FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Le fait que le scénario Le Pen/Mélenchon ait pu être écarté et que les chances de voir Marine Le Pen gagner au second tour soient faibles a fait réagir positivement les marchés. Après le rejet du populisme aux Pays Bas et en Autriche, le premier tour des présidentielles marque un certain retour à la normale. D’ailleurs, dès l’annonce des premières estimations à 20h, l’Euro est reparti à la hausse pour atteindre 1,09 contre dollar en Asie. A sa réouverture l’indice CAC 40 progressait de 4%.

 

Le « dégagisme » s’est manifesté de façon spectaculaire avec près de la moitié des   français qui souhaitent voire mise en œuvre des idées qui ont déjà échoué partout. La moitié des français rejettent le système. Les deux grands partis qui gouvernent la France depuis 30 ans ont été écartés. Il faudra réfléchir sur  le système des primaires qui rétrécit l’espace politique et ouvre un espace qui peut être occupé par des « start up » politiques comme cela s’est passé pour « En Marche » et « La France Insoumise » . Les deux partis de gouvernement  (PS + LR) ont été ramenés à  26, 3% des voix exprimées.

 

Mitterrand avait débarrassé le paysage politique français des communistes. Hollande a spectaculairement réduit les socialistes autour de 6% (le niveau de Gaston Deferre en 1969).  Que le parti socialiste en France soit écarté comme dans de nombreux autres pays d’Europe n’est pas une surprise. En revanche Hollande a réalisé la performance de recréer l’extrême gauche de Mélenchon et de voir réapparaitre sur la scène les idées marxistes les plus usées.

 

Marine Le Pen dans une version qui ressemble à un poujadisme fatigué s’attaque  à la « mondialisation sauvage » et au « règne de l’argent roi » avant de prédire « la grande alternance » et « le grand débat ». Cela marche incontestablement puisqu’elle a progressé de 900 000 voix entre 2002 et 2017.

Populisme de droite et populisme de gauche rejettent la mondialisation. Ils gomment le clivage droite gauche sur lequel Emmanuel Macron a construit toute sa stratégie. Il a remplacé le « ni droite, ni gauche » par « avec la droite et avec la gauche »…

 

Macron a promis de faire des réformes en protégeant les français

 

L’engouement pour Emmanuel Macron  ressemble à celui qui s’était produit avec  l’élection de Valéry Giscard d’Estaing en 1974.  Il s’agissait déjà à l’époque de gouverner au centre.  Pourtant, avec 23,9% des voix l’effet Macron est moins important que l’effet Sarkozy (31%) ou même que l’effet Hollande (28%).

Le grand talent  d’Emmanuel Macron est d’être arrivé à incarner la nouveauté. Pourtant il est une réincarnation de la gauche, une sorte de fils spirituel de François Hollande.

Ce qui sera plus difficile pour lui,  c’est de disposer d’une majorité à l’assemblée, car le vainqueur du premier tour n’a pas un député. Il lui faudra faire fonctionner ensemble le monde disparate qu’il a su rassembler autour de lui. Le scénario de la France ingouvernable est donc tout à fait possible

Sans majorité, il sera condamné à faire de la figuration comme cela s’était produit avec la loi El Khomri où la grande réforme promise sur le droit du travail s’est terminée avec le lancement d’un programme de lignes d’autobus !

 

Il a la chance d’avoir une économie qui repart avec un indice PMI manufacturier et des services qui a connu une croissance plus forte que celle de l’Allemagne. Il essaiera de relancer l’Europe. Mais attention, Il y aura beaucoup d’abstentions au second tour. Si le taux est élevé (autour de 40%) la légitimité du nouveau président de la république sera faible.

 

François Fillon aura perdu une élection présidentielle quasiment imperdable pour son camp. Il est dur de constater la défaite de la droite  alors que la France était majoritairement à droite et enfin prête pour de vraies réformes.

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

Partager sur

25 Commentaires

  1. « J’ai entendu un groupe de femmes dire qu’elles allaient voter Macron parce qu’il est beau »

    C’est fort possible et j’irai même plus loin dans l’analyse du vote féminin. Je suis certain qu’un nombre conséquent de femmes d’âge mûr ont voté pour le neuneu d’Amiens pour la seule et unique raison qu’il est avec une femme plus âgée.
    En mettant le neuneu à l’Elysée ces électrices pourraient avoir envie d’envoyer un message à la société et aux hommes « oui une femme mûre peut se mettre avec un type plus jeune ».
    Réponse le 7…

    Répondre
  2. Pompidou… Marie France ! qui aurait pu prevoir ces 2jours premiers j de campagne ?

    Répondre
  3. Il faut que la propagande socialiste (de droite ou de gauche) soit bien rodée pour que soit ancrée l’idée que MLP à l’Elysée représenterait un danger. En réalité, avec le système élecroral actuel, elle aurait au mieux, 50 députés (sur 580) et au pire une dizaine.
    la probabilité qu’elle puisse appliquer son programme avec une majorité acquise à sa cause est donc nulle, même pas 0,00000001%, mais zéro tout court. Certes, certains trouveraient bizarre MLP en costume présidentiel, mais je préfère payer ses dépenses à l’Elysée plutôt que les milliards gaspillés pazr des inconpétents comme Royale ou Hollande.

    Répondre
  4. « Mitterrand avait débarrassé le paysage politique français des communistes. »

    Certes, mais le paysage politique seulement. Sa tactique d’étouffement a fonctionné mais avec deux gros effets pervers :
    un certain partage des circonscriptions – A l’heure actuelle, ça permet au PC de survivre.
    Les idées du PC n’ont jamais été réellement combattues. C’est pour ça qu’un Mélenchon peut faire un score aussi impressionnant.

    Et comme le même Mitterrand est également un des grands artisans de la montée du FN (leçon bien apprise par Hollande), on a le paysage politique actuel.

    On ne dira jamais assez à quel point le double septennat du Rastignac des Charentes a été désastreux pour notre pays.

    Répondre
  5. On le fait sortir par le Hollande, il rentre par le Macron (suite).

    Dans le figaro de ce matin :

    Jean PISANI-FERRY. – Jean Pisani-Ferry a intégré l’équipe d’En Marche! en début d’année délaissant son poste de commissaire général à la stratégie et à la prospective. L’économiste, 65 ans, est l’homme derrière le programme économique du candidat. Les deux hommes se connaissent pour avoir participé à l’élaboration du programme économique de François Hollande. L’équipe réunie à l’époque autour d’Emmanuel Macron avait repris le nom de leur QG: Les «économistes de la Rotonde» .

    Quelle réussite ce programme économique!! On en veut encore!!?

    Répondre
  6. Contre toute attente une voyante m’a dit que ce sera MLP qui sera élue a 50,5 % très exactement. Le poste de ministre anti-dumping asiatique serait proposé à Charles Gave, quant à l’UE elle s’en charge personnellement ans un combat de catch avec la maquerelle à migrants Merkel.

    Que ce soit dit, écrit et accompli.

    Répondre
  7. Bonjour

    La mondialisation existe depuis des siècles. Le commerce avec la Chine remonte à l’empire romain, celui de l’ambre de la baltique et de l’étain de Cornouailles à bien avant. La « mondialisation » qu’une partie de la France refuse c’est celle qui met le salaires au niveau de ceux du Bengla Desh, et les profits au niveau de ceux de Wall Street pour moins d’1% de la population. Dire que Mélenchon et Le Pen refusent l’Europe et la mondialisation relève de la mauvaise foi. Ce qu’ils refusent ce sont les modèles destructeurs des dignités des peuples européens, cette mondialisation si bien mise en image par Charlie Chaplin au début des Temps Modernes. Ceci dit, leurs solutions relèvent effectivement de la pensée magique hélas.
    Mme Le Pen, si elle est élue, ne pourra pas gouverner et appliquer le programme du FN car elle n’aura pas de majorité à l’Assemblée. Son premier ministre ne pourrait même pas être un membre du FN.
    Quand à Fillon, sa situation résulte de l’impéritie totale de son parti: pas foutus de gérer leur PME proprement (Bygmalion et 67 millions de dettes), pas foutus de d’installer une cellule sécurité chargée de passer les candidats au crible pour éviter ce genre d’affaires, mais pourtant très sûrs de savoir comment il faut gérer la France!
    Comme le disent les asiatiques: les poissons pourrissent, surtout ceux qui nagent en eaux troubles, pourrissent par la tête, et cela n’a rien à voir avec les primaires. Cà, c’est un écran de fumée à l’usage du coeur de cible électorale de Georges Frêche!
    Et oui, la droite est majoritaire dans notre pays, quelle importance? l’essentiel est que les politiques au pouvoir fassent croire aux gens que les solutions favorisant les oligarques sont bonnes pour le peuple.
    Un Etat n’a pas de Sens. C’est une puissance qui obéit au groupe d’intérêts qui en détient les commandes. C’est ça la démocratie et rien d’autre.
    Cordialement.

    Répondre
  8. Qui peut prévoir comment la France sera dirigé dans 6 mois ou 1 an ?! Personne.
    Je crois qu’il faut être optimiste par nature.

    Répondre
    • même dans 2 semaines ;-)))

      Monsieur Netter évoque l’élection de Giscard
      (ENA + emprunt giscard+ simone veil regroupement familial…)

      Monsieur Giscard, pour taper sur un riche a fait fermer les usines schlumpf avec poniatowski, l’a fait fuir en Suisse, afin de gagner les élections.
      La boîte fut liquidé avec un bonus malgré les malversations et le pillage.
      Je n’étais pas né mais j’ai su cette histoire et elle m’a passionnée (Mitterand aussi était de la partie mais s’est excusé ensuite…)

      Alors que Trump rouvre des usines. Cet après midi, Macron ferme une usine mais pour taper sur des pauvres.

      MLP connaît son histoire de france et la politique américaine.
      Il est mort.

    • c’est assez incroyable mais hollande échouant systématiquement dans tout, a peut être rendu possible l’élection de Le Pen. Initialement je pensais que pour qu’elle gagne cela devait être face à fillon. (gauche/droite)

      sachant que l’alt right a deja recupéré « im with her  » pour lepen

      Plus incroyable, pour netflix et on sait que House of cards a été fait pour Hillary, je viens de voir une video, et malgré son « côté ch’ti », je pense que MLP est en train de muter en Claire Underwood

    • Mais un pessimiste c’est un optimiste qui a de l’expérience.

    • en fait je réponds à sassy2 et à son imprécision (due à son age!):
      – Giscard n’a pas fait l’ENA mais Polytechnique!
      – Les frères SCHUMLPF (je ne sais pas si j’orthographie bien) n’avait pas une « usine » mais un « musée » où ils stockaient des voitures de collection acquises au cours de leur vie d’industriels.
      Un peu de rigueur ne manquerait pas sur un site aussi sérieux que celui de M. Gave.

    • Giscard est énarque (en plus d’être polytechnicien) il est sorti 6ème de la promotion Europe, à la suite de quoi il a intégré le corps de l’inspection générale des finances tout comme Macron.
      On trouve aussi dans cette caste de l’élite les anciens premiers ministres : Couve de Murville, Chaban, Juppé, Rocard, quelques ODS : Minc, Lamy, Trichet, et des directeurs de banque : Bouton, Prot, Pébereau, Haberer, Pérol et des patrons comme J6M et d’autres qui, ô miracle, n’auront pas couler la boite : Jaffré, Bilger.

    • @ Charles Heyd. Vous avez tort vous aussi. Giscard a fait le deux: Polytechnique ET l’ENA. Le pire, en somme.

    • Et il ne savait pour autant toujours pas si les cornes des vaches étaient devant ou derrière les oreilles .

    • Monsieur Heyd,

      L’important est :
      Pendant que Giscard empruntait en or (comme sarkozy qui l’a shorté sur ordre au plus bas)
      L’autre était le plus gros acheteur de ce qu’il avait compris comme bcp mieux que l’or, à ce moment là, avant tout le monde: pour devenir le plus gros collectionneur de Bugatti à jamais.

      Pour giscard, cette histoire est connue. la famille a semble t’il un courrier de compliments et autre de Mitterand. Aujourd’hui, dans le même ordre d’idée, se pose la question de savoir si Pompidou a eu un emploi fictif chez rothschild. Il y a un problème de compétence.

      notes:
      les usines numero 1 et opérationnelles et 0 +-
      licenciements jusqu’alors(…)
      bonus de liquidation sur le groupe. malgré les malversations et détournements par technostructure dont un commissaire priseur connu, pendant 20ans!

      le musée n’était pas dans le groupe (hormis un stock de carcasse en attente de rénovation)

      je le sais et je vais même vous dire que c’est un petit fils Porsche qui aurait acheté (aussi) un éléphant bouchon de radiateur de rembrant bug. original 200/300ke.
      Et je pense qu’il l’a fait pour payer respect à Schlumpf (ce que j’ai fait avec mes moyens)

    • Jaffré qui doit nous observer très attentivement… en rigolant bien fort

      2006 chez Grasset, livre finalement contre la technostructure, laquelle perdrait totalement la main depuis 3jours.

      M Heyd, j’ai des amis qui ont 93ans. 😉
      Je suppose que nous ne sommes pas de la même génération: pour orthographier vite fait un nom, il suffit de l’entrer approximativement dans google et celui-ci ressort correctement

      bien à vous

  9. le fils de, à mon avis plutôt
    mi Pierre Richard mi fiston de la clinton fundation/open society

    Répondre
    • sassy2 vous me faites beaucoup d’honneur malgré mes fautes d’ortografe; j’adopte en effet la nouvelle …ortografe ou ortograffe je ne sais déjà plus (cela doit être Alzheimer)!
      je ne sais comment les frères Schlumpf (c’est bien ça?), car je crois qu’ils étaient deux, ont dirigé leurs entreprises et leur musée n’était peut-être pas inclus dans le groupe industriel mais était bien à eux;
      encore deux qui effectivement avaient compris avant l’avènement de l’ISF (IGF) qu’il valait mieux posséder des biens autres qu’immobiliers ou des outils de production (entreprises ou des actions d’entreprises);
      M. Pompidou avait peut-être un emploi fictif chez Rothschild mais celui de Macron chez le même employeur était-il à temps plein et le recrutement s’est-il fait dans les règles ou sur recommendation uniquement?
      comme vous semblez être bien renseigné vous devriez pouvoir répondre, sinon il y a en effet Google!

  10. Orwell Macron n’est rien, il n’existe pas, il n’est que la conséquence d’institutions républicaines, franc-maçonnes et médiacratiques qui ne sont qu’une parodie de démocratie.

    Macron était la seule offre politique disponible pour une partie de l’électorat en l’absence de proportionnelle intégrale.

    Orwell Macron a déjà pour mérite de poursuivre le retrait de notre consentement à la république et de forcer l’émergence d’une nouvelle force politique qui sauvera notre pays demain, fusion du FN et de l’UMP.

    Mélenchon n’est pas uniquement le diable que vous croyez, s’il est effectivement le représentant des asiles psychiatriques, des drogués et des égorgeurs de curés, il est aussi l’expression d’une volonté de réformer les institutions, d’une démocratie participative, d’un pluralisme médiatique, d’écoles libres, d’une écologie rationaliste à défaut d’être humaine..

    Ceux que vous qualifiez de « populistes » ne sont pas eux-même les « populistes » que vous croyez, car la médiacratie et le système électif sont des machines à créer du « populisme ».

    Il est impossible de gagner une élection sans être « populiste ». Ce système électif et médiacratique est auto-instable, dangereux, propre à générer des gouvernements eux-mêmes clientélistes, incompétents, irresponsables et dangereux.

    Demain une monarchie basée sur une intelligence artificielle pourrait aider la démocratie à exister, à sortir du clientélisme électoral et elle pourrait montrer à chaque individu les limites de son propre mécontentement. L’intelligence artificielle est à la fois un péril et une solution pour l’espèce humaine.

    Mais aujourd’hui Orwell Macron est plébiscité parce qu’il est le produit d’une panurgie médiacratique, infantile et hypnotique.

    Selon le journal Marianne, Orwell Macron a bénéficié de 4 fois plus de temps d’antenne que tous les autres candidats réunis. Le cerveau de celui qui regarde la TV émet des ondes bêta, les mêmes que celles émises pendant le sommeil ou l’hypnose. Quel électeur qui regarde en moyenne la TV autant de temps qu’il travaille, pourrait ne pas être insensible à une telle ingénierie sociale ?

    Les français ne sont pas des veaux, ils sont comme tous les peuples des robots, des esclaves de conditionnements neuro-technologiques et scolaires.

    J’ai entendu un groupe de femmes dire qu’elles allaient voter Macron parce qu’il est beau. On disait la même chose du messianique Obama. Les ficelles sont grosses mais les neuro-scientifiques qui déterminent la propagande de Obama et de Macron savent exactement ce qu’ils font.

    La première chose à laquelle le cerveau humain réagit c’est la nouveauté. Vous pouvez dans un supermarché vendre un produit médiocre et ancien plus cher, simplement si vous lui collez l’étiquette « new » dessus. C’est la base du marketing neurocognitif.

    Orwell Macron qui a pour seul projet de faire du neuf et d’être « new » a les mêmes professeurs que Obama..

    La monarchie basée sur une intelligence artificielle pourrait ainsi peut-être concevoir une forme de suffrage censitaire qui ne serait pas basé sur l’argent, mais sur les capacités de l’individu à disrupter les panurgismes..

    Qui a dit que la politique n’était pas une utopie ?

    Répondre
    • moi aussi je rêvais fusion mais… tant pis pour eux.

      A la décharge de Fillon il s’agit d’un coup d’état pur et simple.
      Il a joué en choisissant antonin levy pour avocat, il a perdu…

    • Personnellement : pas de télévision à la maison depuis 25 ans et je me sens très bien !!

  11. Eh oui nous avons le choix entre Macrollande (le retour II) et Marine (le retour III), quel changement!

    Répondre
  12. Fillon a perdu mais en même temps si il aurait pu au moins faire semblant avec sa femme en lui refilant un badge et de temps en temps quelques rapports à son nom …

    Et puis surtout, n’oublions jamais que 20 % c’était le score de Chirac, Sarkozy lui a réussi grâce à la stratégie Buisson de prendre une partie de l’électorat de Le Pen enragé par la délinquance issue de l’immigration, sans ça la droite retombe à son score normal qui est 20%.

    Au passage, Albion n’a jamais eu aussi peu d’épargne depuis un moment :

    https://pbs.twimg.com/media/C-VHh8IXsAUaHaK.jpg:large

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *