’abord tel la peau de l’ours avant de l’avoir tué, puisse réussir en France alors qu’il a échoué sur toute la planète misérablement avec si souvent du sang d’innocents répandu ? Où est le grand soir avec ses lendemains qui chantent, hormis les hordes de fonctionnaires obséquieux à son égard personne ne souhaite cette réédition. Depuis la chute du mur nous sommes le seul pays a avoir retenté l’aventure, mal nous en a pris.

          • gavrik68 dit :

            Oui,bien entendu, l’idée du gâteau est certainement mal choisie, mais c’est quand même l’idée actuellement qui domine les conscience et qui est largement divulguée dans le monde, d’où mon questionnement : pourquoi diffusons -nous plus cette idée que d’autres ?
            Il est dans la nature humaine de regarder ou de convoiter le bien du voisin, c’est bien pour cela qu’on en retrouve l’interdit dans les dix commandements .
            Et j’en reviens donc à la religion qui n’a plus la place qu’elle occupait dans notre culture permettant ainsi à la convoitise, par exemple, de ne plus être si interdite que cela.
            Dans le marxisme elle est même exacerbée et justifiée.
            Pour ce qui est de la richesse alimentaire, l’objectif premier était une autosuffisance nationale avec une industrialisation de l’agro-alimentaire.
            Cette autosuffisance s’est vite transformée en excédent exportable, création de richesses et aussi d’arme alimentaire ou des pays du tiers monde voyaient leur population agricole décroitre car il revenait moins cher d’acheter du blé que de produire des céréales locales.
            Les États Unis l’on bien compris et avec la complicité de Bruxelles, l’agriculture Européenne n’est plus une concurrente mondiale en terme de quantité.
            dans les années nonantes nous étions soit disant excédentaire, il se pourrait bien que soyons au bord du déficit chaque année.
            Quand à la qualité de ce que nous produisons, nous pouvons parler de la vache folle, la tremblante du mouton, le blé avec un taux de gluten à 12% ,le cochon aux antibiotiques, les poulets en batterie ..etc..
            face à la surpopulation mondiale la surproduction des uns ne compense pas la faim des autres, d’où l’immigration massive .
            Nous ne sommes pas très raisonnable n’est-ce pas ?
            Et il est plus que jamais certain que le socialisme se pare du manteau de l’égalité pour tous mais couvre une formidable machine à exploiter.

  2. RogerDuberger dit :

    Merci JJ Netter pour ce tour d’horizon. Certains analystes pensent qu’il peut être valable de placer un peu dans les émergents russes tant les valorisations sont faibles. Cameco peut être aussi un placement à faire. La sortie du nucléaire de l’Allemagne risque d’être un réel handicap pour quelques années avant de devenir un avantage ?
    Cordialement

  3. ccomp dit :

    Le nucléaire n’est pas une bonne idée car trop risqué.

    Il a été développé et poussé dans l’utilisation de l’Uranium enrichi à cause de la guerre froide, car un sous-produit de la réaction est le Plutonium qui sert pour les bombes.
    Les déchets radio-actifs sont toxiques durant une trop longue période. Et nous ne savons pas les éliminer. Nous les stockons en sous-sol ou au fond des océans.
    La technologie du nucléaire à l’Uranium nécessite une trop grande discipline et sagesse pour l’homme.

    Le nucléaire au Thorium pourrait résoudre bien des problèmes.

  4. Destere dit :

    Le soldat Hollande n’est pas là pour sauver la France mais pour achever sa destruction méthodique !

  5. Robert Marchenoir dit :

    Concernant l’incapacité de l’Etat à mener à bien des projets informatiques, j’ai entendu une explication sur Radio Courtoisie qui me paraît intéressante : ce ne serait pas tant l’incompétence à gérer l’informatique qui serait en cause, que l’effroyable complexité de l’organisation administrative.

    Dans le cas du logiciel unifié de paie des fonctionnaires, chaque section de l’administration aurait son propre système de paie, de primes, etc, ce qui créerait une complexité sans commune mesure avec un projet similaire dans le privé.

    Il faut relever que le rapport officiel sur cet échec n’a pas été rendu public, parce qu’il contiendrait un certain nombre de révélations sur la paie des fonctionnaires que ces messieurs n’aimeraient pas voir étalées sur la place publique.

    Conclusion de cet invité de Radio Courtoisie : avant de réformer l’informatique administrative, il faut réformer l’administration elle-même. Inutile de tenter de modéliser une usine à gaz où chacun a intérêt à cacher ses petits avantages indus et ses petites magouilles à tous les autres.

    • Amellal Ibrahim dit :

      Bonjour,

      Avez-vous le lien ?

      Merci.

      • Robert Marchenoir dit :

        Non, désolé ! J’ai entendu cette émission à la radio (vous savez, sur un transistor, avec une antenne…), et le site de Radio Courtoisie est particulièrement mal fichu, précisément quand on veut retrouver les données d’une émission en cours ou passée.

  6. zelectron dit :

    Au Royaume Uni, pour un emploi public supprimé, il y a 3 emplois dans le secteur privé qui sont créés…

Leave a Comment

 




 

 
 
%d blogueurs aiment cette page :