Jean-Jacques Netter

image_pdf
Les grands échecs de l’Etat français stratège industriel…
Fév02

Les grands échecs de l’Etat français stratège industriel…

Le débouclage des positions de produits dérivés sur les matières premières est le vrai sujet du moment. Selon les quelques hedge funds qui suivent de près la situation le montant de l’encours serait de 4000 Md$ sur un encours total de 12 000 Md$.   Pour bien comprendre l’importance de ces chiffres, il faut se rappeler qu’en 2008-2009   au moment de la crise des subprimes une perte nominale de 500Md$ sur le marché des mortgages avait...

En savoir plus
La performance d’Emmanuel Macron à Davos
Jan26

La performance d’Emmanuel Macron à Davos

Le 46 ème Forum Economique Mondial (WEF) à Davos a une fois de plus été un moment important pour comprendre un peu mieux les contours de « La quatrième révolution industrielle », titre choisi cette année pour la réunion suisse la plus célèbre du monde. Les robots ont été au centre de l’attention de nombreux participants. ABB veut devenir le leader du marché des robots en usine où il réalise déjà 60% de son chiffre d’affaires. Il ne...

En savoir plus
La salle de shoot mondiale est devenue incontrôlable.
Jan19

La salle de shoot mondiale est devenue incontrôlable.

La prochaine crise sera pire que les précédentes. Elle ne viendra pas des banques mais de toutes les structures qui ont été créées pour échapper à la régulation bancaire pour réaliser des transactions « hors la vue du marché » et lancer des « produits structurés » qui pour la plupart seront illiquides.La régulation renforcée des banques a en effet diminué en grande partie le risque systémique qu’elles portent. Pour acheter une action...

En savoir plus
La fin de la hausse pour les investisseurs?
Jan13

La fin de la hausse pour les investisseurs?

Le début d’année a été très agité avec une baisse du baril de pétrole de 11,5% dans la semaine, de -8,3% pour les marchés émergents, de -6,5% pour l’Europe, de -5,9% pour le marché américain et de 5,7% pour l’Asie en moyenne avec la Chine à -8,2%. La seule hausse significative étant celle de l’or avec + 4%. Cette évolution est due pour l’essentiel aux inquiétudes sur l’économie chinoise. Pourtant, la Chine ne va pas s’écrouler...

En savoir plus
La Chine, l’Arabie Saoudite les grands risques des marchés pour 2016
Jan06

La Chine, l’Arabie Saoudite les grands risques des marchés pour 2016

 La croissance de la Chine avait déjà été revue en forte baisse autour de 1,5% à 2% par la majorité des économistes réalistes. L’atterrissage en catastrophe ne faisait pas partie des scénarios les plus probables. Le recul très fort des marchés actions au cours des premières séances de l’année oblige à se reposer la question de l’atterrissage en catastrophe. Nous n’y croyons pas car la Chine possède les moyens de piloter dans la...

En savoir plus
Le populisme économique ne permet pas de redresser un pays qui va mal
Déc15

Le populisme économique ne permet pas de redresser un pays qui va mal

L’application stricte de l’actuel programme économique du Front National donnerait dans les grandes lignes, le même résultat que celui qui s’est produit en Argentine, au Venezuela et même à Cuba. L’étatisme-économico-protectionniste n’a produit dans ces pays que de l’inflation, de la pénurie de biens de consommation et une baisse importante de l’activité. Pourtant cette analyse du programme économique du Front National a été...

En savoir plus
La mort annoncée de l’Etat Providence
Déc08

La mort annoncée de l’Etat Providence

Quand un gouvernement fait une très mauvaise politique économique, il récolte de l’exaspération et du désaveu de la part de citoyens très préoccupés par le chômage, le terrorisme, l’insécurité et l’immigration. Avec un rapport de forces qui repose maintenant sur trois formations politiques : le Front National, Les Républicains et le Parti Socialiste, le pays risque de devenir ingouvernable dans le cadre des institutions de la...

En savoir plus
Le mépris du monde politique et médiatique pour  l’économie réelle est stupéfiant
Déc01

Le mépris du monde politique et médiatique pour l’économie réelle est stupéfiant

La stratégie des banques centrales est devenue le seul sujet qui compte. Les investisseurs et le monde politique se retrouvent quasi unanimement pour considérer que l’économie réelle est devenue quelque chose de secondaire qui ne mérite pas que l’on perde tu temps à l’analyser.La BCE s’apprête à relancer l’inflation nous dit on. Pour prendre les bonnes décisions il faudrait commencer par reconnaître que nous sommes en déflation pour...

En savoir plus