FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

 

L’Aquarius est l’équivalent d’un bateau négrier moderne. Les bonnes âmes et les professionnels de la compassion ne veulent pas voir que ce navire est allé chercher des hommes, des femmes et des enfants qui avaient été conduits au milieu des eaux internationales, au large des côtes libyennes. L’embarcation qui transportait des centaines de malheureux, à qui le voyage depuis leur pays natal a dû coûter une fortune qu’ils n’ont pas pour payer leurs passeurs. Le navire a mené jusqu’en Europe, avec la complicité de Bruxelles, des gens qui finiront au mieux assistés sociaux, au pire semi-esclaves au profit d’entrepreneurs sans scrupules.

 

La traite négrière a été rétablie

 

C’est d’une véritable traite qu’il s’agit grâce à laquelle des armateurs peu regardants se sont enrichis, il y a quelques siècles, sur le commerce du bois d’ébène. Ces nouveaux « migrants » sont le bois d’ébène moderne. Et notre société n’en a pas encore conscience. Dans quelques jours personne n’en parlera plus. Et d’autres Aquarius accosteront sur les quais européens, dans l’indifférence la plus totale. Jusqu’au jour du réveil qu’il faut craindre brutal.

 

L’immigration est représentée de façon caricaturale dans les media

 

Trois fois plus de clandestins sont entrés en France depuis trois ans. On peut discuter à l’infini sur les statistiques officielles très fortement sous estimées, mais même si on prend celles du « Pôle d’Analyse Migratoire » il y a eu 79 562 personnes au 31/12/2017 qui sont entrées en France. Les principaux pays d’accès étant l’Italie , l’Espagne, la Belgique, la Suisse et l’Allemagne…

Aujourd’hui, il y a 1,3 milliard d’Africains, dont 40% ont moins de 15 ans ! Leur nombre va encore presque doubler à l’horizon de 2050 – et il ne s’agit pas là d’une spéculation hasardeuse, puisque les parents des enfants qui vont naître à cette échéance sont déjà parmi nous. En 2050, l’Europe comptera, en revanche, 450 millions d’habitants vieillissants. Le vieux continent ne pourra conserver son identité sociale s’il accueille plus largement des immigrés. C’est ce que développe Stephen Smith dans son livre « La ruée vers l’Europe: la jeune Afrique en route pour le vieux continent »

 

Pendant des années, on nous a annoncé des perspectives radieuses. La précarisation de l’emploi allait faire reculer le chômage, il n’y avait pas de problème d’immigration car il n’y a  pas plus d’immigrés aujourd’hui que dans le passé.  En fin de compte c’est une grande chance qu’ils soient aussi nombreux, car il n’y a aucun problème de laïcité, rien à signaler à l’école qui est en train de sombrer, pas de problèmes d’armes dans les banlieues.  Les terroristes sont une simple poignée de psychopathes et ils ne peuvent pas avoir de complices parmi les migrants.  Il faut donc supprimer les frontières. Les gouvernements « progressistes » de gauche et de droite se sont ainsi enfermée dans le déni. Le déni n’est pas l’ignorance, ni même l’aveuglement. C’est tout simplement le refus de voir ce que l’on voit.

 

Les gens réels, ceux qui composent le peuple, ne sont pas dans le déni. Ils s’inquiètent de la radicalisation qu’ils voient monter un peu partout. Ils ne prêtent plus l’oreille aux tenants de l’extase migratoire mise en avant dans les nombreux livres qui voudraient que les français  développent une « culture de l’excuse » vis-à-vis de l’Afrique,  notamment celui de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Dominic Thomas « Vers la guerre des identités? De la fracture coloniale à la révolution ultranationale ». La souffrance des noirs ne les intéresse que si elle est provoquée par des blancs. Pour eux l’homme blanc devrait se haïr lui-même….

 

Il n’y a aucune place dans le système médiatique français pour donner la parole à des historiens non adoubés par les media bien pensant.  Bernard Lugan, directeur de la revue « L’Afrique réelle » est l’auteur du livre « Il faut refuser la repentance coloniale. Afrique l’histoire à l’endroit ».  Il explique que la colonisation a été une chance historique pour l’Afrique noire qui n’a pas toujours su la saisir. Toutes ses interventions dans les colloques, notamment celui intitulé « Fiers d’être Européens » ne sont reprises nulle part.

Olivier Grenouilleau dans « La révolution abolitioniste » explique bien que l’entreprise coloniale européenne notamment en Afrique Noire visait aussi à abolir les pratiques esclavagistes qui sévissaient à l’intérieur du continent noir. Il n’est pratiquement jamais cité tant cette affirmation est contraire à la doxa anti coloniale.

 

Pour Malika Sorel, membre du Haut Conseil à l’intégration : « L’immigration nuit fortement à l’intégration et même à la simple insertion ». Elle serait la cause de la « substitution des peuples ». Venue du Maghreb elle fulmine contre la déculturation du monde politique et son mépris de l’histoire de France. A contre courant du panurgisme médiatique qui se félicite de la fécondité des françaises, elle fait remarquer que le taux de natalité des banlieues est deux fois plus élevé qu’ailleurs, que bien des familles des cités rejettent le mode de vie européen et l’école républicaine. Malika Sorel a développé ses idées dans « Immigration, intégration, le langage de la vérité »

 

« Le peuple » a de plus en plus de mal à comprendre qu’il faut « promouvoir la diversité »

alors qu’on lui assure en même temps que les races n’existent pas.  Il est indifférent à la culture de l’excuse, car il a tendance à penser que la cause première des crimes, ce sont ceux qui les commettent. Bref, ils voient ce qu’ils voient et ils constatent que les médias ne parlent pas de ce qu’ils voient – ou que, lorsqu’ils en parlent, ce qu’ils disent ne correspond pas à la réalité.

 

Les problèmes de l’Afrique doivent être résolus par les africains

L’Afrique noire est mal partie », alertait déjà René Dumont en 1962, alors que le « soleil des indépendances » venait de se lever sur le continent, résolu à prendre son destin en main. Quarante ans plus tard, l’afrique est mal partie et jamais arrivée.

La moitié de l’Afrique se meurt : 3,3 millions de victimes dans la guerre au Congo-Kinshasa, 800 000 Tutsi massacrés lors du génocide au Rwanda, 200 000 Hutu tués au cours de leur fuite à travers l’ex-Zaïre, 300 000 morts au Burundi, autant en Somalie, sans parler du Soudan, du Congo-Brazzaville, du Liberia, de la Sierra Leone et de la Côte d’Ivoire.

Les conflits africains favorisent la prolifération des armes permet à de nombreux groupes armés peu ou pas organisés d’entretenir une instabilité permanente. De nombreuses régions du continent africain sont ainsi devenues des lieux de prédilection d’une véritable économie de guerre civile.

 

L’autre  moitié vivote entre crise et corruption, tribalisme et anarchie. Émigration clandestine, fuite des cerveaux : les meilleurs partent. Dans nombre de pays, les fonctionnaires cumulent des mois, voire des années, d’arriérés de salaire, les hôpitaux sont des mouroirs, les écoles fermées. L’État s’effondre. Seuls quelques îlots émergent dans un océan de malheur. Le sida frappe partout, emporte les élites, réduit l’espérance de vie de quinze à vingt ans.

L’Islam va transformer l’Europe

 

L’islam est le plus grave défi posé à l’Europe. Le meilleur exposé à ce jour de la position des pessimistes sur l’immigration musulmane en Europe se trouve dans un livre important de Christopher Caldwell. « Une révolution sous nos yeux. Comment l’islam va transformer la France et l’Europe » . Les musulmans envahissent l’Europe grâce à leur natalité galopante alors que les naissances des européens s’effondrent à 1,3 enfant par femme. Il prédit que l’Italie va perdre d’ici à 2050, la moitié de sa population autochtone, que 17% à 20% des Pays Bas seront musulmans, que les étrangers représenteront entre 20% et 32% de la population européenne. L’extrême gauche développe une préférence pour les immigrés depuis de nombreuses années. Jean Luc Melenchon l’a bien dit : « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb » (Le Figaro 08/06/2012)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

Partager sur

42 Commentaires

  1. Le problème de la natalité en Europe est fondamental. La « loi du nombre » est effectivement en faveur des pays du sud et je ne vois pas ce qui pourrait inverser la situation. Pendant que nous développons le contrôle des naissances sous toutes ses formes, la culture musulmane favorise au contraire une natalité vigoureuse. Dans ces conditions, je crois que le destin de l’ Europe est tracé : elle servira de réceptacle au « trop-plein » de la population africaine… L’ Europe du 21 éme siècle, ou le suicide d’une civilisation.

    Répondre
  2. > Le navire a mené jusqu’en Europe, avec la complicité
    > de Bruxelles, des gens qui finiront au mieux assistés
    > sociaux, au pire semi-esclaves au profit
    > d’entrepreneurs sans scrupules.

    Ceci se passe aux U.S.A.

    Cherchez les ressemblances:

    Obama built the cages and then handed them off to Trump
    https://www.brasscheck.com/video/obama-built-the-cages/

    Entretemps:

    Trump’s Military Drops a Bomb Every 12 Minutes, and No One Is Talking About It
    https://www.truthdig.com/articles/trumps-military-drops-a-bomb-every-12-minutes-and-no-one-is-talking-about-it/

    Trump’s Pentagon Quietly Made A Change To The Stated Mission It’s Had For Two Decades
    https://taskandpurpose.com/pentagon-mission/

    Bientôt un copier-coller sur le site de l’OTAN, l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord?

    Répondre
  3. L’expression muezzin médiatique est excellente.
    Les politiques en général ne veulent pas comprendre la leçon de 1914 ni celle de 1936 avec ces socialos bobos jouant l’offre de vacances pour plaire à sa clientèle contre l’effort donc les chars proposé par De Gaulle et applaudissant l’accueil des centaines de milliers de communistes espagnols et italiens, évidemment bien malgré eux quoique cela n’arrangea pas l’avenir de la France … Bis repetita, le navire français penchant à gauche avec le petit président (hollande) et une mairesse de Paris (hidalgo), digne fille des communistes espagnols, fait à nouveau eau de toute part. Le gauchisme est une avarie grave qui fait pencher encore plus vers le chaos infâmant. Ces gauchistes ont besoin de l’étranger illettré pour survivre. En plus il est persillé de djihadistes tant aimés voire loués par tel journal ou site si peu impartial subventionné par nos impôts et dirigé par le fer de lance du trotskisme.
    Eh oui le muezzin couine de plus en plus fort en France: pour la gauche c’est une chance! Et l’élite médiatique très policée es sciences-po caquète ses recettes à la Jaurès. « Pour la paix »: titre l’humanité en 1914. Encore une fois bien vu! Ils ont tout compris et ça recommence. L’Europe, ce jour, fait un petit pas. Trop tard?

    Répondre
  4. Conformément au droit de la mer, un navire de commerce s’est récemment détourné de sa route pour secourir quelques centaines de migrants qui allaient se noyer. Il s’est ensuite vu refuser l’entrée dans un port italien.
    S’agit-il encore d’un navire-négrier ?
    Mérite-t-il d’être voué aux gémonies pour avoir fait son devoir ?
    Est-il le complice des passeurs ?

    Répondre
    • Question bête no. 1: il n’y avait pas un port libyen plus proche?
      Question bête no. 2: pourquoi les Italiens parlaient de DEUX bateaux qui battaient pavillon néerlandais de manière illégitime?
      Question bête no. 3: et le Lifeline? Vu qu’il y a des sérieux doutes, on en parle plus 😉

  5. la sécurité sociale compte en 2016, 20 millions de patients ayant des maladies chroniques dont 10,6 millions sont bénéficiaires de l’affection longue durée ( remboursements à 100 % ) pour ces derniers cela représente 96 milliards d’euros dont 25 % pour les malades psychiatriques! La France est malade avec 2300 milliards de dette publique sans compter les engagements pris par l’Etat non provisionnés.
    La France est un pays de malades qui voudrait accueillir la misère du monde alors qu’elle devrait d’abord balayer devant sa porte et ne pas donner d’aides sans contreparties. Les aides aux pauvres créent des pauvres disait Malthus. Je crois fermement qu’il faut aider mais avec des contreparties concrètes.

    Répondre
  6. Y’a-t-il une raison particulière pour laquelle certains messages ne sont rendus publics que plusieurs jours après? Il n’y a pourtant aucune injure, aucune incitation à la haine ou autre, ni même des liens…

    Répondre
    • Aucune raison, parfois WordPress va les cacher en indésirables ou même en corbeille. Du coup, je dois aller fouiller car au milieu j’ai des viagra des pornhub etc et les re habiliter et je ne comprends pas (aprés avoir tout essayé) pourquoi certains vont s’y coller sans raison apparente.

      Désolé

  7. En vrac :

    – je ne suis ni catholique ni prêtre.
    – la fraternité fait partie de la devise de la république, une, indivisible et laïque.
    – il n’y a pas des milliards d’Africains, mais 1 milliard. Et tous ne rêvent pas de venir en Europe.
    – par un retournement de sens typiquement orwellien la bien-pensance est la façon de penser des gens qui ne pensent pas comme vous, c’est-à-dire des gens qui pensent mal.
    – empêcher d’entrer en France les assassins suppose qu’on sache à l’avance qu’ils vont assassiner. Vive la justice divinatoire !
    – la vie humaine est sans prix, c’est vrai des vies européennes comme des vies africaines et autres.
    – il y a eu « vague migratoire » en 2015. Pas depuis. Voir le Monde du jour.

    Répondre
    • Vous faites bien de rappeler Orwell et ses retournements de sens.
      La « fraternité » dans la devise de la République est considérée au sujet des concitoyens. Une fois qu’on aura rempli notre devoir de fraternité envers nos concitoyens (ce qui est loin d’être le cas, j’espère que vous serez d’accord), c’est seulement à ce moment là qu’on pourra envisager d’être fraternels aussi au-delà.
      Mais, comme je le dis toujours, le socialisme a choisi de retourner la parole du Christ, il faut désormais aimer son lointain plutôt qu’aimer son prochain. C’est à moindre frais, on le voit tous les jours.
      Pour ce qui est de « vague migratoire », je ne sais pas dans quel pays vous vivez, mais certainement pas en France. Ou alors vous êtes aveugle. Il y a une quinzaine d’années, rencontrer des femmes voilées dans un hypermarché relevait du plus pur hasard. Aujourd’hui, ne pas en croiser est tout à fait exceptionnel.
      Pour finir, vous avez souvent un discours de catholique de gauche (oxymore, je sais), rien à faire…

    • Ils faut mieux empêcher tous les assassins de la secte des coupeurs de tetes d’entrer en France , même si il y en a qu’un. Les sondages ont montres qu’ils mettent la charia avant les lois de la république, quand vous allez dans le neuf trois, ils ne mettent pas de drapeau français, mais des drapeaux de chez eux, la plupart vont prendre leur retraite en retournant chez, donc dépenser aucunes TVA en France.
      J’ai vécu dans le 93, comme fonctionnaire, j’ai eu affaire a eux, vous pouvez rien en faire.
      A hong kong, a TST c’est la ou il y a la mosquée, c’est le bordel. A guangzhou, prêt de l’ancienne ambassade de France, on se sent pas bien dans la rue, c’est la qu’ils sont concentres, heureusement que la Chine en durcissant les lois a diminuer leur nombre de 20 000 a 15 000, et ce nombre va encore baisser avec les nouvelles lois.

    • @ durru

      Le prochain, le frère est celui avec lequel on se dispute, on se bat, on s’entretue… La parade est l’amour du prochain, c’est-à-dire la fraternité en termes républicains.
      Dans un monde devenu village planétaire, le lointain devient prochain.

      Certes quand j’étais jeune on ne voyait pas de femmes voilées dans la rue mais ma mère ne sortait pas sans au moins un foulard sur la tête.
      Toutes ces femmes voilées qu’on voit désormais ne sont pas, pas toutes, étrangères, ni immigrées.

      Le spectacle de la rue ne vaut pas statistique. Je citais un article du Monde

      @ Marc

      Arrêtez avec votre « secte de coupeurs de têtes » !

      La violence de notre propre histoire nous interdit de parler ainsi d’autrui.

    • @DMB
      Vous n’avez pas lu ce que j’ai écrit. Vous souscrivez à cette fuite en avant. Vous préférez faire semblant d’être fraternel envers le lointain (avec l’argent des autres) plutôt que montrer de la vraie fraternité envers votre prochain (avec vos propres ressources). Le « village planétaire », ça n’existe pas. Ce n’est pas l’Afghan qui finance les infrastructures en France, ce n’est pas le Malien qui finance la sécurité sociale française, ni le Colombien qui soigne nos aînés, faut arrêter avec ça. Si vous voulez aider un Afghan, un Malien ou un Colombien, faites-le de votre propre chef et avec vos propres moyens, n’obligez pas les autres a faire ce que vous n’avez pas envie de faire vous-même.
      D’après certains experts, le djihad est d’abord à l’intérieur, sur soi-même. Les fous d’Allah le dirigent uniquement vers l’extérieur. La morale est d’abord à mettre en place sur soi-même. Vous (comme tous les moralisateurs de notre temps, bien nombreux), vous la dirigez d’abord envers les autres.

      Quant à « la violence de notre histoire », faut arrêter également. Je ne suis responsable que de mes actes. Ni de ceux de mes parents (et encore moins de mes ancêtres), ni de ceux de nos « responsables » politiques (qui, justement, n’ont rien de responsables, ils rejettent toujours toute responsabilité de leurs actes sur leurs électeurs). Je ne suis pas violent, je ne vois pas du tout pourquoi je devrais accepter des gens violents autour de moi. A quel titre? De quel droit?

      D’après vous, donc, ceux qui sifflaient la Marseillaise au Stade de France seraient des Français? De papier, peut-être, mais pas plus. Il faudra un jour ou un autre redonner le vrai sens aux mots. Le syndrome de Stockholm est bien commode, mais tout le monde n’est pas (plus) disposé à jouer à ce jeu.
      Je peux également vous chercher des statistiques, mais l’évidence est toujours plus forte. J’aimerais d’ailleurs savoir comment vous faites pour faire confiance à des statistiques officielles pour évaluer des actes illégaux (et donc non recensés)…
      Et ce que vous racontez à propos de votre jeunesse devrait vous faire réfléchir. On retourne des dizaines d’années en arrière, mais cela vous semble normal. Eh ben…

    • @Denis
      On a évolué depuis, on sait que la terre est ronde, et que la terre tourne autour du soleil.
      Par contre eux n’ont pas évolues depuis 1400 ans, c’est un constat.

    • L’affirmation d’un monde devenu village planétaire est un slogan sans substance destiné à interdire toute réflexion autonome qui ne décrit pas la réalité dans sa complexité.

      Le village planétaire signifierait que tous partagent les mêmes valeurs, du moins qu’ils convergent vers ces valeurs. Il signifierait également l’abolition des Nations, dans la fusion improbable d’une gouvernance mondiale, ce qui constitue un nouveau crime contre l’humanité au même titre que les agressions répétées contre les Familles, tant les Nations et les Familles sont des institutions consubstantielles de la nature humaine. L’observation du monde tel qu’il est permet de constater que le village planétaire n’existe pas, notamment au vu des méfaits innombrables de l’islam qui est tout sauf une religion dans sa soif inextinguible de conquêtes par la subversion.

      L’injonction d’ouverture par les globalistes ne s’impose qu’à l’Occident. Lui seul est sommé de renoncer aux valeurs fondatrices de la civilisation pour accepter les barbares à sa table sur un pied d’égalité. Cette exigence inacceptable est d’ailleurs assez contradictoire avec le fait que l’Occident est le seul à porter et offrir à tous les humains des valeurs universalistes. On ne peut dans le même souffle exiger de renoncer à des valeurs pour s’en prévaloir n’importe comment, afin de déconstruire la civilisation. Si l’Occident devait disparaître, noyé sous l’afflux de la barbarie favorisé par les globalistes, c’en serait fait de la civilisation. Ce serait un recul inouï, un désastre pour toute l’humanité.

      Pour pratiquer la fraternité, il faut être deux. La fraternité ne peut être à sens unique. La fraternité ne peut pas non plus se contenter de déclarations d’intention faciles dénuées de concrétisations pratiques. La fraternité virtuelle est un cache-misère pour se donner l’apparence des bons sentiments sans avoir à consentir d’effort. C’est pourquoi le prochain reste le voisin physique et ne peut pas être le lointain numérique, malgré les mirages fallacieux des outils de communication moderne.

      La fraternité de la devise républicaine est d’abord une fraternité de frères d’armes en lutte contre l’oppresseur. Cette fraternité est l’expression du droit de résistance à l’oppression, pour faire triompher les autres droits inaliénables, liberté, propriété privée et sûreté. Lorsque le droit de résistance à l’oppression va s’appliquer pleinement, les oppresseurs globalistes disparaîtront.

      La fraternité chrétienne quant à elle invite au sacrifice. Mais elle n’a jamais impliqué le sacrifice du civilisé qui devrait se soumettre aux exigences sanguinaires du barbare. Le martyr est l’exception qui confirme la règle. L’objet du sacrifice du martyr, à commencer par le Christ, est de nous épargner d’avoir à subir son sort.

  8. @Denis Monod Broca

    J avais préparé une réponse, mais ce n’est pas passe, et j’ai pas envie de la réécrire.
    Alors juste une photo que la police chinoise a mis dans mon hall d’immeuble il y a quelques jours:

    http://image.noelshack.com/fichiers/2018/26/4/1530141125-img-20180625-163745.jpg

    La conclusion, c’est qu’en 2017, il y a eu 58 crimes par arme a feu en Chine, pour 1,4 milliard d’habitant, rien qu’a Marseille il y en a eu plus, alors que les armes sont tout aussi interdit qu’en Chine.
    Aucunes poubelles et voitures brulées, pas de dégradations, alors qu’il n’y a pas de RSA, CMU, allocation logement, allocation familiale et aide diverses.
    Je constate que quand il n’y a pas « ces gens la » c’est beaucoup mieux.

    Répondre
    • Ajoutons que le très classique procès Godwin initié à votre endroit par le sieur DMB, qui pose en principe qu’il ne faut juger que les individus, pas les groupes, suppose d’une part que le politique serait capable d’appréhender chacun dans sa spécificité, ce qui est hors de portée de toute Etat non totalitaire, d’autre part que l’individu agisse indépendamment du groupe or c’est justement ce saut qualitatif qui porte le plus grand préjudice, quand on passe d’une immigration d’individus à une immigration de peuples.

    • Un des problèmes des libertariens, c’est qu’ils font fausse route et ne comprennent pas l’Équation:

      Si interdire l’entrée des musulmans en Amérique permet d’éviter un américain mort, il faut le faire, car la vie humaine n’a pas de prix, on ne peut pas ressusciter un mort, donc interdire l’entrée des musulmans aux USA est une bonne chose.

      Meme chose chez nous, si leur interdire l’entre de notre pays aurait évité un mort du Bataclan, il faut le faire sans hésitation.

  9. @Denis Monad Broca

    Je ne me trompe pas, je constate, j’ai assez vécu dans le 93 pour comprendre. Ces gens la, sont des cueilleurs, alors que nous sommes passe a l’agriculture, pas le choix, le climat sous nos cieux ne permet pas de cueillir pour manger. Eux oui, sont rester a cueillir sans vouloir faire d’effort.
    C’est confirme par mes voisins Chinois (j’habite en Chine), que se sont des fainéants, que c’est une catastrophe pour les faire travailler en Afrique.
    Et je terminerais par ce que Charles Gave a dit dans une de ses vidéo: Si on enlève le pétrole, le PIB de tous les pays africain est inférieur aux Pays Bas. pourquoi ?

    Je suis en Chine et a Hong kong depuis 23 ans, j’observe l’Économie chinoise qui était morte, on ne peut pas être plus morte qu’après le régime communiste de Mao, et aujourd’hui, ils sont la 1ere puissance économique, comment se fait ils qu’ils s’en sont sortis ?
    1er) l’enfant unique (en 1950, le taux était de 4,8 enfants par femme) a quoi bon faire des enfants si tu ne peux pas les nourrir, les éduquer ? (y’a pas d’alloc ici, les Chinois sont responsables, tu ne peux pas faire des enfants en disant comme en France, c’est les autres qui paieront, les communistes sont pas on on le croient).

    Et je constate que Mr Trump secoue le cocotier, de mon avis, les Chinois ont peur, et tous les jours, ils font une nouvelle reforme, afin de reformer leur pays, 40% de leur exportations sont due a des entreprises étrangères, si ces entreprise repartent, ca va laisser beaucoup de chinois sur le carreau. Mais la Chine, s’en sortira, car on peut y vivre et s’y loger pour 3 fois rien.

    Répondre
  10. Ce Denis Monod-Broca n’est pas mal en troll de service.
    S’il n’est pas un prêtre catholique, c’est qu’il a raté sa vocation.

    Répondre
    • #Denis Monod-Broca n’est pas prêtre, du moins pas dans l’Eglise catholique, cela se saurait!
      ses nombreuses réponses le prouve amplement; c’est simplement un « amoureux du prochain » au nom de la déclaration des droits de l’homme, un « droit-de-l’hommisme » comme on dit, comme beaucoup de ceux qui officient dans notre service public de l’audiovisuel genre France Inter et/ou un adapte des ONG telles que celles (Noborder et autres) qui ramènent les « naufragées » que leur envoient les passeurs libyens et autres. Même un certain Cohn Bendit, qu’on ne peut pas soupçonner d’être hostile aux migrants, il a d’ailleurs défendu bec et ongles Angela Merkel en 2015 sur ce sujet, s’en ait ému hier ou avant-hier chez Bourdin sur BFM TV!
      Ils faut bien que leurs associations justifient leurs demandes de fonds, dont certains proviennent probablement d’argent public (genre mairie de Paris).

  11. Et pendant ce temps, notre assemblée nationale discute du sexe (sic!) des anges en supprimant le mot « race » de la constitution, tâche urgente s’il en était…

    … Tels les négriers délicieusement mis à découvert par l’auteur de cet article, j’accuse nos politiques de se satisfaire de la perspective de régner en caste sur un agglomérat de communautés issus d’autres continents dont ils espèrent, dans une sorte de racisme refoulé, obtenir l’éternelle soumission et l’assurance d’avoir toujours quelqu’un pour faire leur ménage, sortir leurs poubelles ou pousser du tam tam électro en filets de pêche et talons hauts à l’Elysée, épisode ô combien insultant pour nombre d’africains.

    La dernière analyse de B.Lugan est limpide : il faudrait 7% de croissance à l’Afrique pour absorber sa démographie. Et comme en bon libéral, vous n’aurez jamais vu un pays se développer à partir des seules aides internationales (ex : Haïti, aidé à hauteur de 40% de son PIB), aides qu’il faudrait porter à un niveau stratosphérique, l’équation vous apparaît limpide : ou bien l’Europe accepte sa dissolution dans un grand gloubi glouba ou bien elle met en place des politiques à même de dissuader les migrants de venir s’installer chez elle.

    Car si ces migrations relèvent de la traite humaine, j’invite tout curieux à aller se renseigner sur le niveau de développement des contrées qui ont, par le passé, pratiqué l’esclavage. Ils ne se sont guère enrichis, bien du contraire. On peut bien sûr reprendre à satiété l’exemple haïtien ou s’intéresser aux vieux Sud des USA ou encore au Nordeste brésilien…

    Répondre
  12. Merci pour ce franc papier.
    Comment ne pas être d’accord avec vous? il s’agit d’un constat.

    La question à laquelle on (je) ne trouve pas de réponse convaincante, est: pourquoi le pouvoir politique et médiatique (qui revient au politique puisque les media sont soutenus par l’État) laisse se développer ou même encourage cette catastrophe? On peut comprendre pour les communistes et Mélenchon, mais les autres?

    Lueur d’espoir: les épisodes Salvini et le flottement de la coalition allemande au pouvoir

    Répondre
    • La raison ou plutôt les raisons sont fort simples. Tout d’abord les entreprises souhaitent une main d’œuvre bon marché d’où la droite et l’establishment favorable à l’émigration, les bobos souhaitent des domestiques bon marché également. La gauche souhaite des électeurs.

  13. Regardez l’extrait de l’emission de Ruquier de ce samedi avec Dupont Aignan. Tout y est résumé…

    La bien pensance est dans le plus pur deni de la realite

    Répondre
  14. Bravo pour ce papier qui tranche avec vos habituels sur les meilleur endroits pour investir.
    On ne peut être que d’accord avec vous. Ces bateaux ressemblent effectivement beaucoup plus à des négriers et en aucun cas à Exodus qui transportaient des hommes et femmes prêts à construire, à retrousser leurs manches à créer un état, ,bref à bosser et à ne compter que sur eux-mêmes.

    Répondre
    • l’Exodus transportaient des gens qui fuyaient les persécutions.
      En 1947 l’Etat d’Israël n’existait pas encore. Ce ne sont pas les passagers de l’Exodus qui l’ont créé.
      Il n’aurait pas été créé et ne se serait pas développé comme il l’a fait sans toute l’aide extérieure qu’il a reçue.

    • @DMB
      Vous voulez refaire l’histoire, maintenant? Il est quand même de notoriété publique qu’à la sortie de la guerre le R-U a fait de son mieux pour empêcher les Juifs à rejoindre le territoire mandataire, même après la résolution de l’ONU. Il est également bien connu que le foyer juif avait été accepté par l’ONU et que donc les gens qui y sont allés à ce moment-là y allaient dans un but très précis, construire leur nouveau foyer national. Affirmer le contraire est pire qu’un mensonge, c’est insulter leur mémoire…
      Quant aux « aides extérieures », vous parlez de quoi? Des armes achetées en Tchécoslovaquie et acheminées en contrebande jusqu’en Israël pour permettre à ses habitants de se défendre, et ne pas être « jetés à la mer »? Ou de ces habitants de fraîche date, arrivés de tous les coins du monde pour défendre ce qu’ils voyaient comme leur pays, le seul qui pourrait leur garantir un avenir sûr?
      Pour ce qui est de persécutions, faudrait savoir en quoi les Algériens et autres Africains sur l’Aquarius seraient persécutés dans leurs pays d’origine…

  15. J’en ai marre qu’on essaye de détruire la souveraineté des États.
    Je n’aurais pas cru qu’une telle connivence s’établisse entre les socialistes et les multinationales. Bien sûr que ces pauvres hères sont utilisés et, une fois ici, se trouvent bien plus humiliés que chez eux et font le jeu des avides qui profitent des contribuables pour leur trouver l’argent; espèrent qu’ils enverront de l’argent chez eux pour préparer de futures marchés et, accessoirement, divisent les sociétés européennes car diviser c’est régner. Avec un Etat souverain on pouvait espèrer que l’intérêt général soit une priorité; celui-ci mis bas, c’est les plus argentés qui feront loi.

    Répondre
  16. Peut-être suis-je un gauchiste dans le déni mais l’Aquarius me fait penser à l’Exodus, pas à un navire-négrier.
    L’immigration n’est certes pas un sujet simple, il s’accommode mal des caricatures et des raccourcis, mais il me semble que le pays des Droits de l’Homme, comme nous nous plaisons à nous nommer, se devrait d’accueillir généreusement ces malheureux qui fuient la guerre et la misère, quelles que soient la couleur de leur peau et leur religion, les accueillir dignement, avec possibilité de subvenir à leurs besoins, et non pas les rejeter, ni même les partager en quota à répartir à travers l’Europe.
    A quoi bon vivre, à quoi être ce que nous sommes, à quoi bon inscrire « fraternité » au fronton de nos bâtiments publics, à quoi bon avoir des principes, à quoi bon défendre notre civilisation et ses valeurs, si nous les trahissons ainsi, radicalement, à la première difficulté, guidés par notre égoïsme et la préservation de notre confort ?…

    Répondre
    • Il ne s agit pas seulement de défendre notre confort mais de préserver notre pays, son patrimoine, son histoire , la civilisation que nos ancêtres ont construits. La charité commence par le premier cercle, la famille . Comme on dit: charité bien ordonné commence par soi même.
      Il n y a aucune raison de d accueillir ces clandestins, on en a accueilli des millions depuis quarante ans.Il vaut mieux se séparer de quelques branches que au nom de l émotion laisser pourrir l arbre.

    • Certes ce serait très généreux, mais en avons-nous encore les moyens ? Dans notre France aux dix millions de chômeurs, laminée par la désindustrialisation et les délocalisations, quels emplois allons-nous leur donner ? Ceux de nos enfants ? J’ai moi-même dans ma famille deux chômeurs de très longue durée, quitte à ce que l’Etat fasse un effort je préfèrerais que ce soit pour les miens… Enfin tout a déjà été dit sur le phénomène de pompe aspirante. Si nous les traitons comme vous le souhaitez, la rumeur se répandra très vite dans les pays de départ, et vous imaginez la suite…
      Non, la seule solution viable serait d’aider au développement et à l’instauration de la paix dans les pays africains, ce qui en plus éviterait à ces gens les dangers du voyage et le déracinement culturel. Mais cela ne se fera pas à coups de milliards, des milliards, le monde développé en déverse tous les ans, sans résultat. Cela nécessite un changement de mentalité, et qui connaît la recette ?

    • @ Nox

      Que les pays africains se développent sur les plans politique, social, éducatif, économique, etc. serait évidemment une excellente chose. Et bravo à nous si nous savons les y aider.
      L’immigration, l’accueil des étrangers sont extrêmement difficiles à contrôler, à mener à bien, pour toutes sortes de raisons.
      Mais le chômage est un faux problème. Ce n’est pas le nombre de travailleurs qui fait le chômage.

    • Non, ils ne faut pas les accueillir. J’ai été facteur dans le 93, et ces gens la, ne sont pas civilisés, ils détruisent eux-même les bâtiments ou ils habitent, y’a beau mettre des stades, des activités, rien a faire, ils détruisent tout. Ces gens rejette notre civilisation. Et c’est partout la même chose dans tous les pays ou ils vont.
      C’est a eux en Afrique, de faire changer leur gouvernement, même pas sur que cela marche, plus fainéant qu’eux tu meurt.
      L’europe est en train de se détruire, il y aura la guerre, c’est certains.

    • Il y a des milliards d’africains qui attendent que la France leur ouvre les bras. Ils partagent avec les élites l’idée majeure de notre époque : il faut bouger car le mouvement c’est la vie, celui qui ne bouge pas est le raté de notre époque. Question fondamentale : doit-on au nom de nos valeurs ouvrir en grand nos portes à des gens qui majoritairement ne les partagent pas et veulent en instaurer d’autres ? Autrement dit peut-on au nom de nos valeurs désirer à terme un changement de celles-ci ?

    • Eh bien Denis,
      les misereux en tout genre se comptent en milliards. Si on suit votre raisonnement, c’est a la France de tous les accueillir sans distinction ?

      Il est facile d’ enoncer des principes comme vous le faites. La difficulté est de les mettre en pratique.

      Salutations du Mali.

    • Donnez moi vite votre adresse Monsieur, je vais faire 10 enfants et vous les confier !

    • Quand les ténèbres s’abattront sur notre pauvre monde, seuls les illuminés n’auront pas besoin de lampe de poche. Ce jour-là, vous aurez un avantage incontestable sur le reste de l’humanité…

    • @ Marc

      « …ces gens-là, ne sont pas civilisés,… »

      Dès qu’on dit « ces gens-là », on se trompe. Ils ne constituent pas, quels qu’ils soient, « ces gens-là », un groupe homogène, aux caractéristiques déterminées, aux comportements uniformes, aux croyances connues…

      Mais non ! il n’y a pas d’un côté, nous les civilisés, de l’autre côté, eux « ces gens-là » qui ne le seraient pas.

      Raisonner ainsi revient à renier ce que nous pouvons avoir, justement, d’un peu civilisé.

    • Les 3 mots qui constituent la devise de la république datent de la révolution est s’appliquaient aux Français…., n’en faites pas une devise s’appliquant à la planète.

      Aujourd’hui je serai plus tenté par celle éphémère de l’Etat français.

  17. L’europe ponzi ne fonctionnant pas suffisamment correctement, nous en sommes déjà à l’Eurss Africaine: une colonisation à rebours supervisée par des socialo-marxistes.
    Et il faut impérativement remplacer les électeurs européens qui ne votent pas correctement (ainsi que les américains: le problème est le même , ces préconisations viennent aussi de STRATFOR à Houston! les us voulaient déstabiliser pour pour flinguer/contrôler l’europe).

    Bcp d’électeurs de Trump devaient initialement voter Sanders (qui est à droite de sarko en fait)
    Bernie Sanders: « Open borders? That’s a Koch brothers proposal »
    https://www.youtube.com/watch?v=vf-k6qOfXz0

    Il faut:
    ouvrir des agences de la CAF directement en Afrique, les fermer dans le 93
    (Trump va procéder à la deportation de millions d’immigrés)
    libre circulation mais privation du droit de vote définitive pour les immigrés depuis veil(?) (chirac, sarko hollande macron n’existeraient pas)(comme son Altesse Hassan ii le désirait)
    exiger que l’allemagne fasse la même chose sur le champs
    il faut faire un glass steagall 2 ? :

    2004
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/044000573/index.shtml

    10/04/2009
    exclusif-claude-bebear-presente-ses-21-propositions-pour-favoriser-la-diversite

    Pourquoi le thème de la diversité vous paraît-il si important?

    – La France, comme l’Europe, où le taux de natalité est relativement faible, a vocation a accueillir des immigrants. Puisque nous devons les accueillir, autant que cet accueil soit réussi.

    – La politique d’immigration du gouvernement vous paraît-elle répondre à cet impératif ?

    – Elle me paraît en tout cas guidée par le souci de ne pas accepter les gens dans de mauvaises conditions. Je crois personnellement que nous devons accepter des migrants, et je partage l’idée que nous devons le faire correctement. Autrement dit, les loger et leur donner du travail, et un avenir.

    https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20090409trib000365608/exclusif-claude-bebear-presente-ses-21-propositions-pour-favoriser-la-diversite.html
    symbole/
    « De son côté, Axa a débloqué un budget d’un million d’euros pour venir en aide aux migrants et les accompagner « en matière de formation et d’insertion professionnelle ». Et BNP Paribas a également annoncé la création d’un plan de soutien de cinq millions d’euros grâce à son fonds Urgence & Développement.
    L’objectif est, notamment, d’ouvrir un lieu à Paris pour aider les migrants à trouver un emploi et/ou créer leur propre entreprise. »

    2017 LOL>>
    Dès sa création, Bpifrance a placé l’Afrique au coeur de la stratégie internationale des entreprises françaises. Pour La Tribune, Isabelle Bébéar, directrice de l’International et de l’Université de Bpifrance,

    https://www.bastamag.net/Speculer-sur-l-insertion-des-demandeurs-d-asile-en-France-un-nouvel
    https://www.caissedesdepots.fr/groupe-sni-6-000-places-dhebergement-durgence-financees-par-le-fonds-impact-social-hemisphere

    Ces gens sont tarés.
    Mais encore une fois : pas de BCE =>pas de CAF=>game over

    Répondre
    • Ces gens comprennent leur intérêt : des salaires bas et des consommateurs

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *