FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Les Dossiers de l’Institut des Libertés

Etude Objective sur les Grands Mérites du Keynésianisme

 

Dans le fonds, il n’y a que deux sortes d’économistes.

  1. Ceux qui pensent que la croissance économique vient de la « création destructrice », chère à Schumpeter, qui n’est rien d’autre qu’une forme de sélection naturelle. Pour ceux la, la croissance vient de la conjonction d’une classe d’entrepreneurs, d’un système juridique stable, de la reconnaissance du Droit de propriété et d’un système financier concurrentiel et bien réglementé. (Définition due à Schumpeter).
  2. Ceux qui pensent qu’un Dieu bienfaisant (l’Etat) est à l’origine de la croissance, et que le rôle de ce Dieu-Etat est de déléguer tous ses pouvoirs aux oints du Seigneur qui savent parler en son nom et interpréter la Volonté du Tout Puissant puisqu’ils en sont les grands Prêtres, le but étant que l’idole PIB ne baisse jamais. Entre eux et les créationnistes qui sévissent dans les écoles du Sud des USA , guère de différences puisque leur Dieu-Etat a la capacité remarquable de créer de la Valeur à partir de rien…Il est d’usage de les appeler « Keynésiens » et ils se présentent comme des scientifiques, comme le faisait avant eux les Marxistes et adorent les modèles mathématiques censés prévoir le futur et qui ne marchent jamais … Mais après tout, Keynésiens, Créationnistes, même logique, même combat…ce qui est amusant quand l’on sait que les Keynésiens (de gauche, cela va sans dire, et donc « éclairés « ) ont le mépris le plus total pour les créationnistes. La paille et la poutre, une fois de plus, je suppose…

 

Ces partisans de notre Dieu-Etat tout puissant ont reçu la Révélation par l’intermédiaire d’un Prophète, John Maynard Keynes. Comme tous les prophètes il a publié des commandements s’appuyant sur l’analyse qu’il faisait du monde

Commençons par l’analyse.

Catégories: Auteurs, Charles Gave

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s'est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 " Des Lions menés par des ânes "(Editions Robert Laffont) ou il dénonçait l'Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage "L'Etat est mort, vive l'état" Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Gréce et de l'Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities et membre du conseil d'administration de SCOR.

Partager sur

6 Commentaires

  1. MM. SVP quid des articles 2 & 3 de « Etude Objective sur les Grands Mérites du Keynésianisme » ??
    Merci de votre réponse.
    Meilleurs sentiments

    Répondre
  2. Cher Monsieur GAVE , je sais que vous n’etes pas Malthusien mais force est de
    constater que le progrès économique et l’augmentation de population qui s’en est suivi est essentiellement du à l’utilisation d’une source d’énergie gratuite fourni par la nature charbon ,gaz ,pétrole essentiellement ,gratuite car seule l’extraction et le transport coutent pas la matière première or ces matières premières sont elles de nature finie de type malthusienne et de production sans doute déja décroissante pour le pétrole.
    Je vous invite à écouter l’intervention de jean marc JANCOVICI entendu en commission à l’assemblée nationale, il est prof à l’école des mines de Paris et sans doute un des meilleurs spécialiste de la question énergétique . Ca décoiffe!! La deuxième partie correspond aux questions des parlementaires et n’a d’intéret que pour établir leur nullité.
    http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw
    Vous pouvez lui poser des questions sur son site MANICORE .
    Cela modifiera t ‘ il ou non votre analyse ? en tout cas je pense que vous n’aurez pas perdu votre temps

    Répondre
  3. Et merci beaucoup pour cette etude tres pertinente et solide comme toujours. Cela permet d’y voir toujours plus clair, le brouillard se dissipe constamment !!!….merci bien à vous monsieur Gave.

    Cordialement

    Répondre
  4. Bonjour,que peut on en conclure actuellement pour une allocation d’actifs en monnaies , titres ou or ayant bien compris suite à votre débat sur BFM que la situation actuelle est inédite donc il faut envisager divers scénarii de sortie et à échéance courte ou longue.
    Comment orientez vous vos fonds et leur répartition dans un portefeuille plutot défensif en attente du dénouement ( ou non ) de cette crise d’endettement des états
    merci

    Répondre
    • @artiste

      toujours la même positions de CG qui est action mais de sociétés schumpétérienne n’ayant aucun lien avec l’ Etat surtout.

      Bonne soirée

      Idl

      Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *