FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Revoilà « l’horrible mois de Septembre » qui correspond à la rentrée des classes. Pendant au moins 16 ans, je suis rentré en classe le 14 Septembre qui se trouvait être le jour de mon anniversaire. Ma joie à chaque fois était sans limite. (J’étais un cancre) …

 

Mais je dois dire que me remettre au boulot pour reprendre contact avec mes chers lecteurs de l’IDL m’est plutôt agréable, d’autant plus que dans les 12 mois qui viennent, il va se passer beaucoup, beaucoup de choses.

Commençons par le plus important.

 

D’abord, mon nouveau livre va paraitre, intitulé

« Sire, surtout ne faites rien…, vous nous avez déjà assez aidés »[1],

 

Cet ouvrage reprend un certain nombre de chroniques du lundi que j’ai écrites pour l’IDL et je tiens d’abord à remercier les lecteurs (nombreux) qui ont participé au petit devoir de vacances que je leur avais suggéré. J’ai reçu en effet beaucoup de « listes » des 10 meilleurs papiers et cela m’a grandement aidé dans la sélection fort douloureuse que j’ai dû effectuer.

Qu’ils en soient remerciés ici. Je tiens à préciser que j’ai abandonné tous mes droits d’auteur au profit de l’IDL, ainsi que tous les droits afférents à mes livres précédents qui vont être republiés par l’IDL. Une bonne façon d’aider notre Institut sera donc de commander le nouveau livre chez Amazon ou chez votre libraire favori et les livres un peu anciens à l’IDL. Surtout n’hésitez pas à les offrir à toutes vos connaissances, au curé de votre village, au professeur principal de vos enfants, à vos élus locaux etc.… Vous ferez d’une pierre deux coups. Ils cesseront de vous parler tant ils vous considéreront comme un ultra libéral et vous aiderez l’IDL à survivre !  Alors, elle est pas belle la vie ?

 

Ce dernier livre sortira vers la mi-octobre, et comme promis, nous organiserons une signature dans les locaux de nos amis de l’Institut de Formation Politique situé aussi rue du Ranelagh à Paris où des boissons de faible qualité mais fortement alcoolisées seront servies pour permettre à chacun de repartir de bonne humeur avec quelques dizaines d’exemplaires dédicacés du nouvel ouvrage sous le bras. La date et le lieu exact de cette petite sauterie seront annoncées sur le site d’ici peu ou pour les plus prudent (info@institutdeslibertes.org).

 

En deuxième lieu, l’IDL va ouvrir une « antenne » à Bruxelles qui sera créée par Emmanuelle  qui déménage là bas. Le but est de prendre contact avec les libéraux belges (il y en a plus qu’en France) et d’essayer de voir s’il en existe encore quelques uns dans les cercles européens qui sévissent dans cette ville depuis longtemps. « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre » comme disait le baron de Coubertin.

 

Troisièmement, le jeune Romain Metivet, le « délégué général » de l’Institut, va quitter Hong-Kong après une année passée dans les bureaux de Gavekal pour rejoindre le bureau de Paris et y retrouver Jean- Jacques et moi qui comptons beaucoup sur lui pour créer une offre de services plus étendue, du style des chroniques régulières sur ce qui se passe en Russie (qu’il connait fort bien), ce pays risquant de devenir une pièce importante des évolutions à venir en Europe.

 

Et enfin, j’ai pris la décision de revenir en France pour aider au développement  de l’une des filiales de Gavekal Research, qui pour une fois n’est pas basée à Hong-Kong mais en France et qui fait dans l’intelligence artificielle. A partir de Janvier prochain, je serai donc, sauf contre–ordre, résident français à nouveau pour la première fois depuis 1981 (tiens, pourquoi 1981 ?).  Et je m’en réjouis beaucoup car cela va me permettre d’être un peu plus disponible pour participer aux débats d’idées qui vont faire rage en France dans les années qui viennent et qui s’annoncent agités.

 

Ce qui m’amène à mon deuxième point.

Il va se passer beaucoup, beaucoup de choses dans les 12 mois qui viennent et j’espère que les Oints du Seigneur et autres hommes de Davos vont aller de défaite en défaite, la première de ce que j’espère être une longue série ayant été le Brexit.

 

Dans l’ordre chronologique nous allons avoir :

 

  • Le deuxième deuxième tour de l’élection présidentielle en Autriche. Comme chacun le sait quelques fraudes avaient entaché le deuxième tour précédent et la Cour Suprême Autrichienne a décidé qu’il fallait voter à nouveau. J’attends le résultat sans trop de trépidations. Si la droite l’emporte, nous allons voir surgir immédiatement une alliance Hongrie-Pologne- Autriche Tchéquie qui dans le fond ne sera que la résurrection du vieil empire Austro Hongrois, ce qui va déplaire souverainement à la Prusse, pardon, je veux dire l’Allemagne.

 

  • Puis nous aurons le referendum en Italie portant sur une réforme constitutionnelle proposé par monsieur Renzi qui n’est jamais que le troisième premier ministre Italien que personne n’a élu depuis le coup d’Etat contre monsieur Berlusconi qui fut le dernier premier ministre Italien élu et il fut viré comme un quelconque président Ukrainien ou premier ministre Grec.  Monsieur Renzi a fait savoir que si le vote était négatif, il démissionnerait ce qui contraindrait à avoir des élections législatives au printemps 2017, qui risquent fort d’être gagnées par le mouvement des cinq étoiles. Et officiellement, ce mouvement veut sortir de l’euro. Et comme on ne peut pas sortir de l’euro sans sortir de l’Europe… (Bravo Trichet, bravo Delors…)

 

  • Viendra alors le plat de résistance, les élections présidentielles aux Etats-Unis. Madame Clinton qui porte tous les espoirs de  Wall-Street et des hommes de Davos a vraiment, vraiment intérêt à gagner, faute de quoi elle pourrait bien se retrouver en prison où elle rejoindrait sans doute un nombre important de ses supporters. Je crains cependant pour elle que monsieur Assange de Wikileaks ne se soit vu fournir les emails que le FBI n’a pas retrouvé par le président Poutine (on vient d’en « trouver » 15000 de plus, alors que madame Clinton avait juré les avoir tous donné…) et que ces emails ne soient bien compromettants. Monsieur Assange a fait savoir que la prochaine livraison aurait lieu en Octobre, sans doute juste avant le troisième et décisif débat entre monsieur Trump et madame Clinton. Il a aussi dit que ces emails étaient très intéressants, voire amusants, et que certains d’entre eux étaient même surprenants compte tenu du destinataire.  Monsieur Assange n’aime certes pas monsieur Trump, mais à l’évidence il hait et méprise madame et monsieur Clinton. Comme le dit le proverbe, ceux qui vivent dans une maison de verre ne devraient pas lancer de cailloux…
  • Suivront des élections aux Pays Bas que le parti de Geert Wilders risque de remporter. Et comme il a un programme qui est totalement incompatible avec la doxa bruxelloise, on peut penser que là aussi nous allons avoir des étincelles. Si 300000 néerlandais demandent un référendum, le gouvernement doit l’organiser. Ce référendum n’est que consultatif bien sur, mais on voit mal un gouvernement ne pas en tenir compte surtout après les résultats du Brexit. Si cela venait à se produire, le Danemark et la Suède ne seraient pas loin derrière.

 

  • Curieusement, je n’attache pas beaucoup d’importance aux élections suivantes qui auront lieu en France.[2] La France a cessé d’être maitresse de son destin il y a longtemps déjà (sous Mitterrand) et donc elle a cesse il y a longtemps d’avoir la moindre influence en Europe, pour la première fois dans l’histoire du vieux continent.  Or aucun des candidats officiels n’a même commencé à penser à ce qu’il faudrait faire si l’Italie par exemple nous faisait une petite Uscitalia.  Je suis complètement abasourdi quand je vois que personne dans les soi-disant partis de gouvernement ne fait allusion au criant déficit de démocratie en Europe. J’ai vraiment l’impression que nul d’entre eux n’a compris ce qui est en train de se passer au plus profond des psychés des peuples européens, ce qui m’inquiète quant à leurs résultats dans les urnes mais ne m’empêche pas de dormir.

En fait, quand quelqu’un me demande qui sera au deuxième tour contre madame Le Pen, j’ai tendance à répondre par une blague: monsieur Mélenchon , pour pouvoir poser la question suivante au bobo qui voulait m’embarrasser : et si nous avons Mélenchon contre Le Pen, pour qui vous, allez vous voter ? Dans l’ensemble, j’ai assez peu de réponses, mais je ris beaucoup et suis assez peu réinvité. Je me demande pourquoi ?

 

  • Enfin nous aurons les élections allemandes où la grande inconnue sera le score du PfD, lui aussi d’ailleurs mené par une femme. Les résultats seront sans nul doute influencés par ce qui se sera passé dans les autres pays.  Je crains le pire.                                                                                                                                   Si le PfD venait à l’emporter (ce que je ne crois pas) et que Trump, qui veut se dégager de l’Otan, soit élu, un rapprochement rapide entre l’Allemagne et la Russie aurait lieu, ce qui mettrait en difficultés la France et l’ancienne Mittel Europa, et l‘on voit mal une France « laïque » et en mauvais termes avec la Grande-Bretagne s’allier avec l’Autriche Hongrie-Pologne, se réclamant des racines chrétiennes de l’Europe. On pourrait peut-être retrouver le wagon de Retondes pour y signer notre capitulation comme la dernière fois que l’Allemagne et la Russie se sont alliées ?

 

Bref, à mon humble avis, je ne vais pas manquer de matériel pour mes chroniques du Lundi.

Toute une série d’institutions et d’alliances que chacun considère comme éternelles risquent de disparaître dans les années qui viennent.

Le lecteur doit à ce point se remémorer la plaisanterie d’Oscar Wilde à qui le juge demandait comment il s’était ruiné ? La réponse, magnifique, fusa « Lentement au début, très vite à la fin ».

 

Je crains que les 12 prochains mois ne marquent le début de la fin… c’est-à-dire le moment où les choses vont s’accélérer de façon très sensible

Tout cela est quelque peu inquiétant va me dire le lecteur orienté « financièrement » et cherchant à gérer son épargne. (Les autres lecteurs peuvent arrêter leur lecture ici).

A ce lecteur, je n’ai qu’un conseil à donner (que je donne depuis un grand moment).

 

  • N’ayez rien, et je dis vraiment rien en obligations ni en valeurs financières de la zone euro.
  • Votre cash doit être en livre sterling, vos obligations en dollar US et en yuan (la monnaie chinoise) et vos actions plutôt en Asie.[3]
  • Les actions cotées dans la zone euro ou non qui n’ont qu’une faible part de leur chiffre d’affaires dans cette zone et qui n’ont que peu de rapports avec les états locaux peuvent et doivent être conservées. Comme je l’ai dit dans une chronique précédente, la banque dépositaire du lecteur « flexible » devrait de préférence être installée à Londres ou en Suisse tant je me méfie des risques de spoliation dans la zone Euro.

 

Encore une fois, en bourse, il y a des moments où il faut gagner de l’argent et des moments où il ne faut pas en perdre, ou plus exactement, où il faut en perdre le moins possible.

 

Depuis un certain temps déjà, nous sommes dans le deuxième cas de figure et il faut donc mettre sa ceinture, ses bretelles, son casque lourd, son masque à gaz et rester bien tranquille au fond de la tranchée. Survivre, tel est le maitre mot pour tout financier qui se respecte.

Tel a été mon objectif depuis un certain temps, tel il reste pour les mois à venir.

 

*    *     *

[1] Chez Jean-Cyrille Godefroy Editeur

Éditions Jean-Cyrille Godefroy

[2] Ceci est la raison pour laquelle nous ne nous attachons pas et ne nous attacherons pas aux discussions autour des programmes politiques des uns et des autres.

[3] A l’exception du Japon

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

42 Commentaires

  1. Cash en livres sterling. Très bien. Mais pourquoi pas plutôt en Francs Suisses ?

    Répondre
  2. Cher M. Charles Gave, chers tous, votre site Institut des libertés est pour moi un régal, une bouffée d’oxygène dans ce monde de brutes. Au début, je ne connaissais rien à l’économie. Mais grâce à votre don de pédagogue et vos explications, je comprends nettement mieux les enjeux actuels.

    Allemagne = Bundesrepublik Deutschland:
    Il s’agit de l’AfD = Alternative für Deutschland, présidée par Dr. Frauke Petry, une jeune femme dynamique et efficace. Je l’ai déjà vue une fois à Leipzig. En plus d’être chef de parti, elle est également chef d’entreprise à Leipzig et Dresden (je me demande comment elle fait pour tenir le coup avec toutes ses activités). Je sais qu’elle travaille énormément.

    Il est assez étonnant qu’un parti aussi jeune puisse arriver entre 20 % et 25 % dans la région de Rostock – Warnemünde – Saßnitz (ex-DDR), en si peu de temps.
    Toutefois, on ne peut pas comparer l’AfD au Front national en France. (Allemagne – France: deux cultures politiques différentes). L’AfD est un parti très jeune, depuis 2010-2011, tandis que le Front national à Paris est beaucoup plus ancien (1972). Le FN à Paris est beaucoup moins intéressé par l’économie que l’AfD en Allemagne. Ce n’est pas le même état d’esprit.

    Tout au début, l’AfD n’était pas destinée à devenir un parti politique. C’était une sorte de club de réflexion économique pour alerter l’opinion sur les dérives de l’euro et de la Commission européenne. Mais très vite, c’est devenu un parti souverainiste à l’allemande.

    Source/Quelle: Junge Freiheit, Berlin – ich lese sehr gern diese Wochenzeitung. Die Junge Freiheit ist ein bißchen ähnlich wie Valeurs actuelles in Paris.

    C’est peut-être le début de la fin des deux grands partis en Allemagne, CDU und SPD. La CDU dérive de plus en plus à gauche (un peu comme l’UMP/LR à Paris). Le SPD ne jure que par Angela Merkel, preuve que ce parti ne possède aucun leader charismatique.
    L’âge d’or du SPD, avec des figures aussi prestigieuses comme Willy Brandt, Helmut Schmidt ou bien le Bundespräsident Johannes Rau, est définitivement terminé. Les sociaux-démocrates ne retrouveront plus un leader du niveau de Helmut Schmidt.
    Les Verts (die Grünen) sont des idéologues forcenés. Ich habe keine Sympathie für die Grünen in Deutschland. Die Linken bleiben meistens in der Opposition, und der Oskar Lafontaine kann eigene Ziele kaum noch verwirklichen, denn seine Partei ist gespalten in ideologisch Verrückten und Realisten.

    Merci de votre attention et merci (danke schön) pour votre excellent site Institut des libertés.
    F.R., Paris.

    Répondre
  3. Charles,

    Article interessant meme si je me pose des questions sur l’investissements en livre connaissant la dette financiere hallucinante de l’Angleterre ( qui etait probablement equilibree par des obligations sur le reste du monde mais dans quelle monnaie sont l’un et l’autre ? ).
    L’autre question concernant les USA, si l’hegemonie du dollar comme monnaie de reserve principale est mis en cause, est le NIIP a -40% du PIB. Investir en dollar semble dangereux, mais peut etre pas immediatement.

    Etant resident australien, je me dis qu’investir sur les entreprises locales en dollars US (hors miners et banques, et avec une protection de la variation AUD/USD) qui risquent d’etre boostees si la FED se decide a monter ses taux. Qu’en pensez-vous?
    Pour l’investissement en RUssie, on ils equilibre le budget avec un prix du petrole durablement bas?

    Répondre
  4. les nouvelles lois sur l’impatriation fiscales sont tres favorables. Enfin quelque chose de positif de la part de nos « genies de l ENA ». Bonne idee de faire un come back maintenant.

    Répondre
  5. Merci Mr GAVE pour cet excellent article de rentrée.

    J’adore le titre de votre livre, je crois qu’à l’origine c’était une réponse d’un pécheur dieppois à Louis XIV, non ?

    Votre résumé des prochaines catastrophes (potentielles) à venir est éclairant. Dernier épisode en date pour les autrichiens, l’élection pourrait être reportée car les enveloppes des votes à distance ne collent pas ! Dans un film, on n’y croirait pas……

    Je suis très loin d’avoir votre culture économique mais je me permets quelques commentaires sur votre allocation d’actif.

    « en bourse, il y a des moments où il faut gagner de l’argent et des moments où il ne faut pas en perdre »
    Complètement d’accord avec vous et cela dure depuis quelques années

    « Votre cash doit être en livre sterling »
    Comme No life, je ne suis pas convaincu par cette monnaie que je perçois faible. Je pense qu’il faut attendre de voir comment les choses vont tourner après le Brexit. Il me semble qu’il y a de la marge à la baisse contre l’euro. Pour celui qui veut placer son cash, dans la peur d’une dégringolade de l’euro et de l’union européenne, je préfère le CHF. Pour l’instant c’est un clone de l’euro mais en cas de catastrophe européenne, je lui fais plus confiance qu’à la livre. J’ai 10 % de mes avoirs en cash CHF.

    « la banque dépositaire du lecteur « flexible » devrait de préférence être installée à Londres ou en Suisse tant je me méfie des risques de spoliation dans la zone Euro »
    Absolument d’accord et sans aucune hésitation, le pays ayant prouvé la plus grande fiabilité depuis des centaines d’année est la suisse. Tout le monde peut ouvrir un compte dans ce pays (en le déclarant, bien sûr) quel que soit la taille de son portefeuille. Pour moi c’est fait depuis 6 ans dans une banque cantonale (à part, la BCGE, ce sont les banques ordinaires, les mieux capitalisées avec des ratios de 15-16 sans dette hybride et autres artifices). Je ne recommande pas les 2 grosses banques suisses car autant laisser son argent dans une banque française.

    Je n’aime pas les actions depuis déjà longtemps donc je passe mon tour sur ces actifs mais c’est un avis personnel. Et enfin, il reste l’or physique (que vous n’aimez pas, je sais) et qu’il est toujours possible de détenir pour un faible montant du portefeuille.

    Merci encore pour vos brillants articles.

    Répondre
  6. Berlusconi disait que c’était l’euro qui tuait l’Italie « c’est l’euro qui nous tue » c’était probablement le seul grand dirigeant eurpéen qui admettait que l’euro était néfaste pour son pays .
    Résultat des course suite à la crise de 2008 le pib par habitant en Italie a chuté de 11% ,et au vu des créances douteuses de 300 milliards d’euros et de la fin de cycle qui se profile , leur chute n’est pas terminée . L’euro est une belle farce hilarante , les Italiens se disent qu’ils vont profiter de l’euro par le biais des taux d’î qui baisseront (vu leur dette) ils espèrent donc vivre aux crochets de l’Allemagne , l’Espagne c’est pareil avec son inflation naturellement plus élevée que ses partenaires européens espère la même chose donc vivre aux crochets de l’Allemagne .La France aussi , c’est le même raisonnement ne plus dépendre de la contrainte extérieure , l’Allemagne nous protège de part ses excédents donc c’est open bar viva la fiesta plus de contrainte financière . Quant à l’Allemagne elle pense vivre aux crochets de l’Espagne , Italie et France en vampirisant leurs économies fébriles (l’inflation a historiquement été plus faible en Allemagne , plus de productivité , d’innovation , de price power ) puisque les dévaluations ne sont plus possible .Mais quand tout le monde veut vivre au crochet des autres il y a bien un problème au final qui est le gagnant qui est le perdant … faut croire d’après tous ces politiques que tout le monde est gagnant ?
    Attention aux années en 7 en 1967 la bourse de Paris perd jusqu’à 50% jusqu’ à début 1968 .
    En 77 je sais plus mais en 1987 elle perd quasi 50% de sa valeur (bottom janvier 1988) .
    En 1997 on a un krach obligataire au mois d’octobre pan – 20% en quelques jours et 10% dans la journée .
    En 2007 début du krach et on perd la moitié de sa valeur courant 2008 (par rapport au top de 2007) En 2017 la probabilité d’un sommet père d’un krach est élevée (du moins le marché sera trop cher) .
    Et je vous passe le krach de 1907 à la suite duquel on a créé la fed , le krach de 1937 à la suite duquel aboutissait la seconde guerre mondiale .

    Répondre
  7. Je me demande comment vont réagir nos dirigeants quand tout va s’accélérer…
    Mal j’en suis certain, on n’est pas prêt d’avoir fini avec des débats stériles dans les médias (Burkini par exemple).
    Dans la perspective d’une personne ayant de l’argent à protéger, j’ai bien compris qu’il faut éviter la future ex zone euro. En revanche pour un misérable sans culotte comme moi, pour qui seule une dette importante constitue la contrepartie (houla c’est mal dit) d’un actif dans ladite zone (mon appartement!) Faut-il déjà se préparer à quitter le navire d’ici 2-3 ans ?

    Bonne rentrée à tous!

    Vincent

    Répondre
    • Malheureusement le Burkini ne se porte qu’en été, pour la collection automne-hiver, ils vont devoir trouver autre chose, genre l’écharpe qui couvre le visage et fait office de « niqab » de contrebande.

    • Oui mais je ne sais pas pourquoi, je sens la marronnier bien installé one again en 2017 et en 2018 ad libitum

    • ??

    • « Les outils à »
      est égal à :de/à ;Chez/au

      My bad :-))

  8. J’aimerai suivre la stratégie de placement proposée. Mais ya t’il moyen de nous conseiller un gérant ou un CGP capable de proposer des produits ? Merci de répondre en MP

    Répondre
  9. Magnifique Monsieur Gave!

    Il est aussi possible d’évoquer l’abordage incroyable de la souveraineté de l’Irlande par Bruxelles dans le cas des impôts d’Apple. Comme dit Tim Cook: «Nous nous trouvons à présent dans la situation inédite de devoir payer rétroactivement des impôts supplémentaires à un gouvernement qui déclare que nous ne lui devons rien de plus que ce que nous avons déjà payé.»

    Pas sûr que les irlandais apprécient. Déjà qu’ils ont dû renflouer de leur poche les dettes AIB… Qui vivra verra.

    Par ailleurs, dans le titre « Sire, surtout ne faites rien…, vous nous avez déjà assez aidé »,
    le COD («nous») étant en amont, il devrait y avoir accord du pp, non? À moins que le «nous» soit de lèse-majesté? Ou je suis à côté de la plaque?

    Répondre
    • Les libéraux prétendent, je cite : « Le libéralisme est ce qui permet aux gros de ne pas manger les petits et aux petits de ne pas manger les gros, au peuple de ne pas couper la tête du roi et au Roi de ne pas couper la tête du peuple et aussi aux syndicats, religions, associations … de pouvoir prospérer tout en respectant l’autre »

      Une grosse entreprise par sa puissance de frappe fiscale peut se permettre le luxe de négocier directement avec l’Etat pour sa fiscalité, ce que ne peut la PME, TPI du coin et avoir ds taux plus faibles.

      C’est aussi le cas en Belgique, Arcelor, ou bien Caterpillar qui fermera bientôt ses portes d’ailleurs, ont les intérêts notionnels pour payer 4 % d’impôts au lieu de 33 % comme tous les autres.

      Mais les libéraux pour la plupart hurlent contre la Commission qui faire respecter la loi de la concurrence juste et parfaite à TOUS les agents économiques (entreprises en Irlande en l’occurrence).
      Ils disent qu’on devrait plutôt faire en sorte que les entreprises paient aussi peu d’impôts …

      Sauf que ce que n’ont pas l’air de comprendre ces fils à papa, c’est qu’on ne peut faire tourner un Etat avec une fiscalité aussi légère !

      Les contradictions internes du libéralisme !

      Comment peut-on accepter que les grosses entreprises négocient des taux d’impôts comme si on négociait des « prix de gros » pour de vulgaires T-shirts.

    • Justement, ne vaudrait il pas mieux un fiscalité flat tax, la même pour tous, sans échappatoire? Personne n’a besoin de se payer des conseillers fiscaux hors de prix à Hong- Kong par exemple ou dans le Delaware….

    • Oui, fiscalité à assiette large et identique pour tous au-delà du « seuil de survie ».

      Parce que nous avons une « courbe de laffer bis ».

      Les pauvres paient très peu d’impôts, la classe moyenne en paie un paquet en particulier la classe moyenne haute et les riches et très riches peuvent le passer sous le radar fiscal et proportionnellement paient autant que les pauvres …

      Que diriez-vous si un de vos concurrents payait 5 % alors que vous 35 % ?

  10. Cher M. Gave,

    Vous êtes sacrément courageux de rentrer en France maintenant alors que tout incite à la fuir!

    Travaillant et habitant en Suisse, ce serait pour moi un véritable cauchemar de retourner goûter à l’enfer social français, à l’enfer de ses relations sociales, au refus des Français de travailler dans le consensus et la bonne harmonie.

    J’en suis même réduit à envisager, pour des raisons fiscales et successorales, de vendre les propriétés qui me restent en France alors que depuis 5 siècles ma famille y réside!!!

    Et ces pauvres Français qui croient toujours que nous avons le meilleur système social du monde de l’univers! Tellement pathétique et inquiétant!

    Personnellement, je pense qu’il est trop tard pour réformer la France, qu’elle va connaître un déclin inéluctable jusqu’à une nouvelle situation qui permettra peut-être de rebâtir quelque chose, mais dans plusieurs décennies…

    Vos articles me réjouissent et me réconfortent à chaque fois que je les lis, merci d’intensifier leur publication. Même si aucun homme politique français ne vous prendra en considération…

    Bonne rentrée donc.

    Répondre
  11. Ah, ça fait plaisir de vous lire.
    Jacques Attali raconte, dans « C’était Mitterrand », que le président le raillait parce qu’il ne connaissait pas l’essence des arbres.
    Une différence de plus 😉
    Un second tour Mélenchon – Le Pen ne m’étonnerait pas. Quelle claque, je me demande ce qu’il se passerait …

    Répondre
    • C’est ce « dernier des grands Présidents » qui nous a foutu dans ce pétrin dans son obsession « bainvillienne » de contrer l’Allemagne. Créer l’€ pour « clouer » les mains allemandes sur la table …

      Brillante idée, les non-Européens quand ils ont besoin de discuter, ils vont tout de suite à Berlin ! Theresa May a fait sa première visite à Berlin, quand Poutine doit négocier avec l’UE, il téléphone à Merkel, pareil avec Obama ou Xi Jingping

      Les Allemands ont certes à remorquer tout le reste de l’Europe ou presque en boulet mais ce sont ces boulets qui ne peuvent suivre le rythme.

      Brillant comme résultat !

    • Et vous voyez une plternative pour l’Allemagne ?

    • Oui dégager Merkel qui a été très bonne à rien, mais là on a besoin de quelqu’un capable de prendre des décisions historiques, négocier le Brexit, la fin de l’€, la défense de l’Europe post-OTAN, le vieillissement de l’Allemagne, le retour des migrants syriens dans leur pays …

      Quand il s’agit de surfer sur les réformes Schroeder et vendre ses voitures et machine-outils aux émergents, ou torturer Tsipras, reconnaissons-le, elle a bien joué le rôle mais là, c’est d’un BISMARCK dont l’Allemagne et l’Europe ont besoin, un vrai PRUSSIEN !

  12. Vous ouvrez une succursale en Belgique, et beh … il y a du boulot !

    Pour l’Autriche-Hongrie et la Prusse, désolé mais la Prusse depuis 1866 a toujours « dikté » sa loi à sa rivale des Alpes, quant aux Hongrois, Tchèques, Polonais, ce sont des mendiants, ils vivent des fonds structurels versés par l’Allemagne donc ils la fermeront … Ils sous-traitent pour l’Allemagne, envoient leurs gosses bosser là-bas et reçoivent des aides européennes

    Vous les voyez claqué la porte et dire non à tout, tout en prenant leur indépendance ? D’autant plus que les Britanniques ne les aiment et qu’ils risquent de renvoyer les travailleurs de l’Est …

    La règle d’or, qui a l’or fait la règle ! En ce moment, c’est l’Allemagne, 9 % d’excédent courant !

    Pour l’Italie, tant mieux qu’ils fassent sauter l’€ !

    Trump : http://media4.s-nbcnews.com/j/newscms/2016_20/1542681/160519-trump-clinton-0014_43b68e75ee8a5e932bc0b4007dccfc02.nbcnews-fp-1200-800.jpg
    🙂

    Les Pays-Bas, ils avaient déjà voté viscéralement contre l’UE en 2005

    La France : Les gens en ont plus marre de leurs politiques intérieures que de celle de l’UE.

    Pour ce qui est de la Russie et l’Allemagne si il y a bien un pays qui a tout à perdre de la fin de l’OTAN et de l’alliance de ces 2 puissances c’est la Pologne puis aussi les pays baltes … Je crois que les Polonais ne l’ouvriront pas trop …

    Au fait si Trump est élu, et qu’il retire les GI’s … je me marre de celui qui aura des actions en Asie et je vous le dis … vous vivez à Hong-Kong, vous connaissez les tensions en Mer de Chine méridionale.

    Un ancien des services secrets chinois expliquait aux Américains qu’ils détestaient leur impérialisme … mais il a lâché au milieu de sa conversation, il y a quand même un truc de bien avec vous, vous tenez le Japon à l’écart.

    Si les USA partent, 2 ou 3 coups de vis et le Japon se retrouver doté de plusieurs centaines de têtes nucléaires ! Je vous dis pas le bordel avec en plus la Chine qui bloquerait les Îles Paracels et les Îles Spratleys …

    Avoir des actions en Asie ? Au Japon oui ! et du Yen ! Désolé mais le Yuan et la livre sont des monnaies faibles …

    La GB a fait sa croissance récente sur de l’immobilier et de la dette … ils ont d’ailleurs perdu 10 %, heureusement qu’on a pas acheté de la livre … ils ont du baissé leur taux en plus ! Les Japonais ont dit qu’ils étaient prêts à sortir leurs usines de Grande-Bretagne si ils perdaient leurs avantages européens … La Chine ! Que produit-elle ? tout ! Quelle marque chinoise connaissent les gens ? AUCUNE ! Ce n’est qu’un sous-traitant qui se croit grand Japon alors qu’il n’est qu’un grand Vietnam avec une dette immobilière à l’espagnole ! et un système bancaire à la japonaise ! et une population qui va vieillir plus vite que bien des pays ! Avec un déficit de femmes ahurissant ! La Chine comme l’URSS implosera comme Todd l’avait vu précocement (il avait 25 piges) alors que ce « grand » de Revel n’y voyait rien …

    D’ailleurs vous nous conseilliez d’acheter des actions chinoises au plus haut, elles ont bien baissés depuis …

    Quand on est vieux, on est averse au risque, on pense à sa pension de retraite et donc je les vois mal prendre des décisions « historiques ».

    Répondre
    • Excellent article comme d’habitude.
      Excellent commentaire très complémentaire

      Vous devriez collaborer 🙂

    • Certains sont faits pour concocter, d’autres pour saboter 🙂

      Pour la collaboration, il paraît que chez Gavekal ils ne sont pas sectaires et laissent tout le monde l’ouvrir …

      Sur ce site c’est entre autres à ça que servent les commentaires … mais c’est vrai que l’auteur a déserté les commentaires depuis un an … sans doute le boulot !

      En attendant, je reste sceptique sur le Brexit.

      Les Anglais vont jouer la montre comme à chaque fois, attendre que le continent s’embrase et venir attaquer le dernier survivant et faire croire qu’ils ont gagné !

      « Les Anglais perdent toutes les batailles mais gagnent toutes les guerres »

      Une fois que l’Autriche, les Pays-Bas, l’Italie voire l’Allemagne auront poussé leurs coups de gueules contre Bruxelles, les Britanniques viendront avec leur « Europe à la carte » ce qui leur permettra de ne pas vraiment sortir de l’Europe, de ne pas perdre la face et de pouvoir renégocier en changeant le rapport de force …

      Nos dirigeants n’ont pas les épaules pour porter des événements historiques, ce ne sont pas Victoria et Napoléon III qui vont guerroyer contre la Russie pour la Crimée, ni Richard Coeur de Lion et Renaud de Châtillon pour repousser les Sarrasins …

      Zemmour a peut-être raison, nous sommes sortis de l’Histoire …

    • Mais non , Charles répond.

      En plus, souvent, il dicte quoi répondre.

    • Dette immobilière chinoise ?,

      Que choisir, je mets mon argent sur un livret A qui rapporte rien en France (sur un compte courant en Chine, on 1.95% annuel pour un deposit de 3 mois, on peut déposer minimum 5 euros).
      Ou j’emprunte pour acheter un appartement ou je n’est pas de taxe d’habitation, ni taxe foncière, et ZERO droit de succession, que je peut y habiter ou louer n’importe quand ?
      Bien sur dans les grandes villes c’est chers, mais la Chine développe les transports en commun pour aller partout, comme jamais aucun pays la fait.

    • La règle d’or est-elle dans le même fer blanc que les critères de Maastricht ?

    • Mon cher Nolife
      Vous dites souvent que j’ai recommande d’acheter des actions Chinoises au plus haut
      Je peux me tromper, mais je n’ai pas le souvenir d’avoir jamais conseille d’acheter des actions chinoises.
      J’ai fortement pousse le marche obligataire en Renminbi localise a HK (Dim Sum bonds) qui a fait a peu pres 40 % de mieux en dollar que les actions ou obligations Europeenes depuis trois ans

      J’ai aussi recommande d’acheter les actions Asie ex Japon, qui depuis un an ont fait mieux que tous les autres marches y compris les USA
      Mais je n’ai aucun souvenir d’avoir recommande les actions chinoises
      Si vous pouviez me dire dans quelle chronique je l’ai fait, je vous en serai reconnaissant
      Amicalement
      CG

    • @charles Gave

      peut être que nolife confond avec les conseils de JJ netter? Je n’ai effectivement pas le souvenir d’avoir entendu de jouer la Chine hors HK.

    • Bonjour et merci d’avoir pris le temps de répondre.

      Je me basais sur vos fréquentes recommandations d’acheter des actions en Asie.

      Et surtout en fait sur cet article où vous annonciez une hausse à venir :

      http://institutdeslibertes.org/marre-de-la-grece-parlons-du-sujet-dont-personne-ne-parle-la-chine/

      « Mais il y a plus. Très rapidement la monnaie Chinoise deviendrait convertible, ce qui permettrait au monde entier d’acheter des actions Chinoises… Or la capitalisation boursière de la Chine doit être aujourd’hui la seconde du monde. A ce moment là, tous les fonds indiciels seront obligés d’en acheter, ce qui créera une demande immense et donc ces actions vont monter très fortement.

      C’est sur ce raisonnement, que j’ai tenu ici d’ailleurs, que les actions Chinoises ont explosé à la hausse en Avril et il reste valable bien entendu. »

      Pour ce qui est du Japon, très joli coup, baisse du pétrole + rallumage des centrales nucléaires = amélioration des comptes courants.

      Au fait, quand c’est que vous repassez chez Nicolas Doze, le nouveau sujet de discussion, l’économie est une science et il y a certains faits qui sont indéniables, voir le livre de Pierre Cahuc.

  13. Bonjour, concernant le nom du parti allemand mené par une femme, ne s’agit-il pas de l’Afd (Alternative für Deutschland) ?
    Encore merci pour vos articles que je lis toujours avec le plus grand intérêt,
    Cordialement,

    Répondre
    • Effectivement. Le parti est AfD. Il vient de remporter le week-end dernier un beau succès électoral dans le land du Mecklenburg-Vorpommern, où il est passé devant la CDU de Merkel.

      Cordialement

    • Il y a aussi des élections à Berlin bientôt.

      Sachant que c’est Merkel qui a « accepté » Draghi et sa politique monétaire à l’italienne, les épargnants allemands commencent à s’inquiéter de voir leur épargne fondre, si en France, on s’en cogne, en Allemagne, ils prennent ça très au sérieux, sans compter le million de réfugiés …

  14. bon retour, M Gave. Vous étiez attendu.
    Pour compléter la liste – déjà longue – des festivités qui nous attendent, il y a eu hier des élection partielle en Allemagne, dans le fief de Frau Merckel. AfD (Alternative für Deutchland) a dépassé les 20% et est devant la CDU. Pas mal, pour un parti qui n’existait pas il y a 5 ans.
    Par ailleurs, le 2 octobre va être intéressant, on y revote en effet en Autriche, mais également en Hongrie pour un référendum sur les migrants. La fête nationale Allemande (3 octobre) risque d’avoir un goût amer pour Frau Merckel.
    Enfin, concernant la Chine. Vous continuer, dans vos analyses, à privilégié cette zone. Or, ici, on entend (et pas seulement dans la presse subventionnée) des rumeurs inquiétantes, aussi bien sur l’état réel de l’économie chinoise que sur les tensions géopolitiques en mer de Chine susceptibles de dégénérées.
    Sur ce sujet, quelle est votre perception ?

    Répondre
    • Cher lecteur
      La Chine a toujours ete « l’hegemon » de l’Asie. La fin de la Pax Americana organisee et voulue par l’extraordinairement incompetent president Obama laisse un grand vide, et comme vous le savez la nature a horreur du vide
      Tout cela n’est qu’une consequence normale de l’effondrement geopolitique Americain.
      De meme si les USA decident qu’ils n’ont plus besoin de l’Otan, il est probable que tous nos grands democrates de Bruxelles vont devoir aller preter allegeance a Putin, les allemands en tete
      Est ce que je le souhaite? certainement pas
      Est ce que cela va arriver? Probablement
      CG

    • La Chine ?

      Ce pays est une succession ininterrompue de défaites militaires et d’invasions (Des mongols au Japonais en passant par les Européens).

      Avant que 1941, c’était le Japon qui était le pays alpha de l’Asie.

      Même contre le Vietnam ils se sont mangés une raclée en 1979.

      Qu’est-ce qui est fabriqué en Chine ? TOUT !
      Quelle marque chinoise vous connaissez ? Euh …

      Ce pays n’est qu’un sous-traitant et ne tire quasiment aucun profit.
      Les Chinois ne sont pas fichus de fabriquer un réacteur d’avion …
      TIGRE DE PAPIER vous dis-je
      Pour ce qui est de Poutine, c’est un ours en peluche. Son armée est lépreuse, il n’a que des missiles nucléaires, des missiles anti-aériens qui sont au niveau, donc potentiel défensif seulement.

      La Russie n’a gagné que parce que les Occidentaux l’ont ravitaillé et surtout lui ont livré les renseignements tirés d’ENIGMA. Sans cela, c’est un grand pays du tiers-monde qui se fait avoir à l’usure (1917 ou 1991).

      Le problème, il vient de l’intérieur … Nos migrants sont les nouveaux barbares qui feront périr l’Empire de l’intérieur.

  15. Ah enfin, enfin 🙂

    La citation se retrouve dans Hemingway aussi…dans « Le soleil se lève aussi », dont l’action se déroule dans le Paris de l’entre-deux guerres.

    “How did you go bankrupt? »
    Two ways. Gradually, then suddenly.”

    – Ernest Hemingway, The Sun Also Rises

    Répondre
    • Sinon, il y a les trois façons de se ruiner

      le jeu (la plus rapide), les femmes (la plus marrante) et les banquiers centraux (la plus certaine) :-))

    • Quitte à finir ruiné, je préfère prendre mon temps, garder de l’espoir…et m’amuser un peu car on n’a qu’une vie !

    • Pour les femmes, c’est déjà fait 😀 😀
      Et ça n’avait rien de marrant… surtout ici au Canada. 😀

  16. Bonjour,considérez vous qu’une banque à Andorre est une protection suffisante et équivalente à la Suisse et quel avis avez vous sur une banque Luxembougoise telle BCEE.
    MERCI

    Répondre
    • Andorre ? Ils sont en € non ?

      Donc souveraineté monétaire … 0.

      Si la BCE coupe l’accès au système comme avec les Grecs en 2015, ils vont faire quoi ?

      Comme Chypre sans doute !

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *