image_pdfimage_print

Un événement surréaliste vient de se produire cette semaine. François Hollande Président de la République a confié une mission à deux anciens ministres du budget pour proposer « les réformes de nature à clarifier et simplifier la responsabilité des collectivités territoriales…pour mieux maitriser les dépenses locales ». Il a peut être envie après tout de réduire le niveau des  dépenses publiques.

Pour lui faire gagner du temps, nous lui recommandons la lecture d’un document très intéressant qui devrait apporter beaucoup de réponses à ses préoccupations. Il s’agit du   « Jaune Budgétaire ». C’est un pavé en trois volumes de 500 pages chacun dressant la liste de toutes les subventions accordées par l’Etat à quelque 10 000 associations. Le document est publié tous les deux ans seulement. Dans l’édition 2012, concernant l’année 2010 on y trouve notamment : l’Association Nationale des Tsiganes Evangéliques 144 500€, l’Association de Coordination des Techniques Agricoles 4 967 000€, l’Académie de Billard de Palavas Les flots, l’Association de Pétanque Livradaise etc… « Le jaune » est un monument du clientélisme électoral et une insulte à la démocratie parlementaire. On  estime, puisque l’Etat ne juge pas utile de centraliser toutes ces données  que  les collectivités locales et autres structures publiques allouent chaque année 34Md€ au secteur associatif, couvrant près de la moitié de son budget de 70Md€.  L’état selon le centre d’économie de la Sorbonne, distribue 22,5% de cette somme, les communes 26%, les départements 22,5%, les régions 11%, les organismes sociaux et l’Europe 18%…Le seul problème c’est que pour mettre fin à ces pratiques, il faudrait un peu de courage politique…

 

Une nouvelle catégorie d’économistes est née. Il s’agit des « économistes patronaux » qui se sont permis d’indiquer qu’ils étaient inquiets sur fragilité de la croissance française. Il est curieux qu’en France, on ne puisse pas être un économiste censé regarder le monde réel de l’économie de façon objective. En effet, il n’y a pas de reconnaissance médiatique en France si l’on appartient pas à une des chapelles autorisées  comme : « les économistes atterrés », « les économistes catholiques », « les économistes de droite », « les économistes de gauche », « les économistes déconnomistes », « les économistes du Front de Gauche », « les économistes hollandais ». S’il n’en fait partie aucun économiste ne peut être entendu en France …..

 

Le produit de l’ISF sera en nette hausse annonce un communiqué de Bercy, puisque les rentrées  prévues pour 2014 devraient s’élever à 4,7Md€ contre 4,1Md€. Ces chiffres sont une goutte d’eau par rapport au montant de la dette de l’Etat qui ressort au moment où nous écrivons ces lignes à 1894 Md€ (voir . C’est dommage que les « Petits Hommes Gris » qui nous dirigent ne chiffrent pas les dégâts collatéraux de cet impôt. Les estimations divergent bien sûr mais on peut estimer que depuis l’origine,  il a coûté environ 0,3% de croissance annuelle, ce qui représente au moins 500 000 emplois perdus. D’après une estimation réalisée sur la période 1997-2009, 20 000 chefs d’entreprise s’étaient expatriés, ce qui représentait une perte de capital productif de 300 Md€ et expliquait largement notre déficit en PME. Depuis l’arrivée de François Hollande le mouvement n’a fait que s’accélérer…

 

C’est presque dommage que comme aux Etats Unis, on ne puisse par fermer l’administration française pendant quelques jours. La fermeture du Louvre toucherait essentiellement les touristes mais la fermeture du RSA du RMU et de l’ensemble des allocations de l’Etat Providence aurait une très forte vertu pédagogique…

 

Le marché obligataire français est surévalué. La France vit dans un système de change fixe qui la fragilise beaucoup, car pour apurer des années de mauvaise gestion,  il n’y a plus le mécanisme d’ajustement de la dévaluation de la monnaie par rapport à nos partenaires commerciaux. François Mitterrand y avait eu recours à trois reprises.  Il ne reste malheureusement que la variable d’ajustement de l’emploi pour procéder à des ajustements. Malheureusement, cela ne traite que très partiellement le problème… L’endettement français marche allègrement vers les 100% du PIB financé pour l’essentiel par l’étranger…

 

Parmi les mauvais signes de la semaine :

Cécile Duflot ministre de l’Égalité des territoires et du Logement  est en train de casser totalement le marché immobilier avec son projet de loi Allur. Ce n’est pas parce qu’on va encadrer les loyers que l’on  trouvera plus de biens à louer…

 

Marisol Touraine ministre des Affaires Sociales Sociales et de la Santé  est en train de faire de la France avec sa réforme des retraites une exception en Europe. Tous nos voisins repoussent l’âge de la retraite, mais elle, au moment où l’Etat est criblé de dettes propose de la diminuer !

Le « tout gratuit » qu’elle compte mettre en place dans la Sécurité Sociale est un véritable  outil de déresponsabilisation qui est en train de tuer la France. Dans un monde de plus en plus compétitif, la France est le seul pays à choisir d’étendre encore son Etat Providence. En attendant tous les moyens sont bons pour boucler le budget de la Sécurité Sociale et particulièrement siphonner les structures qui gravitent autour des administrations sociales. Les deux organismes qui seront mis à contribution sont la Caisse d’Assurance Maladie du régime spécial des Industries Electriques et Gazières (Camieg) et le Fonds pour l’Emploi Hospitalier (FEH) pour la somme de 403M€, petit montant par rapport aux 12,8Md€ de déficit de la Sécurité Sociale…

 

Michel Sapin ministre du Travail de l’Emploi et du Dialogue Social vient d’avoir une nouvelle idée. « Le RSA pour jeunes décrocheurs » (sic) sera ajouté aux dispositifs déjà existant comme « Les emplois d’avenir », « Les contrats de génération » et « Les emplois francs ». La nouvelle allocation mensuelle sera destinée aux 18-25 ans en grande précarité. Tout cela aboutit au fait qu’un emploi jeune sur trois est subventionné par l’Etat. Ce serait plutôt une bonne idée d’essayer de comprendre pourquoi en France

400 000 emplois sont proposés par des entreprises qui ne trouvent pas de candidat !

Le dossier sur le travail le dimanche est la bonne représentation de l’archaïsme à la française. Des syndicats qui représentent dans la branche commerce et services à peine 2% des salariés bloquent tout. Ils ne représentent quasiment personne sinon eux mêmes et les intérêts personnels et financiers qui les font vivre.

 

En Allemagne, Angela Merkel la Chancelière,  est en train de former son prochain gouvernement. La différence entre le nord de l’Europe optimiste et confiant dans les réformes engagées et un sud qui continue à broyer du noir accablé par la crise va être très difficile à gérer.

 

En Italie les réflexions pour quitter l’Euro se multiplient. Le Portugal est en train d’être sauvé. Le FMI et l’Union Européenne devrait débloquer une nouvelle tranche de 5,6Md€. La Grèce est proche de réaliser un excédent budgétaire….

 

En Europe, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) va effectuer sa première émission de dette à long terme. Klaus Regling directeur général du MES, estime que l’institution qu’il dirige a une capacité d’intervention suffisante pour l’Italie ou l’Espagne. Ce qui signifie qu’il ne pourrait pas venir au secours de la France si elle en avait besoin.

Peter Oppenheimer. Cela pourrait arriver, car Mario Draghi président de la BCE, a jugé la reprise de la zone Euro « faible fragile et inégale »

 

Aux Etats Unis, la crise politique à Washington est difficile à vivre pour Wall Street. Les démocrates sont les otages de républicains démagogues. Les marchés sont obsédés par l’impasse sur les négociations budgétaires. Il faut absolument arriver à un compromis avant le 17 octobre …

 

En Chine, les signes de reprise de l’activité se multiplient.. L’indice officiel de la production manufacturière a de nouveau augmenté au mois de septembre. C’est une bonne nouvelle.

 

Raffinage et solaire

 

Le raffinage français s’enfonce dans la crise. La hausse du prix du pétrole et la baisse de la demande laminent les marges. La prestation d’Arnaud Montebourg ministre du Redressement Productif mériterait quelques excuses vis à vis des salariés de la société Petroplus. Il présentait le lybien Murzuq Oil et le panaméen NetOil comme des repreneurs sérieux !

 

Le secteur du solaire est en train de redevenir attractif.  Selon la dernière étude parue donnant la décomposition des sources d’énergie qui seront utilisées en 2100 ! le solaire représenterait 37% contre 10% pour le pétrole… Les gérants qui suivent de près le secteur achètent le tracker Guggenheim Solar ETF. A suivre

 

Diffuser cet article sur vos réseaux sociaux

Tags

 

11 Comments

  1. Libre dit :

    Oui le couvercle à sauté , voyer les scores du FN national-socialiste…A moins que l’aile dure au sein de ce parti (salazariste) prenne le pas …En tous cas cela fait peur!

  2. Roger Duberger dit :

    Merci JJ Netter pour cet article, instructif comme toujours.
    Moi non plus je ne crois pas trop à la rentabilité du photovoltaique, qui pose le problème du complément d’énergie, la nuit ou quand il fait froid… D’ailleurs on ne voit plus de grandes centrales photovoltaïques se créer, car le rachat est faible !
    Nous avons un avantage technologique certain avec le nucléaire, et comme tout ce qui est bon, on veut le détruire. Vive le vélo, vive les dos d’ânes, les ronds points, les chicanes, les coussins berlinois, vive toutes les allocations…!

  3. Cass dit :

    J’aimerais juste souligné, qu’avec une demande croissante en énergie, se rabattre sur un bon nombre d’ énergies vertes n’est pas une solution. En effet ces énergies ne sont pas rentables dans le sens où il faut soit apporté de l’énergie extérieure pour les faire fonctionner, ou bien l’énergie qu’il a fallu utiliser pour les construire, énergie qui ne sera jamais rendu car tout le long de sa vie la machine ne pourra jamais la rendre, d’où une perte sèche en énergie. Pour conclure la nuance exprimé dans le secteur solaire ( car certaines énergies vertes sont rentables) => oui pour des panneaux solaires, four solaires etc… (car rentables) et non pour des panneaux photovoltaïques.

  4. Poutine7 dit :

    Merci Jean-Jacques pour votre précision concernant l’article de Business Insider concernant l’énergie solaire.

    Mais je maintiens mon grand scepticisme vis-à-vis de sa rentabilité :

    - la plupart des arguments mis en avant (réchauffement climatique, hausse du coût des énergies fossiles) peuvent très bien convenir à d’autres alternatives (nucléaire, hydraulique, hydroliennes, biomasse) plus rentables,
    - l’argument sur la loi de Moore est fallacieux. Dans les semi-conducteurs, il y a un gain (qui s’estompe d’ailleurs) d’un facteur 2 tous les 2 ans sur la puissance des processeurs. Dans le solaire, c’est un gain de 30 % en 10 ans,
    - enfin le dernier rapport de Cap Gémini sur les réseaux électriques en Europe mettent en garde contre un black-out (jusqu’ici évité du fait de la crise) à cause de la disparition des centrales de pointes (au gaz notamment) rendues non rentables du fait des trop fortes subventions aux énergies renouvelables (il manquerait 100 GWe de puissance de pointe en Europe).

    Ma conclusion : ce n’est pas encore viable économique et trop perfusé aux subventions avec tous les effets délétères. Donc investir à titre spéculatif peut-être mais sans plus ?

  5. Vazimonga dit :

    Quelle suffisance que de proposer de supprimer les RSA et autres revenus évitant à bon nombre la misère et la faim. N’est pas sans rappeler l’humour aristocratique d’avant révolution .

    ET quelle erreur que de lier un misérable 0.3 % de croissance à de la création d’emplois !

    • Nicolas dit :

      Un « miserable » 0,3% sur plus de 30 ans, ca ne fait plus du tout miserable !

      Quand à bloquer un peu le versement du butin aux entretenues ( et certes certains ont de vrai difficulté, mais c’est loin d’être la norme lorsqu’on constate leur niveau de vie avec tele plate, ordinateur, ps3, etc..) le but est avant tout pedagogique : ces versement ne sont pas naturels, ils sont nuisibles a la Societe, et ne dureront pas toujours.

  6. Poutine7 dit :

    La cocotte minute a déjà sauté. Intention de vote FN aux Européennes : 24 %.

    Tout n’est pas désespérant dans votre article qui finit par une note d’humour.

    « Le secteur du solaire est en train de redevenir attractif. Selon la dernière étude parue donnant la décomposition des sources d’énergie qui seront utilisées en 2100 ! le solaire représenterait 37% contre 10% pour le pétrole… Les gérants qui suivent de près le secteur achètent le tracker Guggenheim Solar ETF. A suivre ».

    SVP, pour la rigueur « scientifique », veuillez citer les références de vos articles. On imagine que le lobby verdo-escrologique aspirateur à subventions est derrière cette étude. Il suffit de jeter un coup d’oeil depuis sa fenêtre début octobre ou de constater qu’il n’y a pas de soleil la nuit pour comprendre que ce chiffre de 37% est totalement fantaisiste.

  7. françois ROBIN dit :

    Bonjour Monsieur Netter,
    Merci pour vos articles que je lis toujours avec beaucoup de plaisir, juste une chose à propos de ces méchants Républicains US, ne pensez vous pas que leur action en bloquant la machine àsocialiser Américaine est plutot une bonne chose pour les libéraux?

  8. david dit :

    Bonjour Mr Netter,
    Vous connaitriez un équivalent du « Guggenheim Solar ETF » sur euronext ?
    cordialement.

Leave a Comment

 




 

 
 
%d blogueurs aiment cette page :