Jean-Jacques Netter

image_pdf
La volatilité des marchés est de retour
Fév09

La volatilité des marchés est de retour

 La correction intervenue cette  semaine rappelle utilement que les progressions sur les marchés ne sont jamais linéaires. Nous avons assisté à une forte remontée de la volatilité, jusqu’à 50, mesurée à partir du VIX qui mesure « le niveau de peur » des investisseurs sur les marchés.  De bons esprits nous expliquent depuis des mois toutes les raisons pour lesquelles la volatilité avait complètement disparu. D’ailleurs, il fallait...

En savoir plus
Les marchés émergents restent attractifs
Fév02

Les marchés émergents restent attractifs

Les marchés émergents restent attractifs Les progressions des ETF exposés aux marchés émergents  sont spectaculaires.  Aussi bien pour les actions (iShares Emerging Markets + 36,4% sur douze mois) que pour les obligations ( Van Eck Vectors JP Morgan Local Currency Bond +14%). Il est important d’essayer de passer en revue les paramètres qui vont influencer le comportement de ces marchés. La croissance des économies des pays émergents...

En savoir plus
L’environnement mondial est encore favorable aux actions
Jan24

L’environnement mondial est encore favorable aux actions

Les deux grands risques qui existaient au début de l’année 2017, l’explosion de l’Europe et l’implosion de la Chine n’ont pas complètement disparu, mais pèsent beaucoup moins fort dans l’échelle des risques. La psychologie des investisseurs est en train d’évoluer dans un sens positif, puisque il s’agit désormais d’identifier les pays, les secteurs et les thèmes les plus à même de profiter d’une croissance mondiale qui est toujours...

En savoir plus
Les livres décrivant les fractures idéologiques
Jan17

Les livres décrivant les fractures idéologiques

Régulièrement, Jean Jacques Netter, Vice Président de l’Institut des Libertés, publie les notes de son cahier concernant les ruptures économiques, les frictions géopolitiques, les fractures idéologiques et les évolutions technologiques de notre société. Cela peut permettre, essentiellement à partir de livres qui ne s’inscrivent pas forcément dans le court terme ou le politiquement correct, de regarder la réalité telle qu’elle est...

En savoir plus
Ruptures, Frictions, Fractures et Évolutions
Jan09

Ruptures, Frictions, Fractures et Évolutions

Régulièrement, Jean Jacques Netter, Vice Président de l’Institut des Libertés, publie les notes de son cahier concernant les ruptures économiques, les frictions géopolitiques, les fractures idéologiques et les évolutions technologiques de notre société. Cela peut permettre, essentiellement à partir de livres qui ne s’inscrivent pas forcément dans le court terme ou le politiquement correct, de regarder la réalité telle qu’elle est...

En savoir plus
La bitcoinmania suscite des inquiétudes
Jan03

La bitcoinmania suscite des inquiétudes

Le Bitcoin est à la fois une infrastructure informatique, un système de paiement et une innovation cryptographique Elle a été créée en 2008 par un homme dont le pseudonyme est Satoshi Sakamoto. Il  détiendrait personnellement un million de bitcoin qui sont des unités de compte sans B  majuscule.  Une fois que les 21 millions de bitcoins seront émis, on nous a expliqué qu’il n’y aurait plus démissions nouvelles. Ce serait un peu comme...

En savoir plus
Comment bâtir un portefeuille capable de résister à une correction
Déc13

Comment bâtir un portefeuille capable de résister à une correction

 Un scénario optimiste dans la durée n’exclut pas les risquesPlusieurs raisons peuvent inciter à rester encore optimiste: 1/ Toutes les économies sont en croissance avec de très faibles forces déflationnistes. 2/ La fin de la politique monétaire stimulante de la Fed n’implique pas forcément un effondrement de l’économie 3/ Les deux « cygnes noirs », l’explosion de l’Euro et l’éclatement de la Chine n’ont pas totalement disparus...

En savoir plus
La télévision montre toujours ce qui se passe mal dans l’économie libre
Déc05

La télévision montre toujours ce qui se passe mal dans l’économie libre

On se plaint beaucoup de la très mauvaise connaissance du fonctionnement de l’économie par les français. Les fonctionnaires, la plupart des intellectuels et une grande majorité de journalistes ne comprennent pas l’économie. Il en ressort un manque de compétence générale de la classe politique et de l’administration qui interdit tout débat.Le coupable souvent cité est l’école, puis le lycée et enfin l’université qui mènent un combat...

En savoir plus